Vous êtes sur la page 1sur 23

La préparation physique globale

(complexe) dans le football

-de l’entraînement physique séparé à


l’entraînement intégré

𝑀𝑖𝑐ℎ𝑒𝑙 𝑅𝑖𝑡𝑠𝑐ℎ𝑎𝑟𝑑
FIFA-Instructor
Suisse (2015) (𝑃𝑎𝑔𝑒 14)
Concept de la motricité humaine
Emotions
Sensations
Plaisir Mental
Capacités cognitives
Stratégies

Métabolisme
(Endurance)

Coordination
Technique
Vitesse
Force
Souplesse
Perception
proprioception
Entraînement intégré /complexe
 L’entraînement intégré (complexe) cherche à atteindre un bon niveau de
condition physique à base de jeux ou d’exercices avec le ballon

 Entraînement qui préconise donc d’intégré le travail physique dans les


séances technico-tactique

 L’entraînement intégré permet aussi une amélioration de la technique,


mais stimule aussi l’orientation, la réactivité, la vitesse d’exécution,
l’imagination et bien les qualités cognitives

 Entraînement à la base de la périodisation tactique, selon le système et


les principes de jeu, (possession du ballon, jeu offensif, défensif,
transition) permet aussi l’entraînement sous pression

 Entraînement se rapprochant le plus de la réalité du match


Introduction
 La condition physique (aspect physiologique) est
certainement la dominante qui s’est le plus développée
ces dernières décenies

Joueur de ballon (TE-course)

Joueur de football (TE-course-TA)

Athlète-footballeur (CO-TE-TA)

Footballeur-athlète + cognitif (TA-TE-CO-Mental)


•La séance physique était souvent séparée, à part même de la
la partie technique et du jeu

•Les exercices analytiques sans ballon (courses, sauts,


sprints, haltères, gymnastique)

•Avec la science et l’amélioration des


connaissances physiologiques des
méthodes d’entraînement, des tests et
l’augmentation des charges (séance, durée, intensité) le progrès
physique des joueurs est marquant (1970-80-90)
Dès 1990 grande amélioration au niveau
de l’entraînement physique, mais :

•L’amélioration physique des joueurs est-elle en relation


avec la réalité du football ?

•Est-il nécessaire de courir dans la nature, la forêt, sur la


plage, en période de préparation pour améliorer
l’endurance des joueurs ?

•La dominante physique est-elle si importante sur


l’organisation de l’équipe, sur la technique, sur le jeu ?
Concept de la motricité sportive

Les différentes composantes de la performance sportive sont étroitement


liées. C’est cette interaction qui révèle la QUALITÉ du mouvement
exécuté.
Tradition au soccer-football – ça veut dire quoi... ??

„Je ne sais pas, jusqu‘ où va la démarcation, jusqu‘où va le physique,


où commence la psychologie ou la tactique.
Le football est intégral, comme l‘homme – une distinction précise des
facteurs respectifs de la performance ne donne pas de sens.“

Jose Mourinho, 2007


La motricité sportive dans le football

Morphologie
Qualités de coordination •Taille
Condition physique
•Orientation •Gabarit
•Force
•Différenciation •Poids
•Endurance
•Équilibre
•Vitesse
•Rythme
•souplesse
•Réaction
Comportement social
•Collaboration
•Tolérance
Cognitif •Esprit d’équipe
•Perception •Fair-play
•Anticipation
•Décision
•Mémorisation Psychisme - mental
•Compréhension •Motivation
•Sens tactique •Concentration
•Représentation du mouvement Facteurs •Détermination
influençant la •Confiance (en soi)
qualité du joueur •Gestion des émotions
Le cognitif

«Capacité pour analyser et interpréter les différentes situations de


jeu»

-prise d’information-choix-décision
(vitesse de perception- d’anticipation- de décision)

Qualité à la base des grands joueurs

«Lire le jeu
comme on lis un
livre»
>Avec cette vitesse
Bolt ferait-t ’il un bon joueur de
football ?

>Cette vitesse est-t ’elle


importante pour le prise de
décision ?

«A la Juventus lors des sprints j’étais toujours


classé dans la moyenne de l’équipe, mais dans le
44.5km/h jeu j’étais toujours le plus vite sur le ballon»
(M.Platini)
Constat général de la performance en foot

 Le football est un concept global où la composante physique


ne doit pas être dissociée des aspects TE-TA et mental

 Le football est un sport intermittent alternant mouvements, courses, sprints avec


et sans balle et de distances variables qui sollicitent automatiquement en même
temps toutes les dominantes du jeu

 Les charges individuelles du joueur sont variables en fonction des surfaces de jeu,
du poste dans l’équipe et des qualités physiques spécifiques: -vitesse-puissance
musculaire-endurance

 L’entraînement de la condition physique en football doit former et développer les


capacités à courir le plus vite et le plus souvent possible, sans fatigue, mais
faisant appel à d’autres notions (maîtrise de balle, principes tactiques, situations
de jeu)

 L’entraînement des qualités physiques doit donc se rapprocher le plus de la


réalité du jeu et avec les composantes de la performance en match, donc plus
orienté sur un entraînement intégré (complexe)
Entraînement intégré

Entraînement séparé, travail sans Entraînement physique intégré ou


ballon et d’une manière analytique complexe avec le ballon; synthèse de
permettant de mettre l’accent sur un plusieurs méthodes qui intègre le
facteur physique, mais dissocié des concept de la motricité humaine et
composantes sportive avec tous les aspects du jeu
TE et TA. TA-TE-Mental-Social.
Entraînement par les jeux

Forme jouée Jeu


Jeu sur surface variable opposant 2 Jeu sur surface variable opposant 2
ou 3 équipes mais sans buts et ni ou 3 (4) équipes mais avec des buts; il
vainqueur y a un vainqueur (Winner)
-Jeu de conservation, de -Jeu 6:6 sur 2 buts
transition respectant les -Jeu 6:6 sur des portes
principes de jeu et les -Jeu 7:7 + 1 joker but en
règles de l’entraîneur franchissant une ligne
•Ex : 8:8 + 2 jokers pour conserver le •Ex: 5:5 + appuis sur côtés;
ballon à 2 touches -marquer sur tir direct
-La passe à10 peut-être considérée -jeu libre (sans consignes)
comme forme jouée

Les jeux sur petites surfaces (ou moyennes) à effectifs réduits reproduisent
différentes situations de match et sont organisés à partir des différentes zones
préférentielles de terrain en rapport avec le match et même en relation du
concept de jeu de l’équipe.
Modèle d’entraînement intégré
(Période compétition)

Dominante d’entraînement
Physique (Forme intégrée) – Jeu 4:4(3:3) + appuis
Objectifs
•Améliorer(maintenir) les capacités d’endurance
aérobie-anaérobie (puissance aérobie PA) et
solliciter les aspects neuromusculaires
(force-vitesse-coordination)
>travail sur les composantes aérobies
centrales (cardio-vasculaire) et
périphériques (force-musculaire) + vitesse

Accents TE-TA
•Jeu de finition- tir au but / transition / duel / prise d’information

Orientation mentale
•Volonté, concentration, communication, agressivité
+ Winner
Jeu (4 :4 / 3 :3)

 Consignes
- 2 équipes de 4 :4 + appuis sur côtés
(2 autres équipes)
- Jeu libre ; Terrain 35x40m / 30x30m ;
-conclure en vitesse
- Maximum 5 passes y compris avec appuis
- Appui jeu direct
- 1, 2 (pts) sur frappe depuis zone défense

 Variations
- Si but après une-deux, 2 (pts)
- Si but après remise d’un appui et frappe directe,
(2pts)
- Surface de jeu

 Coaching
o Temps total du jeu: 30’
- Chercher le but, winner
o Volume de jeu par équipe: 18’ - Déplacement rapide
o Durée de jeu 3’ /Récupération 3’
o Répétitions 3x par équipe
Exercice 1 :1 +duel avec gardien

 Consigne
- Contrôle avec demi-tour, conduite 10m et tir au
but, selon position du gardien. Après le tir,
on change de rôle (3 tirs dans chaque position,
par équipe)
 Qui marque le plus de buts ?

 Variations
- Avec 2 touches balle maximum
- Affronter le gardien et chercher à dribbler

 Coaching
- Orientation du corps, prise balle frappe
- Lever la tête + vitesse d’action
- Efficacité

o Temps total d’exercice 20’


o TE accent vitesse exécution
o 2sér de 3x dr/ 3x g
L’intérêt des jeux dans l’entraînement

 Le football est une somme de phases de jeu répétitives à 4:4 ou moins

 La demande physique et physiologique d’un jeu 11:11 à 5:5 indique de


distances de courses identiques mais d’une intensité plus élevée en jeu 5:5
et avec des contacts de ballons plus grands (Kirkendall, 2000)

 Le jeu, notamment réduit (6:6) permet d’atteindre une moyenne de 84% de


la FC.max

 Un jeu 3:3 permet une moyenne de 91% de la FC.max mais avec un taux de
6.5 mmol/l d’acide lactique et un RPE* (note de fatigue perçue par les
joueurs) de plus de 8. (Rampini, 2007)
 Ces variables demande chez l’entraîneur une modulation de l’intensité de
jeu, notamment au niveau des conditions d’organisation (surface de jeu,
règles, buts, durée, intervalle de récupération) et une adaptation de son
coaching (animation, stimulation)
 Une forme, notamment sur surfaces réduites (4:4 /2x4’) est de niveau
équivalent à un entraînement intermittent 5-20’’ /1x7’ à 120-130% de la
VMA (120% Vo2max)

 On trouve une grande correspondante physiologique entre les jeux


surfaces réduites (5:5/ 4:4 / 3:3) et certains intermittents de course de
courte durée notamment au niveau de la composante centrale
(cardio-vasculaire)

 Le jeu permet toutefois en plus de travailler sur les aspects TE-TA,


et cognitifs, de favoriser le travail mental (moins de monotonie, meilleure
concentration, communication optimisée, agressivité)

 Un circuit de conduite de balle et de dribble avec changements de


direction et de rythme d’une durée de 8’ permet d’atteindre des valeurs
proches de 80 à 90% de la FC max (Hoff,2005)
 Le niveau technique va influencer sur la performance lors de tel exercice
ou forme jouée; un joueur doté d’une technique moyenne dépense plus
d’énergie, donc sa FC va monter plus rapidement (plus grande fatigue)
au contraire d’un joueur techniquement meilleur

 II faut donc adapter la durée des exercices, l’intensité et la charge adverse

 En formation pour ce type d’exercice on travaillera souvent par groupe de


niveau physique (selon résultats tests)
Quelques désavantages possibles

 Si les jeux permettent des sollicitations physiologiques identiques à l’intermittent


ou autres formes séparées, la forme jouée ne permet pas un contrôle rigoureux
de l’activité individuelle des joueurs
(montre cardio-fréquence / montre GPS / RPE (effort perçu)

 En jeu TA-TE avec les joueurs dans leur position (défense /milieu / attaque) les
sollicitations physiques ne sont pas les mêmes

 Durant deux entraînements intégrés avec balle à base TE-TA +


formes jouées 4:4 trois joueurs n’ont jamais atteint l’intensité de
90% de FC max alors que d’autres joueurs l’ont atteint entre
10 et même 21 fois à 90% (Sassi, 2002)

 L’entraînement intégré- forme jouée ou jeu/match- qui sollicite toutes les


composantes du jeu et notamment les capacités cognitives et émotionnels,
n’est t’il pas parfois trop intensif d’un point de vue du système nerveux central ?
10:6-
Jeu
conservation
TA-TE
-dans les
postes
RPE moyenne séance niveau (2x 7’ /R.2’) RPE moyen niveau 9
6

Mise en train 5:3 >conservation


-dans les postes Intermittent 5-25’’
:TE de base
(3x3’/R.1’30) (2x 5‘ / Réc. 3’)
Le développement et la préparation des qualités
physiques en formation sont t’il toujours possible par
l’entraînement intégré (forme jouée) ?

Vous aimerez peut-être aussi