Vous êtes sur la page 1sur 9

Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

Introduction

Certaines structures de Génie Civil telles que les ponts sollicités par la circulation
automobile ou ferroviaire, les poutres qui supportent les ponts roulants dans les bâtiments
industriels sont soumises à des sollicitations mobiles. Une bonne conception de ce type
d’ouvrage nécessite une étude particulière, la méthode la plus utilisée de nos jours par les
Ingénieurs pour palier à ce genre de problème est celle liée au concept de ligne d’influence
qui est donc une notion très importante en Génie Civil, d’où la nécessité de son étude.

Nécessité de l’etude

Pour une membrure qui supporte une charge qui se déplace, il est intéressant de connaître à
une section quelconque de la membrure :
 La variation du moment fléchissant, de l’effort tranchant ou de l’effort normal à cette
section, en fonction de la position de la charge.
 Dans certain cas, il peut être aussi intéressant de connaître la variation d’une
déformation (translation ou rotation), en fonction de la position de la charge.
 S’il y a un appui à la section considérée, il est utile de connaître la variation de la
réaction de l’appui en fonction de la position de la charge.

Dans le cadre de notre étude on s’intéresse au troisième cas de figure ci-dessus cité, que
l’on applique à une poutre continue sur 3 travées isostatique, et pour ce faire on va:
- Donner la définition d’une ligne d’influence en général.
- Etudier l’obtention de la ligne de champs d’une réaction d’appui.
- Généraliser la notion de ligne d’influence tout en dégageant l’intérêt de cette dernière.

Etude Théorique

1)- Donnons l’expression de RA en fonction de F , a , b , c et  avec


   0, 2a  2b  c

1er cas : 0    a
On considère la figure suivante :

1
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

RA F RB y
α

A B +

L’application du principe fondamental de la statique induit que :

M ext / B  0  RA a  F ( a   )  0
a 
 RA  F
a
Ainsi
 
RA  F  1  
 a

2e cas : a    a  b

En considérant la figure suivante :

RA RB F

A
B C

a b

Le principe fondamental de la statique permet d’écrire :

 M Fext / B 
 0  RA .a  F    a   0

2
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

 
 RA   F   1 
a 
Ainsi :
 
RA   F   1 
a 

3e cas : a  b    a  b  c

On considère le schéma ci-dessous.

C D

α RC

RA RB

RC
A
B

a b c

Pour la détermination de Rc, considérons la figure suivante :

C D

RC
c

M 
F ext D
 0 soit CRC .F  c.  a  b   a ainsi :

 ab   abc  
RC  F 1     F   
 c   c c
finalement

3
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

 abc  
RC  F   
 c c

Déterminons RA .
Soit la figure ci-dessous

RA RB RC

A
B C

a b

b
M 
F ext D
 0   RA .a  RC .b  0 ainsi RA   RC
a
et

b  abc  
RA   F    il en découle que :
a  c c

bF   a  b  c 
RA    
a c c 

4e cas :   a  b  c

RA  0

Récapitulatif des résultats théoriques

4
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

  
 F 1  a  si 0    a
  
  
  F   1 si a    a  b
RA    a 
  b 
 F      a  b  c   si a  b    a  b  c
  ac 
0 si a  b  c    2(a  b)  c

2) définition d’une ligne d’influence en général

Soit une poutre à plan moyen chargée dans son plan, on peut définir
Une fonction d’influence de la manière suivante : la fonction d’influence d’un effet
élastique à une section fixe d’une membrure est celle qui donne la valeur de cette effet pour
toute position de la charge. L’effet recherché pouvant être un effort intérieur, une
déformation ou une réaction d’appui. La fonction d’influence est notée F(α). Où α
représente la position de la charge.
Le graphique qui représente cette fonction est appelé  : ligne d’influence. On
l’obtient en portant en ordonnée la valeur de la fonction et en abscisse la position de la
charge.
La ligne d’influence est donc une courbe qui donne la valeur d’un effet élastique à une
section fixe pour toute position de la charge.

Compléments  :

On considère généralement une charge unitaire (1KN) pour pour tracer la ligne
d’influence. Ainsi, si une charge de 25KN occupe une position α le long de la
membrure, il convient de multiplier par 25 l’ordonnée de la ligne d’influence
correspondant à la position α pour obtenir la valeur de l’effet élastique
représentée par la ligne d’influence.
 Il est important de rappeler que l’abscisse α définit la position de la charge et non
pas la position de la section étudiée qui est fixe.
Considérons une poutre à plan moyen chargée dans son plan par des forces verticales mobiles.
Pour résoudre le problème posé ci-dessus à l’introduction, il suffit de connaître la valeur

    de l’effet considéré sous l’effet d’une charge unité p  1 Appliquée à la poutre

d’abscisse  variable. Cette fonction f    est appelée fonction d’influence de l’effet 

dans la section  , sous l’action d’une charge verticale unité. La ligne représentative est

appelée l’influence de l’effet  dans la section  , sous l’action d’une charge verticale
unité.
Autres définitions :

5
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

a- La ligne d’influence d’un effet E (Réactions d’appuis, efforts tranchants, moments


fléchissants). Pour une section donnée d’abscisse x est une ligne telle que l’ordonnée y élevée
au point d’application de la force unité (d’abscisse  ) est constamment proportionnelle à
l’effet que produit la force unité sur la section considérée.
b- On désigne par ligne d’influence la courbe représentative de l’effet élastique E qui est

introduit dans la section droite   d’abscisse fixe par une charge unité position

variable lorsque celle-ci se déplace le long de la poutre. E  E  S , S0  est appelé fonction


d’influence. L’effet élastique E peut se présenter sous les deux formes suivantes :
Déformations
U= déplacement horizontale
V= déplacement verticale
  Rotation autour de l’axe longitudinal de la poutre

  Rotation autour de l’axe ox3 transversal au plan moyen


Elément de réduction
N= effort normal
M= moment fléchissant
V= effort tranchant
T= couple de torsion
R= réaction d’appui

3)- Courbe donnant RA  f    pour une charge de 25 N

Pour F  25 N , n’ayant pas les valeurs de a, b et c qui doivent être mesurées sur le
dispositif (courbe1, feuille1) auquel l’on a pas pu avoir accès. L’on va donc se contenter ici
d’interpréter les valeurs de RA en fonction de  que l’on a trouvé plus haut à la question 1)-
tout ayant remarqué que RA(  ) est un ensemble de segments de droite définies par
intervalles. On a donc les encadrements ci-dessous :
0  a 
- a  -  0 

-1  -  0 
a
0  R A ( )  25

6
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

a   a  b
 b
1   1 
a a
b
- 25  R A ( )  0
a

a b   a bc
- c    (a  b  c)  0 
b
- 25  R A ( )  0
a

a  b  c    2(a  b)  c 
RA  0

Courbe, voir annexe

COMMENTAIRE COURBE 1
b
 Si a > b alors, < 1 donc :
a

La réaction RA est maximale lorsque la charge est en A (position de la charge qui l’effet

élastique est prépondérant au niveau de l’appui A) sur la membrure AB et vaut RA  25 N .

Au fur et à mesure que la charge s’éloigne de l’appui A, la réaction RA diminue pour


s’annuler au niveau de l’appui B en (   a) Puis elle devient négative pour atteindre la valeur
b
- 25 KN lorsque la charge se trouve à la position (   a  b ) correspondant à l’appui C de
a
la travée BC.
Quant la charge aborde le tronçon II (CD) la réaction recommence à croître pour atteindre la

b
valeur zéro (quand la charge est sur l’appui D )partant de - 25 KN.
a

En tout point du tronçon III la réaction RA est nulle.

COMMENTAIRE COURBE 2
b
 Si a < b alors, > 1 donc :
a
b
Alors, la valeur maximum de RA (= - 25 ) est obtenue pour :
a

7
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

Quand la charge est C en (α=a+b). C’est donc cette position de la charge qui donne l’effet
élastique maximum recherché en A.
Plus on éloigne la charge de C, on l’effet qui diminu.

4)- Cette courbe représente la ligne représentative de la réaction RA le long de la


travée tout entière sous l’action d’une charge verticale d’intensité 25N. Ceci est encore appelé

ligne d’influence de RA .

Obtention expérimentale d’une ligne d’influence


On subdivise la portée en plusieurs tronçons (pour des raisons de logique des calculs,
on peut subdiviser en des tronçons d’égales longueurs h) et à l’aide par exemple d’un
comparateur situé sur l’appui où nous voulons déterminer la ligne d’influence (appui A), on
va lire pour chaque position de la charge (on la déplace à chaque fois d’une distance h en
partant da 0) la va leur de RA correspondante.
La courbe obtenue par l’ensemble des points   ; RA  sera considéré comme la ligne

d’influence de RA où α indique la position de la charge sur la travée, à partir de 0 pris à


l’appui A.

Complément sur la déduction d’une ligne d’influence à partir de RA  f   

Il suffit de déduire de RA    la fonction. D’après la théorie de la ligne d’influence,

pour des charges verticales  1 , 2 , 3 , 4 ,  , n le long d’une poutre, l’effet élastique due à

n
celles-ci est donnée par E   vi f   i  où  i est l’abscisse de la
i 1

charge vi et g    la fonction d’influence .


Il vient donc que dans notre cas nous ayons.
1
R     f     Fg    Autrement dit g     f 
F
1
D’où g  f 
25

8
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année
Département de Génie Civil Rapport de Travaux Pratiques de RDM

5-Généralisation de la méthode et intérêt des lignes d’influences


Généralisation de la ligne d’influence

Dans notre cas, nous avons traité le cas des travées isostatiques, avec une charge ponctuelle
la notion de ligne d’influence peut être généralisée pour le cas des surcharges réparties à
l’exemple des charges d’exploitation sur les cadres (portiques) hyperstatiques des bâtiments
industriels dans ce cas, la ligne d’influence sera une courbe qui dépend de la répartition de la
charge (uniforme, trapèze ou triangulaire).
On peut également généraliser la notion de ligne d’influence dans la mesure où elle peut nous
permettre d’obtenir :
Les efforts internes (effort normal, moment fléchissant et effort tranchant) dans la structure
Les déplacements (rotations et translations) des sections de la structure.
Donc, elle peut nous permet d’analyser mécaniquement toute la structure.
Intérêt de la ligne d’influence
Elle sert tout d’abord à déterminer la valeur de l’effet élastique représenté par la ligne
d’influence pour une série de charges concentrées qui se déplacent exemple : les charges
d’essieu d’un camion qui se déplace sur un pont.
La ligne d’influence sert également la position de la charge qui va produire la valeur
maximale de l’effet élastique recherchée sur la section considérée (dans notre cas, il s’agit de
la section de la poutre sur l’appui A).
La ligne d’influence permet donc, généralement par tâtonnement la position la plus
défavorable des charges, information qui est très capitale pour un Ingénieur lors du
dimensionnement des structures sollicitées par des charges mobiles.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
 Analyse des structures par A. Picard enseignant de Génie Civil à l’Université de
LAVAL (CANADA)

9
Rédigé par MBARGA, NDOUA, TOUSSI 4ème année