Vous êtes sur la page 1sur 17

INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS

Année universitaire 2020/2021

Niveau : 3ème Année L.A.C.

Série N° 1 : Les approches d’analyse des coûts

________________________________________

Exercice n°2 :

A B C Total

CA 750 000,00 1 000 000,00 1 000 000,00 2 750 000,00

cout variable unitaire 8,90 16,30 21,15

cout spécifique unitaire 10,25 18,40 26,15

cout complet unitaire 12,25 20,40 28,15

MCV 3,60 3,70 3,85

(12.5-10.25)

MSCS 2,25 1,60 -1,15

cout fixe indirect 120 000,00 100 000,00 80 000,00 300 000,00

cout fixe direct 81 000,00 105 000,00 200 000,00

cout fixe total 201 000,00 205 000,00 280 000,00 686 000,00

15 000,00 -131 000,00

(12.5-
12.25)*600
Résultat analytique 00 -20 000,00 -126 000,00

seuil de rentabilité en vol.=


CF/ MCVu 55 833,33 55 405,41
72 27,27

2. Seul le produit C doit être abandonné car sa MSCS est négative. Ainsi, la perte totale de l’entreprise
diminue.

1
APRES ABONDAN DE C

A B

CA 750000 1000000

MCV 3.60 3.70

MSCS 2.25 1.60

cout fixe indirect 163636.36 136363.64 300000

cout fixe direct 81000 105000

cout fixe total 244636.36 241363.64 486000

Résultat analytique -28636.36 -56363.65 -85000

seuil de rentabilité 67954.55 65233.42

300 000 dt -> 110 000 (60000+50000)

?(300000*60000)/110000 -> 60000kg

Exercice n°3 :

Quantités Coût total de Coût unitaire Coût marginal


Coût marginal unitaire
fabriquées production moyen total
n C C/n C (n+1) – C (n) (Cmu = C ( cout marginal total) /

2
(n+1 - n) variation de n (1)
178 1 780 000 1 780 000 / 10 000 = 178
10 000 1 780 000
3200000-
160 1780000=142000 142
20 000 3 200 000
0

144 1120000 112


30 000 4 320 000
129.25 850000 85
40 000 5 170 000
118.85 772 500 77.25
50 000 5 942 500
116.55 1 050 500 105.05
60 000 6 993 000
118.85 1 326 500 132.65
70 000 8 319 500
132.70 2 296 500 229.65
80 000 10 616 000
146.55 2 573 500 257.35
90 000 13 189 500
164 3 210 500 321.05
100 000 16 400 000

On s’aperçoit que le coût marginal unitaire diminue dans un premier temps puis
augmente dans un second temps, Dans la plupart des cas c’est ainsi que cela se passe.

Dans cet exemple, l’augmentation du cout marginal unitaire intervient à partir d’une
production de 60 000 produits. Cela est donc probablement dù au fait que la
structure doit être modifiée pour arriver à cette production.

On s’aperçoit aussi qu’à partir de 60 000 ( et par tranche de 10 000). il est en constante
augmentation.

2.

3
L'entreprise est contrainte de réaliser au moins 30 000 unités pour ne pas réaliser de
pertes. C'est à partir de cette production que l'entreprise entre dans la zone de profit.

3. Optimum Technique

Dans cet exemple, le coût unitaire moyen minimum est atteint pour une production
de 60 000 articles. A ce stade de production il est égal à 116.55.

le bénéfice unitaire pour 60 000 articles serait de : 150-116.55= 33.45

Le bénéfice total serait de 33.45*60 000 = 2 007 000.

L’optimum technique est atteint lorsque le coût unitaire moyen est minimum.

Il se trouve à l’intersection de la courbe du coût moyen et du coût marginal.

4. L’optimum économique

L’optimum économique correspond aux quantités permettant de maximiser le


résultat d'exploitation d’un produit. Il se définit comme l’intersection du coût
marginal et de la recette marginale. L’optimum économique est atteint lorsque le
niveau de production donne le bénéfice global maximum.

La recette marginal correspond à 150 Dt, le coût marginal le plus proche est de
132.65, de ce fait l’optimum économique est de 70 000 unités.

Le benefice total pour 70 000 articles serait alors : (150-118.85)*70 000 = 2 180 500

Exercice n°4 :

1. Présenter le tableau de répartition des charges. Calculer le coût de production


des particules obtenues.

Tableau de répartition des charges des opérations 6 à 8 et des coûts hors


production.

4
Opération 6 Opération 7 Expédition Services
généraux

Répartition 70 000 10 000 135 000 153 000


secondaire

Unité d’œuvre La tonne de La tonne de La tonne de 100 € de coût


particules particules produits de production
produite produite vendus des produits
vendus

Nombre d’UO 5000 5000 25 000 + 5000 = (55*5000+40*25


30 000 000)/100 = 12
750

Coût de l’UO 14 2 4.5 12


en €

PARTICULES

Coût de production après l’opération 5 5000 40 200 000

Charges opération 6 5000 14 70 000

Charges opération 7 5000 2 10 000

Coût de production de la période 5000 56 280 000

2. Calculer le coût de revient et le résultat des deux produits vendus. Commenter

5
CMP de production

PLAQUETTES PARTICULES

Stock initial 30 000 40 1 200 000 5000 54 270 000

Coût de production de la 10 000 40 400 000 5 000 56 280 000


période

Total 40 000 40 1 600 000 10 000 55 550 000

CMP de production 40 55

Coûts de revient et résultat

PLAQUETTES PARTICULES

Coût de production des produits 25 000 40 1 000 5000 55 275 000


vendus 000

Expédition 25 000 4.5 112 500 5000 4.5 22 500

Services généraux 10 000 12 120 000 2 750 12 33 000

=(2500 =(5000
0*40)/ *55)/1
100) 00

Coût de revient 1 232 330 500


500

Chiffre d’affaires 25 000 52 1 300 5 000 74 370 000


000

Résultat 67 500 39 500

Les deux produits paraissent bénéficiaires. Le résultat s’élève à 5.2% du CA pour

les plaquettes et 10.6% pour les particules. Faut-il développer l’activité Particules ?

Est-ce possible, souhaitable… ?

On remarque cependant une répartition arbitraire des coûts hors production.

6
3. Rappeler la signification des notions de charges directes et charges indirectes.
Illustrer votre réponse au travers des charges de l’opération 7 et des services
généraux.

Charges directes : affectables à un produit…. sans calcul intermédiaire.


Charges indirectes : concernent simultanément plusieurs produits…La ventilation
nécessite des calculs.
Opération 7 : toutes les charges sont directes car elles ne concernent que l’objet du
cout particules.
Service généraux : essentiellement des charges indirectes qui concernent les deux
produits : plaquettes et particules.

4. Expliquer les notions d’activité et d’inducteur d’activité. Procéder à l’analyse


critique du choix du responsable…

Activité : ensemble de tâches ordonnées et liées entre elles, caractéristiques d’un

processus, pour réaliser un objectif donné.

Inducteur d’activité : Facteur explicatif du niveau de l’activité ou facteur de causalité

des consommations. Il sert à imputer le coût des activités aux produits.

Analyse critique :

Les coûts de production sont directs.

Jusqu’à l’opération 5, l’entreprise ne fabrique qu’un seul produit.

Les opérations 6 et 7 ne concernent que les particules.

Les coûts hors production représentent une fraction réduite du coût total.

5. Calculer le coût des inducteurs d’activité pour le 4ème trimestre 2009.

Numéro
Coût au 4ème Nombre Coût de
de
trimestre 2009 d’inducteurs l’inducteur
l’activité

1 14 000 100 14000/100= 140

2 12 000 400 30

3 9 000 600 15

4 50 000 5000 10

5 25 000 25 000 1

6 18 000 30 600

7
7 53 000 10 000 5.30

8 21 000 15 000 1.4

9 et 11 52 000+ 23 150 1 670 000 0.045

10 10 850 200 54.25

6. Calculer le coût de revient de la commande du 12/11/2009. Faire la comparaison


avec le coût obtenu par la méthode actuelle. Conclure.

Éléments de coûts

Coût de production 50*40 2000

CRC 1 140*2/10 28

CRC 2 30*1/10 3

CRC 3 15*1 15

CRC 4 0 0

CRC 5 1*50 50

CRC 6 0 0

CRC 7 5.30*(6*2) 63.6

CRC 8 1.4*30 42

CRC 9 et 11 0.045*(50*60 135


)

CRC 10 54.25*1/10 5.425

Coût de revient 2 342.025

Calcul du coût par la méthode actuelle :

Éléments de coûts

Coût de production 50*40 2000

Expédition 4.5*50 225

Services centraux 12*(2000/10 240

8
0)

Coût de revient 2 465

Pour cette commande, la différence représente une baisse de 5 % du coût total. Le


résultat passe de 535€ à 658€. L’entreprise dispose d’une capacité à négocier le prix
de vente.

Il faut noter l’amélioration de la connaissance des coûts permise par la méthode ABC
grâce à la finesse de l’analyse. Vérité des coûts : les inducteurs ne sont pas tous
volumiques. Il faudrait, cependant, analyser les activités de l’administration centrale
où l’on utilise un faux inducteur…

7. Indiquer les intérêts de la méthode pour la détermination d’une nouvelle


politique de prix.

La mise en place de la méthode doit permettre d’améliorer la pertinence des coûts.


Les commerciaux pourront de ce fait prendre en compte les données de coût connues
dans les négociations avec les clients.

La mise en place de la méthode doit provoquer une diminution du coût des


commandes des gros clients ainsi qu’une augmentation du coût des particules (etant
donnée que le coût du chargement s’est avéré élevé pour les particules) et une
politique de prix nouvelle peut être envisagée.

Cependant, deux limites importantes sont à envisager : les réactions de la clientèle


face à une nouvelle politique de prix et la réalité du lien entre coûts et prix (prix
imposés par le marché)…

Exercice n°5 :

Corrigé : cas FASTFOOD


Répartition des charges indirectes et calcul du coût des unités d'œuvre :

Administration Restauration Commercial

9
Frais de
personnel

Amortissements

Charges
externes

Total en RP 40 000 137 040 235 000

Répartition frais -40 000 50% 50%


administrative
20 000 20 000

Total après RS 0 157 040 255 000

Nature de l’UO Heure ouvrier Repas vendus

Nombre d’unités
d’oeuvre
1 350 28 200

Cout de l’unité 116.33 9.04


d’oeuvre

 
L’inventaire permanent :

Libellés Quantités Prix unitaire Montant Libellés Quantité Prix unitaire Montant

– Stock I 5 000 2.1 10 500 – Sorties 28 200 2 56 400


– Achats 25 000 1.98 49 500 – Stock 1800 2 3600
final
théorique 1600 2 3200

-Stock final
réel

10
-Différence
d’inventaire
(Mali)

Total 30 000 2 60 000 Total 30 000 2 60 000

Coût de revient des repas :

Repas must Repas standard

Quantit Prix valeu Qté Pu Valeur


és unitaire r

Consommation plateaux 13 500 2 27 14 700 2 29 400


000

Matières alimentaires 13 500 28 378 14 700 18 264 600


000

Frais du centre 750 116.33 87247 600 116.33 69798


restauration .5

Frais du centre 13 500 9.04 122 14 700 9.04 132888


commercial 040

Cout de revient 13 500 45.5 614 14 700 33.79 496 686


287.5

Résultats analytiques selon la méthode des sections :

Repas must Repas standard

Quantit Prix valeu


és unitaire r

Ventes 13 500 45 607 14 700 35 514 500

11
Couts de revient 13 500 45.5 500 496686

614 14 700 33.79


287.5

Résultat 13 500 -0.51 - 14 700 1.21 17 814


6787.
5

Calcul des coûts et des résultats selon la méthode ABC :

Calcul du coût des inducteurs :

Centres / Négociation Préparation repas livraison


Activités (restauration)

Administration 9 000 18 000 13 000

Restauration 0 137 000 0

Commercial 140 250 0 94 750

Total 149 250 155 040 107 750

Inducteur Contrat Repas Camion

Nombre 17 28 200 292


d’inducteurs

Cout de 8 779.41 5.50 369.01


l’inducteur

Coût de revient des repas selon la méthode ABC :

Repas must Repas standard

Quantit Prix Total Quant Pu Total

12
é unitaire ité

Consommation plateaux 13 500 2 27 000 14 700 2 29 400

Matières alimentaires 13 500 28 378 000 14 700 18 264 600

Cout de l’activité 7 8 779.41 61 455.87 10 8 87794.17


négociation 779.91

Cout de l’activité
restauration 13 500 5.50 74 250 14 700 80850
5.5

Cout de l’activité livraison 140 369.01 51 661.4 152 369.01 56089.04

Cout de revient 13 500 43.88 592367.27 14 700 35.29 518


733.62

Résultats analytiques selon la méthode ABC :

Repas must Repas standard

Quantit Prix valeur


és unitaire

Ventes 13 500 45 607 500 14 700 35 514 500

Couts de revient 13 500 43.88 592367.27 14 700 35.29 518


733.62

Résultat 13 500 1.12 15 132.73 14 700 -0.29 -4 201.88

On constate qu'aux différences d'arrondis prés, la méthode des sections homogènes


donne globalement les mêmes résultats que ceux de la méthode ABC. Cependant,
par produit, la méthode des sections homogènes donne des résultats analytiques
contradictoires avec ceux de la méthode ABC.

Le produit bénéficiaire dans la première, devient déficitaire dans la deuxième. La


méthode ABC semble être plus pertinente que celle des sections homogènes, en
raison du fait que l'analyse de l'activité du service commercial semble être plus
proche de la réalité dans la méthode ABC.

13
Exercice n°6 :
1. Tableau de répartition des charges indirectes

Tableau de Entretien
répartition et Approvi-
Atelier 1 Atelier 2 Distribution Total
des charges réparatio sionnement
indirectes n
Répart.
150 000 300 000 360 000 380 000 360 000 1 550 000
Primaire
Clé de
20% 40% 20% 20%
répartition
Entretien et
répartition -150 000 30 000 60 000 30 000 30 000

Totaux
Répart. 0 330 000 420 000 410 000 390 000
Secondaire
Nature de Heures Quantité de
l’UO Kg de MP Heures
  MOD Pour produits
achetée machines
l’atelier 1 vendus
Nombre d’UO
  155 000 80 000 95 000 50 000
Coût de l’UO
  2.13 5.25 4.32 7.8

2. Coût de revient des produits

PM 42 PM 71 PM 97

Qté CU Montant Qté CU Montant Qté CU Montant

Charges directes

MP A 10 000 2,5 25 000 30 000 2,5 75 000 30 000 2,5 75 000

MP B 15000 2 30 000 30 000 2 60 000 40 000 2 80 000

MOD Atel 1 10000 17 170 000 30 000 17 510 000 40 000 17 680 000

MOD Atel 2 5000 17 85 000 10 000 17 170 000 10 000 17 170 000

Total 10 000 31 310 000 20 000 40,75 815 000 20 000 50,25 1 005 000

Charges Indir.

Appro. 25 000 2,13 53 250 60 000 2,13 127 800 70 000 2,13 149 100

Atelier 1 10 000 5,25 52 500 30 000 5,25 157 500 40 000 5,25 210 000

14
Atelier 2 15 000 4,32 64 800 40 000 4,32 172 800 40 000 4,32 172 800

Distribution 10 000 7,80 78 000 20 000 7,80 156 000 20 000 7,80 156 000

Total Ch. Indir. 10 000 24,86 248 550 20000 30,71 614 100 20 000 34,40 687 900

Coût de revient
10 000 55,86 558 550 20 000 71,46 20 000 84.65
1 429 100 1 692 900

3. Regroupement des activités par inducteur de coût

Centres de Charges Nature de


Nombre Coût de
regroupement Activités Indirectes l’Inducteurs de
d’inducteurs l’inducteur
(CR) associées au CR coût

Entretien

Réparation
Nombre de
CR 1 298 000 50 000 5,96
Contrôle qualité (At.2) produits

Stockage
Nombre
CR 2 Transport 120 000 d’approvisionne 8 15 000
ments
Stockage Kg de MP
CR 3 276 000 155 000 1,78
Traitements des MP achetée / utilisé

Regroupement des MP
par commande
Gestion des commandes
clients (At.1)
Gestion des commandes
clients (At.2)
Nombre de
CR 4 518 000 1 100 470,91
commandes
Approvisionnement de
l’atelier 1

Approvisionnement de
l’atelier 2

Livraison
Kg de MP
utilisée dans la
CR 5 Contrôle qualité 72 000 fabrication des 225 000 0,32
produits
intermédiaires
CR 6 Assemblage 266 000 Heures machines 95 000 2,80
Avec :

298 000 = (50%+50%)*150 000 + 20%*380000 + 20%*360000

15
155 000 = 10000+30000+30000+40000+30000+15000

1 100 = 10000/20 + 20000/50 + 20000/100 = 500 + 400 + 200

225000 = (70 000 kg de MpA) * 2 + 85000 kg de mp b *1

3. Calcul du coût de revient selon la méthode ABC

PM 42 PM 71 PM 97

Qté CU Montant Qté CU Montant Qté CU Montant

Charges directes

MP A 10 000 2,5 25 000 30 000 2,5 75 000 30 000 2,5 75 000

MP B 15000 2 30 000 30 000 2 60 000 40 000 2 80 000

MOD Atel 1 10000 17 170 000 30 000 17 510 000 40 000 17 680 000

MOD Atel 2 5000 17 85 000 10 000 17 170 000 10 000 17 170 000

Total 10 000 31 310 000 20 000 40,75 815 000 20 000 50,25 1 005 000

Charges Indir.

CR 1 10 000 5.96 59 600 20 000 5.96 119 200 20000 5.96 119 200

CR 2 1.28 15 000 19 160 3.13 15 000 46 891 3.6 15 000 53 950

CR 3 25 000 1.78 44 500 60 000 1.78 106 800 70 000 1.78 124 600

CR 4 500 470.91 235455 400 470.91 188 364 200 470.91 94 182

CR 5 35 000 0.32 11 200 90 000 0.32 28 800 100 000 0.32 32 000

CR 6 15 000 2.80 42 000 40 000 2.80 112 000 40 000 2.80 112 000

Total Ch. Indir. 10 000 41.19 411 915 20000 30.10 602 055 20 000 26.80 535 932

Coût de revient 10 000 72.19 721 915 20 000 70.85 1 417055 20 000 77.05 1 540 932

Avec

CR2 : 1.28 = [10000*1 / (10 000*1 + 20 000*1.5 + 20 000*1.5)]*4 +

[10000*1.5/(10000*1.5+20000*1.5+20000*2)] * 4

CR3 : 10000*1 + 10000*1.5 = 25 000

CR4 : 10000/20 = 500 commandes

CR5 : 10000*1*2 + 10000*1.5*1= 20000 + 15000 = 35000

CR6 = 10000*1.5 = 15000

16
4- Différences entre ABC et centres d’analyse

 Le coût de revient de PM 42 est sous estimé de plus de 22 % ( 55.86 contre 72.19)


 Le coût de revient de PM 71 est surestimé de moins de 1 % ( 71.46 contre 70.85)
 Le coût de revient de PM 97 est surestimé de presque 10 % ( 84.65 contre 77.05)
 L’écart de PM 42 s’explique par la grande part des charges indirectes qui lui a été affectée par
la méthode ABC (57 % des charges indirectes dans le coût global selon la méthode ABC
contre moins de 50 % pour la méthode des centres)
 Selon l’ABC, Les PM 42 consomment plus de charges indirectes unitaires que les deux autres
produits. Ceci s’explique essentiellement par le nombre de commandes nécessaires (500)
contre 400 pour PM 71 et 200 pour PM 97. Les charges indirectes du CR 4 vont ainsi être plus
rattachées au PM 42 que les 2 autres.
 Le produit vendu en lots plus petits avait son coût subventionné par les produits vendus en lots
plus grand

17

Vous aimerez peut-être aussi