Vous êtes sur la page 1sur 5

Dimensionnement de la partie filetée de l'arbre

II.1.1- Choix du type de profil des filets:

Malgré que les filets trapézoïdaux ont un meilleur rendement comparé à celui du filet
triangulaire et son utilisation pour les transmissions de puissance avec transformation de
mouvement, nous avons choisi comme type de profil le filet triangulaire du fait de sa facilité
de fabrication, de sa bonne résistance et surtout de sa recommandation pour les pas fin.
Propriété de profil triangulaire :

D=d=diamètre D2=d2=d-0,6495 P P=Pas H1=0,5412 P


nominal
D1 = d1= d-1,0825 P d3 = d-1,2268.P H = 0,866 P r=0,1443P
fig.III.2:filet triangulaire.
[5]
II.1.2-Calcul RDM:

Les formules nécessaires pour l'étude de la sollicitation de filetage ainsi que les conditions de
résistances sont présentées dans le chapitre II, paragraphe IV (calcul des vis d'assemblages).
L'arbre est constitué de deux parties filetées l'un pour assurer la liaison hélicoïdale avec la
glissière l'autre pour le freinage (épaulement rapporté).
Dans ce qui suit on s'intéresse au premier lieu uniquement au calcul de vérification des
conditions de résistance de la partie filetée du l'arbre qui servira pour la glissière puis à la
zone filetée de freinage en second lieu.
Après un calcul préliminaire le matériau de l’arbre de transmission de mouvement est
l’acier 42CrMo4 (42CD4):
Remin= 850 MPa  Rpe = 212,5MPa
Rpg = 0,8 Rpe=170MPa
II.1.2.1-Calcul de couple nécessaire pour vaincre la charge (couple de chargement):

Le calcul de couple nécessaire pour vaincre la charge est donné par la formule:
d
M t  Fa  2 tg (   )
2
d=24mm, P=2mm.
μ=0,1 coefficient de frottement acier/acier, avec lubrification .
Fa =5000N
A.N:
Mt =8170N.mm
II.1.2.2- Calcul de couple nécessaire pour le déchargement :

Le couple nécessaire pour le déchargement s’écrit :


d
M cd  Fa  2 tg (   )
2
A.N:
Mcd = 4949,6N.mm
Conclusion: On remarque que le couple nécessaire pour le déchargement est inférieur au
couple nécessaire pour le chargement. Donc le couple à considérer pour le calcul des
conditions de résistance est le couple de chargement.
II.1.2.3-vérification de la résistance de la partie filetée de l’arbre de transmission de
mouvement à la sollicitation composée torsion-traction:
[1]
 2 max  4  2 max  R pe

 max  7,52MPa
 max  34,3MPa
Condition de résistance au traction-torsion:

2  4 2
 max max  37,45MPa  R pe  212,5MPa

Conclusion: la condition de résistance est vérifiée.


II.1.2.4- Vérification de résistance au matage :
Condition de non-matage :
Fa
p  p adm
 2 2
(d  d1 )  n  
4
padm =10 MPa (acier-acier) pour que la lubrification soit correcte. [4]
5000
n

(24 2  21.84 2 )  0,65  10
4
9,9  n
Remarque :
Pour un contact entre filets mobiles en fonctionnement, il est conseillé d’avoir n≤12 filet car
il y aurait partage irrégulier de la charge et risque de coincement. [4]
Conclusion: nous avons choisi n=12filets.
II.1.2.5-Vérification de condition de résistance au cisaillement :

 max  R pg
Fa
 max 
n.S vis
A.N:
Scis= π (d-1,0825P) ×0,6495  P=89,55mm²
5000
 max   4,65  R pg
1074,63
Conclusion: la condition de résistance est vérifiée.
II.1.2.6 -Calcul de vérification:
irréversibilité de système vis-écrou:
Un système vis écrou est irréversible si <
=1,606°
=6,586°
Le système vis-écrou est irréversible.
 Stabilité de la liaison :
La liaison serra stable si Mcd>0 existe c'est-à-dire tg(-)>0.
Nous avons : Mcd = 4949,6>0 La stabilité de la liaison est vérifiée.

 Calcul de rendement de système vis-écrou:


Le rendement de système vis-écrou est donné à l’aide de la formule suivante :
tg

tg (   )
A.N : η=19,47%
 Vérification de l'arbre au flambage:
Pour que l'arbre fonctionne sans risque de flambement, il faut qu’il vérifie la condition
suivante :

 2E I
Fa ≤ Fadm=
l2

 d 34
avec: I 
64
E=210000MPa: module d'young.
L=131mm: la distance entre le centre de l'écrou et de la liaison le plus loin.
A.N: Fadm = 12,8 105 N
Conclusion: l'arbre résiste en toute sécurité au flambement.
II.1.2.7- Calcul de vérification de la zone filetée de freinage:(épaulement rapporté)
Nous avons utilisé un filetage M24 et un coefficient de frottement   0,2
 Sollicitation composée traction-torsion:
 max  14,065MPa
 max  38,58MPa

2  4 2
 max max  47,74MPa  R pe  212,5MPa
La condition de résistance est vérifiée.
 Matage:
5000
 4,5  n
 2 2
(24  20,752 )  0,65  15
4
L'implantation J>13,5mm
On a choisi J=21,5mm
 Cisaillement
n7
 max  5,63MPa  R pg  La condition de résistance est vérifiée.

Calcul de la résistance de taraudage:


III.1.1.1 Condition de résistance au matage:
La condition de non matage est :

P  Padm
Fa
avec: P
Sm

Sm  ( D 2  D12 )n
4

Fa
n 

( D 2  ( D  1,0825 p) 2 ) p adm 
4
padm=10 MPa
Fa=5000N
D = 24mm, p=2mm
 n ≥ 9,86 filets.
Conclusion :
La condition de résistance est vérifiée puisque "n" choisi égale à 12 filets à partir de
l'étude de l'arbre de transmission de mouvement.
L’implantation : J=24mm
III.1.1.2- Calcul au cisaillement:
Hypothèse : On suppose que les filets de l’écrou sont chargés de façon identique. On vérifie
les filets de l’écrou au cisaillement à partir de la condition suivante :
  R pg
Fa

S
S  n  Sc

 H
S c   D  H     D  0,757 p
 8
Le matériau de la glissière est l’acier S235 (E24)
Remin=235MPa
Reg=0,5 Remin=117,5MPa
S= π D 0,757 n P=1369,9mm²
5000
 3,65 MPa  R pg  29MPa
1369,9
Conclusion:
La condition de résistance au cisaillement est vérifiée.

Vous aimerez peut-être aussi