Vous êtes sur la page 1sur 39

MINI PROJET 

: MONTE
CHARGE
Réalisé par :Coulibaly Bintou et Sawadogo Achile
I) Etude Bibliographique :
- Aperçu général :
A l’instar de l’ascenseur, le monte-charge est un équipement permettant de monter et
descendre d’un niveau à un autre. Il est voué au transport de charges lourdes ou
encombrantes, mais aussi des personnes. Dénué de commande en cabine, ce type
d’élévateur est alors manœuvré depuis l’extérieur via un système sur le palier.

Il peut être mis en œuvre aussi bien dans une construction neuve que dans le cadre de la
rénovation ou de l’équipement de bâtiments anciens.

En termes de réglementation, la fabrication et l’utilisation des monte-charges sont régies


par la directive 2006/42/CE. Cette directive machine date du 17 mai 2006. C’est une
certification CE qui concerne l’ensemble des élévateurs dédiés à un usage particulier
ayant pour vocation de s’élever à plus de 2 mètres de hauteur.

Les montes charges présentent plusieurs avantages tel que le fait recevoir et de déplacer des
livraisons depuis un niveau en sous-sol vers l’espace de vente ou, à l’inverse, d’envoyer des
marchandises dans sa zone de stockage.  À l’occasion d’emménagement et déménagement
afin de ne pas avoir à transporter le mobilier et les nombreux cartons dans les cages d’escalier
ou les ascenseurs au risque de créer des dégâts et de gêner les autres occupants (certaines
copropriétés dotées d’ascenseurs interdisent d’ailleurs parfois leur utilisation). En outre, il est
des mobiliers qui se révèlent bien trop volumineux pour pouvoir passer autrement que par ce
monte-charge.

Deux rôles essentielles sont assurés par les montes charges. La première, c’est la sécurité. En
effet, ces élévateurs de charges servent également à transporter les personnes à mobilité
réduite. La deuxième, c’est une meilleure organisation et un gain de temps considérable. Si
vous avez un restaurant ou un hôtel, envoyer les plateaux de nourriture dans des monte-
charges vous fera gagner du temps et vous permettra une meilleure optimisation de temps. Il
est à noter que le choix d’un monte-charge dépend de plusieurs paramètres notamment :

1-L’intensité d’utilisation : Connaître la fréquence d’utilisation de l’appareil vous permettra


de mieux préciser le type de structure à installer. S’il s’agit d’un usage domestique,
privilégiez les monte-charges à usage privatif, aussi nommés monte-charges pour particuliers
2- La capacité de levage du monte-charge : La capacité maximale de levage constitue
également une des premières conditions à prendre en compte lors du choix d’un monte-
charge. Pour des charges supérieures à 5 tonnes, les monte-charges hydrauliques sont plus
adaptés. Ce type d’appareil propose également un levage uniformisé, une distribution
optimale du poids et un paramétrage équilibré des forces. 

3-Le volume d’objets à transporter Pour connaître la surface minimale du plateau de


l’appareil, vous pouvez vous référer à la taille maximale des objets à transporter. Une marge
d’environ 100 mm doit également être prévue autour de la charge, durant votre calcul. Ainsi,
pour pouvoir transporter une palette de 1200 x 800 mm par exemple, la plateforme doit
mesurer au moins 1300 x 900 mm

4-La hauteur de levage : Mesurez la course de levage de l’appareil, entre le sol et le dernier
niveau du bâtiment à desservir. C’est la hauteur de levage maximale que votre monte-charge
doit être capable d’atteindre. Quel que soit le modèle, la hauteur de levage de série d’un
monte-charge avoisine les 12 mètres.

5-L’environnement de travail : Si vous souhaitez conserver la configuration intérieure de


votre bâtiment, vous pouvez choisir un monte-charge extérieur. Dans ce cas, certains
règlements doivent être respectés avant l’installation d’un tel appareil. Aussi, vous pouvez
opter pour des monte-charges à gaine en béton ou bien à structure autoportante.

6-Les dispositifs de sécurité embarqués

Les monte-charges doivent être équipés d’un contrepoids, d’un système de parachute, d’un
limiteur de vitesse, d’un amortisseur, de butées et d’un dispositif d’arrêt d’urgence. Les
monte-charges de type accessibles accompagnés sont dotés d’un niveau de sécurité élevé. Ils
permettent à un opérateur d’accompagner la charge durant le transport.

7-Le niveau d’ergonomie

Le boîtier de commande de votre monte-charge doit être facile d’utilisation, même pour un
novice. Mais la structure doit également prévoir l’ajout de certaines options. Telles que le
taquet antidérive, le plateau chauffant, les serrures avec contrôle optimisé ou bien les barrières
de protection de charges. Il s’agit surtout d’assurer votre confort lors de l’utilisation du
dispositif.

-les différents types de montes charges :


1. Monte-charges EASY2

1.1. Principaux Avantages :

• Elévateur compact et fonctionnel. Son installation est rapide et n'implique pas de gros
Travaux auxiliaires ; Grande capacité de chargement ; optimisation maximale de l'espace

Utile disponible pour la charge.

• Ecologique et économique. Consomme peu et fonctionne avec le courant domestique.

Equipement hydraulique sûr et fiable, Maintenance minimum, Bonne relation

Qualité/Prix

• Système de ré nivelage automatique, qui permet un correct alignement du charriot avec

le seuil d'accès aux différents étages

Pour tous les monte-charges EASY :

• Profondeur (mm) : de 700 minimum à 1300 maximum - par pas de 50 mm

• Largeur (mm) : de 800 minimum à 1800 maximum - par pas de 50 mm

• Mesures minimums de la gaine (L x P) : 850 x 935 mm

1.2 Caractéristiques Techniques :


• Elévation hydraulique au moyen d`un piston à simple effet. Relation différentielle

• Manœuvre 24V en courant continu rectifié.

• Moteurs triphasés 230-400Vca et Monophasés 230 Vca

2. Monte-charges PHE-2PHE3

Conçus pour satisfaire les besoins de transport vertical de marchandises au moyen d´un

Actionnement hydraulique.

2.1. Principaux Avantages

➢ Maintenance périodique minimum, Excellente relation Qualité/Prix

➢ Ecologique, Consommation d'énergie réduite, Sécurité assurée, inclus « valve parachute

➢ Différentes modalités et options permettant d'offrir le produit le mieux adapté aux

Besoins du client, Accessibilité totale (3 faces), Grande résistance

➢ Technologie déterminante dans le développement du produit, Equipement hydraulique

Sûr et fiable, Design des accès conçu pour faciliter les opérations de chargement et

Déchargement

2.2. Caractéristiques Techniques :


• Elévation hydraulique au moyen d´un piston à simple effet. Relation différentielle 2 :1

Ou 4 :1.

• Manœuvre automatique 24 Vcc

• Moteurs triphasés 230/400 Vca et monophasés 230 Vca.

-Monte-charge à une colonne

• Plateforme pour des charges allant de 150 kg à 3000 kg, Une seule colonne

• Possibilité de service par trois faces, Sol antidérapant

- Monte-charge à double colonne

• Plateforme pour des charges allant de 1000 kg à 3000 kg, Deux colonnes latérales

• Possibilité de service par trois faces, Sol antidérapant.

- Monte-charge à double colonne opposées :


• Plateforme pour des charges allant de 1000 kg à 6000 kg, Deux colonnes opposées

• Possibilité de service par deux faces (passant), Sol antidérapant.

3. Monte-charge hydraulique / HLP1- Mono colonne

3.1. Description

La structure doit être maintenue par un mur ou structure maçonnée (en brique ou équivalant)

Ou par une structure métallique suffisamment résistante pour prendre la charge. Des portes ou

Portillons avec serrures mécaniques ou électriques doivent être installées à tous les points

D’entrées. Les boîtiers de commande sont positionnés de telle manière à interdire l’usage du

Monte-charge à partir de la plateforme.

Selon les règlements de sécurité, l’entrée du monte-charge doit être équipée de portes et la

Structure doit être close et protégée. La surface de la plateforme est antidérapante.

L’alimentation électrique de la commande est en 24V.

3.2. Caractéristiques Techniques - HLP1- Mono colonne

• Charge : 100 - 2.000 kg, Course (standard) : 12.000 mm

• Vitesse : 0,1 m/sec. Ou 0,15 m/sec.

• Alimentations : 400V, triphasé 50/60Hz (autres alimentations possible).

• Hydraulique : Action simple


• Cylindre : Vérin unique avec soupape de sécurité

• Composants électriques avec la classe IP55 de protection.


• Alimentation électrique de 400V triphasés ou 230V monophasé.

• Télécommande avec tension électrique de 24V.

• Boitier de commandes avec câble de 4,0 m.

• Couleurs : Plateforme RAL 5017 Ciseaux 9005 - autres RAL sur demande.

• Normes 2006/42/CE Annexe 2B - Machine partiellement montée

4. Monte-charge à colonnes EURODOCK / hydraulique

4.1. Description

Alliant compacité et fiabilité, les monte-charges à colonne EURODOCK permettent une

Élévation rapide et sure de vos marchandises. Ils s'adaptent à la géométrie de votre bâtiment
Sans modification manœuvre de l'infrastructure.

4.2. Caractéristiques

• Type : à colonnes

• Actionnement : hydraulique

• Charge :5 000 kg (11 023,1 lb)

• Hauteur de levage :12,72 m (41'08")

• Ensemble composé par guide, vérin, plateforme

• Plateforme personnalisée par l’usager

• Sol antidérapant

• Renivellement automatique

• Sécurité pour coupure ou données de mou des câbles

• Temporisateur sécurité fine de course

5. Monte-charges HO/Hydraulique
5.1. Description

Le modèle HO 1 colonne est prévu pour des charges de 100 à 500kg. Avec son entrainement

Hydraulique, il pourra transporter tout type de marchandises. Le monte-charges HO 1 colonne

Est conçu pour une utilisation adaptée à de multiples configurations. Il saura être utile dans

Diverses opérations de levage dans les magasins, petit entrepôt, restauration. Sa fabrication
étant sur mesure, les dimensions du plateau sont modulables avec une surface maxi de 2,5m².

Le monte-charges HO 1 colonne destinée au transport vertical exclusif de marchandises et qui


desserve des niveaux d’arrêt définis. Tous nos monte-charges sont livrés avec un type de
portes industrielles, très robustes, manuelles, à un ou deux battants.

Elles ont une résistance pare-flamme avec classification E-120, d’après EN 81-58. Nos
élévateurs monte-charges sont conformes à la Directive 2006/42/CE.

5.2. Avantages et sécurité :

• Les colonnes de guidage, les châssis, les éléments de traction et les vérins sont livrés
prémontés pour accélérer et faciliter les opérations de montage,

• Vitesse : 0,30m/s,

• En cas de rupture de l’une des chaînes, le parachute de sécurité instantané se déclenche,


bloquant le monte-charge et un contact électrique coupe l’alimentation de l’élévateur,

• Chaque chaîne de traction possède un système de détection de tension par contact électrique
qui détecte les mous de suspente, en coupant l’alimentation de l’élévateur,

• Fosse de 150mm,

5.3. Configuration :

• Service simple, service opposé ou service en angle

• Charges possibles : 100, 200, 300, 400 et 500kg

• Distance à parcourir (course) jusqu’à 12m

• Rambardes sur plateau ou cabine

• Le sol de la plateforme de chargement est fabriqué en tôle striée antidérapante


5.4. Caractéristique technique :

➢ Charges : 100 à 500 kg

➢ Course : Jusqu’à 12 mètres (nous consulter par des courses supérieures)

➢ Arrêts max : 8

➢ Vitesse maximale : 0.3 m/s

➢ Suspension : Chaînes

➢ Options : Cabine, fosse réduite …

6.1. Description

Les monte-charges à ciseaux sont conformes à la directive machine 2006/42/CE. Interdits au


transport de personnes, ils sont conçus pour l’élévation de charges entre plusieurs niveaux
fixes. Un verrouillage au niveau assure la sécurité des personnes pendant le chargement et le
déchargement (vitesse réduite à l’approche du verrouillage). Le plateau s’élève sous l’action
de ciseaux poussés par des vérins hydrauliques (1 rez-de-chaussée + 1 ou 2 étages).
Dimensions des plateaux ajustables suivant vos besoins.

Le monte-charge industriel à ciseaux TMC peut intégrer différentes options : plateau en tôle
lisse, plateau en inox, finition galvanisation à chaud, engagement automatique, plage à
rouleaux, matériel répondant à la norme ATEX.
6.2. Caractéristiques techniques générales

• Accès possible 4 faces

• Plateau en tôle larmée - Guidage latéral par galets polyuréthane

• Coffret électrique général avec indicateur de défauts

• Course de 2 à 5,5 m suivant modèle

• Centrale hydroélectrique externe

• Gaine en tôle pleine ou perforée, finition : galvanisation ou peinture

• Boutons de sélection d’étage encastrés (plastron) dans les montants de chaque porte palière

• Portes asservies (battante manuelle simple ou double vantaux - coulissante articulée


manuelle)

• Alimentation électrique : 400 V Tri (3 P+T) ou 230 V Tri (3P + T) sur demande

• Ralentisseur à l’approche des niveaux

• Finition peinture polyuréthane : châssis et ciseaux : Gris RAL 7016 plateau et rambardes

: Bleu RAL 5010

6.3. Sécurité

• Tension des commandes : (TBT) 24 V continu - Installation électrique conforme à la norme


NF E 60204-1

• Sécurité antichute assurée par clapet anti-retour piloté électriquement et canalisations rigides

• Vitesses de montée et de descente presque constantes quelle que soit la charge

• Circuit hydraulique équipé d’un limiteur de charge à l’élévation

• Verrouillage Hydromécanique 4 points aux niveaux

• Béquilles pour entretien


7. Monte-charge à ciseaux TMC à trappes

7.1. Description

Les monte-charges à trappe sont conformes à la directive machine 2006/42/CE. Interdits au


transport de personnes, ils sont conçus pour l’élévation de charges entre plusieurs niveaux
fixes.

Un verrouillage au niveau assure la sécurité des personnes pendant le chargement et le


déchargement. Le plateau s’élève sous l’action de ciseaux poussés par des vérins
hydrauliques.

Les arceaux solidaires du plateau ouvrent et ferment la trappe à l'élévation et à la descente par
roulement sur des galets polyuréthane

7.2. Caractéristiques techniques générales

• Accès possible 4 faces au niveau 0,2 faces en haut

• Plateau en tôle larmée - Guidage latéral par galets polyuréthane

• Coffret électrique général avec indicateur de défauts

• Course de 2 à 5,5 m suivant modèle

• Centrale hydroélectrique externe / Ouverture et fermeture de la trappe assurée par les

2 arceaux

• Gaine en tôle pleine ou perforée, finition : galvanisation ou peinture

• Boutons de commandes (type homme-mort) à l'étage supérieur, si emplacement accessible


• Portes asservies (battante manuelle simple ou double vantaux - coulissante articulée
manuelle)

• Alimentation électrique : 400 V Tri (3 P+T) ou 230 V Tri (3P + T) sur demande

• Ralentisseur à l’approche des niveaux

• Finition peinture polyuréthane : châssis et ciseaux : Gris RAL 7016 plateau et rambardes

: Bleu RAL 5010

7.3. Sécurité

• Boîte à boutons de commandes située uniquement au niveau de la trappe (vue constante)

• Tension des commandes : (TBT) 24 V continu - Installation électrique conforme à la norme


NF E 60204-1

• Sécurité antichute assurée par clapet anti-retour piloté électriquement et canalisations rigides

• Vitesses de montée et de descente presque constantes quelle que soit la charge

• Circuit hydraulique équipé d’un limiteur de charge à l’élévation

• Verrouillage Hydromécanique 4 points aux niveaux

• Béquilles pour entretien

8. Monte-charge MH (Monte-plat)
8.1. Description

Les monte-charges s'intègrent parfaitement dans un environnement dans un minimum


d'encombrement, leur installation se fait avec un minimum de travaux annexes. Ils sont de
véritables outils de travail performant et fiable. Leurs usages sont multiples pour transporter
des paquets, des pièces, etc.

On les utilise également comme monte-plat dans les cafétérias, restaurants, comme monte
documents dans des bureaux, banques, comme monte médicaments dans les cliniques,
hôpitaux, etc. Tôle peinte époxy, inox ou inox alimentaire. Conforme à la directive machine
n°2006/42/CE.

8.2. Caractéristiques techniques générales

➢ Charge : 50 à 100 kg

➢ Service : Service même face, Service 180° (opposé) ou 90° (d'équerre), 2 ou 3 faces de
service.

➢ Option principale : Finition acier inoxydable standard (304) ou alimentaire (316), Porte
palière pare-flamme 1H, Porte de benne, Plateau chauffant, Etagère amovible supplémentaire,
Portes automatiques, Cabine Duplex.

➢ Motorisation : Electrique (35 mètres), Hydraulique (8 mètres).

➢ Course : Electrique (35 mètres), Hydraulique (8 mètres).

➢ Portes palières : Standard, manuelles avec deux vantaux du type guillotine avec ouverture
verticale, Possibilité de porte battante.

➢ Dimensions : Le passage libre (largeur et hauteur) des portes palières correspond


exactement à celui de la benne (sauf en service 90°) Hauteur libre égale à la hauteur utile
cabine (H).

-Les systèmes de freinages


1. Définition

Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement
d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement. D'autres systèmes convertissent
l'énergie cinétique en une autre énergie (souvent électrique), appelé freinage régénératif sur
véhicule électrique.

2. Les différents types de systèmes de freinage

2.1. Moteur-réducteur

Il est composé :
➢ D’un moteur électrique de type triphasé à cage, équipé d’un électrofrein à freinage par
manque de courant.

➢ D’un réducteur à roue et vis sans fin

En cas de coupure de courant, une commande manuelle permet de neutraliser l’action du


frein. Un levier implanté sur le châssis autorise au moyen du volant, les manœuvres de
Secours de la benne. Le réducteur est composé d’un ensemble arbre et vis sans fin guidé par
un montage de roulements à billes et est emmanché sur l’arbre du moteur électrique. Un arbre
secondaire sur lequel est claveté un pignon roue.

2.2. Le treuil
On appelle treuil le motoréducteur-frein équipé d’un volant pour les manœuvres de secours.
La moto réductrice entraîne, sur son arbre lent, un tambour sur lequel viendra s’enrouler le
câble de traction de la benne.

2.3. Frein électromécanique 12

Il s’agit d’un frein à disque incorporé au moteur, on appelle l’ensemble MOTEUR FREIN

2.3.1. Fonctionnement :

➢ Une bobine commande le déplacement d’un disque bloqué en rotation.

➢ Ce disque vient en contact avec un disque fixé sur le rotor du moteur.

➢ Le frottement des deux disques provoque le ralentissement du moteur

2.3.2. Deux possibilités :

➢ Frein à manque de courant

➢ Frein à présence de courant


Frein à manque de courant :

Dès que la bobine de commande du frein n’est plus alimentée, le disque n’est plus maintenu et
le freinage s’effectue. Ce type de frein est utilisé lorsque le maintien dans une position définie
à l’arrêt est demandé.

Frein à présence de courant :

Le freinage a lieu dès que la bobine de commande du disque est alimentée.

II) Analyse fonctionnelle :


1. Analyse du besoin :

Dans cette partie on va étudier plus précisément ce qu’on a besoin de faire, pour cela on va
suivre les étapes suivantes :

 Saisir le besoin.

 Enoncer le besoin.

 Valider le besoin.

1.1. Saisir le besoin :

Ce besoin consiste à l’étude et la conception d’un pont élévateur.

1.2. Enoncer le besoin :

Il s’agit d’exprimer avec précision le but et les limites de l’étude en posant les trois questions
suivantes :
A qui rend-t- Il Service ? Sur quoi agit-Il ?

Les sacs de
Utilisateur
ciment

Monte-charge

lever ou baisser
Les sacs de
ciments
Dans quel but ?

Fig1.1 : Bête à cornes

2.Valider le besoin :

1.Pourquoi le besoin existe-t-il ? :

Pour faire monter et descendre les sacs de ciment

2. Qu’est ce qui pourrait le faire évoluer ? :

L’automatisation complète du système

3. Qu’est ce qui pourrai le faire disparaitre ?

Utilisation d’un système de champs magnétique


4 Pensez-vous que les risques d’évolution ou de disparition de ce besoin sont réels dans un
proche avenir ?

Non

Conclusion :

Le besoin est validé.

1.1 Diagramme pieuvre :

Pour déterminer les fonctions de service (principales FP et complémentaires FC), on utiliser le


diagramme « Pieuvre » :
Sacs de
ciments

Ouvriers
FC2

FP Encombrements
FC1

FC5
FC6 Monte charge
cout
Maintenance FC6
FC3

FC4

energie
Sécurité
Environnement
3. Identification de la fonction de service :

FP1 : Faire monter et descendre les sacs de ciments

FC1 : S’adapter à l’espace disponible

FC2 : Réserver l’espace nécessaire des sacs de ciments dans le monte-charge

FC3 : Respecter les normes de sécurité

FC4 : Respecter les normes de l’environnement

FC5 : Avoir un coût acceptable

FC6 : S’adapter à la source d’énergie disponible

FC7 : Être facilement maintenable

4. Valorisation des fonctions de service :

FP1
FC2
FC6
FC1
FC3
FC4
FC5
FC7
FP1 FC1 FC2 FC3 FC4 FC5 FC6 FC7 Total Souhait Souhait
réel corrigé
en % en %
FP1 FP1 FP1 FP1 FP1 FP1 FP1 FP1
2 2 3 3 3 2 3 18 36 35
FC1 FC2 FC1 FC1 FC1 FC6 FC1
1 2 2 2 1 2 8 16 16
FC2 FC2 FC2 FC2 FC2 FC2
2 2 2 1 2 10 20 20
FC3 FC3 FC3 FC6 FC3
1 1 2 1 3 6 6
FC4 FC4 FC6 FC4
1 2 1 2 4 4
FC5 FC6 FC5
2 1 1 2 2
FC6 FC6
2 8 16 16
FC7
0 0 1
TOTAL 50 100 100

4. Hiérarchisation des fonctions de services (Histogramme de souhait) :

C’est un histogramme qui permet :

➢ Distinguer dans un ensemble de facteur ceux qui sont les plus importants

➢ Effectuer des choix.


Hiérarchisation des fonctions de services
40

35

30

25

20

15

10

0
FP1 FC2 FC1 FC6 FC3 FC4 FC5 FC7

5. Elaboration du cahier des charges fonctionnelles :


Fonction Expression de Critère Niveau Flexibilité
la fonction D’appréciation
FP1 Faire monter et -Charge Max - 300 kg ± 350 kg
descendre les -Temps de - 5 à 7min ± 5 min
sacs de ciments l’opérateur -5à6 ± 6 produits
-Nombre de produits ± 250 cm
produit - 200à 250cm ±0.05 m/s
-Encombrement -0.3 m/s
-le nivelage -5 m
-Vitesse de
montée et
descente
- Hauteur
FC1 S’adapter à -Largeur - 0.50 m ± 0.30 m
l’espace -Longueur - 0.2 m ± 0.20 m
disponible -Hauteur - 0.010 m ±0.10 m
FC2 Réserver -Largeur 0.52 m ± 0.10 m
L’espace -Longueur -1 m ± 0.20 m
nécessaire -Hauteur -0.010 m ± 0.10 m
chariot dans le
monte-charge
FC3 Respecter les Les normes de ISO 18001
normes de sécurité
sécurité
FC4 Respecter les Les normes de ISO 14001
normes de l’environnemen
l’environnement t
FC5 Avoir un cout Cout total Maxi
acceptable
FC6 S’adapter à la Electrique : *230/400 V ±10 V
source d’énergie *Tension *40 A ±5 A
disponible *Intensité *50 Hz ±5 Hz
*Fréquence
FC7 Être Montage et
maintenable démontable
-Disponibilité
des pièces de
rechanges

6. Analyse fonctionnelle interne

6.1. Modélisation globale : A-0 :

WE Réglage Utilisateur

Bruit, chaleur
Chariot Niveau initial FAIRE MONTER ET Chariot Niveau final
DESCENDRE LE CHARIOT
D’ECHANTILLON
A-0 Information

MONTE-CHARGE

6.2. Analyse descendent


WE Operateur
Réglages

Rotation du moteur Bruit


Transformer
L’énergie électrique
En énergie Chaleur
Mécanique A1 Transmettre le Rotation du
Mouvement de Réducteur
Rotation Information
Moteur électrique A2

Réducteur
Transformer le
Position Initial Mouvement Position Final
A3

Tambour + câble

A0
7. Diagramme FAST :

Roue et chaine
Transmettre le
mouvement de rotation
Tambour et cable

motoréducte

Moteur asynchrone
tranformer l'energie
FP électrique en énergie treuil
mécanique Moteur à courant
continu

Galets et rails
Guider la cabine en
mouvement de
translation
Support patin+rails

 Recherche des solutions :


1. Choix du système de rotation

S1.1

Roue et chaine
S1.2
Transmettre le mouvement de rotation

Tambour et cable

• Les critères de choix


C1 : Encombrement
C2 : Durée de vie
C3 : Cout

• Valorisation par critère :


1 : Douteuse
2 : Moyenne
3 : Bien adaptée

Tableau 8 : Valorisation par critère


C S1.1 S1.2
C1 1 3
C2 3 3
C3 2 3

• Les critères d’importances


Tableau 9 : Les critères d’importance
K Importance de la fonction de service
1 Utile
2 Nécessaire
3 Importante
4 Très importante
5 Vitale

• Valorisation globale

La valorisation globale tient compte de la qualité de la solution vis-à-vis au critère et


l’importance de chacun de ses critères.
Tableau 10 : Valorisation globale

C ritère K S1 .1 S 1.2
C1 4 4 12
C2 5 15 15
C3 3 6 9

Total 25 36

✓ S1.2 est la solution la plus intéressante d’où le choix du système de rotation est le
tambour et le câble

S1.2.1

Motoréducteur
S1.2.2
Moteur Asynchrone
Transformer l'énrgie
électrique en énegie Treuil
mécanique
moteur à courant continu

• Les critères de choix


C1 : Robustesse
C2 : Cout

Moteur
C3 : Entretien
C4 : Disponibilité de la source d’énergie

• Valorisation par critère :


1 : Douteuse
2 : Moyenne
3 : Bien adaptée
Tableau 15 : Valorisation par critère

C S1.2.1 S1.2.2
C1 2 3
C2 3 2
C3 3 2
C4 3 2

• Valorisation globale

S1.2.1 est la solution la plus intéressante d’où le choix du moteur électrique est le
motoréducteur

7.3 Choix du système de guidage de la cabine

S1.3.1

galet+rails
S1.3.2
Guider la cabine en mouvement de
translation
Support+patin+rails
• Les critères de choix

C1 : Durée de vie

C2 : Cout Système de guidage de la cabine


C3 : Maintenance
• Valorisation par critère :
1 : Douteuse
2 : Moyenne
3 : Bien adaptée
Tableau 17 : Valorisation par critère
C S1.3.1 S1.3.2
C1 3 2
C2 2 2
C3 3 2
• Valorisation globale

S1.3.1 est la solution la plus intéressante d’où le choix du système de guidage de la cabine
sont les galets
8. Diagramme FAST corrigé

Transmettre le
mouvement de tambour et cable
rotation
moteur
Transformer Motoréducteur
asynchrone
l'énergie électrique
FP en énergie
mécanique Moteur à courant
continu
Guider la cabine
en mouvement de Galet et rails
translation
III) Modélisation de la solution optimale :
1 schéma cinématique :

Repère Désignation Quantité


0 Bâti 1
1 Support 1
2 Rails de guidage 2
3 Cabine porteuse 1
4 Arbre porte tambour 1
5 Tambour 1
6 Galets 4
7 Accouplement 1
Nomenclature du schéma cinématique
2 chaine cinématique :

0 L1 1 L2 2

Tableau de liaison

Composante Désignation
(0) Bâti
(1) Tambour
(2) Motoréducteur
L1 Liaison rotule
L2 Liaison linéaire annulaire

3 Validation de la solution retenue :

Z
2
O A
X
l2
1 l1 a

- Hyperstatisme et mobilité :

Examinons l’équilibre de l’arbre (2). Il est soumis aux torseurs des liaisons L1 et L2
respectivement au points O et A.
X1 0 0 0 ave
{𝝉𝟏/𝟐 (𝑳𝟏)}𝐎 = (Y1 0) et {𝝉𝟏/𝟐 (𝑳𝟐)} = (Y1 0) c
Z1 0 (𝑶, 𝒙, 𝒚, 𝒛) Z1 0 (𝑨, 𝒙, 𝒚, 𝒛)
𝑎
OA = (0)
0 (𝒙, 𝒚, 𝒛)

En appliquant le principe fondamental de la statique sur le solide (2) on obtient le torseur


statique sur le solide (2) on obtient le torseur statique de la liaison équivalente 𝐿12é𝑞 au point
comme suit :
{𝝉𝟏𝟐é𝒒} 𝐎= {𝝉𝟏𝟐 (𝑳𝟏)} 𝐎+ {𝝉𝟏𝟐 (𝑳𝟐)} 𝐎

𝟎 𝟎
Avec {𝝉𝟏𝟐 (𝑳𝟐)} 𝐨 = (𝒀𝟐 −𝒂𝒁𝟐)
𝒁𝟐 𝒂𝒀𝟐 𝑂, ℜ

𝑿 𝑳
En posant : {𝝉𝟏𝟐é𝒒} 𝐎 = (𝒀 𝑴)
𝒁 𝑵 𝑂, ℜ

Par projection sur les axes x, y, z, on obtient le système suivant :

▪ X1 + 0 = X (1)
▪ Y1 + Y2 = Y (2)
▪ Z1 + Z2 = Z (3)
▪ 0 = L (4)
▪ -a Z2 = M (5)
▪ aY2 = N (6)

- Degré d’hyper statisme :

Le degré d’hyper statisme de la liaison équivalente est :

h = Ns + 𝑟𝑠

Avec : h : degré d’hyper statisme

Ns : nombre d’inconnu statique

𝑟𝑠 : équation statique

Or Ns = Ns1 + Ns2 = 3 + 2 = 5

L’équation (4) illustre la mobilité du système mécanique et ne fait intervenir aucune inconnue
statique. Les autres équations forment un système de 5 équations à 5 inconnues : 𝑟𝑠=5.

AN : h = 5 – 5 = 0

Ce système est donc isostatique car h = 0, ce qui permet de donner la forme du torseur de la
liaison équivalente :

𝑿𝟏 = 𝑿 𝟎
{𝝉𝟏𝟐é𝒒} 𝐎= (𝒀𝟏 + 𝑵/𝒂 = 𝒀 𝑴)
𝒁𝟏 − 𝑴/𝒂 = 𝒁 𝑵 𝑂, ℜ

Ce torseur caractérise une liaison pivot isostatique d’axe x

IV) Dimensionnement des différents composants de la


chaine cinématique :