Vous êtes sur la page 1sur 87

ISBN 

: 978-2-89724-452-1

© Copyright Olivier Manitara 2015.


Tous droits réservés pour le monde
(textes, partition, dessins, schémas, logos, mise en page, concept).

Éditions Essénia
345, chemin Brochu
Cookshire-Eaton (Québec), J0B 1M0 Canada

Réalisé par l’Ordre des Hiérogrammates.

www.Esseniens.org
www.Boutique-Essenienne.com
Olivier Manitara

Le culte
de la pureté
Cahier de cérémonie
Les textes, les plans, la danse et la partition du cahier Le culte de la pureté ont été
préparés à partir d’enseignements d’Olivier Manitara. Ils peuvent être téléchargés
sur www.Esseniens.org.

Remerciements à :

Coordination : Rachel Humilité


ARCHIVES : Rachel Humilité
RECHERCHES ET TRANSCRIPTIONS : Francine Bienveillance
Rédaction : Isabelle Candeur
Révision : Andrée Justesse, Caroline Vie, Rachel Humilité
Texte et exécution de la danse : Rachel Humilité
GRAPHISME : Raimana Ronde des Archanges, Virginie Obéissance à Dieu
Mise en page : Isabelle Humilité

Chant

partition : Ewoud Discernement


Arr angements musicaux et voix : Caroline Vie, Stéphane Tolérance,
Marilyn Tempérance
S om m a i r e

Contexte .................................................................................................... 9
But magique de la cérémonie .................................................................. 15
Fruit engendré dans la terre d’Ouriel .................................................... 16
Ambiance musicale ................................................................................... 17
Partition ................................................................................................. 18
Description de la danse ............................................................................ 19

Cérémonie pour un cercle d’étude .......................................................... 21


Plans du décor ........................................................................................ 21
Agencement du décor ............................................................................ 23
Explication du décor ............................................................................ 24
Matériel propre à la cérémonie .............................................................. 27
Officiants de la cérémonie ..................................................................... 31
Pré-cérémonie ......................................................................................... 32
Entrée dans le cercle d’étude ............................................................. 32
Allumer la flamme du temple ............................................................ 34
Méditation .......................................................................................... 35
Exposé du maître de cercle d’étude ................................................. 37
Explication du déroulement du rituel ............................................... 39
Texte sur l’attitude intérieure et messages ......................................... 41
Cérémonie ............................................................................................. 43
Clôture de la cérémonie ........................................................................ 52
Après la cérémonie ................................................................................. 53
S om m a i r e

Cérémonie individuelle ............................................................................ 55


Plans du décor ........................................................................................ 55
Matériel propre à la cérémonie .............................................................. 57
Pré-cérémonie ......................................................................................... 60
Entrée dans le temple .......................................................................... 60
Allumer la flamme du temple ............................................................ 61
Méditation .......................................................................................... 62
Texte sur l’attitude intérieure et messages ......................................... 64
Cérémonie .............................................................................................. 66
Clôture de la cérémonie ........................................................................ 72
Après la cérémonie ................................................................................ 72

Sagesse de la cérémonie ............................................................................ 75

Consacrer les éléments .............................................................................. 81

à la Boutique Essénienne ......................................................................... 85


C on t e x t e

l
a cérémonie « Le culte de la
pureté » rend hommage à la pureté
à travers la Vierge Marie. Elle a été
transmise par Olivier Manitara
pour la célébration de l’Archange Gabriel en
décembre 2014 et janvier 2015.

M a r ie , la V ierge essénienne

Marie, grande initiée, porteuse de plusieurs


mondes à travers la naissance du Christ a été
une Essénienne éduquée dans l’école des
mystères. Sa vie intérieure était dans un état
d’éveil naturellement permanent. Elle savait
éveiller en elle les forces qui la reliaient à des
intelligences supérieures, elle savait vivre avec
l’âme et la conduire dans la lumière de la paix.
Par sa dévotion, son initiation aux mystères
et l’héritage de sa tradition, elle fit de sa vie
le pur réceptacle des mondes divins, des
intelligences supérieures qui avaient préparé à
travers un placenta l’enfantement de la Lumière
sur la terre. Ainsi, elle nous révèle que c’est par

9
Le cult e de l a pur et é

toute une préparation et un placenta divin, par des


mondes et des mondes que toute œuvre divine peut
apparaître sur la terre. La naissance de Jésus en fut
une manifestation aux yeux du monde entier.
La vie de Marie a été extraordinaire en intensité
et en compréhension. Elle vivait véritablement avec
le monde divin. Tout le savoir-faire de l’antique
civilisation égyptienne était à l’œuvre à travers elle.
Elle incarnait toutes les vertus de la maîtrise, de
la connaissance, du discernement. Cette maîtrise
consiste à ne pas laisser pénétrer à l’intérieur de soi
ce qui ne doit pas nous féconder, cette semence qui
pollue tout à l’intérieur.
En mettant au monde le corps de Jésus, Marie
a permis à la conscience divine d’entrer dans un
corps, de transformer la vie sur terre et la destinée
de l’humanité. Le mystère de la Vierge et de
l’enfantement de Jésus nous a souvent laissés
perplexes et emplis d’images réductrices qui
n’honoraient pas la grandeur de cette réalisation
divine ni la vérité de Marie. Les hommes ont
mis dans la virginité de Marie des conceptions
pauvres et limitées. Sa virginité n’a rien à voir
avec le côté physique mais parle d’une grande
pureté de l’âme dans sa relation avec le divin. Elle
est l’accomplissement de la loi sacrée d’une âme
qui pendant plusieurs vies a œuvré pour réaliser
l’enfantement divin.

10
C on t e x t e

Si les Esséniens souhaitent bénir la Vierge, c’est


pour qu’elle reste pure, vraie, car si la Vierge est forte,
nous serons tous bénis, et les femmes, la famille et
les enfants seront protégés.
Certains êtres sur la terre la prient et
entretiennent sa mémoire, ayant une influence
sur celle-ci. Ils se servent d’elle, l’enchaînent pour
accomplir leurs œuvres, et c’est pourquoi les
Esséniens désirent rétablir une image de la Vierge
plus juste, correspondant à qui elle était réellement
dans son essence et sa vie intérieure. Car la Vierge
Marie est un grand maître qui avait atteint le même
état que le Bouddha. Elle a sanctifié le Nom de Dieu
jusque dans son corps physique afin de mettre au
monde la Lumière et la vie.

L e pou voir de l’ e au
et l’A nge de l a pur et é

Dans une ancienne vie d’Égyptienne, Marie


apportait l’eau pour baigner les pieds des gens et
bénir les statues des Dieux, et à travers les Dieux,
pouvoir bénir tous les êtres. Sa mission était aussi de
mettre de l’eau sur la terre aride et craquelée pour
que la Divinité contenue dans la graine puisse être
activée, fécondée et s’épanouir comme la nouvelle
floraison qui apporte l’abondance et la nourriture
dans tous les corps de l’homme. Cette eau était

11
Le cult e de l a pur et é

magique, elle était l’eau de l’amour et de la douceur,


l’eau qui permet les échanges vivants et conscients
avec tous les mondes.
Marie était une fille d’Isis, une initiée dans
l’école de l’enfantement et de l’accouchement. Elle
avait été élevée dans les temples pharaoniques ; elle
était dans la lignée des Fils et des Filles de Dieu,
c’est-à-dire des hommes et des femmes qui étaient
consacrés au divin et qui donnaient toute leur
vie aux Dieux. Dans le silence et l’humilité, cette
prêtresse d’Isis avait une vie intérieure intense, en
contact permanent avec l’eau, avec sa transparence,
sa fraîcheur, sa malléabilité, sa douceur.
Elle savait appeler l’Ange de la pureté afin, qu’à
travers l’eau, il la lave. Pour les Esséniens, l’eau était
fondamentale. Ils en faisaient un usage fréquent lors
de leurs prières individuelles et communes.

E nfa n t er la L u mièr e sur l a t er r e

La Vierge a enfanté la Lumière, comme nous


pouvons tous l’enfanter si, comme elle, nous sommes
purs dans notre âme.
La Vierge est le placenta de Gabriel qui amène le
corps de Dieu sur la terre. La source de ce placenta
est le temple de l’Archange Gabriel. C’est la porte du
chemin de la pureté et de l’enfantement.

12
C on t e x t e

Enfanter la Lumière devrait devenir l’objectif et


la motivation de tous les êtres et de tous les peuples,
c’est-à-dire mettre au monde la lumière divine sur
la terre. Si les hommes sont comme la Vierge, Dieu
apparaît. Si un peuple enfante la Lumière, il devient
la Vierge et de ce fait, les Dieux peuvent venir en
lui et le bénir. Mais si un peuple enfante la guerre,
la querelle, la misère, s’il exploite et conduit en
esclavage le sol, les plantes, les animaux, les Dieux
ne viennent pas.
On ne peut pas comprendre la Vierge Marie
simplement à la lumière des formes. Il faut aller
chercher une lumière beaucoup plus haute, beaucoup
plus grande pour arriver à comprendre la vie de cette
femme qui s’inscrit dans un ordre universel.

13
B utm ag ique
d e l a cé ré m onie

L
a cérémonie « Le culte de la pureté »
nous permet d’honorer cette vertu à
travers la Vierge Marie et de libérer
cette fille de Gabriel de la fausse
image, des faux concepts et des écritures
erronées qui ont été posés sur elle. Ce culte
nous permet de lui rendre hommage, de lui
offrir notre respect, notre dévotion, de lui
redonner sa royauté et sa véritable identité.
La Vierge est porteuse d’un message d’une
grande profondeur qui nous renvoie à
nous‑mêmes. Quel est notre rapport avec
Dieu et qui mettons-nous au monde à travers
nos pensées, nos paroles, nos attitudes, nos
actes, notre façon de vivre ?
Par cette cérémonie, par nos chants,
nos prières, notre dévotion, nous créons un
corps, une âme à l’Ange de la pureté, nous
renforçons l’égrégore de la pureté dans la
magie.
Rechercher la pureté est essentiel sur le
chemin de la Lumière.

15
Le cult e de l a pur et é

F rui t engendr é
da ns l a t er r e d ’O ur iel

En nous inclinant devant la pureté dans la Vierge


Marie, en lui donnant un corps dans notre vie
quotidienne, nos perceptions et notre compréhension
s’ouvriront sur les secrets de l’enfantement de la
Lumière dans l’homme et cela pourra nous aider à
devenir à notre tour des « vierges » afin de mettre au
monde une nouvelle humanité.

16
A mbi a nce musica le

L
e chant proposé pour cette
cérémonie est Eloha Mariam. Vous
pouvez aussi chanter Ave Mariam,
qui se trouve à 2 voix dans le cahier
Les 144 Anges et à 3 voix dans Dévotion à la
Vierge Marie.

E loh a M a r i a m

Les paroles et la musique de ce chant ont


pour but d’honorer les femmes-Dieux Marie
et Marie-Madeleine.

Eloha Mariam, Eloha Mariam,


Eloha Mariam, Eloha Mariam,
Allelu, Allelu, Alleluia !
Eloha Marie,
Allelu, Allelu, Alleluia !

17
Le cult e de l a pur et é

18
D escr i p ti o n
de l a da nse

C
ette danse aux mouvements
simples renforce le côté sacré
et solennel de la cérémonie.
Elle peut être accomplie sur les
mélodies Eloha Mariam et Ave Mariam.
Les prêtresses marchent avec légèreté
autour de l’autel dans le sens inverse des
aiguilles d’une montre.

(1) (2) (3)

(4) (5) (6)

19
Le cult e de l a pur et é

Tout en marchant, placer les avant-bras,


(1) 
coudes pliés presque à angle droit devant la poitrine.
La main gauche est tournée vers le haut en forme
de coupe, comme si elle contenait des pétales de
fleurs. La paume de la main droite est tournée
vers le bas, le pouce et l'index sont pincés, comme
pour prendre les pétales de fleurs dans la main
gauche. (2)  Élever le bras droit au-dessus de la tête
en formant un demi‑cercle et relâcher le pouce et
l'index, comme pour répandre les pétales de fleurs
sur le côté. (3) Puis ramener le bras droit, coude plié
presque à angle droit devant le plexus, la main en
forme de coupe, tournée vers le haut, comme si
elle contenait des pétales de fleurs. (4, 5, 6) Réaliser le
même mouvement qu’à droite et ainsi de suite.

Ces mouvements sont une base et peuvent être


davantage chorégraphiés.

20
C é r é m onie
p our u n ce rc l e d ’ é tud e

P l a ns du décor

P enda n t l a procession

21
Le cult e de l a pur et é

A pr è s l a procession

22
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

A gencemen t du décor

Sur un des côtés de l’espace, est placée


une planche de bois pouvant être portée
par 4 personnes, sur laquelle est placée la statue
de la Vierge Marie, recouverte d’un voile blanc.

Au centre du décor est placé un autel réalisé


avec une table basse recouverte d’un tissu bleu,
sur laquelle est placée une vasque contenant
de l’eau de Gabriel.

La vasque est suffisamment grande


pour recevoir au centre, la statue de la Vierge
posée sur un socle ; dans l’eau, 7 miroirs
disposés autour du socle ; et à la surface,
des bougies flottantes.
Avant la cérémonie, les 7 miroirs sont
sur l’autel, autour de la vasque, recouverts
de tissus bleus ou blancs ou posés à l’envers.

Une coupelle d’eau, une coupelle de lait


et une coupe de fleurs blanches sont disposées
sur l’autel ou au sol, devant l’autel.

4 chemins en tissu bleu ou blanc sont placés


dans les 4 directions autour de l’autel.

23
Le cult e de l a pur et é

À côté de chaque chemin sont placés


une corbeille de fleurs ou de pétales de fleurs
blanches, un plateau de bougies flottantes
(facultatif), une boîte d’allumettes et une bougie
pilier ou une chandelle qui permettra
aux participants d’allumer leur bougie
flottante (facultatif).

E x plic at ion du décor

Le bleu des tissus symbolise l’aura


du Père de l’eau, l’Archange Gabriel.

Le blanc des tissus symbolise la pureté.

La statue de la Vierge Marie sera placée dans


une vasque d’eau de Gabriel, qui symbolise
le placenta de l’Archange. Marie est une fille
de Gabriel. Elle devient à son tour un placenta
pour engendrer le Christ, le Fils de Dieu,
qui se manifeste dans tous les maîtres incarnés.
Cette eau représente aussi l’âme de l’assemblée,
le corps que nous sommes en train de créer
pour accueillir dans la pureté les Anges
dans nos vies.

Les pétales, les fleurs de la beauté sont offerts


afin que la grandeur, la beauté, l’âme de Dieu

24
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

puissent s’approcher des hommes et ouvrir


la vision de la pureté à travers la Vierge.
La fleur nous pousse à devenir à son image
des êtres croissants, des êtres qui fleurissent,
qui vont vers un avenir vivant et grand,
et à penser toutes nos activités
dans la croissance et la beauté.
Lorsque l’homme offre la fleur dans la pureté
de son cœur, il écrit dans les mondes subtils
et aussi dans les mondes concrets. Il écrit
le chemin du bien et de l’amour sur la terre.

La Vierge Marie est bénie avec l’eau de Gabriel,


associé à l’Ange de la purification, avec le lait,
associé à l’Ange de la douceur, et avec les fleurs
blanches, associées à l’Ange de la beauté.

Les 7 miroirs sont placés dans l’eau autour


de la statue pour refléter les étoiles dans l’eau
de Gabriel. Les étoiles, filles du soleil des soleils,
apportent la clarté et l’influence de la pureté
de Dieu et de sa création. L’Ange de la pureté
est béni par l’écriture lumineuse et divine
des étoiles.
L’Archange Gabriel nous enseigne
sur ces écritures divines :
- « Sur la terre, le Père a permis à l’homme
de contempler l’immensité du ciel étoilé.

25
Le cult e de l a pur et é

C’est pour lui montrer qu’il peut atteindre


cette grandeur. » (37:8)
- « L’eau qui est en toi est un miroir placé entre
le haut et le bas. Et en fonction de ta manière
de regarder, tu peux faire grandir la vase
ou les étoiles. » (37:9)
- « Si tu regardes le monde et que ton œil voit
l’immensité, la grandeur, ce qui est beau,
vrai, éternel, alors l’eau se transforme
en un miroir parfait qui fait apparaître
les mondes supérieurs. » (126:5)

Certaines statues de la Vierge Marie


la représentent habillée de blanc et de bleu,
avec une couronne d’étoiles autour de la tête,
tenant dans ses bras l’enfant du monde,
de la nouvelle conscience, et foulant de son pied
le serpent. Elle a triomphé de lui par la pureté
à l’intérieur d’elle, par l’éveil de la conscience,
par la clarification de son être dans les 3 centres
de la pensée, du sentiment et de la volonté.
Le blanc représente l’eau du Père Gabriel,
ainsi que la pureté et le bleu, le zodiaque
de l’Archange Gabriel : le ciel de la paix.

26
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

La Vierge avait vu l’immensité et elle disait :


« Sois les pieds sur la terre et le corps dans
le cosmos et tu verras tout d’une façon
complètement différente, le corps dans le
non‑savoir, dans la grandeur et là, tu trouveras
le ciel bleu et large et tu trouveras toutes les
étoiles. » C’est pour cela qu’elle a pu aussi être
représentée habillée d’un manteau d’étoiles.
En ayant éveillé sa vie intérieure, en portant
l’Enfant de la Lumière, en regardant ce qui
vivait à l’intérieur d’elle et quels étaient les
enfants qu’elle mettait au monde, elle est
devenue transparente et a été fécondée par des
forces très hautes. Et c’est ainsi que le serpent
s’est mis à ses pieds et à son service.

M at ér iel propr e à l a cér émonie

Pour les processions d’ouverture et de fermeture


de la cérémonie :

une planche de bois pouvant être portée


par 4 personnes ;

27
Le cult e de l a pur et é

une statue essénienne de la Vierge ;

Il est possible d’utiliser une statue non essénienne


et de la consacrer avec du baume des Archanges en
prononçant la parole suivante :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis et consacre cette statue à la Lumière
et y appose le sceau du Soleil.
Je la dédie à l’alliance de Lumière.
Amin. »

un voile blanc pour recouvrir la statue


de la Vierge.

28
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Pour l’autel :

une petite estrade ou une table basse ;

un tissu bleu pour recouvrir l’estrade


ou la table basse ;

un socle sur lequel poser la statue de la Vierge ;

7 miroirs ;

7 tissus pour recouvrir les miroirs (facultatif) ;

une vasque suffisamment grande pour accueillir


la statue de la Vierge posée sur le socle,
les 7 miroirs dans l’eau, autour du socle,
et des bougies flottantes si on choisit de faire
ces offrandes. Si le nombre des participants
est tel que leurs offrandes de bougies flottantes
ne pourraient pas toutes être faites dans
une seule vasque, en prévoir une deuxième ;

de l’eau de Gabriel pour la ou les vasques ;

une coupelle d’eau de Gabriel ;

une coupelle de lait ;

29
Le cult e de l a pur et é

une coupe de fleurs ou de pétales de fleurs


blanches ;

3 tissus bleus ou blancs pour recouvrir


la coupe de fleurs, les coupelles d’eau de Gabriel
et de lait.

Pour les chemins :

4 tissus rectangulaires bleus ou blancs ;

4 coupes de fleurs ou de pétales de fleurs


blanches ;

4 tissus bleus ou blancs pour recouvrir les


coupes de fleurs ou de pétales de fleurs
blanches.

Facultatif :

autant de bougies flottantes


que de participants ;

4 plateaux pour les bougies flottantes ;

4 tissus bleus ou blancs pour recouvrir


les bougies flottantes ;

30
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

4 bougies piliers ou chandelles ;

4 boîtes d’allumettes.

Les textes de la cérémonie ; ils sont disponibles


dans « Votre espace membre » sur le site
www.Esseniens.org, d’où il est possible
de les imprimer.

O f f ici a n t s de l a cér émonie

Un officiant qui prononce la parole à l’entrée


de chaque participant dans le vestibule ;

un officiant qui prononce la parole à chaque


participant près du plateau de sable dans
le vestibule ;

un prêtre comme gardien du cercle d’étude ;

un maître de cercle d’étude ;

un maître de cérémonie ;

4 lecteurs pour le texte sur l’attitude intérieure


et les messages des esprits de la nature, des
génies et de l’égrégore ;

31
Le cult e de l a pur et é

un ou des porteurs du chant ;

un ou des prêtres-orateurs
ou prêtresses-oratrices ;

4 prêtresses pour porter la statue de la Vierge


Marie et officier et 2 prêtresses pour ouvrir le
chemin de la procession.

P r é - cér émonie

E n t r ée da ns le cercle d ’ ét ude

Sur le parvis

Sur le parvis, les participants se déchaussent et


se revêtent de leur aube blanche s’ils en ont une ou
sont habillés de vêtements blancs ou beiges.
Ils se préparent à entrer dans le cercle d’étude en
conscience, comme des âmes. Ceux qui sont dans
la Ronde des Archanges s’unissent à leur Ange, au
Nom de la Mère.

Le participant s’avance. Un officiant lui dit :

« Sois pur et clair dans ta pensée. »

Le participant entre dans le vestibule.

32
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Dans le vestibule

Le participant pose ses mains sur le sable.


Un officiant lui dit :

« Sois conscient.
Ne laisse pas le monde faux et illusoire de l’homme
entrer en toi. »

Le participant se présente devant le miroir, près


duquel il est écrit :

« Vérité, magie, soutien mutuel.


Connais-toi toi-même et sers le Père. »

Le participant se regarde dans le miroir et


prononce à voix basse son prénom et le nom de son
Ange, et s’il l’a, le Nom de la Mère. Celui ou celle
qui ne porte pas d’Ange au sein de la Ronde des
Archanges prononce son prénom.

Lorsque le participant se présente à l’entrée


du cercle d’étude, située si possible au nord, un
prêtre‑gardien, placé de l’autre côté de la porte,
fermant l’entrée de celle-ci de son bâton, lui
demande :

« As-tu le mot de passe qui ouvre la porte ? »

33
Le cult e de l a pur et é

Le participant prononce le mot de passe :

« Honorer le culte de la pureté. »

Alors, le prêtre-gardien lui ouvre la porte en


ramenant le bâton vers lui. Le participant entre dans
le cercle d’étude et va s’asseoir près du décor. Il reste
dans le silence et la concentration.

A llu mer l a f l a m me du t em ple

Le maître de cercle d’étude :

« Ensemble, chantons le OM. »

Sur le OM, le maître de cercle d’étude allume la


flamme du temple :

« Par cette flamme,


nous appelons la présence bienveillante du Père
au milieu de nous,
au sein de la Nation Essénienne.
Que nos rites soient accomplis
pour la gloire du monde divin.
Que les travaux de notre cercle d’étude
soient ouverts. »

34
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

M édi tat ion

Le maître de cercle d’étude :

« Plaçons-nous dans l’atmosphère de la méditation


pour établir la communion
avec l’égrégore de l’étude essénienne.
Ainsi, nous nous unissons par notre intention
et notre affiliation avec tous les Esséniens
et avec l’intelligence sacrée du Fils de Dieu,
qui anime notre tradition.

Psaume 26 de l’Archange Gabriel


Sois pur pour recevoir la Lumière

1 Si dans ta vie tu éprouves une sensation de joie, de


paix, de bonheur, de clarté et si elle devient une lumière
de compréhension qui éclaire ta vie, apprends à garder
cela en toi le plus longtemps possible, à vivre avec cela, à
le cultiver. Et lorsque tu viendras dans mon temple, offre
à l’eau magique de l’atmosphère cette sensation conduite
jusqu’à la clarté. Ne laisse pas la plus petite contrariété te
voler tout ce qui est subtil et beau en toi.
2 Surtout, sois pur et impersonnel dans ce que tu offres
aux maîtres, aux Anges, aux Archanges et aux Dieux. En
offrant la Lumière, tu la renforces en toi.
3 La première offrande est le respect de l’Enseignement,
c’est-à-dire la juste application de la discipline.

35
Le cult e de l a pur et é

4 Ne te culpabilise pas ; sois simplement clair avec


toi-même, simple, et approche-toi de la Lumière avec
humilité et la volonté d’accomplir le meilleur.
5 Le premier enseignement de l’eau est la pureté. Il
ne s’agit pas uniquement de la pureté de l’homme, de
son intention, de son cœur et de sa vision, mais aussi de
la pureté du monde divin en l’homme.
6 Place la pureté comme fondement de ton approche
de ma source de Lumière.
7 Pense à la réceptivité. Pense à ce qui te féconde
dans la vie.
8 Sans pureté dans la réceptivité, rien de vrai ne
peut être obtenu.
9 Que soit pure ta réceptivité et tout le reste sera
fécondé et empli par l’union de cette pureté avec le
monde divin. Purs, tes échanges ; pures, tes sensations ;
pures, tes compréhensions. Alors tu découvriras ma
présence en toi comme source de la nouvelle naissance
dans la fécondation et la créativité de Lumière.
10 Dans l’atmosphère de mon temple, sens-toi ouvert,
subtil, doux, silencieux et efforce-toi de te nourrir de
Lumière. Garde en toi les sensations les plus fines et
cultive-les dans ta vie quotidienne afin de les enraciner
dans ta conscience. Ces souvenirs nourriront ma
présence en toi et purifieront l’eau du lac de ton âme.
11 Je suis en toi le fleuve de la vie et c’est la façon
dont tu t’approches de moi qui détermine ta destinée.
Celui qui cultive l’indifférence recevra l’indifférence.

36
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Celui qui cultive l’amour de l’Enseignement sera


entouré d’amour.
12 Sois heureux d’avoir des pieds, des mains, des
yeux, une bouche, de vivre dans un corps si merveilleux
qui peut capter ma lumière et la manifester sur la
terre. »

E xp osé d u m a î tr e de ce rcle d ’ étud e

Le maître de cercle d’étude donne les premières


bases de l’enseignement de la cérémonie « Le culte
de la pureté ».

« Marie fut le réceptacle de la Lumière par


sa préparation d’initiée au sein de la tradition
essénienne. Elle fut fécondée intérieurement par des
mondes d’intelligence supérieure.
Cette cérémonie du « Culte de la pureté » est une
offrande pour honorer la pureté à travers la Vierge
essénienne Marie, fille du grand Archange Gabriel,
femme, mère et grand-mère qui, par cette vertu,
porte et enfante la Lumière. C’est une Divinité.
Elle était le placenta de Gabriel, qui a été
travaillé pendant des centaines d’années par toutes
les pensées et les paroles orientées vers l’être divin
à naître. Une fois prêt, ce corps s’est condensé dans
la Vierge, qui a alors mis au monde la Lumière sur

37
Le cult e de l a pur et é

la terre, le corps du Christ Jésus. Et ce fut le début


d’une nouvelle civilisation.
Être vierge à l’image de Marie, c’est avoir
développé une vie intérieure extrêmement belle
et pure comme de l’eau, fusionnée avec la nature,
impersonnelle, totalement tournée vers Dieu. C’est
le fruit d’une volonté déterminée et disciplinée
d’une femme qui s’est engagée et qui a travaillé sur
elle pour manifester la beauté.
En mettant au monde le corps de Jésus, Marie
a permis à la conscience divine d’entrer dans un
corps, de transformer la vie sur terre et la destinée de
l’humanité. Quand un maître spirituel authentique
comme la Vierge Marie atteint une réalisation divine
qui touche toute l’humanité, il devient une écriture,
un hiéroglyphe qui nous parle. C’est Dieu qui parle
à travers la Vierge. »

38
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

E x plic at ion du déroulemen t


du r i t uel

Le maître de cérémonie :
« Pour commencer, des prêtresses entrent en
procession dans l’espace consacré, portant avec
respect une statue de la Vierge Marie. La statue est
recouverte du voile blanc de la pureté.
Les prêtresses et l’assemblée chantent Eloha
Mariam pour accueillir la Vierge avec ferveur et
solennité.
Les prêtresses déposent la statue au milieu de la
vasque d’eau de l’Archange Gabriel, puis l’une d’elles
retire le voile blanc.
Le chant s’arrête. Nous nous prosternons et nous
prononçons une prière.
Les prêtresses posent dans l’eau de la vasque
7 miroirs, face vers le ciel, pour refléter les étoiles,
apportant ainsi la clarté et l’influence de la pureté
de Dieu et de sa création.
Les prêtresses font des offrandes d’eau de Gabriel,
pour l’Ange de la purification, de lait, pour l’Ange de
la douceur, et de fleurs blanches, pour l’Ange de la
beauté et la prêtresse-oratrice prononce des prières.
Une fois ces offrandes faites, les prêtresses
dansent autour de l’autel tandis que l’assemblée
chante Eloha Mariam en hommage à la Vierge Marie.

39
Le cult e de l a pur et é

Pendant que l’assemblée poursuit le chant,


les prêtresses se placent aux 4 chemins dans les
4 directions. Elles allument les bougies piliers en
appelant l’Ange de la pureté dans la flamme. Les
participants s’avancent, prennent des pétales de
fleurs et une bougie flottante qu’ils allument à la
flamme positionnée à l’entrée du chemin. Puis ils
vont vers l’autel et déposent leurs offrandes dans
l’eau de la vasque. En même temps, les prêtresses
placées sur les 4 chemins prononcent une parole de
bénédiction.
Lorsque les participants ont terminé leurs
offrandes, les prêtresses recouvrent la statue et
repartent avec elle en procession, tandis que la
prêtresse-oratrice prononce une invocation au Dieu,
à l’Archange et à l’Ange de la pureté. L’assemblée
continue de chanter.
Une fois la procession et l’invocation terminées,
l’assemblée diminue progressivement le chant dans
une grande douceur.
Pour clôturer la cérémonie, les flammes des
4 chemins sont raccompagnées. Nous laissons les
bougies flottantes s’éteindre d’elles-mêmes. Le
maître de cercle d’étude raccompagne la flamme du
temple et nous prononçons ensemble le grand amin
3 fois. »

40
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Te x t e sur l’at t i t ude in t ér ieur e


et messages

Le maître de cérémonie :

« Que soient lus le texte sur l’attitude intérieure


ainsi que les messages des esprits de la nature,
des génies et de l’égrégore. »

Les 4 lecteurs, chacun leur tour :

L’attitude intérieure

« Vouloir aller vers une intelligence plus haute


pour donner naissance à la Lumière dans son quotidien ;
vouloir être vrai, pur, sincère
et chercher à vivre avec les valeurs des Anges
et les vertus les plus belles.
Honorer une intelligence supérieure au-delà des hommes
en retrouvant sa pureté d’âme
et sa dignité d’Enfant de la Lumière. »

L’intention des esprits de la nature

« Tu dois travailler sur toi pour avoir un nouveau


discernement, t’éveiller de l’intérieur et chercher à
contempler les mondes supérieurs de l’esprit pur. Tu dois
toi-même faire l’expérience de l’existence et chercher

41
Le cult e de l a pur et é

à devenir une Vierge, un être vrai et authentique.


Cherche la profondeur, la subtilité et la sagesse de
l’âme en toute chose. »

L’image onirique des génies

« Tout observer avec un nouveau point de vue,


allumer la lampe de ton cœur et y découvrir les
secrets les plus profonds. Chercher à acquérir la
vertu de la pureté et à être fécondé par elle afin de
permettre à une intelligence supérieure de planter sa
semence de Lumière dans ta terre. Vouloir offrir une
terre propice à la lumière des mondes supérieurs. »

L’intelligence de l’égrégore

« Cherche les secrets qui te permettent


d’accueillir la semence pour pouvoir lui offrir un
corps de manifestation dans le monde. Cherche à
faire naître en toi une âme nouvelle, libérée de tout
lien terrestre. Permets à l’enseignement des initiés
de perdurer et de ressusciter à travers les siècles et
maintiens le chemin ouvert pour les êtres qui aspirent
à s’y engager. Fais vivre les symboles et les écritures
sacrées qui représentent la tradition essénienne.
Donne un corps à la Lumière en souhaitant apporter
la bénédiction à l’humanité et à la terre. »

42
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

C ér émonie

Le maître de cérémonie :

« Nous allons maintenant accomplir la cérémonie


« Le culte de la pureté ».
Que chacun prenne sa place. »

Le maître de cercle d’étude se place près de la


flamme du temple et veille au bon déroulement
du rituel ;

les prêtresses-officiantes se placent pour


effectuer la procession ;

la prêtresse-oratrice se place sur un des côtés du


décor ou dans la procession ;

l’assemblée se place autour du décor, en laissant


suffisamment d’espace pour laisser circuler les
prêtresses ;

le ou les porteurs des chants se placent dans


l’assemblée.

43
Le cult e de l a pur et é

Le maître de cérémonie :

« La vasque, les coupelles d’eau et de lait


ainsi que les coupes de fleurs sont découvertes.
L’assemblée chante Eloha Mariam.
Les prêtresses avancent en procession
et déposent la statue de la Vierge Marie
dans l’eau de Gabriel. »

« Une prêtresse retire le voile.


Le chant s’arrête dans la douceur.
Nous nous prosternons
devant la Vierge Marie.
Ensemble, après moi. »

L’assemblée :

« Dieu est grand.


Qu’Il soit grand dans ma pensée,
mon cœur, ma volonté.
Que mes yeux deviennent capables
de recevoir le mystère de Dieu
dans la pureté et la vérité.
Je veux pouvoir regarder ce qui est vrai
avec un juste discernement et avec pureté. »

44
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Le maître de cérémonie :

« Nous nous relevons. »

Le maître de cérémonie :

« Les prêtresses placent les miroirs dans la vasque


vers le ciel pour refléter les étoiles dans l’eau
autour de la Vierge Marie.
La prêtresse-oratrice prononce la parole aux étoiles. »

La prêtresse-oratrice :

« Que les étoiles, filles du soleil des soleils,


apportent la clarté et l’influence
de la pureté de Dieu et de sa création.
Que l’Ange de la pureté soit béni
par l’écriture lumineuse et divine des étoiles. »

Le maître de cérémonie :

« Ensemble. »

L’assemblée :

« Amin. »

45
Le cult e de l a pur et é

Le maître de cérémonie :

« Une prêtresse fait couler l’eau de Dieu-Gabriel


sur la statue.
En même temps, la parole est prononcée. »

La prêtresse-oratrice :

« Dieu de la vie et de l’intelligence,


grande âme de l’eau,
toi, notre âme et l’âme des âmes,
que la volonté de Gabriel règne,
agisse et instaure le monde.
Ange de la vérité, Ange de l’amour,
Ange de la sagesse, Ange de l’ouverture,
Ange du caché, Ange de la communion,
Ange de l’équilibre, Ange de l’individualité,
Ange de la justice, Ange de l’universalité,
Ange de la paix, Ange de la pureté,
soyez le ciel de la Nation Essénienne,
de chaque Essénien et de la terre. »

Le maître de cérémonie :

« Ensemble. »

L’assemblée :

« Amin. »

46
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Le maître de cérémonie :

« Une prêtresse fait couler le lait sur la statue


pendant que la parole est prononcée. »

La prêtresse-oratrice :

« Saint Ange de la douceur,


sois prospère au nom de Dieu
et de ses mystères sacrés.
Jusque dans nos pieds, sois prospère.
Sois victoire et grandeur dans la famille,
la protection du bien et dans toutes les relations
afin que nos intelligences,
nos sens, nos volontés, nos actes
soient dans la force de la douceur,
à l’image de cette offrande à Dieu :
la Vierge essénienne. »

Le maître de cérémonie :

« Ensemble. »

L’assemblée :

« Amin. »

47
Le cult e de l a pur et é

Le maître de cérémonie :

« Une prêtresse répand des fleurs blanches


sur la statue et dans l’eau
pendant que la parole est prononcée. »

La prêtresse-oratrice :

« Par l’offrande des fleurs, que la vie soit ennoblie.


Que les hommes soient initiés
afin que leurs yeux, leur cœur, leur volonté
s’ouvrent à la perception de la Lumière
et que, librement,
ils s’unissent dans l’amour et l’harmonie
pour faire apparaître l’environnement sain
qui accueille le corps vivant de la pureté des Anges. »

Le maître de cérémonie :

« Ensemble. »

L’assemblée :

« Amin. »

48
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

Le maître de cérémonie :

« Les prêtresses dansent autour de la statue.


Nous chantons Eloha Mariam. »

« Les prêtresses se placent aux 4 chemins


et allument les bougies piliers
en prononçant une parole. »

Chaque prêtresse :

« Ange de la pureté,
par cette flamme, nous t’appelons,
nous t’honorons et nous te bénissons.
Amin. »

Le maître de cérémonie :

« Les participants qui le souhaitent


s’avancent pour déposer
une offrande de fleurs et une bougie
dans l’eau de Gabriel.
En même temps, les prêtresses placées
sur les 4 chemins
prononcent la parole de bénédiction. »

49
Le cult e de l a pur et é

Les prêtresses :

« Béni soit le corps de Dieu qui naît


par l’union vivante des individus éveillés. »

Lorsque les offrandes sont terminées, le maître


de cérémonie dit :

« Les prêtresses recouvrent la statue


et la raccompagnent en procession.
La prêtresse-oratrice prononce l’invocation.
Nous continuons de chanter. »

La prêtresse-oratrice :

« Dieu de la pureté,
Archange de la pureté,
Ange de la pureté,
je veux honorer tout ce qui est pur et vrai
dans tous les mondes
et m’incliner devant cela :
la pureté dans le monde des hommes vrais,
la pureté dans les mondes des animaux,
des végétaux, des pierres et de la Mère.
Je veux entrer dans l’école de la pureté
et étudier la sagesse de la Mère.
Ouvrez-moi la porte
afin que je puisse connaître

50
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

la pureté dans mon cœur.


Que ma vie intérieure s’éveille,
que je puisse entrer dans l’envers du décor
pour comprendre
que ce que je prenais pour l’endroit était l’envers
et que tout était inversé dans ma vie,
dans ma perception, dans mon identification.
Je veux rétablir l’ordre
et ne plus prendre le reflet pour la source.
Derrière se tient la source.
D’abord, elle est une âme avec des reflets,
ensuite, elle est une âme universelle
et enfin, elle est l’esprit un et indivisible : Dieu.
Saint Ange de la pureté,
je veux naître à la vie intérieure
par la Ronde des Archanges.
Je veux connaître la pureté dans ma tête
par l’étude de l’Enseignement.
Je veux être la pureté dans ma volonté
par l’acte empli d’âme impersonnelle
qui contribue à l’œuvre des Dieux.
Je suis l’être véritable éternel.
Je pense, je sens, j’agis dans la pureté de ce qui est.
Amin. »

Les prêtresses reviennent se joindre à


l’assemblée.

51
Le cult e de l a pur et é

C lôt ur e de l a cér émonie

Le maître de cérémonie :

« Les flammes des 4 chemins sont raccompagnées.


Nous laissons les bougies flottantes
s’éteindre d’elles-mêmes. »

Le maître de cercle d’étude raccompagne la


flamme du temple :

« Nous raccompagnons dans les hauteurs


la flamme consacrée au Père.
Bénis soit la Vierge essénienne,
le Père de l’eau et l’Ange de la pureté.
Nous refermons l’espace sacré
de notre cercle d’étude.
Amin. »

Le maître de cérémonie :

« Ensemble. »

L’assemblée :

« Amin. Amin. Amin. »

52
C ér émonie p our u n cercle d ’ ét ude

La cérémonie est terminée.


Le maître de cercle d’étude remercie les
participants.
Les participants sortent en silence du cercle
d’étude par le vestibule.

A pr è s l a cér émonie

Le plus tôt possible, un officiant verse l’eau de


la vasque au pied d’un arbre ou d’une plante, à
l’intérieur ou à l’extérieur. Il va porter dans la nature
les végétaux utilisés. Il enterre les cendres du charbon
et de l’encens utilisés pour la purification du cercle
d’étude. Il offre tous ces éléments à la Mère et La
remercie. Il remercie aussi les esprits de la nature qui
ont participé à la cérémonie.
En mettant les cendres d’encens dans la terre, le
travail de purification se poursuit, car alors la Mère
peut les transformer.

53
C ér é m onie ind ivid ue l l e

P l a ns du décor

P enda n t l a procession

55
Le cult e de l a pur et é

A pr è s l a procession

56
C ér émonie individuelle

M at ér iel propr e à l a cér émonie

Une corde, blanche et en fibre naturelle


de préférence, pour délimiter l’espace
de la cérémonie.

Pour les processions d’ouverture et de fermeture


de la cérémonie :

une planche de bois ;

une statue essénienne de la Vierge ;

57
Le cult e de l a pur et é

Si tu es membre de la Ronde des Archanges, tu


peux utiliser une statue non essénienne et la consacrer
avec du baume des Archanges en prononçant la
parole suivante :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis et consacre cette statue à la Lumière
et y appose le sceau du Soleil.
Je la dédie à l’alliance de Lumière.
Amin. »

un voile blanc pour recouvrir la statue


de la Vierge.

Pour l’autel :

une petite estrade ou une table basse ;

un tissu bleu pour recouvrir l’estrade


ou la table basse ;

un socle sur lequel poser la statue de la Vierge ;

7 miroirs ;

7 tissus pour recouvrir les miroirs (facultatif) ;

58
C ér émonie individuelle

une vasque suffisamment grande pour accueillir


la statue de la Vierge et les 7 miroirs ;

de l’eau de Gabriel pour la vasque ;

une coupelle d’eau de Gabriel ;

une coupelle de lait ;

une coupelle de fleurs ou de pétales de fleurs


blanches ;

une bougie flottante ;

3 tissus bleus ou blancs pour recouvrir


les coupelles de fleurs, d’eau de Gabriel
et de lait et la bougie flottante ;

une boîte d’allumettes.

Les textes de la cérémonie ; ils sont disponibles


dans « Votre espace membre » sur le site
www.Esseniens.org, d’où il est possible
de les imprimer.

Pour l’explication du décor, voir les pages 24 à 27.

59
Le cult e de l a pur et é

P r é - cér émonie

Habille-toi de blanc, sois de préférence pieds nus.

E n t r ée da ns le t em ple

Tu prononces à voix haute :

« Je suis pur et clair dans ma pensée. »

Tu poses tes mains sur le sable ou la terre et tu


dis :

« Je suis conscient.
Je ne laisse pas le monde faux
et illusoire de l’homme
entrer en moi. »

Tu te regardes dans le miroir, près duquel il est


écrit :

« Vérité, magie, soutien mutuel.


Connais-toi toi-même et sers le Père. »

Tu prononces ton prénom et le nom de ton Ange,


et si tu l’as, le Nom de la Mère. Si tu n’es pas dans
la Ronde des Archanges, tu prononces ton prénom.

60
C ér émonie individuelle

Tu te positionnes avec humilité dans ton choix


de venir honorer le monde divin :

« Je viens pour honorer le culte de la pureté. »

Tu entres dans ton temple en posant d’abord le


pied droit à l’intérieur de la corde.
Unis-toi par ton intention et ton affiliation avec
tous les Esséniens et avec l’intelligence sacrée du Fils
de Dieu, qui anime notre tradition.

A llu mer l a f l a m me du t em ple

Tu allumes la flamme de ton temple en


prononçant :

« Par cette flamme que je bénis


et que je consacre au Père
dans la Nation Essénienne,
je m’unis par la pensée, la parole et le rite
à la flamme de vie et d’intelligence
emplie de la présence de Dieu.
Amin. »

61
Le cult e de l a pur et é

M édi tat ion

Le texte de la méditation est un psaume. Tu peux


le lire à voix haute ou en silence.

Psaume 26 de l’Archange Gabriel


Sois pur pour recevoir la Lumière

1 Si dans ta vie tu éprouves une sensation de joie, de


paix, de bonheur, de clarté et si elle devient une lumière
de compréhension qui éclaire ta vie, apprends à garder
cela en toi le plus longtemps possible, à vivre avec cela,
à le cultiver. Et lorsque tu viendras dans mon temple,
offre à l’eau magique de l’atmosphère cette sensation
conduite jusqu’à la clarté. Ne laisse pas la plus petite
contrariété te voler tout ce qui est subtil et beau en toi.
2 Surtout, sois pur et impersonnel dans ce que tu
offres aux maîtres, aux Anges, aux Archanges et aux
Dieux. En offrant la Lumière, tu la renforces en toi.
3 La première offrande est le respect de
l’Enseignement, c’est-à-dire la juste application de la
discipline.
4 Ne te culpabilise pas ; sois simplement clair avec
toi-même, simple, et approche-toi de la Lumière avec
humilité et la volonté d’accomplir le meilleur.
5 Le premier enseignement de l’eau est la pureté. Il
ne s’agit pas uniquement de la pureté de l’homme, de

62
C ér émonie individuelle

son intention, de son cœur et de sa vision, mais aussi de


la pureté du monde divin en l’homme.
6 Place la pureté comme fondement de ton approche
de ma source de Lumière.
7 Pense à la réceptivité. Pense à ce qui te féconde
dans la vie.
8 Sans pureté dans la réceptivité, rien de vrai ne
peut être obtenu.
9 Que soit pure ta réceptivité et tout le reste sera
fécondé et empli par l’union de cette pureté avec le monde
divin. Purs, tes échanges ; pures, tes sensations ; pures,
tes compréhensions. Alors tu découvriras ma présence
en toi comme source de la nouvelle naissance dans la
fécondation et la créativité de Lumière.
10 Dans l’atmosphère de mon temple, sens-toi ouvert,
subtil, doux, silencieux et efforce-toi de te nourrir de
Lumière. Garde en toi les sensations les plus fines et
cultive-les dans ta vie quotidienne afin de les enraciner
dans ta conscience. Ces souvenirs nourriront ma présence
en toi et purifieront l’eau du lac de ton âme.
11 Je suis en toi le fleuve de la vie et c’est la façon
dont tu t’approches de moi qui détermine ta destinée.
Celui qui cultive l’indifférence recevra l’indifférence.
Celui qui cultive l’amour de l’Enseignement sera entouré
d’amour.
12 Sois heureux d’avoir des pieds, des mains, des
yeux, une bouche, de vivre dans un corps si merveilleux
qui peut capter ma lumière et la manifester sur la terre.

63
Le cult e de l a pur et é

Te x t e sur l’at t i t ude in t ér ieur e


et messages

Tiens-toi debout ou assis, selon ta préférence,


pour la lecture du texte sur l’attitude intérieure et
des messages des esprits de la nature, des génies et
de l’égrégore. Ces 4 textes, que tu liras à voix haute,
t’aideront à te poser intérieurement.

L’attitude intérieure

« Vouloir aller vers une intelligence plus haute


pour donner naissance à la Lumière
dans son quotidien ;
vouloir être vrai, pur, sincère
et chercher à vivre avec les valeurs des Anges
et les vertus les plus belles.
Honorer une intelligence supérieure au-delà des hommes
en retrouvant sa pureté d’âme
et sa dignité d’Enfant de la Lumière. »

L’intention des esprits de la nature

« Tu dois travailler sur toi pour avoir un nouveau


discernement, t’éveiller de l’intérieur et chercher à
contempler les mondes supérieurs de l’esprit pur.
Tu dois toi-même faire l’expérience de l’existence

64
C ér émonie individuelle

et chercher à devenir une Vierge, un être vrai et


authentique. Cherche la profondeur, la subtilité et la
sagesse de l’âme en toute chose. »

L’image onirique des génies

«  Tout observer avec un nouveau point de vue,


allumer la lampe de ton cœur et y découvrir les
secrets les plus profonds. Chercher à acquérir la
vertu de la pureté et à être fécondé par elle afin de
permettre à une intelligence supérieure de planter sa
semence de Lumière dans ta terre. Vouloir offrir une
terre propice à la lumière des mondes supérieurs. »

L’intelligence de l’égrégore

« Cherche les secrets qui te permettent d’accueillir


la semence pour pouvoir lui offrir un corps de
manifestation dans le monde. Cherche à faire naître
en toi une âme nouvelle, libérée de tout lien terrestre.
Permets à l’enseignement des initiés de perdurer et de
ressusciter à travers les siècles et maintiens le chemin
ouvert pour les êtres qui aspirent à s’y engager.
Fais vivre les symboles et les écritures sacrées
qui représentent la tradition essénienne. Donne
un corps à la Lumière en souhaitant apporter la
bénédiction à l’humanité et à la terre. »

65
Le cult e de l a pur et é

C ér émonie

Tu te places devant le décor.


Tu découvres les coupelles d’eau, de lait, de
fleurs, la petite bougie flottante, et la vasque d’eau.

Tu t’avances lentement vers l’autel en portant


avec respect et dévotion la statue de la Vierge Marie
recouverte du voile et en chantant Eloha Mariam. Tu
peux t’accompagner de l’enregistrement.
Tu déposes la statue sur le socle, dans la vasque
d’eau de Gabriel.
Tu retires délicatement le voile, tu diminues
progressivement le chant et tu te prosternes devant
la statue de la Vierge.
Tu te relèves et tu prononces la prière :

« Dieu est grand.


Qu’Il soit grand dans mes pensées,
mon cœur, ma volonté.
Que mes yeux deviennent capables
de recevoir le mystère de Dieu
dans la pureté et la vérité.
Je veux pouvoir regarder ce qui est vrai
avec un juste discernement et avec pureté. »

66
C ér émonie individuelle

Tu déposes les miroirs, face tournée vers le ciel


pour refléter les étoiles, dans l’eau, autour de la
statue de la Vierge Marie.
Tu prononces :

« Que les étoiles, filles du soleil des soleils,


apportent la clarté et l’influence
de la pureté de Dieu et de sa création.
Que l’Ange de la pureté soit béni
par l’écriture lumineuse et divine des étoiles.
Amin. »

Tu fais couler l’eau de Dieu-Gabriel sur la statue.


Tu prononces :

« Dieu de la vie et de l’intelligence,


grande âme de l’eau,
toi, mon âme et l’âme des âmes,
que la volonté de Gabriel règne,
agisse et instaure le monde.
Ange de la vérité, Ange de l’amour,
Ange de la sagesse, Ange de l’ouverture,
Ange du caché, Ange de la communion,
Ange de l’équilibre, Ange de l’individualité,

67
Le cult e de l a pur et é

Ange de la justice, Ange de l’universalité,


Ange de la paix, Ange de la Pureté,
soyez le ciel de la Nation Essénienne,
de chaque Essénien et de la terre.
Amin. »

Tu fais couler le lait sur la statue.


Tu prononces :

« Saint Ange de la douceur,


sois prospère au nom de Dieu
et de ses mystères sacrés.
Jusque dans mes pieds, sois prospère.
Sois victoire et grandeur dans la famille,
la protection du bien
et dans toutes les relations
afin que mon intelligence,
mes sens, ma volonté, mes actes
soient dans la force de la douceur
à l’image de cette offrande à Dieu :
la Vierge essénienne.
Amin. »

68
C ér émonie individuelle

Tu répands des pétales de fleurs sur la statue et


dans l’eau.
Tu prononces :

« Par l’offrande des fleurs, que la vie soit ennoblie.


Que les hommes soient initiés
afin que leurs yeux, leur cœur, leur volonté
s’ouvrent à la perception de la Lumière
et que, librement,
ils s’unissent dans l’amour et l’harmonie
pour faire apparaître l’environnement sain
qui accueille le corps vivant
de la pureté des Anges.
Amin. »

Tu allumes la bougie flottante.


Tu prononces :

« Par le culte du feu,


feu de Dieu,
feu des origines,
par mon Père Michaël,
j’appelle l’Ange de la pureté
dans cette flamme. »

69
Le cult e de l a pur et é

Tu déposes la bougie dans l’eau et tu répands à


nouveau des fleurs sur la statue et dans l’eau.
Tu prononces :

« Béni soit le corps de Dieu qui naît


par l’union vivante des individus éveillés. »

Si tu le souhaites, tu peux chanter à nouveau


Eloha Mariam ou un autre chant essénien de
dévotion à la Vierge et tu peux aussi danser autour
de la statue.
Puis tu prononces l’invocation :

« Dieu de la pureté,
Archange de la pureté,
Ange de la pureté,
je veux honorer tout ce qui est pur et vrai
dans tous les mondes
et m’incliner devant cela :
la pureté dans le monde des hommes vrais,
la pureté dans les mondes des animaux,
des végétaux, des pierres et de la Mère.
Je veux entrer dans l’école de la pureté
et étudier la sagesse de la Mère.
Ouvre-moi la porte
afin que je puisse connaître
la pureté dans mon cœur.

70
C ér émonie individuelle

Que ma vie intérieure s’éveille,


que je puisse entrer dans l’envers du décor
pour comprendre
que ce que je prenais pour l’endroit était l’envers
et que tout était inversé dans ma vie,
dans ma perception, dans mon identification.
Je veux rétablir l’ordre
et ne plus prendre le reflet pour la source.
Derrière se tient la source.
D’abord, elle est une âme avec des reflets,
ensuite, elle est une âme universelle
et enfin, elle est l’esprit un et indivisible : Dieu.
Saint Ange de la pureté,
je veux naître à la vie intérieure
par la Ronde des Archanges.
Je veux connaître la pureté dans ma tête
par l’étude de l’Enseignement.
Je veux être la pureté dans ma volonté
par l’acte empli d’âme impersonnelle
qui contribue à l’œuvre des Dieux.
Je suis l’être véritable éternel.
Je pense, je sens, j’agis
dans la pureté de ce qui est.
Amin. »

Tu recouvres la Vierge Marie du voile et tu


l’emportes avec respect et dévotion dans l’endroit
qui lui est consacré.

71
Le cult e de l a pur et é

Tu laisses la bougie flottante s’éteindre


d’elle‑même.

C lôt ur e de l a cér émonie

Tu raccompagnes la flamme de ton temple en


disant :

« Je raccompagne dans les hauteurs


la flamme consacrée au Père.
Bénis soient la Vierge essénienne,
le Père de l’eau et l’Ange de la pureté.
Amin. »

Tu prononces le grand amin 3 fois :

« Amin. Amin. Amin. »

Tu peux rester dans le silence et le recueillement


pour accueillir ce qui vient te toucher et te parler
dans le subtil et le sacré de ton être.
La cérémonie est terminée.
Tu sors de ton temple du pied droit.

A pr è s l a cér émonie

Le plus tôt possible, tu verses l’eau de la vasque


au pied d’un arbre ou d’une plante, à l’intérieur ou à

72
C ér émonie individuelle

l’extérieur. Tu vas porter dans la nature les végétaux


utilisés. Tu enterres les cendres du charbon et de
l’encens utilisés pour la purification de ton temple.
Tu offres tous ces éléments à la Mère et La remercie.
Tu remercies aussi les esprits de la nature qui ont
participé à la cérémonie.
En mettant les cendres de charbon et d’encens
dans la terre, le travail de purification se poursuit,
car alors la Mère peut les transformer.

73
S agesse d e l a cé r é m onie

E x t r a i t s du p sau me  235
de l’A rch a nge G a br iel
M essage de l’A rch a nge G a br iel
au x f em mes qui s ’ éveillen t

Depuis l’origine des temps, la femme a été


considérée dans les mystères de Dieu comme
le fondement de l’existence.
Le principe féminin, étant la force et
la matrice de l’existence terrestre, a pour
fonction de maintenir, de conserver les
mondes. La femme fait apparaître le corps,
elle l’anime et permet à tous les règnes de
cheminer vers un état d’être supérieur. Elle
est un être de protection, de guidance et de
préparation. Il y a en elle une sagesse et une
autorité.
Le principe féminin en chaque femme
devait animer les mondes, les conduire,
ennoblir les influences, équilibrer les forces à
l’œuvre. Tout devait être guidé par la sagesse
pour que la Lumière puisse naître dans un
corps parfait. C’est pourquoi les femmes

75
Le cult e de l a pur et é

étaient les gardiennes du feu, de la maison, de la


famille et de la nation.
Prendre soin de Dieu, le feu dans l’homme,
dans la maison, dans la famille et dans le peuple,
était une œuvre sacrée. Le feu ne devait pas devenir
destructeur et pour cela, la femme devait rester dans
son monde, à sa place, dans son savoir et son autorité.
Ayant chuté, ayant perdu la dignité de Dieu
en lui, l’homme a sombré dans la décadence des
forces souterraines, conduisant ainsi la femme, les
animaux, les végétaux et les minéraux en esclavage.
La femme ne doit pas suivre l’homme dans le
monde de la décadence, mais accomplir sa mission
d’adoucir, d’assouplir, d’arrondir, d’équilibrer,
d’ennoblir et de faire apparaître la sagesse.
La femme ne doit pas chercher à penser comme
l’homme, ni à entrer dans son territoire, ni à rivaliser
avec lui ou à se confronter à lui. Elle ne doit pas
adopter le même langage, la même attitude, mais
demeurer pure dans son rayon, dans son être vrai,
dans sa fonction éternelle. Aucun homme, aucune
idéologie ne doit la détourner de sa mission.
Il est évident que je ne parle pas ici de ces femmes
qui essaient de prendre la position et la place des
hommes, car il n’y a aucun commentaire à faire sur
un tel comportement, sinon que c’est là le chemin de
la déchéance intégrale.

76
S agesse de l a cér émonie

Vous, les femmes esséniennes, gardez pures en


vous la divinité féminine, les vertus sacrées qui
élèvent l’être de la femme.
Si vous voulez savoir qui vous êtes et quel travail
vous avez à faire, assemblez-vous et regardez ce qui
règne dans vos cercles, dans les relations, à travers
la complicité et la force qu’il y a entre vous. En
observant cela, vous saurez exactement quel travail
vous avez à faire sur vous.
Il est fondamental que vous soyez soudées les unes
aux autres, qu’il n’y ait aucune rivalité, aucun grade,
aucune supériorité, mais que vous ne formiez qu’un
seul être. Dans les anciens mystères, on appelait un
tel cercle de femmes la « Vierge ». C’est cette Vierge
qui enfantait l’homme, la société et les Dieux.
La «  Vierge  » ne désigne pas une seule femme,
mais toutes les femmes.
Chaque femme est la Vierge, mais si elle n’est
pas unie au grand cercle des femmes, elle perd sa
virginité, elle n’est plus dans son rayon, dans son
être véritable, dans sa pureté et dans la grande aura
de la féminité divine.

Olivier Manitara demanda alors à l’Archange


Gabriel :
Père Gabriel, veux-tu dire que les femmes doivent
retrouver l’ancienne sagesse et s’engager sur le chemin
d’une initiation féminine ?

77
Le cult e de l a pur et é

L’Archange Gabriel répondit :


Je dis que vous devez guérir ce qui a été rendu
malade.
Les femmes doivent de nouveau être des femmes,
de même que les hommes doivent de nouveau être
des hommes.
Les femmes et les hommes sont 2 mondes séparés
et complémentaires devant s’équilibrer pour en faire
apparaître un troisième, plus grand qu’eux. Mais en
aucun cas, l’un n’est supérieur à l’autre.
Certains mondes ont proclamé que l’homme
était supérieur à la femme, mais cela est une idée
préconçue, un dogme imposé par des intelligences et
des forces de domination et de pouvoir.
La femme et l’homme sont identiques aux yeux
de Dieu. Ils ont juste des fonctions différentes, qui
les rendent non pas similaires mais complémentaires.
La femme enfante les mondes, mais elle n’est
jamais seule. C’est la collectivité des femmes qui
permet à chaque femme de devenir ce qu’elle est.
Rappelez-vous que ce qui était appelé la Vierge
qui enfante le Soleil, Dieu, dans les anciens mystères,
c’était l’union des femmes.
Si vous, les femmes esséniennes, êtes ensemble
dans un cercle, cultivant l’eau pure de Gabriel et le
miroir de la conscience, toutes les influences vous
apparaîtront. Vous verrez toutes les forces qui ont
été mises dans l’eau des relations pour vous conduire

78
S agesse de l a cér émonie

dans la faiblesse, pour vous diviser et vous enlever


votre nature, votre âme, votre dignité et votre
destinée.
Si l’homme veut amener la force destructrice,
n’entrez pas dans son territoire, mais demeurez des
femmes posées sur une terre sacrée.
Chantez, dansez et emparez-vous des forces
négatives pour les conduire dans le recyclage.
Les mystères de la femme ne pourront pas être
restaurés tels qu’ils l’étaient dans les temps anciens,
en tout cas, pas pour le moment. Mais si vous donnez
naissance à ce cercle de la Vierge, vous maintiendrez
vivantes les vertus dans le monde de l’homme.
Retrouvez le corps commun, collectif, où tout
est équilibré, stable et ouvert vers l’intelligence
supérieure omniprésente.
Lorsque la force obscure vient pour envahir le
monde de l’homme, qu’elle soit détournée par la
sagesse et la vision claire de la femme.
Que ce qui est sombre, malade, contraire à la
loi de l’éveil et du bon chemin soit attrapé par le
mouvement, la danse, le chant, le rite et le rythme
pour être conduit dans le recyclage de la terre.
N’engendrez pas un monde identique à celui de
l’homme.
Ne cherchez pas à prendre une revanche, à être
dans le conflit, le complot, car sur ce terrain, vous
seriez conduites dans la faiblesse et l’esclavage.

79
Le cult e de l a pur et é

La femme représente l’autorité, la douceur,


l’organisation, la pureté, la souplesse dans tous les
mondes.
Par ce cercle de vierges sages, les Esséniens seront
posés sur une terre stable et le principe masculin
pourra se redresser, retrouver sa dignité et permettre
aux hommes de redevenir de véritables prêtres.
Si les Esséniennes ne forment pas le cercle qui
fait apparaître la terre, les Esséniens ne pourront se
poser sur rien de solide, ils ne seront pas stables et la
bénédiction ne pourra venir.
Soyez ensemble, chacun à votre place, équilibrés
par une vision et une œuvre communes.
Ne laissez pas le regard inquisiteur, condamnant,
qui fait naître la rivalité, la querelle, le conflit, le
déséquilibre, le non-respect, tisser ses liens sournois
de l’homme vers la femme ou de la femme vers
l’homme, car vous seriez perdus.

80
C onsacr er les élémen t s

S euls les prêtres et prêtresses membres


de la Ronde des Archanges peuvent
consacrer des éléments.

Vous pouvez consacrer du sel de mer


pour les rites reliés à l’Archange Michaël
en prononçant :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis ce sel dans la Lumière
et le consacre sel de l’amour de Dieu.
Amin. »

À défaut d’encens de Raphaël,


vous pouvez consacrer des grains d’oliban
ou du papier d’Arménie en prononçant :

«  Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis ces grains d’Oliban (ce papier d’Arménie) dans la Lumière
et les/le consacre encens de l’amour de Dieu.
Amin. »

81
Le cult e de l a pur et é

À défaut d’eau de Gabriel, vous pouvez


consacrer de l’eau de source en prononçant :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis cette eau dans la Lumière
et la consacre eau de l’amour de Dieu.
Amin. »

Par quelques gouttes d’eau de Gabriel versées


dans une bouteille d’eau pure, toute l’eau est
consacrée eau de Gabriel.

À défaut de terre d’Ouriel, vous pouvez


consacrer de la terre prise dans la nature
en prononçant :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis cette terre dans la Lumière
et la consacre terre de l’amour de Dieu.
Amin. »

82
C onsacr er les élémen t s

À défaut d’huile d’Ouriel, vous pouvez


consacrer de l’huile d’olive en prononçant :

« Par la Ronde des Archanges, par mon Ange,


uni au champ de vie de la Nation Essénienne,
je bénis cette huile dans la Lumière
et la consacre huile de l’amour de Dieu.
Amin. »

Par quelques gouttes d’huile d’Ouriel versées


dans une bouteille d’huile d’olive sans étiquette,
toute l’huile est consacrée huile d’Ouriel.

83
à la B ou t ique E ssénienne

Conférences d’Olivier Manitara :

- Message de la Vierge Marie, volume 3


Pour une famille unie
(Conf20141218DVD)

- L’initiation essénienne de la Vierge Marie


(Conf20030803CD)

- Les animaux nous protègent


Les échanges d’âme à âme entre
l’homme et l’animal
(Conf20150108DVD)

- Ouvrir et protéger un espace pur


pour les Anges
Les influences qui se manifestent dans un corps
(Conf20150108DVD)

- Se nettoyer des déchets dans les corps subtils


Méthode et savoir magiques
(Conf20150109DVD)

85
Le cult e de l a pur et é

- Jésus marchait sur l’eau


Message de la Vierge
(Conf20150109DVD)

- Une nouvelle conscience


des réalités spirituelles et divines
(Conf20150114DVD)

Livre :

- Enfanter la Lumière
Olivier Manitara, Éd. Essénia, 2013

Statues :

- Des statues esséniennes de la Vierge Marie

86
Accès direct à la boutique, aux livres
et à toutes les activités de la Nation Essénienne.

Téléchargez l’application
sur votre téléphone ou votre tablette.

Pour toute question ou tout commentaire sur ce cahier,


écrire à : ceremoniesesseniennes@gmail.com

Sites Internet

www.Esseniens.org
www.Boutique-Essenienne.com

Vous aimerez peut-être aussi