Vous êtes sur la page 1sur 44

11/03/2020

GEOTECHNIQUE

Ishak HBIAK

GEOTECHNIQUE

 Déformations des sols

 Résistance au cisaillement des sols

1
11/03/2020

PLAN
 1- Définition et Généralités
 2- Calcul des contraintes
 2.1- Contraintes dans les sols
 2.2- Calcul des contraintes dues aux surcharges
 3- Compressibilité des sols
 3.1- Sols pulvérulents et sols fins
 3.2- Mesure de la compressibilité des sols : Essai oedométrique
 3.3- Paramètre de compressibilité
 4- Consolidation
 4.1- Théorie de la consolidation
 4.2- Calcul du tassement au cours du temps
 4.3- Consolidation – sol composé de plusieurs couches
 5- Tassement admissibles

GÉNÉRALITÉS
 Une fondation, un remblai, un barrage ou un mur de
soutènement exercent sur le sol une charge qui produit des
déplacements.

 Comme le laisse prévoir la loi de comportement du sol, suivant


la valeur de cette charge le sol admettra des déplacements
limités (comportement élastique du sol) ou bien très grands, le
sol cède sous la charge (comportement plastique du sol).

 On voit apparaître les deux grandes classes de problèmes à


résoudre :

 La détermination de la charge limite (à ne pas


atteindre) qui provoque la rupture,

 L’estimation des déplacements provoqués par la charge


lorsque celle-ci est inférieure à la charge limite.

2
11/03/2020

GÉNÉRALITÉS
 les déplacements qui nous intéressent sont les
déplacements verticaux de la surface du sol sous la
fondation ou l’ouvrage envisagé : les tassements.

 Il s’agit de vérifier que ces tassements restent


admissibles pour l’ouvrage. Plus que la valeur absolue
du tassement, c’est celle des tassements différentiels
qu’il faut limiter c’est-à-dire la différence entre les
tassements des différents points du même ouvrage.

 Si L est la portée entre deux appuis d’un ouvrage on


limitera les tassements différentiels à :

 L/600 pour les maçonneries


 L/1000 pour les ouvrages en béton armé

DÉFINITION
 Un sol est dit compressible si son volume
peut changer. La compressibilité d’un sol
peut résulter de trois phénomènes :

1. La compression du squelette solide,


2. La compression de l’eau et de l’air que
remplissent les vides,
3. L’évacuation de l’eau contenue dans les vides.

 Remarque: L’eau étant considéré incompressible,


dans le cas d’un sol saturé, la compressibilité ne
sera due qu’à 1) et 3).

3
11/03/2020

DÉFINITION
 On appelle tassement:

 la déformation verticale d’un sol soumis à


des charges extérieures (fondation, remblais,
digues,...). La part la plus importante des
tassements est généralement due à la
compressibilité des sols, c’est-à-dire au fait qu’ils
peuvent diminuer de volume.

DÉFINITION
 Qu’est-ce qu’un tassement ?

 Chargement d'un sol Surplus de contrainte

 Déformation verticale tassements

4
11/03/2020

DÉFINITION
 On appelle consolidation:

 le phénomène de réduction de volume


d’une couche de sol saturé, par évacuation
graduelle de l’eau, sous l’effet d’une contrainte
normale.

A QUOI SONT DUS LES TASSEMENTS ?

5
11/03/2020

COMPOSANTES DU TASSEMENT

2- CALCUL DES CONTRAINTES

 2.1- Contraintes dans les sols


 2.2- Calcul des contraintes dues aux surcharges

6
11/03/2020

PRINCIPE DE SUPERPOSITION
 Dans le domaine élastique linéaire, l'effet
produit par l'action simultanée de plusieurs
forces est égal à la somme de ceux produits
par chacune des forces agissant séparément

PRINCIPE DE SUPERPOSITION

7
11/03/2020

2.1.2- CONTRAINTE NATURELLE OU


GÉOSTATIQUE

 Contrainte naturelle

 Contrainte dans le sol avant tout chargement


supplémentaire
 Poids des terres

2.1.2- CONTRAINTE NATURELLE OU


GÉOSTATIQUE

 Contrainte naturelle

 Sol homogène à surface horizontale

8
11/03/2020

2.1.2- CONTRAINTE NATURELLE OU


GÉOSTATIQUE

 Contrainte naturelle

 Sol stratifié à surface horizontale

2.1.2- CONTRAINTE NATURELLE OU


GÉOSTATIQUE

 Sol inondé à surface horizontale

9
11/03/2020

2.2- CALCUL DES CONTRAINTES DUES AUX


SURCHARGES :

 Surplus de charge qui va engendrer un


déséquilibre du sol

2.2.1- DÉTERMINATION DES


SURCHARGES

10
11/03/2020

2.2.2- CHARGE CONCENTRÉE : Q –


RELATION DE BOUSSINESQ

2.2.2- CHARGE CONCENTRÉE : Q –


RELATION DE BOUSSINESQ

11
11/03/2020

2.2.3- CHARGE RÉPARTIE : Q

2.2.3.1- PRINCIPE DE CALCUL


 Intégration de d(σz)

- Formule de Boussinesq
- principe de superposition
- différentes distributions de charges
- milieux semi-infinis et non pesants

 Cas usuels de chargement (fondations, remblais…)


- formules pour les cas simples
- abaques

2.2.3.2- CHARGE UNIFORME CIRCULAIRE


 Dans l’axe d’une charge circulaire uniforme de
rayon, l’augmentation de contrainte verticale à la
profondeur est :

12
11/03/2020

2.2.3.2- CHARGE UNIFORME CIRCULAIRE

2.2.3.2- CHARGE UNIFORME CIRCULAIRE

13
11/03/2020

2.2.3.2- CHARGE UNIFORME CIRCULAIRE


 Application 1:
 Z=5 et r=1

 Z=10 et r=3

 q= 20KN/m2

 Calculer la contrainte due au surcharge ?

2.2.3.2- CHARGE UNIFORME CIRCULAIRE


 Application 2:
 Z=10 , R=2 et r = 5

 Z=5 et R=1 et r=1

 q= 20KN/m2

 Calculer la contrainte

14
11/03/2020

2.2.3.3- CHARGE UNIFORME RECTANGULAIRE

 L’augmentation de contrainte dans un milieu semi-


infini sous le coin d’une répartition rectangulaire
uniforme (q) est donnée par la relation :

2.2.3.3- CHARGE UNIFORME RECTANGULAIRE

 Abaque de
Steinbrenner

 - calcul sous un
angle de l'aire
 chargée

 - I en fonction
de L/z et B/z
 - L et B
interchangeable
s

15
11/03/2020

2.2.3.3- CHARGE UNIFORME RECTANGULAIRE

 Application:

 B= 2
 L=5
 Z=10

 Q= 20KN/m2

 Calculer la
contrainte
due au
surcharge?

CHARGE UNIFORME RECTANGULAIRE


 Application :
 Soit un dallage 5x4 m2 appliquant sur le sol une
charge surfacique de 3000 kg/m2
 Déterminer la contrainet due au surcharge, pour
un point z = – 2 m au point A intérieur au dallage
de coordonnée par rapport à l’angle supérieur
gauche du dallage (3 ;2)

16
11/03/2020

CHARGE UNIFORME RECTANGULAIRE


 Application :
 Soit un dallage 5x4 m2 appliquant sur le sol une
charge surfacique de 250 kg/m2
 Déterminer la contrainet due au surcharge, pour
un point z = – 5 m au point A extérieur au dallage
de coordonnée par rapport à l’angle supérieur
droite du dallage (2 ;2)

2.2.3.3- CHARGE UNIFORME


RECTANGULAIRE

 Exemple

17
11/03/2020

2.2.3.3- CHARGE UNIFORME


RECTANGULAIRE

 Exemple

2.2.3.4- CHARGE TRAPÉZOÏDALE DE


LONGUEUR INFINIE (DEMI-REMBLAI)

 La contrainte verticale sous le coin d’une


distribution de charges de longueur infinie en
forme de remblai et à la profondeur est donnée
par :

18
11/03/2020

2.2.3.4- CHARGE TRAPÉZOÏDALE DE


LONGUEUR INFINIE (DEMI-REMBLAI)
 Il s’agit bien d’une valeur de contrainte sous le coin d’une
distribution de charge. Ainsi, lorsque le remblai à
deux versants, ne pas oublier d’additionner l’action de la
partie de droite à celle de la gauche.

2.2.3.4- CHARGE TRAPÉZOÏDALE DE


LONGUEUR INFINIE (DEMI-REMBLAI)

 Abaque d’Osterberg

19
11/03/2020

ABAQUE D’OSTERBERG

 Application:

 b=5
 a= 6
 Z=20
 Q= 100KN/m 3

2.2.3.4- CHARGE TRAPÉZOÏDALE DE


LONGUEUR INFINIE (DEMI-REMBLAI)

 Soit un remblai de barrage ayant les dispositions


constructives suivantes :

 Le poids volumique du sol de remblais est de


20KN/m3
 On demande la valeur de surplus de contrainte créée
à cause du remblais, à une profondeur Z de 12 m.

20
11/03/2020

2.2.3.4- CHARGE TRAPÉZOÏDALE DE


LONGUEUR INFINIE (DEMI-REMBLAI)

2.2.3.5- CHARGE TRIANGULAIRE DE LONGUEUR B (TALUS)


ABAQUE DE FADUM

21
11/03/2020

2.2.3.6- DISTRIBUTION SIMPLIFIÉE

3- COMPRESSIBILITÉ DES SOLS


3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS
 Matériau granulaire soumis à une compression
unidimensionnelle
 courbe contraintes /déformations

 sable en compression
 Déformation indice des vides
 Rotation du système d'axes

22
11/03/2020

3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS

3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS

23
11/03/2020

3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS


 Tassement des sols fins

 différent car l'eau s'évacue moins vite


- application d'une surcharge : transmission à l'eau
- évacuation de l'eau : transmission au grains
solides

3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS


 Approche phénoménologique : analogie du
ressort

24
11/03/2020

3.1- SOLS PULVÉRULENTS ET SOLS FINS

 consolidation primaire

3.2- MESURE DE LA COMPRESSIBILITÉ DES


SOLS : ESSAI OEDOMÉTRIQUE
3.2.1 DESCRIPTION DE L’APPAREILLAGE

25
11/03/2020

3.2.2 PROCÉDURE D'ESSAI


 application d'une contrainte verticale uniforme sur l'échantillon
 mesure du tassement correspondant au cours du temps

3.2.3 COURBES DE COMPRESSIBILITÉ


 L'essai oedométrique fournit deux types de courbes

26
11/03/2020

3.2.3 COURBES DE COMPRESSIBILITÉ

3.2.3 COURBES DE COMPRESSIBILITÉ

27
11/03/2020

3.3- PARAMÈTRE DE COMPRESSIBILITÉ


3.3.1 PRESSION DE PRÉCONSOLIDATION

3.3.2 INDICE DE COMPRESSION CC ET DE


GONFLEMENT CS

28
11/03/2020

3.3.3 MODULE OEDOMÉTRIQUE EEOD

CLASSIFICATION DES SOLS SELON LA


COMPRESSIBILITÉ

29
11/03/2020

CLASSIFICATION DES SOLS SELON LA


COMPRESSIBILITÉ

BILAN – INTÉRÊT DE LA CONSOLIDATION

30
11/03/2020

3.4- EXPRESSION DU TASSEMENT


OEDOMÉTRIQUE

3.4- EXPRESSION DU TASSEMENT


OEDOMÉTRIQUE

31
11/03/2020

3.4- EXPRESSION DU TASSEMENT


OEDOMÉTRIQUE

MÉTHODE DES COUCHES

32
11/03/2020

4- CONSOLIDATION

4- CONSOLIDATION
 Exemple : Un degré de consolidation de 50%
signifie que le sol a atteint un tassement égal
50% du tassement primaire final.

 Le problème de la consolidation revient à


déterminer le degré de consolidation défini ci-
dessus

33
11/03/2020

4- CONSOLIDATION

4.1- THÉORIE DE LA CONSOLIDATION


TERZAGHI

34
11/03/2020

4.1- THÉORIE DE LA CONSOLIDATION


TERZAGHI

4.1- THÉORIE DE LA CONSOLIDATION


TERZAGHI
 Soit U % le pourcentage de tassement réalisé au bout d’un
temps t.
 Le tableau suivant donne les valeurs numériques de U en
fonction de Tv c’est-à-dire en fonction de t

35
11/03/2020

4.1.2 EQUATION DE LA CONSOLIDATION

4.1.2 EQUATION DE LA CONSOLIDATION

36
11/03/2020

4.1.3 SOLUTION DE L’ÉQUATION DE LA


CONSOLIDATION

4.1.3 SOLUTION DE L’ÉQUATION DE LA


CONSOLIDATION

37
11/03/2020

4.1.4 DEGRÉ DE CONSOLIDATION

38
11/03/2020

4.1.4 DEGRÉ DE CONSOLIDATION

4.1.5 COEFFICIENT DE CONSOLIDATION

39
11/03/2020

4.1.5 COEFFICIENT DE CONSOLIDATION

4.1.5 COEFFICIENT DE CONSOLIDATION

40
11/03/2020

4.2- CALCUL DU TASSEMENT AU COURS


DU TEMPS

4.2- CALCUL DU TASSEMENT AU COURS


DU TEMPS

41
11/03/2020

4.2- CALCUL DU TASSEMENT AU COURS


DU TEMPS

4.3- CONSOLIDATION – SOL COMPOSÉ DE


PLUSIEURS COUCHES

 Couche équivalente unique homogène d'épaisseur


Ht

42
11/03/2020

5- TASSEMENT ADMISSIBLES

5- TASSEMENT ADMISSIBLES

43
11/03/2020

5- TASSEMENT ADMISSIBLES

LA MÉTHODE DE CASAGRANDE
On peut évaluer la pression de préconsolidation d’un sol
cohésif en utilisant la construction suivante:

1. On choisit le point ou le rayon de courbure est minimal


sur la courbe de consolidation (le point A)
2.On trace une horizontale à partir du point A
3.On trace ensuite une tangente à la courbe, à partir du
point A,
4.On trace la bissectrice de l’angle formé en 2 et 3;
5.On prolonge la partie rectiligne de la courbe de
compression vierge jusqu’au point d’intersection avec la
bissectrice obtenue à l’étape 4. Ce point correspond à la
contrainte de la préconsolidation

44

Vous aimerez peut-être aussi