Vous êtes sur la page 1sur 48

1

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROGRAMME D’URGENCE DE REHABILITATION URBAINE ET


SOCIALE (PURUS)

SOCIETE ZHENGWEI TECHNIQUE


CONGO(SZTC)
DIRECTION DE LA GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIAL

TRAVAUX DE REHABILITATION DES VOIRIES PRIORITAIRES DE


KINSHASA LOT 2 (AVENUES : ECOLE : 3.585,00mètres ; NGIRI - NGIRI:
986,00mètres ; MOMPONO : 1.629,00 mètres et SHABA LANDU : 4.132,00
mètres)

Contrat N° 002 / UCOP – COORD / PURUS – TRX / 2009.

Bilan Environnemental et Social de la SZTC

Kinshasa, novembre 2011


2

PLAN : Bilan Environnemental Provisoire

Table des matières


Bilan Environnemental Provisoire..........................................................................................................3

I. Introduction:...............................................................................................................................3

Les sites opérationnels...................................................................................................................3

II. Description des travaux..............................................................................................................4

II.1 Description...............................................................................................................................4

II.2 Dimension des travaux.............................................................................................................5

II.3 Principaux enjeux environnementaux des travaux...................................................................6

III. EVALUATION DE LA CONFORMITE DES ACTIONS DE L’ENTREPRISES SZTC.............................6

IV. l’analyse d’eau de la source de l’avenue de l’école..............................................................15

4. Mesures correctives des coliformes totaux...............................................................................18

4.2 Importance de la présence de coliformes totaux dans l’eau potable.....................................19

V. B. APERÇU DE CERTAINS RAPPORTS :.......................................................................................27

I. Rapport bihebdomadaire d’activités du 18/07 au 01/08/2011................................................27

Rapport hebdomadaire d’activités du 12/07/2011......................................................................31

Rapport hebdomadaire d’activités du 01 au 11/07/2011.............................................................34

Rapport hebdomadaire d’activités...............................................................................................40

VI. RAPPORT SUR L’ACCIDENT DE L’ELECTROCUTION SURVENU LE MERCREDI 15 / 09 / 2010


AYANT ENTRAINE LA MORT D’HOMME............................................................................................47

VII. Conclusion............................................................................................................................49

ANNEXES
PHOTO

CONTRATS DE TRAVAIL

CONVENTION MEDICALE

CERTIFICATS DE VACCINATION ANTI TETANIQUE


3

ETAT DE PAIE DES TRAVAILLEURS

AFFILIATION DES TRAVAILLEURS A LA CNSS

Bilan Environnemental Provisoire

I. Introduction:
Les travaux de réhabilitations de route Lot 2/PURUS auraient pris fin provisionnement, le
15/09/2011 avec 99,98% de réalisation conformément au contrat. Toutefois, dans le cadre des
travaux du volet A, nous avons participé à la visité de la réception provisoire du 23/09/2011. Ce
bilan prend en compte tout les travaux réalisé sauf la réhabilitation de l’ancienne base vie de
l’école laïque de Ngiri-ngiri. Certes, le repris du chantier sur tous les avenues du lot.2 se réalise en
suivant le plan type de mise en conformité. C'est-à-dire sur le plan communication et information,
la liquidation de litige sur touts les cahiers doléances en vue de conciliation et d’atténuation via la
gestion de conflit social de riverain du lot 2.

Les sites opérationnels


1. Carrière :
La Société Zhengwei Technique Congo (SZTC) aurait procédé en 97% par
l’achat de matériaux dans les carrières voisines de la ville de Kinshasa par contre le 3% issus
de son propre qu’il vienne à peine d’ouvrir dans le site KINGANTOKO.

2. Garage d’entretien :
Il est situe au sien de la base vie de Ngiri-ngiri sur une surface non bétonne. La gestion
des déchets dangereux (filtres à huile, huile, solvant, pneus déclassés, sol pollue, etc.) se
t’exécutait suivant la norme de recommandation du PGES.

3. La Base vie (Ecole laïque de NGIRI-NGIRI)

La SZTC aurait signé le contrat avec l’hôtel de ville de Kinshasa en vue de la promotion de
l’éducation dans transformation de la base vie en une école moderne sous son total budget de
financement. Toutefois, cette modernisation concerne la restauration du mur de la clôture,
4

l’innovation du bâtiment existant et l’aménagement du terrain. Par contre, la partie contenue


dans de l’école sera financé par la banque mondiale via le contrat Lot 2/PURUS. Cet
aménagement comprend la couverture végétale, aménagement d’un terrain de sport sur le
400m² et équipements de l’école (480 Pupitre+ bancs, 22 Table+22 chaises et 24 tableaux
noirs).

Image 1 : Echantillon des bancs de l’école laïque de NGIRI-NGIRI

II. Description des travaux

II.1 Description de moyen matériel


Le moyen mise en œuvre pour la réalisation du projet lot. 2 par l’entreprise SZTC sur le
plan technique.

TABLEAU n°1 : Engins de travaux public de la SZTC


liste des matériels de la direction du projet de routes SZTC utilise pour le Lot. 2
N° Désignation Nombre Marque Puissance
1 Excavateur 2 CAT 325 et CAT 320 188Kw et 103Kw
2 Chargeuse 4 ZL50G 162Kw
3 Niveleuse 2 GR-165 125kw
XS202, YL20C, DD90, 138Kw, 73Kw, 104Kw,
4 Compacteur 4 3Y15/21 110Kw
5 Bulldozer 1 SD22 162Kw
6 Finisseur 1 ABG325 120kw
7 Camion benne 13 8(375) et 5(280) 8(275Kw) et5(206Kw)
8 Camion remorque 1 WD12.420 309Kw
9 Grue 1 ZLJ54010 247Kw
10 Camion 1 SLA5161GJYDFL6 5T
Camion mixeur du
11 béton 1 FYG525TGJB 336kw
12 Citerne d'eau 1 YC4F140-33 105Kw
13 Citerne Carburant 1 CSC5090GSS 70kw
14 Compacteur manuel 1   11kw
15 Centrale d'enrobage 1   500kw
16 coupeur de béton 1   8kw
17 Dumper de 1 tonne 3   11kw
5

18 Bétonnière 3   21kw
19 Répanteuse 1 LM75080GLQ 88kw
20 générateur gasoil 4 P110E2 et 3(P30E1) 110Kw et 3(30Kw)
21 Elévateur 1 CPCD20H 37Kw
22 Camionnette 1 FQ1108K 125Kw

Toutefois, sur le plan Humains, la société aurai engagé 3150 travailleurs congolais journaliers
et 93expatries chinois.

Tableau n° 2 : Principaux acteurs du projet


Réf Raisons sociales Responsabilités

01 SOCIETE ZHENGWEI TECHNIQUE Entrepreneur


CONGO, SZTC
Responsable de l’exécution des
Adresse : Av. Lubefu n°29, C./ GOMBE, travaux
Kinshasa, RDC
Téléphone: 0851500839
E-mail : fanjianhui@wietc,com

02 - OVD Maître d’œuvre 


- Mission de contrôle: Gauff Ingénieur

03 Unité de Coordination des Projets (UCoP) Maître de l’ouvrage


Av. Gombe n°32, Kinshasa/Gombe

II.2 Dimension des travaux


Le lot. 2 du projet PURUS a remise en état 11,400Km de voiries urbaines et 25Km de
collecteurs sur les avenues ASSOSSA, NGIRI- NGIRI, MOMPONO, SHABA LANDU
ET ECOLE. Ces trois derniers constituent l’améliorer des voies d’accès aux quartiers les
plus enclavés et les plus peuplés de la capitale.
Certes, ce projet lot. 2 :
 assure la continuité du tissu urbain de Kinshasa et facilite l’accès aux
principaux centres d’activités de la capitale ;
6

 améliore les conditions de drainage des eaux pluviales et a contribué à


la mise en place d’un système d’assainissement efficace dans la
capitale du pays ;
 met à niveau et modernise le système de transport de la capitale en
fonction du développement socioéconomique escompté et améliore les
conditions de sécurité pour les usagers de la route et les piétons ;
 Contribué à l'amélioration de la qualité de vie des riverains, à la
poursuite et à l’extension de la croissance économique ;
 réduit les nuisances sonores et atmosphériques en améliorant la
fluidité du trafic automobile et supprimant les embouteillages qui sont
désormais de plus en plus fréquents notamment au niveau du centre
ville.

II.3 Principaux enjeux environnementaux des travaux


Les principaux enjeux environnementaux des travaux lot 2/PURUS sont :
 Les évacuations de ¾ des eaux des colleteurs de l’av. de l’école désoriente vers
l’avenue WANGATA.
 La construction du parcellaire sur 18m longueur et 2m de largeur sur l’avenue
MOMPONO.
 La construction du parcellaire sur 10,4m longueur et 2m de largeur sur l’avenue
WANGATA.
 L’évacuation des eaux de la nappe phréatique de la chaussée de l’avenue de l’école
via une canalisation du coté droit du collecteur au Pk 1+ 350. Certes, ces eaux
deviennent une source d’approvisionnement de la population malgré que les analyses
des eaux montrent la présence bactériologique en coliformes totaux et des germes
totaux sans compter la qualité du pH acide d’eau de la source.
 La construction du collecteur d’évacuation des eaux de la direction SHABA via
l’avenue LOYA, GAMBELA, MAFUTA pour se jeter dans la rivière KALAMU.
 La construction du collecteur d’évacuation des eaux de l’avenue LANDU via la
direction MATA PAUL pour se jeter dans la rivière BASOKO.
 Perré maçonné (180m) sur le remblai de deux façades de l’avenue de l’école.
 La construction de mur de clôture des riverains effondre suivant les travaux.
7

Perré maçonné Mur de clôture des riverains

L’évacuation des eaux via les collecteurs La construction du parcellaire.


Sur Wangata.

III. EVALUATION DE LA CONFORMITE DES ACTIONS DE


L’ENTREPRISES SZTC
Le bilan environnemental des travaux soumit aux exigences environnementales de la
banque mondiale, se réalise comme suit :

Tableau n° 3 : bilan travaux technique de l’avenue de l’école 


la fiche de la description des travaux
Longueu Commune et
LOT. 2 L'avenue r Tronçon Quartiers desservi(e)s
De l'Av. du fleuve Pk Ngaliema, Ozone et
(3+585) Lutendele
de la route de Latitude: -7 112 142,9 latitude: -7 102. 266,8
Matadi Longitude: 32 102 331 ,7 longitudes:32 075 359,9
SZTC DE L'Ecole 3,585 Pk (00+00) Etat Initial: Mauvaise Etat initial: Mauvaise
Etat Actuel: très Bon 
Section Unique L=7m  Trottoir piéton : 1,2m de tous les deux cotés.
revêtue en béton Epaisseur:20cm (15cm de fondation et 5cm
Chaussée bitumineux Qualité: Excellente roulement)
Corps de la
chaussé : s/c de Couche de
couche forme ép. fondation Couche de base ép. Couche de roulement
Couche de drainante 50cm ép. 50cm 25cm ép. 5
8

Concassag Béton bitumineux


Nature Sablon e 0/31 Grave bitume 0/15 ép. 5
Assainisseme caniveau en béton arme: section 0,40×040 à
nt Travaux : reconstruction Qualité: Excellente 3,00×2,00)
Ecoulement Bon
de l'eau  
Nappe d'eau : 0,8m à 1,35m
Dalot de l'école; Pk L=9m, H=3m et
Pont nombre:2 Wangata L=10,4m l=2m 1+120: l=2m
 la stabilisation par les travaux de la forte érosion qui s'étendait sur plus au moins 300m
avec une profondeur dépassant par endroits 20m.
 La route entièrement rétablir.
 Très grande amélioration d'accès pour les riverains et les écoliers.
Erosion  Plusieurs maison sauve d'effondrement et d'abandonnées.

Les travaux exécutent par la SZTC, aurait visé le respect de la sauvegarde de la politique de le
banque mondiale, soit le PO 4.01 et le PO 4.12. Sauf quelque mineur dérapage sur le plan
d’Equipement Personnel Individuel (EPI). Toutefois, il faudrait noter qu’aucune source
probables de pollution ne soit engendre par les travaux car la remise en état de la base vie et des
chantiers fonctionne selon un plan de gestion des déchets.

Tableau n°4 : bilan travaux technique de l’avenue de ASSOSSA 


la fiche de la description des travaux
Commune et
LOT. 2 L'avenue Longueur Tronçon Quartiers desservi(e)s

De l'Av. NGIRI-NGIRI KASAVUBU/NGIRI-


Pk (2+395) NGIRI
de l’Avenue Latitude: -7 113. 887,7 latitude: -7 148 905,1
du victoire Longitude: 32 113 887,7 longitudes:32 158 508,1
SZTC ASSOSSA 2,395 Pk (00+00) Etat Initial: Mauvaise Etat initial: Mauvaise
Etat Actuel: très Bon 
Section Unique L=7m  Trottoir piéton : 1,2m de tous les deux cotés.
revêtue en béton Epaisseur:20cm (15cm de fondation et 5cm
Chaussée bitumineux Qualité: Excellente roulement)
Corps de la
chaussé : s/c de Couche de
couche forme ép. fondation Couche de base ép. Couche de roulement
Couche de drainante 50cm ép. 50cm 25cm ép. 5
Concassag Béton bitumineux
Nature Sablon e 0/31 Grave bitume 0/15 ép. 5
caniveau souterrain en béton arme: section
Assainissement Travaux : curage Qualité: Bon (0,40×040 à 2,00×3,00)

Ecoulement de Bon
9

l’eau  
Nappe d’eau : 0,8m à 1m
Présence des
réseaux Câble SNEL Plusieurs câbles passent vers les trottoirs. D’où le déplacement hors chaussée.
Stabilisation de tous les affaissements et des arrachements sur toute la chaussée avec
Etat général : annulation de stagnation des eaux.
Dalot de l'école; Pk L=8m, H=2,5m et
Pont nombre: 1 Vers le marché bayaka 1+120: l=2m
Erosion Non
Les trois grandes difficultés sur le plan environnement et social des travaux se sont présentés
sur la direction ASSOSSA :

 La construction du dalot au Pk 1+740,


 Le curage du collecteur souterrain,
 Le déplacement de câble électrique.

Tableau n°5 : bilan travaux technique de l’avenue de MOMPONO 

la fiche de la description des travaux


Commune et
LOT. 2 L'avenue Longueur Tronçon Quartiers desservi(e)s

L’avenue de l’université KALAMU/NGIRI-


Pk (1+629) NGIRI
De l'Av. Latitude: -7 144 674,5 latitude: -7 153 468,7
Elengesa Longitude: 32 171 603,1 longitudes:32 180 970,4
SZTC MOMPONO  1,629 Pk (00+00) Etat Initial: Mauvaise Etat initial: Mauvaise
Etat Actuel: très Bon 
L=7m à
Section Unique 20m  Trottoir piéton : 1,2m à 2m de tous les deux cotés.
revêtue en béton Epaisseur:20cm (15cm de fondation et 5cm
Chaussée bitumineux Qualité: Excellente roulement)
Corps de la
chaussé : s/c de Couche de
couche forme ép. fondation Couche de base ép. Couche de roulement
Couche de drainante 50cm ép. 50cm 25cm ép. 5
Concassag Béton bitumineux
Nature Sablon e 0/31 Grave bitume 0/15 ép. 5
caniveau souterrain en béton arme: section
Assainissement Travaux : construction Qualité: Excellente (0,40×040 à 2,00×3,00)
Ecoulement de Bon
l’eau  
10

Nappe d’eau : 0,2m à 0,8m Remonte nappe phréatique important


Présence des
réseaux Câble SNEL Plusieurs câbles passent vers les trottoirs. D’où le déplacement hors chaussée.
Stabilisation de tous les affaissements et des arrachements sur toute la chaussée avec
Etat général : annulation de stagnation des eaux.
L=18m, H=4m et
Pont nombre: 1 Parcellaire métallique pour piéton Parcellaire, Pk 0+692 l=2m
Erosion Non

Les trois grandes difficultés sur le plan environnement et social des travaux se sont présentés
sur l’avenue MOMPONO :

 La canalisation d’eau de la nappe phréatique de la chaussée par le drainage via le


tuyau entoure gravier et de coton géodésie.
 La construction de la parcellaire métallique pour piéton, Pk 0+692.
 Construction et indemnisation de mur.

Tableau n° 6: bilan travaux technique de l’avenue de SHABA-LANDU

la fiche de la description des travaux


Commune et
LOT. 2 L'avenue Longueur Tronçon Quartiers desservi(e)s

L’avenue de l’université KALAMU/NGIRI-


Pk (4+216) NGIRI
De l'Av. Latitude: -7 144 674,5 latitude: -7 153 468,7
Elengesa Longitude: 32 171 603,1 longitudes:32 180 970,4
SZTC MOMPONO  4,216 Pk (00+00) Etat Initial: Mauvaise Etat initial: Mauvaise
Etat Actuel: très Bon 
L=7m à
Section Unique 20m  Trottoir piéton : 1,2m à 2m de tous les deux cotés.
revêtue en béton Epaisseur:20cm (15cm de fondation et 5cm
Chaussée bitumineux Qualité: Excellente roulement)
Corps de la
chaussé : s/c de Couche de
couche forme ép. fondation Couche de base ép. Couche de roulement
Couche de drainante 50cm ép. 50cm 25cm ép. 5
Concassag Béton bitumineux
Nature Sablon e 0/31 Grave bitume 0/15 ép. 5
caniveau souterrain en béton arme: section
Assainissement Travaux : construction Qualité: Excellente (0,40×040 à 2,00×3,00)
Ecoulement de Bon
l’eau  
11

Nappe d’eau : 0,2m à 0,8m Remonte nappe phréatique important


Présence des
réseaux Câble SNEL Plusieurs câbles passent vers les trottoirs. D’où le déplacement hors chaussée.
Stabilisation de tous les affaissements et des arrachements sur toute la chaussée avec
Etat général : annulation de stagnation des eaux.
L=18m, H=4m et
Pont nombre: 1 Parcellaire métallique pour piéton Parcellaire, Pk 0+692 l=2m
Erosion Non
Les deux grandes difficultés sur le plan environnement et social des travaux se sont présentés sur
l’avenue SHABA-LANDU :

 L’évacuation de l’eau pluviale du bassin versant vers les collecteurs pour se rejeter à la
rivière KALAMU ou celle de la rivière BASOKO.
 Et ainsi, les difficultés des déplacements de deux réseaux : SNEL et REGIDESO.

Tableau n°7 : Bilan travaux technique de l’avenue de NGIRI-NGIRI 

la fiche de la description des travaux


Commune et
LOT. 2 L'avenue Longueur Tronçon Quartiers desservi(e)s

De l'Av. NGIRI-NGIRI KASAVUBU/NGIRI-


Pk (2+395) NGIRI
de l’Avenue Latitude: -7 149 171,4 latitude: -7 156 223,3
du victoire Longitude: 32 158 809,5 longitudes:32 166 087,5
SZTC ASSOSSA 2,395 Pk (00+00) Etat Initial: moyen Etat initial: moyen
Etat Actuel: très Bon 
Section Unique L=7m  Trottoir piéton : 1,2m à 2m de tous les deux cotés.
revêtue en béton Epaisseur:20cm (15cm de fondation et 5cm
Chaussée bitumineux Qualité: Excellente roulement)
Corps de la
chaussé : Conservation de la
couche Couche bitumineux
existant. Couche de roulement ép. 5

Nature Béton bitumineux ép. 5


caniveau souterrain en béton arme: section
Assainissement Travaux : curage Qualité: Bon (0,40×040 à 2,00×1,00)
Ecoulement de Bon
l’eau  
Nappe d’eau : 0,8m à 1m
Présence des
réseaux Câble SNEL Plusieurs câbles passent vers les trottoirs. D’où le déplacement hors chaussée.
12

Stabilisation de tous les affaissements et des arrachements sur toute la chaussée avec
Etat général : annulation de stagnation des eaux.
Pont nombre: 0
Erosion Non

Les deux grandes difficultés sur le plan environnement et social des travaux se sont présentés sur
l’avenue NGIRI-NGIRI :
 Le déplacement de câble électrique de la SNEL,
 Le déplacement de garage Pirate sur la chaussée.
 Renforcement de la chaussée par la couche de la grave bitume

TABLEAU n°8 : PLAN DE GESTION DES DECHETS


PLAN DE GESTION DES DECHETS
Gestion des déchets de la base vie Ngiri-Ngiri
Quantité Quantité Lieu de Evénement de
Rebuts Journalière Totale Origine déversement déversement
Derrière la
Poussière bitume de la rebut du B.A.T jour du grave
centrale d'enrobe 40t/km 880t/km central enrobe KIGABWA bitume
 rebut du
Futs bitume vide  240pce  5520pce central enrobe  Vente publique  Régulier
 Dépôt à la base  Stockage
Futs graisse saie 50 vide 220l×75꞊16500l 16,5t  Base vie vie régulier
 Transfert
 Atelier du  Usine de régulier à Usine
Fer  60Kg  43,8t ferrage fonderie Limete Limete
 Camion   Dépôt à la base  En cour de
Pneus 2 pce  730pce benne et jeep vie l’étude.
  Camion  Stockage à la  En cour de
Filtre  2 pce  1095pce benne et jeep base vie l’étude
 Stockage à la  En cour de
Bois  5pce  1825pce  Travaux base vie l’étude
 Dépôt à la base   En cour de
Autre rebut métallique  12pce  8760pce  Travaux vie l’étude
 Plomberie,
 Camion  Réutiliser pour usage
Chambre aire  2pce  730pce benne et jeep divers usage. mécanique, etc.
Plastique  1pce
Huile usée  32l  23,36t  Camion  Réutiliser pour  Stockage
13

mouille la paroi
benne et jeep de moule régulier
  Stockage à la   En cour de
Rebut bêton  22  16,06t  Travaux base vie l’étude.
 Stockage à la  Nouvelle base
Epaves métallique  1  175pce   Travaux base vie vie Pépinière.
Gestion des déchets des chantiers Lot 2/ SZTC
 Stockage
Rebut des chantiers - - Base vie Base vie régulier

TABLEAU n°9 : Les Coûts financiers de la sensibilisation de la population

Les Coûts financiers de la sensibilisation


Compte
Pendant les travaux restant
Avant les 1ère 2ème dans le
N° les avenues/communes travaux sensibilisation sensibilisation PGES

1 à de l'école/c. Ngaliema 620$ 600$(-) 600$(-) 620$

2 Shaba Landu/C. Bumbu 620$-140$(-) 600$(-) 600$(-) 480$

3 Ngiri-ngiri/C. Ngiri-ngiri 620$(-) 600$(-) 600$(-)  


Assossa/C. Ngiri-ngiri/C.
4 Kasavubu 620$(-) 600$(-) 600$(-)  

5 Mompono/C. Kalamu 620$(-) 600$(-) 600$(-)  

  Total restant dans PGES 1 100$

  Total général budget de la sensibilisation dans PGES 9 100$

frais déjà utilisé pour la sensibilisation des communes


Date retrait argent Montant
  les avenues/communes Situation compte SZTC retire
1 Shaba Landu/C. Bumbu Mise en œuvre la 13/01/2010 1 200$
sensibilisation
14

Ngiri-ngiri, Assossa II/C. Mise en œuvre la


2 Ngiri-ngiri sensibilisation 27/02/2010
Mise en œuvre la
3 à de l'école/c. Ngaliema sensibilisation 24/03/2011 1 200$
Mise en œuvre la
4 Assossa/C. Kasavubu sensibilisation 28/07/2010 1 200$
Mise en œuvre la
5 Mompono/C. Kalamu sensibilisation 18/08/2010 1 200$
Shaba Landu II,
AssossaII, Ngiri-ngiri, Mise en œuvre la
6 C/Ngiri-ngiri sensibilisation 29/04/2011 1 200$
Mise en œuvre la
7 av. de l'école sensibilisation 10/06/2011 2 000$

  Total utilisé 8 000$

  Total restant 1 100$


Image 2 : Sensibilisation de la population.

Tableau n°10: Bilan financièr du PGES

DESIGNATION Quantité
N° POSTE Moutant Main d Majoration TOTAL
facture œuvre (15%) (USD)
           
1 Indemnisation des parcelles 32 726,20   4908,93 37635,13
sur l'Av. Ecole
  réparation maison et 11214,47   1682,17 12896,64
aménagement source d'eau sur
l’Av. Ecole
           
2 Shaba-Landu: colonnes de 535,50   80,33 615,83
portail Com/Bumbu;
  deux portails de Com/Bumbu 5 000,00   750,00 5750,00
           
3 Av. Mompono: construction 3 730,93   559,64 4290,57
de toilette
           
4 Kola: conatruction de clôture 23 369,90   3505,49 26875,39
de l'école
15

  Indemnisation des parcelles 68 921,09     10338,16  79 259,25 


sur l'Av Mompono 
5 Karthoum: construction de 20497,37   3074,61 23571,98
mur

6 L’analyse de la qualité 26 726$ 574$ 27 300$


d’eau de source

1 Sensibilisation de la 16 000$ 2400 18 400$


population
TOTAL 236 594,79

Notre bilan environnemental ne prend pas en compte le coût de travaux d’infrastructure


(construction de collecteur, dalots, dalle, parcellaire, etc.) bien qu’inclus dans le PGES. 

L’analyse d’eau de la source de l’avenue de l’école

L’analyse d’eau de la source de l’avenue de l’école dans la commune de Ngaliema s’est


exécutée sous le contrat de service avec la Régideso.
16

TABLEAU n°11 : Graphiques hydro chimique pour l' avenue de l’école

La baisse de la conductivité et des sels dissous totaux arrive au cœur de la saison humide. elle

apparait conjointement à une petite augmentation des chlorures à la petite saison sèche puis
après avril laissant penser à une contamination de la nappe "sous la rue" provenant d'une
17

remonté de la nappe de la dilution de ses eaux conjointement à l'élévation des coliformes sur
le graphique suivant ceci nous laisse croire à une contamination par le milieu environnant au
lieu du captage donc non contrôlable . On peut proposer à Régideso un traitement du captage
par une goutte à goutte de Chlore (Il est dommage de ne pas avoir les données (non prélevé)
pour l'année précédente).

Graphique hydro chimique avec ordonnées logarithmiques

Graphique hydro chimique simplifié (notons l'évolution de la courbe des chlorures)


18

L’eau de la source présente un pH acide et la qualité bactériologique mauvaise à cause de la


présence des coliformes totaux.

4. Mesures correctives des coliformes totaux


Il faut discuter avec les organismes compétents de l’envergure de la réponse à la présence de
coliformes totaux (en l’absence d’E. coli), qui dépendra des facteurs suivants :
· Évaluation fondée sur les risques de l’importance et de l’ampleur du problème, compte tenu
de l’historique du réseau au complet;
· Antécédents et variabilité de la qualité de la source d’approvisionnement en eau brute;
· Efficacité historique documentée du procédé de traitement et intégrité du réseau de
distribution.
L’historique du réseau permet au personnel qualifié d’envisager des interventions appropriées
lorsque l’on détecte à l’occasion de faibles concentrations ou fréquences de coliformes totaux
en l’absence d’E. coli. Ces niveaux et fréquences varieront en fonction des dossiers
historiques du réseau.
Si l’on juge que des mesures correctives s’imposent, le propriétaire du système d’eau doit, en
consultation avec les autorités compétentes, prendre les mesures correctives appropriées,
qui pourraient consister notamment à :
- vérifier l’intégrité du procédé de traitement et du réseau de distribution;
- vérifier que tout le réseau de distribution contient la concentration résiduelle
nécessaire de désinfectant;
- Augmenter la dose de chlore, purger les conduites principales, nettoyer les réservoirs
d’eau traitée (réservoirs municipaux et citernes domestiques) et vérifier s’il y a des
jonctions fautives et des fuites de pression.
L’eau doit être déchlorée avant d’être déversée dans des cours d’eau contenant des
poissons. Les autorités compétentes doivent être consultées concernant les méthodes
de déchloration disponibles et la procédure adéquate;
- effectuer des échantillonnages et des analyses à des endroits voisins de ceux où l’on a
prélevé les échantillons positifs. Les analyses doivent porter sur les coliformes totaux,
E. coli, la concentration résiduelle de désinfectant et la turbidité. Il faut analyser au
moins un échantillon en amont et un autre en aval des endroits où l’on a prélevé les
échantillons à l’origine, ainsi que l’eau prête au débit qui sort de l’usine de traitement
au point où elle pénètre dans le réseau de distribution. Il faut également prélever
d’autres échantillons et les analyser en suivant un plan d’échantillonnage convenant
au réseau de distribution;
- enquêter pour déterminer le problème et éviter qu’il se répète, et mesurer entre autres
la qualité de l’eau brute (p. ex. caractéristiques bactériologiques, couleur, turbidité,
Conductivité) et sa variabilité;

NB. : En outre, tous les approvisionnements publics alimentés par des sources d’eau de
surface ou des eaux souterraines assujetties à l’influence directe des eaux de surface devraient
être traités conformément au document technique de la recommandation sur la turbidité
(Santé Canada, 2003).
19

4.2 Importance de la présence de coliformes totaux dans l’eau potable

4.2.1 Description
Dans la 20e édition de Standard Methods for the Examination of Water and Wastewater
(APHA et coll., 1998), on définit comme suit le groupe des coliformes totaux, qui
appartiennent
à la famille des Entérobactériacées :
(1) toute bactérie anaérobie facultative, en forme de bâtonnet, non sporulée et gramnégative
qui fermente le lactose et produit du gaz et de l’acide dans les 48 heures à 35 °C;
(2) de nombreuses bactéries anaérobies facultatives, en forme de bâtonnet, non sporulées
et gram-négatives qui forment des colonies rouges à reflets métalliques (or) dans les 24 heures
à
35 °C dans un milieu de type Endo contenant du lactose;
(3) toutes les bactéries dotées de l’enzyme ß-galactosidase, qui clive un substrat chromogène
(p. ex., ortho-nitrophényl-ß-D-galactopyranoside), ce qui libère un agent chromogène (ortho-
nitrophénol).
Il ne faut pas considérer que ces définitions sont identiques : elles désignent plutôt trois
groupes à peu près équivalents. Les trois groupes contiennent diverses espèces des genres
Escherichia, Klebsiella, Enterobacter, Citrobacter et Serratia, notamment (Leclerc et coll.,
2001). Des membres de ces groupes sont naturellement présents dans l’environnement et sont
d’origine fécale, tandis que d’autres se trouvent exclusivement dans l’environnement
(Tableau 13)

Tableau n°13 : Coliformes choisis de la famille des Entérobactériacées a


ONPGb Origine fécale Origine non fécale
Budvicia + – +
Citrobacter + + +
Enterobacter + + +
Erwinia + – +
Escherichia + + –
Klebsiella + + +
Leclercia + – +
Serratia + – +
a Adapté de Leclerc et coll. (2001).
b ortho-Nitrophényl-$-D-galactopyranoside.

On a utilisé un sous-ensemble du groupe des coliformes totaux, celui des coliformes


thermotolérants (auparavant appelés coliformes fécaux), comme substitut de la présence d’E.
coli au cours d’analyses de la qualité de l’eau. On ne considérait en effet que les coliformes
thermotolérants étaient plus spécifiques aux matières fécales que les coliformes totaux; de
plus, comme les analyses portant sur E. coli étaient difficiles, on a utilisé couramment la
détection des coliformes thermotolérants. Ces derniers se distinguent des coliformes totaux
par leur capacité à tolérer des températures d’incubation élevées pendant la culture. Par
définition, les coliformes thermotolérants comprennent les coliformes totaux capables de
produire du gaz dans les 24 heures à 44,5 °C ou une colonie bleue sur un bouillon m-FC dans
les 24 heures à 44,5 °C (APHA et coll., 1998). Ce groupe comprend des membres des genres
Escherichia, Klebsiella,Enterobacter et Citrobacter. Des progrès récents des méthodes de
détection d’E. coli ont rendu redondant le test de dépistage des coliformes thermotolérants
dans la gestion de la qualité de l’eau potable.
On considérait en effet que les coliformes thermotolérants étaient plus spécifiques aux
matières fécales que les coliformes totaux; de plus, comme les analyses portant sur E. coli
étaient difficiles, on a utilisé couramment la détection des coliformes thermotolérants.
20

Ces derniers se distinguent des coliformes totaux par leur capacité à tolérer des températures
d’incubation élevées pendant la culture. Par définition, les coliformes thermotolérants
comprennent les coliformes totaux capables de produire du gaz dans les 24 heures à 44,5 °C
ou une colonie bleue sur un bouillon m-FC dans les 24 heures à 44,5 °C.

III.2.2. solution

Il faudra crée un bassin de rétention d’eau de la source ainsi que procède à la chloration en
vue d’élimination des germes totaux et des coliformes totaux sans oublier, la diminution du
Ph acide dans l’intervalle Ph 6,5-8,5.

Tableau n°14: générale de l’analyse d’eau sur l’avenue de l’Ecole


25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

N Paramètres Méthodes Normes Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats
°

I PHYSICO-CHIMIQUES N°038/09 N°066/10 N°069/10 N°070/10 N°071/10 N°008/11 N°009/11 N°010/11 N°015/11
Date d’analyse d’eau 22/06/2010 13/10/2010 20/10/2010 27/10/2010 03/11/2010 19/01/2011 26/01/2011 01/02/2011 17/02/2011
Max
1 Couleur Colorimétrie 20Harzen 0 0 Très claire Très claire Claire claire claire 0
2 Turbidité Néphélométri Max 5NTU 0,3 0,05 0,03 0,01 0,2 0,2 0,3 0,4
3 pH Pontentiomètrie 6,5 – 8,5 4,8 4,3 4,6 4,2 4,3 4,4 4,3 4,4
4 Conductivité Potentiomètrie Max 1500 453 464 458 450 469 207 217 199,3
5 Total sels dissous Potentiomètrie us/cm 445 376 372,7 365 381 203 208 85
6 Chlorures Argentimétrie Mg/l 34,1 68 54,2 51 58,6 29,8 50 35,5
Oxydabilité au
permanganate de Max
7 potassium Oxydo-réduction 250mg/l 1,1 1 2,5 2,4 1,5 1,9 1,2 1,5
Max
8 Alcalininité simple Alcalimétrie 5mgO2/l 0 0 0 0 0 0 0 0
Alcamétrie
9 complète Alcalimétrie Mg CaCo3/l 0 0 0 0 0 0 0 0
1
0 Dureté totale Complexométri Mg CaCO3/l 88 80 83 84 87 77 88 100
1
1 Dureté calcique Complexométri Mg CaCO3/l 66 62 69 52 71 64 70 79
1 Dureté
2 magnésienne Complexométrie Mg CaCO3/l 22 18 14 32 16 13 18 21
1 Matières en Filtration /
3 suspension gravimétrie Mg CaCO3/l 0 0 - - - - - -
1 Fer total Colorimétrie Absence 0 < 0,02 < 0,02 < 0,02       < 0,02

21
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

4
1 Max
5 Nitrates Colorimétrie 0,3mg/l - < 50 < 50 < 50 -     -
1 Max
6 Nitrites Colorimétrie 0,1mg/l 0 < 0,02 - < 0,01 < 0,02 < 0,02 < 0,03 < 0,01
1
7 Oxygène dissous Potentiomètrie Max 75 % 9 12 12 11 12 12 12 12
1
8 Ammonium Colorimétrie Max 4mg/l 0,04 0,05 0,08 0,2 0,12 0,12 0,12 0,13
II MICROBIOLOGIQUES                
Incorporation en Max
1 Germes totaux milieu 20UFC/ml 12 2 5 8 0 2 1 2
2 Coliformes totaux Gélosé 0 Col/100ml 0 0 11 1 11 6 6 9
Filtration sur
3 Coliformes fécaux membrane 0 Col/100ml 0 0 0 0 2 0 0 0
Fermentation en 0
4 Escherichia Coli tubes multiples NPP/100ml 0 0 0 0        
Filtration sur
5 Streptocoques membrane 0 Col/100ml 0 0 0 0        

Tableau n°14: générale de l’analyse d’eau sur l’avenue de l’Ecole

22
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

N° Paramètres Méthodes Normes


Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats Résultats
I PHYSICO-CHIMIQUES N°019/11 N°026/11 N°027/11 N°032/11 N°039/11 N°044/11 N°060/11 N°061/11
Date d’analyse d’eau 03/03/2011 16/03/2011 06/04 /2011 20/04/2011 04/05/2011 25/05/2011 08/06/2011 21/06/2011
1 Couleur Colorimétrie Max 20Harzen claire 0 0 0 claire claire claire Claire
2 Turbidité Néphélométrie Max 5NTU 0,5 0,1 0,2 0,3 0,7 0,6 0,4 0,4

3 pH Potentiomètre 6,5 – 8,5 4,3 4,3 4,3 4,2 4,2 4,3 4,3 4,4
4 Conductivité Potentiomètrie Max 1500 210 218 393 413 427 463 458 462
Total sels
5 dissous Potentiomètrie us/cm 84 83 318 334 346 378 371 376
6 Chlorures Argentimétrie Mg/l 25,6 21 58,2 49,7 51,2 52,9 53,9 55,2
Oxydabilité au
permanganate Max
7 de potassium Oxydo-réduction 250mg/l 2,1 1,5 1 0,5 0,8 0,9 0,8 1
Alcalininité Max
8 simple Alcalimétrie 5mgO2/l 0 0 0 0 0 0 0 0
Alcamétrie
9 complète Alcalimétrie Mg CaCo3/l 0 0 0 0 0 0 0 0

10 Dureté totale Complexométri Mg CaCO3/l 65 60 60 70 69,7 68,3 67,9 69,1


Dureté
11 calcique Complexométri Mg CaCO3/l 49 48 52 55 56,2 56,5 56,1 57,4
Dureté
12 magnésienne Complexométrie Mg CaCO3/l 16 12 8 15 13,5 11,8 11,8 11,7
Matières en Filtration /
13 suspension gravimétrie Mg CaCO3/l                

23
N° Paramètres Méthodes Normes Résultats
Résultats Résultats Résultats Résultats
I PHYSICO-CHIMIQUES N°076/10 N°075/10 N°073/10 N°074/10 N°065/10
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :
07/10/2010
Date d’analyse d’eau 30/12/2010 22/12/2010 02/11/2010 16/11/2011
1 Couleur Colorimétrie Max 20Harzen Claire Claire Claire Claire 0
14 Fer total Colorimétrie Absence < 0,01 < 0,01 < 0,02 < 0,02        
2 Turbidité Néphélométri
Max Max 5NTU 0,08 0,01 0,03 0,1 0
Nitrates Colorimétrie Pontentiomètrie
0,3mg/l 6,5-– 8,5
15 - < 50 < 50 - - - -
3 pH 4,4 4,4 4,2 4,6 0,03
4 Conductivité Max
Potentiomètrie Max 1500 458 455 463 456 4,2
16 Nitrites Colorimétrie 0,1mg/l < 0,02 < 0,01 < 0,01 < 0,01 < 0,02 < 0,01 < 0,01 < 0,01
5 Total sels dissous Potentiomètrie us/cm 365 362 375 368 463
Oxygène
6 Chlorures
dissous PotentiomètrieArgentimétrie
Max 75 % Mg/l 11 1,3 1,1 1,8 1,3
- 375
- -
17 12 12 12 12
18
Oxydabilité
Ammonium au
Colorimétrie Max 4mg/l 0,16
Max 0,1 0,02 0,2 0,11 0,31 0,29 0,33
7 permanganate de potassium Oxydo-réduction 250mg/l 0 0 0 0 61,1
II MICROBIOLOGIQUES                
Max
Incorporation en Max
8 Alcalininité simple Alcalimétrie 5mgO2/l 0 0 0 0 1,2
1 Germes totaux milieu 20UFC/ml 5 8 5 18 2 0 1 0
Coliformes
Alcamétrie complète Alcalimétrie Mg CaCo3/l 61,3
9 60,2 61 59,5 0
2 totaux Gélosé 0 Col/100ml 0 30 18 2 12 10 6 4
Coliformes
10 Dureté totale Filtration sur
Complexométri Mg CaCO3/l 76,2 75,8 79 76,9 0
3 fécaux membrane 0 Col/100ml 0 0 0 4 1 4 1 1

11 Escherichia
Dureté calcique Fermentation Complexométri
en 0 Mg CaCO3/l 58,1 57,9 60 58,7 78,5
4 Coli tubes multiples NPP/100ml           0    
12 Dureté magnésienne Complexométrie Mg CaCO3/l 18,1 17,9 19 18,2 60
Filtration sur
Filtration /
513 Streptocoques membrane
Matières en suspension 0 Col/100ml
gravimétrie    
Mg CaCO               
3/l     18,5

14 Fer total Colorimétrie Absence < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,02 0
Max
15 Nitrates Colorimétrie 0,3mg/l < 50 < 50 < 50 < 50 < 0,02
Max
16 Nitrites Colorimétrie 0,1mg/l < 0,01 < 0,01 < 0,01 < 0,01 < 50

17 Oxygène dissous Potentiomètrie Max 75 % 12 12 11 12 < 0,01


18 Ammonium Colorimétrie Max 4mg/l         0,06
24
II MICROBIOLOGIQUES        
Incorporation en Max
1 Germes totaux milieu 20UFC/ml 6 2 8 28  
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

B. APERÇU DE CERTAINS RAPPORTS : 

I. Rapport bihebdomadaire d’activités du 18/07 au 01/08/2011


Description de l’événement Localisation Date Ampleur (nombre de Actions prises
personnes touchée)
fin de la grève des travailleurs Base vie 27/07/2011 Début de travaux le Un compromis fut trouver entre le collectif de
28/07/2011 travail et l’entreprise sur un modèle de payement

25
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

d’indemnité solde fin projet.


La pollution du sol par le déversement de Base vie régulier Contamination de la Mesure : - Il faudra décaper le sol infecté et
la butine et lubrifiant du moteur au garage population riveraine via enrichir à la terre jaune.
nappe phréatique - Stopper, tous travaux mécanique
d’entretient moteur et ravitaillement en
gasoil sur un sol nu.
Les travaux de curage des collecteurs SHABA- 28 au - Meilleur Le curage de collecteur était exécuté par des
SHABA-LANDU se déroulent bien sauf, il LANDU 30/07/2011 évacuation d’eau usée. travailleurs portant bottes et gants. Toutefois, la
faudra passer à l’évacuation immondice sur - Réduction de nidation présence d’immondice sur la chaussé réduit la
la chaussé. de moustique capacité de la circulation routier des automobiles
et augmente le risque d’accident.
La détérioration de la paroi de protection Direction 28/07/2011 Risque d’effondrement Il faudra solidifier le pavement bétonne
de mur de riverain d’où le renforcement SHABA vers de mur de clôture et d’urgence. Car l’effondrement sera à la charge
par un pavement béton du mur vers le Av. LOYA maison de l’entreprise et non du PGES comme stipulé
collecteur. par la réunion du visité du chantier.
L’amélioration de la sécurité au chantier Av. 28/07/2011 L’amélioration d’accès La construction des escaliers d’accès au parcelle
pour le bien être de la population. MAFUTA parcelle et la réduction riveraine.
d’accident.
La prévision de la lutte contre les Croissement 30/07/2011 La construction du prolongement et
inondations LOYA et rehaussement du collecteur.
GAMBELA
L’absence des panneaux des chantiers au Av. de 02/07/2011 La visibilité des Le renouvèlement de deux panneaux du chantier
PK 00 au PK Final. l’école composants des organes PK 00 au PK Final indiquant le différent
A v. exécutants et du budget intervenant du projet, la durée d’exécution et le
MOMPONO octroie pour la mise en fond alloué. Toutefois, il faudra signaler que
Av. NGIRI- œuvre. l’actuel panneau soit vieillissant et mal structuré,
NGIRI Cfr. Modèle du panneau SHABA II.
Rapport de la réunion via le module : Base vie 01/08/2011 Le respect de la vie de la 1. Le renforcement de l’amitié entre le
1. Remerciement aux chauffeurs pour A 6h30’ population routière, des directeur et les chauffeurs.
leur dévouement à l’objectif de la travailleurs et de soi- 2. L’action vise à réduire l’accident de la
société comme membre de la même. circulation routière.
famille. 3. L’action vise à réduire l’accident de
26
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

2. La bonne exécution des travaux travailleur sur la circulation routière par


vers la ligne droite au bord du fin nos camions benne. Car le risque de
projet. freinage brusque peut être l’objet de
3. La sécurité et prudence pendant la chute brutale et danger pour la vie de
conduite du camion. l’homme. Confère, les travailleurs qui
4. La réduction de vitesse 30 à montent au dessus de benne.
40Km/h dans la Zone danse en 4. Rappel sur la sécurité et prudence.
peuplement. Ex. : Bandal, UPN, 5. Idem comme au point 4.
Selembao et Delvaux. 6. Elle est source d’accident routier, de
5. Rappel sur la responsabilité du réduction de la capacité intellectuelle et
chauffeur face à son camion. Ex. : de recherches d’argent dans de moyen
demander au travailleur d’éviter de malhonnête.
monter sur la benne
6. La prise de drogue source de tous
les maux lors d’exécution du
travailleur

L’insuffisance d’une politique de SHABA – Régulier Risque d’infection, Aucune, exemple : Cas, de certains employés,
l’entreprise sur d’équipement personnel LANDU contamination et de qui travaillent sans botte dans les eaux usées
individuel pour la grande partie des épidémies de maladie participant aux travaux de curage de collecteur.
travailleurs.
Rappel sur la lettre de la mise en Tout le Environ trois Suspension des travaux La signature partielle de contrat et l’application
conformité adressée à l’entreprise SZTC chantier mois non globale de la convention médicale.
par SOFRECO via le projet Lot 2.
Les exécutions de quelques travaux Environ du quotidien Résolution de conflits Faire le suivi d’impact potentiel de conflit social
annexes pour la bonne marche de chantier lot 2 sociaux potentiels du projet.
l’entreprise SZTC. Exemple : la
REGIDESO, résolution de contentieux
avec la Population riveraines du chantier
sur le plan impact de travaux, la police, la
Sonas et la population riveraine du projet
2.

27
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

La détérioration de l’avenue du 24 SHABA- Mai, Juin et La réduction Il faudra remblaie d’urgence de troue
Novembre ou la libération suite au LANDU vers Juillet 2011 d’accélération de la environnant de la chaussée en vue de
déversement de l’eau en provenance de l’av. du 24 circulation routière réduire sa destruction et d’accélérer la
SHABA-LANDU Novembre ou circulation routière.
la libération
L’impact de la réunion du chantier : Base vie 28/07/2011 Division sur la vision de - Il faudra trouver une alternative de
L’UCOP a félicité l’entreprise de résolution de conflits convaincre SOFRECO en vue de faire de
compromis spéciale trouver dans l’urgence entre UCoP et rapport positif pour le bien être de la SZTC.
entre le collectif et l’entreprise SZTC. SOFRECO Surtout au lobe du projet lot. 3
- Mettre une politique pour gère le - la lettre de la SOFRECO a la Banque
conflit entre l’UCoP et SOFRECO Mondiale: Les ouvriers de SZTC ont reçu une
en vue d’éviter d’atténuer l’image réponse mais n'en ont pas été satisfaits et
de la société SZTC. demandent un effort à l’entreprise. Nous
savons par ailleurs que cette entreprise n'a pas
été un exemple en terme de respect de ses
engagements environnementaux ni sociaux.
D’après, Monsieur Françoise Guillet
L’urgence d’un service de curage pour ASSOSSA I 01/08/2011 Le risque de la Il faudra mettre dans les jours avenir une
éviter l’inondation de la chaussée à la détérioration de la équipe de curage du collecteur.
prochaine pluie. chaussée
Mises en œuvre du bilan fin travaux aux Base vie 01/08/2011 Réduction et classement J’aurais besoin de trois travailleurs pour mettre
chantiers et Base vie. des déchets en exécution le bilan fin travaux.
Signature du Chargé de l’Environnent (CE) : Michel MWESHI MUPENGE.
Date : Kinshasa, le 01/08/2011

Description des faits qui arrivent, se produisent ou apparaissent au cours des actions anthropiques

Rapport hebdomadaire d’activités du 12/07/2011


Description de l’événement Localisation Date Ampleur (nombre de Actions prises
personnes touchée)
La pollution du sol par le déversement de Base vie réguliere Contamination de la Il faudra décaper le sol infecté et enrichir à la

28
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

la butine et lubrifiant du moteur population riveraine terre jaune.


via nappe phréatique
La nécessité de la pose des dalles d’accès SHABA vers 01/07/2010 risque d’accident La réduction de risque d’accident ainsi que le
sur l’av. LOYA LOYA renversement de la population riveraine dans le
collecteur.
La détérioration de la paroi de protection Direction 01/07/2010 Risque Il faudra solidifier le pavement bétonne
de mur de riverain d’où le renforcement SHABA vers Av. d’effondrement de d’urgence. Car l’effondrement sera à la charge
par un pavement béton du mur vers le LOYA mur de clôture et de l’entreprise et non du PGES comme stipulé
collecteur. maison par la réunion du visité du chantier.
La suspension de la vente de futs butine au Base vie 2/07/2011 Risque cancérigène de La suspension momentanée de vendre de futs
Risque cancérigène de contamination de la contamination de la butine suite à l’épuisement de stocker.
population population
L’absence des panneaux des chantiers au Av. de l’école 02/07/2011 La visibilité du Le renouvèlement de deux panneaux du chantier
PK 00 au PK Final. A v. MOMPONO composant organe PK 00 au PK Final indiquant le différent
Av. NGIRI- d’exécutant et du intervenant du projet, la durée d’exécution et le
NGIRI budget fond alloué. Toutefois, il faudra signaler que
l’actuel panneau soit vieillissant et mal structuré,
Cfr. Modèle du panneau SHABA II.
Rapport de la réunion : Sur les chantiers 18/07/2011 La vie de la 1. L’action vise à réduire l’accident de la
1. La réduction de vitesse 30 à A 6h30’ population routière. circulation routiere
40Km/h dans la Zone danse en 2. L’action vise à réduire l’accident de
peuplement. Ex. : Bandal, UPN, travailleur sur la circulation routiere par
Selembao et Delvaux. nos camions benne. Car le risque de
2. Rappel sur la responsabilité du freinage brusque peut être l’objet de
chauffeur face à son camion. Ex. : chute brutale et danger pour la vie de
demander au travailleur d’éviter de l’homme.
monter sur la benne 3. Elle est source d’accident routier, de
3. La prise de drogue source de tous réduction de la capacité intellectuelle et
les maux lors d’exécution du de recherches d’argent dans de moyen
travailleur malhonnête.

L’insuffisance d’équipement personnel Tout le chantier Régulier Risque d’infection, Aucune, exemple : Cas, des employés, qui

29
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

individuel pour la grande partie des du Lot 2 contamination et de travaillent sans botte dans les eaux usées
travailleurs. épidémies de maladie participant à la construction de collecteur.
Rappel sur la lettre de la mise en Tout le chantier Environ Suspension des La signature partielle de contrat et l’application
conformité adressée à l’entreprise SZTC trois mois travaux non globale de la convention médicale.
par SOFRECO via le projet Lot 2.
Les exécutions de quelques travaux Environ du quotidien Résolution de conflits Faire le suivi d’impact potentiel de conflit social
annexes pour la bonne marche de chantier lot 2 sociaux potentiels du projet.
l’entreprise SZTC. Exemple : la
REGIDESO, résolution de contentieux
avec la Population riveraines du chantier
sur le plan impact de travaux, la police, la
Sonas et la population riveraine du projet
2.
La greve de travailleurs: revendication Tout le chantier 04 au La résistivité de la 1. Il faudra procèder à l’Indemnisation de
1. Indemnité de fin projet pour tous 07/07/2011 grevé va altérer fin projet pour sécurisé l’impact social
les travailleurs. l’image de la société. passé sur le plan juridique.
2. Le contrat de travailleur validé par 2. La méthode de validation de contrat par
l’inspecteur du travailleur et l’inspecteur du travail, INSS et SONAS
respectant la loi congolaise. donne la sécurité au travailleur et réduit
3. La prise totale de soin médical pour le vol au chantier.
le travailleur et leur famille. 3. La prise en charge des soins médicaux
4. L’augmentation de la rémunération totale donne la sécurité sociale à
et d’une structure journalière. l’homme et rassure l’avenir de toute la
famille.
4. L’augmentation de la rémunération
valorise l’homme et sécurise l’avenir.
La détérioration de l’av. du 24 Novembre SHABA-LANDU Mai, Juin et La réduction Il faudra remblair d’urgence de troue
ou la libération suite au déversement de vers l’av. du 24 Juillet 2011 d’accélération de la environnant de la chaussée en vue de
l’eau en provenance de SHABA-LANDU Novembre ou la circulation routière réduire sa destruction et d’accélérer la
libération circulation routière.
le decès du colleugue KABONGO Base vie 07/07/2011 Réduction de risque Le payement des frais funéraires par
LUKUNKU de révolté de l’entreprise d’une hauteur de 500$

30
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

travailluers
La réunion du chantier : Base vie 07/07/2011 Risque d’alténation il faudra trouver d’une manière juste
L’UCOP a expressement demandé à altération de l’imqge SOFRECO de faire rapport positif vis-à-
l’entreprise de résoudre spécialement dans de la societé vis de la société.
l’urgence le problème des travailleurs car
une deuxième greve va conduire les
auditeurs de l’UCOP et de la Banque
Mondial à la SZTC
L’urgence d’un service de curage pour ASSOSSA I 08/Juillet/2 Le risque de la Il faudra mettre dans les jours avenir une
éviter l’inondation de la chaussée à la 011 détérioration de la équipe de curage du collecteur.
prochaine pluie. chaussée
Signature du Chargé de l’Environnent (CE).
Date……………………………………………

Description des faits qui arrivent, se produisent ou apparaissent au cours des actions anthropiques

Rapport hebdomadaire d’activités du 01 au 11/07/2011


Description de l’événement Localisation Date Ampleur (nombre Actions prises
de personnes touchée)
Demander de place la dalle d’accès par la SHABA vers 01/07/2010 risque d’accident La réduction de risque d’accident de renversement
mission de contrôle après une Visite sur LOYA de la population riveraine dans le collecteur.
l’av. LOYA. Cfr. Image 1
Renforcement de la paroi du pavement en Direction SHABA 01/07/2010 Risque Il faudra solidifier le pavement bétonne d’urgence.
béton armé du mur vers le collecteur. Cfr. vers Av. LOYA d’effondrement Car l’effondrement sera à la chargé de l’entreprise
Image 2 de mur de clôture et non du PGES comme stipulé par la réunion du
et maison visité du chantier.
La vente de futs butine au Risque Base vie 2/07/2011 Risque La suspension momentané de venter de futs

31
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

cancérigène de contamination de la cancérigène de butine suite à l’épuisement de stocker.


population contamination de
la population
L’urgence de remplacement des panneaux Av. de l’école 02/07/2011 La visibilité du Le renouvèlement deux panneaux du chantier PK
des chantiers au PK 00 au PK Final. A v. MOMPONO composant organe 00 au PK Final indiquant le différent intervenant
Cfr. Image 6 Av. NGIRI-NGIRI d’exécutant et du du projet, la dure d’exécution et le fond alloué.
budget Toutefois, il faudra signaler que l’actuel panneau
soit vieillissant et mal structure, Cfr. Modèle du
panneau SHABA II.

Rapport de la réunion : Sur les chantiers 04/07/2011 La vie de la 4. L’action vise à réduire l’accident de la
4. La réduction de vitesse 30à A 6h30’ population circulation routier.
40Km/h dans la Zone dansement routière. 5. L’action vise à réduire l’accident de
peuple. Ex. : Bandal, UPN, travailleur sur la circulation routier par nos
Selembao et Delvaux. camions benne. Car le risque de freinage
5. Rappel sur la responsabilité du brusque peut être l’objet de chute brutale et
chauffeur sur le camion. Ex. : danger pour la vie de l’homme.
demander au travailleur d’éviter de 6. Elle est source d’accident routier, de
monter sur la benne réduction de la capacité intellectuel
6. La prise de drogue lors
d’exécution du travailleur

L’insuffisance d’équipement personnel Tout le chantier du Régulier Risque Aucune, exemple : Cas, des employés, qui
individuel pour la grande partie des Lot 2 d’infection, travaillent sans botte dans les eaux usées
travailleurs. contamination et participant à la construction de collecteur.
de épidémie de
maladie
Rappel sur la lettre de la mise en Tout le chantier Environ trois Suspension de La signature partielle de contrat et l’application
conformité adresse à l’entreprise SZTC mois travaux non globale de la convention médicale.
par SOFRECO via le projet Lot 2.
Les exécutions de quelques travaux Environ du quotidien Résolution de Faire le suivi d’impact potentiel de conflit social

32
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

annexes pour la bonne marche de chantier lot 2 conflits sociaux du projet.


l’entreprise SZTC. Exemple : la potentiels
REGIDESO, résolution de contentieux
avec la Population riveraines du chantier
sur le plan impact de travaux, la police, la
Sonas et la population riveraine du projet
2.
La grevé de travailleur: revendication Tout le chantier 04 au La résistivité de 5. Il faudra procède à l’Indemnisation de fin
5. Indemnité de fin projet pour tous 07/07/2011 la grevé va projet pour sécurisé l’impact social passé
les travailleurs. atténuer l’image sur le plan juridique.
6. Le contrat de travailleur validant de la société. 6. La méthode de validation de contrat par
par l’inspecteur du travailleur et l’inspecteur du travail, INSS et SONAS
respectant la loi congolaise. donne la sécurité au travailleur et réduit le
7. La prise totale de soin médical vol au chantier.
pour le travailleur et leur famille. 7. La prise de soin médical totale donne la
8. L’augmentation de la sécurité sociale à l’homme et rassure
rémunération et d’une structure l’avenir de toute la famille.
journalière. 8. L’augmentation de la rémunération
Cfr. Image 4 valorise l’homme et sécurise l’avenier.
La détérioration de l’av. du 24 Novembre SHABA-LANDU Mai, Juin et La réduction Il faudra remblai d’urgence de troue
ou la libération suite au déversement de vers l’av. du 24 Juillet 2011 d’accélération de environnant de la chaussé en vue de réduire
l’eau en provenance de SHABA-LANDU. Novembre ou la la circulation sa destruction et d’accélérer la circulation
Cfr. Image 7 libération routière routière.
le décès du collègue de service Base vie 04/07/2011 Réduction de Le payement de fraie funéraire par
KASONGO LUKUN suite à l’appendicite risque de révolté l’entreprise d’une hauteur de 500$
et l’hémorroïde. de travailleurs

La réunion du chantier : Base vie 07/07/2011 Risque il faudra trouver d’une manière juste
L’UCOP a demandé à l’entreprise de d’atténuation de SOFRECO de faire rapport positif vis-à-vis
résoudre spécial dans l’urgence le l’image ultérieur de la société.
problème de travailleur car une deuxième de la société

33
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

grevé va conduire les auditeurs de


l’UCOP et de la Banque Mondial à la
SZTC
L’urgence d’un service de curage pour ASSOSSA I 08/Juillet/2011 Le risque de la Il faudra mettre dans les jours avenir une
éviter l’inondation de la chaussée à la détérioration de la équipe de curage du collecteur.
prochaine pluie. chaussée
La nécessité de la construction du SHABA-LANDU 11/07/2011 L’interruption de Aucun.
collecteur sur Gambela la route
La fin de l’analyse d’eau de la source de l’Av. de l’Ecole 08/07/2011 La possibilité Il était érige un panneau interdisant la
l’Av. de l’Ecole par la REGIDESO et d’avoir un consommassions d’eau.
l’aménagement de certain carreau. Cfr. diagramme
Image 3 d’évolution de la
contamination de
la source.
L’embellissement de l’environnement par La stabilisation de la chaussée
le Perré maçonné sur le remblai de
l’avenue de l’Ecole. Cfr. image 5

Cfr. Image 1

Cfr. Image 2

34
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

Cfr. Image 1

Cfr. Image 3

Cfr. Image 4 et Cfr. Image 5

35
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

Cfr. Image 6 et Cfr. Image 7

Signature du Chargé de l’Environnent (CE).


Date……………………………………………

Description des faits qui arrivent, se produisent ou apparaissent au cours des actions anthropiques

Rapport hebdomadaire d’activités


Description de l’événement Localisation Date Ampleur (nombre Actions prises
de personnes touchée)
Déversement des lubrifiants et huile usée Base vie Régulier 120 Aucun, l’absence d’une surface bétonnée pour le
sur le parc du garage parc du garage malgré la prévision d’un budget du
PGES au point 8.3.2/1/D
Destruction des deux raccordements de la Av. MUKOSO 15/06/2011 300, risque La lettre de réparation de fuite étais adressé à la
REGIDESO sur la direction SHABA, à la Av. KUILU et d’infection, REGIDESO en vue de la prise en la changé mais
voie d’accès déviation par nos agents et la plusieurs fuites contamination et sans suite. Par contre, l’entreprise aurait réparé l’un,
présence de plusieurs fuites spontanées des spontanées de épidémie d’une manière adéquate par la chambre air et l’autre
amorces. la tentative était interposé par la Police et les agents

36
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

de la REGIDESO.
La vente de futs butine au Risque Base vie 16/06/2011 Risque La fin de venter de futs butine
cancérigène de contamination de la cancérigène de
population contamination de
la population
Pose des panneaux de signalisation au PK Direction Shaba- 15/06/2011 La visibilité du Deux panneaux de chantier indiquant le différent
Final et à la déviation PK1+600 landu projet à la intervenant du projet, la dure d’exécution et le fond
population alloué.
La Signature de la Convention entre la Au croisement 13//06/2011 800 travailleurs Il sera mieux que la convention prend totalement en
SZTC et Centre Médical Mère et Enfant de SHABA ET la chargé médicaux des travailleurs et sa famille.
BumBu. MAFUTA, à coté
de la commune
Bumbu
L’insuffisance d’équipement personnel Tout le chantier du Régulier Risque Aucune, exemple : Cas, des employés, qui
individuel pour la grande partie des Lot 2 d’infection, travaillent sans botte dans les eaux usées participant
travailleurs. contamination et à la construction de collecteur.
de épidémie de
maladie
Rappel sur la lettre de la mise en Tout le chantier Environ Suspension de La signature partielle de contrat et l’application non
conformité adresse à l’entreprise SZTC deux mois travaux globale de la convention médicale.
par SOFRECO via le projet Lot 2.
Les exécutions de quelques travaux Environ du chantier quotidien Résolution de Faire le suivi d’impact potentiel social du projet.
annexes pour la bonne marche de lot 2 conflits sociaux
l’entreprise SZTC. Exemple : résolution de potentiels
contentieux avec le parquet Gombe, la
police, la Sonas et la population riveraine
du projet 2.
La participation a formation sur la mise en Centre handicape 13 au Renforcement de Formation sur la difficulté d’application du PGES
application du PGES par le GEEC et la 17/06/2011 capacité de avec les entreprises ainsi que la position de
SOFRECO. chargé l’environnementaliste face à ces problèmes
d’environnement
projet Routier

37
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

PURUS
Signature du Chargé de l’Environnent (CE).
Description des faits qui arrivent, se produisent ou apparaissent au cours des actions anthropiques.

38
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

II. LA MISE A JOUR DU RAPPORT TRIMESTRIEL SUIVANT


LE CANEVAS ENVIRONNEMENT DU MOIS D’AOUT,
SEPTEMBRE ET OCTOBRE 2010
I. INTRODUCTION

Le présent rapport constitue l’exécution du plan de gestion environnemental et


social (PGES), et de projet PURUS dans sa composante Lot 2 des avenues SHABA- LANDU,
ASSOSSA, NGIRI-NGIRI, MOMPONO et de l’ECOLE laquelle qui vise la remise en état de
11 kilomètres des voiries urbains.

L’état de la situation environnementale et sociale sur le chantier était caractérisé


par la pénurie d’électricité et l’eau pendant de longue période pour la population riveraine de
l’avenues MOMPONO, SHABA-LANDU et ASSOSSA. Cette manque fait suite à l’hauteur
élevé des factures et au partage de responsabilité de prise en charge de ce dernier entre
l’entreprise et la mission de contrôle.

Certes, la faiblesse de l’entreprise constitue manque de l’équipement en tenue de


travail pour les différents ouvriers ainsi qu’un abonnement aux services médicaux spécialise.
Toutefois, il faudra signale l’absence de prévision d’organisation des chantiers en vue
d’atténuer les risque des accidents. Par exemple : les avaloires non couvert, l’absence de
parcellaire

Certes, les travaux de construction routière comportent sur le plan de la sécurité


des risques pour les intervenants sur le chantier et la population riveraine d’où la nécessité de
résoudre différents événements. Il s’agit essentiellement de rétablir et d’améliorer les voies
d’accès aux quartiers les plus enclavés et le plus peuplés de la capitale.

Enfin, les normes environnementales et sociales visent à améliorer sans cesse le


bien être des populations et de tous les individus sur base de leur participation active, libre et
significative au développement et au partage équitable des bienfaits qui en
découlent. L’homme doit être considéré comme le principal bénéficiaire du
processus de développement et nullement son objet.

Ce principe vise l’atténuation des impacts sanitaire et social actuel et


future des travailleurs et des riverains.

39
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

PRESENCE DE LA CELLULE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE


1. Effectif
N° Nom et post nom Fonction N° Date
fiche d’engagement

01 MWESHI Chargé de 592 7/04/2009


MUPENGE l’environnement

02 NGOIE Assistant de 1997 14/07/2010


KAPETENGE travaux
(Ingénieur)

03 KISISI Maçon 1594 12/04/2010


MANZAMBI Maçon 1603 12/04/2010
04 MAKALA Maçon 1801 18/05/2010
05 NDOBI Maçon 1800 18/05/2010
MAKAMBU Maçon 1595 12/04/2010
06 MANANGA Tous travaux 1602 12/04/2010
BOKULU Tous travaux 1600 12/04/2010
07 BOKULU Tous travaux 1601 12/04/2010
08 MAZAZA Maçon 04/11/2010
WILLIAM 10/11/2010
09 MAGEMA Maçon
10 NINUKU
MAKENGO
11 SUMBI
12 KADIMA
PATRICK
TOGUA
MBATELA
NZEZA JOSEPH

I.1. Matériel à disposition de la direction environnementale et sociale


- Un ordinateur portable de marque compact
SIN: CND9103Fxx

PIN: NM577 A II ABA

- Une recharge de 10000 unités (10 $) CCT par mois


- Un moyen de transport en commun des superviseurs par la jeep TOYOTA Hilux de la SZTC
selon la disponibilité.
- Intégration paysagère
Délimitation

La Société Zhengwei Technique Congo exécute actuellement les travaux sur les quatre
chantiers ASSOSSA, MOMPONO, l’Avenue Ngiri - Ngiri, et l’Avenue de l’Ecole. Par contre,
les travaux sur l’avenue SHABA-LANDU sont suspendus pour technique.

Signalisation du chantier

40
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

La signalisation de chantier est caractérisée par la présence de plusieurs rubans violets à


l’entrée comme à la sortie des chantiers. Cette application de la signalisation est faible mais existant
dans certain avenue par exemple : celle de Ngiri-Ngiri, qui interdit la circulation pendant des heures de
service en vue d’éviter les accidents entre le véhicule et les travailleurs lors de la construction des
ouvrage.

Chantier Base vie / Ngiri-Ngiri


Un panneau de signalisation de la présence de la base vie, les caractéristiques du projet ainsi
que les noms de bailleur de fond et des différents organes exécutants du projet.

Chantier de l’avenue de l’Ecole


A .le Dalot

La présence de deux panneaux de signalisation du projet au Pk 0+00 au Pk 2+ 413.

Certes, on trouve aussi le ruban au niveau du PK 1 + 240 sur l’axe de croissement de l’avenue
WANGATA et l’Avenue de l’école.

Le dalot de collecteur Wangata à la jonction de l’avenue de l’école était construit suivant la


norme et l’essaie était concluant.

B.Pont wangata

Chantier de l’avenue ASSOSSA

Le risque de danger d’avaloires

Nous assistons à l’absence de la signalisation d’avaloires non couvert et ainsi au bouchement de ce


dernier, qui donne lieu à la stagnation d’eau sur d’eau sur la chausse.il a pour impact la
destruction de la route et le lieu de croissance de vecteur de maladie hydrique.

Chantier de l’avenue MOMPONO

Les activités commerciales de la population sont aux ralentis suite à l’exécution des travaux routiers
ainsi le passage de l’automobile est impossible suite à la stabilisation de la nouvelle chausse par le
sable blanc de la rivière.

L’impact social manque d’eau sur

La destruction de tuyau d’eau de la regideso sur l’avenue Mompono est à la base de la privation des trente
six familles d’eau portable sur une période de deux mois. la discussion

RESPECT DES MESURES D’HYGIENE ET SECURITE


Le respect des mesures d’hygiène et sécurité sont honorées à hauteur de 50 % par la
Société Zhengwei technique Congo pendant le fonctionnement de la centrale d’enrobé, par exemple :
certains travailleurs sont équipés des cache-nez et gant.

41
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

Présence des déchets de chantier sur la voie publique

Nous trouvons le déchet de décaissement de l’avenue Mompono rejette sur la voie publique sur les
avenues Assossa II, Kola et Gambela.

Centrale à béton

Les travaux d’utilisation de la centrale enrobée étaient suspendus pour cause de la saison de pluie et la
stabilisation de la chausse en construction.

II. BASE VIE :


Av. Ngiri Ngiri n° 101 commune de Ngiri-Ngiri.

- nombre de travailleurs permanents : 104


- Nombre de toilettes : 2 (une pour les Chinois et l’autre pour les cadres d’administration de
projet et aucune pour tous les autres travailleurs)
- L’effectif total de travailleurs dans le projet Lot 2 : 447

GARAGE
1. Type du sol : sablonneux
2. Nombre d’engins déclassés : 4
3. Présence de fiches techniques de centrale des engins : oui
4. Quantité des huiles usées : aucun, car réutiliser dans la fabrication de bloc en béton.
- Quantité batteries : 46
- Quantité de pneus usés : 94
- Mode de stockage  de filtres usés: Dans le flux
- Mode d’élimination : aucun
5. Quantité de carburant stocké à la base vie : 16 m3
6. Mode de stockage de la citerne en carburant : sur une surface bétonnée
7. Nombre de travailleurs permanents : 41
8. Distance de la base vie aux cours d’eau si inférieur à 200 mètres : non, environ 500.
9. Destination des eaux usées : collecteur public.

42
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

NOMBRE MOYEN D’HEURE DE TRAVAIL PAR JOUR ET SEMAINE PAR


CATEGORIE D’OUVRIERS
N° Fonction Moyen d’heure / jour Total par semaine

01 Chef d’équipe 11 h 00’ 77 h 00’

02 Chaîneur 70 h 00’
10 h 00’

03 Pneumatique 10 h 00’ 70 h00’

04 Conducteur 11 h 00’ 77 h 30’

05 Chauffeur 11 h 00’ 77 h 00’

06 Plombier 10 h 30’ 73 h 30’

07 Magasinier ou Adjoint 10 h 70 h

08 Maçon 10 h 30’ 70 h 30’

09 Manœuvre 11 h 77 h30’

10 Aide chauffeur 10 h 70 h

XI. ETAT DES LIEUX DE LA MISE EN ŒUVRE DES MESURES


ENVIRONNEMENTALES ET SOCIAL

L’état des lieux de la mise en œuvre des mesures environnementale et social soufflent de
difficulté de moyen de déplacement. Toute fois, la sensibilisation de travailleur pose le même
problème, par exemple : la tenue, gant, botte, l’absence de prise de soin régulier dans hôpital stable et
un barème salarial faible.

LA REUNION DE SENSIBILISATION DE LA POPULATION RIVERAINE EN VUE


D’APPROPRIATION D’INFRASTRUCTURE CONSTRUIT.
Après que la première phase sensibilisation de la population riveraine en vue d’appropriation
d’infrastructure construit nous pensons commencer la deuxième phase au mois de janvier 2011 pour la
fin de travaux routier du projet Lot 2.

Cas de la pollution accidentelle


a. La société Zhengwei technique Congo n’a pas connue de pollution proprement dite. Toute
fois, il faudrait signaler l’absence d’une surface bétonne de ravitaillement en carburant et
support de la citerne. Il faudra note que le ravitaillement s’effectue sur un sol nu.
b. Les travaux prévus dans le prochain trimestre sont susceptible de causer un incident
environnemental et social. Certes, l’utilisation de la centrale d’enrobée pour l’asphaltage de

43
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

route doit intègre toutes des mesures de précaution de pollution en vue de la bonne sante de
travailleur et de la population riveraine.
c. Les absences de recyclage de filtre et de pneu peuvent être source de contamination de
travailleur et de pollution en métaux lourd du sol.

IV. Les accidents mortels au cours de l’exécution de travaux de la


réhabilitation des voiries prioritaire de Kinshasa Lot. 2.

Nous avons enregistre cinq (5) accidents mortels et vingt-un (21) avec impacts
matériels en autre véhicule, murs etc. la société Zhengwei technique Congo aurait
compatis à chaque circonstance avec la famille en subventionnant l’enterrement des
victimes et en indemnisas des familles; sauf celui de Felly KALENGA prit en charge
par son emploie la Mission de contrôle Gauff Ingénieur.
N° Nom de victime accident Date de Date d’accident La Cause de la mort
mortel et fonction naissance mortel et lieu
ou âge

1 MTADIA MASIDA 42ans 28/01/2010, Ecrasement par le camion benne


(Policier de l’Etat congolais). 008IT698 suite à la saute de la victime
L’av. du fleuve sur l’arrière de la moto.
vers la carrière.

2 SUNDI MABIALA 33ans 07/02/2010, La mort survenu suite à la violence de


RAMADAN (chauffeur de la la population riveraine par coup et
SZTC) L’av. du fleuve blessure corporelle après deux
vers la carrière. semaines de l’écrasement du Policier
MTADIA MASIDA.

3 SAMUEL OYONGANGA 10ans 29/03/2010, sur Ecrasement par le camion benne


(fils de KOMBENONGO l’av. de 008IT694 conduit par STHIAMA
W’ONEMA) l’école/C. MAVINGA vers 18h40; lorsque
NGALIEMA, l’enfant traverse encourant sur la
Pk1+850 chausse.

4 FELLY KALENGA 39ans 15/09/2010 sur le Il est mort suite à l’électrocution d’un
(ingénieur routier de Gauff dalot de l’av câble dénude sous le dalot au Pk1+165
Ingénieur) l’école/C. de l’av de l’école/C. NGALIEMA.
NGALIEMA

5 0NEY ZOLA PAPY 04/02/1977 15/09/2011, à Il est mort suite en tirant le gasoil du
(ferrailleur de la SZTC) (34ans) coté du pont de groupe électrogène de la bouche par un
l’WANGATA de tuyau lors d’une panne.
l’av l’école/C.
NGALIEMA

44
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

V. RAPPORT SUR L’ACCIDENT DE L’ELECTROCUTION


SURVENU LE MERCREDI 15 / 09 / 2010 AYANT ENTRAINE LA
MORT D’HOMME.
Dans la journée du mercredi, 15 / 09 / 2010, sur l’avenue de l’école au PK 1 +
165 est survenu un accident de l’électrocution mortel, entraînant mort du pauvre Felly KALENGA,
Technicien de contrôle routier de la mission de contrôle Gauff ingénieure.

A. Historique de l’accident
Le dalot présente un effondrement le 09/09/2010 de manque de dosage
compatible de respect de règle de la construction selon la recommandation de la mission de contrôle. Il
faudrait signaler que ce dalot était coulé à l’absence de la mission de contrôle durant les heures
supplémentaires, c’est-à-dire au-delà de 18 heures.

En suite, le 15/09/2010, le Chef de Mission aurait programmé une descente


sur le terrain en vue d’analyser l’impact de la déchirure ou de trou présent sur le dalot au centre de la
chaussée.Il était 10 h 05’ quand l’équipe de contrôle se retrouvait devant le dalot sur l’avenue de
l’école au Pk 1 + 165.

Il s’agit de :

Mr. ZAKARIA RAKOTOARISOA, Chef de Mission

Mr Gilbert ZOHOMBINA, Adjoint au Chef de Mission

Mr Felly KALENGA, technicien de contrôle routier

Mr John NDAKI, surveillant des travaux

Mr KIVULE KABONGO, point focal OVD

Mr Fan JIANHUI, Directeur de projet

Mlle Celeste, interprète.

En effet, la discussion se porte sur la destruction de la totalité du dalot ou de


la destruction partielle du périmètre de la surface supérieure de la route. L’Ir Felly KALENGA affirme
qu’il fallait détruire la totalité du dalot car le dalot présente des fissures généralisées.

C’est ainsi qu’il est descendu pour confirmer la discussion en vue de vérifier
la dégradation par les fissures du dalot.Et Monsieur Fan JIANHUI, Directeur de projet aurait fait
passer à l’Ir Felly un appareil photographique pour prendre l’image des différentes fissures que
présentait le dalot, branchement du collecteur WANGATA sur l’avenue de l’école.

Ce dernier se retrouve un peu plus en arrière en vue de prendre une photo,


hélas, on se trouve un fil dénude colle à la paroi du collecteur. Nous pensons que le fil l’aurait touché
au cou et el s’écoule en défense avec le fil du courant à la main droite. Après un instant, l’équipe

45
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

constate son absence par la durée du temps écoulé depuis sa descente. C’est ainsi que les tous travaux
constate que le pauvre Felly KALENGA serait électrocuté. Aussitôt, Mr Fan JIANHUI, saute dans
le collecteur mais il est stoppé par la population et l’Ir John se précipitait pour couper le fil du courant.
Il se suit une équipe pour l’aider à faire remonter l’Ir Felly KALENGA avec un léger massage à la
poitrine et ce dernier a jeté une petite quantité d’eau de sa bouche. Hélas  ! Ce massage n’a pas
continué jusqu’au centre de la clinique Ngaliema.

En bref, la couse de mort de l’Ir Felly KALENGA :

1. Le non respect du dosage du dalot au Pk 1 + 165 par la SZTC


2. Le vol anarchique du courant électrique par la population
3. Le manque de tenue ou d’équipement approprié pour la descente du collecteur. Exemple :
Botte, gan, etc.
4. Le manque de formation des agents sur l’incident d’électrocution et d’inondation de personne
au chantier.
B. Sur le plan technique

C. Légende

A : Lieu de la connexion du courant électrique à 150 m du collecteur sur la route de l’avenue de
l’école, direction de l’avenue WANGATA.

B : Bar ou terrain du branchement

C : Lieu d’entrée de l’Ir Felly dans le collecteur WANGATA

D : Lieu d’électrocution de l’Ir Felly KALENGA

E – F : Passage de fil électrique dans le collecteur WANGATA.

L’électrocution se déroule d’environ 10 h 25’. L’Ir Felly était évacué 10


minutes après l’électrocution, fait vers 10 h 35’. L’équipe signale que l’Ir Felly KALENGA était
encore en vie avant d’être évacuation et au cours son évacuation, il a rendu son âme, trois minutes,
après qu’il soit arrivé dans le centre de la clinique Ngaliema.

Sur le plan justice

Monsieur MBABU, qui aurait fait passer le câble électrique sous les
caniveaux pour l’interconnexion électrique. Et il s’est enfuit, mais madame Esther, propriétaire du
Bar est arrêtée à la police au camp LUFUNGULA. L’enquête est dirigée par l’OPJ Commissaire
Adjoint Monsieur MUDISHI GINGA, de la Police SOLA.

46
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

La déclaration de l’accident était déposée à la SONAS Matete, dont le numéro est


4229009.00004J /date du dépôt 21 sept. 2010/264. Le corps de l’Ir Felly KALENGA sortira de la
morgue de l’hôpital général de Kinshasa ou Maman YEMO, ce lundi 20/09/2010 et l’enterrement
interviendra le mardi 21/09/2010.

La SZTC a été profondément affectée par ce douloureux événement mortel de l’Ingénieure courageux
et rigoureux. A la suite de ce malheureux incident, la SZTC a renforcé son dispositif de sécurité au
chantier à l’axe de l’avenue de l’école et à tous les chantiers.

Un accident, quelque soit, relève toujours de l’imprévisible mais la société


Zhengwei Technique regrette sincèrement l’accident d’électrocution de l’Ingénieur Felly KALENGA.

VI. Conclusion
Nous avons noté une amélioration de la part de la société Zhengwie
Technique Congo au respect de normes environnementales comme décrit par le PGES.
Toutefois, il faut éclaircir qu’il s’agit d’une première expérience de travail avec telle
exigence. Par contre, la SZTC mérite de gagner d’autre marché avec la banque mondiale
grâce à sa capacité positive de familiarisation et d’adaptation à l’exécution de normé
environnementaux et social sans oublier la qualité excellente de travaux comme l’indique la
réhabilitation l’avenue Shaba, Mompono, de l’école, Assossa et Ngiri-ngiri.

47
25/5/2021 P.G.E.S T. R. V. P. Kinshasa Date :

48

Vous aimerez peut-être aussi