Vous êtes sur la page 1sur 5

Université de La Réunion/Faculté de Droit et d'Economie

L2 Economie/2017-2018


TD de mathématiques appliquées I/Fiche n 5

Exercice 1. Dterminer le domaine de dénition. Cet ensemble est-il convexe ? Calculer les
dérivées partielles

et la diérentielle totale :
a) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥 + 𝑦 b) 𝑔(𝑥, 𝑦) = ln(𝑥2 − 𝑦) c) ℎ(𝑥, 𝑦) = 3𝑥2 +𝑦1 2 +1
Exercice 2. Soient 𝑓 une fonction de ℝ2 dans ℝ admettant des dérivées partielles, 𝑥 et 𝑦 deux
fonctions, de ℝ dans ℝ, dérivables et 𝐹 la fonction dénie sur ℝ par 𝐹 (𝑡) = 𝑓 (𝑥(𝑡), 𝑦(𝑡)).
a) Exprimer 𝐹 ′ (𝑡) en fonction des dérivées partielles de 𝑓 et des dérivées de 𝑥 et de 𝑦 .
b) Calculer 𝐹 ′ (𝑡), de deux manières diérentes, dans le des cas suivant : 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑒𝑥𝑦 , 𝑥(𝑡) = 𝑡2
et 𝑦(𝑡) = ln 𝑡.
Exercice 3. Soit 𝑓 la fonction dénie par 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥𝑒𝑥𝑦 . Utiliser la diérentielle totale pour
donner une approximation de 𝑓 (1.01, 1.98).
Exercice 4. La production annuelle de blé, 𝐵 , dépend de la température moyenne 𝑇 et des
précipitations 𝑅. Les scientiques estiment que la température moyenne est en train de croître
de 0.15∘ 𝐶 par an, et que les précipitations diminuent à raison de 0.1 𝑐𝑚 par an. Ils pensent
aussi qu'aux niveaux de production actuels, ∂𝐵∂𝑇
= −2 et ∂𝐵∂𝑅
= 8.
Que signient les signes de ces dérivées partielles ? Estimez le taux actuel de variation de la
production de blé ( 𝑑𝐵
𝑑𝑡
).
La fonction de production d'un entrepreneur est donné par 𝑓 (𝐾, 𝐿) = 𝐾 2 𝐿 4 , où
1 1
Exercice 5.
𝐾 représente le capital et 𝐿 le travail. Actuellement, il utilise 9 unités de capital et 16 unités
de travail. Déterminez une approximation de la production obtenue s'il augmente d'une unité
le capital et de deux unités le facteur travail.
Exercice 6. Dterminer le domaine de dénition. Cet ensemble est-il convexe ? Calculer les
dérivées partielles et la diérentielle totale : √

1) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥𝑦 2) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥 + 𝑦 − 4
3) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥𝑦 ln 𝑥 4) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = ln(4 − 𝑥2 − 𝑦 2 )
Exercice 7. Soit 𝐹 la fonction dénie sur ℝ par 𝐹 (𝑡) = 𝑓 (𝑥(𝑡), 𝑦(𝑡)). Calculer 𝐹 ′ (𝑡), de deux
manières diérentes, dans les deux cas suivants :
a) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥 𝑦 , 𝑥(𝑡) = 𝑡2 et 𝑦(𝑡) = 1𝑡

2

b) 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 𝑥2 + 𝑦 2 , 𝑥(𝑡) = cos 𝑡 et 𝑦(𝑡) = sin 𝑡


Exercice 8. Soit 𝑓 : ℝ2 → ℝ une fonction de classe 𝒞 1 et 𝑔 : ℝ2 → ℝ la fonction dénie

par 𝑔(𝑥, 𝑦) = 𝑓 ( 𝑥𝑦, 𝑥2 𝑦 + 3𝑦 2 − 𝑥). Calculer les dérivées partielles de 𝑔 en fonction de

celles de 𝑓 (on peut poser 𝑢(𝑥, 𝑦) = 𝑥𝑦 et 𝑣(𝑥, 𝑦) = 𝑥2 𝑦 + 3𝑦 2 − 𝑥). Même question avec
𝑔(𝑥, 𝑦) = 𝑓 (𝑥2 ln(𝑥𝑦), 𝑥𝑦 2 + 𝑦 2 𝑒𝑥+3𝑦 )
Exercice 9. Soit 𝑓 la fonction dénie par 𝑓 (𝑥, 𝑦) = 5𝑥3 − 12𝑥𝑦 − 6𝑦 5 .Utiliser la diérentielle
totale pour approximer l'écart entre 𝑓 (2.97, 2.01) et 𝑓 (3, 2).
3
Exercice 10. Considérons la fonction de demande dénie par 𝑄1 = 6𝑝−2 1 𝑝2 , où 𝑄1 est la
2

demande du bien 1 et 𝑝𝑖 le prix du bien 𝑖(𝑖 = 1, 2). Pour 𝑝1 = 6 et 𝑝2 = 9,


1) Déterminer la quantité demandée de bien 1.
2) Donner une valeur approchée de la variation de la demande lorsque :
a) 𝑝1 augmente de 0.25, 𝑝2 restant inchangé.
b) 𝑝1 et 𝑝2 augmentent de 0.2.
3) Déterminer quelle doit-être la variation de 𝑝1 pour que la quantité demandée de bien 1 reste
inchangée lorsque 𝑝2 diminue de 0.3.
Correction des exercices 1,2,3,4 et 5

Exercice 1.

a) 𝑓 (𝑥, 𝑦 ) existe ssi 𝑥 + 𝑦 ≥ 0. D'où 𝐷 =


{(𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2 : 𝑥 + 𝑦 ≥ 0}. 𝐷 est le demi-
plan superieur déni par la droite Δ : 𝑥 +
𝑦 = 0 (frontière comprise). 𝐷 est convexe
car c'est un demi-plan.
Les dérivées partielles de 𝑓 sont données
par :
∂𝑓 √1
∂𝑥
(𝑥, 𝑦) = 2 𝑥+𝑦
∂𝑓 √1
∂𝑦
(𝑥, 𝑦) = 2 𝑥+𝑦

La diérentielle totale (en un point (x, y))


est donnée par :
∂𝑓
𝑑𝑓∣(𝑥,𝑦) = ∂𝑥
(𝑥, 𝑦)𝑑𝑥 + ∂𝑓
∂𝑦
(𝑥, 𝑦)𝑑𝑦
= √ 1
2 𝑥+𝑦
1
𝑑𝑥 + 2√𝑥+𝑦 𝑑𝑦

b) 𝑔(𝑥, 𝑦 ) existe ssi 𝑥2 − 𝑦 > 0. D'où 𝐷 =


{(𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2 : 𝑦 < 𝑥2 }. 𝐷 est la partie
du plan qui se trouve à l'extérieur de la
parabole 𝐶 d'équation 𝑦 = 𝑥2 (frontière
non comprise). 𝐷 n'est pas convexe car :
on sort de 𝐷 si, par exemple, on cherche à
joindre, par un segment les points 𝐴(2, 1)
et 𝐵(−2, 1).
Les dérivées partielles de 𝑓 sont données
par :
∂𝑓 2𝑥
∂𝑥
(𝑥, 𝑦) = 𝑥2 −𝑦
∂𝑓 −1
∂𝑦
(𝑥, 𝑦) = 𝑥2 −𝑦

La diérentielle totale (en un point (𝑥, 𝑦))


est donnée par :
∂𝑓
𝑑𝑓∣(𝑥,𝑦) = ∂𝑥
(𝑥, 𝑦)𝑑𝑥 + ∂𝑓
∂𝑦
(𝑥, 𝑦)𝑑𝑦
= 2𝑥
𝑥2 −𝑦
1
𝑑𝑥 − 𝑥2 −𝑦 𝑑𝑦

c) Comme 3𝑥2 + 𝑦 2 + 1 est toujours diérent de zéro, alors ℎ est dénie sur ℝ2 . Donc
𝐷 = ℝ2 . Graphiquement, 𝐷 est constitué de tous les points du plan. 𝐷 est donc convexe.
Les dérivées partielles de 𝑓 sont données
par :
∂𝑓 −6𝑥
∂𝑥
(𝑥, 𝑦) = (3𝑥2 +𝑦 2 )2
∂𝑓 −2𝑦
∂𝑦
(𝑥, 𝑦) = (3𝑥2 +𝑦 2 )2

La diérentielle totale (en un point (x, y))


est donnée par :
−6𝑥 2𝑦
𝑑𝑓∣(𝑥,𝑦) = (3𝑥2 +𝑦 2 )2
𝑑𝑥 − (3𝑥2 +𝑦 2 )2
Exercice 2.
1. 𝐹 ′ (𝑡) = ∂𝑓
∂𝑥
(𝑥, 𝑦)𝑥′ (𝑡) + ∂𝑓
∂𝑦
(𝑥, 𝑦)𝑦 ′ (𝑡)
2. Pour calculer 𝐹 ′ (𝑡), on peut appliquer la formule précédente (dérivation en chaîne) :
𝐹 ′ (𝑡) = ∂𝑓
∂𝑥
(𝑥(𝑡), 𝑦(𝑡))𝑥′ (𝑡) + ∂𝑓
∂𝑦
(𝑥(𝑡), 𝑦(𝑡))𝑦 ′ (𝑡)
= 𝑦(𝑡)𝑒𝑥(𝑡)𝑦(𝑡) (2𝑡) + 𝑥(𝑡)𝑒𝑥(𝑡)𝑦(𝑡 ( 1𝑡 )
2
= (2𝑡𝑦(𝑡) + 1𝑡 𝑥(𝑡))𝑒𝑡 . ln 𝑡
2
= (2𝑡 ln 𝑡 + 𝑡)𝑒𝑡 ln 𝑡
Une autre manière de calculer 𝐹 ′ (𝑡) serait d'obtennir l'expression de 𝐹 (𝑡) en fonction de 𝑡, puis
de dériver 𝐹 (𝑡) comme une fonction de la seule variable 𝑡. On a : 𝐹 (𝑡) = 𝑓 (𝑥(𝑡), (𝑦(𝑡)) = 𝑒𝑡 ln 𝑡
2

D'où 𝐹 ′ (𝑡) = (𝑡2 ln 𝑡)′ 𝑒𝑡 ln 𝑡 = (2𝑡 ln +𝑡)𝑒𝑡 ln 𝑡


2 2

Exercice 3.

On a ∂𝑓 ∂𝑥
(𝑥, 𝑦) = 𝑒𝑥𝑦 + 𝑥𝑦𝑒𝑥𝑦 = (1 + 𝑥𝑦)𝑒𝑥𝑦 et ∂𝑓 ∂𝑦
(𝑥, 𝑦) = 𝑥2 𝑒𝑥𝑦
On a donc : ∂𝑓 ∂𝑥
(1, 2) = 3𝑒2 et ∂𝑓∂𝑦
(1, 2) = 𝑒2
On pose :
(𝑥0 , 𝑦0 ) = (1, 2) et (𝑥1 , 𝑦1 ) = (1.01, 1.98), Δ𝑓 = 𝑓 (𝑥1 , 𝑦1 ) − 𝑓 (𝑥0 , 𝑦0 ), Δ𝑥 = 0.01, Δ𝑦 = −0.02.
Si l'on estime que Δ𝑥 et Δ𝑦 sont "très petits", alors on peut : (1) "prendre" 𝑑𝑥 = Δ𝑥 = 0.01,
𝑑𝑦 = Δ𝑦 = −0.02 et (2) faire l'approximation : Δ𝑓 ∼ = 𝑑𝑓 .
On obtient :
∂𝑓 ∂𝑓
Δ𝑓 ∼
= 𝑑𝑓 = (𝑥0 , 𝑦0 )𝑑𝑥 + (𝑥0 , 𝑦0 )𝑑𝑦
∂𝑥 ∂𝑦
∂𝑓 ∂𝑓
= (1, 2)𝑑𝑥 + (1, 2)𝑑𝑦
∂𝑥 ∂𝑦
=3𝑒2 .𝑑𝑥 + 𝑒2 .𝑑𝑦
= 3𝑒2 × 0.01 + 𝑒2 × (−0.02) = 0.01𝑒2 .

d'où

𝑓 (1.01, 1.98) ≈ 𝑓 (1, 2) + 𝑑𝑓


= 𝑒 + (0.01𝑒2 ) = (1.01)𝑒2 ≈ 7.46295
2

(le calcul direct donne 7.46145)


Exercice 4. Comme ∂𝐵 ∂𝑇
est négative, une augmentation de la température moyenne (tout
en gardant les précipitations annuelles constantes) entraîne une diminution de la production
de blé aux niveaux de production actuels. Puisque ∂𝐵 ∂𝑅
est positive, une augmentation de
la pluviométrie annuelle (tout en gardant la température moyenne constante) provoque une
augmentation de la production de blé.
Puisque la température moyenne augmente à un taux de 0.15∘ 𝐶 par an, nous savons que
𝑑𝑇 /𝑑𝑡 = 0.15. de même, on a 𝑑𝑅/𝑑𝑡 = 0.1. Par conséquent :
𝑑𝐵
𝑑𝑡
= ∂𝐵 𝑑𝑇
∂𝑇 𝑑𝑡
+ ∂𝐵 𝑑𝑅
∂𝑅 𝑑𝑡
= (−2) × (0.15) + (8) × (−0.1) = 1.1.
Ainsi, la production de blé diminuera à raison de 1.1 unités par an.
On a 𝑓 (𝐾, 𝐿) = 𝐾 2 𝐿 4 . Donc :
1 1
Exercice 5.

= 21 𝐾 − 2 𝐿 4 et
∂𝑓 1 1 ∂𝑓 1 3
∂𝐾
(𝐾, 𝐿) ∂𝐿
= 14 𝐾 2 𝐿− 4
∂𝑓 ∂𝑓
𝑓 (9 + 1, 16 + 2) =≈ 𝑓 (9, 16) + 1 ∂𝐾 (9, 16) + 2 ∂𝐿 (9, 16)
.
1 1 1 1 1 3
= 9 2 × 16 4 + 1 × 2 × 9 2 × 16 4 + 2 × 4 × 9 2 × 16− 4 =
1 − 1 313
48