Vous êtes sur la page 1sur 8

Littérature Française II- Prof.

Ana Alba Moreyra

PREMIER PARTIEL DE LITTÉRATURE II- PROF. ALBA MOREYRA

A- TRAVAIL DE RECHERCHE
1- Définition de réalisme
2- Caractéristiques principales de ce mouvement
3- Principaux représentants

- Mouvement littéraire et artistique qui naît en réaction au Romantisme et à


son sentimentalime (1850-1890)
- Représentation le plus fidèle possible de la réalité, souci du contexte social,
souci de vérité et du vraisemblable, souci d’utilité, souci de minutie
- Histoire : début du roman moderne. Roman-feuilleton, expansion de la
presse après la révolution de 1830. Pas d’école réaliste
- Thèmes : de la vie courante, révolution industrielle, fait divers, observation
du monde contemporain, personnages des classes moyennes ou populaires,
prolétariat, ascension et chute sociale, argent, amour et désenchantement,
misère du peuple
- Caractéristiques : écriture impersonnelle, narrateur invisible, style
indirect libre, prédominance du point de vue des personnages, descriptions
nombreuses, vocabulaire précis et riche
- Représentants : Balzac (Eugénie Grandet), Stendhal (Le Rouge et le Noir, La
Chartreuse de Parme), Champfleury (Les Souffrances du professeur Delteil),
Flaubert, les frères Goncourt, Alexamdre Dumas fils (La Dame aux
Camélias), Maupassant (Bel-Ami, Boule de Suif), puis Zola avec le
naturalisme (Les Rougon-Macquart)
- Naturalisme : branche radicale du réalisme qui s’inspire de la méthode
experimentale des sciences naturelles (positivisme : observation et analyse
objectives)

B- GUIDE POUR L´ANALYSE ET INTERPRÉTATION DE MADAME BOVARY

MADAME BOVARY DE GUSTAVE FLAUBERT

1- Vie et œuvre de Gustave Flaubert.


Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

Gustave Flaubert

- 1821-1880, né à Rouen
- Enfance : famille de la petite bourgeoisie, père médecin, enfance sans joie,
renvoyé du collège par indiscipline, réussite du BAC en indépendance
- Jeunesse : vie de bohème agitée à Paris, où il essaie d’étudier le droit, qu’il
déteste ; il y connait Victor Hugo et d’autres artistes ; il souffre de l’épilepsie
- Croisset en 1844 : mort de son père, il peut vivre de sa rente, il se consacre
entièrement à l’écriture ; prise en charge de sa nièce orpheline ; voyage à
Paris pour la révolution de 1848, avec laquelle il sera après très critique
- Forte vie sociale, fréquentation des salons littéraires comme celui de
madame de Loynes, et correspondance avec des personnalités comme
Georges Sand, la princesse Mathilde Bonaparte, Théophile Gautier, les
frères Goncourt, Baudelaire…
- Vie amoureuse : premier amour É lisa Schlésinger, liaison intermittente
avec la poétesse Louise Colet jusqu’en 1855, amoureux de madame de
Loynes, amant de la mère de Maupassant…
- Fin de sa vie : réfugié à Rouen lors de la guerre franco-prussienne,
problèmes économiques à cause de sa nièce
- Œuvre :
 Madame Bovary : 56 mois de travail entre septembre 1851 et mai
1856. Publication comme roman-feuilleton dans La Revue de Paris,
puis publié en librairie en 1857. Roman objet d’un procès pour
« atteinte aux bonnes mœurs », Flaubert acquitté grâ ce à ses bons
rapports avec l’impératrice.
 Salammbô : roman historique écrit entre 1857 et 1862, après un
voyage en Tunisie pour se documenter sur les guerres puniques.
 L’Éducation sentimentale : roman de formation publié en 1869 et
marqué par l’échec et l’ironie, où Flaubert inclue ses critiques aux
débordements de la Révolution de 1848. Mal accueillie par la
critique.
 Le Candidat : pièce de théâ tre publiée en 1874 qui finit en échec.
 La tentation de saint Antoine : troisième version du poème en prose,
publiée en 1874.
 Trois contes : recueil de nouvelles dont Un cœur simple, Légende de
Saint Julien l'Hospitalier et Hérodias. Publié en 1877, Flaubert a mis plus de
30 ans à l’écrire. Dernière œuvre romanesque achevée.
 Le Château des cœurs : pièce de théâ tre achevée en 1863 mais
publiée en 1880, toujours considérée comme médiocre par Flaubert.
 Bouvard et Pécuchet : roman inachevé, publié à titre posthume en
1881.
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

2- Lecture intégrale de Madame Bovary de Gustave Flaubert.


3- Résumé de l´œuvre.
4- Donnez un titre à chaque partie puis à chaque chapitre. Comment
caractériseriez-vous la structure du roman ? Les chapitres font-ils preuve
d´unité ? Sont-ils centrés sur un épisode ?
5- É tude de personnages :
a) Faites un relevé complet des personnages et proposez un
classement selon le degré d´importance dans le roman.
b) Dressez le portrait physique et moral de chaque personnage en
regroupant les informations dispersées dans le texte.
6- Voici une liste de thèmes. Cochez ceux qui sont présents dans le roman.
Justifiez votre réponse. Vous pouvez en proposer d´autres.

 L´amour
 L´échec
 L´ennui
 La satire des moeurs
 L´amitié
 La politique
 L´insatisfaction
 L´hypocrisie
 La bêtise
 L´illusion
 L´argent
 La campagne
 La ville
 L´éducation

7- D´après Guy Riegert, le roman propose trois axes de lecture:

a- Un roman de moeurs
b- Un roman d´amour et d´adultère
c- Un roman de l´ironie

Ê tes-vous d´accord avec son interprétation ?

Un roman de mœurs
- « Mœurs de province » (second titre)
- Cadre spatial provincial (la Normandie)
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

- Descriptions de la vie en province dont Emma fait partie mais dont elle renie
- La province opposée à Paris, dont Emma rêve
- Vie en province : activité agricole (les fermes autour d’Yonville, le père
d’Emma et leur ferme), petite bourgeoisie (Homais, Bovary [l’importance de
la figure du médecin dans le village, où il n’y en a qu’un], l’usurier Lheureux,
Rodolphe avec son petit châ teau)
- Quelques scènes clés : le mariage d’Emma et de Charles (chapitre IV de la
première partie, page 18), l’arrivée du couple à Yonville avec la description
du village et de ses alentours (début de la deuxième partie), la scène des
Comices (chapitre VIII de la deuxième partie, page 97)…

Un roman d’amour et d’adultère


- Pour Flaubert, en effet, il s'agit bien d'éduquer une jeune provinciale aux
choses de l'amour et de lui faire entrevoir le gouffre entre ses désirs et la
réalité. Flaubert montre, avec le personnage d'Emma que l'image véhiculée
par l'éducation religieuse telle qu'elle était parfois pratiquée dans les
couvents, pouvait avoir des effets pernicieux ; les jeunes femmes
confondent, par impréparation, les réalités de l'amour charnel avec les
élans enthousiastes du mysticisme et utilisent, comme le fait, à dessein, le
romancier, des termes religieux pour évoquer l'amour terrestre.
- Madame Bovary demeure une incorrigible romantique et les images de
l'amour sont celles qu'elle a rencontrées dans ses lectures.
- Emma aurait-elle le cœur sec et serait-elle incapable d'éprouver un
sentiment de manière durable ? C'est une des hypothèses de lecture les plus
répandues. Mère peu aimante, elle blesse sa fille et la trouve laide mais la
réclame avant de mourir.
- L'amour conjugal est donc le plus souvent associé à la froideur et au sens
du devoir ce qui est un thème fort répandu dans le roman à cette époque.
Quel amour alors pourrait la combler ? Elle échoue à trouver le bonheur
dans le mariage. Elle a cherché le bonheur dans l'adultère et y a trouvé le
mépris de l'homme auquel elle s'est livrée.
- Toutes les formes d'amour sont représentées dans ce roman sous des
apparences plutô t traditionnelles : amour conjugal décevant le plus
souvent, amour dans l'adultère avec sa source de tourments, amours non
partagés, amours à sens unique, amour filial ou maternel absent ou trop
présent pour la mère de Charles, jalouse de sa belle-fille.
- La vision de l'auteur est pessimiste et l'amour paraît à la fois une
aspiration légitime est une illusion trompeuse, qui par essence appartient
au passé et aux souvenirs. Pas de vie sans amour mais à trop vouloir se
lancer à la recherche de l'amour parfait, on risque de passer à cô té de sa vie
comme l'héroïne.
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

Un roman de l’ironie
- Ironie subtile, regard distancié de l’auteur qui se moque des défauts de ses
personnages. Ironie et comique qui ne fait pas rire, pathétique des
personnages grotesques, ironie de la tragédie. Ironie du discours indirect
libre, où narration et pensée des personnages se mélangent, ce qui laisse
voir leur naïveté et la vision du monde du narrateur.
- Critique des personnages :
 Charles : « Grâ ce, sans doute, à cette bonne volonté dont il fit preuve, il
dut de ne pas descendre dans la classe inférieure » (page 3), « à force de
s'appliquer, il se maintint toujours vers le milieu de la classe ; une fois
même il gagna un premier accessit d'histoire naturelle » (page 5),
« s’enfermer chaque soir dans un sale appartement public, pour y taper
sur des tables de marbre de petits os de mouton marqués de points noirs,
lui semblait un acte précieux de sa liberté, qui le rehaussait d’estime vis à
vis de lui-même » (page 6), « grâ ce à ces travaux préparatoires, il échoua
complètement à son examen d’officier de santé » (page 7).
 Emma : « Avant qu'elle se mariâ t, elle avait cru avoir de l'amour ; mais le
bonheur qui aurait dû résulter de cet amour n'étant pas venu, il fallait
qu'elle se fû t trompée, songeait-elle. Et Emma cherchait à savoir ce que
l'on entendait au juste dans la vie par les mots de félicité, de passion et
d'ivresse, qui lui avaient paru si beaux dans les livres » (page 24), « Mais
l'anxiété d'un état nouveau, ou peut-être l'irritation causée par la
présence de cet homme, avait suffi à faire croire qu'elle possédait enfin
cette passion merveilleuse qui jusqu'alors s'était tenue comme un grand
oiseau au plumage rose planant dans la splendeur des ciels poétiques ; –
et elle ne pouvait s'imaginer à présent que ce calme où elle vivait fû t le
bonheur qu'elle avait rêvé » (page 28).
- Critique sociale : les mots en italique tout au long du roman expriment
aussi la distance que trace l’auteur avec les idées des personnages, qui
représentent celles de l’époque qu’il critique (pages 1, 5, 12, 17, 24…). Le
conformisme, le gain, l'esprit étroit, la médiocrité, la ruse, la prétention,
l’hypocrisie (article de Homais sur les Comices, page 113).
- Critique politique : scène des Comices, discours de Lieuvain (flattant les
paysans et le gouvernement) et de Derozerays (parlant religion et
agriculture, page 109), réaction de la paysanne qui reçoit la médaille (page
111).
- Dernière phrase : tout à fait ironique parce qu’elle montre comment le
personnage le plus méprisable, le pharmacien Homais, bourgeois
prétentieux, pédant, couard, voire dangereux, finit par recevoir les honneurs,
tandis que les autres personnages sont morts ou ont reçu une fin tragique.
https://www.etudes-litteraires.com/madame-bovary-homais.php
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

8- É tudiez la temporalité du roman (date et durée).


https://www.amis-flaubert-maupassant.fr/article-bulletins/042_005/
- L’histoire réelle de l’époque n’est qu’une « toile de fond ».
- Monarchie de Juillet (Louis-Philippe 1er) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Monarchie_de_Juillet
- Durée : une trentaine d’années (depuis l’adolescence de Charles jusqu’en
1856 à peu près)
9- Relevez les lieux principaux du roman et caractérisez-les brièvement. De
quelle manière structurent-ils le récit ? Quel sens symbolique pouvez-
vous leur accorder ? Paris est-il présent dans le roman ?
10- Repérez divers procédés de l´ironie présents dans le roman. Commentez
la dernière phrase du roman. À votre avis, est-elle ironique ?
Voir point 7
11- Pourquoi affirme-t-on que ce roman est réaliste ? Justifiez votre réponse.
12- Ce roman porte les traces du romantisme ? Justifiez votre réponse.
13- Donnez votre avis sur le roman.
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

Roman de mœurs :

https://www.etudes-litteraires.com/forum/discussion/13262/en-quoi-le-roman-
madame-bovary-repond-il-au-sous-titre-moeurs-de-province

https://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/lemai1.php

Roman d’amour:

http://blog.ac-versailles.fr/motamot/index.php/post/02/11/2015/Madame-
Bovary-est-il-un-roman-d-amour

http://lireunlivreplaisir.blogspot.com/2008/06/etude-lamour-dans-madame-
bovary-de.html

https://www.dubrevetaubac.fr/page/bac-de-francais/litterature-bac-2016/le-
theme-de-l-amour-dans-madame-bovary-flaubert.html

Roman de l’ironie:

http://blog.ac-versailles.fr/motamot/index.php/post/01/11/2015/L-ironie-
selon-Flaubert

https://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-ironie-flaubert-dans-
madame-bovary-49990.html

https://inventionofmodernity.wordpress.com/2013/03/11/lironie-dans-
madame-bovary/

https://www.etudier.com/sujets/ironie-de-flaubert-dans-madame-bovary/0

https://www.senscritique.com/livre/Madame_Bovary/critique/1606197

https://www.etudes-litteraires.com/madame-bovary-homais.php

Analyse intégrale:

https://www.superprof.fr/ressources/langues/francais/lycee-fr3/1ere-s-
fr3/gustave-flaubert-ouvrage.html

https://www.lepetitlecteur.fr/madame-bovary/resume-complet/

https://commentairecompose.fr/madame-bovary-resume/
Littérature Française II- Prof. Ana Alba Moreyra

https://interlettre.com/bac/705-madame-bovary-de-flaubert-resume-et-analyse-
du-roman

https://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/resume-madame-bovary.html

https://gallica.bnf.fr/essentiels/flaubert/madame-bovary/propos-oeuvre

https://www.larousse.fr/encyclopedie/oeuvre/Madame_Bovary/130985

Vous aimerez peut-être aussi