Vous êtes sur la page 1sur 2

L’eau est peut-être apparue dans

l’Univers plus tôt que prévu


Par Anna Biazzi | jeudi 7 mai 2015

Cette image acquise par le télescope


spatial Hubble montre des amas de gaz et
de poussière (zones sombres), connus
sous le nom de globules de Bok. Ils sont
notamment riches en hydrogène
moléculaire (H2), nécessaire à la formation
de l'eau. De telles poches auraient pu
abriter les premières molécules d'eau
durant l'enfance de l'Univers, malgré leur
très faible teneur en oxygène (également
nécessaire à la formation de l'eau). Crédits :
NASA, ESA, The Hubble Heritage Team

La vapeur d'eau était-elle déjà largement présente dès le premier milliard de vie de
l'Univers ? C’est en tout cas ce qu’avancent des astrophysiciens américains et
israéliens. Selon cette étude, les molécules d'eau se seraient développées dans
certaines poches pauvres en oxygène.
La molécule d'eau aurait été largement présente dès le premier milliard d'années après le
Big-Bang, selon une nouvelle étude publiée le 28 avril 2015. La vapeur d'eau serait
apparue dans quelques poches de l'Univers, malgré leur basse concentration en oxygène.

Pour comprendre, il faut d’abord rappeler qu'aux origines de l'Univers il n'y avait que des
éléments chimiques légers, comme l'hélium et l'hydrogène. Les éléments lourds comme
l'oxygène sont vraisemblablement après, suite à la formation des premières étoiles.

Or, pour que des molécules d'eau puissent se former, l’hydrogène doit s’apparier avec
l'oxygène. Ce qui implique que ce dernier ait préalablement pu se diffuser en quantités
suffisantes dans l'Univers. Problème : de nombreux chercheurs estiment que la diffusion
de l’oxygène a pris plusieurs centaines de millions d’années au moins pour s’accomplir, ce
qui incite encore aujourd’hui nombre de scientifiques à considérer que l’eau a vu le jour
quelques milliards d'années après le Big-Bang.

Mais selon l'astrophysicien Shmuel Bialy (Université de Tel-Aviv, Jérusalem) et ses


collègues, il n’en est rien : les molécules d'eau seraient apparues bien plus tôt que ce qui
était considéré jusqu’ici. En effet, leurs travaux suggèrent que les molécules d’eau ont tout
à fait pu se former dans des conditions de carence d'oxygène, soit celles ayant
probablement caractérisé le premier milliard d'années de l'Univers, avant que le processus
L’eau est peut-être apparue dans
l’Univers plus tôt que prévu
de formation puis de déclin des premières étoiles ne déclenche une production massive
d'oxygène.

Comment ces chercheurs sont-ils parvenus à cette conclusion? Ils ont étudié la formation
de vapeur d'eau dans des nuages moléculaires primitifs (des nébuleuses interstellaires où
se forment des molécules d'hydrogène), pauvres en oxygène.

Résultat : ils ont constaté qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de concentrations très élevées
d'oxygène pour obtenir des molécules d'eau. Ce qui les incite à penser que, de la même
manière, les premières molécules d’eau ont pu se former dans les premières poches
encore pauvres en oxygène de l’Univers naissant.

Cette étude a été publiée le 28 avril 2015 dans la revue Astrophysics of Galaxies, sous le
titre "Water Formation During the Epoch of First Metal Enrichment".