Vous êtes sur la page 1sur 2

Centre Régional des Métiers de

l’Education et de la Formation - ‫المركز الجهوي لمهن التربية‬


Marrakech ‫والتكوين مــــــراكش‬
----------------------------------------
Section : Sciences de la Vie -----------------------------
et de la Terre ‫ علوم الحياة واألرض‬:‫الشعبة‬
Cycle : Secondaire
‫ الثانوي‬:‫السلك‬
Evaluation du module : 2018-S1
Appui à la Formation de Base - Durée : 2 h
Page 1/2

A/ Restitution des connaissances (7pts).

1. Définissez: 2.3) Les transporteurs membranaires des solutés :


La photosynthèse – la respiration cellulaire – la fermentation a. fonctionnent toujours dans le sens du gradient chimique
– le potentiel d’action – le sarcomère. b. assurent le transport sélectif à travers la membrane
c. sont saturables
2. Choisissez la (ou les) proposition(s) exactes. d. sont composées de phospholipides et cholestérol
e. hydrolysent l’ATP lors d’un transport actif secondaire.
2.1 Lors de la contraction musculaire:
a. les têtes de myosine font glisser l’actine 2.4) Le complexe hypothalamo-hypophysaire
b. l’ATP est nécessaire pour le relâchement a. est sensible aux taux des hormones gonadiques
c. il y a une entrée massive de calcium dans le b. produit une seule hormone qui est la GnRH
réticulum sarcoplasmique c. est soumis en permanence au rétrocontrôle négatif
d. la tropomyosine se lie à l’actine exercé par les œstrogènes, chez la femme.
e. les myofilaments de myosine se raccourcissent. d. est soumis au rétrocontrôle positif exercé par la
testostérone, chez l’homme.
2.2 Les fibres nerveuses : e. reçoit des messages des autres régions du cerveau.
a. constituent la substance grise de la moelle épinière
b. sont parcourues de messages nerveux codés en amplitude 2.4) L’antéhypophyse:
c. sont composées d’un corps cellulaire et d’un axone a. est une structure endocrine
d. véhiculent des messages nerveux afférents ou efférents b. est reliée à l’hypothalamus par des liens nerveux
e. ont une vitesse de conduction qui dépend du diamètre et de c. est reliée à l’hypothalamus par des liens sanguins
la présence ou non de la gaine de myéline. d. secrète deux hormones stéroïdiennes
e. secrète deux neuro-hormones.

B/ Exploitation de documents et application des connaissances (13 pts).

Exercice 1 (2.5 pts) .


 Une cellule typique de mammifère présente les concentrations intracellulaires et extracellulaires de certains ions tels
qu’elles sont présentées au tableau ci-dessous. Cette différence de concentration de part et d’autre de la membrane
plasmique est nécessaire au bon fonctionnement cellulaire.

Ion Concentration intracellulaire mM Concentration extracellulaire mM


Na+ 5 à 15 145
K+ 140 5
Ca2+ 10-4 1à2

1. Déterminez le phénomène physique auquel s’oppose la répartition ionique constatée de part et d’autre de la membrane. (0.5pt)

 L’addition du DNP (inhibiteur de la respiration et de la synthèse d’ATP) à des cellules de mammifères aboutit à
l’annulation de la différence des concentrations ioniques de part et d’autre de la membrane plasmique.

2. Que peut-on déduire du résultat de cette expérience? (0.5pt)


3. En utilisant les données du tableau et vos connaissances, construire un schéma bilan montrant les mécanismes à
l’origine de leur répartition des ions Na+ et K+ à l’état normal. (1.5pts)

Exercice 3 (3.5 pts).


Afin d’étudier quelques vois métaboliques des levures et leur relation avec la multiplication on vous propose l’exploitation
des données ci-après.
 On cultive deux souches S1 et S2 de levure de boulangerie dans un milieu aérobie contenant du glucose et placée à
température constante (30°C). La souche S1 se multiplie et forme de grandes colonies alors que la souche S2 forme
de petites colonies.
 Dans un second temps on a procédé à l’étude des mitochondries des deux souches de levures (nombre et
structure). On a aussi soumis les souches S1 et S2 au test de réduction d’une substance (le triphényl-tétralozium: TT)
qui peut être utilisée par les levures comme accepteur final d’électrons de la chaine respiratoire à la place du
dioxygène. Les résultats enregistrés sont regroupés dans le tableau suivant.

Souche S1 Souche S2
Nombre de mitochondries 15 par cellule Rares
Aspect Crêtes mitochondriales bien développées Absence de crêtes mitochondriales
Test de réduction de TT Résultat positif Résultat Négatif

1. a) Commentez les résultats du tableau. (1pt)


b) En déduire la voie métabolique utilisée per chacune souches G et P pour libérer l’énergie du glucose. (1pt)
2. A partir de l'exploitation des données ci-dessus, et en utilisant vos connaissances, expliquez la différence de taille
entre les colonies des deux souches. (1.5pt)

Exercice 3 (7 pts).
Un lycéen se demande sur les mécanismes qui régissent le fonctionnement des muscles fléchisseur et extenseur de la jambe
lors d’un réflexe myotatique, et sur l’origine de l’énergie lors d’une activité physique. Dans ce cadre on vous propose
l’exploitation des données et résultats expérimentaux ci-dessous.

 Le document 1 montre les éléments neuroniques de la moelle épinière qui interviennent dans le réflexe myotatique.
on a porté une stimulation sur le récepteur sensoriel et on a enregistré les modifications de l’état électrique des
neurones N3 et N4 (document 2), et on a noté que l’un des muscles s’est contracté.
.
Document 1 Document 2
Doc.2a

Doc.2b

1. En se basant sur les enregistrements du document 2,


a) Déterminez le type de chacune des synapses N1-N3, N2-N4. Justifiez. (1pt)
b) En déduire le type de la synapse N1-N2, et le muscle qui s’est contracté. (0.5pt)

 Deux neuromédiateurs ont été identifiés dans les fentes synaptiques : un neuromédiateur A détecté au niveau des
synapses N1-N2 et N1-N3, et un neuromédiateur B isolé au niveau de la synapse N2-N4. .
2. Utilisez les résultats de ces expériences et vos connaissances pour expliquer le mécanisme de fonctionnement de
chacune des synapses N1-N3 et N2-N4. (2pts)
3. Expliquez l’antagonisme des deux muscles 1 et 2. (1pt)

 Le document 3 montre les voies métaboliques mises en jeu dans la couverture de la dépense énergétique chez un sprinter
spécialiste du 100m.
Document 3

4. Décrivez l’évolution des concentrations de la phosphocréatine, l’Acide lactique et l’ATP, pendant la phase
d’échauffement et durant la course. (1pt)
5. En se basant sur le document 3 et en utilisant vos connaissances, montrez les voies métaboliques productrices de
l’énergie chez le sprinter pendant les 2 phases. (1.5pt)