Vous êtes sur la page 1sur 5

UNIVERSITE DE TUNIS

Institut Supérieur de Gestion


Département Finance-Comptabilité
Année Universitaire 2020-2021

TRAVAUX DIRIGES - DECISIONS FINANCIERES


3èmes Années LAC et LFC
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EXERCICE N°1 :
On considère les 3 projets mutuellement exclusifs suivants A B et C.

Projets A B C
FLUX MON durée 6 ans durée 4 ans durée 3 ans
Investissement -5500 -4000 -3500
1 1900 2200 1600
2 2400 2100 1700
3 2100 1400 2800
4 1100 1000 0
5 900 0 0
6 700 0 0

1) Calculez la VAN, le TRI, l’indice de profitabilité et l’annuité équivalente de chaque projet


et indiquez dans chaque cas le projet le plus rentable sachant que le coût du capital est de
10%. Commentez
2) En utilisant successivement un taux de réinvestissement de 8% puis de 15%, calculez la
VAN et le TRI intégrés tout en indiquant la décision optimale.

EXERCICE N°2 :

On considère deux projets d’investissement coûtant chacun 87500 dinars.


Les distributions de probabilité des cash-flow nets de ces projets pour les cinq prochaines
années sont :

Projet A Projet B
CFN probabilité CFN probabilité
6250 0,2 12500 0,2
25000 0,6 23750 0,6
37500 0,2 27500 0,2

1- Calculer le coefficient de variation de la distribution du cash-flow net annuel de


chaque projet. Quel est de ce point de vue le projet le plus risqué ?
2- En admettant que les cash-flows nets de chaque projet soient parfaitement et
positivement corrélés et que le taux d’intérêt sans risque est de 7% :
a. Calculer, pour chaque projet, la VAN espérée et l’écart-type de celui-ci.
b. Déterminer lequel de ces projets minimise le risque relatif.
EXERCICEN°3 :
Soit deux projets P1 et P2 dont les distributions de probabilité du TRI (t) sont les suivantes :

Projet P1 Projet P2
t Prob. t Prob.
0,05 0,2 0,03 0,3
0,10 0,6 0,11 0,4
0,15 0,2 0,19 0,3

1) Calculer la moyenne et la variance de chaque projet. Comparer les résultats


obtenus.
2) Si l’objectif est de minimiser le risque relatif, quel projet faut-il choisir ?
EXERCICE N°4 :

La société G3F étudie l’opportunité de réaliser un projet de fabrication d’oreillers


orthopédiques sur une durée de 6 ans. Ce secteur connait déjà une concurrence assez vive
avec des produits locaux et importés d’Europe et de Chine.
La durée d’investissement est répartie en 2 périodes successives de 3 années chacune.
Le coût du projet est estimé à 320 000 dinars à débourser intégralement à l’origine.
La direction estime que les quantités fabriquées et vendues annuellement sur le marché local
ainsi que les coûts variables dépendent de l’évolution de la conjoncture économique et de la
période d’activité.
Le tableau suivant indique les prévisions de ces 2 variables :

CONJONCTURE OPTIMISTE (30%) MOYENNE (40%) PESSIMISTE (30%)


1ère 2ème 1ère 2ème 1ère 2ème
période période période période période période
Quantités fabriquées
et vendues 60 000 75 000 50 000 60 000 35 000 45 000
annuellement
Coût variable
12 14 13 15 14 17
unitaire

La marge sur coût variable unitaire est fixée, dans tous les cas, à 5 dinars. Ainsi, le prix de
vente unitaire espéré sera respectivement de 18 DT et de 20,300 DT pendant la 1 ère et la 2ème
période.
Les charges fixes annuelles (hors amortissements) sont estimées respectivement à 180 000 DT
et 200 000 DT pendant la 1ère et la 2ème période.
Le cash- flow net annuel est supposé constant à l'intérieur de chaque période.
Le coût du capital actuel de la société est de 12% et le taux d’intérêt sans risque et de 5%.
La prime de risque spécifique du projet étudié est de 4% et le taux d’impôt sur les sociétés est
de 30%.
1- Calculez la moyenne-variance du projet.
2- Si la probabilité d'échec limite tolérée par la Direction est de 25%, doit-on accepter ce
projet ?

EXERCICE N°5 :
On considère un projet de deux ans qui coute 27000 dinars. Le taux sans risque est de 5%
et le cout du capital est de 12%.

Flux Probabilité Flux Probabilité


10.000D 0.60
10.000 0.25 15.000D 0.30
20.000D 0.10
20.000 0.50 15.000D 0.30
20.000D 0.70
20.000D 0.50
30.000 0.25 15.000D 0.40
10.000D 0.10

1/ Calculer la VAN espérée du projet et son risque ?


2/ Ce projet devrait-il être accepté si la probabilité d’échec ne doit pas dépasser
10% ?

EXERCICE N°6 :
La Société Contrex se propose d’installer une unité de production d’eau minérale gazeuse
aromatisée dont la source se trouve cinq km de Kélibia, sur la route de Haouaria à une altitude
de 300m environ. Deux options lui sont offertes. Elle peut opter soit pour une unité de
production de 25000 bouteilles/h en PET ; soit une unité plus modeste correspondant à 10000
bouteilles/h. Si elle choisit la seconde option, elle pourra procéder à une extension de l’usine à
la fin de la 2ème année si la demande s’avère élevée pendant la première période. Cette
extension permettrait d’atteindre une capacité de production totale de 25000b/h.
On estime qu’il y a 70% de chance que la demande soit élevée durant les 2 premières années.
Dans ce cas, on est certain que la demande reste élevée par la suite.
Par contre, si la demande pendant la période initiale s’avère faible, on estime qu’il n’y a que
20% de chance qu’elle devienne élevée par la suite.
Les données relatives à chaque alternative sont comme suit :

Unité de Capacité 25000 Unité de Capacité 10000


Coût 14 millions de DT 5 millions de DT
Durée de Vie 5 ans 5 ans
Cashs flows nets annuels :
- Si la demande est 4 millions de DT 2 millions de DT
élevée
- Si la demande est faible 3 millions de DT 1 million de DT

Ces cash-flows annuels sont les mêmes quelle que soit la période considérée (les 2 premières
années ou les 3 années suivantes).
Si Contrex décide de procéder à l’extension de son usine, il en coûtera alors 10 millions de
DT et les cash-flows seraient identiques à ceux de l’usine de capacité 25000.
Le taux d’actualisation est de 8%.
1- Construire l’arbre de décision décrivant les différentes séquences de décisions possibles.
2- Déterminer la décision optimale.
3- Calculer la probabilité que la VAN du projet soit négative.
-Les calculs doivent être exprimés en millions de dinars-

EXERCICE N°7 :
La société K-Design décide de créer une unité de production de meubles sur une durée de 10
ans. Deux alternatives lui sont offertes ; elle peut :
- Soit construire une grande unité de production qui lui permettrait de couvrir une
grande part du marché ;
- Soit réaliser un investissement plus modeste qui lui permettrait de couvrir dans un
premier temps la région du Grand Tunis. L’extension de cette petite unité est possible
au bout de la 3éme année si la demande s’avère élevée durant la période initiale
(année 1 à 3).

On estime qu’il y a 80% de chance que la demande sur la période initiale soit élevée et qu’il y
a 90% de chance qu’elle reste élevée durant les 7 années suivantes. Par contre, si la demande
sur la période initiale s’avère faible, il n y a que 40% de chance qu’elle devienne élevée par la
suite :
Le coût de l’investissement associé à chaque alternative est présenté ci-dessous :

Grande Unité de Extension de la Petite Unité


Petite Unité de Production
Production de Production

Coût 1200 750 200

Demande CFN

P1 P2 P1 P2

Elevée Elevée 200 250

Grande Unité de Elevée Faible 200 180


Production Faible Elevée 180 250

Faible Faible 180 180

Elevée Elevée 150 250


PUP+ Extension
Elevée Faible 150 180

Petite Unité de Elevée Elevée 150 170


Production
Elevée Faible 150 120
Faible Elevée 120 150

Faible Faible 120 120

Le taux sans risque est de 10%.


1- Construire l’arbre de décision.
2- Déterminer la décision optimale.
3- Quelle est la probabilité que la VAN soit négative ?

Vous aimerez peut-être aussi