Vous êtes sur la page 1sur 4

CHAPITRE 06 : Echantillonneurs des fluides de la paroi

Echantillonneurs des fluides dans la paroi


Test de formation de câble (RFT).
Cette opération est effectuée dans un trou ouvert pendant les opérations de diagraphie. L'outil
a câble est descendu dans le trou non tubé jusqu'au point de mesure. Il est ensuite enfoncé et
scellé contre la paroi du forage. Des échantillons de fluides et des mesures des pressions de
fluide sont ensuite prélevés. A noter que cette forme de diagraphie n'est pas continue, et il est
réalisé à quelques profondeurs préalablement définies dans la zone réservoir du puits
uniquement

Outil RFT

Opération de mesure RFT


Test de production.
Ceci est réalisé dans un trou tubé et un trou complété avec un packer qui a été mis en place et
en tubing de production. Le tubage est perforé à l'aide d'un pistolet de perforation. Comme la
pression à l'intérieur du tubing de production est maintenue à une valeur inférieure à la
pression de formation, la formation produira des fluides qui, à ce stade de l'achèvement du
puits, devraient être des hydrocarbures. Si le test produit suffisamment d'hydrocarbures, la
production peut être autorisée à se poursuivre comme un puits complètement achevé (Fig. 7.3)
Test de formation en câbles
Il existe une gamme d'outils de test de formation en câbles, tels que le Repeat
FormationTester (RFT), Repeat Formation Sampler (RFS), illustré dans la figure, et le
Formation Multi-Tester (FMT). Ces outils sont capables de prélever plusieurs échantillons de
fluides et de mesurer la pression dans le puits sans prélèvement. Ces testeurs peuvent
mélanger les fluides échantillonnés à partir de plusieurs paramètres dans une chambre, ou
prélever deux échantillons séparés et les garder séparés. Les fluides peuvent être maintenus à
haute pression, ce qui est important dans certaines huiles volatiles car une chute de pression
soudaine provoque un changement dans la composition de l'huile.
Analyse des mesures de pression
Un enregistrement RFT typique des pressions à partir d'une profondeur est illustré dans la
Figure suivante. La pression hydrostatique est celle de la boue de forage, et est enregistrée
alors que l'outil est à la profondeur requise, mais n'a pas été pressé contre la paroi par le
packer (A). Lorsque la sonde pénètre dans le dépôt de boue, de la boue est comprimée entre la
sonde et la paroi de formation, entraînant une augmentation transitoire de la pression (B). le
piston est ouvert et le fluide s'écoule dans la chambre de pré-test 1 à 60 cm3/min. La pression
chute parce qu'un volume supplémentaire a été ajouté au système (la chambre). La pression
poussant le fluide dans la chambre est ∆P1 (C). Il peut y avoir une certaine variation dans le
comportement de la pression ici car le fluide en écoulement est un mélange de particules de
tourteau de boue, de filtrat de boue et de fluides de formation de différentes caractéristiques
d'écoulement. Lorsque la chambre est presque pleine, la pression mesurée recommence à
augmenter vers la pression de la formation (D)
Cependant, la deuxième chambre est ouverte, et la pression baisse à nouveau car le fluide
s'écoule maintenant à 150 cm3/min dans la deuxième chambre. La pression poussant le fluide
dans la chambre est ∆P2 (E) .Lorsque les deux chambres sont pleines, la pression mesurée
augmente vers la pression de formation, ce qui peut prendre un certain temps pour les
formations à faible perméabilité (F) .Après la mesure de pression, le patin arrière est rétractée
et la pression de la boue est à nouveau mesurée (G) .Notez que les chambres de pré-test ont un
faible volume (environ 20 cm3). Par conséquent, le fluide s'écoulant dans ces chambres est
très probablement un filtrat de boue. Cependant, la pression qui est enregistrée est la pression
réelle de la formation, car c'est la pression qui entraîne le filtrat de boue dans les chambres.
Plusieurs problèmes peuvent survenir. Les plus courants sont: Un test serré. Si l'échantillon
est très imperméable, la pression d'échantillonnage chute à près de zéro. Dans ce cas, il faudra
trop de temps pour obtenir une lecture de pression et l'outil risque de coller dans le trou de
forage. Habituellement, lorsque l'outil a été réglé à une profondeur donnée pendant un certain
temps. Les grains de sable de la formation peuvent pénétrer dans l'outil et bloquer les
conduites d'écoulement, en particulier dans les échantillons non consolidés. Ce problème est
réduit par le filtre de la sonde d'échantillonnage, mais des grains fins peuvent toujours passer.
Si le packer tombe en panne, la boue de forage sera échantillonnée et la pression de la boue
sera enregistrée.
Interprétation des données RFT
Les données de pression obtenues à partir des RFT sont très utiles car elles permettent de
juger de la position du niveau d'eau libre (FWL), du contact huile-eau (OWC) et du contact
gaz-huile (GOC). à propos de la compartimentation, ou si les différents fluides dans un
réservoir sont séparés physiquement par une barrière imperméable. Si nous avons plusieurs (>
4 par exemple) mesures de pression de fluide à différentes profondeurs dans un sable fluide,
où le fluide est en bonne connexion tout au long de l’intervalle, nous pouvons calculer le
gradient de pression dans le fluide de formation. Toutes les pressions doivent se situer sur la
ligne droite qui définit la pression à une profondeur donnée en fonction de la profondeur et de
la densité du fluide

Vous aimerez peut-être aussi