Vous êtes sur la page 1sur 20

Dossier N°1 : Société NOVA-SYSTEM

La société NOVA-SYSTEM a désigné votre maître de stage comme commissaire aux comptes en Mai 2003 pour
effectuer l'audit des exercices 2003 à 2005.
L'objet social de cette société est la fabrication de micro-ordinateurs, portables et micro-processeurs sous licences de
"marques étrangères". Les prix moyens respectifs sont de 9 500, 16 000 et 6 500 DHS. Les micro-ordinateurs et les
portables sont stockés dans un magasin central (400 m2). Les micro-processeurs sont directement acheminés dès leur
sortie de l'usine, vers le magasin à protection renforcée en raison de leurs petites dimensions et leur sensibilité.

Elle emploie 300 personnes dont 200 dans la production. Elle commercialise ses produits à travers des succursales
situées dans les différentes villes du Royaune mais aussi à travers 150 revendeurs franchisés qui disposent d'un délai
de paiement compris entre 60 jours et 90 jours.
Les succursales qui réalisent près de 50% du chiffre d'affaires de la société assurent tous les services après-vente
localement et disposent à ce titre de l'autonomie financière et comptable.
La société réalise également près de 25% de son chiffre d'affaires à l'export (Afrique).
La plupart des intrants de fabrication sont importés d'Europe et du Japon (puces, transistors, cartes électroniques).
Les micro-processeurs sont vendus directement par le service commercial du siège aux différents revendeurs de
matériels informatiques.
La société a connu contrairement à ses concurrents une expansion rapide grâce à un service après-vente de qualité et
l'introduction d'une durée de garantie de 3 ans sur les micro et les portables. Sa performance est due également à son
expertise et sa capacité d'innovation puisqu'elle lance chaque 2 ans une nouvelle gamme de produits. Pour celà, elle
augmente chaque année son budget recherche et développement de 2 à 5%.
Pour doper son chiffre d'affaires et augmenter sa part de marché, la société NOVA a conclu également des contrats
avec des technico-commerciaux rémunérés à une commission progressive de 5 à 8% des prix de vente.
En raison de toutes ces actions, la société a dépassé ses prévisions de 20% en 2002, alors que les concurrents ont vu
leurs activités à stagner.
Pour suivre sur le plan opérationnel cette expansion, la société envisage de mettre en place une comptabilité analytique
et un système d'information lui permettant de mieux appréhender les coûts de revient et de suivre les performances de
chaque centre de profit.
Depuis sa création en 1989, la société NOVA-SA a toujours conservé son organisation initiale avec une centralisation
des décisions, même opérationnelles, au niveau de la direction générale.
Le personnel administratif et comptable peu stable en raison de l'absence de politique évolutive de gestion des
ressources humaines, se plaint de l'absence de plan de formation et de système de motivation.
La société s'est dotée d'un service d'audit interne en 1999. Les différents travaux d'audit interne ont révélé des écarts
positifs et négatifs sur les stocks de microprocesseurs. Le service d'audit a été chargé de mettre en place les mesures
correctives en matière de suivi des stocks.
La société s'est attelée depuis à mettre en place des procédures au niveau des cycles les plus importants, notamment
en ce qui concerne achats-fournisseurs-stocks-ventes-clients-stocks.
- Quels sont les éléments importants de votre prise de connaissance de l'activité de NOVA-SA? Commenter et justifier
votre réponse.
- Quels sont les risques inhérents et les points d'audit qui vous semblent importants?
- Quelle évaluation préliminaire faites-vous de l'environnement du contrôle dans cette société?

Solution Dossier N°1:


1/ Eléments importants de la prise de connaissance :
Connaissance de l'entité :
* 50% du CA réalisé par les succursales: attention à porter aux circuits d'intégration
Connaissance de l'environnement :
* Secteur d'activité, sujet à évolution rapide : risque d'obsolescence des stocks

3/ Evaluation préliminaire de l'environnement de contrôle : (préliminaire avant tout test)


* Direction sensible à la maîtrise de l'environnement de contrôle (comptabilité analytique, SI)
* Centralisation des décisions : risque pour l'information financière et comptable
* Turn-over important : risque d'erreur au niveau de la comptabilité
* Réalisation d'audits : existance effective mécanisme de contrôle interne

2/ Risques inhérents & points d'audit :


* Entreprise opère sous licence étrangère : attention particulière à porter à l'évaluation des redevances (formule de
calcul) et aux risques fiscaux (risque en matière d'IS en cas de surévaluation, retenue à la source, TVA & conventions
fiscales).
NB: En matière de retenue à la source, il faut nommer un représentant fiscal de la sté étrangère ou le client se charge de
faire lui-même la déclaration dans une déclaration distincte de la sienne.
* Petite dimension, sensibilité et valeur importante des micro-processeurs : attention particulière à porter aux micro-
processeurs lors du contrôle des stocks.
* Nouvelle gamme de produits: examiner l'évaluation de l'ancien stock et s'assurer le cas échéant de la provision pour
dépréciation en tenant compte de la valeur de réalisation de l'ancienne gamme.
* Existence de nombreuses succursales qui réalisent 50% du CA : prévoir des visites sur place, comprendre le cicruit,
faire attention aux stocks présents dans les succursales et s'assurer de l'existence d'inventaires permanents, assister à
l'inventaire physique dans les principales agences, contrôler les comptes de liaison qui doivent être soldés en fin
d'exercice (classe 1).
* Près de 25% du chiffre d'affaires est réalisé à l'export : risque fiscal lié à la récupération de la TVA, fait générateur TVA
en tenant compte des incotherms, risques fiscaux liés au calcul de l'IS, risque lié au règlement en devises et à l'écart de
conversion.
* Intrants achetés au niveau international : fait générateur de la TVA en tenant compte des incotherms, prix subissant
variation au niveau international qui peuvent impacter le coût de production, valeur nette de réalisation.
* CA ayant connu une grosse progression par rapport à ses concurrents : s'assurer s'il n'a pas de surestimation du CA.
* Durée de garantie de 3 ans sur les micro et les portables : attention particulière à porter à l'évaluation de la provision
pour garantie.
* Effort important en matière de R & D : contrôler les frais de R& D et le respect des règles comptable en matière
d'immobilisation et d'amortissement des R & D.
* Technico-commerciaux sont intéressés au CA : les commerciaux peuvent être tentés par des ventes qui peuvent être
retournés.

Dossier N°2 : Société SUMAS-SA


Le président du conseil d'administration de la société SUMAS-SA nomme le cabinet dans lequel vous exercez votre
stage en tant que commissaire aux comptes pour auditer les comptes de l'exercice 2002.
Votre maître de stage confie ce dossier après la démission de l'ancien chef de mission en charge.
La société SUMAS commercialisé des articles "électroménagers" en assurant un service après-vente pour année de
garantie. Son chiffre d'affaires et ses résultats (cf annexe 1) sont en progression. Une revue limitée des comptes a
montré quelques heures.
1/ Après avoir donné une définition du seuil de signification préliminaire (SSP) et de l'erreur tolérable (ET), il vous est
demandé de les calculer en utilisant l'annexe 2.
2/ Lors de la phase du contrôle des comptes, vous avez noté que :
a/ La société a accordé des avoirs aux clients entre le 01 janvier 2003 et le 31 mars 2003 pour marchandises retournées
pendant cette période alors que ces marchandises ont été vendues et comptabilisées avant le 31 décembre 2002.
Le même traitement comptable a été consacré aux ventes réalisées avant le 31 Décembre 2001 et retournées entre le
1er janvier 2002 et le 31 mars 2002.
2001 2002
Prix de vente des marchandises retournées (KDH) : 6,080 7,800
Frais de distribution (KDH) : 150 230
Coût des dites ventes : 5,100 6,500
b/ La société a valorisé une partie de ses stocks de marchandises au 31 décembre 2002 au FIFO alors que ces stocks
ont été valorisés au CMP au 31 décembre 2001. Après analyse, vous avez estimé que ce changement a été justifié.
2001 2002
Stocks évalués au CMP 3,200 4,300
Stocks évalués au FIFO 3,600 5,100
c/ La société n'a pas comptabilisé une provision pour dépréciation des stocks au 31 décembre 2002 que vous avez
estimée à 500 KDH. Une provision pour dépréciation des stocks au 31 décembre 2001 n'a pas également été constatée
pour 350 KDH.
Préparer une synthèse des ajustements à opérer sur les comptes au 31 Décembre 2002 et déterminer leur impact sur
les résultats et la situation nette au 31 Décembre 2002.

Annexe 2 : Chiffres clés (KDH) : Société SUMAS

Exercice du 1 au 31 Décembre
Budget
2000 2001 2002 2003
Chiffre d'affaires 56,400 62,300 59,800 64,700
Résultat d'exploitation 12,500 13,800 14,300 12,500
Résultat courant 8,600 9,200 11,100 12,300
Résultat non courant -1,200 1,300 6,400 -
Résultat net avant IS 7,400 10,500 17,500 12,300
IS 3,010 4,025 5,250 4,305
Résultat net après IS 4,390 6,475 12,250 7,995
Capitaux propres 85,600 89,990 96,465 108,715
Total Actif 120,000 125,500 131,000 143,000

Solution Dossier N°2:


1/
Le SSP est le Mt à partir duquel des omissions ou inexactitudes sont susceptibles d'influencer les décisions
économiques prises par les utilisateurs se fondant sur les comptes.
L'erreur tolérable : 50% du SSP
Seuil de signification prélimilaire :
5% du résultat courant : 555 KDH
1% du CA : 598 KDH
SSP : 550 KDH Par prudence, on choisit le niveau le plus bas
Dossier N°3 : OZCELIK MAROC

La société OZCELIK MAROC SARL, est une entreprise commerciale qui importe du matériel de découpage et
d'assemblage d'aluminium et de PVC utilisé dans l'immobilier et l'équipement de bureaux.

Elle importe aussi le PVC qu'elle revend localement aux entreprises de constructions métalliques et d'aluminum.
Le matériel et le PVC sont importés auprès de la société Mère OZCELIK INTERNATIONAL basée en Turquie.
Contrôle interne : Cycle d'achats fournisseurs
Son circuit d'achat est le suivant :
Le gérant envoie une instruction par e.mail au service achat pour préparer la commande. Le service achat saisit les
données de la commande (quantité, prix convenu, désignation, … etc.) sur un fichier des commandes en cours puis édite
un listing qu'il rapproche avec les données des e.mail reçus avant d'éditer les bons de commande. Les listing de
validation de la saisie sont visés par le chef de service achats puis classés à des fins de contrôles postérieurs par le
service audit interne.
Les Bons de commande sont établis en 5 exemplaires dont le numéro 1 pour le gérant, le N°2 pour la comptabilité
founissseur, le 3 pour le fournisseur, le N°4 pour le chef magasinier et le cinquième pour le classement. Le bon de
commande n°2 est transmis à la comptabilité fournisseurs par bordereau avec accusé de réception.
Les dossiers d'importations sont centralisés chez le gérant qui effectue un contrôle de cohérence et un contrôle des
montants avec les budgets et les commandes valorisées qu'il tient dans un fichier EXCEL avant de les transmettre à la
comptabilité fournisseur.
A l'arrivée des marchandises au niveau de la société, le Chef magasinier rapproche les quantités figurant sur le bon de
livraison et la facture avec le bon de commande dont il dispose. Il saisit ensuite les quantités dans l'application gestion de
stocks et édite le bon de réception.
Les prix saisis sont majorés des frais d'approche au taux de 12% y compris les droits de douane. Le taux de frais
d'approche est calculé chaque mois par le chef comptable qui le transmet au chef magasinier pour mise à jour.
A la réception des dossiers d'importation, le service comptabilité fournisseur :
- rapproche les quantités réceptionnés avec celles facturées et celles commandées ainsi que les prix facturés avec les
bons de commande et appose un cachet "dossier contrôlé".
- puis saisit les factures au cours du jour du (DOLLAR US ainsi que les autres factures de frais d'approche)
- appose un cachet comptabilisé sur les factures après saisie ;
- édite un journal de saisie qu'il rapproche avec les factures puis le classe après l'avoir visé et cacheté.
En fin de mois, le Chef comptable rapproche le journal avec le journal des entrées magasin en valeur et établit un état des
écarts dossier par dossier. Ces écarts sont alors recherchés et expliqués pour être recyclés le mois suivant.
Le Chef comptable vérifie également la régularité et la pertinence des analyses des comptes fournisseurs effectués par la
comptabilité fournisseur à la fin de chaque mois.
Questions :
Il vous est demandé de répondre de manière précise et concise aux questions suivantes :
- Quels sont les risques inhérents à l'activité de l'entreprise ?
- Quels sont les points d'audit et de comptabilité significatifs ?
- Procéder à l'évaluation du contrôle interne du circuit achats fournisseur en utilisant la Feuille d'analyse des Contrôles
(FAC) en annexe.
- Présenter le plan d'approche des comptes Achats et des comptes Fournisseurs.
Sondage sur les opérations répétitives :
Vous avez décidé d'effectuer un sondage statistique de 50 factures consécutives du mois de juillet 2009 pour une
population numérotée de 1 à 8000 pour vérifier l'exactitude et la réalité.
Vous avez relevé 8 Bons de réception manquants, et vous concluez que le pourcentage de bons de réception manquant
était de 8 * 100 / 50 = 16%
Questions :
- La méthode d'échantillonnage retenue est-elle satisfaisante? Quel serait selon vous la taille minimum de l'échantillon,
sa méthode de sélection et l'intervalle de confianc avec Alpha = 95%. (t=1,26)
Client :
OZCELIK MAROC Circuit : achat - fournisseurs Feuille d'analyse des contrôles Référence :
(FAC) V. FAC
Exercice : 2009

Fait par / Date : Folio : 1/5


AN le 18/09/2009
Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client

Utilité
Niveau de risque

Efficacité
Observation : Justification du niveau de
risque - Grandes lignes de l'approche de
contrôle

1. Exhaustivité :
1.1

1.2

1.3

Client :
OZCELIK MAROC Circuit : achat - fournisseurs Feuille d'analyse des contrôles Référence :
(FAC) V. FAC
Exercice : 2009

Fait par / Date : Folio : 1/5


AN le 18/09/2009
Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client
Niveau de risque

Efficacité
Utilité

Observation : Justification du niveau de


risque - Grandes lignes de l'approche de
contrôle

2. Exactitude/réalité/existence:
2.1

2.2

2.3
Client :
OZCELIK MAROC Circuit : achat - fournisseurs Feuille d'analyse des contrôles Référence :
(FAC) V. FAC
Exercice : 2009

Fait par / Date : Folio : 1/5


AN le 18/09/2009
Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client

Utilité
Niveau de risque

Efficacité
Observation : Justification du niveau de
risque - Grandes lignes de l'approche de
contrôle

3. Evaluation :
3.1

3.2

3.3

Client :
OZCELIK MAROC Circuit : achat - fournisseurs Feuille d'analyse des contrôles Référence :
(FAC) V. FAC
Exercice : 2009

Fait par / Date : Folio : 1/5


AN le 18/09/2009
Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client
Niveau de risque

Efficacité
Utilité

Observation : Justification du niveau de


risque - Grandes lignes de l'approche de
contrôle

4. Séparation des exercices :


4.1

4.2

4.3
3/
Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client

Utilité
Niveau de risque

Efficacité
Observation : Justification du niveau de
risque - Grandes lignes de l'approche de
contrôle

1. Exhaustivité :
1.1
Comment vous assurez-vous que En fin de mois, le Chef comptable Vérification de l'efficacité du contrôle de
toutes les factures reçues sont rapproche le journal avec le journal des F détection mis en place :
comptabilisées ? entrées magasin en valeur et établit un * Récupérer les 12 Etats de
état des écarts dossier par dossier. Ces rapprochement
écarts sont alors recherchés et
expliqués pour être recyclés le mois * Recyclage des écarts le mois suivant
suivant. et recyclage des écarts
* Vérifier que les bases de
rapprochement sont corrects (cumul
comptable - cumul entrées magasin)
* Prendre le dernier état de
rapprochement, et refaire le travail établi
par le Chef comptable

F
F
M

F
Cas P70 :

L'objet social de la SARL Emilien est la commercialisation du matériel & développement des logiciels. L'entretien ave
responsables vous a permis de collecter les informations suivantes concernant le cycle des ventes de cette société.

Les commandes sont réceptionnées par le service commercial, soit directement du client (courrier ou téléphone), soit pa
représentants. Le service commercial établit un bon de commande numéroté et daté du jour en quatre exemplaires sur l
sont notés tous les renseignements concernant les marchandises à livrer et les conditions de règlement.

Les quatre exemplaires du bon de commande sont ensuite transmis au service magasin-expéditions qui inscr
marchandises à livrer sur son planning de livraison. Ce service mentionne sur les bons de commande avec un tampon la
d'expédition des marchandises.
* L'exemplaire n°1 du bon de commande est expédié avec les marchandises
* L'exemplaire n°2 du bon de commande est transmis au service facturation
* L'exemplaire n°3 est classé chronologiquement après avoir été utilisé pour mettre à jour les fiches de stocks.
* L'exemplaire n°4 est retourné au service commercial qui l'enregistre sur le registre des commandes puis le classe da
dossier client avec le courrier du client ou celui du représentant.
Le service facturation regroupe les bons de commande et, deux fois par semaine, établit à l'aide de la liste des prix les fac
de vente en trois exemplaires, numérotés et datés du jour de leur établissement.
* L'original de la facture est envoyé au client.
* L'exemplaire n°2 est transmis au service comptabilité.
* L'exemplaire n°3 reste classé chronologiquement au service facturation avec l'exemplaire du bon de commande.
Le service comptabilité enregistre, au moyen d'un micro-ordinateur, la facture sur le journal des ventes et sur le co
individuel client. L'échéance du règlement est notée dans la partie statistique du compte. L'exemplaire de la facture est en
classé dans le dossier "factures ventes" dans l'ordre numérique.

Dès réception, les règlements clients sont transmis directement au service comptabilité, qui les enregistre sur le journ
banque et sur les comptes individuels clients. Tous les deux jours, des bordereaux de remise de chèques sont étab
déposés à la banque avec les chèques.

Chaque fin de mois, le service comptable pointe les comptes clients. Tout client dont le règlement n'est pas interve
l'échéance fait l'objet d'une relance. Celle-ci est établie en double exemplaire :
* l'original est adressé au client ;
* le double est classé alphabétiquement dans un dossier "relances clients" en attente du règlement.

Travail à faire :
1/ Présenter un diagramme de circulation des documents décrivant le cycle ci-dessous.
2/ Présenter une grille d'analyse faisant ressortir pour chacun des postes de travail les fonctions assumées.
3/ Présenter un questionnaire de contrôle interne faisant ressortir les forces et faiblesses du système.
4/ Présenter une feuille d'évaluation du système faisant ressortir :
- les effets possibles des faiblesses ;
- leur incidence sur le programme d'audit des comptes ;
- les recommandations à faire aux dirigeants de l'entreprise.

Solution du cas :
1/ Diagramme de circulation des documents :
2/ Grille d'analyse des fonctions :
Entreprise Emilien Services assurant les fonctions

Fonctions Commercial X?
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13

3/ Questionnaire de contrôle interne :

Objectifs de contrôle Contrôle mis en place par le client

1. Exhaustivité :

2. Exactitude/ Réalité/Existence :
2.1 Comment vous assurez-vous que les articles commandés
Le service commercial établit un bon de commande numéroté
sont livrés ?
et daté du jour en 4 exemplaires sur lequel sont notés tous
les renseignements concernant les marchandises à livrer et
les conditions de règlement.
Le service magasin-expédition expédie les marchandises
avec le bon de commande original établi par le service
commercial.
ent des logiciels. L'entretien avec les
es ventes de cette société.

nt (courrier ou téléphone), soit par les


jour en quatre exemplaires sur lequel
s de règlement.

magasin-expéditions qui inscrit les


de commande avec un tampon la date

les fiches de stocks.


es commandes puis le classe dans le

à l'aide de la liste des prix les factures

re du bon de commande.
journal des ventes et sur le compte
L'exemplaire de la facture est ensuite

é, qui les enregistre sur le journal de


de remise de chèques sont établis et

nt le règlement n'est pas intervenu à

nctions assumées.
du système.
ices assurant les fonctions
X? X?
Niveau de risque

Efficacité
Utilité

Observation : Justification du niveau de


risque - Grandes lignes de l'approche
de contrôle

Les factures ne sont pas pré numérotées


E
Absence de rapprochement entre les
factures établies et les factures
comptabilisées.

E Absence de rapprochement entre les


on de commande numéroté
sur lequel sont notés tous
quantités commandées et les quantités
es marchandises à livrer et livrées.

expédie les marchandises


ginal établi par le service

E
E

Vous aimerez peut-être aussi