Vous êtes sur la page 1sur 43

Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

FA156875 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN ISO 14122-4


Décembre 2007

Indice de classement : E 85-004

ICS : 13.110 ; 91.060.30

Sécurité des machines


Moyens d'accès permanents aux machines
Partie 4 : Échelles fixes

E : Safety of machinery — Permanent means of access to machinery —


Part 4: Fixed ladders
D : Sicherheit von Maschinen — Ortsfeste Zugänge zu maschinellen Anlagen —
Teil 4: Ortsfeste Steigleitern

Norme française homologuée


© AFNOR 2007 — Tous droits réservés

par décision du Directeur Général d'AFNOR le 28 novembre 2007 pour prendre effet
le 28 décembre 2007.
Remplace la norme homologuée NF EN ISO 14122-4, de mai 2005.

Correspondance La Norme européenne EN ISO 14122-4:2004 a le statut d'une norme française et


reproduit intégralement la Norme internationale ISO 14122-4:2004.

Analyse Le présent document fait partie d'une série de quatre normes européennes de
type B2 (normes de sécurité relatives à un groupe et traitent de dispositifs
conditionnant la sécurité) concernant les moyens d'accès, équipant de façon
permanente les machines.
Il s'adresse, en priorité, aux concepteurs pour obtenir une présomption de conformité
à la directive «Machines» sur les échelles fixes montées sur leurs machines, choisis
selon la norme NF EN ISO 14122-1 (E 85-001).
Les autres moyens d'accès permanents aux machines traités à ce jour sont :
— Partie 2 : Plates-formes de travail et passerelles (E 85-002) ;
— Partie 3 : Partie 4 : Echelles fixes (E 85-003).

Descripteurs Thésaurus International Technique : installation industrielle, bâtiment, machine,


moyen d'accès, échelle, matériel fixe, produit métallique, spécification, règle de
sécurité, dimension, installation, dispositif de protection, protection contre les chutes,
essai, résistance mécanique, essai de conformité, sécurité des machines, sécurité
du travail, prévention des accidents.

Modifications Par rapport au document remplacé, suppression de l’annexe NA relative aux moyens
d’accès pour les installations industrielles, transférée dans la NF E 85-016.

Corrections
Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, rue Francis de Pressensé — 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.org

© AFNOR 2007 AFNOR 2007 1er tirage 2007-12-P


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

Sécurité des machines UNM 45

Membres de la commission de normalisation


Président : M FRUGIER
Secrétariat : M BEZOS et M MARTINEZ — UNM

MLLE AIMÉ AMICS


M BALLAY UTE
M BARDAILLE RENAULT AUTOMOBILES
M BATAILLÉ INRS
M BERNARDEAU LE CAILLEBOTIS TOLARTOIS
M BRUHL CEA CEN FAR
M BUGAUD SYMOP
M CHARPENTIER INRS
M CIVET AFNOR
M COLUMEAU SEPRO ROBOTIQUE
M COMMO AFNOR
M CORNEILLE UTE
M DEBATTISTA EDF
M DELMAS CRAM
M DOUCHIN TROAX
MME DUSSAUGEY CISMA
M FRUGIER FIM
M GALAND STARTEC
M GAMBELLI FIM
MME GINESTY MINISTERE DE L’EMPLOI DE LA COHESION SOCIALE
ET DU LOGEMENT
M GIVET JAY ELECTRONIQUE
M GUILLARD UNITOP
M HIRTH CRAM ALSACE MOSELLE
M JOIRE-NOULENS GIMELEC
M LAMOUR PSA PEUGEOT CITROEN
M LEMOING HONEYWELL COMETA
M LEONARD SCHNEIDER ELECTRIC
M LUBINEAU CETIM
M MOGE HOBART
M MOULINET SYNAMAP
M MUGNIER GAMESYSTEM
M MULLER-WELT MULLER-WELT
M PAQUET SMURFIT CELLULOSE DU PIN
M PARASCANDOLO SYMOP
M PATUREL DITO ELECTROLUX
M PICART MINISTERE DE L’EMPLOI DE LA COHESION SOCIALE
ET DU LOGEMENT
MME PIERRE UTE
MME PROTIC AFNOR
M REGNIER DANTHERM FILTRATION
M ROLLAND PSA PEUGEOT CITROEN
MME SAILLET AFNOR
M SOBARU CETIM
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

—3— NF EN ISO 14122-4:2007

Avant-propos national

1) Moyens d’accès aux installations industrielles


En France, les moyens d’accès aux bâtiments et installations industrielles, y compris les parties de bâtiment ayant
pour fonction de donner accès à des machines, sont traités dans les normes NF E 85-013 à NF E 85-016.

2) Évolutions de l’EN ISO 14122-4


La norme EN ISO 14122-4 est destinée à la conception des moyens d’accès permanents aux machines dans l’objectif
de donner présomption de conformité de ces moyens d’accès à la directive Machines 98/37/CE.
Des évolutions sont en cours afin de prendre en compte les éléments suivants : LaM présomption de conformité à
la directive Machines n’a pas été accordée à la version actuelle de la norme NF EN ISO 14122-4, pour les raisons
indiquées dans la décision de la Commission européenne du 27 octobre 2006, reproduite ci-dessous. Une révision
du texte est donc engagée au CEN.

DÉCISION DE LA COMMISSION
du 27 octobre 2006
relative à la non-publication de la référence de la norme EN ISO 14122-4:2004
«Sécurité des machines — Moyens d’accès permanents aux machines — Partie 4 : Échelles fixes»
conformément à la directive 98/37/CE du Parlement européen et du Conseil
[notifiée sous le numéro C(2006) 5062]
(Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE)
(2006/733/CE)

LA COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES,


vu le traité instituant la Communauté européenne,
vu la directive 98/37/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin 1998 concernant le rapprochement des législations des
États membres relatives aux machines (1), et notamment son article 6, paragraphe 1,
vu l’avis du comité permanent institué par l’article 5 de la directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin
1998 prévoyant une procédure d’information dans le domaine des normes et réglementations techniques et des règles relatives
aux services de la société de l’information (2), considérant ce qui suit:
(1) La directive 98/37/CE prévoit que les machines ne peuvent être mises sur le marché et en service que si elles ne
compromettent pas la sécurité des personnes, des animaux domestiques ou des biens, lorsqu’elles sont installées et entretenues
convenablement et utilisées conformément à leur destination.
(2) Lorsqu’une norme nationale transposant une norme harmonisée dont la référence a fait l’objet d’une publication au Journal
officiel de l’Union européenne couvre une ou plusieurs exigences essentielles de santé et de sécurité prévue(s) à l’annexe I de la
directive 98/37/CE, la machine construite dans le respect de cette norme est présumée conforme aux exigences essentielles
concernées.
(3) En application de l’article 6, paragraphe 1, de la directive 98/37/CE, la France a formulé une objection formelle concernant
la norme EN ISO 14122-4:2004, adoptée par le Comité européen de normalisation (CEN) le 18 mars 2003 et dont la référence
n’a pas encore fait l’objet d’une publication au Journal officiel de l’Union européenne.
(4) Après examen de la norme EN ISO 14122-4:2004, la Commission a établi que les spécifications prévues dans liaison avec
les clauses 6.2 (Instructions pour l’utilisation) et 6.3 (Marquage) ne satisfont pas aux exigences essentielles 1.1.2, alinéa b)
(Principes d’intégration de la sécurité), 1.5.15 (Risque de glisser, trébucher ou tomber) et 1.6.2 (Accès au poste de travail ou aux
points d’intervention) de l’annexe I de la directive 98/37/CE.
(5) Concrètement, la solution technique décrite dans la norme EN ISO 14122-4:2004 (un dispositif antichute) ne prévient pas la
chute d’une personne d’une échelle fixe, mais limite uniquement les conséquences d’une chute et nécessite l’intervention
volontaire de l’opérateur, qui doit faire la démarche d’utiliser des équipements de protection individuelle.
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

NF EN ISO 14122-4:2007 —4—

(6) Les dispositifs antichute présentent plusieurs inconvénients majeurs. Premièrement, ils constituent une contrainte pour
l’opérateur. Celui-ci, en particulier s’il exécute fréquemment des opérations de maintenance, risque de ne pas utiliser les
équipements de protection individuelle pour manier une échelle fixe. Deuxièmement, les dispositifs en question peuvent
provoquer des phénomènes dangereux secondaires au cas où un opérateur tombe et heurte des parties fixes de la machine ou de
l’installation s’il n’y a pas de dégagement minimal au pied de l’échelle. En outre, cet espace libre doit obligatoirement être plus
grand que l’espace fermé nécessaire pour une crinoline. Troisièmement, les antichutes représentent une contrainte d’organisation
pour les entreprises (gestion des équipements de protection individuelle, compatibilité nécessaire entre ces équipements et le
système d’assurage) pouvant causer des dysfonctionnements qui, à leur tour, risquent de provoquer des accidents.
(7) Contrairement à l’exigence essentielle 1.1.2, alinéa b), de l’annexe I de la directive 98/37/CE, les clauses 4.3.2, 6.2 et 6.3 de
la norme EN ISO 14122-4:2004 placent les exigences relatives aux mesures de protection intégrées (crinoline) au même niveau
que les exigences uniquement adaptées aux risques résiduels (équipements de protection individuelle).
(8) L’objectif d’une norme telle que EN ISO 14122-4:2004 est de réglementer un aspect de la sécurité qui concerne une vaste
gaMME de machines, et non des cas spécifiques. Si, pour un type spécifique de machine, les exigences essentielles 1.1.2, 1.5.15
et 1.6.2 de l’annexe I de la directive 98/37/CE ne peuvent être pleinement satisfaites, une norme pour ce type de machines peut
spécifier d’autres mesures à prendre.
(9) La référence de la norme EN ISO 14122-4:2004 ne devrait donc pas faire l’objet d’une publication au Journal officiel de
l’Union européenne,

A ARRÊTÉ LA PRÉSENTE DÉCISION :


Article premier
La référence de la norme EN ISO 14122-4:2004 «Sécurité des machines — Moyens d’accès permanents aux machines —
Partie 4: Échelles fixes» ne fait pas l’objet d’une publication au Journal officiel de l’Union européenne.

Article 2
Les États membres sont destinataires de la présente décision.

Fait à Bruxelles, le 27 octobre 2006.


Par la Commission
Günter VERHEUGEN
Vice-président

3) Références aux normes françaises


La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante :
EN 131-2 : NF EN 131-2 (indice de classement : E 85-050-2)
EN 353-1 : NF EN 353-1 (indice de classement : S 71-502-1)
EN 363 : NF EN 363 (indice de classement : S 71-510)
EN 1070 : NF EN 1070 (indice de classement : E 09-003)
EN ISO 12100-2 : NF EN ISO 12100-2 (indice de classement : E 09-001-2)
EN ISO 14122-1 : NF EN ISO 14122-1 (indice de classement : E 85-001)
EN ISO 14122-2 : NF EN ISO 14122-2 (indice de classement : E 85-002)
EN ISO 14122-3 : NF EN ISO 14122-3 (indice de classement : E 85-003)
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

NORME EUROPÉENNE EN ISO 14122-4


EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Mars 2004

ICS : 13.110

Version française

Sécurité des machines — Moyens d'accès permanents aux machines —


Partie 4 : Échelles fixes
(ISO 14122-4:2004)

Sicherheit von Maschinen — Safety of machinery —


Ortsfeste Zugänge zu maschinellen Anlagen — Permanent means of access to machinery —
Teil 4: Ortsfeste Steigleitern Part 4: Fixed ladders
(ISO 14122-4:2004) (ISO 14122-4:2004)

La présente Norme européenne a été adoptée par le CEN le 18 mars 2003.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la Norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.

La présente Norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version dans
une autre langue faite par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale et
notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie,
Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie,
Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Centre de Gestion : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2004 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN ISO 14122-4:2004 F
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

EN ISO 14122-4:2004 (F)

Avant-propos

Le présent document EN ISO 14122-4:2004 a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 114 «Sécurité des
machines», dont le secrétariat est tenu par DIN, en collaboration avec le Comité Technique ISO/TC 199 «Sécurité
des machines».
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique,
soit par entérinement, au plus tard en août 2004, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en août 2004.
Le présent document a été élaboré dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission Européenne et
l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles de la (de) Directive(s) UE.
Pour la relation avec la (les) Directive(s) UE, voir l'Annexe ZA, informative, qui fait partie intégrante du
présent document.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants
sont tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,
Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République
Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

2
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

EN ISO 14122-4:2004 (F)

Annexe ZA
(informative)
Relation entre la présente norme européenne et les exigences essentielles
de la Directive EU Machine 98/37/CE, amendée par la irective 98/79/CE

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

La présente Norme européenne a été préparée dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission
Européenne et l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles de la
Directive Machines 98/37/CE, amendée par la directive 98/79/CE.
Après publication de la référence de la présente norme au Journal Officiel des Communautés européennes en vertu
de la Directive correspondante et mise en application en tant que norme nationale au sein d’au moins un État
membre, la conformité aux articles normatifs de la présente norme confère, dans les limites du domaine d’application
de la présente norme, une présomption de conformité aux Exigences Essentielles de cette Directive et aux
règlements correspondants de l'Association Européenne de Libre Échange.
AVERTISSEMENT — D'autres exigences et d'autres Directives EU peuvent être applicables au(x) produit(s)
relevant du domaine d'application de la présente norme.

3
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS
Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Avant-propos
L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de
normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée
aux comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du
comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec
la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI,
Partie 2.

La tâche principale des comités techniques est d'élaborer les Normes internationales. Les projets de Normes
internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur
publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités membres
votants.

L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de
droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable de ne
pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

L'ISO 14122-4 a été élaborée par le Comité européen de normalisation (CEN) en collaboration avec le comité
technique ISO/TC 199, Sécurité des machines, conformément à l'Accord de coopération technique entre l'ISO
et le CEN (Accord de Vienne).

Tout au long du texte du présent document, lire «… la présente Norme européenne …» avec le sens de
«… la présente Norme internationale …».

L'ISO 14122 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre général Sécurité des machines —
Moyens d'accès permanents aux machines :

— Partie 1: Choix d'un moyen d'accès fixe entre deux niveaux

— Partie 2: Plates-formes de travail et passerelles

— Partie 3: Escaliers, échelles à marches et garde-corps

— Partie 4: Échelles fixes

Pour les besoins de la présente partie de l'ISO 14122, l’annexe CEN concernant le respect des Directives du
Conseil européen a été supprimée.

© ISO 2004 – Tous droits réservés iii


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Sommaire Page

Avant-propos...........................................................................................................................................v
Introduction ............................................................................................................................................vi
1 Domaine d'application.................................................................................................................1
2 Références normatives................................................................................................................1
3 Termes et définitions...................................................................................................................2
4 Prescriptions de sécurité............................................................................................................. 6
4.1 Prescriptions générales............................................................................................................... 6
4.2 Résistance des échelles fixes ..................................................................................................... 7
4.2.1 Prescriptions générales............................................................................................................... 7
4.2.2 Éléments de raccordement.......................................................................................................... 7
4.2.3 Paliers ......................................................................................................................................... 8
4.3 Conditions pour l'installation d'un dispositif de protection contre les chutes.......................... 12
4.3.1 Conditions nécessitant un dispositif de protection contre les chutes....................................... 12
4.3.2 Choix du type de dispositif antichute ........................................................................................ 12
4.4 Échelle....................................................................................................................................... 12
4.4.1 Position des échelons............................................................................................................... 12
4.4.2 Échelons.................................................................................................................................... 14
4.4.3 Dispositifs antiglissement ......................................................................................................... 15
4.4.4 Dégagement entre l'échelle et les parties fixes de la zone environnant le moyen d'accès........ 15
4.5 Crinolines.................................................................................................................................. 15
4.6 Antichute mobile sur support d'assurage rigide ....................................................................... 16
4.7 Aires de départ et d'arrivée - Paliers.......................................................................................... 16
4.7.1 Aires de départ .......................................................................................................................... 16
4.7.2 Aires d'arrivée ........................................................................................................................... 18
4.7.3 Orifices d'accès......................................................................................................................... 18
4.7.4 Accès et sortie de la partie haute d'une échelle fixe en sécurité ............................................... 19
4.7.5 Paliers ....................................................................................................................................... 20
5 Vérification des prescriptions de sécurité ................................................................................. 22
5.1 Généralités................................................................................................................................ 22
5.2 Essais des échelles fixes à deux montants ............................................................................... 23
5.3 Essais de la crinoline ................................................................................................................ 23
5.4 Essais des échelles fixes à un montant..................................................................................... 25
5.4.1 Résistance et flexion d'un élément d'échelle ; Torsion des échelons........................................ 25
5.4.2 Résistance des échelons........................................................................................................... 26
5.4.3 Résistance du montant.............................................................................................................. 27
5.5 Essai des points d'ancrage........................................................................................................ 28
5.5.1 Échelles fixes à deux montants sans dispositif antichute ......................................................... 28
5.5.2 Échelles fixes à un seul montant ............................................................................................... 28
5.5.3 Échelles fixes équipées d’un système antichute sur support d’assurage rigide....................... 29
6 Instructions pour l’assemblage et l’utilisation........................................................................... 29
6.1 Instructions pour l’assemblage ................................................................................................. 29
6.2 Instructions pour l’utilisation des échelles avec antichute........................................................ 29
6.3 Marquage aux points d’entrée et de sortie ................................................................................ 30
Bibliographie......................................................................................................................................... 31

iv © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Avant-propos
Le présent document (EN ISO 14122-4:2004) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 114 “Sécurité
des machines”, dont le secrétariat est tenu par DIN, en collaboration avec le Comité Technique ISO/TC 199
“Sécurité des machines”.

Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique,
soit par entérinement, au plus tard en juin 2005, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en juin 2005.

Le présent document a été élaboré dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission Européenne
et l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles de la (de)
Directive(s) UE.

Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants
sont tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre,
Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie,
Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie,
Slovénie, Suède et Suisse.

© ISO 2004 – Tous droits réservés v


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Introduction
Le présent document constitue la quatrième partie du document "Sécurité des machines - Moyens d'accès
permanents aux machines". Les différentes parties de ce document sont les suivantes :

 Partie 1 : Choix d'un moyen d'accès fixe entre deux niveaux ;

 Partie 2 : Plates-formes de travail et passerelles ;

 Partie 3 : Escaliers, échelles à marches et garde-corps ;

 Partie 4 : Échelles fixes.

Le présent document est une norme de type B tel que mentionné dans l'EN 1070.

La présente norme doit se lire en conjonction avec les paragraphes 1.6.2 "Moyens d'accès au poste de travail
ou aux points d'intervention" et 1.5.15 "Risque de chutes" des exigences essentielles de sécurité exprimées
dans l'Annexe A de l'EN 292-2:1991/A1:1995. Voir également le paragraphe 5.5.6 "Dispositions relatives à la
sécurité de l'accès aux machines" de l'EN ISO 12100-2:2003 qui remplace l’EN 292-2.

Les dispositions du présent document peuvent être complétées ou modifiées par une norme de type C.

NOTE 1 Pour les machines couvertes par le domaine d'application d'une norme de type C et qui ont été conçues et
construites suivant les dispositions de cette norme, les dispositions de cette norme de type C sont prioritaires sur les
dispositions de la présente norme de type B.

NOTE 2 L'utilisation de matériaux autres que des métaux (matériaux composites, matériaux dits "avancés", etc.)
n'affecte pas l'application de cette norme.

vi © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

1 Domaine d'application
Le présent document s'applique à toutes les machines (fixes ou mobiles) où des moyens d'accès fixes sont
nécessaires.

L'objet du présent document est de définir les prescriptions générales de sécurité d'accès aux machines
mentionnées dans l'EN ISO 12100-2. L’EN ISO 14122-1 donne des recommandations concernant le choix
approprié des moyens d'accès lorsque l'accès nécessaire à la machine n'est pas directement possible à partir
du niveau du sol ou d'un plancher.

Le présent document s'applique aux échelles fixes qui font partie intégrante d'une machine.

Le présent document peut également s'appliquer aux échelles fixes donnant accès aux parties du bâtiment où
la machine est installée, à condition que la fonction principale de cette partie du bâtiment soit de donner accès
à la machine.

NOTE Le présent document peut être également utilisée pour les moyens d’accès qui sont hors du domaine
d’application du présent document. Dans ce cas, il convient de tenir compte des éventuelles réglementations nationales
ou autres.

Le présent document s'applique également aux échelles qui ne sont pas fixées de façon permanente sur la
machine et qui peuvent être démontées, déplacées sur le côté ou pivotées (montées sur pivot) pour certaines
opérations sur la machine (par exemple changement d’outils d’une grande presse).

Pour les phénomènes dangereux significatifs couverts par le présent document, voir Article 4 de
l’EN ISO 14122-1.

Le présent document n’est pas applicable aux machines qui ont été fabriquées avant la date de publication du
présent document par le CEN.

2 Références normatives
Les documents de référence suivants sont indispensables pour l'application du présent document. Pour les
références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du
document de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).

EN 131-2:1993, Échelles — Exigences, essais, marquage.

EN 353-1, Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur — Partie 1 : Antichutes mobiles
incluant un support d'assurage rigide.

EN 363, Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur — Systèmes d'arrêt des chutes.

EN 1070:1998, Sécurité des machines — Terminologie.

EN ISO 12100-2:2003, Sécurité des machines — Notions fondamentales, principes généraux de


conception — Partie 2 : Principes techniques (ISO 12100-2:2003).

EN ISO 14122–1, Sécurité des machines — Moyens d'accès permanents aux machines — Partie 1 : Choix
d'un moyen fixe entre deux niveaux (ISO 14122-1:2001).

EN ISO 14122–2, Sécurité des machines — Moyens d'accès permanents aux machines — Partie 2 :
Plates-formes de travail et passerelles (ISO 14122-2:2001).

EN ISO 14122-3, Sécurité des machines — Moyens d'accès permanents aux machines — Partie 3 : Escaliers,
échelles à marches et garde-corps (ISO 14122-3:2001).

© ISO 2004 – Tous droits réservés 1


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

3 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions donnés dans l'EN 1070:1998,
l’EN ISO 14122-1:2001 et les suivants s’appliquent.

Les principaux termes usités dans le présent document sont donnés en exemple dans les Figures 1, 2, 3 et 4.

3.1
échelle fixe à deux montants
échelle, selon le 3.1 de l’EN ISO 14122-1, qui est fixe et dont les échelons sont disposés entre les deux
montants auxquels ils sont attachés. Les montants supportent la charge (voir Figure 2)

3.2
échelle fixe à un seul montant
échelle, selon le 3.1 de l’EN ISO 14122-1, qui est fixe et dont les échelons sont attachés de part et d'autre du
montant. Le montant supporte seul la charge (voir Figure 3)

3.3
volée de l'échelle
partie continue d'une échelle fixe (voir Figure 1)

 entre les aires de départ et d'arrivée, dans le cas des échelles sans paliers ; ou

 entre l'aire d'arrivée ou l'aire de départ et le palier le plus proche ; ou

 entre deux paliers successifs

3.4
hauteur à franchir H d'une échelle fixe
distance verticale totale entre la surface d'accès de l'aire d'arrivée au sommet de l'échelle ou des échelles et
la surface d'accès de l'aire de départ à la base de l'échelle ou des échelles (voir Figure 1)

3.5
hauteur h d'une volée d'échelle
distance verticale entre le niveau de départ et le niveau d’arrivée de chaque volée (voir Figure 1)

3.6
dispositif antichute
moyen technique pour prévenir ou réduire le risque de chute de personnes depuis les échelles fixes

NOTE Les dispositifs de protection anti-chute couramment utilisés sont définis en 3.6.1 et 3.6.2.

3.6.1
crinoline
ensemble servant à limiter le risque de chute de personnes depuis l'échelle (voir Figure 2)

3.6.2
antichute mobile sur support d'assurage rigide
antichute
équipement de protection fixé à l'échelle, utilisé en combinaison avec un équipement de protection
individuelle, que tout usager a en sa possession avant d'être autorisé à utiliser l'échelle (voir également la
définition de l'EN 353-1 et de l'EN 363)

Dans le reste du texte l’abréviation "antichute" est aussi utilisée pour ce type de dispositif de protection contre
les chutes

2 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

3.7
niveau d'arrivée
niveau supérieur de l'environnement ou du palier intermédiaire sur lequel une personne se déplace après la
montée (voir Figure 1)

3.8
niveau de départ
niveau inférieur de l'environnement ou du palier intermédiaire sur lequel une personne se déplace pour
aborder la montée à l'échelle fixe (voir Figure 1)

3.9
palier intermédiaire
structure horizontale (plate-forme) entre deux volées consécutives d'une échelle (utilisée avec des échelles à
volées décalées) (voir Figures 1 et 4b)

3.10
palier de repos
surface équipée avec les moyens de protection nécessaires conçus pour permettre à l'utilisateur de l'échelle
de se reposer physiquement (voir Figures 1b, 10, 11 et 12)

3.11
palier d'accès
structure horizontale au niveau d'arrivée ou de départ utilisée par une personne comme moyen d'accès

3.12
trappe
dispositif normalement fermé qui peut être ouvert pour donner accès à travers une plate-forme ou à travers
d'autres structures horizontales analogues

© ISO 2004 – Tous droits réservés 3


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Position des paliers de repos

Dimensions en millimètres

H max = 10000 mm h max = 6000 mm

Figure 1.a : Échelle sans palier de repos (volée Figure 1.b : Échelle avec volées décalées
unique)

Légende
1 Niveau d'arrivée
2 Niveau de départ
3 Palier intermédiaire
4 Volée

Figure 1 — Hauteur des volées et emplacement des paliers

4 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Légende
1 Patte de fixation
2 Échelon
3 Montant d'échelle
4 Filants de crinoline
5 Arceau inférieur
6 Arceau intermédiaire
7 Plinthe
8 Marche palière
9 Portillon
10 Arceau supérieur
[A] Zone de sortie
[B] Crinoline

Figure 2 — Terminologie

© ISO 2004 – Tous droits réservés 5


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Légende
1 Montant
2 Échelon
3 Dispositif anti-glissement
4 Point d'ancrage

Figure 3 — Exemple d'échelle de hauteur inférieure à 3 000 mm à un seul montant

4 Prescriptions de sécurité

4.1 Prescriptions générales

Les matériaux, les dimensions des éléments constituant et le mode de construction utilisés doivent répondre
aux objectifs de sécurité du présent document.

Les échelles doivent être conçues pour répondre aux mêmes prescriptions d'installation que la machine, en
tenant compte si nécessaire, de conditions telles que les atmosphères agressives, les vibrations, etc.

Dans la mesure du possible, il convient que les échelles fixes soient conçues avec deux montants. Dans des
circonstances exceptionnelles (par exemple, une échelle continue avec un angle d'inclinaison variable ou
dans le cas d'un manque de place pour installer deux montants), les échelles fixes peuvent être installées
avec un seul montant.

Toutes les parties susceptibles d'être en contact avec les opérateurs doivent être conçues de manière à ne
pas attraper, blesser ou gêner c’est-à-dire qu'il convient d'éviter les angles vifs, les soudures avec bavures, ou
les aspérités, etc. L'ouverture ou la fermeture des parties mobiles (portillon) ne doit pas être la cause de
risques supplémentaires (par exemple cisaillement ou chute accidentelle) pour les personnes utilisant
l'échelle et celles se trouvant à proximité.

Les fixations, articulations, ancrages, supports et scellements doivent permettre d'obtenir une rigidité
suffisante et une stabilité de l'ensemble pour assurer la sécurité des opérateurs dans les conditions normales
d'utilisation.

6 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.2 Résistance des échelles fixes

4.2.1 Prescriptions générales

L’échelle, la plate-forme et la crinoline (lorsque installées) doivent satisfaire les prescriptions suivantes :

4.2.1.1 Élément d'échelle

On considère que les éléments de l'échelle répondent aux prescriptions en 4.2.1 lorsqu'ils se conforment aux
prescriptions de l'EN 131-2. La déformation maximum, comme indiqué au paragraphe 5.1, ne doit pas être
supérieure à 50 mm.

Dans le cas des échelles fixes à un seul montant, au lieu de l'essai de flexion latérale (voir 4.4 de
l'EN 131-2:1993), un essai de torsion doit être effectué par application de deux charges d'essai de 400 N
chacune. La déformation de l'échelle ne doit pas être supérieure à 20 mm (voir 5.4.3 et Figure 16). Pour les
échelons, la charge est appliquée sur une longueur de 100 mm à proximité des dispositifs latéraux
antiglissement. La déformation résiduelle de l'échelon ne doit pas être supérieure 0,3 % de la longueur de
l'échelon (voir 5.4.2 et Figure 15).

4.2.1.2 Crinoline

On considère que la crinoline répond à ces prescriptions si la déformation permanente résultant d'une charge
verticale de 1 000 N n’est pas supérieure à 10 mm et celle résultant d'une charge horizontale de 500 N n’est
pas supérieure à 10 mm (voir 5.3 et Figure 13).

4.2.1.3 Échelles fixes avec antichute

En plus des prescriptions du 4.2.1.1, l’ensemble constitué par l’échelle fixe et l'antichute doit être capable
d'arrêter la chute de l'opérateur (voir Article 5).

4.2.2 Éléments de raccordement

4.2.2.1 Généralités

Les éléments de raccordement tels que pattes, points d'ancrage, supports et fixations doivent garder
l'ensemble suffisamment rigide et stable de manière à assurer la sécurité de l'opérateur dans des conditions
normales d'utilisation (voir vérification en 5.5).

Dans le cas des échelles fixes avec un antichute les éléments de raccordement doivent résister aux forces
provoquées par l'antichute arrêtant la personne dans sa chute.

4.2.2.2 Points d'ancrage des échelles fixes

Les points d'ancrage et leurs raccordements doivent être capables de résister à 3 000 N par montant. On
considère qu'au maximum quatre points d'ancrages peuvent contribuer à supporter cette charge. Voir 5.5
pour la méthode d'essai.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 7


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.2.3 Paliers

Tous les paliers doivent se conformer aux prescriptions de l'EN ISO 14122-2.

Dimensions en millimètres

Figure 4.a — Vue de profil d'une échelle à crinoline

8 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Dimensions en millimètres

Figure 4.b — Vue de face d'une échelle à crinoline

© ISO 2004 – Tous droits réservés 9


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Dimensions en millimètres

Figure 4.c – Vue de dessus d'une échelle à crinoline

Dimensions en millimètres

Figure 4.d — Vue de dessus d'une échelle sans crinoline

Légende
1 Élément de raccordement
2 Portillon
3 Obstacle non continu
4 Pour ouverture maximale ≤ 0,4 m 2
5 Palier intermédiaire
Figure 4 — Dimensions principales des échelles et des crinolines

10 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Dimensions en millimètres

Légende
1 Voir 4.4.1.1
2 Voir 4.4.1.2 et Figure 6a
3 Obstacle non-continu

Figure 5 — Dimensions principales de l'échelle fixe à un seul montant

© ISO 2004 – Tous droits réservés 11


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.3 Conditions pour l'installation d'un dispositif de protection contre les chutes

4.3.1 Conditions nécessitant un dispositif de protection contre les chutes

L'échelle doit être équipée d'un dispositif de protection contre les chutes lorsque :

a) la hauteur de la volée de l'échelle est supérieure à 3 000 mm ;

b) la hauteur de l'échelle est inférieure ou égale à 3 000 mm, mais il existe un risque de chute au niveau de
la plate-forme de départ. Dans ce cas, la distance totale de chute depuis le niveau supérieur de l'échelle
peut être supérieure à 3 000 mm.

NOTE On considère qu'il existe un risque de chute lorsque la distance du centre de l'échelle au côté non protégé de
la plate-forme (ou d'une structure similaire) est inférieure à 3 000 mm.

4.3.2 Choix du type de dispositif antichute

Les deux solutions principales concernant la protection des utilisateurs d'échelles fixes contre le risque de
chutes dans le vide sont les crinolines ou les antichutes :

 la crinoline doit être choisie en priorité, car il s'agit d'un moyen toujours présent et le niveau de sécurité
réel est indépendant de l'activité de l'opérateur ;

 s'il n'est pas possible d'utiliser une crinoline, un équipement de protection individuelle doit être utilisé.
L'antichute nécessite l'intervention volontaire de l'opérateur. Si un harnais est utilisé avec un système
d'assurage incompatible avec un dispositif anti-chute mobile, il y a un risque (prescriptions pour les
informations d'utilisation voir Article 6).

Un antichute doit être conçu uniquement pour des accès particuliers et à faible fréquence (par exemple,
maintenance).

NOTE Un équipement approprié de protection individuelle contre les chutes peut arrêter une chute mieux qu'une
crinoline.

4.4 Échelle

Les dimensions principales doivent être déterminées conformément aux 4.4.1 à 4.4.4 (voir également les
Figures 4 et 5).

4.4.1 Position des échelons

4.4.1.1 Espacement entre les échelons

L'espacement entre deux échelons successifs doit être constant et être compris entre 225 mm et 300 mm.

4.4.1.2 Espacement entre les échelons et l'aire de départ et d'arrivée

La distance entre la plate-forme de départ et le premier échelon ne doit pas dépasser l'espacement entre
deux échelons consécutifs.

NOTE Dans le cas d'une machine mobile à utiliser sur un sol inégal, la distance maximale entre le sol et le premier
échelon peut être de 400 mm max..

L'échelon supérieur doit être positionné au même niveau que celui de la plate-forme d’arrivée (voir Figure 6a).
Si l'espace entre la plate-forme et l'échelle est supérieur à 75 mm, il doit être fait une extension de l’aire
d'arrivée pour réduire cet espace.

12 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.4.1.3 Position des échelons des échelles fixes à un seul montant

Les échelons d'un côté du montant doivent être placés au même niveau que les échelons correspondant du
côté opposé du montant (voir Figure 5).

Dimension en millimètres

Figure 6.a — Position de l’échelon supérieur Figure 6.b — Conception des échelons polygonaux
— Assemblage recommandé

Figure 6.c — Conception des échelons polygonaux Figure 6.d — Conception des échelons en U
— Assemblage pour usage spécifique uniquement

Légende
1 Plate-forme supérieure
2 Surface de l’échelon
3 Arêtes non blessantes

Figure 6 — Position des échelons

© ISO 2004 – Tous droits réservés 13


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.4.2 Échelons

4.4.2.1 Position des échelons à section polygonale et à profil en U

Les échelons à section polygonale ou à profil en U doivent être positionnés de manière à obtenir une surface
de circulation horizontale (voir Figures 6.b, 6.c et 6.d).

4.4.2.2 Longueur des échelons

a) Longueur des échelons des échelles fixes à deux montants

La largeur de dégagement entre les deux montants doit être comprise entre 400 mm et 600 mm (voir
Figure 4). Cependant, une plus courte longueur comprise entre 300 mm et 400 mm est permise, au cas où
l'environnement immédiat fait qu'il est impossible d'utiliser 400 mm. Dans ce cas il y a lieu d'effectuer un
contrôle préalable pour voir s'il est possible de trouver un emplacement plus favorable pour l'échelle
autorisant une largueur de dégagement minimale de 400 mm.

b) Longueur des échelons des échelles fixes à deux montants et dispositif antichute

La largueur de dégagement entre les montants et le support d'assurage rigide pour antichute mobile doit être
au minimum de 150 mm et l'épaisseur du support d'assurage rigide ne doit pas être supérieure à 80 mm (voir
Figure 7).

Dimensions en millimètres

Légende
1 Support d'assurage rigide
2 Montant
3 Échelon

Figure 7 — Longueur des échelons d'une échelle fixe à deux montants et support d'assurage rigide
pour dispositif antichute mobile

14 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

c) Échelons des échelles fixes à un seul montant

La largueur de dégagement entre le montant et le dispositif de protection antiglissement doit être compris
entre 150 mm et 250 mm et l'épaisseur du montant ne doit pas être supérieure à 80 mm (voir Figure 5).

4.4.2.3 Section des échelons

Le diamètre des échelons doit être au minimum de 20 mm, ou la largeur de surface d'appui des échelons à
section polygonale et à profil en U doit être au minimum de 20 mm.

La section des échelons ne doit pas donner des dimensions impossibles à saisir par la main. Le diamètre de
l'échelon ne doit pas être supérieur à 35 mm.

4.4.2.4 Surface des échelons

La surface des échelons ne doit pas provoquer de blessures, notamment aux mains, par exemple pas de
bords coupants (voir Figure 6.d).

Les échelons doivent avoir une surface antidérapante. Des mesures spéciales de prévention peuvent être
nécessaires lorsque le risque de glissement est augmenté en raison de facteurs dus à l'environnement (huile,
glace, etc.).

4.4.3 Dispositifs antiglissement

Les extrémités des échelons des échelles fixes à un seul montant doivent être équipées de dispositifs
antiglissement latéral des échelons. Ces dispositifs antiglissement doivent avoir une hauteur minimum
de 20 mm (voir détail A de la Figure 5).

4.4.4 Dégagement entre l'échelle et les parties fixes de la zone environnant le moyen d'accès

Le dégagement entre l'échelle et les parties fixes de la zone environnant le moyen d'accès ou les obstacles
doit être :

 devant l'échelle :

au minimum 650 mm et 600 mm en cas d'obstacle non-continu ;

 derrière la face arrière des échelons :

au minimum 200 mm et 150 mm en cas d'obstacle non-continu.

Voir Figures 4 et 5.

4.5 Crinolines

La partie la plus basse de la crinoline, par exemple arceau inférieur, doit prendre naissance à une hauteur
comprise entre 2 200 mm et 3 000 mm au-dessus de l'aire de départ. Au-dessous de la crinoline, du côté
choisi pour l'accès, la crinoline ne doit pas comporter d'éléments susceptibles d'encombrer l'accès à la zone
située devant l'échelle. Dans la zone d'arrivée, la crinoline doit être rehaussée jusqu'à la hauteur du garde-
corps de l'aire d'arrivée (voir Figure 4).

Le dégagement à l'intérieur de l'arceau de crinoline est compris entre 650 mm et 800 mm (voir Figure 4.c).
Ceci s'applique autant aux crinolines à arceaux circulaires qu'à celles à arceaux non-circulaires. La distance
de l'échelon à la crinoline doit être comprise entre 650 mm et 800 mm (voir Figure 4.d). Par rapport à l'axe de
l'échelle la distance de la structure environnante qui supplée à la crinoline doit être comprise entre 325 mm et
400 mm (voir Figure 4.d)

© ISO 2004 – Tous droits réservés 15


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Le dégagement dans la crinoline, mesuré sur l'axe transversal des échelons de l'échelle, entre la face
intérieure de la crinoline et les échelons, doit être compris entre 500 mm et 700 mm (voir Figure 4.c).

La distance entre deux arceaux ne doit pas excéder 1 500 mm, la distance entre deux filants de crinoline ne
doit pas excéder 300 mm. Les arceaux doivent être placés perpendiculairement aux filants de la crinoline. Les
filants de la crinoline doivent être fixés sur la face interne de la crinoline et répartis régulièrement.

L'espacement entre arceaux et filants doit être conçu de telle sorte que dans tous les cas, les surfaces vides
n'excèdent pas 0,40 m2.

La crinoline n'est pas nécessaire si les structures environnantes (murs, parties de machine etc.) devant et sur
les côtés de l'échelle présentent le même degré de protection contre les chutes (par exemple, lorsque les
dimensions sont similaires).

4.6 Antichute mobile sur support d'assurage rigide

Les antichutes mobiles sur support d'assurage rigide doivent répondre aux prescriptions applicables de
l'EN 353-1.

4.7 Aires de départ et d'arrivée - Paliers

Les aires de départ et d'arrivée ainsi que les paliers intermédiaires doivent répondre aux prescriptions
applicables de l'EN ISO 14122-2.

Les garde-corps, lorsqu’ils sont nécessaires comme dispositifs de protection contre les risques de chute de
hauteur depuis les aires de départ et d'arrivée et depuis les paliers intermédiaires, doivent répondre aux
prescriptions applicables pour les garde-corps conformément à l'EN ISO 14122-3.

4.7.1 Aires de départ

Si l'aire de départ se trouve surélevée de plus de 500 mm par rapport à l'environnement, ou s'il avoisine des
zones ne pouvant pas supporter de charge, par exemple une zone en verre ou matériau synthétique, ce
niveau doit comporter des garde-corps ou tout autre moyen équivalent capable de protéger les personnes
contre les risques de chute de hauteur.

4.7.1.1 Plates-formes d'accès

Si l'aire de départ sur la structure d'une machine, d'un bâtiment, etc. ne peut pas être considérée comme une
zone répondant aux prescriptions applicables de l'EN ISO 14122-2, une plate-forme d'accès doit être prévue.

4.7.1.2 Échelles fixes à crinoline

Si la distance horizontale d'une échelle fixe équipée d'une crinoline par rapport au garde-corps de l'aire de
départ surélevée n'est pas supérieure à 1 500 mm, le garde-corps doit être muni d'une rehausse, ou la
structure de la crinoline doit être prolongée jusqu'au garde-corps (voir Figure 8).

L'extrémité supérieure de la rehausse doit répondre au minimum aux prescriptions suivantes :

 la distance entre la crinoline et la rehausse ne doit pas dépasser 400 mm ; ou

 l'angle formé par la verticale et une droite reliant la partie supérieure de la rehausse à la partie la plus
proche de la crinoline doit être supérieur ou égal à 45 degrés.

16 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Les composants doivent être dimensionnés de sorte que :

 la largeur horizontale de ces espaces ne doit pas être supérieure à 300 mm ;

 la surface des espaces vides est ≤ 0,40 m2.

Dimensions en millimètres

Légende
1 Rehausse
2 Garde-corps
3 Crinoline
a garde-corps sans rehausse
b hauteur de la rehausse définie par un angle de 45° minimum
c hauteur de la rehausse définie par une distance de 400 mm maximum
d diamètre de la crinoline

Figure 8 — Rehausse complétant la fonction de protection des garde-corps dans l'aire de départ

© ISO 2004 – Tous droits réservés 17


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.7.2 Aires d'arrivée

4.7.2.1 Paliers d'accès

Si l'aire d'arrivée sur la structure d'une machine, d'un bâtiment, etc. ne peut être considéré comme une zone
répondant aux prescriptions concernées de l'EN ISO 14122, un palier d'accès doit être fourni.

4.7.2.2 Chutes de hauteur

Des moyens capables de prévenir les chutes de hauteur de personnes, par exemple garde-corps, doivent être
prévus sur les bords du vide des niveaux d'arrivée, sur une longueur minimum de 1 500 mm de part et autre
de l'axe vertical de l'échelle ou sur toute la longueur du palier s'il est inférieur à 3 000 mm. Cette mesure est
indépendante de tout dispositif antichute au-delà de cette longueur.

4.7.3 Orifices d'accès

4.7.3.1 Sortie frontale ou latérale

Les échelles peuvent avoir une sortie frontale ou latérale sur l'aire d'arrivée.

La largeur de l'orifice d'accès doit être compris entre 500 mm et 700 mm.

4.7.3.2 Portillons

Pour prévenir les chutes à travers l'orifice d'accès dans l'aire d'arrivée, cet orifice doit être équipé d'un portillon.

Ce portillon doit répondre aux prescriptions suivantes :

a) l'ouverture du portillon ne doit pas se faire vers l'extérieur de la plate-forme ;

b) le portillon doit être conçu de manière à permettre une ouverture facile ;

c) le portillon doit se fermer automatiquement, par exemple à l'aide de ressorts ou sous l'effet de la gravité ;

d) le portillon doit avoir au moins une main courante et une lisse intermédiaire suivant les prescriptions
applicables de l'EN ISO 14122-3.

4.7.3.3 Sortie dans le palier au moyen de trappes

Lorsque cela est nécessaire pour des raisons techniques, un palier peut avoir une ouverture permettant
d'accéder à une échelle (ou d'en sortir) située sous le palier.

La protection contre le risque de chute à travers une telle ouverture doit être assurée par une trappe ou par
des garde-corps en combinaison avec un portillon. Le garde-corps doit satisfaire aux prescriptions de
l'EN ISO 14122-3 et le portillon doit être conforme au 4.7.3.2 du présent document.

La trappe doit être conçue de façon à ce que :

a) l'ouverture doit être au moins égale aux dimensions requises pour la crinoline (voir 4.5) ;

b) la trappe ne doit pas ouvrir vers le bas. Elle doit se mouvoir vers le haut ou horizontalement ;

18 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

c) l’ouverture de la trappe doit être manuelle et aisée ;

d) la trappe doit permettre le passage de l'opérateur en toute sécurité tant qu’elle est ouverte ;

e) la fermeture de la trappe doit s'effectuer après le passage en sécurité de l'opérateur sans qu'il n'ait à
intervenir, par exemple ressorts, moyens hydrauliques.

4.7.4 Accès et sortie de la partie haute d'une échelle fixe en sécurité

4.7.4.1 Échelle à deux montants et sans dispositif antichute (3 000 mm max)

Des mains courantes doivent assurer la liaison entre les montants de l'échelle et la main courante du garde-
corps. Ces mains courantes doivent être fixées au garde-corps de l'aire d'arrivée (voir Figure 9).

Voir également 4.7.3.1 et Figure 4.c.

4.7.4.2 Échelle à un seul montant et sans dispositif antichute (3 000 mm max)

Des mains courantes doivent être montées de part et autre de l'échelle, commençant au niveau de l'avant-
dernier échelon, se prolongeant jusqu'au niveau de la main courante du garde-corps de l'aire d'arrivée et se
raccordant à la main courante du garde-corps de l'aire d'arrivée (voir Figure 9).

Légende
1 Surface de déplacement de l'aire d'arrivée
2 Portillon
3 Garde-corps
4 Mains courantes
5 Échelle à un montant et sans dispositif antichute
6 Échelle à deux montants et sans dispositif antichute

Figure 9 — Raccordement des mains courantes sur l’aire d’arrivée

© ISO 2004 – Tous droits réservés 19


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.7.4.3 Moyens pour entrer et sortir des échelles avec antichute mobile sur support d’assurage
rigide

Des protecteurs adaptés doivent être installés, par exemple un dispositif de verrouillage, pour s'assurer que
seul le personnel autorisé, entraîné et complètement équipé (voir également 4.3.2) peut utiliser l'échelle.

NOTE Un avertissement écrit ou un signal sonore n'est pas un protecteur adapté.

De plus, le dispositif antichute et son environnement doivent être conçus de sorte que l'opérateur doive se
connecter ou se déconnecter en position sûre, par exemple, en assurant la continuité du dispositif antichute
ou à l'aide d'un palier escamotable à fermeture automatique.

4.7.5 Paliers

4.7.5.1 Cas où l'installation de paliers est requise

En général, si la hauteur de montée H des échelles fixes est supérieure à 6 000 m les échelles doivent être
équipées d'un ou de plusieurs paliers.

Dans le cas de plusieurs volées, la hauteur h d'une volée d'échelle entre l'aire de départ et le palier le plus
proche, ou entre deux paliers successifs, ne doit pas être supérieure à 6 000 mm.

Mais dans le cas d'une volée unique (sans palier de repos), la hauteur h entre l'aire de départ et l'aire
d'arrivée (voir Figure 1.a et 1.b) peut être augmentée jusqu'à 10 000 mm maximum.

4.7.5.2 Paliers intermédiaires

La largeur du palier intermédiaire, installé entre deux volées d'échelle, doit être supérieure ou égale à 700 mm,
(voir Figure 4.b). Dans ce cas, les prescriptions des 4.7.1 et 4.7.2 s’appliquent.

Ces paliers doivent être équipés d'un portillon ayant des dimensions convenant pour des situations d'urgence.

4.7.5.3 Paliers de repos

La largeur des paliers de repos doit être supérieure ou égale à 700 mm (voir Figure 12).

4.7.5.4 Paliers de repos mobiles

Les paliers de repos mobiles pour échelles à un montant ou avec dispositif antichute mobile doivent être au
moins de 400 mm de large et de 300 mm de long (voir Figure 10) ou ils doivent être composés de 2 parties
d'au moins 130 mm de large et de 300 mm de long (voir Figure 11).

20 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Dimensions en millimètres

Figure 10 — Exemple de palier de repos (une partie) Figure 11 — Exemple de palier de repos
escamotable (deux parties)

© ISO 2004 – Tous droits réservés 21


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

4.7.5.5 Volées d'échelle décalées

Deux volées d'échelle peuvent être adjacentes sans plate-forme séparée si cela est inévitable du fait de
l'implantation ou l'environnement de la machine. Dans ce cas la volée inférieure de l'échelle doit être
rehaussée de sorte que l'échelon le plus haut soit au moins à 1 680 mm au-dessus de la plate-forme afin de
fournir de bons appuis pour les mains à l'usager de l'échelle. La hauteur de la protection au-dessus de la
plate-forme doit être au moins de 1 600 mm (voir Figure 12).

La hauteur de dégagement pour le passage entre la plate-forme et l'arceau complet le plus bas de la crinoline
de l'échelle supérieure doit être comprise entre 2 200 mm et 2 300 mm.

Dimensions en millimètres

Figure 12 — Exemple d'échelles adjacentes comprenant un palier de repos

5 Vérification des prescriptions de sécurité

5.1 Généralités

Les prescriptions et/ou mesures de sécurité peuvent être vérifiées par mesures, inspections, calculs et/ou
essais. Lorsque des essais sont effectués ils doivent être conformes à la procédure décrite dans cet article.

22 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

5.2 Essais des échelles fixes à deux montants

L'élément d'échelle doit satisfaire aux essais suivants :

 essai de résistance de l'échelle (voir 4.2 de l'EN 131-2:1993) ;

 essai de flexion de l'échelle (voir 4.3 de l'EN 131-2:1993) ;

 essai de flexion latérale de l'échelle (voir 4.4 de l'EN 131-2:1993) ;

 essai de flexion des échelons (voir 4.6 de l'EN 131-2:1993) ;

 essai de torsion des échelons (voir 4.7 de l'EN 131-2:1993).

Ces essais sont réalisés sur une échelle conformément aux prescriptions du 4.1 de l'EN 131-2:1993 et dans
l'ordre indiqué ci-dessus.

La distance L à prendre en considération pour les essais de résistance, de flexion et de flexion latérale, est la
distance en mm entre deux points d'ancrages consécutifs de l'échelle, voir point 4 de la Figure 16.

Le critère d'acceptation de l'essai de flexion (voir 4.3 de l'EN 131-2:1993) est modifié comme suit : la flèche
maximale admissible sous charge doit être inférieure à 5 x L2.10-6 en mm, sans être supérieure à 50 mm.

5.3 Essais de la crinoline

5.3.1 L'essai est effectué dans les mêmes conditions que celles susceptibles de se rencontrer à l'endroit où
la crinoline devrait être utilisée. La crinoline est fixée à l'échelle. Les deux essais sont réalisés suivant les
Figures 13 et 14.

5.3.2 Pour les arceaux, une précharge (F PL) de 200 N est appliquée verticalement au point le plus
défavorable (voir Figure 13). La précharge peut être répartie sur trois arceaux horizontaux pendant une
minute si les fixations entre les montants et la crinoline et entre eux et les arceaux sont résistants à la tension.
La position de l'arceau le plus bas de la crinoline, après l'application de la précharge, est prise en compte
comme position de référence pour mener l'essai avec une charge d'essai (FT) de 1 000 N. La déformation
permanente autorisée qui est mesurée au point d'application de la charge n’est pas supérieure à 10 mm.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 23


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

FPL =200 N Précharge


FT =1000 N Charge d’essai

Figure 13 — Essai d'une crinoline (vertical)

5.3.3 Pour les montants, une charge simulée (FH) de 500 N doit être appliquée horizontalement au point le
plus défavorable. La charge simulée (F H) peut être répartie sur trois montants (voir Figure 14). La déformation
permanente autorisée mesurée au point d'application de la charge est égale à 10 mm maximum. Les
crinolines d'essai pour lesquelles on constate une déformation permanente ne doivent pas être mises en
service.

24 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Figure 14 — Essai d'une crinoline (horizontal)

5.4 Essais des échelles fixes à un montant

5.4.1 Résistance et flexion d'un élément d'échelle ; Torsion des échelons

L'élément d'échelle doit satisfaire les essais spécifiés dans les paragraphes suivants de l'EN 131-2:1993 :

 4.2 Essai de résistance ;

 4.3 Essai de flexion ;

 4.7 Essai de torsion des échelons.

La distance L à prendre en compte pour les essais de résistance et de flexion doit être la plus grande distance
entre deux points d'ancrage consécutifs de l'échelle, voir point 4 de la Figure 18.

Les critères d'acceptation de l'essai de flexion (voir 4.3 de l'EN 131-2:1993) sont modifiés comme suit : la
flèche maximum admissible sous la charge doit être ≤ à 5 x L2 x 10-6 (mm) sans être supérieure à 30 mm.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 25


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

5.4.2 Résistance des échelons

L'essai de flexion des échelons des échelles à un seul montant doit être effectué suivant la Figure 15.

Dimensions en millimètres

Légende
1 Ligne d'application

Figure 15 — Méthode d'essai pour les échelons d'échelle à un seul montant

Une précharge de 200 N perpendiculaire à la surface d'appui des échelons est appliquée pendant une minute.
La position de l'échelon après retrait de la précharge est prise en compte comme position de référence pour
l'essai effectué avec la charge d'essai.

Le sens de la précharge et de la charge d'essai de 2,6 kN est perpendiculaire à la surface d'appui des
échelons. La précharge et la charge d'essai son réparties également sur une longueur de 100 mm près des
dispositifs antiglissement latéraux des échelons.

Après ret rait de la charge d'essai, la déformation résiduelle de l'échelon ne doit pas être supérieure à 0,3 %
par rapport à la longueur L de l'échelon. La mesure est effectuée à une distance de 50 mm du dispositif
antiglissement latéral de l'échelon ; le sens de la mesure doit être sur la ligne d'application de la charge
d'essai. La mesure de déformation des échelons est effectuée au moins une minute après retrait de la charge
d'essai.

26 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

5.4.3 Résistance du montant

Une contrainte doit être exercée sur l'échelle par l'application de deux charges, suivant la Figure 16.

Dimensions en millimètres

Légende
Deux charges d'essai de 400 N chacune
1 Ligne d'application
2 Point de mesure
3 Distances entre quatre échelons
4 Distance entre deux points d'ancrage consécutifs

Figure 16 — Essai de torsion d'une échelle à un seul montant

Le sens des deux charges d'essai de 400 N est perpendiculaire à la face antérieure de l'échelle. La longueur
de l'échelle est au moins de deux fois la distance entre des points d'ancrage consécutifs. L’échelle doit être
montée sur les points d’ancrage sur le sol.

La distance entre les charges d'essai correspond à la distance entre quatre échelons de l'échelle. Les
charges d'essai sont appliquées aux points considérés comme étant les plus défavorables.

La déformation de l'échelle ne doit pas être supérieure à 20 mm sous l'effet des charges. Les points de
mesure sur les échelons contraints par les charges d'essai doivent être à une distance de 50 mm des
dispositifs antiglissement latéraux. Le sens de mesure doit être celui de la ligne d'application des charges
d'essai.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 27


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

5.5 Essai des points d'ancrage

5.5.1 Échelles fixes à deux montants sans dispositif antichute

La résistance des points d'ancrage des échelles fixes à deux montants doit être calculée en prenant en
compte une force de 3 kN pour chaque montant, dirigée le long de l'entraxe de chaque montant (voir
Figure 17).

Sur chaque montant, quatre points d'ancrage au maximum doivent être pris en compte par lesquels les efforts
sont transmis aux parties fixes de l'environnement (par exemple mur, enceinte de la machine, etc.).

Légende
1 Échelon
2 Montant
3 Patte de fixation
4 Point d'ancrage
5 Partie fixe (par exemple mur)

Figure 17 — Installation pour l’évaluation des points d'ancrage et des fixations d'échelles fixes à deux
montants

5.5.2 Échelles fixes à un seul montant

La résistance des points d'ancrage des échelles fixes doit être calculée en prenant en compte une force de
6 kN, dirigée le long de l'axe du montant (voir Figure 18).

Sur le montant, quat re points d'ancrage au maximum doivent être pris en compte, par lesquels les efforts
doivent être transmis aux parties fixes de l'environnement (par exemple mur, enceinte de la machine).

28 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

5.5.3 Échelles fixes équipées d’un système antichute sur support d’assurage rigide

5.5.3.1 Le système antichute doit être soumis à essai conformément à l’EN 353-1.

5.5.3.2 Le montant et les points d'ancrage de l'échelle doivent être soumis à essai en tenant compte
d'une force unique de 6 kN dirigée le long de l'axe du montant. L'échelle doit supporter la charge sans rupture
(voir Figure 18).

Légende
1 Échelon
2 Montant
3 Patte de fixation
4 Point d’ancrage
5 Partie fixe (par exemple mur)

Figure 18 — Installation pour l’évaluation des points d'ancrage et des fixations d'une échelle fixe à un
seul montant

6 Instructions pour l’assemblage et l’utilisation

6.1 Instructions pour l’assemblage

Toutes les informations relatives à l’assemblage correct doivent être contenues dans les instructions, y
compris la méthode de fixation et l'assemblage de l’antichute, lorsqu’il existe.

6.2 Instructions pour l’utilisation des échelles avec antichute

Les prescriptions de l’EN ISO 12100-2 aussi bien que de l’EN 353-1 doivent être incluses dans la notice
d’instructions.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 29


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

6.3 Marquage aux points d’entrée et de sortie

Les échelles avec antichute doivent avoir un marquage permanent contenant les informations suivantes :

 type et année de fabrication de l’antichute mobile sur support d’assurage rigide ;

 avertissement : "L’utilisation d’un Équipement de Protection Individuelle est obligatoire" .

Le marquage est exigé uniquement aux points d’entrée et de sortie accessibles par les échelles précitées.

NOTE Un marquage, par exemple, par estampage revêtu est considéré comme permanent. Il convient de
mentionner l'information relative au marquage dans les instructions d'utilisation des échelles avec antichute.

30 © ISO 2004 – Tous droits réservés


Saga intranet pour : BUREAU VERITAS

ISO 14122-4:2004(F)

Bibliographie

[1] EN 294, Sécurité des machines — Distances de sécurité pour empêcher l'atteinte des zones
dangereuses par les membres supérieurs.

[2] EN 349, Sécurité des machines — Écartements minimaux pour prévenir les risques d'écrasement de
parties du corps humain.

[3] EN 364, Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur — Méthodes d'essai.

[4] EN 547-1, Sécurité des machines — Mesures du corps humain — Partie 1 : Principes de
détermination des dimensions requises pour les ouvertures destinées au passage de l'ensemble du
corps dans les machines.

[5] EN 547-2, Sécurité des machines — Mesures du corps humain — Partie 2 : Principes de
détermination des dimensions requises pour les orifices d'accès.

[6] EN 547-3, Sécurité des machines — Mesures du corps humain — Partie 3 : Données
anthropométriques.

[7] EN 811, Sécurité des machines — Distance de sécurité pour empêcher l'atteinte des zones
dangereuses par les membres inférieurs.

[8] EN 1050, Sécurité des machines — Principes pour l'appréciation du risque.

[9] EN ISO 12100-1:2003, Sécurité des machines — Notions fondamentales, principes généraux de
conception — Partie 1 : Terminologie de base, méthodologie (ISO 12100-1:2003).

[10] ISO 13852, Sécurité des machines — Distances de sécurité pour empêcher l'atteinte des zones
dangereuses par les membres supérieurs.

[11] ISO 13853, Sécurité des machines — Distances de sécurité pour empêcher l'atteinte des zones
dangereuses par les membres inférieurs.

[12] ISO 13854, Sécurité des machines — Écartements minimaux pour prévenir les risques d'écrasement
de parties du corps humain.

[13] ISO 14121, Sécurité des machines — Principes pour l'appréciation du risque.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 31