Vous êtes sur la page 1sur 11

LYCEE JACQUES PREVERT Sciences de l’ingénieur

CONVERTIR L’ENERGIE
MACHINES A COURANT CONTINU

Les machines à courant continu sont réversibles.


Elles peuvent devenir génératrices ou moteur.

Energie électrique CONVERTI


Energie mécanique
R
L’ENERGIE

MOTEUR

Les machines à courant continu font partie de la famille des actionneurs (éléments
qui produisent une action).
Ceux-ci transforment une énergie mécanique en une énergie électrique créant ainsi
un courant continu ou transforment une énergie électrique en une énergie
mécanique créant un mouvement de rotation.

Les moteurs à courant continu sont employés dans les domaines de la traction, du
levage et du positionnement pour les fortes puissances.
Il est également employé, lorsqu’un système utilise une source d’énergie
autonome(pile ou batterie).
Les moteurs de faible puissance et les micromoteurs à courant continu sont souvent
utilisés dans ce cas.

Mot eur forte

COURS BAC S SI – CONVERTIR L’ENERGIE – MACHINES A COURANT CONTINU Fabrice DESCHAMPS 1 / 10


LYCEE JACQUES PREVERT Sciences de l’ingénieur

puissance à courant
Moteur faible puissance Micromoteur
continu
à courant continu à courant continu

COURS BAC S SI – CONVERTIR L’ENERGIE – MACHINES A COURANT CONTINU Fabrice DESCHAMPS 2 / 10


SYMBOLE M M

Moteur à
courant continu Moteur à courant
à aimant continu excitation
permanent à électroaimant

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Fonctionnement en génératrice

Le moteur à courant continu est composé de 2 parties :


- La partie fixe : l’inducteur (le stator)
- La partie tournante : l’induit (le rotor)

Si l’on considère le conducteur 1 placé sur l’induit qui tourne, ce conducteur


coupe les lignes de champ, il est alors le siège d’une force électromotrice (f.è.m)
dont le sens est donné par la règle des trois doigts de la main gauche.

Si l’on considère la spire formée par le conducteur (1) et le conducteur (2)


diamétralement opposés, les deux forces électromotrices s’ajoutent, on peut fermer
le circuit. On a réalisé un générateur de courant.

Schéma de principe

Main gauche générateur

Valeur de la f.é.m

Elle est donnée par la relation d’électrotechnique :

La force électromotrice E est la tension produite par le rotor ( l'induit ) lors de sa


rotation dans le flux magnétique produit par la partie fixe ( l'inducteur ).
Elle dépend des éléments de construction de la machine.

P : nb de paire de pôles de l'induit


p NnØ N : nb de conducteurs de l'induit
E= a
a : nb de paires de voies d'enroulement
n : fréquence de rotation (t/s)
Ø : flux en Webers (Wb)
Réversibilité

Si on fait passer un courant dans la spire, en présence du flux inducteur, une force
agit sur les conducteurs et fait tourner l’induit.

On a réalisé ainsi un moteur à courant continu. La machine à courant continu


fonctionne aussi bien en génératrice quand elle est entraînée, qu’en moteur
quand elle est alimentée en courant continu : c’est la réversibilité.

RELATIONS D’ELECTROTECHNIQUE RELATIVES AU MOTEUR

Schéma équivalent d’un moteur à courant continu

r r xI
U u OU
E’

Induit ( Rotor) Inducteur ( stator )

A partir du schéma équivalent, on peut écrire :


E’ : force contre électromotrice (V)
U : tension d'alimentation d'induit (V)
E’= U – R I R : résistance de l'induit ( Ω )
I : courant circulant dans l'induit (A)
R : résistance de l'induit ( Ω )
Loi d’Ohm

Un moteur en rotation présente une force contre-électromotrice, la loi d’Ohm


s’applique alors selon le schéma :

U = E’ + R I

Vitesse de rotation

A l’aide des relations précédentes, on peut écrire :

U = Tension du réseau en volts ( V )


U –R I R = Résistance interne en ohms ( Ω )
n= I = Courant absorbé en ampères (
NØ A) N = Nombre de conducteurs
Ø = flux inducteur en Webers ( Wb )
Le moteur courant continu transforme l’énergie électrique apportée par le courant
continu, en énergie mécanique.

Pertes Pertes Pertes


Joules fer mécanique

Grandeur d’entrée Grandeur de sortie


Puissance Puissance utile
absorbée (Pa) (Pu) Puissance
Puissance mécanique
électrique
P = C.ω
Pa = U.I

Puissance

Puissance absorbée au réseau.

C’est la totalité de
Pa = U .I la puissance prise au
réseau

Couple moteur

C’est le couple mesuré sur l’arbre. On applique la relation de la mécanique :

P = Puissance mécanique en watts (W)


P = C.ω C = Couple moteur en mètres Newtons (mN)
ω = Vitesse angulaire en radians par seconde (rad/s)

ω = 2.π.n n = vitesse de rotation en tr/s

Rendement

Le moteur à courant continu comme toutes les machines électromagnétiques


concède des pertes lors de son fonctionnement.
Les pertes comprennent : Les pertes joules, les pertes fer et les pertes mécaniques.

Pu Le rendement est le rapport de la


η= puissance utile sur la puissance
Pa absorbée.
Le courant est proportionnel au couple :

La constante K représente les éléments de construction du moteur.


La constante K est appelée constante de la machine.

La formule du couple devient :

Ø = Flux inducteur en Webers ( Wb )


C = K.Ø.I I = Courant absorbé en ampères ( I )
C = Couple moteur en mètres Newtons (mN)

CONSTITUTION

Organes magnétiques

Ils servent à produire le champ magnétique et à le canaliser.


Ce sont :
- Le stator avec ses pôles inducteurs (bobinés ou à aimant permanent).
- L’induit fixé sur l’arbre, c’est la partie tournante du circuit magnétique.

Organes électriques

Ils sont le siège de la f.é.m. et assurent la liaison avec le circuit


extérieur. Ce sont :
- Les conducteurs ou faisceaux logés dans les encoches de l’induit.
- Le collecteur à lames assure la liaison entre les conducteurs tournants du
rotor et le circuit extérieur fixe. Il est en cuivre.
- Les balais pour alimenter les enroulements de l’induit, assurent un contact
glissant entre le collecteur entraîné en rotation et les conducteurs allant à la
plaque à bornes. Ils sont à base de graphite pour éviter l’usure du collecteur.
- Le bobinage inducteur pour créer le flux (moteur à inducteur bobiné).

Organes mécaniques

Ils permettent de fixer les organes magnétiques et électriques les uns par rapport aux
autres.
Ce sont :
- Le stator et l’anneau de manutention avec pattes de fixation.
- L’arbre, les roulements pour la rotation et la turbine de ventilation.
- Les flasques qui ferment le moteur à chaque extrémité et supporte l’axe ,
assurant le centrage de l’induit par rapport à l’inducteur.
Vues éclatées d’un moteur à courant continu

Balais et portes balais


Vue sur le système de commutation et de ventilation

DIFFERENTS TYPES DE MOTEUR

On distingue deux types de moteurs à courant continu :

 Les moteurs à inducteur à aimant permanent

- Il n’y a pas de circuit inducteur, le flux inducteur est produit par


un aimant permanent.

- Tous les moteurs à courant continu de faible puissance et les


micromoteurs sont des moteurs à aimant permanent.
Ils représentent maintenant la majorité des moteurs à courant
continu. Ils sont très simples d’utilisation.

 Les moteurs à inducteur bobiné

TYPE DE PARTICULARITES AVANTAGE EMPLOI


MOTEUR
Le circuit inducteur
Excitati
est alimenté par
on Vitesse Utilisé sur les
une source séparée.
séparé constante dispositifs à
e quelque soit la vitesse
charge variable
Le circuit inducteur
Excitation
est alimenté en
dérivation
parallèle aux bornes
de l’induit.
Excitati Inducteur monté en Fort couple Utilisé en
on série avec l’induit de traction
séri démarrag électrique
e e
Excitation
C’est une combinaison des deux cas
composée
précédents
INVERSION DU SENS DE ROTATION

Pour inverser le sens de rotation d’un moteur à courant continu il suffit d’inverser la
polarité aux bornes de l’induit ou de l’inducteur (pour les moteurs à inducteur
bobiné).

AVANTAGES

Alimentation aisée dans les systèmes transportant leur réserve d’énergie


(autonome) : pile ou batterie.
La variation de fréquence de rotation est simple à réaliser.

INCONVENIENT

Les inconvénients (coût, usure) limitent généralement son utilisation aux faibles
puissances et/ou aux systèmes alimentés par pile ou batterie : automobile, jouets,
satellite …

Vous aimerez peut-être aussi