Vous êtes sur la page 1sur 11

9.

Fonctions d’approximation
Forme générale d’une fonction d’approximation d’un filtre :  𝑨 𝑿 𝑨𝟎 𝟏 𝑲 𝒋𝑿 𝟐 où 𝑨𝟎 est une constante et 
𝑲 𝒋𝑿 est la fonction caractéristique.
Pour les filtres polynomiaux, 𝑲 𝒋𝑿 est un polynôme et pour les filtres non polynomiaux ou à zéros de transmission,  
𝑲 𝒋𝑿 est une fraction rationnelle.
Pour certains types, le polynôme est la solution d’une équation différentielle qui régit un phénomène physique 
donné et qui porte le nom du type du filtre ; les équations différentielles de Bessel en sont un exemple. 

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 64
9.1 Fonctions d’approximation
de filtres polynomiaux

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 65
Fonction d’approximation des filtres de type Butterworth
• Module de la fonction de transfert normalisée :  𝐻 𝑆 1⁄ 1 1 𝜀 𝑆 ou bien  
𝐻 𝑗𝑋 1⁄ 1 𝜀 𝑋 , d’où  𝐾 𝑗𝑋 𝜀 𝑋 et les filtres de Butterworth sont 
polynomiaux.       5
Gain d'un filtre de type Butterworth

Remarque : Le gain statique 𝐺 est non nul pour un


0
filtre actif (𝐺 20 log 𝐻 et est noté 𝐻 ⌋ ).
• On utilise les polynômes de Butterworth pour -5

approximer la fonction de transfert du prototype -10

|H(jX)| en dB
n=1

passe‐bas normalisé . -15

• Réponse en fréquence monotone et presque
-20
n=2
plate dans la bande passante (maximally‐flat  n=3

-25
response).
• On démontre que 𝑓 𝑓 ⁄ 𝜀 ; 𝑓 est /                                                                                     
-30
10
-1
10
0 1
10
𝐴 𝑓 𝐴 et 0 𝐴 3 𝑑𝐵. Fréquence réduite X = F / Fc

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 66
Pôles des filtres de type Butterworth
Cas particulier : Lorsque 𝐴 3 𝑑𝐵 et pour 𝑋 1, on obtient : 𝜀 10 ⁄ 1 1
et donc  𝐻 𝑆 1⁄ 1 1 𝑆 . Deux cas se présentent :
• Si 𝑛 est pair, les pôles de  𝐻 𝑆 sont les racines de 𝑆 𝑒 d’où 𝑆 𝑒 / .
Rq. : afin d’assurer la stabilité du filtre, on ne conservera que les pôles à parties réelles 
négatives (au total, il y a 2𝑛 pôles : 𝑆 sin 𝜋 𝑗 cos 𝜋 ;  0 𝑘 2𝑛 1).
Ex. : 𝐻 𝑆 1 1 2 sin 𝑆 𝑆 1 2 sin 𝑆 𝑆 ; les coefficients en S de 𝐻 𝑆
sont les mêmes que ceux fournis dans la table des filtres de type Butterworth (slide  ).  
/
• Si 𝑛 est impair, les pôles sont les racines de 𝑆 𝑒 d’où 𝑆 𝑒 ; 0 𝑘 𝑛 1
(indices des pôles stables).
Ex. : 𝐻 𝑆 1⁄ 1 𝑆 1 𝑆 𝑆 . Le pôle réel pur correspond 
Les deux pôles complexes conjugués à 1 cellule passe‐bas
correspondent à 1 cellule passe‐bas de 1er ordre
de 2ème ordre 

Rq. : pour 𝑨𝒎𝒂𝒙 quelconque, les arguments des pôles 


sont les mêmes que ceux correspondant à 𝜺 𝟏 mais 
Composants et fonctions
Ex. 𝒏 𝟒
A. ACHOUR
les pôles sont situés sur un cercle de rayon 𝟏⁄𝒏 𝜺 . 67 Ex. 𝒏 𝟑
Filtres de type Chebychheff (ou Chebyshev) (type I)
• Type caractérisé par une raideur intéressante en bande coupée et par une oscillation (ripple) 
en bande passante (n’est pas gênante car 𝐴 3 𝑑𝐵 ; le taux 𝐷 reste négligeable).
• Nous avons  𝐾 𝑗𝑋 𝜀 𝐶 𝑋 où 𝐶 est le polynôme de Tchebyshev d’ordre 𝑛 défini par : 
𝐶 𝑋 cos 𝑛 cos 𝑋 pour 𝑋 1
𝐶 𝑋 cosh 𝑛 cosh 𝑋 pour 𝑋 1
D’où                                                           𝐴 𝑋 1 𝜀 𝐶 𝑋 ; 𝜀 1.
Aussi pour 𝑋 1, 𝐶 𝑋 oscille entre 0 et 1 et donc 𝐴 𝑋 varie entre 1 et  1 𝜀 :           
1
𝐻 𝑗𝜔 1
1 𝜀
et pour 𝑋 1, 𝐶 𝑋 augmente jusqu’à l’∞ : 𝐴 𝑋 est monotone et croissante.   
Propriétés : 𝐶 1 1 ∀ l’ordre n ; 𝐶 0 0 pour 𝑛 impair et 𝐶 0 1 pour n pair. 
Remarque : les polynômes 𝐶 𝑋 sont régis par la loi récurrente : 
𝐶 𝑋 1; 𝐶 𝑋 𝑋; 𝐶 𝑋 2𝑋 1 et 𝐶 𝑋 2𝑋𝐶 𝑋 𝐶 𝑋
A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 68
Filtres de type Chebyshev (type I)

• Pour 𝑛 impair, le gain statique 𝐺 0 0 𝑑𝐵 et pour 𝑛 pair, 𝐺 0 𝐴 (ondulation ou 


ripple dans la bande passante).
• On démontre que 𝑓 𝑓 cosh cosh où 0 𝐴 𝑓 𝐴 3 𝑑𝐵.
• Les pôles 𝑆 sont situés sur une ellipse :                                                                                             
𝑺𝒌 sin 𝛼 sinh 𝛽 𝑗 cos 𝛼 cosh 𝛽 avec 𝟎 𝒌 𝒏 𝟏 ;   
𝝅 𝝅 𝟏 𝟏
𝜶𝒌 𝒌 et 𝜷 sinh 𝟏 (=cte);  sinh 𝜷 et cosh 𝜷 désignent les rayons de l’ellipse.   
𝟐𝒏 𝒏 𝒏 𝜺
A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 69
Filtres de type Bessel – Relation liant  à 
• On ne s’intéresse pas ici à la fonction d’approximation, ni à la fonction caractéristique 
puisque la caractéristique fondamentale de ce type de filtre est la linéarité du diagramme de 
phase sur une large plage de fréquences (slide 46). 
On s’intéresse plutôt au temps de propagation de groupe 𝜏 .                                                           
Ce dernier est obtenu à partir  de 𝐻 𝑗𝜔 :
𝐻 𝑗𝜔 𝐴𝑒 avec  𝐴 𝐻 𝑗𝜔 et 𝜑 arg 𝐻 𝑗𝜔 , les quantités 𝐴 et 𝜑 sont des 
fonctions de la pulsation 𝜔.
Introduisons la fonction 𝐹 𝑝 et calculons 𝐹 𝑗𝜔 :
1 𝑑𝐻 𝑗𝜔 1 𝐴 𝜔 𝑒 𝑗𝜑 𝜔 𝐴 𝜔 𝑒 1 𝐴 𝜔 𝑑𝜑
𝐹 𝑗𝜔
𝐻 𝑗𝜔 𝑑 𝑗𝜔 𝑗 𝐴 𝜔 𝑒 𝑗 𝐴 𝜔 𝑑𝜔
soit                                                               𝐹 𝑗𝜔 𝜏
Conclusion : 𝜏 n’est autre que l’opposé de la partie réelle de 𝐹 𝑗𝜔 :
𝜏 𝑅𝑒 𝐹 𝑗𝜔 𝑅𝑒
A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 70
9.2 Fonctions d’approximation
de filtres non polynomiaux

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 71
Particularités
• Pour ce type de filtres, la fonction caractéristique 𝐾 𝑗𝑋 est une fraction rationnelle qui permet
des fréquences d’atténuations infinies, appelées aussi zéros de transmission.
• Conséquences immédiates : 
 Suppression d’une raie en faisant coïncider sa fréquence avec l’un des zéros de transmission
(ex : porteuse dans un filtre de démodulation) ;
 Suppression de raies indésirables qui sont très proches des raies utiles et ceci pour un ordre
𝑛 pas assez grand (on place un zéro de transmission juste après la fréquence de coupure du 
filtre). Zoom sur la bande passante

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 72
Filtres de type Cauer (ou elliptiques)
Améliorer la raideur ne signifie pas toujours augmenter l’ordre, 
signifie aussi choisir le type adéquat du filtre.

• Ce sont les filtres les plus intéressants du point de vue raideur, mais leurs 𝜏 ne sont pas 


réguliers, ce qui les exclue lorsque la réponse indicielle constitue une contrainte majeure 
(temps de réponse en particulier).
• Ondulations aussi bien en bande passante
qu’en bande coupée.
• Pour un ordre n donné, il y a 𝑛⁄2 (𝑛 pair) 
ou  𝑛 1 ⁄2 (𝑛 impair) zéros de transmission
et autant de fréquences pour lesquelles le gain
est nul.

A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 73
Filtres de type Tchebyshev inverse (type II)
• Meilleur compromis raideur de coupure/régularité de 𝜏 . Très utilisés dans les systèmes 
d’instrumentation. + : affaiblissement constant dans une large plage de fréquences de la BP.
• Fonction d’approximation : 
𝐴 𝑋 1 1⁄𝜀 𝐶 1⁄𝑋 où 𝐶 𝑋 est                                                                                        
le polynôme de Tchebyshev d’ordre n (slide 68).

Même gabarit pour les 3 types :


𝑨𝒎𝒂𝒙 𝟑𝒅𝑩, 𝑨𝒎𝒊𝒏 𝟔𝟎𝒅𝑩, 
𝒇𝒑 𝟏𝟎𝟎 𝑯𝒛 et 𝒇𝒂 𝟐𝟎𝟎 𝑯𝒛

Il faut disposer d’un Butterworth d’ordre élevé (couteux), pour se 
rapprocher des performances (rapidité par ex.) d’un Chebyshev
inverse d’ordre plus faible mais de réalisation plus complexe.
A. ACHOUR Composants et fonctions électroniques 74

Vous aimerez peut-être aussi