Vous êtes sur la page 1sur 16

Parmi les propositions suivantes concernant la technique d’hybridation in situ en

fluorescence (FISH), laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?


A - elle peut être réalisée sur des coupes de tissus congelés
B - elle peut être réalisée sur des coupes de tissus fixés et inclus en paraffine
C - elle permet la détection de mutation au niveau d’une séquence nucléotidique
D - elle peut être réalisée sur des chromosomes en métaphase étalés sur une lame de verre
E - elle peut être réalisée sur des prélèvements cytologiques

Question 2Question à réponses multiples

Une ou plusieurs des propositions suivantes concernant le léiomyome est (sont) exacte(s) :

A - c'est une tumeur bénigne

B - c'est une tumeur épithéliale

C - c'est une tumeur faite de cellules musculaires lisses

D - c'est une tumeur faite de cellules musculaires striées

E - c'est un sarcome

Question 3Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant la technique d’immunohistochimie (IHC),


laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?

A - elle peut être réalisée sur des coupes de tissus congelés

B - elle peut être réalisée sur des coupes de tissus fixés et inclus en paraffine

C - elle permet la détection du complexe antigène-anticorps

D - elle est utilisée lors d’un examen extemporané

E - elle peut être réalisée sur des prélèvements cytologiques

Question 4Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant l’acheminement des pièces opératoires au


laboratoire d’anatomie et cytologie pathologiques, laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?

A - les pièces opératoires doivent être de préférence communiquées à l’état frais même si il
n’y a pas de demande
d’analyse extemporanée
B - chaque fois que cela est possible, le chirurgien doit orienter la pièce opératoire et
repérer, s'il y a lieu, les
chaînes ganglionnaires d'un curage

C - un examen extemporané est réalisé à la fin de la procédure chirurgicale permettant de


déterminer la nécessité
d’une nouvelle chirurgie dans un second temps

D - le résultat d’un examen extemporané doit être confirmé par un examen habituel après
fixation et inclusion en
paraffine

E - lors d’un examen extemporané, la congélation tissulaire et la coupe au cryostat donnent


des résultats
morphologiques aussi bons qu'après inclusion du tissu en paraffine et coupe au
microtome

Réponse non enregistrée

Question 5Question à réponses multiples

Une ou plusieurs des propositions suivantes s'applique à la stéatose hépatocytaire :

A - elle est caractérisée par l'existence de vacuoles intracytoplasmiques hépatocytaires


optiquement vides sur des
coupes de tissu fixé inclus en paraffine

B - elle est essentiellement due à une accumulation de triglycérides intracellulaires

C-elle doit faire rechercher une intoxication alcoolique

D - elle ne régresse habituellement pas après l'arrêt de l'agent responsable

E - elle entraîne une atrophie hépatique

Réponse non enregistrée

Question 6Question à réponses multiples

Une ou plusieurs des lésions histologiques suivantes peut (peuvent) être couramment
observée(s) dans
l'hémochromatose génétique. Laquelle ou lesquelles ?

A - surcharge en fer dans le cytoplasme des hépatocytes

B - dépôts amyloïdes dans la paroi des branches de l'artère hépatique


C - surcharge en fer dans le cytoplasme des cellules musculaires cardiaques

D - surcharge en fer dans le cytoplasme des macrophages spléniques

E - granulomes épithélioïdes et gigantocellulaires hépatiques

Réponse non enregistrée

Question 7Question à réponses multiples

L'examen histologique d'une biopsie des glandes salivaires accessoires montre


des dépôts éosinophiles
extracellulaires dans la paroi des vaisseaux. Ces dépôts ont une biréfringence jaune-vert en
lumière polarisée après
coloration par le rouge Congo, et réagissent avec un anticorps dirigé contre les chaînes
légères d'immunoglobuline
lambda à l'examen immunohistochimique.

Parmi les pathologies suivantes, laquelle(lesquelles) est(sont) compatible(s) avec cet


examen histologique ?

A - la panartérite noueuse avec présence de dépôts fibrinoïdes dans la paroi des vaisseaux

B - l’amylose secondaire à une maladie inflammatoire chronique

C - la hyalinose vasculaire dans le cadre d'une microangiopathie diabétique

D - l’amylose secondaire à une tumeur endocrine

E - l’amylose secondaire à un syndrome immunoprolifératif

Réponse non enregistrée

Question 8Question à réponses multiples

La fibrose d'un organe est possiblement responsable d'une ou de plusieurs des


conséquences suivantes :

A - l’hypertrophie de l'organe

B - l’atrophie de l'organe

C - la modification de son mode de vascularisation

D - l’insuffisance fonctionnelle

E - la modification de consistance
Réponse non enregistrée

Question 9Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant le cancer du sein, laquelle(lesquelles) est(sont)


exacte(s) :

A - le carcinome infiltrant du sein le plus fréquent est le carcinome canalaire

B - les 3 items du score de Scarff, Bloom et Richardson sont la différentiation tumorale, le


degré des atypies cytonucléaires et le nombre de mitoses

C - une recherche d’amplification de HER2 par hybridation in situ en fluorescence (FISH) doit
être effectuée
systématiquement

D - la recherche d'une expression immunohistochimique de HER2 par les cellules


tumorales est effectuée
systématiquement

E - une recherche d’amplification de HER2 par hybridation in situ en fluorescence (FISH) doit
être uniquement effectuée sur les tumeurs du sein exprimant fortement les récepteurs aux
oestrogènes et à la progestérone

Réponse non enregistrée


Question 10Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) :

A - l’adénocarcinome canalaire est une tumeur épithéliale

B - l’adénocarcinome lobulaire est une tumeur épithéliale

C - la mastose fibrokystique est une lésion maligne

D - la mastose fibrokystique est une lésion dystrophique

E - le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme

Réponse non enregistrée


Question 11Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant la stéatose hépatocytaire, laquelle(lesquelles)


est(sont) exacte(s) ?
A - elle est caractérisée par l'existence de vacuoles intracytoplasmiques hépatocytaires
optiquement vides sur des
coupes de tissu fixé et inclus en paraffine, colorées par l'hématoxyline-éosine-safran

B - elle est essentiellement due à une accumulation de triglycérides intracellulaires

C - elle doit faire rechercher une intoxication alcoolique

D - elle ne régresse habituellement pas après l'arrêt de l'agent responsable

E - elle entraîne une atrophie hépatique

Réponse non enregistrée

Question 12Question à réponses multiples

Laquelle (lesquelles) de ces propositions est (sont) vraie(s) ? :

A - l’adénocarcinome est une prolifération épithéliale maligne glandulaire

B - le papillome est une prolifération épithéliale bénigne malpighienne

C - le rhabdomyome est une prolifération conjonctive bénigne musculaire lisse

D - un sarcome peut se développer à partir du tissu adipeux

E - l’adénome colique est considéré comme une lésion précancéreuse

Réponse non enregistrée

Question 13Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant les cellules épithélioïdes, laquelle(lesquelles)


est(sont) exacte(s)?

A - elles ont une origine lymphocytaire

B - elles ont une origine macrophagique

C - elles ont une origine fibroblastique

D - elles peuvent être observées lors des réactions inflammatoires dues à certaines
infections parasitaires

E - elles ont une origine épithéliale

Réponse non enregistrée


Question 14Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes, donnez celle correspondant à l'ordre chronologique


de déroulement (du début vers
la fin) d'une réaction inflammatoire nécrosante après agression tissulaire en prenant
les numéros correspondant aux
items suivants :

1 = granulome cellulaire, 2.= congestion, 3 = détersion, 4.= fibrose, 5 = diapédèse

A - 13452

B - 25134

C - 12345

D - 54321

E - 53412

Réponse non enregistrée

Question 15Question à réponses multiples

Parmi les lésions histologiques suivantes, laquelle(lesquelles) peut(peuvent) se voir au cours


d'une hépatopathie
alcoolique au stade de cirrhose?

A - les corps de Mallory

B - la stéatose

C - l'infiltrat inflammatoire de polynucléaires neutrophiles

D - un carcinome hépatocellulaire

E - la fibrose

Réponse non enregistrée

Question 16Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant les adénocarcinomes, laquelle(lesquelles)


est(sont) exactes?

A - environ 40% des adénocarcinomes lieberkhünien coliques sont sporadiques


B - les 2 gènes les plus souvent impliqués dans le syndrome de Lynch sont hMLH1 et hMSH2

C - un adénocarcinome colique survenant à 40 ans doit systématiquement faire rechercher


une instabilité des
microsatellites

D - les adénocarcinomes coliques surviennent le plus souvent sur un adénome préexistant

E - le syndrome de Lynch est une maladie génétique autosomique récessive

le pron enregistrée

Question 17Question à réponses multiples

Parmi les lésions suivantes, laquelle(lesquelles) est(sont) bénigne(s)

A - un adénome

B - un papillome

C - un lymphome

D - un lipome

E - un adénocarcinome

Réponse non enregistrée

Question 18Question à réponses multiples

Parmi les données suivantes, laquelle(lesquelles) permet(tent) d’établir la classification


pTNM ?

A - la taille de la tumeur

B - le grade histologique

C - la présence ou non de métastases à distance

D - l'aspect des noyaux des cellules tumorales

E - la présence de foyers de nécrose

Réponse non enregistré

Question 19Question à réponses multiples


Une ou plusieurs des propositions suivantes concernant l'organisation d'une
tissuthèque dans un Département de
Pathologie est (sont) exacte(s) :

A - elle permet la conservation de tissus nécessaires pour l'étude de nouveaux


marqueurs diagnostiques

B - elle permet une plus grande rapidité du diagnostic histopathologique initial

C - elle permet la conservation de tissus nécessaires pour l'étude de nouveaux


marqueurs pronostiques

D - elle permet la conservation de tissus nécessaires pour l'étude de facteurs de


réponse à des thérapies ciblées

E - elle ne concerne que les prélèvements tissulaires congelés enregistrés dans un


Département de Pathologie

Question 20Question à réponses multiples

Cocher la(les) réponse(s) exacte(s). L’étude Anatomo-Pathologique d’une pièce de résection


d’un cancer a pour
objectif(s) :

A - de préciser le type histologique du cancer

B - d’apprécier la qualité de l’exérèse

C - de rechercher des marqueurs pronostiques permettant parfois d‘établir un grade

D - d’établir le stade d’invasion selon le système international TNM

E - n’a pas d’impact sur la prise en charge thérapeutique ultérieure du malade

Réponse non enregistrée


Question 21Question à réponses multiples

Concernant la réalisation de prélèvements destinés à la congélation lors de l’étude


anatomo-pathologique d’une pièce de résection fraîche d’un cancer, quelle(s) proposition(s)
est(sont) vraie(s) ?

A - les fragments sont cryopréservés en azote liquide ou dans des congélateurs

B - elle est systématique sauf prélèvement extemporané


C - elle permet d’effectuer certaines techniques qui ne peuvent pas être faites sur tissu fixé
et inclus en paraffine

D - elle justifie que les pièces chirurgicales arrivent fraîches dans le laboratoire de pathologie

E - elle a un double intérêt : la recherche de marqueurs qui ne peuvent être étudiés sur
tissus fixés et la constitution
d’une banque de tissu congelés à visée sanitaire et de recherche

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 22Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant la classification histogénétique des cancers,


laquelle(lesquelless) est(sont) exacte(s) ?

A - elle tient compte de l’agressivité du cancer

B - elle tient compte de l’aspect morphologique de la tumeur

C - elle intègre le grade histologique

D - elle a une signification pronostique

E - elle permet de guider l’attitude thérapeutique

Réponse non enregistrée

Question 23Question à réponses multiples

Indiquer, parmi les termes suivants, celui ou ceux qui désigne(nt) une tumeur à
différenciation malpighienne :

A - carcinome épidermoïde

B - adénocarcinome

C - carcinome in situ du col utérin

D - papillome

E - mélanome

Réponse non enregistrée


Question 24Question à réponses multiples

Devant une tumeur maligne indifférenciée envahissant un ganglion lymphatique,


l’immunohistochimie peut utiliser un
ou plusieurs des anticorps suivants pour préciser la nature de la tumeur, lequel(lesquels) ?

A - des anticorps Anti-cytokératine pour reconnaître un carcinome

B - des anticorps Anti-PS100 pour reconnaître un angiome

C - des anticorps Anti-CD20 pour reconnaître un lymphome T

D - des anticorps Anti-CD45 pour reconnaître un lymphome

E - des anticorps Anti-récepteurs hormonaux pour suggérer une origine mammaire primitive

Réponse non enregistrée

Question 25Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant les dysplasies du col laquelle(lesquelles)


est(sont) exacte(s)

A - elles peuvent intéresser l’épithélium malpighien exocervical

B - elles peuvent intéresser l'épithélium endocervical (Pas sûr mais plutôt vrai)

C - dans les dysplasies de bas grade, les anomalies cytonucléaires et architecturales


intéressent toute la hauteur
de revêtement malpighien

D - elles évoluent toujours vers un carcinome in situ

E - le frottis cervico-utérin est un moyen de dépistage fiable de ces lésions

Réponse non enregistrée


Question 26Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant l'adénocarcinome colorectal développé


sur une polypose
adénomateuse familiale, laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?

A - c'est un exemple de cancer colorectal sporadique

B - il illustre la carcinogenèse colorectale selon la séquence adénome-adénocarcinome

C - il est lié à l'instabilité des séquences microsatellites de l'ADN gène PAF


D - il est associé à une mutation constitutionnelle d'un allèle du gène APC

E - il doit faire l'objet d'une étude immunohistochimique à la recherche


d'une altération de l'expression des protéines
de réparation de l'ADN (MisMatch Repair ou MMR)

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 27Question à réponses multiples

Une ou plusieurs des lésions suivantes caractérise(nt) un tissu de réparation :

A - présence de granulomes épithélioïdes et gigantocellulaires

B - néovascularisation

C - nécrose tissulaire

D - prolifération fibroblastique

E - œdème

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 28Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant l’évaluation du statut HER2 d’un


adénocarcinome mammaire,
laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?

A - c'est un paramètre du grade de Scarff et Bloom

B - elle est évaluée par une technique d’immunohistochimie

C - elle présente un intérêt théranostique

D - elle présente un intérêt pronostique

E - par la technique d’hybridation in situ en fluorescence , elle constitue la technique de


référence

Réponse non enregistrée


Question 29Question à réponses multiples

Sélectionnez la (les) réponse(s) exacte(s). Les dépôts amyloïdes sont :

A - intracellulaires

B - éosinophiles

C - constitués de fibrilles de protéines beta-plissées

D - colorés en bleu par la technique de Perls

E - biréfringents (biréfringence jaune-vert) en lumière polarisée après coloration par le


Rouge Congo

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 30Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant la technique du ganglion sentinelle,


laquelle(lesquelles) est(sont) vraie(s)?

A - son objectif est d'indiquer un curage ganglionnaire, lorsque le ganglion sentinelle


est normal

B - la technique repose sur l'étude du premier ganglion de drainage de la zone de


l'organisme où est développé le
cancer primitif

C - la résection du ganglion est faite après repérage préopératoire

D - l'analyse du ganglion sentinelle est effectuée sur curage ganglionnaire

E - l'analyse du ganglion sentinelle peut reposer sur une cytoponction

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 31Question à réponses multiples

La recherche d’un virus peut se faire dans un prélèvement tissulaire fixé au formol et inclus
en paraffine par une ou
plusieurs des techniques suivantes. Laquelle ou lesquelles ?
A - immunohistochimie

B - hybridation moléculaire in situ

C - culture cellulaire

D - histoenzymologie

E - microscopie électronique

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 32Question à réponses multiples

: Parmi les propositions suivantes concernant le dépistage des cancers du sein et du col de
l’utérus, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?

A - La détection de koïlocytes lors de l’analyse d’un frottis cervico-utérin signifie l’existence


d’une infection locale à
Human Papilloma Virus mais ne signifie pas l’existence d’un cancer

B - Les Human Papilloma Virus (HPV) les plus fréquemment impliqués dans le dévelopement
de cancer du col de
l’utérus sont les HPV de type 16 et 18

C - Les cancers du col de l’utérus apparaissent très rapidement après infection par un
Human Papilloma Virus

D - Le dépistage du cancer de col de l’utérus par frottis cervico utérin est indiqué à partir de
45 ans

E - Le dépistage du cancer du sein par mammographie est indiqué à partir de 30 ans

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 33Question à réponses multiples

Une tumeur bénigne dont les cellules tumorales expriment la cytokératine à l'examen
immunohistochimique peut
correspondre à une ou plusieurs des tumeurs suivantes :
A - un chondrome

B - un papillome

C - un naevus

D - un adénome

E - un lipome

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 34Question à réponses multiples

Parmi les tumeurs suivantes, laquelle (lesquelles) a (ont) une différenciation musculaire lisse
:

A - un schwannome

B - un leiomyosarcome

C - un carcinome

D - un lymphome

E - un léiomyome

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 35Question à réponses multiples

L'examen histologique d'une ponction biopsie d'un nodule du foie, dirigée


par l'examen échographique, montre une
tumeur épithéliale maligne dont les cellules tumorales sécrètent de la bile. Il s'agit
(une ou plusieurs réponses
exactes) :

A - d'une métastase hépatique d'un adénocarcinome primitif colique

B - d'une métastase hépatique d'un mélanome

C - d'une métastase hépatique d'un adénocarcinome pancréatique


D - d'un adénocarcinome des voies biliaires intrahépatiques

E - d'un carcinome hépatocellulaire

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 36Question à réponses multiples

Chez une femme ayant un adénocarcinome mammaire prouvé histologiquement sur une
biopsie, quel(s) est(sont)
le(les) examen(s) immunohistochimique(s) complémentaire(s) à demander
systématiquement pour évaluer le
pronostic et une éventuelle réponse à une thérapeutique ciblée ?

A - la recherche d'une expression des cytokératines par les cellules tumorales

B - la recherche d'une expression des récepteurs aux oestrogènes dans le noyau des
cellules tumorales

C - la recherche d'une expression des récepteurs à la progestérone dans le noyau des


cellules tumorales

D - la recherche de l'expression de l'antigène de prolifération Ki67 dans le noyau


des cellules tumorales

E - la recherche de l'expression du récepteur HER2 (c-erb2) au niveau de la membrane


plasmique des cellules
tumorales

Réponse non enregistrée

Enregistrer la réponse

Question 37Question à réponses multiples

Parmi les propositions suivantes concernant l’hyperplasie tissulaire laquelle(lesquelles)


est(sont) exacte(s) ?

A - elle correspond à l’augmentation du nombre des cellules du tissu

B - elle est habituellement le témoin d’une augmentation de l’activité fonctionnelle

C - elle correspond à l’augmentation de la taille des cellules composant le tissu

D - elle survient dans les tissus capables de renouvellement cellulaire


E - elle peut constituer des nodules visibles en macroscopie