Vous êtes sur la page 1sur 20

séance 10 méthodes de :

quadrature qfnictindveitensembledesfendiens.tl
( partie# introduction et méthodes composées) polynômes danslesfenéiewmtégrables on
,

impose quel"ÈÎÎûwW ) sont

1) Définition et propriétés générales intégrable partout nen .

L'
objectif consiste à calculer de manière
*
Etends :

intégrale

jqpt-Jqbketwl.io =-3
approchée une du
type :
cassettes
ftp.owcxodx
E- où E-
Sabfcsodx T J
.mn
-

↳ parieraient
,
'égËÎËË! iË
tagcnckonf.am a
b
sur Jqp[ etlauminimvm ) épar morceaux

Jxypl qtootywbosé
"
de telle sorte
que f2
Êéifbii )
E-
ftp.oe-adx In -

soitune approximation de Ilpartatf )


T connote :

I In
Kok bon + •
Entf - -

définit landier d'ordre


,
l'erreur commise .
G- :

Pour approcher consiste


* le
principe :
onditquelaméthedede quadrature

N-CNsiel eestexactefunefam.ipolynômes
kdeegpoidegré nts.my
( indépendemment )
a-
définir deux
familles ohf : étudiée est d'ordre

partons les de EN
IR

iestadirkf-CIRHYEnlfCceàrimpliqvepaslinmfqgfto
l-OJY.ie?!m%defpId
É
Cxg . .
-

sen ) (

)
Rémy :
préférable numériquement
il est Théorème : saturn méthode de f3
d'imposer Victor ntgsdi 70 afin
. _

quadrature telle
que
de limiter les erreurs d' arrondis -

Engfet, ¥! xipeienyujqpl.chcompact
dans ce cas
,
si
f- → F-ft Bf
IESII IIF)
-
-

Ilft-i.E.dibflsiciIV-nenytiezq.nl ,
70

t.E.tilbf-bffjucxoobuciil-VN.CN
* -
lmi
n - tas
Elxisxto
( si ordre =D alors la méthode est
convergente :

*
.
existe un résultat général permettant ttfeç:(Kf0,
d' assurer
laanvegencedelamithedyiestadiri.hn En
(f) ← 0

¥} CVfec.pqpfn-txprzekvairpdylba.ee
En - ⑧
sur Stone -

Weierstrass , et Banach Steinhaus .


* Une estimation

utilise landier d' ordre


d'erreur de # µ Théorème : on
suppose que
k
¥
ekcelledwncyawzxg.cn} UJqf[ c -
Eqb]
Peano ( voir et ) Si la méthode est d' ordre alors
de exercice
poly N
,

Df appelle noyaudetléano
Sabkwltftntitodt
: on

d' ordre nassoàéà une


↳méthode de
E
(f) =

(en
qpqklknltd-ECxiscx-tfp.tt
ECN
supposant f-
"
réelle
quadrature fonction
,
la :

) particulier En

maxj xoffxl E l fo l t nf. l f l m hootq kwwddpcn-zp.e e


( oct -

-1 .
"

> x
:(voir poly)
formule de Taylor Intégrale
basée sur la

t
Il existe deux
grandes familles de méthodes :
2) Les méthodes
composées f5
µ les méthodes composées ( précises et simples ) On
suppose ici
que Jqpiestborne
↳ les méthodes de Gauss ( tres précises et et web
2%
ne .

plus complexes construction

(Exemple définir
quadrature composées
a-
pro Une méthode de
Kermeur
.

définie deux
étapes
:

ofttl "f"Ds subdivision de l' intervalle JL PC


en

Eg!
-
-

t
- -

'
* i.
µ
.
,
-

t
1 end intervalles
Iriylgftot 4gfwtffttflsimpcna.x.ca
sous :

,
déf
ÎÏËÏT
_ -
-

sswohaquesasmtewalhqaii.iq
↳ * µ • µ
;
f. EEE ) on
approche f- parson interpolation
Y (pas
,Çf"b) delagrange # points dédirai !
en
→ -
t r
B B
Inn ftp.otfctrd
EID R
*È 8J
cnn.pawn.tn?m!Iai%fditIt tykitI-E
Gnnokqr
-

dis = * ) :

Wee ' ETO ← G- ←


Topez
-
.
-

÷tï ;ÎÏ÷
Zoom ~

:#
'

i i
l
* ,
i i I
:*
p
| ftp. dire 1

a. i. dïxïïii . . -

f ¥ -

÷?
Xo Il

% Sat Æ
:# polynôme d' interpolation de
le

Lagrange defranx points -0g Top -


-

( do Pie El )
Laméthodeconsisteabrsà
remplacer Ondéfinitainsiune méthode f7
chaque segment Jxirdinlfpar quadrature,dite composée
sur de avec les

sonpdynonîe d'interpolation Ppe :

µ
points :(tijloiiinek

!fHdxwÊoÎË
° El

Isf d"
↳ poids × elxütn
wj

an
,
*
Ê! tkizhitytdy.in
L' f- tkt
-
"

{ L'ftp.y/
Fly )
Ê( dit-Il ! ,¥e(
r

yodytfremplaaipa.IE#C=.I=ILJLYDDY
L
o(xinzIYfEFtoj- ← points
Ê.ci#LihIkIljlyddyDf(
-
(
- ④ l poids
A- cette méthode composée, on associe une
1=0,0%-1 f8
méthode élémentaire EID [ flyodyrr
sur
2ft
:
-
b) l'élémentaire

[ftyidy Tu
2ffwjftojlcwo.IS?.loyody--b )

( toute l'
A-
information
présent, va
estcentenvedansdtemithedffffbydxx.IE#-xdflxiltem posée)

mptes rectangles à gauche



définir qq i

¥ ¥ËŒËËËË
i

étudier la

e-ee-ee.gg?:rmfigneteant.xdeonrezenw

convergence

!
suivants dot Lz du
Les exemples les
plus simples sont les :

④ illico To =3
,
droite
= >
rectangle à
( iii ) l= 0,07=0 :
f9
L' ftp.yx2feoleamntaie.iktj#7.XKakE :

fwtftociwl-bio-4-o-II -%Eb-ix.I.kin-xil ffk.iftf4


=> }
point milieu t' rectangles au milieu

ü%ï÷÷
.me?:::::i:ItE.wroirowo-
%
"

[lotydy {{ 1--2,2=-48--0,7--1
-_
(1-0) { -

Civ )

L'liyody
Controuve
Worf WE % wz= %
! { (1) =L
,
un = -

méthode élémentaire :

72f ! ftthfftottfto
[flyodyî 2f tzftilttfhl) ↳ fyody méthode = >
de Simpson
→ f-4 :

f10
yj.ME#FtpQ.Bk.-o---tF---tuTr--oios--z-oa--z
Égout }
On

"" "
trouve

ÈGOIW '

g)
,
(estimation d' erreur voir
( Boole Villareal )
:

Plus
généralement, oneentmie #
construction en
rajoutant des points
1Kf :
Weddhettardy
Andelèdeleontnowedes méthodes
d' interpolation répartis uniformément ayant des poids de signes différents
. . . .

sures D:
Remarque onatoyàrs ,Ê%=I
, ?

Tjs -172¥ loge


" car
Ê.LI?jtyidy-- { §Ê8)dg
On parle des méthodes de
Newton - Cotes fermés et €
2. 3)
Convergence d'une méthode composée preuve
:
f11
Êzlhitrditjowjftijl
-
tu

P-arobtenirunresoltatdeonvergenufafbod.ae -

lorsque points tendres


le nombre de
infini l'
) L
il
faut fixer letfairetendrkvers-Zwjffffbodx-IEkin-xifta.jp
j'

Êwj=%¥¥
infini
= .

l'
(
.

Théorème :
les méthodes composées car

sont
convergente au sens
,
suivant :

pardéfinition des intégrales de Riemann


sifestcosomsqp ,
.

hin
Eqklf ) 0 ←
Remarque il n'
ya
:
pas
de
convergence lorsque
{ Runge )
k -+
A l -t ( cf phénomène de

et Max ( x:* xD
- -

oeiecusub.li vision
*
2. 4) Ordreetestimation d'erreur Pour méthodes de Newton
les
Gtesferméaveo
Théorème : l'ordre d'une méthode lpairmemstatequela méthode élémentaire
lutte
estexaekeparlem.name
P-ourlesmithedesdemontongp.us?pylt'dy-ocii.mtpaief'
.

- ↳

umposéeestaumoinségalab .
'
raid

fermée, atordreestégalàlttsi ta f) Peielydysoctlieiinpair)


lest
pair .

prg
:
sif Etre jalons 11 il

.IE?i?qeRecxzet-**----o--z-a(p.I.1ene+zp
%
.
9%1 OYagneainsi-undegreeteamith.de
bien
Fun
"

ff-0
estdencexachesif-CIRep.FI .
Les estimations d'erreurs des méthodes Théorème : on
suppose qulou f3
composées peuvent s'obtenir de deux méthode composée considérées d'ordre
manières NHL lavette par exemple) On
: .
suppose
directement ""
avec des outils de
fec qpqR) Alors,
f-
.

type-aykrccfTD8fimpsonpzqepfopzcwlp.sn)ÔÊf" "

hoo
↳ areclecalcutdungandekanooucw.comtante
d' Netlenesvltat
général
{
ordre

g pasdelasub division
du
§1 :

Dans les 2ms, cette estimation


preuve vert
poly
-

suivante Remy dans le d' subdivision


: cas une

prend la forme
régulière
E-
Bâfreur est en

OUEN .
.
ordre erreur ci striation
numérique Scilab# yt¥
lgtrmrar.wayw.pt
ff47} f) lhtrpànts
⑧ O(
4. Simpson
1 dog 0C ¥ )
-

milieu

trapèzes A- 0C ¥ RGT ! ao

R.GI-4gP.MN/gR.DttT--4fj!gqdxBoole-V
Sniper 3

5
Oct )
0C ¥ )
Ex 1 compréhension
.

→ :

méthode composée
peurunemêmefenotieretune précision Exz ;tlenmitoàla plan
fixée, si il faut 18000 pb avec de
Lagrange
Gx3 calcul d'
les
rectangles ) il faut :
unngaudeteano
100 points avec lesthapezesoulepàntmilieu .EE?iEnTeiTW
µ
↳ 10 points avec Simpson ! Exit : IÇI
no 8 :

Z 1
f (u)du ⌘ ↵( f (u0 ) + f (0) + f (u2 ))
1

↵ u0 u2
[ 1, 1]
↵ u0 u2
3
↵ u0 u2 f 2 C 4 ([ 1, 1], R)
f [ 1, 1]
1
|E(f )|  ||f (4) ||1
360

[a0 , a0 + h] [ 1, 1]

Rb
a
f (x)dx a = x0 < x1 , ..., < xn = b
a b n ||f (4) ||1

f 2 C 1 ([a, b])
I(f ) = !a f (a) + !b f (b) + !a0 f 0 (a) + !b0 f 0 (b).
Z b
0 0
!a , !b !a !b I(f ) f (x) dx 3
a
[a, b] = [ 1, 1]
' : IR3 [X] ! IR4 '(P ) = (P (a), P 0 (a), P (b), P 0 (b))
f 2 C 1 ([a, b])
Pf 2 IR3 [X] Pf (a) = f (a) Pf0 (a) = f 0 (a) Pf (b) = f (b)
Pf0 (b) 0
= f (b)
Z b Z b
E(f ) = f (x) dx I(f ) E(f ) = (f (x) Pf (x)) dx
a a
f 2 C 4 ([a, b])
x 2 [a, b] ⇠x 2]a, b[
1
f (x) Pf (x) = (x a)2 (x b)2 f (4) (⇠x ).
4!
x ! f (4) (⇠x ) [a, b] C > 0

8f 2 C 4 ([a, b]) 9⇠ 2 [a, b] E(f ) = C(b a)5 f (4) (⇠).


Z
f (x) dx

[↵, ] p
( ↵)
h=
p
O(hN ) N

t2R n2N ftn x2R

ftn (x) = ((x t)+ )n = (max(x t, 0))n

f 1 1 f02 f11
f E(f )
[ 1, 1]
Z 1
E(f ) = f (x)dx (f ( 1) + f (1))
1

N N =1
K t2R

K(t) = E(ftN )

N =1
t 2] 1, 1[ t 2]
/ 1, 1[

[ 1, 1] N

a > 0 g 2 C 5 (] a, a[, R) |x| < a ⇠


0 x

x 0 x5 (5)
g(x) = (g (x) + 2g 0 (0)) g (⇠)
3 180
t 0 ↵ 5
h(t) = g(t) (g (t) + 2g 0 (0)) + t
3 180
↵ h(x) = 0
f 2 C 5 ([a, b], R) ⇠ 2]a, b[

b a a+b (b a)5 (5)
f (b) f (a) = f 0 (a) + f 0 (b) + 4f 0 ( ) f (⇠).
6 2 2880

g 2 C 4 ([a, b], R)
Z 1
1
2
dx
0 1+x
1 1 1 1
J = 4. ( 2
+ 4. 2 + )
6 1+0 1 + 12 1 + 12
⇡ 10 2
1
x 7! [0, 1]
1 + x2

[0, 1] 25 ⇡
1-D8 ( méthodes
composées ) uzu ? > non ? ¥
EX » ( no # oetuz-fon.si ]

Gnéeritlègalitéparlespdynîmes
non .
. .

= > no
? ni
2 3 ( no # uz sinon )
Expos
. . .
.

,
:c

p-dlrlalicnudo-xcpu.to/-uD--sx- 4zCrlatiencsDp2g--x(pudt-
no = -

non = >

2=2 ( pts )
{ UE ) puis ne -

tenez
s'écrit
taformule
=x( pu ? tués )
:

fwdx-qzffc-trztfedtflfzfcoetcwcemmecpwestsdvti.no

ca # oismon . .

{
etestdordroz
" a

1%3%1=0 ,
soit
IEIfkfzftfwpokformvlesvrcaqa.tk]
§
Cii ) :

~
!
444444¥ ] {gthvd.us?!glaahztxGldx
xmofta

xlzqsglaothz-%A3zglaothzlw-eeothztx.kz
1

/
formule ttçglaothzthzz]

§ wtELgkhzchztllgwhqaa.az
mm terreur ? x Estimation d'erreur sur Eagaeth] :
" →
8W ;
>
:*
f)
. . .

h%"gË
Èü÷
cü )

.IE?.. 'p. .ipppnnh1dIzoUa=xoExr--xothE---


b
. rame
304=6
h ( ha tema )
Ipso ÏË?faux .
ts
=
ÎÊ h
,
$3
[flxithg.hr tftxithz
tffoüthzthprz]
* Erreur sur Ca b) :
,

EÏÏ YÉ
"
t Elf l " f- t'
as

= h 4 "
Il Cb -
a)

"
ai
= Cb
-
-

llf Il
a
"
11520 n

( comparable à Simpson
à 2 pts )
ou Gauss
Legendre

Vous aimerez peut-être aussi