Vous êtes sur la page 1sur 5

Université Mouloud Mammeri Tizi-Ouzou

Faculté des sciences économiques, commerciales et des


Départements des sciences économiques.

Module : Comptabilité nationale


Nom :Hadji
Prénom :Lamia
Groupe : 04

Examens de comptabilité nationale.


Question 01 : la différenciation entre le prix de production
et le prix d'acquisition.
réponse :
La différence entre le prix de production et le prix d'acquisition
Le prix d'acquisition : correspond ou montant payé par un acheteur pour
acquérir un bien ou un services
Au sens des comptes économique, il est constitué du prix de bas ,qui est le
prix reçu par le producteur ou quel s'ajoutent les marges de commerce et de
transport, les impôts sur les produits et s'enlèvent les subventions sur les
produits.
Le prix de production : est la somme des dépenses réalisées pour produire
des biens où services ce coût est composé des charge directe et indirecte de
la production hors frais de commercialisation , frais anormaux ou de stockage
non hies directement à la production.

• Question 02 : la présentation de la FBCF.


Réponse :
Représente la FBCF la (formation brut de capital fixe ) est le solde entre les
acquisitions et les cessions d'actifs fixe réalisées par les producteurs résidents
sur le sol français au cours de la période de référence.

• Question 03 :
Réponse :
Les différence entre les produits marchands ,les produits non marchand ,et
les produits pour usage Propre
Les produits non marchands:
désigne la production de biens et de services qui ne sont pas destinés à être
vendus sur le marché la production non marchand prend souvent la forme de
services fournis gratuitement ou à un prix inférieur à la moitié de leur coût de
production .
Les produits marchands :
Les bien et services marchands sont tous les produits l'ensemble des biens
matériels et immatériels, appelés produits en comptabilité nationale qui sont
destinées à être commercialisé sur le marché ,les bien marchands sont des
produits matériels pouvant être vendus et achetés.
Les produits pour usage Propre :
C'est biens où services qu'une unité institutionnelles produits et conserve
pour sa consommation finale où sa formation brut de capital fixe.

Question 04 : le circuit économique

Réponse :
les salaires (E/ses)=6190. Entreprise Impôts (E/ses)=380

I=256. P=1168

C=850 Marché des bien G=92


Ménage et services État

X=227. M=257

RDM

Impôts (m/GES)=70

Le salaire AP=351

• Question 05 : les comptes.


Réponse :
R. (E) D

I=256
Les salaires (E/ses)=619. Production =1168
Impôts versés (E/ses)=380
B.F=87

1255. 1255.

D. (M) R

Consommation =850. Salaire (E/ses)=619


Impôts versés (M/gs) les salaires (AP)=351
=70

C.F=50

970. 970.
• Question06 : Discuter l'utilité de la comptabilité
nationale pour l'élaboration et l'évaluation des
politiques publiques.
Réponse :
La comptabilité nationale nous permet de quantifier les grandeurs
macroéconomique et d'obtenir un système de chiffre nécessaire pour
appréhender l'état, le fonctionnement et l'évolution de l'économie une
politique publique nécessite pour son élaboration, son implémentation, son
suivi et pour son évaluation une bonne connaissance de l'économie que seul
un système de comptes nationaux peut fournir. Cette exigence et plus aiguë
dans le cas des politiques transversales du fait de la nécessité de mobiliser
une énorme masse de données.

• Question 07 :
Réponse :
Le système de comptabilité algérien devait spécifier un champ de
production conforme aux options socio-économiques et à la stratégie
de développement du pays.
C’est là qu'ont été mises en place les bases du nouveau système de
comptabilité nationale dénommé le système de comptes économiques
algérien (SCEA),en 1976_ 77 .
Ce système est venu :
_Enrichir la comparabilité nationale de l'expérience et des résultats.
Des deux systèmes internationaux.
_ Mieux refléter la réalité économique et sociale du pays et mieux
répondre aux besoins de la planification.
Le système de comptes économiques algérien (SCEA)tire sa source du
système de comptabilité européen ou les similitudes et où les
divergences entre ces deux systèmes de comptabilité résident dans la
définition du champ de la production.