Vous êtes sur la page 1sur 5

Les méthodes d’accès aux média

Token Ring : IEEE 802.5

•Réseau local en anneau


– Chaque station est reliée à sa suivante et à sa précédente par un support unidirectionnel (paires
torsadées blindées d'impédance 150 Ohms)
– Débits support physique : 1Mb/s, 4Mb/s et 16Mb/s
– Nombre maximum de stations : 500 (1000 connexions)

• Principe de base
– Le jeton tourne sur l'anneau
– Une station pour émettre, doit attendre de capturer le jeton
– Elle remplace le jeton par sa (ses) trame(s) de données
– La trame de données lors de sa rotation est copiée (en vol) par le(s) récepteur(s) grâce à l’adresse de
destination.
– Lorsque la rotation est complète (la trame revient à l'émetteur) :
- La trame de donnée (détruite) est remplacée par le jeton
- Le jeton est a nouveau relâché, il poursuit sa rotation pour permettre d’autres stations d’ émettre.

1
FDDI : Fiber Distributed Data Interface
•Topologie
– Un double anneau contre
– rotatif :
•primaire : transmission des données dans un sens •secondaire : en secours dans l’autre sens •La méthode
d'accès est similaire à celle du réseau Token Ring

•Utilisation de la fibre optique –Débit : 100Mb/s –Etendue : 100 km 13

FDDI : Fiber Distributed Data Interface


•Les équipements :–Stations avec modules FDDI : routeur, switch, concentrateurs, PCs, ...
•3 méthodes pour relier les équipements aux anneaux :
– Stations à connexion unique (SAS) : sont reliées à un anneau via un concentrateur »Le concentrateur veille à
ce qu'une panne ou une mise hors circuit de toute station SAS n'interrompe pas l'anneau
– Stations à connexion double (DAS) : sont reliées aux deux anneaux
– Dual-homing : permet de relier un concentrateur ou un DAS à deux concentrateurs. Un des deux liens est
actif et l’autre utilisé en cas de panne

2
Ethernet : principe
•Le plus répandu des réseaux locaux

•La norme est IEEE 802.3

•La topologie en bus linéaire ou en bus en étoile

•La transmission des signaux en bande de base

•La méthode d’accès au réseau CSMA/CD, méthode à contention

•Le support est

– Passif : c’est l’alimentation des ordinateurs allumés qui fournit l’énergie au support
– Actif : des concentrateurs/commutateur régénèrent le signal

Ethernet : variantes
•On distingue différentes variantes de technologies Ethernet suivant le type et le diamètre des câbles utilisés

3
Indique le débit. 10 pour
10Mb/s, 100 pour 100Mb/s,
1000 pour 1Gb/s, 10G pour
10Gb/s, ...

10Base-T
Indique une transmission en Indique le câblage. 2 et 5 pour
bande de base : transmission la longueur maximale d’un
directe sans modulation câble coaxial (2x100m,
5x100m) , T pour paires
torsadées, FX pour fibre

Protocole d’accès
•Les nœuds dans Ethernet partagé sont interconnectés par un support partagé
•Quand un coupleur émet une trame, tous les autres coupleurs reçoivent la trame
•Un coupleur recevant une trame avec une adresse destination qui n’est pas la sienne ignore la trame
•Pour éviter les collisions quand deux nœuds envoient leurs trames sur le supports en même temps,
Ethernet utilise l’algorithme CSMA/CD

CSMA/CD (1) •Carrier Sense Multiple Access with Collision Detection


•Un coupleur ayant un paquet IP à envoyer prépare une trame Ethernet et la mettre dans une file d’attente

•Le coupleur écoute le support

–Si le support est libre, il émet la trame

–Si le support est occupé, il attend que le support soit libre

•Pendant l’émission de la trame, le coupleur continue à écouter le support pour détecter s’il y a des signaux
venant d’autres coupleurs (i.e. pour détecter des collisions)

–Si aucune collision n’est détectée jusqu’à la fin de l’émission de la trame, la trame est envoyé avec
succès

–Si une collision est détectée, le coupleur arrête la transmission de la trame, envoie le signal de « jam
», et entrer dans la phase de Back-off pour la retransmission de la trame

4
ATM
•Asynchronous Transfer Mode •Standardisé par l’ITU-T en 1987

•Pour le RNIS (Réseau Numérique à Intégration de Services) large bande

•Un seul réseau pour le transfert de la voix, la vidéo et les données

•Utilisé largement dans les réseaux cœurs de l’Internet, l’accès ADSL et le réseau
téléphonique mobile

Caractéristiques
•Abondon de la commutation de circuits: commutation de cellule

•Asynchronous: non asservi a une horloge globale comme le réseau téléphonique.

•Orienté connexion.

•Pas de contrôle d’erreur ni contrôle de flux entre deux nœuds adjacents.

•Détection d’erreur uniquement pour l’en-tête de la cellule.

•Détection d’erreur et retransmission de données sont réalisées par les couches supérieures

. •Avoir les mécanismes de contrôle de congestion

Il s'agit d'une commutation de paquets, mais comme certains doivent absolument être envoyés dans des
délais très courts (pour les applications isochrones, comme la voix), on définira des paquets de taille fixe et
suffisamment petite pour commuter à des cadences élevées. Un paquet de longueur fixe est appelé cellule,
d'où le nom de relais de cellules (Cell Relay) qui est parfois donné à l'ATM.

Vous aimerez peut-être aussi