Vous êtes sur la page 1sur 3

Epreuve de français

Ex 2, 15 juin 2016
Classe : 2de
Durée : 3 heures

Lettres françaises

Objet d’étude: La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme.

Document 1 : « A deux beaux yeux », Théophile Gautier, La Comédie de la mort, 1838.

Document 2 : « A une femme », Paul Verlaine, Poèmes saturniens, Section I, 1866.

Document 3 : A l’heure de l’observatoire -Les Amoureux, Man Ray, 1936.

QUESTION TRANSVERSALE (4 pts)

Quel est le rapport entre le poète ou l’artiste et la femme dans ces trois documents ?

ECRITURE (16 pts)

VOUS TRAITEREZ AU CHOIX L’UN DES DEUX SUJETS SUIVANTS.

COMMENTAIRE

Vous ferez la lecture analytique (une introduction, un axe de lecture, une conclusion) du
document 2 (Verlaine).

DISSERTATION

La poésie vous semble-t-elle un genre propre à favoriser l’évasion ?

Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté en vous appuyant sur les documents
du corpus, ainsi que sur les textes étudiés en classe ou lus personnellement.

Page 1 de 3
Document 1 : « A deux beaux yeux », Théophile Gautier, La Comédie de la mort,
1838.

Dans ce sonnet du poète parnassien Théophile Gautier, ce dernier décrit les beaux yeux d’une femme.

A deux beaux yeux

Vous avez un regard singulier1 et charmant;


Comme la lune au fond du lac qui la reflète,
Votre prunelle2, où brille une humide paillette,
Au coin de vos doux yeux roule languissamment3 ;

Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ;


Ils sont de plus belle eau qu’une perle parfaite
Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète,
Ne voilent qu’à demi leur vif rayonnement.

Mille petits amours, à leur miroir de flamme,


Se viennent regarder et s’y trouvent plus beaux,
Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.

Ils sont si transparents, qu’ils laissent voir votre âme,


Comme une fleur céleste au calice4 idéal
Que l’on apercevrait à travers un cristal.

Document 2 : « A une femme », Paul Verlaine, « Mélancholia »,Poèmes saturniens,


Section I, 1866.
Dans ce sonnet du poète symboliste Verlaine, ce dernier confie à une femme ses souffrances.

A une femme

A vous ces vers de par la grâce consolante


De vos grands yeux où rit et pleure un rêve doux,
De par votre âme pure et toute bonne, à vous
Ces vers du fond de ma détresse violente.

C'est qu'hélas ! le hideux cauchemar qui me hante


N'a pas de trêve5 et va furieux, fou, jaloux,
Se multipliant comme un cortège de loups
Et se pendant après mon sort qu'il ensanglante !
1
Remarquable, extraordinaire.
2
Pupille.
3
Mollement, paresseusement.
4
Coupe formée par les pétales de la fleur.
5
Interruption, pause.
Page 2 de 3
Oh! je souffre, je souffre affreusement, si bien
Que le gémissement premier du premier homme
Chassé d'Eden n'est qu'une églogue6 au prix du mien !

Et les soucis que vous pouvez avoir sont comme


Des hirondelles sur un ciel d'après-midi,
Chère, par un beau jour de septembre attiédi7.

Document 3 : A l’heure de l’observatoire - Les Amoureux, Man Ray, 1936.


Emmanuel Radnitsky, connu sous le pseudonyme de Man Ray, est un peintre, photographe et réalisateur
du XXe siècle, considéré comme une représentant majeur du surréalisme.

6
Événement peu important.
7
Ni trop chaud ni trop froid.
Page 3 de 3

Vous aimerez peut-être aussi