Vous êtes sur la page 1sur 113

SOMMAIRE

I ETUDE DE CADRAGE – ANALYSE PREALABLE ................................................................................ 3


1. Rappel du contexte et des données de l’entreprise ERP Cacao ............................................. 3
1.1 Mise en œuvre du module ADV de SAP ............................................................................ 3
1.2 Les avantages et périmètres du module ADV .................................................................... 4
2. Description des processus cibles retenus pour l’étude ......................................................... 5

II ETUDE DE CADRAGE – PRESENTATION DE L’EQUIPE PROJET ............................................................. 6

III ETUDE DE CADRAGE – LE PARAMETRAGE DE L’ERP........................................................................... 7


1. Les enjeux d’ ERP Cacao................................................................................................................. 7
1.1 Les attentes du S.I .................................................................................................................... 7
1.2 Conception fonctionnelle ........................................................................................................ 7
1.2.1 Cartographie générale ........................................................................................... 7
1.2.2 Schéma d’enchaînement des processus ............................................................... 9
1.2.3 Le modèle opérationnel de traitement ............................................................... 10
1.3 Les règles de gestion .............................................................................................................. 12
2. Le paramétrage du module SD de SAP ECC 6.0 ........................................................................... 12
2.1 Processus standard du module SD ........................................................................................ 12
2.2 L’organisation structurelle dans le module SD ...................................................................... 14
2.2.1 Structures organisationnelles dans la gestion comptable ................................. 14
2.2.2 Structures organisationnelles dans la gestion des articles ................................. 14
2.2.3 Structures organisationnelles dans l’ADV .......................................................... 15
2.2.4 Relations entre l’ADV et la comptabilité ............................................................ 16
2.2.5 Relations entre l’ADV et la structure de gestion des articles ............................. 17
2.3 Les données de base dans le module SD ............................................................................... 17
2.3.1 Les clients ............................................................................................................ 17
2.3.2 Les articles .......................................................................................................... 19
2.4 Les fonctions de base dans le module SD .............................................................................. 20
2.4.1 La détermination du prix dans l’ADV................................................................... 21
2.4.2 Le contrôle de disponibilité et besoins dans la gestion ADV .............................. 22

1
2.4.3 Le traitement des textes ADV .............................................................................. 23
2.5 Les documents commerciaux dans l’ADV .............................................................................. 23
2.5.1 Les documents de vente ...................................................................................... 23
2.5.2 Les documents de livraison ................................................................................. 24
2.5.3 Les documents de facturation ............................................................................. 25
2.5.4 Protocole de document incomplet...................................................................... 27

IV DESCRIPTION DES TESTS : JEU D’ESSAI ............................................................................................. 28


1. Paramétrage nécessaire .............................................................................................................. 28
1.1 Structure organisationnelle ................................................................................................... 28
1.2 Les documents de vente ........................................................................................................ 46
1.3 Détermination du prix ........................................................................................................... 55
1.4 Livraisons ............................................................................................................................... 57
1.5 Facturation ............................................................................................................................. 60
2. Jeux d’essai .................................................................................................................................. 61
2.1 Cas de l’article PF2009CACAO-IB2 ......................................................................................... 62
2.1.1 Création d’un client ............................................................................................. 62
2.1.2 Saisie de la commande client .............................................................................. 66
2.1.3 Livraison de la commande de vente .................................................................... 71
2.1.4 Facturation de la commande .............................................................................. 74
2.2 Cas de l’article CHOCO ........................................................................................................... 75
2.2.1 Création de l’article CHOCO ................................................................................ 75
2.2.2 Création d’une commande ................................................................................. 80
2.2.3 Livraison sortante de la commande .................................................................... 88
2.2.4 Facturation de la commande .............................................................................. 99

V PLAN DE FORMATION ...................................................................................................................... 105


1. Le planning ................................................................................................................................. 105
2. Le programme de formation ..................................................................................................... 105
VI PLANNING DE MISE EN OEUVRE ..................................................................................................... 111
VII CONCLUSION .................................................................................................................................. 113

2
I. ETUDE DE CADRAGE - ANALYSE PREALABLE

1. Rappel du contexte et des données de l’entreprise ERP CACAO.

• L’évolution du marché est toujours plus rapide,


• La concurrence est de plus en plus vive et accrue,
• Le puzzle du système d’information actuel est un poids mort pour la productivité
et la performance de l’entreprise.
• Le système d’information collecte, génère, accumule de grandes quantités des
données dispersées sur plusieurs systèmes d’informations indépendants,
• Duplication des données et grand risque d’erreurs,
• Pas d’informations fiables, transparentes et en temps réel,
• Pas d’optimisation du processus de vente,

1.1 Mise en œuvre du module ADV de SAP

La mise en œuvre de SAP est une opération de grande envergure qui est généralement le
point culminent d’une longue « analyse de nécessité » et d’un processus de comparaison
des activités de l’entreprise. Notre équipe SAP chargée de la mise en œuvre et de la
gestion du système SAP, est aussi importante que le produit SAP lui-même.

Ce document est destiné à vous donner une idée de ce que la mise en œuvre de SAP
implique et vous propose quelques suggestions pour mener à bien cette entreprise :

L’équipe projet SAP joue un rôle essentiel dans le succès de l’implémentation SAP.
Tous les membres doivent être aptes à cerner tous les domaines de l’organisation de
l’entreprise, pour nous il s’agit de l’ADV, et d’en connaître la gestion fonctionnelle au
plus haut niveau.

Étant Analystes fonctionnels d’intégration, nous vous proposons une


détermination de la solution SAP la mieux adapté à votre entreprise en générale et plus
particulièrement à votre service ADV, en se fondant sur les méthodes de travail de votre
entreprise ERP CACAO.

Notre fonction consiste à prévoir l’impact que la mise en œuvre aura sur les employés de
la fonction Ventes de votre entreprise et sur leur processus d’organisation du travail.

Avant de vous proposer cette solution nous avons également évalué les débouchés
actuellement générés et déterminé les fonctions et processus que ces débouchés
produiront dans le futur. C’est pourquoi nous avons déterminé les exigences de
formation de votre équipe ADV et le soutien de ses performances qui constituent une
partie très importante.

3
1.2 Les avantages et périmètres du module ADV

Le module ADV offre une couverture complète d’une transaction commerciale avec un
client. Ce processus de gestion est composé de différentes étapes qui vont de la création de
la commande au rapprochement d’un compte client après réception du paiement. Vu que le
premier module à installer est le module ADV, nous détaillerons les interactions avec le
module FI et le module PP (qui sera installé à la deuxième phase du projet).

Le processus de gestion de la commande commence donc, par la création d’une commande


client. En fonction du client et de l’article, différents scénarios se présentent dans le
traitement de la commande tels que la détermination du prix client/article, la prise en
compte d’éventuelles remises, la vérification de la disponibilité des articles (aux dates
souhaitées par le client) et le contrôle de l’historique des crédits du client.

A la prise de la commande, le système vérifie s’il existe dans le magasin requis suffisamment
d’articles. Si tel n’est pas le cas, un mouvement de stock s’opère ou un ordre planifié est
lancé. Si l’article est disponible en quantité, des bons de prélèvement sont générés pour que
les magasiniers organisent l’expédition du produit à destination du client.

Après le prélèvement, la quantité physiquement expédiée doit être enregistrée dans le


système pour éviter tout écart entre la commande client et le document de livraison.
Toutefois, il existe la possibilité de justifier d’éventuels écarts afin de garantir l’exactitude
des écritures.

Le prélèvement entraîne aussi une diminution automatique du stock. Cela se traduit par
l’enregistrement de la quantité physique réellement expédiée au client. À la fin de ce
processus, les coûts de revient sont enregistrés.

Une fois l’enregistrement de sortie de marchandises effectué, la livraison peut être facturée.
Les produits et les coûts de revient sont alors enregistrés en comptabilité interne. Cette
dernière opération marque la fin de la transaction commerciale dans le module ADV.

En résumé, ce processus standard est composé de quatre moments forts :

• La saisie de la commande client


• La création de la livraison de la commande
• L’enregistrement de la sortie de marchandises
• La création de la facture.

4
2. Description des processus cible retenus pour l’étude

Commande
client

ANALYSE CLIENT

Client non Client


Commande solvable solvable
rejetée

Commande

Client

ANALYSE TECHNIQUE DE LA COMMANDE

Commande Commande Commande


irréalisable (urgente) (normal)
Commande ou réalisable réalisable
rejetée incomplète

Commande
(urgente)
acceptée
Client Commande (normal)
acceptée

PLANIFICATION

Commande Commande
implanifiable planifiable
<T exte par
défaut>

Commande
(urgente)
acceptée

Client

ENREGISTREMENT COMMANDE

Commande

Planning Commande
informatisé enregistrée
mis à jour en
informatique
CONCEPTION DOSSIER DE
FABRICATION

Dossier de Commande
fabrication archivée

5
II. ÉTUDE DE CADRAGE– PRESENTATION DE L’EQUIPE PROJET
Le personnel chargé du projet de paramétrage est choisi en fonction de son expertise (au
moins 5 ans d’expérience), avec l’intervention possible d’autres consultants extérieurs afin
d’apporter la meilleure solution aux clients.

Plusieurs personnes, diplômées en ingénierie travaillent donc ensemble en provenance de la


même société laquelle leur a dispensé la même formation afin de coordonner les spécialités
autour d’un même objectif : l’implémentation de SAP avec succès.

Le travail de l’équipe va se rythmer autour d’une trame de travail qui va être la suivante :

L’analyse des besoins, la conception, le développement et les tests unitaires, l’intégration, le


développement et les tests. Ce schéma organisationnel s’applique à chaque module.

Voici l’équipe projet :

CHEF DE PROJET

Chef de projet utilisateur

Mme Sana

EQUIPE PROJET

Analyse, Conception, Réalisation,


tests

Chef de projet Chef de projet

Technique Fonctionnel

M. Théophile M. Kwamé

6
III. ETUDE DE CADRAGE - LE PARAMETRAGE DE L’ERP

1. Les enjeux d’ERP Cacao

En nous basant sur le cahier des charges, nous pouvons, avant de présenter les possibilités
offertes par le système et les paramétrages effectués, rappeler les attentes vis-à-vis du
nouveau système et la conception fonctionnelle contenues dans le cahier des charges
fonctionnel du département ADV.

1.1 Les attentes du S.I.

Le nouveau système d’information attendu par ERP Cacao doit lui permettre d’avoir
une meilleure couverture de l’administration de ventes. Cette amélioration concerne la
gestion opérationnelle des fonctions suivantes :
➢ L’enregistrement et le suivi des commandes
➢ La gestion des tarifs
➢ La gestion des expéditions
➢ La facturation
➢ La gestion du commissionnement

Le nouveau système doit aussi permettre un meilleur reporting et contribuer à la conception


d’une aide au pilotage des ventes.

1.2 Conception fonctionnelle

1.2.1 Cartographie générale

Elle nous permet de situer les flux relatifs à l’administration des ventes dans
l’ensemble des flux de l’entreprise.

7
commande client

facture client
CLIENT

ADMINISTRATION
règlement client DES VENTES

produit commande

GESTION DE double règlement


PRODUCTION facture client client

demande
d'achat
matières
premières

double
commande
fournisseur

GESTION DES ACHATS


facture
GESTION COMPTABLE
fournisseur

facture
fournisseur
matières
premières
commande
fournisseur

FOURNISSEUR

8
1.2.2 Schéma d’enchainement des processus

Le schéma ci-dessous décrit les différents processus rencontrés dans l’administration des
ventes de la prise de la commande à la facturation en passant par la production (qui ne
dépend pas du département de l’administration des ventes) et l’expédition.

Commande Lancement des traitements


Client automatiques

PREPARATION DES
COMMANDES TRAITEMENTS AUTOMATIQUES

Dossier de Planning de
fabrication fabrication
Accusés de Relance reporting
et réception

Produit
PRODUCTION urgent
Clients Clients Décideurs

Bon de Produit
livraison (commande
normale)
Demande de
facturation
et urgente
(commande
Expédition urgente)

Bon de
livraison Bon de
livraison
Produit signé
et
Client

ENLEVEMENT
ou CLIENT

FACTURATION Facture
Facture facture (urgente) Produit
(normal) (urgente)

Client
Client

Règlement

ENREGISTREMENT REGLEMENT

Règlement
enregistré

9
1.2.3 Le modèle opérationnel de traitement

➢ Le modèle opérationnel de traitement de la préparation des commandes normales

Periode COMPTABLE ADMINISTRATION DES VENTES CHEF D'ATELIER Type


CLIENT

commande
client Interactif
ANALYSE CLIENT

non solvable solvable

ANALYSE STOCK
commande
commande
acceptée Interactif
rejetée
rupture de
en stock
stock

commande
acceptée

commande
acceptée

SAISIE COMMANDE
interactif

commande
saisie

commande
client

MISE A JOUR PRODUCTION


Interactif

CONC DOSSIER FABRICATION

Interactif

planning mis
à jour

DOSSIER DE
FABRICATION

10
➢ Le modèle opérationnel de traitement de la préparation des commandes urgentes

Periode COMPTABLE ADMINISTRATION DES VENTES CHEF D'ATELIER Type


CLIENT

commande
client Interactif
ANALYSE CLIENT

non solvable solvable

ANALYSE STOCK
commande commande
acceptée Interactif
rejetée
rupture de
en stock
stock

commande
acceptée

commande
acceptée

ETUDE PLANIFICATION interactif

implanifiable planifiable

interactif
SAISIE COMMANDE
commande
commande
rejetée
acceptée

commande
saisie

commande
client

MISE A JOUR PRODUCTION


Interactif

CONC DOSSIER FABRICATION

Interactif

planning mis
à jour

DOSSIER DE
FABRICATION

11
1.3 Les règles de gestion

CLIENTS

➢ RG_CLI_01 : Recherche Solvabilité par la Comptabilité

➢ RG_CLI_02 : La gestion des clients : tarifs différents suivant montant et volume


d’achats

COMMANDES

➢ RG_COMM_01 : 1 COMMANDE = 1 ou PLUSIEURS POSTES

➢ RG_COMM_02 : COMMANDE → BON DE COMMANDE

➢ RG_COMM_03 : 1 COMMANDE → 1 ou PLUSIEURS BONS DE LIVRAISON


mais 1 BON DE LIVRAISON → 1 SEULE ET MÊME COMMANDE

FACTURATION

➢ RG_FACT_01 : BON DE LIVRAISON SIGNE → FACTURATION

➢ RG_FACT_02 : FACTURE → 1 OU PLUSIEURS BONS DE LIVRAISON

➢ RG_FACT_03 : PV = Coût de Revient Prod. + Frais accessoires + Marge


Sauf pour commandes urgentes où majoration sur le P.U.

➢ RG_FACT_04 : TARIFICATION SPECIALE (suivant type de client, quantité achetée et


date de péremption de l’article)

2. Le paramétrage du module SD de SAP ECC 6.0


2.1 Le processus standard du module SD

Le schéma suivant présente le processus standard de gestion de commande tel que pris en
compte par SAP ECC 6.0.

12
Diagramme de flux de processus
Gestion des commandes clients : vente de stock
Événement

Le client doit
acheter la Gestion des Gestion des
marchandise. crédits (108) crédits (108)

(Facultatif)
Offre de vente
(112)
Client

Confirmation de Bon de
livraison Facture
commande
Administr
ation des
ventes

Saisie de la
commande client

Vérification des lots Enregistrement de


Échéancier de / Affectation des
Magasinier

livraisons numéros de série la sortie de


(facultatif) marchandises

Coût de revient /
Liste de prélèvement Inventaire
Facturatio
command
n des
es

Facturation
Comptabilit
é clients

Encaissemnt CC Opérations de
(157) clôture SD (203)

CC = Comptabilité clients

13
Seules les opérations et évènements en bleu sont pris en charge par le module SD. Nous
avons pris l’exemple des ventes sur stock parce que le module PP ne sera pas installé dans
cette phase du projet qui ne concerne pour le moment que les modules SD, MM et FI-CO.

2.2 L’organisation structurelle dans le module SD (ADV)

L’administration des ventes dans SAP ECC 6.0 repose sur des structures de base. Chaque
entreprise est structurée d’une certaine façon. Il est donc indispensable de représenter la
structure de l’entreprise dans le système SAP pour permettre son utilisation.

2.2.1 Structures organisationnelles dans la gestion comptable

• Le mandant :
C’est une séparation logique des bases de données à l’intérieur d’une installation du
système SAP. Donc, toutes les organisations qui peuvent accéder à un même
ensemble de données doivent être créées sous le même mandant. C’est la plus haute
entité organisationnelle du système SAP. Il est caractérisé par un ensemble commun
de règles (tables de paramétrage communes, fichiers maîtres communs, base de
données commune).

• La société :
Elle représente une entité légale distincte pour laquelle des états financiers complets
(bilans…) sont requis. Les sociétés sont indépendantes les unes des autres sur le plan
juridique mais elles peuvent être affectées à un même mandant.

2.2.2 Structures organisationnelles dans la gestion des articles

Pour assurer le suivi du stock article, il est nécessaire de pouvoir enregistrer dans le système
les emplacements où les articles sont stockés. Pour ce faire, SAP utilise les concepts
« division » et « magasin ».

• La division :
C’est une entité manufacturière ou d’entreposage où se retrouvent des stocks. La
vérification de la disponibilité des stocks s’effectue généralement au niveau de la
division. De même, la valorisation des inventaires se fait souvent au niveau de la
division.

• Le magasin :
C’est un entrepôt. Une division peut être composée de plusieurs magasins.

14
2.2.3 Structures organisationnelles dans l’administration des ventes

L’entité la plus importante de la structure organisationnelle de l’administration des ventes


est le domaine commercial. Un domaine commercial est la combinaison des trois entités
commerciales que sont une organisation commerciale, un canal de distribution et un secteur
d’activité.
Un canal de distribution unique peut être affecté à plusieurs organisations commerciales ; de
même un secteur d’activité unique peut être affecté à différents canaux de distribution.
Une organisation commerciale peut appartenir à différents domaines commerciaux c’est-à-
dire être subdivisée en différents canaux de distribution et/ou être affectée à différents
secteurs d’activité.
• Organisation commerciale :
C’est une entité organisationnelle au sein de la logistique qui est responsable de la
vente et de la distribution des biens et services. Elle représente l’unité de vente en
tant qu’entité juridique. Chaque organisation commerciale doit être affectée à une et
une seule société. Toutefois, il convient de remarquer qu’une société peut regrouper
plusieurs organisations commerciales.
Un domaine commercial détermine donc, le canal de distribution pouvant être utilisé
pour vendre les produits d'un secteur d'activité dans une organisation commerciale.

• Canal de distribution :
Il indique le canal par lequel les articles ou services commercialisables atteignent les
clients. Comme exemples, on peut citer la vente en gros, la distribution de détail et
les ventes directes.

• Secteur d’activité :
Dans le système SAP, le secteur d’activité correspond à la famille de produits. Il
permet donc, de grouper des produits et services pour des fins de rapport.

Dans la structure organisationnelle de l’administration des ventes, on retrouve outre le


domaine commercial, l’organisation interne dans la prospection des ventes. Cette
organisation dans les ventes est représentée par deux entités : les agences commerciales et
les groupes de vendeurs.
Les agences commerciales sont affectées aux domaines commerciaux. Quant aux groupes de
vendeurs, ils sont affectés aux agences commerciales. Il faut signaler, que grâce à la fiche de
personnel, on peut affecter les vendeurs au groupe de vendeur et à l’agence commerciale.

• Agence commerciale :

15
Elle définit les aspects géographiques dans la prospection et les ventes. Une agence
commerciale peut être une filiale commerciale et donc, assure la liaison entre
l’entreprise-mère et un marché local.

• Groupe de vendeurs :
Le personnel d’une agence commerciale peut être subdivisé en groupes de
vendeurs ; chaque groupe de vendeur s’occupant par exemple d’un secteur
d’activité.

• Vendeurs :
L’utilisation de cette entité permet de gérer les fiches-personnel des commerciaux.
En les renseignant dans le système, on s’offre aussi la possibilité de connaître le
niveau de chiffre d’affaires qu’ils réalisent pour leurs commissions éventuelles.

Dans la structure organisationnelle de l’administration des ventes, on peut aussi inclure


l’organisation dans l’expédition et les transports.

• Point d’expédition :
Elle est responsable de l’ordonnancement et de la gestion des livraisons destinées
aux clients. Une livraison est toujours exécutée à partir d’un point d’expédition. Le
point d’expédition dépend des critères suivants : la division chargée de la livraison, le
type d’expédition et le moyen de chargement nécessaire. À ce titre, le point
d’expédition doit être obligatoirement affecté à une division.

• Point de chargement :
C’est une subdivision du point d’expédition. Les points de chargement sont affectés à
un point d’expédition.

• Point d’organisation du transport :


Cette entité est responsable de la planification et de la gestion du transport. Il
organise les compétences dans l’entreprise en fonction d’éléments tels que le type
de transport, le mode d’acheminement …

2.2.4 Relations entre l’ADV et la comptabilité

L'affectation d'organisations commerciales et de divisions permet de créer un lien entre les


sociétés et les organisations commerciales. Une division, bien qu'elle soit toujours liée à une
société, peut être affectée à différentes organisations commerciales. Dans une société,
plusieurs organisations commerciales peuvent être actives. Des transactions commerciales

16
peuvent également être exécutées entre différentes sociétés (par exemple, pendant la
gestion commerciale intersociétés).

2.2.5 Relations entre l’ADV et la structure de la gestion des articles

Les divisions prévues pour les ventes sont déterminées pour chaque organisation
commerciale d'après le canal de distribution, de manière à permettre à une organisation
commerciale de vendre de la marchandise de plusieurs divisions. Une division peut être
affectée à des organisations commerciales différentes. Toutes ces organisations
commerciales peuvent vendre à partir de cette division.

2.3 Les données de base dans le module SD

L’administration des ventes a comme principale activité la vente de produits ou services à


des partenaires. Il est donc indispensable de créer dans le système les données relatives aux
produits et services ainsi que celles qui sont relatives aux partenaires commerciaux. Ces
données sont à la base de l’administration des ventes, ce qui suppose que ces données
doivent être inéluctablement enregistrées dans le système.
Ces données de base peuvent être utilisées par d’autres services de l’entreprise telles que la
gestion des articles et la gestion comptable.

2.3.1 Les clients

Les données relatives aux clients avec lesquels l’entreprise est en relation commerciale
doivent être enregistrées dans des fiches client. Ces fiches doivent contenir toutes les
informations nécessaires pour un traitement efficace et rapide des transactions
commerciales.

Trois grandes catégories de données sont à renseigner sur la fiche client :


- Les données générales : le nom de la société, son adresse, son numéro de
téléphone…
- Les données société : les données de gestion de compte, les données d’assurance…
- Les données commerciales : les données de détermination de prix, les priorités de
livraison, les conditions d’expédition…

Il convient de mettre l’accent sur quelques aspects essentiels relatifs à la donnée de base
que représente le client.

• Le groupe de comptes :
Le groupe de comptes, que l’on renseigne à la création de la fiche-client, détermine :
- Les écrans et les zones nécessaires à la saisie des données de base
- Si ces zones sont disponibles et obligatoires
- Le mode d’attribution des numéros aux fiches et leur tranche de numéros

17
- Les rôles partenaires valables
Pour un client, on peut utiliser différents groupes de comptes pour définir des combinaisons
de rôles partenaire.
La définition des groupes de comptes se fait dans le customizing dans :
Données de base de logistique > Partenaires > Définir les groupes de comptes et la
sélection de zones pour les clients

• L’attribution de numéros :
Un numéro unique est attribué à chaque fiche-client. Ce numéro peut être utilisé pour
accéder à la fiche du client ou pour faire référence au client lorsqu’on traite des opérations
commerciales. Il y a deux possibilités pour l’attribution de numéros :
- En externe : le numéro est renseigné manuellement par l’utilisateur. Toutefois, il
faudra définir auparavant une tranche de numéros qui permet l’attribution de
numéros alphanumériques. Le système vérifie alors si le numéro saisi est unique et
appartient à la tranche définie pour le groupe de comptes.
- En interne : un numéro séquentiel est attribué automatiquement à partir d'une
tranche de numéros définie par le groupe de comptes.
Vous pouvez utiliser la tranche de numéros pour attribuer des numéros différents au siège
social d'une entreprise et à ses filiales.
Dans le système R/3 standard, les groupes de comptes pour les rôles partenaire client
suivants appartiennent à la même tranche de numéros, de sorte que les numéros pour ces
fiches client sont attribués consécutivement :
- Donneur d'ordre
- Réceptionnaire des marchandises
- Client facturé
- Payeur
Le numéro de client est unique pour tous les domaines commerciaux et toutes les sociétés.
La définition de l’attribution de numéros pour la fiche client se fait dans le customizing :
Données de base de logistique > Partenaires > Définir et affecter tranches de
numéros client

• Les rôles partenaires :


Les rôles partenaire servent à définir les droits et responsabilités de chaque partenaire dans
la transaction. Comme rôles partenaire en standard dans SAP ECC 6.0, on peut citer :
- Donneur d’ordre : contenant des données de vente telle que l’affectation à une
agence commerciale ou la liste des prix applicables.
- Réceptionnaire des marchandises : Contenant les données d’expédition tels que le
point de déchargement et les heures de réception de la marchandise.
- Client facturé : contenant les données relatives à l’impression des documents et à la
communication électronique.
- Payeur : contenant les données relatives à la date de facturation et aux coordonnées
bancaires.

18
Si l’entreprise qui passe une commande, est la même que celle qui reçoit la marchandise et
la facture et qui effectue le paiement alors dans la création de sa fiche client, il faut
renseigner les données relatives à tous les rôles partenaires qu’elle est susceptible d’avoir.

2.3.2 Les articles

Dans SAP ECC 6.0, les produits et services sont regroupés sous l’appellation « Articles ». Les
informations relatives à la gestion de l’article et de ses stocks ainsi qu’à son utilisation sont
gérées dans la fiche article.
La fiche article est l’une des principales sources de données pour l’administration des ventes.
Elle est consultée autant à la création de la commande, à la livraison qu’à la facturation.
Sur la fiche article, sont renseignées plusieurs informations.

• Le type d’article :
Il désigne certaines caractéristiques de l’article. Il sert lors de la gestion des fiches article à
grouper les fonctions de sélection de zones (vue) pour l’article ou à définir la séquence des
écrans, le type d’attribution des numéros et les tranches de numéros. Comme type
d’articles, en standard dans SAP ECC6.0 on peut citer : les produits commercialisables, les
articles non gérés en stock, les services, les produits finis…
Les articles qui ne rentrent dans un aucun type particulier peuvent toujours être créés sous
le type « Autre article ».

• La branche :
La branche indique l’affectation d’un article à une branche industrielle donnée
(constructions industrielles, industrie chimique, construction mécanique, industrie
pharmaceutique…). Comme le type d’article, la branche détermine la sélection des zones de
données dans les écrans ou la séquence d’écrans. Ce qui est tout à fait logique car un article
de l’industrie chimique comme une solution chimique est à tout point différent d’un article
de construction de par ses caractéristiques de base.

• Les niveaux organisationnels :


Les données commerciales d’un article sont gérées aux niveaux organisationnels mandant,
division, organisation commerciale et canal de distribution. Par conséquent, lors de la
création de la fiche-article, il faut renseigner la division, l’organisation commerciale et le
canal de distribution.

• Les données générales de la fiche article :

19
Les données générales d’une fiche article sont identiques pour l’ensemble des organisations
commerciales, divisions et magasins. Comme données générales, on peut citer le numéro de
l’article, le texte descriptif de l’article, les unités de quantité, la valeur, le poids, le volume et
les secteurs d’activité.

• Les données commerciales :


Les données commerciales de la fiche article sont définies pour une organisation
commerciale et un canal de distribution spécifiques. Le fait de lier l’article à un canal de
distribution permet de vendre à des conditions différentes suivant le canal de distribution
choisi.
Certaines données commerciales dépendent de l’organisation commerciale et du canal de
distribution (la division chargée de la livraison, l’unité de vente, la quantité minimale de
commande, la quantité minimale de livraison…) alors que d’autres dépendent de la division
(quantité de stock de sécurité, le point de commande, le temps de traitement de
l’expédition…).

• Les vues ADV de la fiche article


Quatre écrans de la fiche article intéressent particulièrement l’administration des ventes.
- La vue ADV1 : données de base et unités de quantité
- La vue ADV2 : groupes d’articles et classification fiscale
- ADV/Données division : données de vente et d’expédition
- Textes ADV : possibilité d’écrire des textes multilingues, sur une ou plusieurs lignes
pour les documents de vente.

Concernant les unités de quantité, il convient de remarquer qu’elles peuvent être de quatre
ordres : unité de quantité de base, unité de quantité alternative, unité de vente et unité de
livraison.
Certaines caractéristiques nous paraissent aussi intéressantes à explorer mais l’article étant
beaucoup plus du ressort de la production, nous ne parlerons pas des types de poste, de
l’attribution de numéros…

2.4 Les fonctions de base dans le module SD

Comme fonctions de base dans le module SD de SAP ECC 6.0, on peut citer : la détermination
du prix, le contrôle de disponibilité, la gestion des crédits, la détermination de l’article, le
traitement des textes, la détermination de la taxe, la détermination des comptes… Dans
cette partie, seules les deux premières fonctions et le traitement des textes seront détaillés
car constituent le socle de l’administration des ventes.

20
2.4.1 La détermination du prix dans l’ADV

Le terme « détermination du prix » décrit le calcul des prix (pour utilisation externe par les
clients ou les fournisseurs) et les coûts (pour utilisation interne, par exemple pour la
comptabilité analytique). Les conditions représentent des circonstances qui s'appliquent
lorsqu'un prix est calculé. Par exemple, un client commande une certaine quantité d'un
produit un certain jour. Les facteurs variables (ici, le client, le produit, la quantité
commandée, la date) déterminent le prix de vente calculé pour le client. Les informations
relatives à chacun de ces facteurs peuvent être enregistrées dans le système comme
données de base. Ces données de base sont enregistrées sous forme d’enregistrements de
conditions.

Pour paramétrer une détermination de prix, quatre étapes sont à réaliser :


- Définir les types de conditions pour chacun des éléments de prix (prix, déductions,
majorations…) utilisés dans les transactions commerciales quotidiennes.
- Définir les tables de conditions qui permettent de stocker er de récupérer les
enregistrements de conditions pour chaque type de condition.
- Définir les séquences d’accès qui permettent au système de rechercher des
enregistrements de conditions valables.
- Regrouper les types de conditions et déterminer l’ordre dans lequel ils apparaissent
dans les schémas de calcul.

• Type de conditions
C’est une représentation dans le système de certains aspects des activités de détermination
de prix quotidiennes. Ainsi, on peut par exemple définir une remise spéciale sur un article.
On peut spécifier que cette remise soit sous la forme d’un montant (par exemple, remise de
1 € par unité de vente) ou sous forme de pourcentage (par exemple, remise de 2% pour plus
de 500 sacs de mulchao commandés). On peut même s’offrir le luxe d’utiliser simultanément
les deux options en définissant deux types de conditions distincts.

• Table de conditions
Elle définit la combinaison de zones qui identifie un enregistrement de condition. Un
enregistrement de condition contient les données de conditions spécifiques saisies dans le
système. Par exemple, lorsqu’on saisit dans le système le prix pour un produit ou une remise
spéciale pour un bon client, on crée des enregistrements de conditions particuliers.

• Séquence d’accès
Elle correspond à une modalité que le système utilise pour rechercher des données valables
pour un type de condition particulier. Elle détermine la séquence selon laquelle le système
recherche les données. Elle est constituée d’un ou plusieurs accès. La séquence détermine
en quelque sorte, la priorité entre les enregistrements de conditions. À ce titre, la séquence
indique au système où chercher en premier, puis ainsi de suite jus qu’à ce qu’il trouve un

21
enregistrement de condition valable. Il faut donc spécifier une séquence d’accès pour
chaque type de condition pour lequel on crée des enregistrements de conditions.

• Schéma de calcul
Il permet de définir un groupe de types de conditions dans un ordre particulier. Il détermine
également :
- Quels sous-totaux apparaissent lors de la détermination du prix
- Dans quelle mesure la détermination du prix peut être effectuée manuellement
- Quelle méthode le système utilise pour calculer les déductions et majorations en
pourcentage
- Quelles conditions doivent être remplies pour un type de condition pour que le
système prenne la condition en compte.
Des schémas de calcul sont prédéfinis dans le système standard. Ils comprennent des types
de conditions fréquemment utilisés avec les séquences d’accès correspondantes. Ces
schémas peuvent être modifiés ou de nouveaux peuvent être créés dans le système.

2.4.2 Le contrôle de disponibilité et besoins dans la gestion ADV

• Le contrôle de disponibilité dans l’ADV


Lorsqu’un client passe une commande, on doit être à même de lui confirmer la date de
livraison qu’il souhaite ou non. Cette possibilité de lui confirmer une date de livraison passe
par le contrôle de disponibilité. Si les marchandises commandées par le client ne sont pas
disponibles à la date demandée, le système ouvre automatiquement lors de la gestion des
documents de vente un écran supplémentaire qui présente une sélection de propositions de
livraisons. Ces propositions sont établies en fonction des disponibilités. Cet écran fournit
également des informations sur le périmètre du contrôle, la quantité ATP actuelle et la
disponibilité sur l’ensemble des divisions…
• Périmètre du contrôle : les éléments suivants peuvent être inclus dans le
contrôle de disponibilité
o Stocks : stock de sécurité, stock en transfert, contrôle qualité, stock
bloqué.
o Entrées/sorties de marchandises : commandes, demandes d’achat,
ordres planifiés, ordres de fabrication, réservations, réservations
dépendantes, besoins dépendants, besoins pour la vente, besoins de
livraisons.
• Quantité ATP (Available To Promise – Disponible à la Vente) : elle est calculée
à partir du stock magasin, des entrées de stock planifiées (ordres de
fabrication, commandes, ordres planifiés) et des sorties de stock planifiées
(commandes clients, livraisons, réservations). C’est un type de contrôle

22
dynamique exécuté pour chaque transaction et prenant en compte le stock et
les mouvements de stock planifiés appropriés avec ou sans le délai de
réapprovisionnements.

➢ Les besoins dans la gestion ADV


Lors du transfert des besoins, les informations concernant les quantités nécessaires pour
permettre la livraison des ordres reçus par l'Administration des ventes sont transmises au
calcul des besoins en composant. Si les quantités disponibles ne suffisent pas à couvrir les
besoins, il est possible, par exemple, de créer des commandes dans la gestion des achats sur
la base du transfert des besoins dans le cadre de la planification automatique. On peut
obtenir les informations suivantes sur les besoins en articles :
- État dynamique des stocks par article : transaction « MD04 »
- État dynamique des stocks par poste dans le document de vente : sur l'écran de
synthèse ou un écran de poste dans le document de vente, sélectionnez
Environnement ® Disponibilité.

2.4.3 Le traitement des textes ADV

Dans une relation commerciale, il est essentiel que les partenaires échangent des
informations d'un bout à l'autre de la chaîne logistique. Dans l'Administration des ventes, cet
échange d'informations est assuré par des textes dans les fiches et dans les documents. Dans
le module SD, ces textes peuvent être gérés pour un client particulier ou définis pour être
utilisés avec plus de flexibilité.
Les textes peuvent être utilisés dans de nombreux domaines de l’Administration des ventes
tels que les bordereaux de vente pour les clients, les textes ADV pour les articles, les
explications dans les accusés de réception, les consignes d’expédition dans les livraisons. On
peut donc, définir autant de textes que voulus (textes ADV, textes d’expédition, notes
internes, annexes…) pour les fiches et les documents.

2.5 Les documents commerciaux dans l’ADV

2.5.1 Les documents de vente

Dans le cadre d’ERP Cacao, seules les commandes client nous intéressent mais il faut noter
qu’il existe d’autres types de documents de vente tels que les appels d’offre et offres, les
contrats-cadres…

23
➢ Structure des documents de vente
Tous les documents de vente sont basés sur la même structure. Ils sont constitués d’un en-
tête de document et d’un nombre quelconque de postes. Ces postes peuvent être à leur
tour divisés en un certain nombre d’échéances de livraison.
• Données d’en-tête : Ce sont les données générales valides pour tout le
document tels que le numéro du donneur d’ordre, le numéro du client livré et
du payeur, la devise et le taux de change du document, les éléments de prix
de tout le document, la date de livraison, le point d’expédition.
• Données de poste : contrairement aux données d’en-tête qui s’appliquent à
tous les postes du document, elles ne concernent que des postes bien définis.
On peut citer certains exemples : le numéro d’article, le numéro du
client livré et du payeur, les spécifications concernant le lieu de stockage et la
division, les éléments de prix de chaque poste.
• Données d’échéance : ce sont toutes les données nécessaires pour la
livraison. Ce sont le type d’échéance, la date de livraison et la quantité
confirmée.

➢ Cas des commandes urgentes


Dans une transaction de commande client urgente, il existe deux possibilités : soit le client
enlève les marchandises, soit vous les livrez le jour même de la passation de la commande.
Dans le système standard, lorsque vous sauvegardez ce type de document de vente, une
livraison est automatiquement créée et la livraison est référencée sur la facturation. Dans le
système standard, le type de document de vente SO est sauvegardé pour les commandes
urgentes avec le type de livraison immédiate LF. Une fois les marchandises sorties du
magasin, elles sont enlevées et leur sortie est enregistrée. Dès que les factures sont créées,
les documents de facturation sont imprimés et envoyés au client.

2.5.2 Les documents de livraison

En tant qu’objet central du processus de sortie de marchandises, le processus de livraison


sortante englobe toutes les activités d'expédition, à savoir le prélèvement, l'emballage, le
transport et la sortie de marchandises. Il donne lieu à l’enregistrement des informations de
planification d’expédition, au suivi du statut des activités d'expédition et à la mise à
disposition des données recueillies au cours de la gestion des livraisons et des expéditions.
Lorsque la livraison sortante est créée, les activités d'expédition, telles que le prélèvement
ou l'ordonnancement de l'expédition, sont lancées, et les données produites durant la
gestion des livraisons et des expéditions sont incluses dans la livraison. Une livraison
sortante peut être créée en référence à une commande via la transaction « VL01N ».

24
➢ Structure du document de livraison
Une livraison sortante est composée d’un en-tête de document et d’un certain nombre de
postes.
• En-tête du document : contient les données générales relatives à la livraison
sortante. Ce sont des données valables pour l’ensemble du document. Suivant le type
choisi, elles peuvent correspondre au point d’expédition, aux informations sur
l’ordonnancement de l’expédition et du transport (date de sortie des marchandises,
date de livraison au réceptionnaire des marchandises…), poids et volume de la
livraison sortante dans sa totalité, références du donneur d’ordre et du
réceptionnaire des marchandises, l’acheminement…
• Postes du document : chaque poste contient des données relatives à sa livraison. On
peut citer comme données : le numéro d’article, la quantité livrée, le prix de vente,
les références de magasin et de division, la date de prélèvement, le poids et le
volume du poste, les tolérances pour les livraisons incomplètes ou excédentaires…

➢ Sortie de marchandises
L’enregistrement de la sortie de marchandises se fait à partir d’une livraison sortante. Les
données requises pour cette opération sont copiées de la livraison sortante dans le bon de
sortie de marchandises, lequel ne peut être modifié manuellement. Les modifications
doivent ainsi s’effectuer dans la livraison elle-même. De ce fait, le bon de sortie reflète
exactement la livraison. Une fois, la sortie de marchandises enregistrée, très peu de
modifications peuvent être apportées au document de livraison afin d’éviter les divergences
entre le bon de sortie et la livraison sortante.

➢ Bon de livraison (ou accusé de réception)


Il est utile lorsque la facture est émise uniquement après que le client ait confirmé la
réception de la livraison. En plus, on peut enregistrer la date de réception, l’heure de
réception, la quantité parvenue à destination et les motifs des éventuels écarts de quantité.
Les deux dernières informations sont particulièrement importantes lorsque la quantité livrée
varie en raison de la nature des marchandises ou lorsqu’elle n’est pas connue avec précision
dès le début.

2.5.3 Les documents de facturation

La facturation constitue l'étape de traitement finale d'une transaction commerciale dans


l'Administration des ventes. Les informations sur la facturation sont disponibles à chaque
étape de traitement des commandes et des livraisons. Comme toutes les composantes de
gestion des commandes client dans SAP ECC 6.0, le module de facturation est intégré dans

25
les structures organisationnelles. Ainsi, on peut affecter aux transactions de facturation une
organisation commerciale donnée, un canal de distribution et un secteur d'activité. Étant
donné que la Facturation dispose d'une interface avec la Comptabilité financière, les
structures organisationnelles du service de la comptabilité (les sociétés et les organisations
commerciales affectées aux sociétés) sont importantes.

Le document de facturation est le terme générique utilisé pour désigner les factures, les
notes de crédit, les notes de débit, les factures pro forma et les documents d'annulation. Le
document de facturation est créé en référence à un document précédent en vue de la
génération d'une facture ou d'une note de crédit, par exemple.

➢ Structure du document de facturation


Tous les documents de facturation ont la même structure. Ils sont composés d'un en-tête et
d’un nombre quelconque de postes.
• En-tête : elle contient les données générales valables pour l’ensemble du
document comme le numéro d’identification du payeur, la date de facturation, la
valeur nette de l’ensemble du document de facturation, la devise du document,
les conditions de paiement et incoterms, les numéros de partenaire tel que le
numéro d’identification du donneur d’ordre, les éléments de prix
• Postes : contiennent les données applicables à un élément particulier comme le
numéro d’article, la quantité facturée, la valeur nette des postes individuels, le
poids et le volume, le numéro du document de référence, les éléments de prix
pertinents pour les différents postes.
Comme tous les autres documents commerciaux, le document de facturation est géré
suivant son type.

➢ Utilisation de la facture
Les livraisons et les services fournis sur la base des commandes client sont facturés au client.
Si aucune réclamation n'est faite au sujet de la livraison, la transaction commerciale est
considérée comme complète du point de vue des Ventes.
Lorsqu’on crée une facture, on peut se référer à une commande, à une livraison, à des
postes de commande ou de livraison ou même à des quantités partielles dans un poste de
commande client ou de livraison.
• Si on veut que les marchandises soient expédiées avant que la facture ne soit
générée, on la crée en référence à la livraison.
• Par contre, si on souhaite être payé avant d’envoyer les marchandises au client, on
crée la facture sur la base de la commande client.

26
Voici présentés dans cette section, les trois principaux types de documents commerciaux.
Une autre fonctionnalité de SAP ECC 6.0 concernant les documents commerciaux qu’il est
important de rappeler est le protocole de document incomplet.

2.5.4 Protocole de document incomplet

Le protocole « document incomplet » informe lorsque des données nécessaires à la


poursuite du traitement manquent dans le document commercial.

Lorsque vous saisissez par exemple, un document de vente, le système propose


généralement la plupart des données nécessaires disponibles dans les fiches clients et
articles. En outre, vous pouvez saisir des données supplémentaires ou modifier
manuellement des données proposées. Le document de vente forme alors la base de
diverses fonctions ultérieures, telles que le traitement de la livraison et la facturation.
Toutefois, les fonctions ultérieures ne peuvent souvent être exécutées que si les données du
document de vente original sont complètes. Pour garantir cette exhaustivité, le système
enregistre toutes les données manquantes dans un protocole « document incomplet ».

Les données nécessaires pour traiter des fonctions ultérieures sont définies par
l’administrateur système pour chaque type de document commercial.
La sauvegarde d'un document incomplet dépend du type de document commercial. Par
exemple, le système peut autoriser la sauvegarde d’une offre incomplète, mais n’autoriser la
sauvegarde d'une commande que si ses données sont complètes. Même si vous pouvez
sauvegarder un document incomplet, les données manquantes peuvent perturber le
traitement du document.

Pour un document de vente, par exemple, les fonctions suivantes sont susceptibles d'être
bloquées : copie, livraison et facturation. Si les conditions de paiement ne sont pas
précisées, par exemple, on peut livrer la commande client, mais on ne peut pas la facturer.
Le protocole « document incomplet » peut également indiquer que le numéro de la
commande manque, mais ceci ne perturbera pas nécessairement le traitement du
document.

IV. DESCRIPTION DES TESTS : JEU D’ ESSAI

1. PARAMETRAGE NECESSAIRE

Pour accéder au système, renseigner le mandant 105 et saisir le nom d’utilisateur et le pot
de passe et appuyer sur la touche « Entrée » du clavier.
On accède alors à la page d’accueil.

27
1.1 Structure organisationnelle

➢ Créons l’organisation commerciale ZKTS


Sur la page d’accueil de SAP ECC 6.0, taper « SPRO » dans la zone de commande et appuyer
sur la touche « Entrée ».
Sur la nouvelle page, cliquer sur « Guide de référence SAP »
On arrive à la page de customization.
Cliquer sur Structure de l’entreprise →Définition→ Administration des ventes→ Définir,
copier, supprimer, contrôler Org. Commerciale

28
Cliquer sur Définir l’organisation commerciale
Dans la liste qui s’affiche, sélectionner l’organisation commerciale 2200 et cliquer sur
« Copier sous » ou appuyer sur la touche « F6 » du clavier.

Sur la nouvelle page, remplir comme suit les 2 premiers champs « ZKTS » et « Projet KKO
Plus »

29
Puis renseigner les informations concernant la nouvelle organisation commerciale.

Puis, « Sauvegarder » en cliquant sur la disquette.

30
➢ Créons le canal de distribution
Toujours dans le « SPRO », cliquer sur Structure de l’entreprise →Définition→ Administration
des ventes→ Définir, copier, supprimer, contrôler Canal de distribution
Puis, cliquer sur « définir le canal de distribution »

Sélectionner le canal de distribution 10 et appuyer sur la touche « F6 » pour copier.

Dans la nouvelle page, changer le nom du canal de distribution, en renseignant ZS.

31
Puis, sauvegarder.

➢ Créons une agence commerciale


Toujours dans le menu de customization, cliquer sur Structure de l’entreprise →Définition→
Administration des ventes→ Créer agence commerciale

Dans la liste qui s’affiche, sélectionner l’agence commerciale 2200 et appuyer sur la touche
« F6 ».

32
Puis sur la nouvelle renseigner les champs comme suit sur la copie d’écran.

Renseigner les informations concernant l’agence commerciale ZKTS et sauvegarder.

33
➢ Créons un groupe de vendeurs
Dans le menu de customization, cliquer sur Structure de l’entreprise →Définition→
Administration des ventes→ Créer groupe de vendeurs
Sélectionner le groupe de vendeurs 220 et appuyer sur la touche « F6 ».

Changer les données comme suit dans la copie d’écran et sauvegarder :

34
➢ Créons le secteur d’activité
Dans la customization, cliquer sur Structure de l’entreprise →Définition→ Logistique-données
générales→ Définir, copier, supprimer, contrôler secteur d’activité

Puis cliquer sur « Définir le secteur d’activité »


Dans la liste qui s’affiche, sélectionner le secteur d’activité A1 et appuyer la touche « F6 ».

35
Sur la nouvelle ligne, renseigner les informations suivantes ZS et Agro-alimentaire et
sauvegarder.

➢ Affectons notre organisation commerciale ZKTS à la société CESI ROUEN

36
Dans la customization, cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration
des ventes→ Affecter organisation commerciale à société
Repérer la ligne de l’organisation commerciale ZKTS et utiliser le match code de la colonne
de société pour atteindre la société CESI ROUEN (la sélectionner), puis sauvegarder.

➢ Affectons le canal de distribution ZS à l’organisation commerciale ZKTS


Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Affecter
canal de distribution à organisation commerciale
Puis sélectionner la ligne correspondant à l’organisation commerciale 2220 et au canal de
distribution 10
Appuyer sur la touche « F6 »
Et saisir comme organisation commerciale ZKTS et comme canal de distribution ZS
Puis, sauvegarder.

37
➢ Affectons le secteur d’activité ZS à l’organisation commerciale ZKTS
Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Affecter
secteur d’activité à organisation commerciale

38
Puis sélectionner la ligne correspondant à l’organisation commerciale 2200 et au secteur
d’activité A1
Appuyer sur la touche « F6 »
Et saisir comme organisation commerciale ZKTS et comme secteur d’activité ZS
Puis, sauvegarder.

39
➢ Définissons le domaine commercial
Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Définir
domaine commercial
Sélectionner la ligne correspondant à l’organisation commerciale 2200, canal de distribution
10, secteur d’activité A1
Appuyer sur la touche « F6 » pour copier
Et saisir comme organisation commerciale ZKTS, canal de distribution ZS et secteur d’activité
ZS
Sauvegarder

➢ Affectons l’agence commerciale ZKTS au domaine commercial


Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Affecter
agence commerciale à domaine commercial
Sélectionner la ligne correspondant à l’organisation commerciale 2200, le canal de
distribution 10, le secteur d’activité A1 et l’agence commerciale 2200
Puis appuyer sur la touche « F6 »
Et saisir les données suivantes :
- Organisation commerciale ZKTS
- Canal de distribution ZS

40
- Secteur d’activité ZS
- Agence commerciale ZKTS
Sauvegarder.

41
➢ Affectons le groupe de vendeurs ZTS à l’agence commerciale ZKTS
Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Affecter
groupe de vendeurs à agence commerciale
Sélectionner la ligne correspondant à l’agence commerciale 2200 et au groupe de vendeurs
220
Puis appuyer sur la touche « F6 »
Et saisir les données suivantes : agence commerciale ZKTS et groupe de vendeurs ZTS
Sauvegarder.

42
➢ Affectons la division 100R à notre organisation commerciale/canal de distribution
Cliquer sur Structure de l’entreprise →Affectation→ Administration des ventes→ Affecter
division à organisation commerciale/canal de distribution
Sélectionner la ligne correspondant à l’organisation commerciale 2200, au canal de
distribution 10 et à la division 2200.
Puis appuyer sur la touche « F6 »
Et saisir les données suivantes : organisation commerciale ZKTS, canal de distribution ZS et la
division 100R
Puis sauvegarder.

43
➢ Définir les canaux de distribution communs
Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Données de base→
Définir les canaux de distribution communs
Repérer la ligne correspondant à l’organisation commerciale ZKTS et au canal de distribution
ZS et à l’aide des matchcodes, remplir les autres colonnes relatives aux canaux de
distribution.
Sauvegarder.

44
➢ Définir les secteurs d’activité communs
Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Données de base→
Définir les secteurs d’activité communs
Repérer la ligne correspondant à l’organisation commerciale ZKTS et au secteur d’activité ZS
et à l’aide des matchcodes, remplir les autres colonnes relatives aux secteurs d’activité.
Sauvegarder.

45
1.2 Les documents de vente

➢ Définir les types de documents de vente


Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Vente→ Documents de
vente→ En-tête du document de vente→ Définir les types de document de vente

46
Dans la liste, repérer le type CBBO, et le sélectionner. Appuyer sur la touche « F6 » pour le
copier
Remplir la page qui s’ouvre comme suit :

Cliquer « Oui » pour le message concernant les copies de document et sauvegarder.

47
➢ Définissons un type de commande
Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Vente→ Documents de
vente→ En-tête du document de vente→ Définir les types de commande

Cliquer sur « Nouvelles entrées »

48
Et renseigner les informations suivantes, puis sauvegarder.

➢ Définissons un motif de la commande

49
Dans le customizing, Administration des ventes →Vente→ Documents de vente→ En-tête du
document de vente→ Définir les motifs de la commande client

Cliquer sur « Nouvelles entrées » et renseigner comme suit la nouvelle page :

Et sauvegarder.
➢ Affectons le domaine commercial aux types de documents de vente

50
Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Vente→ Documents de
vente→ En-tête du document de vente→ Affecter domaine commercial aux types de
documents de vente

Cliquer successivement sur


- Regrouper les organisations commerciales
- Regrouper les canaux de distribution
- Regrouper les secteurs activité
Et remplir les pages successives comme suit après avoir cliqué sur « Nouvelles entrées »:

51
52
Cliquer après sur « Affecter type commande clients autorisés aux domaines commerciaux »
Cliquer sur « Nouvelles entrées » et renseigner les champs organisation commerciale par
1000, canal de distribution par 10, secteur d’activité par 01 et type de document de vente
par ZBO1.
Puis sauvegarder.

53
➢ Affectons le type de poste du document de vente
Pour définir un nouveau type de poste, l’opération est à tout point semblable à celle de la
définition de l’en-tête du document de vente.
Pour affecter un type de poste, on fait les opérations suivantes :
Cliquer sur Administration des ventes →Vente→ Documents de vente→ Poste de document
de vente→ Affecter les types de poste
Cliquer sur « Nouvelles entrées » et remplir comme ci-dessous :
Type document de vente = ZBO1
Groupe de type de poste = NORM
Type de poste = TAN
Type de poste manuel = TAP, TAQ, TANN, TAW, DSI
Et sauvegarder.

54
Si on avait créé un type de poste, il faudra aussi penser à l’affecter à un type d’échéance qui
existe déjà dans le système ou qu’on a créé.

1.3 Détermination du prix

➢ Affectons un schéma de calcul de prix à notre type de commande


En premier lieu dans le SPRO, cliquer sur Administration des ventes →Détermination du
prix→ Pilotage de la détermination du prix→ Affecter schémas de documents types de
commande client

Sur la nouvelle page, repérer la ligne correspondant à ZBO1 et compléter comme suit :

55
Dans le SPRO, cliquer sur Administration des ventes →Détermination du prix→ Pilotage de la
détermination du prix→ définir et affecter les schémas de calcul
Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur « Définir détermination du schéma de calcul »

Cliquer sur « Nouvelles entrées » sur cette nouvelle page et renseigner les champs comme
suit :

56
Et sauvegarder.
N.B. Pour voir en détail, le contenu du schéma de calcul RVAAFR, on peut cliquer sur
Administration des ventes →Détermination du prix→ Pilotage de la détermination du prix→
gérer schéma de calcul.

1.4 Livraisons

➢ Créons un type de livraison et renseignons-le dans le type de document de vente


Dans le customizing, cliquer sur Logistics execution→Expédition→ Livraisons→ Définir type
de livraison de vente→ Affecter domaine commercial aux types de documents de vente
Repérer la ligne LF et cliquer sur « copier sous »

Remplir les deux premiers champs de la nouvelle page comme ci-après :

57
Et sauvegarder.

Une fois, le type de livraison créé, il faut le renseigner dans le type de document de vente
que nous avons créé ZBO1

➢ Définir les conditions d’expédition par type de document de vente

58
Cliquer sur Logistics execution→Expédition→Données de base→Détermination point
d’expédition/point de réception march. →définir les conditions d’expédition par type de
document de vente

Repérer la ligne correspondant au document de vente de type ZBO1 et renseigner dans la


colonne de condition d’expédition 07 ; puis, sauvegarder.

➢ Affecter les points d’expédition


Cliquer sur Logistics execution→Expédition→ Données de base→ Détermination point
d’expédition/point de réception march. →Affecter les points d’expédition

59
Et cliquer sur « Nouvelles entrées ». Remplir la nouvelle page de la sorte et sauvegarder.

1.5 Facturation

➢ Créons un type de facture


Toujours dans le customizing, cliquer sur Administration des ventes →Facturation→
Factures→ Définir les types de facture
Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur « Définir les types de facture »
Repérer la ligne CBF2 et cliquer sur « copier sous »

60
Sur la nouvelle page, changer les deux premiers champs comme sur la capture d’écran

Puis, sauvegarder.

2. JEUX D’ESSAI

Avec le paramétrage qui vient d’être fait, nous pouvons tester un processus de commande
client.

Pour effectuer ce test, nous allons faire intervenir trois différents rôles :

61
• L’administration des ventes pour la saisie de la commande
• Le magasinier pour la création de la livraison, le prélèvement et l’enregistrement de
la sortie de marchandises
• La facturation ventes pour la facturation de la commande

2.1 Cas de l’article PF2009CACAO-IB2

2.1.1 Création d’un client

Pour mener à bien notre exemple, il nous faut obligatoirement créer un partenaire. Pour
effectuer cette transaction, on a deux possibilités :

- cliquer sur Logistique→Administration des ventes→Données de


base→Créer→Partenaire→Client→Créer→Administration des ventes
- ou taper le code transaction VD01

Remplir avec les données suivantes :

- Groupe de comptes = donneur d’ordre


- Client = CHOCOFAB (on peut utiliser des caractères alphanumériques pour
désigner le client dans le système)
- Organisation commerciale = ZKTS
- Canal de distribution = ZS
- Secteur d’activité = ZS

62
Puis, appuyer sur la touche « Entrée »

On arrive à une nouvelle page avec des onglets qu’on renseigne comme ci-après sur les
copies d’écran

63
On clique dans le rectangle jaune « Données domaine commercial » et on remplit les
différents onglets de la façon suivante

64
On vérifie bien que le client CHOCOFAB a les 4 rôles partenaires que sont donneur d’ordre,
client facturé, payeur et client livré.

65
Et on sauvegarde.

On peut lire en bas de la page que le client CHOCOFAB a été créé dans le domaine
commercial ZKTS ZS ZS.

2.1.2 Saisie de la commande client

Pour accéder à cette transaction, on dispose de deux options :

- à partir de la page d’accueil, cliquer sur :


Logistique→Administration des ventes→Ventes→Commande client→Créer

- ou taper le code transaction VA01

Sur la nouvelle page, renseigner les informations sur la structure organisationnelle comme
ci-dessous sur la capture d’écran :

66
Appuyer sur la touche « Entrée ».

Sur la nouvelle page, saisir les données suivantes :

- donneur d’ordre = CHOCOFAB et appuyer sur la touche « Entrée » pour remplir le


champ réceptionnaire
- article = PF2009CACAO-IB2
- quantité = 25
- département = 0003 (qui correspond à la vente)

67
Une fois les trois champs saisis, cliquer en haut de la page sur Saut→En-tête→Conditions

Sur la nouvelle page, renseigner sur la dernière ligne après les écritures :

- type = PR00
- montant = 500 et appuyer sur la touche « Entrée »

Cliquer maintenant sur Saut→En-tête→Ventes pour remplir le champ « motif de la


commande » en sélectionnant grâce au matchcode, Projet SAP cesi rouen.

68
Cliquer maintenant sur l’onglet Données commande et sélectionner comme type de
commande CHOC.

Cliquer maintenant sur Saut→Poste→Expédition et comme poids brut, renseigner 25.

69
Et on sauvegarde la commande.

Le système nous signale en bas de page que la commande 12146 a été créée.

70
2.1.3 Livraison de la commande de vente

Pour effectuer cette transaction, on utilise le code VL01N

On remplit les champs comme suit sur la page qui s’affiche :

- Point d’expédition = 1201


- Date de sélection = 30.06.2009
- Ordre = 12146
- Type de livraison = ZALF

Et on appuie sur la touche « Entrée ».

Sur la nouvelle page qui s’affiche (voir copie d’écran ci-dessus), on clique dans l’onglet
« Prélèvement d’articles » au dessus des lignes, et on renseigne la quantité prélevée de 25.
71
Sauvegarder ; un message apparait nous indiquant que la livraison 80015239 a été créée.

Par ailleurs, grâce à la transaction MD04, on peut regarder l’état dynamique des stocks de
l’article PF2009CACAO-IB2 pour la division 100R.

72
Maintenant retournons à notre livraison grâce à la transaction VL02 et enregistrons la sortie
de marchandises. Pour enregistrer la sortie de marchandises, il faut cliquer sur le champ
« Enreg. Sortie march. ».

73
On remarque qu’on a un message bloquant « MG Utilisation libre pas atteint, différence de
25 KG » qui nous indique que par rapport à notre planification, l’article ne peut jamais être
disponible à la date de livraison pour être expédiée.

Donc, on ne peut pas enregistrer des sorties de marchandises pour le produit


PF2009CACAOIB-2.

2.1.4 Facturation de la commande

Utilisons la transaction VF01

Remplissons la page qui s’affiche de la façon suivante :

- Type de facture = ZBF2 Facture


- Document = 80015239

Et appuyer sur la touche « Entrée ».

On a dans le statut de traitement « Erroné »

74
On ne peut donc pas faire la facturation parce que la sortie de marchandises n’a pas été
enregistrée.

2.2 Cas de l’article CHOCO

2.2.1 Création de l’article CHOCO

Le code transaction pour créer un article est MM01 et remplir la page qui s’affiche comme
suit :

Et appuyer sur la touche « Entrée » et sélectionner les vues suivantes pour l’article.

75
Cliquer sur la coche en bas de la petite fenêtre, et dans la nouvelle fenêtre, renseigner les
données organisationnelles.

Et appuyer sur la touche « Entrée ».

Saisir les données comme dans la capture d’écran suivante sur la page qui s’ouvre

76
77
78
Cliquer sur la disquette pour sauvegarder.

Comme on a choisi le groupe de chargement 0003, on va devoir faire un paramétrage au


niveau de l’affectation des points d’expédition (ici on prendra le point d’expédition 2220)

79
Et on sauvegarde le paramétrage.

2.2.2 Création d’une commande de l’article

80
Saisir le code de transaction VA01 et remplir les champs comme ci-dessous :

Et appuyer sur la touche « Entrée ».

Saisir CHOCOFAB comme donneur d’ordre et réceptionnaire.

Comme article saisir CHOCO et pour la quantité 10.

On a un message concernant l’exercice 2009. Grâce à l’aide, on peut accéder au customizing


pour faire les paramétrages nécessaires comme sur les copies d’écran ci-après.

81
82
83
Maintenant que l’exercice comptable est paramétré, on peut retourner à notre commande
pour la compléter. On saisit alors le numéro de département 0003 comme précédemment.

Comme type de commande, renseigner le type CHOC que nous avons créé dans le
paramétrage

84
Renseigner un prix et tous les autres champs comme précédemment grâce au protocole de
document incomplet auquel on peut accéder en cliquant sur l’onglet « Traiter ».

Puis sauvegarder le document de vente.

85
86
87
2.2.3 La livraison sortante de la commande

Utilisons la transaction VL01N et remplir les champs comme ci-dessous :

Appuyer sur la touche « Entrée »

Dans la page « Livraison », aller dans l’onglet « Prélèvement d’articles » et renseigner la


quantité à prélever (ici, nous renseignons la totalité c’est-à-dire 10), puis sauvegarder.

88
Regardons l’état de notre stock grâce à la transaction MD04

Pour enregistrer la sortie de m/ses, retournons à la livraison grâce à la commande VL02N et


regardons dans les onglets en haut sous la barre de description de la page.

89
Cliquer sur « Enreg. sortie march. »

On remarque que toutes les lignes sont grisées, donc on ne peut plus a priori le modifier.

Regardons de nouveau l’état dynamique des stocks

90
Il n’y a rien comme mouvement de stocks ; si la sortie de marchandises a pu être effectuée
c’est parce qu’il n’y a pas de contrôle de disponibilité activé sur le type d’échéance, le type
de poste de livraison ou l’article.

➢ Activons le contrôle de disponibilité pour le type d’échéance CP et créons une


commande de 20 unités de chocos (en référence à la précédente) à livrer.

91
On remarque bien que le type d’échéance est CP. Regardons si ce type d’échéance entraîne
un contrôle de disponibilité. Pour ce faire, il faut aller dans le SPRO et cliquer sur
Administration des ventes→Fonctions de base→Contrôle de disponibilité et transfert des
besoins→Contrôle de disponibilité via logique ATP et planification →Déterminer les fonctions
par type d’échéance

Recochons alors le contrôle de disponibilité.

Créons une nouvelle commande avec les mêmes données à la seule différence de la quantité
qu’on va porter à 20

Effectuons la livraison sortante de cette nouvelle commande N° 12133

92
Renseignons la quantité prélevée

Regardons l’état dynamique des stocks

93
Enregistrons la sortie de marchandises en cliquant sur « Enreg. sortie march. »

La sortie de marchandises a été enregistrée bien qu’on n’ait pas de stock. Regardons l’état
dynamique de notre stock après l’enregistrement de la sortie de marchandises

94
On n’a donc aucune différence par rapport au cas où il n’y avait pas de contrôle disponibilité
sur le type d’échéance.

➢ Modifions le type de contrôle affecté à l’article


Accédons à la fiche article grâce à la transaction MM02

95
Changeons le contrôle disponibilité KP par 02.

96
Décochons le contrôle de disponibilité pour le type d’échéance CP

Recréons une commande de 30 chocos par copie de la précédente

97
Effectuons la livraison des 30 boites de chocos

98
On remarque qu’il y a contrôle de disponibilité sur l’article et donc, quand on valide,
l’application nous signale le message d’erreur suivant : « seuls 0 boites de l’article CHOCO
sont disponibles ».

On remarque donc que si on avait pu faire une sortie de marchandises fictive c’est parce
qu’il y avait pas de contrôle de disponibilité sur l’article CHOCO.

2.2.4 Facturation de la commande

Utilisons la transaction VF01 et renseignons les différents champs comme ci-après :

99
On a repris donc, la livraison sortante pour les 10 boites de choco qui avaient été
enregistrées en sortie de marchandises sans contrôle de disponibilité pour le type
d’échéance et sans contrôle de disponibilité pour l’article.

Les différents champs qui se retrouvent sur la facture sont les suivants, il faut appliquer le
protocole de document incomplet pour compléter les champs nécessaires :

100
101
102
Remplir tous les champs obligatoires à l’aide des matchcodes ou créer de nouveaux objets
dans le customizing qui pourront être utilisés.

Sauvegarder la facture

103
104
V. PLAN DE FORMATION
1. Le planning

Les utilisateurs vont bénéficier d’une formation, ce qui va en continuation du projet


d’implémentation de l’ERP. Le planning de formation se présente comme suit :

Planning de formation

Introduction SAP-ADV-SD

18/01/2010 – 29/01/2010

PRESENTATION SAP (1j)

PROCESSUS ADV (5 j)

(5 jours)

Vente

01/02/2010 – 10/02/2010

DETERMINATION DES PRIX (2j)

COMMANDE CLIENT (2j)

(2 jours) Expédition

22/02/2010 – 26/02/2010

LIVRAISON (2j)

FACTURATION (2j)

(2 jours)

La période totale requise pour la formation du personnel est de 1 mois et demi. Celle-ci sera
réalisée entre le 15 janvier 2010 et le 28 février 2010.

2. Le programme de formation

105
Nous avons défini trois niveaux de formation SAP qui sont illustrés dans le tableau se
trouvant ci-dessous :

Tableau 1 : Description des niveaux de formation


Niveau Pré requis Description
1 Aucun Les cours de niveau 1, placés dans la classe de
présentations au niveau débutant ou avancé,
sont destinés à aborder en premier lieu les
thèmes généraux de SAP.
2 Niveau 1 Les cours de niveau 2 sont généralement des
introductions à des thèmes spécifiques de l’ADV.
3 Niveau 1 et 2 Les cours de niveau 3 approfondissent le
contenu des thèmes traités dans les cours de
niveau 2, donc de l’ADV.

Notre méthode de formation est basé sur trois principes : prise de conscience,
préparation et compétence.

106
Formation SAP
Paramétrage module
ADV

Niveau 1
Niveau 2 Niveau 3

Aborder les thèmes généraux de


SAP Introduire des thèmes Approfondir les thèmes de l’ADV
spécifiques à l’ADV du niveau 2
(Aucun pré requis)

Approfondissement de
Introduction Présentation La vente
Et Du &
Présentation SAP Processus ADV L’expédition

Ce programme de formation se présente en plusieurs niveaux (1, 2 et 3) permettant


d’adapter le contenu des cours en fonction des personnes qui vont y être présentes.

Le premier niveau va servir à présenter la solution SAP en général en guise d’introduction de


la formation.

Le niveau 1 est destiné à la prise de conscience de l’utilisateur. Les cours de niveau 1 seront
généralement concentrés sur les fonctions et les particularités introductrices et ont pour but
de familiariser avec l’environnement et la terminologie de SAP. Ces cours de niveau 1
comprennent :

• Une présentation de SAP ;


• Des formations de base concernant SAP.

Le second niveau va venir apporter un élargissement de la présentation en s’intéressant au


processus ADV.

107
Le niveau 2 est également nommé phase de préparation. Ce niveau permet de faire
connaissance avec les processus métiers centraux qui fournissent les renseignements
nécessaires à la mise en œuvre de SAP et c’est en fonction des méthodes de travail de votre
entreprise ERP CACAO. Ces cours de niveau 2 comprennent :

❖ Une introduction au module ADV ;


❖ Une introduction aux autres modules proches de l’ADV.

Le troisième niveau va servir à approfondir les connaissances ADV en travaillant les parties
les plus importantes du module SD (la vente et l’expédition).

Quand on débute le niveau 3, on désire en général maîtriser un module particulier ou on se


spécialise dans celui-ci. Les cours de niveau 3 sont d’un niveau avancé et aident à acquérir
des connaissances équivalentes à celles d’un expert dans un module particulier de SAP. Ces
cours de niveau 3 comprennent :

❖ La personnalisation et la configuration avancées ;


❖ L’ADV en communauté : procédure et configuration ;
❖ L’affinement de processus des Ventes.

La formation s’introduira par une présentation générale de SAP en donnant quelques bases
d’utilisation de l’application SAP : le lancement et l’arrêt du système SAP, la personnalisation
de l’affichage, la gestion des favoris et les étapes d’une application typique.

Le contenu du programme concernant les transactions principales de SAP module SD sera


présenté de manière détaillée par rapport au processus ADV, la détermination des prix, la
commande client, la livraison et la facturation.

1. Le processus ADV

L’équipe ADV, connaissant les bases de la gestion des commandes et de l’ADV, aura une
présentation complète de la vente dans le module SD afin de savoir comment configurer le
système pour qu’il réponde à leurs besoins spécifiques et définir et utiliser ses fonctions.

Contenu :

1. Introduction

2. Structure organisationnelle des ventes

108
3. Affectations des entités de la structure organisationnelle

• Agence commerciale
• Groupe de vendeur
• Canal de distribution
4. Types de document de vente

5. Types de poste

6. Types d’échéance

2. Détermination des prix

Cette partie aura pour objectif de définir les paramètres nécessaires à la détermination du
prix dans le module SD.

Contenu :

1. Notions de base pour la détermination du prix

2. Techniques de conditions pour la détermination du prix

3. Configuration de la détermination du prix

4. Fonctions spéciales

5. Types de conditions spéciaux, statistiques

6. Taxes

7. Ristournes

8. Révision sur tous les points

3. Commande Client

La commande client va déclencher le processus vente et donc cette étape est très
importante. Vont êtres détaillés le contenu de la formation ainsi que les transactions
principales rattachées à la commande client.

Contenu et transactions principales :

1. Notion de client

109
• Créer client : transaction VD01
• Bloquer client : transaction VD05
• Témoin de suppression client : transaction VD06
• Tranches de N° client
• Groupes de comptes et sélection zones client
2. Notion d’article

• Créer article : transaction MM01


3. Commande client standard

• Créer commande client standard : transaction VA01


• Liste des commandes client : transaction VA05

4. Livraison

La livraison va matérialiser la commande client et donc va avoir des répercutions à plusieurs


niveaux. Cette partie de la formation va concerner les personnes qui vont effectuer le suivi
de la commande et donc la livraison.

Contenu :

1. Notions de base

2. Types poste de livraison

3. Type de livraison

4. Blocage de la livraison

Transactions principales :

• Créer livraison individuelle – Bon de livraison : VL01N


• Échéancier de livraison : VL04

5. Facturation

La facturation va être la partie qui va confirmer la commande au final. Cette partie finale doit
être maîtrisée et faire preuve d’aboutissement de la commande.

Contenu :

1. Définir les types de facture

110
2. Blocage de la facturation

3. Régie de la copie pour les factures

Transactions principales :

• Créer facture : VF01


• Liste des factures : VF05
• Echéancier de facture : VF04
• Annuler facture : VF11

Cette étape marquera la fin de la formation avec un récapitulatif en fin de session en


présence des personnes qui ont suivi la formation et le personnel qui souhaite avoir un
résumé global de l’ERP.

VI. PLANNING DE MISE EN ŒUVRE

1. Préparation du paramétrage ;
2. Conception Fonctionnelle ;
3. Paramétrage et Tests Unitaires ;
4. Développements Etats ;
5. Développement Informatique ;
6. Tests Unitaires de Développements ;
7. Tests d’Intégration ;
8. Développement des Conversions ;
9. Conversion à Blanc ;
10. Conversion Réelle ;
11. Assistance au Démarrage ;
12. Formation.

111
N° Nom de la tâche Durée Début Fin
29 Jui 09 03 Aoû 09 07 Sep 09 12 Oct 09 16 Nov09 21 Déc 09 25 Jan 10 01 Mar 10 05 Avr 10 10 Mai 10 14 Jui 10
D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S D L M
1 Préparation 5 jours Lun 03/08/09 Ven 07/08/09
2 Conception Fonctionnelle 45 jours Lun 10/08/09 Ven 09/10/09
3 Paramétrage et Tests unitaires 50 jours Lun 10/08/09 Ven 16/10/09
4 Développements Etats 25 jours Lun 19/10/09 Ven 20/11/09
5 Développement Informatique 70 jours Lun 19/10/09 Ven 22/01/10
6 Tests Unitaires de Développement 20 jours Lun 28/12/09 Ven 22/01/10
7 Tests d'Intégration 20 jours Lun 25/01/10 Ven 19/02/10
8 Développements des Conversions 65 jours Lun 25/01/10 Ven 23/04/10
9 Conversion à Blanc 10 jours Lun 25/01/10 Ven 05/02/10
10 Conversion Réelle 10 jours Lun 08/02/10 Ven 19/02/10
11 Assistance au Démarrage 20 jours Lun 08/02/10 Ven 05/03/10
12 Formation 25 jours Lun 01/02/10 Ven 05/03/10

112
VII. CONCLUSION

Ce projet nous à permis de développer nos capacités organisationnelles et de travail en


groupe. Nous avons mieux appréhendé les processus que l’on retrouve dans le module SD
de SAP.

Celui-ci nous a permis de maîtriser les fonctionnalités du module SD de SAP et de développer


notre autonomie, notre curiosité autour du paramétrage et de l’utilisation de l’outil.

La principale difficulté rencontrée a été le nombre d’heures de suivi limité sachant qu’il y
avait 4 groupes travaillant sur des modules différents.

113