Vous êtes sur la page 1sur 6

Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

Q1 : L’audit : est une activité :


A. indépendant et objectif
B. dépondant et objectif
C. indépendant et subjectif
D. Dépondant et subjectif
E. Aucune réponse n’est juste
F. La réponse A est juste
Q2 : l’auditeur à pour objectif :
A. De détecter les anomalies et les risques dans Les organisations qu’il examine
B. De aider le manager a mieux maitrisé ces risques et atteinte ces objectifs
C. Inspecter ; attaquer et pénalisé le manager
D. Aucune réponse n’est juste
Q3 Le terme d’anomalie en audit signifier :
A. Information financière erronée due à une erreur ou une fraude.
B. Information financière fiable représente la situation réelle de l’entité auditée
C. La réponse A est fausse
D. La réponse B est fausse
Q3 : est considérer comme une anomalie pour L’entreprise :
A. Omission d’une information
B. Création d’un actif fictif
C. Dissimulation d’un passif
D. La réponse B est juste
Q4 : Le vrai rôle de l’auditeur aujourd’hui :
A. Un protecteur de patrimoine
B. Evaluer l’efficacité des systèmes de contrôle
C. Propose des mesures d’amélioration opérationnelles afin de permettre de mieux maitriser ses
risques
D. Comme Un policier ; ca présence dans l’entreprise est nécessaire pour instaurer de l’ordre
Q5 : objectif de l’audit légal :
A. A pour objectif d’évaluer la performance de touts les fonctions de l’entité auditée
B. A pour objectif principal la certification du bilan et de compte de résultat
C. La réponse A est juste
D. La réponse B est juste
Q 6 : l’audit interne
A. exercé par des salariés de l’entité auditée
B. Exercé par des experts comptables dépondant de l’entité auditée
C. exercé par des experts comptables indépendants de l’entité auditée
D. la réponse A est juste

Q7 : le contrôle interne selon l’approche COSO est :


A. Un processus mis en ouvre par l’audit l’égale
B. Un processus mis en ouvre par le conseil d’administration de l’entreprise
C. Un processus mis en ouvre par le personnel et les dirigeants de l’entreprise
Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

D. La réponse A est Just


Q8 : l’objectif de contrôle interne selon l’approche COSO est :
A. Réalisation et optimisation des objectifs
B. Fiabilité des informations financières
C. Conformité aux lois et au règlement en vigueur
D. Aucune réponse n’est juste
Q9 : l’abréviation du terme COSO est :
A. Commissaire of standards organisation
B. Compagnie organisationnel sous opinion
C. Committee of Sponsoring organizations of the « tread way commission »
D. La réponse B est fausse
Q10 : Relation CI-audit (CAC) ?
A. CI peut utiliser le CAC s’il est efficace pour planifier ses travaux de fin d’année
B. Le CAC peut utiliser le CI s’il est efficace pour planifier ses travaux de fin d’année
C. Le CAC ne évaluer pas le contrôle interne même si efficace (aucun relation entre les deux)
D. La réponse A et B juste
Q11 : parmi les éléments du contrôle interne sont les suivants :
A. Observation du contrôle / analyse des opinions / établissement d’un rapport
B. Environnement de contrôle / l’évaluation des risques /activité de contrôle /information et
communication / pilotage
C. Réalité /autorisation / exactitude /exhaustivité/ séparation des exercices
D. Aucune réponse n’est juste
Q12 : l’environnement de contrôle interne concerne :
A. L’audit interne et les fonctions de l’entreprise
B. Les individus (leurs qualité individuel ; leur intégrité ; leur éthique et leur compétence)
C. L’environnement dans lequel ils opèrent même de toute organisation
D. La réponse A est juste
Q13 : le contrôle interne pour évaluer le risque :
A. Elle doit certifier les états financiers établir
B. Elle doit disposer des informations pertinentes pour évaluer le risque
C. Elle doit fixer des objectifs et les intégrer aux activités commerciales ; financier et de production
D. La réponse A et B et C est juste
Q14 : l’activité du contrôle interne concerne :
A. Les normes et procédures de contrôle doivent être élaboré et appliquer pour s’assurer que sont exécuté
efficacement
B. Ces activités répondants au besoin de politique ; procédure et action spécifique pour gérer les risques C.
Informé le personnel de ses responsabilités à l’égard du contrôle
C. Tout les réponses est juste
Q15 :l’abréviation de l’IFACI signifié :
A. Initiative français des auditeurs et contrôleurs internes
B. International financier et compagnie interne
C. Institut français des auditeurs et consultants internes
D. La réponse A peut être juste
Q16 : l’abréviation de l’IIA signifié :
A. L’institut interne des auditeurs anticipé
Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

B. L’institut des auditeurs interne national


C. L’institut des auditeurs internes international
D. Aucune réponse n’est juste
Q17 : l’audit interne est :
A. Un Examen critique qui permet de vérifier les informations
B. Une démarche d’investigation et d’évaluation du contrôle interne et des risques
C. Etablir un diagnostique et préconiser des recommandations
D. La réponse A ; B et C sont justes
Q18 : afin de contribuer à la maitrise de l’entreprise l’auditeur (interne) doit :
A. Etablir une infraction et préconiser des pénalités
B. Attaque le contrôle interne et ne donne pas des mesures d’amélioration
C. Etablir un diagnostique et préconiser des recommandations
D. La réponse A est fausse
Q19 : l’auditeur (interne) travail à partir d’un :
A. Mandat donné par la direction général de l’entité audité
B. Mandat donné par le contrôle interne de l’entité audité
C. Mandat donné par le comptable de l’entité audité
D. La réponse A ; B et C fausse. mais l’auditeur interne est rémunéré par l’état
Q20 : le terme de régularité en audit signifier :
A. Que les documents doit conforme (fiable et sincère)
B. Que les documents doit régler et doit respect des normes et des procédures en vigueur
C. Que les documents inappropriée et ne respect pas la loi et également l’image de l’entreprise
D. La réponse B est juste
Q21 : la définition d’audit interne selon IFACI :
A. est la révision annule des instruments dont dispose une commissaire aux comptes pour
contrôler et gérer l’entreprise
B. est la révision périodique des instruments dont disposer une direction pour contrôler et
gérer l’entreprise
C. Est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance
raisonnable
D. La réponse C est fausse
Q 23 : audit est. :
A. Un examen professionnel
B. Une sorte de vérification
C. Un type de contrôle de gestion
Q24 : plaudit interne:
A. Est une activité dépendante et non objective
B. Donne à une organisation une assurance absolue sue le degré de maitrise de ses opérations
C. Apporte ses conseils pour améliorer les opérations
Q25 : l’audit interne évaluer par une approche systématique et méthodique les processus de :
A. Management des risques
B. audit interne
C. Contrôle interne et le gouvernement d’entreprise
Q26 : en quoi l’audit interne et l’inspection sont déférents :
A. L’audit interne peut intervenir spontanément et librement alors que l’inspection s’intervient que sur un
Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

mandat
B. L’inspection peut sanctionner les personnes alors que l’audit s’intéresse aux systèmes
C. L’audit interne ne s’intéresse pas a la remise en cause des règles et directives
Q 27 : le contrôle interne est un ensemble d’opération qui :
A. Se manifeste par l’organisation les méthodes et les procédures de chacune des activités de l’entreprise
B. Pour maintenir la pérennité de celle-ci
C. Pour réalisé les travaux de fin d’année
Q 28 : qui a la responsabilité de mettre en place et de gérer le contrôle interne :
A. L’audit interne
B. Le directeur du contrôle interne
C. Le management
Q29 : les auditeurs internes doivent respecter et appliquer les principes fondamentaux suivant :
A. Intégrité et l’objectivité
B. Jugement de valeur
C. Confidentialité et compétence
Q30 : les principes d’un bon dispositif du contrôle interne sont
A. L’existence de responsabilité fonctionnelle et un système d’autorisation et d’exécution
B. De saines pratiques de gestion des taches et un personnel qualifie
C. La gestion des conflits
Q31: les normes d’audit interne:

D. Sont fictive
E. Sont facultatives
F. Sont obligatoire
Q 32: le contrôle interne permet:
A. Protégée le patrimoine de l’entreprise
B. Publier les comptes
C. Contribuer au bon fonctionnement de l’entreprise
Q33 : lors de l’accomplissement d’une mission d’audit un auditeur n’est pas tenu de :
A. Tout contrôler
B. Revoir tout les opérations passées au niveau comptable
C. Planifier et orienter son travail d’audit
D. 13/l’audit légal est un audit effectuer par :
A. Le CAC quelque soit la forme juridique de l’entreprise
B. Le CAC pour les SA quelque soit le CA de l’entreprise
C. Le CAC pour les SARL dont le CA < 50 M de dirhams
Q34 : l’audit opérationnel permet :
A. D’évaluer le contrôle interne de l’entreprise
B. De s’assurer de la fiabilité er de la qualité de l’information des états financier
C. D’apprécier les performances de toutes les fonctions de l’entreprise
Q 35 : les éléments probants dans une mission d’audit sont :
A. Les comptes annuels et les états de synthèse
B. Les Systems et domaines significatifs
C. Les pièces justificatives
Q 36 : pour évaluer le contrôle interne l’auditeur doit analyser :
A. Le manuel de procédure
Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

B. La grille d’analyse des taches


C. Les comptes actif et passif de l’entreprise
Q 38 : pour faire l’examen des comptes l’auditeur :
D. Fait appel a la méthode de recoupement d’information
E. Vérifier la réalité des éléments de l’actif et passif
F. Réalise un contrôle exhaustif de l’information
Q39 : l’objectif principal de l’auditeur financier est de
A. Détecter les fraudes et les anomalies
B. L’élaboration des comptes régulière et sincère
C. La vérification de la régularité et sincérité des comptes
Q40 : l’audit comptable et financier est un :
A. l'audit c’est l’examen professionnel d’une information en vue d’exprimer une opinion motivée
B. l'audit c’est l’examen professionnel d’une information en vue d’exprimer une opinion responsable
C. l'audit c’est l’examen professionnel d’une information en vue d’exprimer une opinion avec réserve
D. l'audit c’est l’examen professionnel d’une information en vue d’exprimer une opinion sans réserve
E. la réponse B est juste
Q41 : l’opinion d’audit comptable et financier doit :
A. diminuer le niveau de confiance des états financier établir par l’entité audité
B. d’augmenter le niveau de confiance des états financier établir par l’entité audité
C. accroître l’utilité de l’information établir par l’entité
D. aucune réponse n’est juste
Q42 : Les différentes sortes d'informations sur lesquelles peut porter l'audit sont :
A. Des informations analytiques ou synthétiques ;
B. Des informations historiques ou prévisionnelles ;
C. Des informations internes ou externes ;
D. Des informations qualitatives ou quantitatives ;
E. Des informations formalisées ou informel

Q43 : commissariat aux comptes :


A. (dénommée aussi audit légal), prescrite par la loi sur les sociétés (SNC ; SCS)
B. (dénommée aussi audit légal), prescrite par la loi sur les sociétés (SA ; SARL)
C. C’est une mission d’audit légal désigne par l’AG pendant 3 ans
D. Obligatoire aussi pour les sociétés de personne réalisent un CA ≥ 40 MMD
Q44 : La proposition d'exhaustivité des enregistrements :
A. Vérifier que toutes les opérations de la période sont enregistrées.
B. les enregistrements traduisent correctement des opérations réelles
C. s’assurer que les opérations son enregistrées au bon montant
D. toute les réponses est juste
Q45 : parmi les raison d’être le CAC :
A. l’évaluation des fonctions de l’entreprise
B. les sociétés qui veulent entrer sur le marché financier
C. la banque peut exiger le rapport du CAC
D. la réponse B est juste
Q46 : d’après les standards de l’ISA le risque d’audit (RA) :
Audit général des entreprises préparation accélérer Mr : EL KHATTABI Mohammed

A. RA est fixé entre 0% et 1%


B. RA est fixé entre 2% et 5%
C. RA est fixé entre 1% et 5%
D. RA est fixé entre 0.01 et 0.05
Q47 :supposons-les donnés comptables de la société « IBRACAR » dans l’hypothèse d’un environnement sale
et d’une mauvaise situation financière de la société

Année 2015 2016 2017 2018

Bénéfice 100 000 120 000 125 000 115 000


comptable DHS
D’après les données de la question quelle est la valeur moyenne du S2S pour la période 2015-2017
A. 5507 DHS
B. 5450 DHS
C. 5750 DHS
D. 4550 DHS
E. Aucune réponse n’est juste