Vous êtes sur la page 1sur 10

TP Télécommunications par satellite

MODLISATION ET SIMULATION D’UNE


CHAINE DE TRANSMISSION NUMERIQUE
(CDMA) SOUS MATLAB/SIMULINK

Réalisé par : Elmsiyah Soufian


Encadré par : M.Khadimi
Ech-chiadmiNisrine
1. Modélisation d’une chaine de transmission de base
1.1 Simulation de la chaine

Figure 1 : Chaine de base

1.2 Paramètres de simulations


 Nombre de bite : Nb=100
 = 10dB

Avec E l’énergie moyenne émise par bit et N la densité spectrale de puissance mono-latérale du
bruit AWGN

1.3 Résultats obtenus


Nombre de bits erronés : 100 bits

Taux d’erreur binaire TEB = =1

2. Insertion des blocs de modulation dans la chaine de transmission de base


2.1 Simulation de la chaine

Figure 2 : chaine de base avec modulation/démodulation DBPSK pour M=2.


2.2 Paramètres de simulations
 Nombre de bite : Nb=100
 = 10dB
 Modulation M-PSK avec M=2, 4, 8
Figure 3 : chaine de base avec modulation/démodulation QPSK pour M=4.

Figure 4 : chaine de base avec modulation/démodulation 8-PSK pour M=8.

2.3 Résultats obtenus

Taux d’erreur binaire TEB

BPSK DBPSK 8-PSK


TEB 2.4e-5 1.5e-3 0.23

On remarque que la modulation diminue le taux d’erreur binaire.

La BPSK est celle qui donne la meilleure TEB mais avec cette modulation le débit est faible par
rapport à la modulation 8-PSK.
3. Insertion des blocs d’étalement/dés-étalement du spectre dans la chaine
précédente

3.1 Simulation de la chaine

Figure3 : chaine de transmission DS-CDMA avec modulation M-PSK

3.2 Paramètres de simulations


 Nombre de bite : Nb=100
 Eb/N0 = 10dB
 Modulation M-PSK avec M=2, 4, 8
 Générateur des séquences PN pseudo aléatoire

3.3 Résultats obtenus

Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


TEB 0.38 0.46 0.51

On remarque que l’ajout du générateur des séquences PN dans la chaine augmente le taux d’erreur
binaire, mais cette séquence est nécessaire pour distinguer entre les utilisateurs ce que donne
l’avantage d’exploiter simultanément l’ensemble de la bande de fréquence et des intervalles de
temps, et par conséquent une meilleure gestion des ressources disponibles.
4. Insertion des blocs de codages et décodage dans la chaine précédente
4.1 Simulation de la chaine

Figure 4 : chaine de transmission DS-CDMA avec codage de canal

4.2 Paramètres de simulations


 Nombre de bite : Nb=100
 = 10dB
 Modulation M-PSK avec M=2, 4, 8
 Générateur des séquences PN pseudo aléatoire
 Codeur convolutif avec une longueur de contrainte Kc=7 et un générateur polynomial g1=171
et g2=133.
 Décodeur de Viterbi de type (Harde Decision) avec une longueur de contrainte Kc=7 et un
générateur polynomial g1=171 et g2=133.

4.3 Résultats obtenus

Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


0.63 0.53 0.54
TEB pour Eb/N0= 10

0.51 0.53 0.49


TEB pour Eb/N0= 5

0.54 0.48 0.5


TEB pour Eb/N0= -5

On remarque que la diminution de augmente le taux d’erreur binaire ce que normale puisque plus
le signal transmit est fort on a moins d’influence du canal. On remarque aussi que le TEB diminue
lorsqu’on a ajouté le codage canal.
5. DS-CDMA Multi Utilisateurs
5.1 Simulation de la chaine

Figure5 : DS-CDMA multi utilisateurs avec codage de canal

5.2 Paramètres de simulations


 Nombre de bite : Nb=100
 = 10dB
 Modulation M-PSK avec M=2, 4, 8
 Générateur des séquences PN pseudo aléatoire
 Codeur convolutif avec une longueur de contrainte Kc=7 et un générateur polynomial g1=171
et g2=133.
 Décodeur de Viterbi de type (Harde Decision) avec une longueur de contrainte Kc=7 et un
générateur polynomial g1=171 et g2=133.

5.3 Résultats obtenus


Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


TEB user 1 0.49 0.45 0.47

TEB user 2 0.49 0.44 0.48

On remarque que le taux d’erreur binaire augmente par rapport au cas mono utilisateur.

La déférence entre les deux TEB vient du code PN de chaque utilisateur.


6. Chaine de transmission satellitaire dans le cas de l’orbite géostationnaire
6.1 La transmission entre une station terrienne Vsat et un satellite :
6.1.1 Simulation de la chaine : une station terrienne Vsat et un satellite

Figure 6.1 : Chaine de transmission entre la station terrienne Vsat et le satellite

6.1.2 Paramètres de simulations


 Nombre de bite : Nb=100
 = 10dB

 Modulation M-PSK avec M=2, 4, 8


 Générateur des séquences PN pseudo aléatoire
 Codeur convolutif avec une longueur de contrainte Kc=7 et un générateur polynomial g1=171
et g2=133.
 Décodeur de Viterbi de type (Harde Decision) avec une longueur de contrainte Kc=7 et un
générateur polynomial g1=171 et g2=133.

6.1.3 Résultats obtenus


Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


TEB 0.49 0.56 0.47
6.2 La transmission entre une station terrienne Vsat à deux utilisateurs et un
satellite :
6.2.1 Simulation de la chaine : une station terrienne Vsat et un satellite

Figure 6.2 : Chaine de transmission entre une station terrienne Vsat à deux utilisateurs et le satellite

6.2.2Paramètres de simulations
 Mêmes paramètres que 6.2
 Initial states utilisateur 1 : [0 0 0 0 0 1] ; Initial states utilisateur 2 : [0 1 0 1 0 1] ;

6.2.3 Résultats obtenus


Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


TEB user 1 0.44 0.53 0.53

TEB user 2 0.51 0.41 0.56

Lorsqu’on augmente le nombre des utilisateurs le taux d’erreur binaire TEB augmente
6.3 La transmission entre deux stations terriennes Vsat et un satellite
6.3.1Simulation de la chaine : deux stations terriennes Vsat et un satellite
Figure 6.3 : Chaine de transmission entre deux stations terriennes Vsat chaqu’une à 2 utilisateurs et le
satellite

6.3.2Paramètres de simulations
 Mêmes paramètres que 6.2

6.3.3Résultats obtenus
Taux d’erreur binaire TEB

BPSK QPSK 8-PSK


TEB user 1 0.6 0.66 0.72

TEB user 2 0.59 0.56 0.52

TEB user 3 0.61 0.67 0.71

TEB user 4 0.64 0.57 0.51

Conclusion
Les performances de la chaine de communication CDMA est liées au type de modulation utilisé. En
effet, le taux d’erreur binaire augment lorsqu’on augmente l’ordre de modulation PSK, mais avec le
BPSK le débit est faible. Le rapport signal sur bruit affecte aussi le TEB, puisque le canal introduit
une atténuation sur le signal transmit.

Vous aimerez peut-être aussi