Vous êtes sur la page 1sur 11

ANALYSE DES STRUCTURES

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON


Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland
******** ********
UNIVERSITE DE YAOUNDE I UNIVERSITY OF YAOUNDE I
******* *******
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE NATIONAL ADVANCED SCHOOL
POLYTECHNIQUE OF ENGINEERING
******* *******

GCU 421 : CALCUL


DES STRUCTURES

ANNEE 2016-2017 analyse des structures


pilier analyse des structures

BENEL MINYEM WAYNE JEFFREY 13P143


NZENDJANG SITIO WILFRED 13P167
TELEP NYEMB PARFAIT 13P078
UM TOUCK PAUL ROGER 13P089

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 1


ANALYSE DES STRUCTURES

Table des matières


a) QUELQUES GENERALITES SUR L’ANALYSE DES STRUCTURES......................................................2
i. Définition............................................................................................................................................................... 2
ii. Utilité....................................................................................................................................................................... 2
iii. Présentation de quelques méthodes...................................................................................................... 2
b) ENONCE DE L’EXERCICE..................................................................................................................................... 3
c) SOLUTION................................................................................................................................................................. 4
i. Analyse de la structure et structure isostatique associée..................................................................4
ii. Détermination du degré de mobilité, le degré d’indétermination cinématique et structure
cinématique de référence......................................................................................................................................... 5
iii. Choix de la méthode et justificatif........................................................................................................... 5
iv. Résolution par la méthode des rotations.................................................................................................. 5
v. Modélisation de la structure sous RDM6.................................................................................................. 6
........................................................................................................................................................................................ 7
Détermination des réactions d’appui.............................................................................................................. 7
Détermination des inconnues cinématiques................................................................................................ 8
Sollicitation maximales dans les travées....................................................................................................... 8
d) CONCLUSION............................................................................................................................................................ 8

Résolution de l’exercice sur le pilier : analyse des


structures.

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 2


ANALYSE DES STRUCTURES

a) QUELQUES GENERALITES SUR L’ANALYSE DES


STRUCTURES
i. Définition
Analyser la structure c’est déterminer le nombre d’éléments (force ou déplacements) que l’on
doit calculer pour pouvoir modéliser une structure hyperstatique comme a une structure
isostatique a la quelle s’applique en plus des charges extérieures, les réactions hyperstatiques.
Elle nous permet de déterminer le degré d’hyper statisme d g et le degre d’indetermination
cinematique m .

ii. Utilité
L’analyse des structures nous donne un aperçu de la complexité du problème. les valeurs de d g
et m nous oriente dans le choix de la méthode de résolution adaptée a la structure.

iii. Présentation de quelques méthodes


Nous allons brièvement présenter deux méthodes : la méthode des nœuds rigides et celle des
actions mutuelles.
Soit la structure ci-après

Méthode des nœuds rigides


On a :

d g=d ext +d n

[
∫ ¿⟹ dg =( r−3 )+ ]
N∗3 + ∑ ( 1−bi ) ¿
i=1

Avec

r =nombre de reactions d ' appui


N=nombre de cadres internes
n=nombre d ' articulations
b i=nombre de barres reliees par l ' articulation i

Dans ce cas, r =10 , N =3 , n=2 et bi=4 on obtient alors d g=10

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 3


ANALYSE DES STRUCTURES

Méthode des actions mutuelles


On utilise la formule

d g =I −E
I =a+ 3∗s+2∗e
E=3∗n+3∗f +2∗g

a=nombre d' inconnues aux appuis


s=nombre de barres arrivant aux encastrements
e=nombre de barres arrivant aux articulations
n=nombre total de barres

f =nnombre d ' encastrement interne


g=nombre d ' articulationsinterne
E=3∗14 +3∗6+2∗2=64
I =10+3∗16+2∗8=74
d g=10

b) ENONCE DE L’EXERCICE

Ont considéré la structure plane ci-dessous

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 4


ANALYSE DES STRUCTURES

1) Analyse de la structure
Analyser la structure, déterminer le degré d’indétermination statique (h) et proposer
une structure isostatique associée ( S0 )
2) Déterminer le degré de mobilité, le degré d’indétermination cinématique et dessin de la
structure cinématique de référence(C 0).
3) En vue de la détermination des sollicitations que préconisez-vous entre la méthode des
forces et la méthode des rotations ? justifiez votre réponse
4) Modéliser cette structure sur RDM6 et déterminer
a. Les réactions d’appui
b. Les inconnues cinématiques
c. Les sollicitations maximales dans les travées
Application numérique : AF = 4l, AB = 2l, BC = l, q = 100KN/m, l = 3m. section rectangulaire b*h.

c) SOLUTION

i. Analyse de la structure et structure isostatique associée


 Méthode utilisée : méthode des nœuds rigides
 Formule
n

[
d g=( r−3 ) + N∗3+∑ ( 1−bi )
i=1
]
 Application numérique d g=3+3
D’où
d g=6

 On effectue deux coupures triples à mi-chemin des barres CD et BE, on libère


ainsi six inconnues hyperstatiques d’où la structure isostatique de référence ci-
dessous

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 5


ANALYSE DES STRUCTURES

iv. Détermination du degré de mobilité, le degré


d’indétermination cinématique et structure cinématique de
référence.
 Degré de mobilité : 2
 Degré d’indétermination cinématique : m

m=6

 La structure cinématique de référence est obtenue en bloquant tous les


déplacements possibles.

v.

Choix de la méthode et justificatif


La méthode choisie est la méthode des rotations pour les raisons suivantes

 La méthode des forces ne nous permet pas de tirer profit de la symétrie du


problème. En observant la structure isostatique de référence on constate qu’on
doit toujours déterminer six inconnues.
 La méthode des rotations nous permet de tirer profit de la symétrie du problème,
car la déformée de la structure sera aussi ce qui nous permet de déduire que :
 Au niveau des rotations :
ω B=−ω E
ω C =−ω D
 Au niveau des déplacements :
∆ CD =0
∆ BE=0
Les deux couples de nœuds opposées se déplacent de la même intensité dans des
directions opposées. Donc le déplacement résultant des travées CD et BE.
Ces deux observations nous permettent de réduire le degré d’indétermination
cinématique et de supprimer 4 inconnues. On conclut que :

m=2

vi. Résolution par la méthode des rotations.


 Equations dans chaque barre (en considérant que ω A=0 et ω F =0)

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 6


ANALYSE DES STRUCTURES

Γ AB=−λ AB . K AB . ωB =−Γ FE

{
Γ BA=− K BA . ω B=−Γ EF
Γ BE=γ BE−K BE ( 1−λ AB ) ω B=−Γ EB
Γ BC =−K BC . ωB −λ BC K BC . ωC =−Γ ED
Γ CB =−K CB . ωC −λ CB K CB . ω B=−Γ DE
Γ CD =γ CD −K CD ( 1−λCD ) ω C =−Γ DC
 On remplace les
4 E I ij 1
K ij = et λ ij =
l ij 2
 Equilibre du nœud B
∑ Γ BI =Γ BA + Γ BE+ Γ BC =0
EI EI
⟹−4 q l 2 −7 ω B−2 ω =0 … … … … . ( 1 )
l l C
 Equilibre du nœud C
∑ Γ CI=Γ CD+ Γ CB =0
4 EI 9 EI
⟹− q l 2−2 ω − ω =0 … … … … . ( 2 )
3 l B 2 l C
 Système à résoudre
−7 −2 4

[ ]{
−2
−9
2
ω B q l3
=
ωC EI
4
3
} {}
 Résultats obtenues :
−92 q l 3

{ω B=

ωC =
165 EI
−8 q l 3
165 EI

 Application numériques

ω B=−1. .593∗10−2 rad


{ω C =−1.385∗10−3 rad

vii. Modélisation de la structure sous RDM6


Pour modéliser la structure, on a supposé que :

 h∗b=300∗200 mm 2
2
 h= b
3

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 7


ANALYSE DES STRUCTURES

b h3 8 4
 I= =4.5∗10 mm
12
 Le matériau est l’acier on prend donc E=2.1∗1011 MPa

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 8


ANALYSE DES STRUCTURES

DEFORMEE EFFORT NORMAL

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 9


ANALYSE DES STRUCTURES

EFFORT TRANCHANT MOMENT FLECHISSANT


Détermination des réactions d’appui
On obtient les résultats suivants

H A=254180.6 N

{ V A=2400000 N
M A =−509825.8 Nm
H F =−254180.6 N
V F =2400000 N
M F =509825.6 Nm

Détermination des inconnues cinématiques


On obtient les résultats suivants
ω B=−1.605∗10−2 rad
{
ωC =−1.688∗10−3 rad

Sollicitation maximales dans les travées

Travée BE Travée CD

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 10


ANALYSE DES STRUCTURES

Moment max 3093219 1173419


Effort normal max 829613 1083793
Effort tranchant max 1800000 600000

d) CONCLUSION

La connaissance de l’analyse de structures est essentielle dans le domaine de génie civil.


Il est tout simplement impossible de résoudre une structure si on ne connait pas d g ou m. C’est
donc une notion très importante que tout élevé ingénieur de génie civil doit maitriser afin de
pouvoir mener à bien sa carrière professionnelle

PILIER ANALYSE DES STRUCTURES 11

Vous aimerez peut-être aussi