Vous êtes sur la page 1sur 24

Les déterminants du taux de

change au comptant et à terme


D’une manière générale, le taux de change est
déterminé par la loi de l’offre et de la demande.

▪ Mais, il dépend plus spécifiquement de facteurs
économiques et financiers.
Introduction ▪ Le taux d’inflation, les soldes de la balance des
paiements et le niveau relatif des taux d’intérêt sont
considérés comme les déterminants fondamentaux du
taux de change au comptant.
La version absolue de la PPA

La théorie de la
parité des
pouvoirs d’achat
La version relative de la PPA
▪ Principe : Une unité monétaire d’un pays domestique
doit procurer autant de biens et services dans le pays
lui-même qu’à l’étranger, une fois faite la conversion de
la monnaie domestique en monnaie étrangère.
▪ Le prix du bien i devrait être égal au prix du même
bien considéré à l’étranger au cours de change près :
La version Pi = Pi* x Taux de change
absolue de la ▪ Si on considère P et P* les moyennes pondérées des
PPA prix individuels(puisque la règle s’applique à tous les
biens et services) on aura :
P = P* x Taux de change
Le taux de change d'équilibre entre deux devises est égal au
La version rapport des indices de prix des deux pays.

absolue de la Taux de change d’équilibre = P / P*

PPA
On se situe en France
Un bien X coûte en France 40 euros.
Le même bien coûte aux USA 50 dollars.
Le prix du bien X en France = Le prix du bien X aux USA
Exemple PPA x Taux de change USD/EUR
absolue →40 Euros = 50 USD x USD/EUR→ USD/EUR = 40/50 =
0,8

A un taux de change de 0,8, pas d’arbitrage possible


entre les M et les X
▪ 1er cas: Si le taux de change USD/EUR < 0,8(par ex 0,7).
On peut dire que le USD est sous évalué
Prix du bien en France = 40 eur

Exemple PPA Prix du bien importé des USA = 50 USD x 0,7 = 35 Eur →
Donc moins cher qu’en France
absolue → Arbitrage par les importations pour les français
→ Le bien X sera importé des USA et le USD sera
demandé juqu’à arriver à l’équilibre à 0,8
▪ 2ème cas: Si le taux de change USD/EUR > 0,8(par ex
0,9). On peut dire que le USD est sur évalué
Prix du bien en France = 40 eur

Prix du bien importé des USA = 50 USD x 0,9 = 45 Eur →

Exemple PPA Donc plus cher qu’en France


→ Arbitrage par les exportations pour les français
absolue → Le bien X sera exporté vers les USA et l’euro sera
demandé , le USD/eur baissera jusqu’à arriver à
l’équilibre à 0,8
▪ La version absolue de la PPA puise sa justification dans « la loi
du prix unique » : sur chaque marché individuel, les
consommateurs comparent les prix domestiques et les prix
étrangers et font des arbitrages. Ils achètent le bien sur le
marché où le prix est le plus bas et revendent sur celui ou le

Loi du prix prix est le plus élevé.

unique ➢ Ces arbitrages aboutissent à l’instauration d’un prix unique


pour tous les biens consommés.
➢ Trois hypothèses sont nécessaires à la réalisation de cette loi :
- Les marché des biens sont parfaits : Pas de coûts de transport
ni tarifs douaniers, biens parfaitement homogènes, etc.

Loi du prix - Les marchés financiers sont parfaits : Absence de contrôle de


change, de coûts de transaction, etc.
unique - La structure de consommation des agents économiques est
identique entre les différents pays.
▪ Les vérifications empiriques de la version absolue de la théorie
de la PPA n'ont jamais donné de bons résultats. La présence de

La version facteurs structurels spécifiques à chaque économie explique


(entre autres) la faiblesse de ces résultats. Pour contourner ces
relative de la difficultés, il est souhaitable d'abandonner le raisonnement en
termes absolus au profit d'une analyse en termes de différentiel
PPA ou de variation.
▪ Il ressort de cette deuxième formulation que la variation en
pourcentage du taux de change devrait être égale au différentiel
d'inflation entre les deux pays ou les deux zones monétaires.

▪ Taux d’appréciation
▪ ou = Inflation Locale – Inflation Étranger

▪ de dépréciation
La version ▪ de la devise
relative de la
PPA ➢ Si l’inflation locale > l’inflation étrangère => Il s’agit d’un taux
d’appréciation de la devise par rapport à la monnaie locale.

➢ Si l’inflation locale < l’inflation étrangère => Il s’agit d’un taux


de dépréciation de la devise par rapport à la monnaie locale.
▪ Taux de change d’équilibre = P / P*
La version →d taux de change/taux de change= dP/P –dP*/P*
relative de la → Taux d’appréciation/dépréciation = Inflation locale –
PPA Inflation étrangère
▪ A la date 0(début d’année)
Indice des prix représentant le taux d’inflation du pays A =102
Indice des prix représentant le taux d’inflation du pays B =108
▪ A la fin d’année
Indice des prix représentant le taux d’inflation du pays A =106

Exemple PPA Indice des prix représentant le taux d’inflation du pays B =110

relative Quelle devise devrait s’apprécier par rapport à l’autre?


Inflation pays A = dp/p = 106-102/102 = 3,92%
Inflation pays B = dp/p = 110-108/108 = 1,85%
Inflation A> Inflation B→ La devise A devrait se déprécier par rapport
B ou la devise B devrait s’apprécier par rapport à la devise A du
différentiel d’inflation (3,92-1,85 = 2,07%)
▪ D’après cette théorie, un investisseur, ne peut pas obtenir, en
plaçant ses fonds dans un pays étranger où le taux d’intérêt (iE)
est plus élevé que sur le marché domestique, un taux de
La parité des rendement supérieur à celui qu’il obtiendrait sur son propre
marché (iL), car le différentiel des taux doit être compensé par
taux la différence entre le cours comptant et le cours à terme.

d’intérêt(PTI) → Selon la PTI, on devrait avoir l’égalité entre un placement


local et un placement étranger couvert.
▪ Cette égalité n’est vraie qu’à l’équilibre suite aux opérations d’arbitrages
pratiquées sur les marchés monétaires. Les arbitrages dans ce cas, s’appuient
sur les taux à terme fixés, pour des échéances futures, dès aujourd’hui, et
non pas sur des taux anticipés. Ces opérations d’arbitrage sont dites
couvertes et conduisent à une égalisation entre les différences des taux
d’intérêt des deux devises et leur taux de report ou de déport. On obtient
ainsi la PTI couverte.
▪ → Autrement dit, la PTI stipule que le taux de report ou de déport d’une
devise doit refléter le différentiel des taux d’intérêt sur le marché monétaire
des deux pays.
▪ Taux de report
La PTI ▪ ou = iL–iE
▪ de déport
▪ de la devise
➢ Si iL > iE => T > C => La devise cote un report. Il s’agit d’un taux de
report de la devise par rapport à la monnaie locale.
➢ Si iL < iE => T < C => La devise cote un déport Il s’agit d’un taux de
déport de la devise par rapport à la monnaie locale.
▪ Toutes choses égales par ailleurs :
▪ → La devise du pays où le taux d’intérêt est le plus élevé se
vendra avec un déport sur le marché à terme.

PTI ▪ → La devise du pays où le taux d’intérêt est le plus faible se


vendra avec un report sur le marché à terme.
▪ USD/CAD,0 = 1,3170
▪ USD/CAD, 6 = 1,3203
▪ i usd,6 = 3,5%
▪ i cad,6 = 4,5%

PTI Exemple ▪ Que peut faire un arbitragiste qui dispose(ou pouvant


disposer ) de 1 000 000 USD? Peut-il réaliser une OA
profitable?
▪ 1ère étape : S’assurer qu’il y a une différence entre le
différentiel d’int et le différentiel de change
▪ Taux de report = (1,3203-1,3170/1,3170)x(12/6) x 100
est-il égal au différentiel de taux d’intérêt ( 4,5%-
3,5%)?
PTI Exemple ▪ Taux de report :0,5% < différentiel de taux d’intérêt :
1%
→ OA possible: Il faut déplacer les fonds et investir là où
les taux d’intérêt sont les plus élevés , donc au Canada
S’il dispose de 1000 000 USD
▪ Achat de CAD : 1000000USD x USD/CAD = 1 000 000 x
1,3170

▪ Placement sur le marché canadien = 1 000 000 USD x


1,3170 x (1+4,5%x6/12)

PTI Exemple ▪ Vente à terme du placement = 1 000 000 USD x 1,3170 x


(1+4,5%x6/12)/ 1,3203 = 1 019 944 USD
▪ → Gain de 19 944 USD
▪ CAD
▪ USD
S’il ne dispose pas de 1000 000 USD

▪ Emprunt des 1000 000 USD sur le marché local


▪ Achat de CAD au comptant : 1000000USD x USD/CAD =
1 000 000 x 1,3170 CAD
▪ Placement sur le marché canadien = 1 000 000 USD x
PTI Exemple 1,3170 x (1+4,5%x6/12)

▪ Vente à terme du placement = 1 000 000 USD x 1,3170 x


(1+4,5%x6/12)/ 1,3203 = 1 019 944 USD
▪ Remboursement de l’emprunt = 1 000 000 USD x
(1+3,5%x6/12) = 1 017 500 USD
→ Gain = 19 944 USD – 17500 USD = 2444 USD
▪ Ce document comptable qui retrace les opérations sur biens,
services et financières d’un pays avec le reste du monde,
permet de prévoir l’évolution des taux de change :
▪ En cas de déficit de la balance, la monnaie nationale sera
offerte sur le marché des changes. Sa valeur aura tendance à

La balance des diminuer. On s’attend alors à une dépréciation de la monnaie


nationale.
paiements ▪ En cas d’excédent de la balance, la monnaie nationale est
demandée sur le marché des changes. Sa valeur aura tendance à
augmenter. On s’attend alors à une appréciation de la monnaie
nationale.
▪ La croissance économique, conjointement à la stabilité
politique d’un pays, favorise la stabilité du taux de change. Ces
La croissance caractéristiques attirent les investisseurs étrangers au détriment
d’autres pays. Par contre, une récession ou des troubles
économique et la politiques peuvent être considérés comme un risque financier
stabilité politique et entrainer une dépréciation du taux de change.
▪ Lorsque le pays se trouve dans une situation de déficit public
important devient moins attrayant que les autres car le risque de

La dette défaut est grand. Pour cette raison, la notation de la dette du


pays par les agences de notation est un facteur déterminant de
publique leur taux de change.

Vous aimerez peut-être aussi