Vous êtes sur la page 1sur 8

Séance du TP 4

- Hostname / hostnamectl→ pour savoir le nom de votre machine .


- df –h →applique sur un fichier pour savoir le point de montage de son
repertoire . elle est de l’abreviation : disk free.
- Lsblk →elle lit le système de fichier sysfs pour obtenir des
renseignements .
- Free –m → poour donner les ressources memoires (SWAP et RAM).
- Swapon → donner des informations sur le swap .

N‘oublier pas que la commande ls –l nous donne un format longue sur le


fichier comme le owner le groupe le size , la date de creation…

- Ps –> permet d’afficher la liste de proccessus actifs ainsi que la liste des
ressources utlisé a un instant t , par utilisateur ou PID(process id).(avec
cette commande on a visualisé une chose importante qui est
l’interpreteur dfe commande est bash)
- Var1=GL2 → on definit une variable appele var1 et qui contient GL2
- Echo $var1 →afficher var1
- Env →lister les varibles definti déjà dans linux (env c’est liste des
variables d’environment)
- Variable PS1 coontient le message suivant :
Et on peut le modifier par simple affectaion.
- Bash →permet de créer une arborescence d’interpreeur de commande
qui a comme parent –bash (surtout en lancant des scripts)et ceux-ci est
claire dans la commande :
pa –f :

- Pstree →ldonne la liste des process dans une arborescence .


- W→ pour donner la liste des sessions déjà ouverte.
Remarque :
Si on a créer une variable c’est une variable locale a l’interpreteur de
commande , mais si on a créer une arborescence on ne peut plus acceder
a cette variable déjà cree .

- Export var1 → créer une variable globale a tous les terminaux FILS a ce
terminal mais les parents non .
- Ls –la→ on ajoute l’option a pour lui dire queaffic her les fichier cache(c
a d des parents qui commance par « . »)
- Dès que on ouvre une session remotely un script sera execute appelé
bash-profile qui s’affche avec la commande ls -la .
Si on veut savoir est ce que notre commande qui a été executé
dernierement si elle a été execute san s erreur ou non , on utilise la
commande : echo $ ? → si elle affiche 0 c’est pas d’erreur sinon il y a un
erreur.
Supposant qu’on veut ouvrir le firefox : on lance la commande « firefox »
Mais le terminal ne donne plus lamain pour ecrir des commandes , Donc la
solution est de fiare executer le firefox en background : ainsi deux solutions
sont disponibles :
1-on stoppe le firefox par l « ctrl + z » mais si on veut l’arreter « ctrl + c » et en
executant la commande « jobs » on trouve que fireefox est stoppé .
Puis on lance la commande bg → pour dire background
Puis jobs nous donne sui est en execution en background .
Et si on veut la rendre foreground on utilise la commande fg →pour dire
foreground .
Remarque :
On peut pas arreter un processus a partir du terminal si il est en
exzcution en background →Donc il faut le rendre d’abord en foreground

Si on veut arreter le processus en execution ,on suit les deux etapes suivantes :
1- « ps –f »→pour lister les processus (l’option –f pour plus de detail ) et
on prend l’id de processus que l’on veut arreter .
2- « kill PID » →forcer l’arret d’execution du processus PID.

Remarque :
Si on veut supprimer un processus sans PID on utilise la commande
« killall ProcessName »
« echo … »→ pour afficher quelque chose .
si on veut afficher un message qui nous informe sous quelle direzctory nous
sommes ? → echo « i am under : pwd» Mais il ne vas pas interpreté la
commande pwd → donc la solution est de mettre la commande entre des
cottes inclinés :`commande` comme suit echo « i am under :` pwd `» OU bien
$(pwd) .
Remarque :
Pour placer une commande dans un message que l’on veut que
l’interpreteyr de commande lui interprete il faut utiliser les doubles cottes Car
les simples cottes sont que des messages , ils ne sont plus interprétés .
• Traitement de flux de type texte avec des filtres :
« cat pathFile » → afficher le contenue du fichier.
« less pathFile » →afficher le contenur d’un fichier mais page a page car
Pour ne pas scroller avec la souris pour lire le contenue si le fcichier est
de nombeux ligne .
« man name » →la commande man peut etre faire sur des commande
et sur des fichier standard dans linux comme etc/passwd mais en
utilisant la chiffre 5
« nl pathFile » →afficher le contenue du fichier mais en numerotant les
lignes .
« cut –d : -f1 etc/passwd » →afficher les champs numero 1 (-f1) tel que
ils sont delimittés par : (-d :).
« grep centos etc/passwd » →rechercehr le mot cle centos dans le fichier
/etc/passwd .
« grep bash /etc/passwd | cut -d: -f1» →pour le dire que le resultat de la
commande placé a gauche sezra le input pour la commande qui est a
droite .
« sort etc/passwd » → afficher un fichier texte dont les lignes sont trié.
« sort -d etc/passwd » →alphabetiquement .
« sort -n etc/passwd » →numeriquement.
« sort -r etc/passwd » →inverse l’ordre.

• Pour obtrenir la taille d’un fihcier ET NON UN DOSSIER , on utilise la


commande : « ls -l fileName »
• Pour obtenir la taille d’un dossier ET NON UN FICHIER , on utilise la
commande « du –s folderName » (l’option –s pour dire summary sans
ous dossiers)
Et pour que la taille soit en octert et kilooctet et megaoctet on ajoute l’option -h
« head etc/passwd » →afficher par defauts les 10 premiere lignes.
« tail /var/log/messages » →afficher les derrnieres ligne du fichier .
« tail –f /var/log/messages » →permet l’ouvrir ce fichier en temps reel
(déjà il nous donne pas la main de continuer a ecrire dans le terminal ).
« wc /var/log/messages » →afficher le nombre de ligne , de mots et de
caractère.
On peut ajouter les options suivantes a la commande wc :
« wc -c /var/log/messages »→afficher uniquement le nombre d’octet.
« wc -m /var/log/messages »→afficher uniquement le nombre de
caractere .
« wc -l /var/log/messages »→afficher uniqueùent le nombre de ligne.
« wc -w /var/log/messages »→afficher uniquement le nombre de mots.
« cat vendredi.txt |tr a-z A-Z»→pour afficher le contenue dde ce fichier
en mettant tous les caracters en majuscules.
« cat vendredi.txt |tr ‘[ :lower:]’ ‘[ :upper:]’»→meme travail que la
commade precedente.

• Gestion des elements de fichier :

Remarque :
Chaque système de fichier a un limite sur la taille d’un fichier et le
nombre de fichier. => inode .
Ainsu on a deuc type de saturation :
1- Saturation en tant que stockage.
2- Saturation en tant que inode .
pour mieux comprendere , on peut lancer la commande df et on trouve
l’espace libre 17G malgre qu’on a créer des millions de fichier
vide=>saturation en tant que inode .
« df »→pour afficher les partitions de notre machine.
« df -ih »→pour l’option i c’est pour afficher la taille en tant que nombre
de fichier (inode)mais –h pour dire human readable (affiche les tailles en
kilo w mego octet ).
Remarque :
L’option –i peut etre utilisé meme dans la commande ls pour donner le
nombre d’inode de ce fichier .

Exemple d’utilisation :
« cp vendredi.txt GL2/ »→copier le fichier vendredi.txt vers le dossier
GL2.
« mv vendredi.txt GL2/ »→couper le fochier vendredi.txt vers le dossier
GL2/.

→exemples :
- Checher les files qui sez termine par .conf sous le fichier /etc/ ?
« find /etc/ -name *.conf »→afficher les fichier OU le dossiers qui sont
sous le dossier /etc/ qui se trermine par .conf.
Si on veut spercifier le type :
« find /etc/ -name *.conf –type f »→ le type file
« tar –cvf tar_backup.tar /etc/ ….»→ rachiver le dossiers /etc/ avc ses
arborescence . l’option –v pour afficher quelle sont les fichier qui a
archivé
Remarue :
Les trois points que j’ai déjà mis designe qu’on peut archiver en mem
temps plusiers fichier a la fois .

« tar –xf tar_backup.tar »→pour le desarchivage.


« file fileName »→ nous retourne le type de fichier .
Si un fichier est d’extension inconnu , il est de type tar .
« tar –zcvf tar_backup.tar /etc/ »→on ajoute l’option z pour dire que
l’algortithme de compression est gzip .

• Utilisation des flux et des tubes de redirections :


Remarque :
Lors du recherche avec find on fait attention est ce que on veut chercher
les files ou les dossiers .
«find /etc/ -name *.conf -type f | xargs grep linux --color»→chaque
output de la commande a gauche sera un arguments pour la commande
qui est a droite

« llllll > jeudi.txt »→on veut que le resultat de la commande a gauche


soit sauvegarder dans un fichier mais lllll est un erreur =< pour forcer la
sauvegarde , on met le chiffre 2 comme suit :
« llllll 2 > jeudi.txt »→
Reviser cette partie avec l’enregistrement 55 minutes .

Pour parcourir notre fichier ligne par ligne on peut utiliser la bouble
suivante :

La commande tee :

tee veut dore que on va


enregistrer le resultat dans un fichier et lui mem va subr l’autre commande .

Remarque :
Dans la commande grep qui recherche un mot dans un fichier , on peut
utiliser l’option –i pour dire le mot qu vous aller chercher peut etre majuscule
ou minuscule .