Vous êtes sur la page 1sur 11

Institut supérieur de technologie

L A B O R AT O I R E D E M AT E R I A U X

Rappor t de travaux pratiques (TP) pour


essai d’équivalent du sables+teneur en
eau.

Membres ayant par ticipé dans ce TP :

RAMJAUN DJAMIL

PARAOUTY SAJID

NUCHCHEDY ZUHAIR

Fait le mardi 22.02.11

Page 1 of 11
SOMMAIRE

Introduction………………………………………………… 3

Le mode opératoire……………………………………… 4-5

Les mesures et précautions…………………………… 7-8

Analyses et discussions…………………………………9-10

Conclusions………………………………………………… 11

Page 2 of 11
Introduction

L’équivalent de sable est un indicateur, utilisé en géotechnique,


caractérisant la propreté d’un sable ou d'une grave. Il indique
la teneur en fines, éléments de diamètre inférieur à 0,5 mm,
d’origine essentiellement argileuse, végétale ou organique à
la surface des grains. Ce terme désigne également l’essai qui
permet de déterminer cet indicateur. On parle d’ « essai
d’équivalent de sable piston » ou, plus simplement, d’ « essai
d’équivalent de sable »

Lorsque l’on frotte des granulats non lavés dans la main (du sable ou des
gravillons), on peut constater des traces de poussière sur les doigts. Il
s’agit de particules argileuses de petites dimensions. Celles-ci sont
susceptibles d’être nuisibles à la qualité du mélange ou de la pâte que
l‘on veut obtenir à partir du granulat, comme du béton ou un mélange
bitumineux. D’autres particules peuvent également avoir ce même
effet néfaste, comme des scories, du charbon, des particules de bois,
des feuilles mortes ou des fragments de racines.

Page 3 of 11
Dans le domaine du béton, ces particules perturbent l’hydratation du
ciment et entraînent des défauts d’adhérence entre les granulats et la
pâte.

Dans les mélanges bitumineux, comme les enrobés bitumineux ou les


enduits superficiels, un défaut de propreté peut conduire également à
une perte d’adhérence du granulat avec le liant et donc à un
désenrobage.

La propreté des sables est évaluée par deux essais complémentaires :


l’équivalent de sable (ES) et l'essai dit au bleu. Tant que l'essai
d’équivalent de sable donne de bons résultats (ES > 60) c’est que le
sable est propre. Si le résultat est mauvais, cela peut être dû au
piégeage accidentel de fines inertes (calcite, quartz) dans le floculant
ou à la présence d’un excès d’argiles. Pour le savoir on effectue alors,
et seulement si le résultat de l’ES est mauvais, un essai dit au bleu
basé sur l’adsorption de bleu de méthylène qui ne se fixe que sur les
argiles.

L’essai consiste à verser un échantillon de sable et une petite quantité de


solution floculante dans un cylindre gradué et d’agiter de façon à détacher
les revêtements argileux des particules de sable de l’échantillon. On
complète alors le sable en utilisant le reste de solution floculante afin de
faire remonter les particules de fines en suspension au-dessus du sable.
Après 20 min, les hauteurs des produits sont mesurées. L’équivalent de
sable est le rapport hauteur du sable sur hauteur totale, exprimé en
pourcentage.

Page 4 of 11
Procédure

Le teneur en eau est d’abord trouvé en plaçant dans 2 récipients


différents une petite quantité de sable présent. On note les
valeurs initiale et finales des poids des récipients sans et avec
le sable respectivement. On place les récipients ensuite dan
un four pendant 5 minutes et on note d’avantage le poids. On
répète cet étape jusqu'à qu’on obtienne une valeur constante.
Ainsi le poids de l’eau présente est connu et par une simple
formule on trouve la masse exacte de sable à trouver :

M=120+ (1+w), w=masse d’eau/masse de sable sec

Mettre le sable dans une éprouvette cylindrique et vider un peu


d’eau à hauteur de la référence inférieur du cylindre.

Taper l’éprouvette afin de retirer les bulbes d’air présent dans le


sable et le laisser reposer pendant une durée de 10 minutes
pour le laisser reposer bien au fond.

Installer l’éprouvette dans la machine agitatrice pour diminuer le


plus possible les bulbes d’air dans le sable.

Page 5 of 11
Afin de faire remonter les fines particules de sable, on utilise un
tube laveur qui va propulser une petite pression d’eau qui va
faire ces particules de remonter à la surface.

Laisser poser le sable dans l’éprouvette pendant une vingtaine de


minutes.

Mesurer la hauteur de la différence de couche de sable


perceptible à travers l’éprouvette.

Insérer le piston taré dans l’éprouvette et appliquer une force afin


que le piston taré puisse entrer au maximum dans le sable

Descendre la masse mobile du piston taré et visser les 3 petites


visses. Enlever le piston taré et mesurer la distance entre la
masse mobile et la partie supérieure du piston taré.

Page 6 of 11
Mesures et précautions

Le matériel utilisé pour l’expérience doit être propre.

Utiliser une solution lavant récente.

PRODUITS UTILISES POUR LE LAVAGE DU SABLE LORS DE L` ESSAI.

Un lavage à l`eau ne donnerait pas des résultats précis et fidèles.


On utilise donc une solution spéciale , qui fait floculer les
éléments fins et en régularise la sédimentation.

Solution concentrée

S`achète dans le commerce spécialisé, en flacons de 125cm ³

Composition

111g ± 1g de chlorure de calcium;

480g ± 5g de glycérine;

12 à 13g de solution aqueuse de formaldéhyde.

Solution lavant.

Verser 125 cm ³ de solution dans un récipient, et compléter à 51 avec de


l’eau. Avec de l’eau potable, cette solution ne peut être conservée plus
de jours. Avec de l’eau distillée, elle se conserverait 2 à 4 semaines.

Ne pas oublier de mettre des traits de repères sur les éprouvettes


et les récipients afin d’éviter toute confusion.

Mettre des gants pour enlever les récipients contenant les sables
de roche du four, afin d’éviter toute brûlure.

Page 7 of 11
Faire attention a ne pas répandre accidentellement des grains de
sables sur la balance, afin d’avoir des mesures les plus
précises possible.

Faire attention aux orifices du tube laveur (à nettoyer si besoin


est).

Pendant le lavage des sables avec le tube laveur, l’insertion doit


se faire de façon a ce que la pénétration de l’eau a travers le
sable se fasse uniformément, jusqu’au fond de l’éprouvette.

Eviter toute vibration pour les éprouvettes en cours d’essai.

Les mesures h1, h2 et h12 doivent être faites avec la précision du


mm.

Hauteur Sable propre


h12 seulement

Hauteur sable propre et


h1 élément fins

Hauteur entre poignet et


h2 manchon
Page 8 of 11
On détermine l’équivalent de sable (ES) et l’équivalent de sable
visuel (ESV) en utilisant les relations suivantes :

ESV = (h12/h1) × 100

ES = (h2/h1) × 100

Echantillon 1 :

Expérimentalement : h12 : 91mm

h1 : 117mm

h2 : 82mm

ESV = (91/107) × 100 =85.1%

ES = (82/107) × 100 = 76.6%

Le résultat obtenu veut dire que dans l’échantillon 1 il y avait


85.1% de sable visuellement et 76.6%de sable pure.

Page 9 of 11
Echantillon 2 :

Expérimentalement : h1/2 : 89mm

h1 : 98mm

h2 : 81mm

ESV = (89/98) × 100 = 90.8%

ES = (81/89) × 100= 91.0%

Le résultat obtenu veut dire que dans l’échantillon 2, il y avait


90.8%de sable visuellement et 91.0%de sable pure.

Page 10 of 11
Conclusion

Apres analyse des résultats, on a constaté que l’équivalent de


sable est de76.6% pour l’échantillon 1 et de 91.0%pour
l’échantillon 2. Ce qui veut dire que c’est un sable qui n’est
pas propre et qu’il faudra le mélanger avec un sable de plus
gros grain pour ainsi diminuer le taux de particules fines et le
rendre plus propre avant de l’utiliser pour du béton.
Merci a Mons Beehary pour tout le soutient qu’il nous a donné et les
techniques pratiques qu’il nous a fait part pour comprendre et réaliser ce
TP.

Page 11 of 11

Centres d'intérêt liés