Vous êtes sur la page 1sur 5

INTRODUCTION

Qu’est ce que la démographie ?


Le mot démographie vient du mot grec « demos » qui signifie peuple (population) et le mot
« graphie » qui signifie description, analyse.
L’objet de la démographie est d’étudier la population humaine, elle traite les compositions des
groupes humains, les causes et les influences de variation de cette population étant un agrégat.
La démographie s’intéresse à l’étude des mouvements qui se produisent dans cette population
ainsi qu’aux divers facteurs agissants : la taille de la population dépend des naissances, des décès,
des émigrés.
Les naissances et les immigrés permettent des entrées dans la population, alors que les décès et
les émigrés permettent des sorties.
Ainsi la population est en perpétuel mouvement.
La démographie permet de prévoir certaines évolutions de la population, elle permet aussi de
poser clairement les problèmes pendant qu’il est encore temps, elle doit donc éclairer les pouvoir
publics lorsqu’ils sont amenés à prendre des décisions concernant la création d’écoles et la
politique scolaire, la durée de travail, l’organisation du système de travail, l’urbanisation…
Pour aboutir à ces fins, la démographie se base sur les indicateurs démographiques, analyser et
interpréter les résultats.

LES SOURCES DE DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES

La démographie se base sur deux principales catégories de données qui sont en fait
complémentaires : la première s’attache à étudier l’état de la population à un instant donné et à
connaître particulièrement sa taille et sa structure (répartition par sexe, par âge, par milieu de
résidence, par activité …)
La deuxième catégorie s’intéresse à suivre des mouvements de la population en enregistrant
d’une façon continue les naissances, les décès, les mariages et les divorces, les migrations.
Ces éléments permettent d’étudier les mouvements naturels à travers la natalité et la mortalité et
les mouvements migratoires.
I – Sources d’information de l’état de la population :
1 – Le recensement de la population :
Sauf événements majeurs, l’état de la population est une caractéristique qui évolue très lentement.
A l’origine il s’agissait d’un dénombrement pour les besoins militaires (recrutement pour la
défense du pays ou la conquête de nouveaux territoires), et pour les besoins du fisc.
A – Définition :
Le recensement est une opération qui consiste à préparer, collecter, traiter, analyser et publier les
caractéristiques démographiques, sociales et économiques se rapportant à un moment donné à
www.e-tahero.net

tous les habitants d’un territoire. Ce territoire peut être le territoire national (recensement partiel).
Le recensement est une opération qui se caractérise par :
- L’exhaustivité (totale)
- La simultanéité (en même temps)
- La spontanéité (des réponses)

Le Portail de Etudiants d’Economie


1
B – Cadre juridique :
- Le recensement est régie par une loi qui détermine :
- La population à recenser.
- La date et la durée du recensement.
- L’indemnisation de personnes mobilisées.
C – Population à recenser :
Il s’agit de recenser l’ensemble de la population se trouvant sur le territoire national sans
omission ni double compte, à un moment donné qui est la date de référence du recensement.
On peut donc distinguer :
La population de fait : qui est constituée de personnes résidantes présentes et les populations de
passage.
La population de juré : (ou de droit) qui est constituée de personnes résidentes présentes et
personnes temporairement absentes.
La notion de résidence se définie par un séjour effectif ou probable d’au moins 6 mois dans un
territoire.
Ainsi le ménage est constitué par ses membres présents et ceux temporairement absents au
moment du recensement.
Les invités ou les visiteurs sont comptabilisés dans leurs ménages habituels en tant que
temporairement absents, et en tant que personnes de passage dans le ménage où ils se trouvent au
moment du recensement.
2 – Les enquêtes par sondage :
Les enquêtes par sondage sont des opérations statistiques spécifiques qui touchent généralement
un sujet ou un thème précis (l’emploi, la démographie, la consommation, les prix …)
Le recensement touche l’ensemble de la population alors que l’enquête n’étudie qu’une partie de
cette population appelée échantillon.
Le choix des unités statistiques qui feront partie de l’échantillon se fait de manière à donner à
toutes les unités la même chance d’appartenir à l’échantillon. Le choix est donc basé sur les
probabilités.
A – Base de sondage :
C’est la liste de toutes les unités statistiques susceptibles de faire partie de l’échantillon. Elle doit
être complète, si la base de sondage n’est pas complète alors il faut l’actualisé.
Pour les enquêtes démographiques, la base de sondage provient du dernier recensement de la
population.
B – Choix de l’échantillon :
L’échantillon doit être représentatif de l’ensemble de la population, les tirages des unités
statistiques se fait avec probabilités égales ou inégales avec sondage stratifié par grades ou à
plusieurs niveaux.
www.e-tahero.net

Plus un échantillon est représentatif de l’ensemble de la population, plus il y a une grande


efficacité, c'est-à-dire les résultats obtenus sont proches de la réalité.

Le Portail de Etudiants d’Economie


2
C – La taille de l’échantillon :
Plus la taille de l’échantillon est grande plus le coût de l’opération est grand ; et plus la taille de
l’échantillon est grande plus la précision est grande. La taille de l’échantillon est généralement
définie par l’équilibre ou l’optimum entre le budget à loué à l’opération et le niveau de précision
souhaité.
Le développement des techniques informatiques a permis de disposer de données statistiques et
démographiques dans des temps plus brefs et avec un coût moindre.
D – Objectifs des enquêtes :
Une enquête par sondage peut avoir comme objectifs d’étude :
- Un seul phénomène (migration, emploi, la fécondité).
- Plusieurs phénomènes (enquêtes à objectifs multiples).
E – Méthodes de choix de l’échantillon :
* Méthode par choix raisonnés :
Cette méthode nécessite une connaissance parfaite de la population étudiée. Cependant, elle
présente les lacunes suivantes :
- Impossibilité de calculer l’erreur.
- Aucune assurance garantie que l’échantillon soit représentatif de la population.
* Sondage probabiliste :
C’est un sondage qui se base sur les probabilités.
- Tirage systémique : cette technique consiste à donner à chaque unité la même chance
d’être choisie. Ce tirage se fait généralement à la base des tables de nombres au hasard.
- Tirage stratifié : le regroupement de la population en sous ensembles plus ou moins
homogènes appelés Strate permet de minimiser l’écart entre la vraie valeur de la
population et celle estimée à partir de l’échantillon. Cet écart est l’erreur commise.
Comparaison entre recensement et enquête par sondage :
Recensement Enquête
Couverture Exhaustive (toute la population) Echantillon
Coût Très élevé Faible
Les résultats Image de la population (réalité) Estimés, mais il y a une
Gestion Lourde efficacité
Plan juridique Date et durée régies par la loi Facile à gérer
Thèmes abordés Plusieurs thèmes ---
Spécialisés (1 ou 2 thèmes)
II – Sources de mouvement de la population :
Il s’agit de l’information détenue par différents départements ministériels, organismes qui
permettent de calculer certains indices démographiques.
A – L’état civil :
www.e-tahero.net

C’est une source fondamentale pour les statistiques de mouvement de population. Les statistiques
de l’état civile ne peuvent mesurer les mouvements de la population que si elles sont complètes,
c'est-à-dire que tous les événements (naissantes ou décès) survenus sur un territoire sont déclarés
et enregistrés.

Le Portail de Etudiants d’Economie


3
B – Les statistiques sous produites :
Il s’agit des informations collectées par les différents départements ministériels qui peuvent être
utilisées par le démographe. Exemple : ministère de la santé (les maladies, les causes des décès
…) l’éducation (nombre d’élèves, des étudiants, des diplômés …)
www.e-tahero.net

Le Portail de Etudiants d’Economie


4
L’ÉTAT DE LA POPULATION
Evolution de la population du Maroc
Années Population (en 1000) Taux d’accroissement (%)
1900 5000 0,7
1912 5400 1,0
1936 7040 1,3
1952 8953 1,7
1960 11626 2,5
1971 15379 2,8
1988 20419 2,6
1994 26073 1,4
2004 29891
1 – Population totale :
Le taux nécessaire pour que la population double ?
Pt = P0 (1 + )t
2P0 = P0 (1 + )t
2 = (1 + )t
Log 2 = t. log (1 + )t
log 2 0,70 0,70
t    70ans
log(1   ) t
 0,01
- Pour une population qui s’accroire à un rythme de 2%
- Pour ce calcul on utilise le logarithme népérien
2 – Répartition géographique de la population :
Taux d’urbanisation = × 100
Facteurs qui influence l’évaluation de la population :
- Accroissement naturel
- Exode rural
- Extension des périmètres urbains
- Reclassement de certains douars en centres urbains
3 – Répartition de la population par sexe :
a – Le rapport de masculinité :
Rapport de Masculinité = × 100 il est 105 ‰
Il y a 105 ‰ de naissances masculines contre 100 ‰ féminines
Le taux de mortalité est plus élevé pour le sexe masculin.
Facteur de l’évolution :
Effet d’âge
www.e-tahero.net

Effet de génération (chaque génération à sa propre spécificité)


a – Le taux de masculinité :
Taux de masculinité = × 100

Le Portail de Etudiants d’Economie


5

Vous aimerez peut-être aussi