Vous êtes sur la page 1sur 15

TRAVAUX COMPTABLES

ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

ÉVALUATION DES STOCKS

Formule de base – Les stocks doivent être évalués au coût historique ou à la valeur de
réalisation nette (VRN) si elle est inférieure (NC 4, "Stocks", § 10).

Il s'agit de la formule fondamentale de valorisation des stocks. Les anglo-saxons parlent de la


formule LCM : Lower of Cost or Market, c'est-à-dire le montant le plus faible entre le coût et la
valeur de marché (VRN).

Dans une première étape, on va supposer que le montant correspondant au coût historique est
inférieur à la valeur de réalisation nette (§§ 1). Dans ce cas, on ne s'intéressera pas à cette VRN.
Dans une deuxième étape, on envisagera le cas inverse (§§ 2).

SOMMAIRE

§1. L’évaluation des stocks à la date d’inventaire ................................................ 2

§2. La comptabilisation des stocks à la date d'inventaire .................................. 12

03.02. EVALUATION DES STOCKS 1 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

§1. L’EVALUATION DES STOCKS A LA DATE D’INVENTAIRE

I. Définition - La valeur de réalisation nette est le prix de vente estimé réalisable dans des
conditions normales de vente, diminué des coûts estimés nécessaires pour achever le bien et
réaliser la vente.

⇒ Exercice d'application n° 12 - Un brocanteur achète un piano usagé pour 1.000 dinars. Afin
de le vendre, le brocanteur doit le réparer et le polir. Les frais de réparation et de polissage
s’élèvent à 200 dinars. Par ailleurs, le brocanteur doit insérer quatre annonces dans un journal J
pour un coût global de 80 dinars.

T.A.F : Quelle est la valeur de réalisation nette du piano, sachant que le brocanteur compte
vendre le piano à un prix ferme de 2000 dinars.

Solution : V.R.N = Prix de vente - frais sur ventes


= 2.000 - 80 = 1.920.
Les frais de réparation et de polissage font partie du coût de production du piano et n’entent
pas en ligne de compte pour la détermination de la valeur de réalisation nette.

II. Détermination de la valeur de réalisation nette - "La valeur de réalisation nette des stocks
doit être déterminée sur la base de l'hypothèse la plus vraisemblable de la valeur probable de
réalisation des stocks dans des conditions normales de vente. Il est également tenu compte des
données connues après la clôture de l'exercice dans la mesure où ces données confirment les
conditions existantes à la clôture de l'exercice.

La valeur du marché, connue à la clôture de l'exercice, constitue généralement une mesure


appropriée de la valeur probable de réalisation des éléments de stocks destinés à être vendus
(marchandises, produits finis et produits en cours). Toutefois, pour les stocks détenus pour
satisfaire des contrats de vente fermes, le prix spécifié dans le contrat est plus approprié" (NC
4, § 34 et 35).

"L'estimation de la valeur de réalisation nette est faite pour chaque type d'éléments en stocks,
ou par éléments autrement regroupés dans la mesure où leur traitement regroupé permet de
mieux refléter le résultat de la période, par exemple lorsque la vente des éléments regroupés
se fait de manière simultanée" (NC 4, § 37).

III. Comptabilisation des stocks à la valeur de réalisation nette - "L'évalua-tion des stocks à
leur valeur de réalisation nette doit aboutir à la constatation de toute dépréciation et perte
éventuelle sur les stocks détenus par l'entreprise en charges de l'exercice au cours duquel la
dépréciation ou la perte s'est produite (NC 4, §39).

La constatation de la dépréciation des stocks se traduit :


- d'une part, par le débit du compte 68173 "Dotations aux provisions pour dépréciation
des stocks" ;
- et d'autre part, par le crédit du compte 39 "Provisions pour dépréciation des stocks", et
ce, en vue de ramener le stock à sa valeur de réalisation nette.
Au niveau du bilan, le stock est présenté pour son coût historique. La provision est présentée
en déduction. Le reliquat correspond à la valeur de réalisation nette.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 2 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

Exercice - La société RCE dispose au 31 décembre 1998 de 5.000 articles d’un produit P destinés
à la vente. Le coût d’achat d’un article s’élève à 100 dinars. La valeur de réalisation nette d’un
article P est estimée à 80 dinars.

T.A.F : 1) Pour quelle valeur le stock des articles P doit-il être évalué ?
2) Quelles sont les écritures qui doivent être enregistrées, selon les deux méthodes de
comptabilisation des stocks ?

Solution :
1) La valeur du stock doit correspondre au montant le moins élevé entre :
- le coût d’acquisition : 5.000 x 100 = 500.000 dinars ;
- et la valeur de réalisation nette : 5.000 x 80 = 400.000 dinars.

Une provision de 100.000 dinars devra donc être enregistrée.

Au niveau du bilan, le stock est présenté comme suit :


Stock 500.000
Provisions (100.000)
400.000
Ce dernier montant correspond à la VRN des stocks.

2) Ecritures comptables
* Constatation du stock final
31/12/1998
37 Stocks de marchandises (5.000 x100) 500.000
6037 Variation des stocks de marchandises 500.000
Constatation du stock final

Cette écriture concerne uniquement la méthode de l’inventaire intermittent. En effet, selon la


méthode de l'inventaire permanent, le solde du compte 37 correspond au 31/12/1998 au stock
final. Aucune écriture n'est donc à enregistrer.

* Constatation de la provision
31/12/1998
68173 Dotations aux provisions pour dépréciation des 100.000
stocks
397 Provisions pour dépréciation des stocks de 100.000
marchandises

Cette écriture concerne les deux méthodes de comptabilisation.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 3 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

Exercice - La société STE dispose au 31 décembre 1998 d’un stock de produits finis qu’elle a
fabriqués à un coût de production s’élevant à 100.000 dinars. Le prix de vente de ce stock est
estimé à 80.000 dinars. Des frais de distribution (estimés à 10% du prix de vente) devront être
engagés.

T.A.F :
1) Pour quelle valeur le stock de produits finis doit-il être évalué ?
2) Quelles sont les écritures qui doivent être enregistrées, selon les deux méthodes de
comptabilisation des stocks ?

Solution :
1) La valeur du stock doit correspondre au montant le moins élevé entre le coût de production
et la VRN, c'est-à-dire 80.000 - 8.000 = 72.000.
2) Ecritures comptables
* Constatation du stock final
31/12/1998
35 Stocks de produits finis 100.000
7135 Variation des stocks de 100.000
produits finis
Cette écriture ne concerne que la méthode de l’inventaire intermittent. En effet, en ce qui
concerne la méthode de l’inventaire permanent, le compte 35 présente déjà au 31 décembre
un solde de 100.000.

* Constatation de la provision
31/12/1998
68173 Dotations aux provisions pour dépréciation des 28.000
stocks (100.000 - 72.000)
395 Provisions pour dépréciation des stocks de 28.000
produits finis

Les stocks sont présentés au bilan comme suit :


Stock 100.000
Provisions (28.000)
72.000

Exercice - La société ALFA fabrique trois produits P1, P2 et P3 qui sont commercialisés
indépendamment l’un de l’autre. On vous fournit les informations suivantes concernant les
stocks de fin d’année :

Désignation P1 P2 P3
Quantité 1.000 8.000 3.000
Coût de production unitaire 25 15 10
Prix de vente estimé 20 30 10
Frais de distribution Négligeable 2 1

T.A.F : On vous demande de valoriser le stock de fin d’année et d’enregistrer s’il y a lieu les
écritures comptables qui s’imposent.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 4 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

Solution :
Valeur d’un stock = Min (VRN, CP)
Désignation P1 P2 P3
Coût de production (C.P.) 25.000 120.000 30.000
Valeur de réalisation nette (VRN) 20.000 8.000 x 28 = 224.000 27.000
Ecart (VRN - C.P.) - 5.000 104.000 - 3.000

Les moins-values sur stocks doivent être provisionnées. Elles ne peuvent pas être compensées
avec les bénéfices escomptés de la vente de P2, car ces produis sont commercialisés
indépendamment l’un de l’autre (voir exercice suivant, pour le cas inverse).

D’où il y a lieu d’enregistrer les écritures suivantes :

31/12/199
3551 Produits finis P1 25.000
3552 Produits finis P2 120.000
3553 Produits finis P3 30.000
7135 Variation des stocks de produits finis 175.000

Cette écriture ne concerne que la méthode de l’inventaire intermittent.

31/12/98
68173 Dotations aux provisions pour dépréciation des stocks 8.000
3951 Provision pour dépréciation du stock de produit finis P1 5.000
3953 Provision pour dépréciation du stock de produit finis P3 3.000

Cette écriture concerne les deux méthodes de comptabilisation.

Exercice - Reprenons les mêmes données de l’exemple précédent et supposons que P1 et P2 se


vendent emballés ensemble. P3 se vend indépendamment de P1 et P2.

T.A.F : Même travail demandé dans l’exercice précédent.

Solution : Dans ce cas, la moins-value sur stock de P1 peut être compensée avec les bénéfices
escomptés de la vente du produit P2. En effet, le produit P1 se vend par hypothèse,
simultanément avec le produit P2.

La moins-value sur le stock de produit P3 doit être provisionnée.

31/12/199
68173 8
Dotations aux provisions pour dépréciation des stocks 3.000
3953 Provisions pour dépréciation du stock du produit P3 3.000

03.02. EVALUATION DES STOCKS 5 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

IV. Sort des provisions constituées sur les stocks

Les provisions pour dépréciation des stocks constituées à la fin d'un exercice N doivent être
annulées dès qu'elles deviennent sans objet. A cet effet, on débite le compte 39 "Provisions
pour dépréciation des stocks", en vue de solder ce compte, par le crédit du compte 78
"Reprises de provisions", en vue de constater le produit qui découle de l'annulation de la
provision initialement constituée.

Exercice : La société SOPRO commercialise deux produits P1 et P1. Au 31 décembre 1998, vous
disposez des informations suivantes.

P1 P2
Quantité 1.000 2.000
Coût d’achat 20 100
V.R.N 17 120

En 1999, la société SOPRO a vendu à crédit la totalité des stocks d'articles P1 et P2 existants au
31 décembre 1998, et ce, aux prix unitaires respectifs de 19 et de 120.

T.A.F : Quelles sont les écritures qui doivent être enregistrées en 1998 et 1999 ?

Solution : 1) Ecritures devant être enregistrées à la fin de l’exercice 1998

* Constatation du stock final


31/12/199
371 Stock de produit P1 20.000
372 Stock de produit P2 200.000
6037 Variation des stocks P1 et P2 220.000

Cette écriture ne concerne que la méthode de l’inventaire intermittent.


* Constatation de la provision sur stock de P1
31/12/199
68173 Dotations aux provisions pour 3.000
dépréciation des stocks
397 Provisions pour dépréciation du 3.000
stock du produit P1

Cette écriture concerne les deux méthodes de comptabilisation.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 6 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

2) Ecritures devant être enregistrées en 1999

* Ouverture des comptes (applicable pour les deux méthodes)

01/01/199
371 Stock de produit P1 20.000
372 Stock de produit P2 200.000
… …
Autres comptes d'actifs
3971 Provision pour dépréciation du stock de P1 3.000
Comptes de capitaux propres et autres
comptes de passifs

Cette écriture est non équilibrée car elle est incomplète, puisqu’on ne dispose pas de tous les
comptes d’actifs, de capitaux propres et de passifs. On l’a présentée pour mettre en évidence
les soldes de départ des comptes 37 et 39.

* Ecritures de vente (applicables pour les deux méthodes)

1999
411 Clients (1.000 x 19) 19.000
707 Ventes de P1 19.000
1999
411 Clients (2.000 x 120) 240.000
707 Ventes de P2 240.000

* Ecriture de sortie des stocks

1999
6037 Variations des stocks de P1 20.000
6037 Variations des stocks de P2 200.000
371 Stock de produits P1 20.000
372 Stock de produits P2 200.000

Selon la méthode de l'inventaire intermittent, cette écriture est enregistrée à la fin de l'exercice
1999, parmi les écritures d'inventaire.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 7 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

* Ecriture de reprise de la provision sur stocks de P1


1999
397 Prov. pour dépréciation de P1 3.000
7817 Reprises sur prov. pour 3.000
3 dépréciation du stock de P1

Selon la méthode de l'inventaire intermittent, cette écriture est enregistrée à la fin de l'année
1999. Selon la méthode de l'inventaire permanent, elle peut être enregistrée soit à la fin de
l'année, soit immédiatement après l'enregistrement de l'écriture constatant la vente.

Exercice - La société SORVIM dispose au 31 décembre 1998 d’un stock de produit fini P dont le
coût de production s’élève à 120.000 dinars. La VRN dudit stock, estimée au 31 décembre, est
égale à 110.000 dinars. En 1999, le stock a été effectivement vendu à 110.000 dinars.

Le 31 décembre 1999, la société SORVIM dispose d’un stock de produit fini P dont le coût de
production s’élève à 180.000 dinars. La VRN de ce stock est estimée à 210.000 dinars.

T.A.F : Quelles sont les écritures relatives aux stocks qui doivent être enregistrées en 1998 et
1999 ?
NB : On utilise la méthode de l’inventaire intermittent.

Solution : a) Ecritures de l’exercice 1998


31/12/1998
355 Stock de produits finis 120.000
7135 Variation du stock de produits finis 120.000
31/12/1998
68173 Dotations aux provisions pour dépréciation des stocks 10.000
395 Provision pour dépréciation du stock de produits finis 10.000

b) Ecritures à enregistrer en 1999

* Ouverture des comptes


355 395
120.000 10.000

03.02. EVALUATION DES STOCKS 8 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

* Annulation du stock initial


Puisque le stock initial a été vendu, il y a lieu de solder les comptes 355 et 395.
31/12/199
7135 Var. des stocks de produits finis 120.000
355 Stock de produits finis 120.000
31/12/199
395 Provisions pour dépréciation des 10.000
stocks de produits
7813 Reprise sur provision pour 10.000
5 dépréciation des stocks

* Constatation du stock final.


31/12/1998
355 Stocks de produits finis 180.000
7813 Variation des stocks de 180.000
5 produits finis

Exercice n° 19 - La société KBR dispose au 31 décembre 1998 de deux catégories de stocks : P1


et P2.

P1 P2
Quantité 4.000 6.000
Coût de production 20 10
VRN 25 8

La vente de P1 est indépendante de celle de P2.

En 1999, plusieurs quantités de P1 ont été produites et plusieurs quantités ont été vendues. Le
stock final au 31 décembre 1999 est composé de 5.000 articles. Le coût de production et la VRN
de P1 restent inchangés.

Quant au produit P2, la moitié du stock a été vendue à 8 Dinars. L’autre moitié demeure dans
les stocks. Pour liquider le produit P2, la société décide de le vendre à 7 dinars l’unité. Au 31
décembre 2000, le stock de P2 est nul. Il a été effectivement vendu à 7 dinars.

T.A.F : Quelles sont les écritures relatives aux stocks qui doivent être enregistrées en 1998,
1999 et 2000 ?

NB : On utilise la méthode de l’inventaire intermittent.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 9 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

Solution : 1) Ecritures en 1998


31/12/1998
3551 Stock de produit P1 80.000
3552 Stock de produit P2 60.000
7135 Variation des stocks des produits finis 140.000
31/12/1998
68173 Dotations aux provisions pour dép. des stocks 12.000
6.000 x (10 - 8)
3952 Provision pour dépréciation du 12.000
stock de P2

2) Ecritures en 1999.

* Ouvertures des comptes

3551 P1 3552 P2 3952 Prov. P2


80.000 60.000 12.000

* Ecriture d’inventaire :
- Stock de produis P1
31/12/1999
7135 Var. des stocks de produits finis 80.000
3551 Stock de produits P1 80.000
Annulation du stock initial
31/12/1999
3551 Stock de produits P1 100.000
3952 Variation des stocks de 100.000
produits finis
Constatation du stock final
Rappelons qu’on peut combiner ces deux écritures en une seule, et ce comme suit :

31/12/1999
3551 Stock de produits P1 20.000
7135 Variation des stocks de 20.000
produits finis

03.02. EVALUATION DES STOCKS 10 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

- Stock de produis P2
31/12/1999
7135 Variation des stocks de produits finis P2 : 60.000 / 2 30.000
3552 Stock de produits P2 30.000
Constatation de la Variation des stocks de P2
31/12/1999
3552 Provision pour dépréciation des stocks de produits P2 6.000
(12.000/2)
7817 Reprises sur provision pour dépréciation du stock 6.000
3 de P2
Annulation de la moitié de la provision devenue sans
objet.
31/12/1999
6817 Dotations aux provisions pour dépréciation des 3.000
3 stocks de P2 3.000 x (8 - 7)
3952 Provision pour dépréciation du stock 3.000
de P2
Constatation d'une provision complémentaire sur
stock de P2.

Situation des comptes 3552 et 3952 au 31 décembre 1999 :


3552 3952
60.000 30.000 6.000 12.000
3.000
SD = SC = 9.000
30.000

Le solde du compte 3952 correspond à la quantité d’articles de P2 disponible au 31/12/1999


(3.000 articles) multiplié par la moins-value sur chaque article (10-7).

3) Ecritures en l’an 2000


* Ouverture des comptes
3552 3952
30.000 9.000

* Ecritures du 31 décembre 2000


31/12/2000
7135 Var. des stocks de produits finis 30.000
3552 Stock de produits P2 30.000
31/12/2000
3952 Provision pour dépréciation du stock de P2 9.000
7817 Reprises sur provision pour dépréciation du stock 9.000
3 de P2

03.02. EVALUATION DES STOCKS 11 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

§2. LA COMPTABILISATION DES STOCKS A LA DATE D'INVENTAIRE

La NC 4 prévoit deux méthodes de comptabilisation des stocks : la méthode de l’inventaire


intermittent et la méthode de l’inventaire permanent.

I. Méthode de l’inventaire intermittent

"Dans la méthode d’inventaire intermittent, tous les achats sont considérés provisoirement
comme des charges de l’exercice et les stocks sont déterminés de manière extra-comptable à la
date d’arrêté de la situation comptable et portés dans les comptes de situation et de résultat.
Les stocks correspondent ainsi aux charges préalablement comptabilisées et non consommées
à la date de l’arrêté de la situation comptable" (NC 4 Stocks, §31).

Il s'ensuit que lorsque l’entreprise utilise la méthode de l’inventaire intermittent, nous n’avons
besoin de déterminer la valeur des stocks qu’à la fin de la période comptable.

⇒ Exercices d'application

Exercice n° 1 – Cas d'une entreprise commerciale

La société SPL a effectué au cours de l'exercice 1998 les opérations suivantes :


- Le 20/01/1998 : Achat de 1.000 articles d'un produit P au prix unitaire de 10 D.
- Le 25/06/1998 : Vente de 800 articles P au prix unitaire de 15 D.

Au 31/12/1998, l'inventaire physique des stocks a dégagé 200 articles P.

T.A.F : Quelles sont les écritures qui doivent être enregistrées en 1998 compte tenu des
données du cas ? (Les règlements se font par banque).

Solution :

20/01/1998
607 Achats de marchandises 10.000
532 Banque 10.000
25/06/1998
532 Banque (800 x 15) 12.000
707 Ventes de marchandises 12.000
31/12/1998
37 Stocks de marchandises (200 x 10) 2.000
6037 Variations des stocks de marchandises 2.000

Cette dernière écriture permet d'une part, de constater le stock final et d'autre part, d'annuler
les achats (initialement inscrits au compte 607) et qui ne sont pas consommés (c'est-à-dire
vendus) au cours de l'exercice 1998.

03.02. EVALUATION DES STOCKS 12 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

Exercice n° 2 – Cas d'une entreprise industrielle

La société industrielle SND dispose au 1er janvier 1998 des stocks suivants :

Nature du stock Montant


Matières premières 100.000
Matières consommables 40.000
Produits finis 300.000

Le 31/12/1998, la société a procédé à l'inventaire physique de ses stocks. Les données de


l'inventaire sont les suivantes :

Nature du stock Montant


Matières premières 80.000
Matières consommables 50.000
Produits finis 400.000

T.A.F : Quelles sont les écritures qui doivent être enregistrées au 31/12/1998 ?

Solution : On peut envisager les écritures d'inventaire de deux manières qui aboutissement
bien évidemment au même résultat.
Rappelons d'abord que, le 31/12/1998, les comptes 31, 32 et 35 présentent des soldes
débiteurs respectivement de 100.000, 40.000 et 300.000 dinars.

1ère approche : On considère que la société a consommé ou vendu la totalité du stock initial. On
enregistre alors l'écriture suivante :

31/12/1998
6031 Variations des stocks de matières premières 100.000
6032 Variations des stocks de mat. consommables 40.000
7135 Variations des stocks de produits finis 300.000
31 Stocks de matières premières 100.000
32 Stocks de matières consommables 40.000
35 Stocks de produits finis 300.000

Ensuite, on constate le stock final par le biais de l'écriture suivante :

31/12/1998
31 Stocks de matières premières 80.000
32 Stocks de matières consommables 50.000
35 Stocks de produits finis 400.000
6031 Var. des stocks de matières premières 80.000
6032 Var. des stocks de mat. consommables 50.000
7135 Var. des stocks de produits finis 400.000

03.02. EVALUATION DES STOCKS 13 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

2ème approche : On raisonne en termes de variation de stocks. Celles-ci sont résumées dans le
tableau suivant :
Nature du stock Stock initial Stock final Variation des stocks
(1) (2) (2) – (1)
Matières premières 100.000 80.000 (20.000)
Matières consommables 40.000 50.000 10.000
Produits finis 300.000 400.000 100.000
Total 440.000 530.000 90.000

- Le stock de matières premières a diminué de 20.000 dinars ⇒ La société a consommé 20.000


D de matières premières. Cette consommation doit être portée au débit d'un compte de
charge, en l'occurrence, le compte 6031 "Variations des stocks de matières premières". D'où
l'écriture suivante :

31/12/199
6031 8 matières premières
Variations des stocks de 20.000
31 Stocks de matières premières 20.000

Après cette écriture, le compte 31 "Stocks de matières premières" présente un solde débiteur
de 80.000 dinars, ce qui correspond parfaitement aux données de l'inventaire physique.

- Le stock de matières consommables a augmenté de 10.000 dinars. Il s'agit nécessairement


d'achats non consommés au cours de l'exercice. Ces achats, initialement inscrits dans le compte
602 "Achats de matières consommables", doivent être annulés, et ce, en créditant le compte
6032 "Variations des stocks de matières consommables". D'où l'écriture suivante :

31/12/1998
32 Stocks de matières consommables 10.000
6032 Variation des stocks de matières consommables 10.000

- Le stock de produits finis a augmenté de 100.000 dinars. Il s'agit d'une production de l'exercice
non encore vendue. Un compte de produit (en l'occurrence, le compte 71 "Production
stockée") devra être crédité. D'où l'écriture suivante :

31/12/199
35 8 finis
Stocks de produits 100.000
7135 Variations de stocks de produits finis 100.000

II. Méthode de l’inventaire permanent

"Dans la méthode d'inventaire permanent, les produits achetés ou fabriqués sont portés dans
le compte de stock au moment de leur acquisition ou production. Leurs sorties pour être
utilisés dans la production ou pour être vendus constituent des charges de l'exercice et sont
portées, de ce fait, dans l'état de résultat" (NC4, §30).

03.02. EVALUATION DES STOCKS 14 / 15


TRAVAUX COMPTABLES
ET FISCAUX DE FIN D’EXERCICE

"La comptabilisation des flux d'entrée et de sortie des stocks par la méthode d'inventaire
permanent est plus appropriée dans la mesure où elle permet d'établir une correspondance
directe entre les coûts des stocks vendus et les revenus y afférents. Elle permet également un
suivi comptable des stocks et favorise l'arrêté rapide des situations comptables périodiques"
(NC 4, §32).

Exercices d'application n° 3 – La société SAT a effectué au cours du mois de janvier les


opérations suivantes :
- Le 10/01/1998 : Achat de 1.000 articles A au prix unitaire de 20 dinars.
- Le 15/01/1998 : Vente de 800 articles A au prix unitaire de 30 dinars.

T.A.F : Comptabiliser ces deux opérations selon la méthode de l'inventaire permanent. Les
règlements se font par banque.

Solution :
10/01/199
607 Achats de marchandises 20.000
532 Banque 20.000
10/01/199
37 Stocks de marchandises 20.000
6037 Variations des stocks de marchandises 20.000
15/01/199
532 Banque 24.000
707 Ventes de marchandises 24.000
15/01/199
6037 Variat. stocks de marchandises (8.000 x 20) 16.000
37 Stocks de marchandises 16.000

D'après ces écritures, on peut présenter les comptes 37, 6037 et 607 comme suit :

607 37 6037 707


20.000 20.000 16.000 16.000 20.000 24.000

SD = 20.000 SD = 4.000 SC = 4.000 SC = 24.000

Au niveau de l'état de résultat, le montant des achats consommés est déterminé comme suit :

Montant des achats consommés


= Solde du compte 607 20.000
± Solde du compte 6037 (4.000)
16.000

03.02. EVALUATION DES STOCKS 15 / 15