Vous êtes sur la page 1sur 34

Texte 1 : Bonjour, Je m’appelle Bai Lu

Bonjour, Je m’appelle Bai Lu, je suis chinoise et j’ai 29 ans. Mes parents habitent en
Chine, mais je suis née aux Etats-Unis. (1)…………J’adore apprendre les langues
étrangères. Je suis étudiante à l’université de Montréal, j’étudie beaucoup tous les
jours et le soir je travaille, je suis baby-sitter dans une famille française. (2) ………….
Je vais à la piscine une fois par semaine et le week-end je fais du vélo avec mes
amis. Le week end prochain, nous allons aller au restaurant et chanter au karaoké, je
suis très contente. (3) …………

1. (1)

A- Je voudrais t’inviter chez moi.

B- Je parle anglais, chinois, russe et un peu français.

C- Je ne parle pas anglais mais je parle un peu espagnol.

D- Je déteste apprendre le français.

2. (2)

A- Je déteste nager.

B- J’aime beaucoup regarder des séries et nager.

C- Je ne suis pas sportive.

D- Je ne sais pas nager.

3. (3)

A- Je suis impatiente !

B- Je n’ai pas hâte du tout !

C- Je veux rentrer aux Etats-Unis !

D- Salut !

1
Correction : B,B,A

2
Texte 2 : c'est tout simplement un non-sens

(1) ………… : c'est tout simplement un non-sens. L’événement était drôle, mais
également tristement révélateur : François Hollande a écrit un seul mot en anglais
dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa réélection, et ce mot était
mauvais. “Friendly” pour “Amicalement” est tout simplement un non-sens. (2)
…………. La France se situe au 25ème rang du classement du TOEFL, test
international d'anglais. Le problème va du garçon de café tentant inintelligiblement de
communiquer avec des touristes médusés jusque, comme on l'a vu, aux niveaux les
plus élevés de la société française. L'incompétence linguistique des responsables
français est une blague récurrente des sommets européens tout comme des grandes
entreprises internationales. (3) …………À l'histoire, d'abord. Comme le signale
l'expression “lingua franca”, le français a été pendant très longtemps la langue
internationale, eu égard à notre rayonnement politique aussi bien que culturel.
Pendant très longtemps le français était la seconde langue pratiquée par tous, et
donc les français n'avaient pas besoin d'apprendre une autre langue pour voyager

1.(1)
A- Fait tristement révélateur, dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa
réélection, François Hollande a écrit "friendly" pour "amicalement".

B- Dire que les français sont doués en anglais ?

C- En effet, les français et l’anglais, ça fait deux.

D- Regard pour regards en fin de mail, une bêtise ?

2. (2)
A- La nullité des français en langues étrangères — et particulièrement en anglais —
n’est pas un secret de polichinelle.

B- La nullité des français en langues étrangères — et particulièrement en anglais —


est un leurre.

C- La nullité des français en langues étrangères — et particulièrement en anglais —


est fallacieuse.

D- La nullité des français en langues étrangères — et particulièrement en anglais —


est avérée.

3. (3)
A- Mais à qui l’origine ?

B- Mais à qui la faute ?

C- Mais à qui se plaindre?

D- Mais vers qui se tourner?

3
Correction : A,D,B
A-
Nous cherchons la première phrase du texte. La phrase suivante commence par
deux points, ce qui suppose une explication.
A
Cette erreur interculturelle est effectivement un non-sens, la phrase suivante explicite
la première phrase.
B
Incompréhension
Un non sens est une erreur sémantique, or ce qui précède est un stéréotype
concernant le niveau d’anglais des français.
C
Connecteur
Le connecteur « en effet » confirme, justifie ce qui précède, mais ici c’est la première
phrase du texte, ce n’est donc pas possible.
D
Incompréhension
Cette première phrase est possible, cependant l’erreur de langue est explicitée un
peu plus loin; il s’agit de la traduction de « friendly » et non de « regards ».
D-
C’est une question sémantique, en effet les phrases sont très similaires, seul un
terme change.
« avérer » signifie apparaitre, révéler, être confirmé dans sa véracité, comme le
prouve l’anecdote qui suit.

A
expression
« un secret de polichinelle » est un secret connu de tous, or ce n’est pas un secret
de polichinelle, c’est donc un véritable secret, or non, c’est un stéréotype et une
vérité partielle comme l’indique le texte.
B
semantique
Il faut comprendre le terme « leurre », qui signifie une « illusion, tromperie » . Le
texte prouve par son anecdote que c’est le contraire: une réalité.
C
semantique
Il faut comprendre le terme «fallacieuse », qui signifie une « mensongère » . Le texte
prouve par son anecdote que c’est le contraire: une réalité.
B-
Cette question demande une attention particulière au pronom interrogatif et à la préposition
associée au verbe.
La phrase qui suit commence par la préposition « à » suivi du connecteur ‘d’abord’
qui hierarchise les différentes réponses à la question posée.
A
grammaire
« à l’origine » peut commencer une phrase (= au début), mais on ne peut pas dire
l’origine à quelque chose, c’est grammaticalement incorrect.
C
grammaire
« se plaindre à quelqu’un » implique une personne, or la réponse est l’histoire, qui
est inanimée et qui suppose la préposition DE (se plaindre de quelque chose).
D
grammaire
« se tourner vers qui » implique une personne, or la réponse est l’histoire, qui est
inanimée et qui suppose le pronom interrogatif « quoi » : se tourner vers quoi? Vers
quelque chose.

4
Texte 3 : Bonjour, Je m’appelle Sandesh

Bonjour, Je m’appelle Sandesh, je suis indien et j’ai 31 ans. (1) …………C’est une grande
ville dans le sud de l’Inde. Maintenant, j’habite à Nantes parce que j’étudie le commerce
international. (2) ………… C’est très beau et très calme. J’aime beaucoup voyager mais
seulement avec des amis. J’aime aussi cuisiner, écouter de la musique, lire et jouer au
cricket. J’adore courir le matin, je suis sportif. Le week end prochain, je vais faire une
compétition de basket et je vais préparer des plats épicés pour mes amis. Après, nous allons
sortir dans les bars et danser en boite. (3) …………

1.(1)

A- Je viens de Chennai.

B- Je viens d’un petit village qui s’appelle Chennai.

C- Je suis heureuse dans ma ville.

D- Les arbres sont beaux.

2. (2)

A- Je déteste Nantes.

B- J’adore manger.

C- J’adore faire du sport.

D- J’adore Nantes.

3. (3)

A- Je déteste danser.

B- Coucou.

C- J’ai hâte!

D- Je déteste sortir.

5
Correction : A,D,C

6
Texte 4 : Liliane Brunel, 75 ans

Liliane Brunel, 75 ans, trouvait sa maison de banlieue très vide depuis la mort de son
mari. Indira Deer, 21 ans, ne voulait plus être hébergée chez une parente, loin de
Paris et de l’université. (1) …………Liliane, à la retraite, héberge en échange de
quelques services Indira, étudiant haïtienne en économie. Ce mode l’hébergement,
appelé « logement intergénérationnel », est un système né en Espagne qui permet
de diversifier l’offre de logement étudiant. Il y a deux ans, Liliane a découvert
l’association Atout’âge, qui met en relation personnes âgées et étudiants à la
recherche d’un toit. Dans sa maison années 1950 de Bourg-le-Reine (Hauts-de-
Seine, Paris), elle a une chambre inoccupée depuis des années et de longues
soirées à combler. (2) ………… L’association met Liliane en contact avec Indira.
Après un mois d’essai, le « binôme » décide de faire affaire. Les obligations de deux
parties sont inscrites sur un contrat signé. Indira s’engage à une aide quotidienne :
ramasser le courrier, ouvrir les volets, sortir les poubelles… (3) ………… Celle-ci
doit fournir gratuitement une chambre fermée, en bon état, et mettre à disposition de
l’étudiante les parties communes, cuisine et salle de bain.

1. (1)

A- Elle s’est engagée bénévolement dans une association du troisième âge.

B- La solitude de l’une et les envies de changement de l’autre se sont donc unies.

C- L’une et l’autre se sont donc unies.

D- Elle a donc renié sa famille pour vivre indépendamment.

2. (2)

A- Que faire ?

B- Pourrait-elle accueillir des migrants ?

C- En effet, la chambre est inoccupée.

D- Par contre, la solitude est pénible.

3. (3)

A- Tout cela durant l’absence de Liliane.

B- Cette aide ponctuelle (une fois par mois) permet de rompre la solitude.

C- L’association encourage l’engagement désintéressée.

D- Mais aussi à partager du temps avec Mme Brunel.

7
Correction : B,A,D

B-

C’est le début du texte, il présente deux personnes brièvement. La phrase manquante


indiquera probablement le lien qui les unit.

Cette phrase explicite la relation d’échange entre les deux femmes.

A
Incompréhension
Le texte traite d’une association, mais il faut faire attention à l’adverbe «
bénévolement » qui indique un engagement désintéressé. Or ici, nous sommes dans
une relation d’échange.
C
erreur sémantique
Attention ici, il faut comprendre que « s’unir » sémantiquement à le sens d’union
amoureuse (et non s’entendre ou s’accorder), or ce n’est pas le propos du texte.
D
hors-sujet
Elle ne vit pas complètement indépendamment et le rapport avec ses parents est
hors-sujet.
A-

Il faut prêter attention aux deux connecteurs proposés et au lien entre la solitude de
la dame et le rôle de l’association. En effet la phrase manquante est une phrase de
transition.
La phrase qui suit répond à cette question. C’est une phrase de transition.
B
hors-sujet
L’association se nomme Atout’âge qui « met en relation des personnes âgées et des
étudiants. »
C
Connecteur
Le connecteur « en effet » confirme, justifie ce qui précède mais en ajoutant une
information, or la phrase répète ce qui précède.
D
Connecteur
Le connecteur « par contre» insiste sur une opposition, or cette phrase répète ce qui
précède.
D-

La phrase précédente se termine par des points de suspension.

Cette phrase poursuit l’énumération précédente (cf. connecteur mais aussi).

8
Texte 5 : Une nouvelle étude réaffirme la méfiance

(1) ………… Une nouvelle étude réaffirme la méfiance des Français à leur égard.
Ainsi moins d’un sondé sur dix affirme avoir confiance en la vaccination. Ils ne sont
que 52% à juger que les bénéfices supérieurs aux risques, et un peu plus d’un tiers à
les estimer équivalents. De nombreux sondés avouent ne pas être certains d’être à
jour de leur vaccination et certains n’en ont pas la moindre idée. (2) ………….
Certains vaccins ont fait l’objet de controverses ces dernières années. Inquiétudes
liées aux adjuvants, polémiques sur les pénuries de vaccins pédiatriques, débats au
sein du corps médical… (3) ………… Ce scepticisme envers la vaccination va
d’ailleurs de pair avec la méfiance grandissante envers les médicaments en général.

1.

(1)

A- Comme chaque année, les français sont fidèles au poste de la vaccination


grippale.

B- Chaque année, les vaccins font l’objet de nouvelles polémiques.

C- Malgré les campagnes de vaccination, les maladies disparues font leur retour.

D- Face à la pénurie, les français privilégient les médecines alternatives pour


protéger leurs enfants.

2.

(2)

A- En revanche, ils font confiance à leur médecin pour se tenir à jour.

B- Or le calendrier vaccinal a un caractère obligatoire.

C- Ils entendent ainsi militer pour une amélioration du suivi vaccinal.

D- Ainsi, outre une certaine méfiance, l’étude révèle également le désintérêt


grandissant des français pour la vaccination.

3.

(3)

A- Néanmoins les patients semblent accepter le risque lié à la vaccination.

B- Autant de raisons qui pourraient expliquer le désamour des Français pour les
vaccins.

C- Pour autant la défiance semble circonscrite à quelques vaccins.

D- Ainsi, malgré ce climat de défiance, l'étude révèle des signes encourageants.

9
Correction : B,D,B

B-

A
On ne parle pas de la grippe.
B
Le mot "méfiance" dans la phrase suivante doit vous aider.
C
Ce n'est pas dit.
D
Ce n'est pas dit.
D-

Il faut trouver le lien logique avec la phrase qui précède.


C
Ce n'est pas dit.
D
C'est la conséquence de la phrase précédente.
B-

On doit trouver la conclusion générale du texte.


A
C'est le contraire au sens de la phrase suivante.
C
Ce n'est pas dit.
D
C'est contraire au sens du texte.

10
Texte 6 : Alors que l’agriculture actuelle dépend d’engrais

(1) …………Alors que l’agriculture actuelle dépend d’engrais dont la production


consomme des ressources non renouvelables, la collecte sélective des urines
pourrait permettre de disposer d’une ressource surprenante, salubre et renouvelable,
et de retrouver une réciprocité entre villes et campagne. Elle questionne aussi plus
fondamentalement l’évolution nécessaire de nos systèmes de gestion de
l’alimentation et de l’excrétion. (2) ………… Mais aussi, une plus faible pollution et
une meilleure circularité. Par rapport à nos voisins européens, la France n’a que très
récemment investi ce champ mais les recherches et réalisations se développent
rapidement. (3) …………

1. (1)
A-C’est la ressource de demain effectivement.

B- Une ressource évidente, propre et peu coûteuse.

C- Une ressource insoupçonnée, fondamentalement renouvelable.

D- Une ressource certes malsaine mais efficace.

2. (2)
A- En effet, elle recrée un lien perdu entre ces deux besoins physiologiques
fondamentaux et en ouvrant la voie vers une plus grande sobriété.

B- En effet, elle recrée un lien perdu entre ces deux besoins physiologiques
fondamentaux et en ouvrant la voie vers une plus grande sérénité.

C- En effet, elle recrée un lien perdu entre ces deux besoins physiologiques
fondamentaux mais en ouvrant la voie vers un plus grand gâchis.

D- En effet, elle recrée un lien perdu entre ces deux besoins physiologiques
fondamentaux et en ouvrant la voie vers une plus grande complexité.

3. (3)
A- Plusieurs réalisations existent déjà à petite échelle et des réalisations de plus
grande échelle devraient bientôt voir le jour.

B- Nous en sommes qu’aux balbutiements de la recherche.

C- Pour finir, vive le pipi !

D- La France est d’ailleurs pionnière en Europe dans ce domaine.

11
Correction : C,A,A
C-
C’est la première phrase (le titre), elle doit donner envie de continuer la lecture. Elle
doit être percutante et résumer en quelques mots le contenu du texte.
A
Connecteur
Le connecteur « effectivement » reprend ce qui est dit précédemment, or ici, c’est le
titre, ce n’est donc pas possible.
B
nuance sémantique
Le terme « évidente » entre en contradiction avec le reste du texte. celui-ci parle
d’une ressource « surprenante » ayant peu d’investissements encore.
C
En 3 adjectifs cette phrase résume le texte qui suit, c’est donc un titre percutant et
concis.
D
nuance sémantique
« malsaine » porte un jugement moral sur l’urine qui est propre et même bénéfique.
C’est un texte scientifique, le jugement moral n’est donc pas possible.

A-
Les phrases proposées sont similaires, la nuance pourra se faire que d’un point de
vue sémantique. (le dernier mot)
A
Le terme « sobriété » est adéquat, ce terme est en effet utilisé dans le milieu éco-
responsable et les courants écologistes pour qualifier un retour à la modération. (cf.
Pierre Rabhi)
B
semantique
« sérénité » est un terme qui qualifie une paix intérieur, sémantiquement nous
sommes donc éloignés de l’énergie renouvelable.
C
semantique
« gachis » contredit la phrase qui suit (« une faible pollution »)
D
semantique
« complexité » a une connotation péjorative, notamment dans un texte qui prone
l’agriculture biologiste et modérée.

A-
C’est la dernière phrase du texte, elle doit donc conclure (reprendre les idées
principales) ou alors, elle est directement liée à la phrase précédente.
A
Cette phrase explicite la phrase précédente.
B
semantique
« les balbutiements de qqchose » signifie, dans un sens figuré « les débuts de
qqchose ». Or, il est dit que la recherche se développe rapidement.
C
registre de langue
Cette dernière phrase serait possible dans un magasine de grande vulgarisation
scientifique ou pour les adolescents, pas dans un article scientifique.
D
semantique
« être pionnier » signifie être le premier à faire/ découvrir quelque chose, or il est dit
précédemment que la France est plus en retard que ces voisins européens.
12
Texte 7 : Dragon doré, dragon rouge

(1) …………Dragon doré, dragon rouge ou bien dragon vert. Dragon à bec, dragon
serpent et dragon à trois têtes : (2) ………… Porte de Versailles. Ces différents
monstres légendaires à écailles sont en effet à découvrir, en version animée «
grandeur nature », dans les allées de Dragonland. Modélisés suivant les dessins du
« seigneur des dragons », l'artiste argentin Ciruelo Cabral, la trentaine de robots de
plusieurs mètres de haut lancent des regards terrifiants et rugissent au passage du
visiteur. (3) ………… Vous aurez aussi l'occasion d'en apprendre davantage sur ces
créatures mythiques. Au fil de son histoire, et par-delà les contrées, l'homme les a
imaginées tantôt protectrices, tantôt maléfiques. Gargouilles, gardiens de trésors ou
êtres divins, 6000 ans que les dragons façonnent notre imaginaire, c'est vous dire !
Pour preuve, l'exposition parisienne s'ouvre sur la reconstitution d'un site
préhistorique chinois, où le squelette d'un homme y reposait entre deux figures
animales, celles d'un tigre et d'un dragon.

1.(1)

A- Mais les dragons sont plus fascinants qu’on ne le pense.

B- Vous aimez les dragons? Rendez-vous à Nantes cet été.

C- Vous êtes à Paris cet été ? Profitez-en pour passer un après-midi au « pays des
dragons » !

D- Vous aimez la science-fiction, le space opéra et la conquête spatiale, cette


exposition est faites pour vous.

2.(2)

A- Mon dragon préféré est Godzilla.

B- Le château de Versailles est mythique, de par sa démesure et son histoire, prenez


la direction suivante pour vous y rendre.

C- Aucun ne séjourne actuellement au parc des expositions.

D- Tous séjournent actuellement au parc des expositions.

3.(3)

A- Frissons garantis !

B- Morosité garantis !

C- Fou rire garantis !

D- Délires interdits !

13
Correction : C,D,A
C-
Ici nous cherchons forcément une introduction du thème, puisque c’est la première
phrase.
A
Connecteur
L’introducteur « mais » indique une opposition avec ce qui précède, or c’est la
première phrase.
B
Incompréhension
Il faut être attentif: l’adjectif « parisienne » ainsi que le complément de lieu « porte de
versailles » nous donne l’indication géographique de l’exposition.
C
C’est la première phrase, elle doit donner envie de continuer la lecture. La question
est formulée de la même façon qu’une publicité, cela est très caractéristique des
accroches en journalisme.
D
hors-sujet
Ne pas confondre fantasy et science-fiction.

D-
Les deux points précédents nous donne une indication, la phrase aura un lien direct
avec l’énumération précédente.
A
Illogique
« mon » indique une narration à la première personne, ce qui n’est pas le cas pour le
reste du texte.
B
Hors-sujet
Aucun lien avec le reste du texte qui traite de dragons et non du château.
C
Illogique
Si tel est le cas, il n’y a aucune raison de se rendre à l’exposition, c’est donc
illogique.
D
« tous » fait référence à l’énumération précédente.

A-
La phrase précédente parle de terreur et de rugissement, c’est le champ lexical de la
peur.
A
Les « frissons » sont les conséquences de la peur.
B
illogique
« morosité » signifie tristesse et ennui.
C
illogique
Un fou rire se déclenche à la suite d’une chose excessivement drôle, illogique dans
ce contexte.
D
illogique
« délires » signifie en langage familier « plaisir », or ici c’est interdit, c’est donc
illogique.

14
Texte 8 : La réforme des retraites

La réforme des retraites se profile comme thème d'actualité n°1. Dans les reportages
télé, on trouvera toujours des jeunes pour affirmer d'un air concerné face caméra que
«oui, le problème des retraites me préoccupe vraiment», les syndicats étudiants vont
s'inviter dans les négociations. (1) ………… Ça peut sembler dommage mais c'est
comme ça. La retraite... Alors comment dire... Comment expliquer que plus ou moins
consciemment on est persuadé que nous, on en aura pas de
retraite? (2) ………… ça ne nous choque pas plus que ça. Pas parce que la
jeunesse est folle et insouciante, c’est une pensée biaisée. (3) …………

1. (1)

A- Et pourtant, les jeunes ne sont pas concernés car ils sont jeunes justement, c’est
le lot de la jeunesse que d’être inconscient.

B- Pourtant, dans le fond, la plupart des jeunes (20 ans) et des moyens jeunes (28
ans), n'en ont, disons-le tout net, rien à faire.

C- Pourtant, dans le fond, la plupart des jeunes (20 ans) et des moyens jeunes (28
ans), n'en ont, disons-le tout net, rien à branler.

D- C’est pourquoi, les jeunes s’en fichent royalement.

2. (2)

A- Mais il y a pis.

B- En outre il y a pire.

C- Mais il y a mieux.

D- Mais il y a pire.

3. (3)

A- Par contre, ce jugement indique que les jeunes sont pessimistes.

B- Mais pourquoi alors ?

C- En fait, cette indifférence révèle un changement en profondeur des mentalités.

D- Mais par excès de jovialité.

15
Correction : B,D,C
B- La phrase qui suit émet un jugement péjoratif (« dommage »), la phrase
manquante est donc un constat décevant.
A
Incompréhension
L’auteur, dans l’avant dernière phrase, exprime son point de vue : si la jeunesse se
fiche des retraites, ce n’est pas, comme on peut le croire, parce qu’elle est
insouciante, mais plus par forme d’égoïsme et de pessimisme. Or, cette phrase dit le
contraire c’est le lot de la jeunesse d’être inconscient’.
B
Phrase se terminant par une expression familière (ne rien en avoir à faire) . Ce choix
de registre accentue l’idée d’égoïsme de la jeunesse pointé du doigt par le narrateur.
C
Registre de langue
Sémantiquement la phrase est correcte, il faut faire attention au registre de langue, «
rien à branler » signifie « ne pas être concerné » mais c’est vulgaire et donc
inapproprié.
D
« C’est pourquoi » indique une conséquence liée à la phrase précédente. Or, la
phrase précédente dit le contraire : « les jeunes sont préoccupés ».
D-
Nous cherchons une phrase qui surenchérit sur la phrase précédente et qui,
sémantiquement, ne choque pas la société.
A
registre de langue
« pis » signifie « pire » mais son usage est très désuet et seulement conservé dans
l’expression figée « de mal en pis »
B
Connecteur
« en outre » indique un ajout d’argument par rapport à la phrase précédente, or ici il
y a une opposition entre la précédente et celle qui suit (ça ne nous choque pas).
C
adverbe
L’adverbe « mieux » n’est pas approprié car la phrase qui suit est surprenante, elle
insinue que le pessimiste de la jeunesse est banale, non choquante. C’est donc très
négatif.
D
L’opposition introduit par « mais » est adéquat avec l’adverbe « pire » qui annonce la
phrase suivante.
C-
La phrase précédente est incomplète, en effet, elle n’explique pas pourquoi le
comportement de la jeunesse ne choque pas la société.
A
Connecteur
L’opposition introduite par le connecteur « par contre » devrait ajouter une nouvelle
information, or, cette phrase répète la précédente et n’est donc pas une opposition.
B
style
Cette question pourrait être appropriée si nous étions à la radio, pour passer la
parole à d’autres chroniqueurs, mais pas laissé en suspens en fin de texte.
C
Nous avons ici une réponse globale à la question précédente : l’origine du
pessimisme viendrait d’une évolution des mentalités.
D
Semantique Le terme très mélioratif de « jovialité » qui signifie « grande joie » est
en contradiction avec le reste du texte.
16
Texte 9 : Monsieur le Maire

Monsieur le Maire. Nous, les habitants du quartier République, sommes victimes jour
et nuit de nuisances sonores, du fait des nombreux animaux domestiques que
possède madame Jack, résidente au numéro 14 de la rue fourni. Etant donné que
les aboiements sont incessants, et ce malgré nos réclamations, nous nous tournons
vers vous. (1) ………… . Rien n’y fait, le bruit persiste. C’est pourquoi nous avons
porté plainte le 2 janvier dernier. (2) ………… Les différentes nuisances sonores se
perpétuent et cette situation est insupportable. Par conséquent, nous demandons à
la municipalité de faire le nécessaire. Nous souhaitons ardemment retrouver notre
tranquillité. (3) ………… .

1. (1)

A- Et si vous refusez de nous écouter nous nous tournerons vers la gendarmerie.

B- De nombreuses fois déjà, des voisins sont allés la voir.

C- Nous sommes allés la voir, avec quelques réussites tout de même.

D- En effet les publicités clignotantes sont les pires des nuisances visuelles.

2. (2)

A- Nous n’avons à ce jour aucune nouvelle de la gendarmerie.

B- La gendarmerie a intercepté ladite dame.

C- La plainte a diminué les nuisances.

D- Les gendarmes ont emprisonné madame Jack.

3. (3)

A- Nous espérons une suite rapide à notre requête.

B- Bien cordialement.

C- Affectueusement.

D- Avec mes amitiés.

17
Correction : B,A,B

B-

A-

B-

C’est la dernière phrase d’une lettre formelle adressée à une mairie. Nous cherchons
donc une formule de politesse.
A
sens sociolinguistique
Formule grammaticalement et syntaxique ment correct, mais trop injonctive pour
s’adresser à un maire.
B
Formule appropriée pour s’adresser à un maire lors d’une requête.
C
sens sociolinguistique
Formule grammaticalement et syntaxiquement correct, mais trop familière pour
s’adresser à un maire.
D
sens sociolinguistique
Formule grammaticalement et syntaxiquement correct, mais trop familière pour
s’adresser à un maire.

18
Texte 10 : 1.1 million !

(1) ………… 1.1 million ! c'est le nombre de morts prématurées que provoque la
pollution atmosphérique en Chine. Et aujourd'hui, une étude du Health Effects
Institute révèle que l'Inde égale désormais le triste record de son voisin. En 17 ans,
le nombre de victimes par an a augmenté de 50% dans le pays ! Ces deux géants
totalisent à eux seuls la moitié des victimes mondiales ! En décembre dernier, les
écoles de Delhi ont dû fermer durant plusieurs jours, tout comme la plupart des
chantiers de constructions et certaines usines, car le taux de particules fines PM 2.5
a frôlé les 900 microgrammes par mètre cube d'air. Les jeunes enfants suffoquaient
littéralement au moindre effort ! (2) ………… Les centrales qui fonctionnent
principalement au charbon, le trafic routier toujours plus soutenu et les rejets non
contrôlés des usines sont les principaux responsables de cette pollution. Et d'après
les experts, la situation ne risque pas de s'améliorer rapidement. (3) …………

1. (1)

A- En effet, l’Inde pollue de plus en plus.

B- Triste record pour l'Inde, qui rejoint la Chine en tête des pays où la pollution cause
le plus de victimes.

C- La Chine, plus gros pollueur du monde !

D- Mortalité dû au cancer en Chine.

2. (2)

A- Néanmoins, ils restaient enfermés chez eux.

B- Une pollution comparable à ce que subit la France.

C- Pour information, lors des forts épisodes de pollution en France, le taux varie de
100 à 150 mg/m² dans les situations les plus extrêmes.

D- La faute à qui ? Aux parents irresponsables bien entendu !

3. (3)

A- Non seulement le pays poursuit sa croissance, mais la part des énergies propres
demeure minuscule.

B- Les autorités se sont lancées dans une révolution verte.

C- C’est pourquoi le pays investit dans l’éolien et le solaire.

D- On espère une amélioration rapide.

19
Correction : B,C,A
B-
Nous cherchons la première phrase du texte : un titre doit être percutant, concis et
donner le maximum d’information en minimum de mots.
A
Connecteur
C’est la première phrase du texte, elle ne peut donc commencer par un connecteur
qui reprend ce qui précède.
B
C’est un titre : il est percutant et résume en quelques mots le contenu du texte.
C
Incomplet
C’est un titre possible, seulement, le texte ne traite pas que de la Chine, mais aussi
de l’Inde, cela devrait apparaitre dans le titre.
D
hors-sujet
Le texte ne traite pas de cancer directement, ce n’est donc pas un titre possible.

C-
La phrase qui précède finit par un point d’exclamation, le lecteur peut s’attendre à un
jugement de valeur ou à une explication de ce qui précède.
A
Contresens
La phrase précédente indique le contraire (ils suffoquaient), ils étaient donc à
l’extérieur. Or le connecteur « néanmoins » ajoute une contradiction.
B
Incompréhension
Le texte parle de record du monde de mort suite à la pollution, plus d’un million. Cela
représenterait 1 personne sur 6 en France, c’est impossible.
C
Cette phrase met en parallèle les chiffres pour se rendre compte de l’importance de
ce constat.
D
Absence de sens
La phrase qui suit est une énumération des responsables.

A-
C’est la dernière phrase du texte, elle doit donc conclure (reprendre les idées
principales) ou alors, elle est directement liée à la phrase précédente, plutôt
pessimiste.
A
Cette phrase exprime en deux points les raisons de la méfiance quant à
l’amélioration de la situation.
B
Contresens
Une révolution verte est une révolution écologique, ce qui serait bénéfique, mais la
phrase précédente exprime le contraire (pas de risque d’amélioration)
C
Contresens
L’éolien et le solaire sont des énergies renouvelables (propres), la phrase
précédente exprime le contraire (pas de risque d’amélioration)
D
Contresens
La phrase précédente exprime son manque de confiance quant à l’amélioration.

20
Texte 11 : Neutralité du Net, une victoire pour la Silicon Valley

(1) ………… Dernière illustration : leur victoire annoncée pour la « neutralité du Net
». La Commission fédérale des communications américaine (FCC) devrait en effet
donner le 26 février son accord pour faire d’Internet un service public et ainsi garantir
un accès égal pour tous les services en ligne.
(2) ………… Les nouvelles règles interdiront aux fournisseurs d’accès à Internet de
faire payer des tarifs plus élevés aux sites à haut débit, comme Netflix. (3) ………….
En effet, le débat public est bien plus politique qu’il n’y paraît et des milliers d’usagers
s’étaient mobilisés.

1. (1)

A- En devenant plus exigeants, les consommateurs se rebellent.

B- Ces dernières années, les grandes entreprises technologiques de la Silicon Valley


ont acquis un très grand pouvoir politique.

C- Les grandes entreprises du web cherchent à toujours plus influencer les


consommateurs.

D- L'opinion publique s'empare enfin du débat sur l'accès pour tous à Internet.

2. (2)

A- Elles défendent ansi la gratuité des prestations en matière de transmission de


données.

B- Pour autant, ce système comporte des risques d'augmentation de la facture du


consommateur.

C- Cela montre qu’elles peuvent maintenant tenir tête aux puissants lobbyistes.

D- Ce choix permet de réequilibrer les forces en puissance.

3. (3)

A- La FCC souhaite ainsi s’assurer que les fournisseurs ne prennent pas le contrôle
de ce que les consommateurs regardent sur Internet.

B- La Silicon Valley garantira à son tour un meilleur contrôle de ses outils.

C- Cette nouvelle disposition fait néanmoins craindre d'importants problèmes


techniques.

D- Ils devront donc trouver d'autres perspectives pour se démarquer.

21
Correction : B,C,A

B-

Le but est de bien comprendre qui a gagné une victoire. Il faut donc être attentif au
titre de l'article.
A
Ce ne sont pas les consommateurs qui ont gagné.
C
La "neutralité" signifie justement l'absence d'influence.
C-

On cherche une conséquence de la phrase précédente.


A
Il n'y a pas d'information sur le prix et le pronom "elles" ne se rapporte à aucun nom
de la phrase précédente.
B
La phrase suivante permet d'éliminer cette proposition.
D
Il n'y a pas d'équilibre puisqu'il y a un vainqueur et un perdant.

A-

A
C'est bien la conséquence de la loi et la phrase suivante est en lien avec celle-ci.
B
Ce n'est pas dit.
C
Ce n'est pas dit.
D
Ce n'est pas dit.

22
Texte 12 : Des projets socio-éducatifs

(1) …………
Des projets socio-éducatifs, l’association Les Ailes bénessoises, présidée par Sébastien
Bacheré, n’en manque pas. Elle s’attache depuis plus d’un an à faire revivre le dernier
moulin à vent public des Landes, dont la construction remonte au moins au XVIIIe siècle.
(2) ………… Il est possible de faire un don sur le site Internet www.fondation-
patrimoine.org
Ce projet, qui fait l’objet de chantiers d’insertion professionnelle, doit aboutir, à terme, à la
création d’un lieu touristique et pédagogique.

(3) ………… Des dizaines de ces travailleurs ancestraux ont d’ailleurs déjà contacté la
mairie.

1. (1)

A- L'appel aux volontaires du patrimoine français.

B- Les Landes au cœur des initiatives d'intégration.

C- La mairie à la rescousse de ses trésors.

D- Quel avenir touristique pour le Sud-Ouest ?

2. (2)

A- Pour parvenir à ses fins, l’association, aidée par la mairie, la Région et la


Fondation du patrimoine, en appelle donc au mécénat privé.

B- Afin de sauver l'association, un appel aux volontaires est lancé.

C- Pour autant, pas question de faire payer les contribuables.

D- Le projet permet de faire de grandes économies à la ville.

3.(3)

A- Le projet a du mal à trouver écho auprès des villageois.

B- De nombreux habitants réclament déjà des bénéfices.

C- Il est également prévu d’embaucher des meuniers.

D- Mais les bénévoles volontaires sont encore trop rares.

23
Correction : B,A,C

B- faire revivre le dernier moulin à vent public des Landes

Il s'agit du titre, il faut donc lire tout le texte avant.


A
Ce ne sont pas seulement des volontaires qui sont recherchés.
C
C'est une association et non la mairie à l'origine du projet.
D
Il ne s'agit pas uniquement d'un projet touristique.
A-
B
Ce n'est pas seulement un appel aux volontaires mais aussi aux dons d'argent et aux
professionnels.
C
Il faut bien lire la phrase suivante.
D
Ce n'est pas dit.
C-

Faire bien attention à la phrase de conclusion qui suit.


A
C'est le contraire qui est dit dans la phrase suivante.
B
Cela n'est pas dit.
D
C'est le contraire qui est dit dans la phrase suivante.

24
Texte 13 : La lionne du zoo de l’Oklahoma

(1) ………… . Triste nouvelle pour tous ceux qui n’avaient pu la rencontrer. La lionne
du zoo de l’Oklahoma avait soudainement commencé à développer une crinière
l’année dernière. (2) …………
En effet, généralement, seuls les jeunes lions mâles développent une crinière
lorsqu’ils ont environ un an.
Le zoo avait annoncé l’étrange phénomène en février avant d’assurer un mois plus
tard avoir résolu le mystère. Des tests sanguins avaient révélé que la lionne libérait
une importante quantité d’hormones mâles qui avaient eu pour conséquence le
développement de la crinière.

(3) …………
Mais mardi les soigneurs du zoo ont remarqué des changements importants dans le
comportement de la lionne. Bridget ne manifestait plus d’intérêt à manger ou à se
promener. Le vétérinaire et ses soigneurs ont pris la difficile décision d’euthanasier
sans cruauté Bridget.

1. (1)

A- La lionne Bridget perd soudainement sa crinière, qui avait fait son succès !

B- La lionne africaine Bridget est morte mercredi, vers 18 h 30, a annoncé jeudi dans
un communiqué le zoo qui l’hébergeait.

C- Face à sa popularité grandissante, la sécurité de la lionne n'était plus


correctement assurée.

D- Des analyses scientifiques épuisent et isolent Bridget, la lionne à la crinière.

2. (2)

A- L'âge avancé de la lionne en était probablement la cause.

B- Cette soudaine apparition avait déclenché l'arrivée massive de chercheurs.

C- Cela n’a pas manqué de laisser stupéfaits les employés du parc zoologique.

D- Une telle métamorphose s'était déjà produite auparavant.

3. (3)

A- La lionne était cependant restée en bonne santé et n’avait pas semblé perturbée
par sa soudaine pilosité.

B- Son état n'avait alors cessé de se détériorer.

C- Cette crinière inédite nécessitait des soins très attentifs.

D- Le mal qui la rongeait la rendait apathique.


25
Correction : B,C,A

B-

Il faut bien lire la seconde phrase.


A
Il faut lire le texte entièrement pour éliminer cette réponse.
C-
A
Il faut s'aider de la phrase suivante. Ce n'est pas seulement l'âge qui étonne. Cela
n'arrive qu'aux mâles.
B
Il faut s'aider de la phrase suivante.
A-
Bien lire la phrase suivante qui débute par un "mais". Ce "mais" marque l'opposition avec la
phrase à retrouver.

26
Texte 14 : Le nouveau Premier ministre

(1) …………. Le nouveau Premier ministre a annoncé le lancement d’une


concertation globale sur la question des rythmes scolaires avec l’ensemble de la
communauté éducative. C’est notamment la semaine de quatre jours, mise en place
qui concentre les attentions. (2) …………. En effet, ceux-ci estiment que les
conséquences sur la santé des enfants ne sont pas encore assez évaluées.
Déjà, le gouvernement précédent avait lancé, en 2010, une conférence nationale sur
les rythmes scolaires. Le rapport proposait l’abandon de la semaine de quatre jours
et un raccourcissement des vacances d’été. La prise de décision avait été reportée
après les échéances électorales de 2012. (3) ………… D’ici là, la communauté
éducative reste attentive à tous les points de débat.

1. (1)

A- La nouvelle présidence se penche sur le statut du personnel éducatif.

B- A l'instar du gouvernement précédent, les élus sont appelés à se prononcer sur


les nouveaux programmes.

C- Dès la nomination du gouvernement, le débat sur les rythmes scolaires a été


relancé par une déclaration du ministre de l’Education nationale.

D- Nouvelle rentrée : l'occasion de …ne rien changer.

2. (2)

A- Réforme qui a porté ses fruits selon les acteurs du domaine éducatif interrogés ce
jeudi.

B- Bien que toute récente, ses résultats sont déjà probants.

C- Après plusieurs études scientifiques, les rythmes scolaires aménagés ont été
adoptés.

D- Défendue par une partie de la communauté éducative, elle est très contestée par
les chronolobiologistes.

3. (3)

A- Après la concertation prévue par le Premier ministre, une décision pour la rentrée
devrait être annoncée fin juillet.

B- En attendant le bilan de la commission, le nouveau gouvernement poursuit ses


discussions.

C- Vacances d'été obligent, les partisans de tous bords se font calmes.

D- La conférence a donné son verdict avec quelques jours d'avance.

27
Correction : C,D,A

C-

Il faut bien lire l'ensemble du texte avant de répondre.


A
On ne parle pas du personnel mais du rythme scolaire.
B
On ne parle pas des programmes mais du rythme scolaire.
D-

Attention au lien logique avec la phrase suivante.


D
Repérez le mot "contester".
A-

Attention au lien logique avec la phrase suivante. Repérez le connecteur "d'ici là"

28
Texte 15 : Leur diversité génétique

(1) …………. Leur diversité génétique est quatre fois plus importante que celle de
l'homme, notamment parce que leur histoire est beaucoup, beaucoup plus longue
que la nôtre. Et le saviez-vous, le tronc des plantes ligneuses, telles que le chêne, le
bouleau ou l'érable est constitué majoritairement de bois mort. La partie vivante, le
cambium, qui assure sa croissance, se situe seulement en périphérie. (2) …………:
sécheresses, blessures, maladies...tout y est consigné. C'est ce qui explique
pourquoi les troncs des arbres d'une même espèce se révèlent aussi variés. (3)
………… L'auteur a découpé de très fines tranches du bois et photographié chaque
nouvelle couche, avant d'assembler les clichés pour créer cette animation quasi
hypnotique.

1. (1)

A- Les arbres sont fascinants.

B- En effet, les arbres sont encore assez méconnus du grand public.

C- Les arbres ont longtemps été surexploités par les hommes.

D- C’est pourquoi l’arbre est fascinant.

2. (2)

A- Mais lorsque l’on coupe un arbre, tout l’intérieur est aussi mort.

B- C’est pourquoi il faut préserver les arbres.

C- Mais lorsque l'on coupe un arbre, ce qu'on y découvre est un témoignage


extrêmement précis des événements qui ont marqué sa vie.

D- Il y a des milliers d’espèces d’arbres.

3. (3)

A- Le best-seller « la vie secrète des arbres » parle de toute cette diversité.

B- Cette vidéo de Bfphoto permet d'en découvrir toute la diversité.

C- Dans l’article scientifique intitulé « la génétique des arbres » cette diversité y est
brillamment expliquée.

D- Dans un article de Science et Vie, on explique la pauvreté génétique des troncs.

29
Correction : A,C,B
A-
Ici nous cherchons forcément une introduction du thème, puisque c’est la première
phrase.
A
Cette première phrase est courte et percutante, elle pourrait être un titre car l’adjectif
mélioratif et la brièveté de la phrase est accrocheur et donne envie de continuer sa
lecture.
B
Connecteur
Le connecteur logique « en effet » suppose une explication qui découle de la phrase
précédente, il ne peut donc entamer un texte.
C
hors-sujet
Il n’y a pas de sens sémantique avec le reste du paragraphe (déforestation versus
richesse génétique)
D
Connecteur
Le connecteur logique « C’est pourquoi » suppose une explication qui découle de la
phrase précédente, il ne peut donc entamer un texte.

C-
Les deux points nous donne un indice, la phrase précède une énumération négative.
A
Connecteur
Le « mais » apporte une opposition or ici la phrase expose la même chose que la
phrase précédente, par ailleurs, sémantiquement cela est impossible avec la phrase
qui suit dans laquelle est stipulé que l’intérieur de l’arbre est riche de l’empreinte de
son passé.
B
Absence de lien logique
Il n’y a pas de sens sémantique avec le reste du paragraphe
C
Connecteur
L’introducteur « mais » indique une opposition avec ce qui précède: Richesse
intérieure VS le vivant seulement en périphérie.
D
Manque de précision
Sujet trop général par rapport à la précision scientifique du paragraphe (cambium…)

B-
La phrase suivante commence par « l’auteur » sans autre complément du nom, ce
qui suppose que la phrase précédente précise de qui il s’agit.
A
Incompréhension
Un livre ne peut pas créer d’animation, seulement du texte et des photos.
B
La phrase qui suit parle de « l’auteur », il faut donc faire référence à une création
(roman, thèse, vidéo, photo).
C
Incompréhension
Un article ne peut pas créer d’animation, seulement du texte et des photos.
D
Contresens
C’est l’inverse qui est expliqué précédemment.

30
Texte 16 : Les cours de gastronomie locale

Les cours de gastronomie locale s’adresse à tous, il n’y a pas de prérequis exigés.

(1) …………. Certains pourront découvrir les aromates, d’autres les spécialités de la
mer et d’autres se perfectionner dans ce qu’ils savent déjà faire. La formation n’est
pas scolaire, tout est très ludique et à la carte. Vous pourrez laisser des
commentaires sur notre site internet. (2) ………… Les avis de nos étudiants sont
toujours bienvenus. N’hésitez plus, venez nous rendre visite! Nous sommes toujours
disponibles pour répondre à vos interrogations. (3) …………

1. (1)

A- La formation peut convenir aussi bien aux débutant qu’aux confirmés.

B- Les cours conviennent aux élèves expérimentés exclusivement.

C- Mais ils conviennent à tous.

D- Tous les profils sont acceptés, il n’y a pas d’âge pour apprendre les secrets de la
mosaïque.

2. (2)

A- Seules les personnes extérieures pourront commenter vos créations culinaires.

B- Nous ne l’encourageons pas trop cependant.

C- Même si cela est déconseillé.

D- C’est même encouragé!

3. (3)

A- Passez-nous voir dès que vous êtes prêts à vous engager.

B- Nous ne pourrons répondre à vos questions que sur quelques rares créneaux,
nous sommes victimes de notre succès !

C- Passez-nous voir pour en savoir plus.

D- La gastronomie est luxueuse mais elle en vaut la peine !

31
Correction : A,D,C
A-
C’est une phrase en début de texte, elle présente donc le programme. « certains »
sous-entend que la précédente parle de personnes.
A
il faut comprendre ici que « s’adresse à tous » signifie est accessible à tout le monde,
ce qui est à nouveau signalé par les « prérequis » soit une pré connaissance, non
exigée.
B
Incompréhension
il faut comprendre ici que « s’adresse à tous » signifie est accessible à tout le monde,
et non aux seuls expérimentés, c’est à dire aux élèves avancés.
C
Connecteur
L’opposition introduite par « mais » ne convient pas car la phrase qui suit exprime la
même chose que la phrase précédente.
D
Incompréhension
Ce n’est pas une formation de mosaïque, mais de cuisine.

D-
La phrase sera nécessairement en lien avec les avis internet (phrase qui précède et
qui suit)
A
Absence de lien logique
La phrase qui suit dit le contraire : les avis de nos élèves, ce sont bien les personnes
qui suivent les cours.
B
Contresens
La phrase qui suit stipule au contraire que les avis sont les bienvenus, et donc
encouragés
C
Contresens
« déconseiller » signifie que ce n’est pas bienvenue, ce qui est contraire à la phrase
qui suit.
D
« encourager » signifie que les commentaires sont les bienvenus.

C-
Nous cherchons la dernière phrase du texte. Elle doit donc reprendre ce qui précède
ou clore le texte logiquement (venez nombreux, voici le lien pour les inscriptions…)
A
Contradiction
« être prêt à s’engager » signifie que la personne a déjà réfléchi à ce qu’elle souhaite
et n’a plus aucun doute, or la phrase qui précède stipule que l’école est disponible
pour répondre aux doutes, cela entre donc en contradiction.
B
Incompréhension
La phrase qui précède stipule que l’école est disponible, c’est à dire qu’elle a du
temps et la volonté de répondre aux doutes des potentiels élèves.
C
Cette phrase précise ce qui est dit précédemment.
D
Inapproprié
L’adjectif « luxueuse » peut effrayer les petits budgets et n’est donc pas vendeur, or
ce texte à pour but de donner envie de s’inscrire à des cours de gastronomie.
32
Texte 17 : Les yeux bouffis

« Les yeux bouffis. La bouche pâteuse. Une dizaine de cadres en vacances avalent
d’un trait le verre d’eau tiède au jus de citron que leur tendent des hôtesses en tong.
Ils déroulent leur tapis sur la terrasse en marbre et entament la salutation au soleil,
face à la mer. » Alors que je lisais ces quelques phrases tiré d’un roman de Veillon,
ma mère m’appela. Je n’en pouvais plus de ses injonctions. (1) ………… (2)
…………. Mais à quoi bon se plaindre? N’est-ce pas le lot de tout un chacun? Et
c’est ainsi que désespéré mais résigné je lui répondis sur un air enjoué: (3) …………

1. (1)

A- Quelle fichue littérature !

B- Les ordres rythment nos vies pour notre bien.

C- Quelle exquise existence !

D- Quelle fastidieuse existence !

2. (2)

A- pensais-je

B- je pensais

C- j’ai pensé

D- avais-je pensé

3. (3)

A- Mère, qu’y a-t-il encore ?

B- Lâche-moi, veux-tu bien ?

C- Chère mère que puis-je pour vous ?

D- Oui maman, besoin d’un coup de main ?

33
Correction : D, A, C
D-
La difficulté réside dans l’absence de la phrase qui suit, il faut donc être très attentif
aux nuances sémantiques et à l’expression idiomatique « ne plus en pouvoir » qui va
nécessairement orienter le ton du narrateur.
A
Absence de lien logique
Certes le narrateur lit, mais il ne juge pas de la qualité de ce qu’il vient de lire mais au
contraire, il juge l’insistance de sa mère à le sortir de ses lectures.
B
Contresens
Il faut comprendre que « injonctions » signifient « ordre », il est en colère contre les
ordres donnés par sa mère.
C
Contresens
« exquise » signifie merveilleuse et délicieuse existence, ce qui est le contraire de ce
que sous-entend la phrase précédente.
D
« fastidieuse » signifie « pénible » et « ennuyeux » ce qui reprend le pessimisme de
la phrase précédente.

A-
Il faut se questionner sur la grammaire : le temps et la syntaxe de la question dans le
discours direct.
A
Dans le discours direct, les questions rapportées sont inversées (verbe + sujet)
B
grammaire
Moment défini dans le temps : passé composé
C
grammaire
Le temps est correct mais au discours direct il faut inverser le verbe et le sujet.
D
grammaire
Moment défini dans le temps : passé composé
C-
Les 3 propositions signifient la même chose, seul le registre de langue change, il faut
donc bien comprendre l’état d’esprit du narrateur (phrase précédente) et être
familiarisé avec le registre soutenu et familier.
A
Registre de langue
La phrase précédente stipule qu’il est enjoué, soit heureux, jovial. La question «
qu’est-ce qu’il y a encore? » est plutôt agressive et traduit une exaspération de la
part du locuteur. En effet « encore » exprime la répétition et donc une lassitude.
B
Registre de langue
L’expression « lâche-moi » est très familière, ce qui n’est pas du tout le ton du texte,
plutôt soutenu.
C
Formulation très polie en adéquation avec le reste du texte.
D
Registre de langue L’expression « coup de main » est familière, ce qui n’est pas du
tout le ton du texte, plutôt soutenu. De plus, le narrateur parle d’injonctions, c’est à
dire d’ordre, or dans cette phrase, c’est le narrateur qui propose ses services.

34