Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Gaston Berger de Saint-Louis

UFR DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES


SECTION DE GEOGRAPHIE

Santé

Aménagement et Santé
UE GEO 422

MASTER 1

Par Abdoulaye Fall(P27587 Sous la direction de Dr F.Maria


Dramé

Année académique 2019-2020


Introduction
De nos jours, les questions liées aux relations entre la santé, l’environnement lui-même, les
éléments de l’environnement, les pratiques quotidiennes, l’aménagement et l’exposition à
certains produits, attirent toute l’attention de la communauté internationale. La santé n’est pas
seulement l’absence d’infirmité. Et comme l’atteste l’organisation mondiale de la santé« La
santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seuleme nt
en une absence de maladie ou d'infirmité ».donc, évaluer la santé revient à prendre en
considération de multiples déterminants d’ordre génétiques, biologiques, socio-culture ls,
comportementaux et environnementaux. Ceci montre toute la complexité qui entoure les
questions de santé. Pour mieux cerner ces problématiques de santé, il est intéressant de nous
poser certaines questions :
Quels sont les éléments de l’environnement susceptible de modifier la santé des hommes ?
Un aménagement peut-elle avoir une incidence sur la santé des populations ?
Quelles sont les solutions proposées par les populations et la communauté internationale pour
améliorer leur santé ?
Autant de questions qui imprègnent l’actualité, mobilisent la communauté scientifiq ue,
suscitent des mouvements associatifs etc.

Développement :
« Chaque maladie entretient des rapports particuliers avec l’environnement tel qu’il est
naturellement et tel que l’homme le façonne et s’y comporte. Ces rapports sont étroits ou lâches,
rarement absents. » disait Remy cité par (Jean-Pierre Besancenot, 2004). Il est aujourd’hui
admisse avec certitude que certaines maladies qui touchent l’homme ont pour vecteur ou
proviennent directement des éléments de l’environnement. Au cours des dernières décennies
les dangers auxquels les hommes sont soumis ont connu un développement considérable.
Jamais l’homme n’a aussi créé par le passée un environnement qui a bouleversé de manière
considérable sa santé. Parmi les éléments de l’environnement qui modifient la santé des
populations nous avons l’eau. En effet, l’eau est devenue l’un des plus grands vecteurs de
maladies dans le monde. En tuant plus de 2,2 millions de personnes chaque année, l’eau polluée
est devenue le fléau le plus dévastateur de notre époque. Ces maladies sont causées par une eau
qui a été contaminée par des déchets humains, animaux ou chimique s comme en témoigne la
contamination par le mercure des poissons dans les eaux des communautés riveraines de
l’Amazonie et du nord du Québec (Sebastian Weissenberger et al, 2013). Ce qui a provoqué de
nombreuses maladies. L’eau est aussi vecteur de maladies transmissibles par des insectes
(moustiques, mouches tsé-tsé, etc.) et par certains animaux qui vivent et/ou se reproduisent près
de points d’eau pollués. L’exemple le plus significatif est observé chez les communa utés
villageoises qui habitent le long du parc de Djoudj (Fatou Maria Dramé, 2015). Ces populatio ns
sont exposées à des maladies telles que la diarrhée, paludisme….en outre le climat, la
température et leurs effets sur la santé hommes, surtout ceux qui qui habitent dans les déserts
comme le Sahara ou les lieux froide de la terre, sont aussi à considérer. En effet, Les vagues de
chaleur provoquent déshydratation, coups de chaleur et épuisements, qui ont un effet très
néfaste sur la santé. Elles entraînent une augmentation de la mortalité et de la morbidité, en
particulier dans les catégories vulnérables (nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées)
(Jean-Pierre Besancenot et al, 2004). L’été caniculaire de 2003 a ainsi provoqué quelque 20 à
30 000 décès supplémentaires en Europe dus à des maladies cardiovasculaires et/ou
pulmonaires. En raison de la propagation croissante de leurs vecteurs : tiques, moustiq ues,
phlébotomes, etc. Les changements dans la durée des saisons, les précipitations, l’humidité et
la température peuvent augmenter la propagation et la survie des vecteurs et des agents
pathogènes. On distingue donc des maladies de mois secs (rougeole, diarrhées, déshydratatio n,
méningite cérébro-spinale) et des maladies de mois pluvieux (paludisme). Avec les fortes
températures surtout dans les déserts, la sudation provoque de fréquentes dermatoses, comme
la miliaire rouge ou bourbouille, très prurigineuse (due à une rétention de la sueur, du fait de
l’occlusion des pores la sécrétant) et toutes sortes de mycoses superficielles ) (Jean-Pierre
Besancenot et al, 2004). Selon (Abou Ba et al, 2016). La pratique de l’agriculture urbaine dans
la zone des niayes à dakar a provoqué une contamination des sols, de la nappe et des eaux
souterraines dans cette zone. Ce qui a des conséquences sur la santé des vendeuses, les
populations riveraines des zones de production voire même les consommateurs.
De nombreuses études ont été menées sur le lien entre les aménagements et la santé publique.
Il est difficile de nier l’existence de liens étroits entre un aménagement ou des aménageme nts
dans une région donnée et la prolifération de nouvelles maladies. Les barrages de Diama et de
Manantali qui ont été implanté dans les années 80 ont profondément modifié l’écosystème
deltaïque. Ils ont occasionné la prolifération de nombreux vecteur de maladie lié à l’eau dans
les zones environnante. De nombreuses maladies surtout transmissibles ont été observé chez
les populations environnantes juste après l’installation des barrages. Prenons aussi le cas du
Congo, où les voies ferrées et les villes construites par les colons belges ont permis à un
lentivirus hébergé par les macaques de la région de parfaire son adaptation au corps humain.
(Sara)
Il faut aussi préciser que les aménagements peuvent avoir un effet bénéfique sur la santé des
populations. Et c’est ce qui est en train d’être développé par l’urbanisme favorable à la santé.
Les questions de santé sont aujourd’hui intégrer dans beaucoup de programme d’aménage me nt
du territoire. Les déterminants sociaux de la santé généralement définis comme les
circonstances dans lesquelles les individus naissent, grandissent, vivent, travaillent et
vieillissent constituent des facteurs clés dont leur amélioration pourrait être bénéfique sur la
santé des populations Un type d’habitat bien définit, un système de transport qui permet une
circulation rapide et sans gêne des populations, des aménagements d’espaces verts adéquats,
l’offre d’équipements et d’infrastructures qui répondent aux besoins des citoyens sont autant de
facteurs qui conditionnent leur bien-être et peuvent améliorer leur santé. Les changements dans
l’environnement bâti entraînent des changements de comportement positifs. (Stefan Reyburn,
2014).Le programme villes-santé en est une parfaite illustration.
« Des problèmes de santé importants peuvent donc être solutionnés non pas par des soins de
santé ou par des actions personnelles mais bien par un aménagement adéquat de
l’environnement » le Groupe de travail provincial sur le problématique du poids (2004).
Dans un souci d’amélioration de leur santé, les citoyens de certaines zones ainsi que la
communauté internationales tentent souvent de trouver des solutions allant dans le sens de
l’amélioration de leur santé, et ceci à travers des programmes, des associations de gestion
intégrer comme ce fut le cas des populations Deby et Tiguet qui ont cotisé ensemble pour
acheter une ambulance médical (Fatou Maria Dramé, 2015).Des changement de comportements
des populations, de la constitution de pharmacie villageoise, service de santé mobile,
l’ouverture du poste du Djoudj aux populations ne travaillant pas dans le parc, le maintien de
projets de santé avec de nombreux partenaires du nord notamment, tels que la CISV (projet
italien) et l’IPADE (projet espagnol) qui améliorent notamment la dotation des services de santé
en médicaments ont été noté dans cette zone(Fatou Maria Dramé, 2015)
De nombreuses traités ou programmes ont été développé afin de lutter aux problèmes de santé
que ça soit au niveau national ou international. Ainsi, en 1986, l’affaire du Khian Sea fut déjà
à l’origine d’une réflexion internationale, qui aboutit en 1989 à la Convention de Bâle relative
au contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et à leur élimination. Cette
convention vise à réduire le volume des échanges de déchets dangereux afin de protéger la santé
humaine et l’environnement (X. BOHAND et al, 2007).l’affaire du probo kaola en Abidjan
2006 a permis à la communauté international de prendre conscience des enjeux liés au
déversement des déchets toxiques dans l’environnement. Les producteurs et importateurs de
substances chimiques sont désormais amener à faire des études sur les risques notamment pour
la santé humaine et pour l’environnement de leurs substances avant leur mise sur le marché ou
leur utilisation. En Amazonie et au Québec, la gravité de la situation lié à la contamination des
poissons ont poussé les experts à développer des outils de communication en collaboration avec
les pêcheurs et d’autres membres de la communauté dans un but de trouver des solutions.

Conclusion :
En définitive, on peut constater que les textes traitent d’aspects parfois complémentaires ou
différents sur les questions liées à la santé des populations. Certaines mettent l’accent sur les
éléments de l’environnement susceptibles de modifier la santé des hommes, d’autres montrent
les liens étroits entre l’aménagement et la santé. Il s’agit de voir comment un aménage me nt
peut avoir un effet sur la santé des populations soit de manière positive en améliorants la santé
soit de manière négative en étant un facteur qui modifie l’écosystème et contribue à la
prolifération de certaines vecteurs et donc de maladies transmissibles. Des perfectives en
manière de santé ont été aussi développé par certaines textes. Ils mettent en évidence des
initiatives entreprises et des solutions trouvés par certaines populations locales ainsi que la
communauté internationale pour l’amélioration de la santé.

Vous aimerez peut-être aussi