Vous êtes sur la page 1sur 34

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene

Faculté d’Electronique et d’Informatique

Domaine Sciences et Technologie


Filière Génie Electrique

Mémoire de Licence
Télécommunication
Thème

Réalisation et conception d’une serrure


électrique commandée par application sur
android
Présenté par :

BELHAMISSI Leila
et
FLICI Hadjer

Devant le Jury composé de :

Président
Examinateur
Encadreur :
Mr.BABAALI

JUIN 2015
Nos remerciements

Nous voulons exprimer notre gratitude à nos chers parents ainsi


que nos familles qui nous ont supporté et soutenu tout au long de notre
vie et pour toujours.

Nous tenons à remercier également notre encadreur qui nous a


guidé et conseillé afin d’accomplir ce travail dans la bonne humeur et
sous de bonnes conditions.

Une grande reconnaissance à toutes les personnes qui nous ont


beaucoup aidé dans la réalisation pratique de notre projet.

Et enfin un très grand merci à nos ami(e)s qui sont toujours à


nos cotés dans les moments difficiles malgré la pression et le stress
engendrés par cette nouvelle expérience pour nous tous.

MERCI

De la part de Hadjer et Leila


SOMMAIRE :
Introduction générale

CHAPITRE I : Généralités

 I.1.Contrôle d’accès …………………………………………………………… Page 2


 I.2.La technologie Arduino ……………………………………………………. Page 3
 I.3.Android …………………………………………………………………….. Page 4
 I.4.Bluetooth ………………………………………………………………….... Page 5
 I.5.Relai ………………………………………………………………………... Page 6

CHAPITRE II : Conception

Introduction du chapitre ………………………………………………………………. Page 8

 II.1.Schéma synoptique
 II.2.Schéma électrique ………………………………………………………… Page 9
 II.3. Fonctionnement .. …………………………………………………………Page 10
 II.4.Circuit imprimé……… …………………………………………………….Page 11
 II.5.Organigramme……. ……………………………………………………….Page 12
 II.6.Création de l’application SABA…………………………………….......... Page 13

CHAPITRE III : Réalisation

Introduction du chapitre ………………………………………………………………. Page 16

Illustrations et commentaires …………………………………………………………. Page 17

Conclusion générale ……………………………………………………………….. . Page 19

Références bibliographiques ……………………………………………………….. Page 20


INTRODUCTION GENERALE :

Contexte :

Bien protéger son domicile, c’est protéger son bien. On est souvent absent,
notre habitation est isolée, on possède des biens de valeur, les cambriolages sont fréquents dans
notre zone d'habitation ou encore notre appartement est situé en étage. Dans ce cas, il est important
d’opter pour un système de sécurité fiable pour sa demeure. La clé de la porte d’entrée n’est plus un
outil sûr car elle peut être perdue, doublée ou bien volée.

Problématique :

Peut-on faire confiance à une simple clé ?

Face à cette problématique, nous avons pensé à réaliser une serrure électrique qui
permettra de mieux gérer les accès par le propriétaire de cet endroit. Cette dernière peut être
utilisée non seulement dans les maisons mais dans d’autres zones comme les différentes
habitations, réserves, locaux techniques, bureaux ...etc.

En effet, notre serrure électrique est de production locale. Notre commande est différente
des systèmes d’ouverture classiques connus tels que empreinte digitale, code, badge…etc. Nous
avons opté pour un outil de commande se trouvant toujours à notre portée regroupant plusieurs
avantages dont : l’accessibilité au grand public, prix abordable, mobilité, ne dépend pas de source
d’alimentation (pile et autres) et n’est pas lié à un opérateur de téléphonie mobile. Cette commande
peut être multiple et remise qu’aux personnes choisies par le propriétaire grâce à notre application.

Le Smartphone, fruit de l’évolution technologique, incluant le logiciel Android est le produit


tout désigné pour gérer notre serrure.

Objectif :
Notre objectif pour ce projet de licence est de réaliser une installation fonctionnelle pour la
porte du laboratoire 26 de la faculté d’Electronique et d’Informatique, qui sera utilisée après.
CHAPITRE I
Généralités
CHAPITRE I
Généralités

I.1.CONTROLE D’ACCES :
Le contrôle d'accès physique est un dispositif permettant un accès contrôlé à un lieu, un
bâtiment, un local, une machine ou des équipements spécifiques (comme un coffre ou un véhicule).

Des solutions de contrôle d'accès physique peuvent être, par exemple :

− Lecteur de proximité
− Lecteur d'application
− Clavier à codes
− Lecteur Biométrique
− Tourniquet tripode
− Portillon d'accès
− Serrure
− Sas d'accès
− Barrière
− Antivol
− Cadenas
− Fil de fer barbelé
− Interphone
− Vidéophone
− Contrôle de l'unicité de passage

Le contrôle d'accès comprend généralement 3 composantes :

1. Un mécanisme d'authentification de l'entité : par exemple un mot de passe, une carte, une
clé, un élément biométrique, … . Ce mécanisme n'est pas utile en soi mais est indispensable
au fonctionnement des 2 suivants ;
2. Un mécanisme d'autorisation : l'entité peut être authentifiée mais ne pas avoir le droit
d'accéder à cette ressource à ce moment) ;
3. Un mécanisme de traçabilité : parfois, le mécanisme d'autorisation peut être insuffisant
pour garantir que l'entité dispose du droit d'accès à cette ressource (respect d'une procédure,
heures ouvrées,...). La traçabilité compense alors ce manque en introduisant une épée de
Damoclès responsabilisant les entités. On peut également souhaiter pouvoir retrouver a
posteriori le responsable d'une action.

2
CHAPITRE I
Généralités

I.2.LA TECHNOLOGIE ARDUINO :

Arduino (Fig.1) est une marque de cartes électroniques open-source basée sur une simple
carte d'entrée-sortie et un environnement de développement qui met en œuvre le langage
Processing.

Pourquoi Arduino ?

 Arduino est peu onéreux.


 Arduino est multi-plateforme.
 Arduino propose un environnement de programmation simple et clair.
 Le logiciel de programmation d'Arduino est gratuit et open-source.
 Le matériel Arduino est open-source.

Figure 1 : carte ARDUINO UNO

Figure 2 : carte ARDUINO MEGA ADK for Android

3
CHAPITRE I
Généralités

• La carte Arduino Mega ADK, une porte ouverte vers les téléphones Android :

La carte Arduino Mega ADK (Fig.2) est similaire en fonctionnalité à la carte Arduino UNO
SMD. La principale différence réside dans sa puce Mega2560 qui lui confère une puissance et un
espace mémoire bien supérieur. Cette carte est réellement une carte affichant des caractéristiques
impressionnantes si l'on se réfère au nombre d'entrées/sorties disponibles.

La principale différence entre une carte Arduino Mega ADK et une carte Arduino
Mega2560 est que l'ADK propose en plus une interface USB compatible avec les téléphones
Android. ADK signifie Android Development Kit, c'est une norme de matériel compatible avec
Android éditée par Google.

On découvre un nouveau monde combinant la puissance et la connectivité du téléphone


Android avec la souplesse et la polyvalence d'Arduino ! On permet au téléphone Android de
recevoir des informations sur son environnement direct en câblant des capteurs robotiques via la
carte Arduino Mega ADK.

• Spécifications techniques de la carte Arduino Mega ADK :

• Microcontrôleur ATmega2560
• Voltage d'utilisation 5V
• Voltage en entrée (recommandé) 9V
• Voltage en entrée (limites) 7-18V
• 54 connecteurs digitaux d'entrées/sorties (14 pouvant être utilisées en tant que sorties
PWM)
• 16 connecteurs analogiques en entrée
• Courant direct par connecteur I/O 40 mA
• Courant direct par connecteur à 3.3V : 50 mA
• Mémoire flash 256 Ko dont 8 Ko est utilisé par le bootloader
• SRAM 8 Ko
• EEPROM 4 Ko
• Vitesse d'horloge 16 MHz

4
CHAPITRE I
Généralités

I.3.ANDROID :

Android (Fig.3) est un logiciel de type système d’exploitation mobile comme « Windows ».
Ce dernier est dédié aux appareils mobiles, Smartphones et tablettes, mais aussi aux télévisions
connectées avec la solution Google TV et dans la domotique. C’est un système open
source, utilisant le noyau Linux. Il a été lancé par une startup du même nom rachetée par Google
en 2005 , et annoncé officiellement le 15 novembre 2007.

Android est défini comme étant une pile de logiciels, c'est-à-dire un ensemble de logiciels
destinés à fournir une solution clé en main pour les appareils mobiles – Smartphones et tablettes
tactiles. Les applications clés telles que le navigateur web, le téléphone et le carnet d'adresses ainsi
que des logiciels intermédiaires entre le système d'exploitation et les applications. L'ensemble est
organisé en cinq couches distinctes:

 Le noyau Linux avec les pilotes, des bibliothèques logicielles telles que WebKit,
OpenGL, SQLite ou FreeType .
 Une machine virtuelle et des bibliothèques permettant d'exécuter des programmes prévus
pour la plate-forme Java.
 Un Framework - kit de développement d'applications.
 Un lot d'applications standard parmi lesquelles il y a un environnement de bureau, un carnet
d'adresses, un navigateur web et un téléphone.

Android est aujourd’hui présent sur le marché à travers plusieurs versions (petite anecdote,
chaque version porte le nom d’un gâteau) :

 Android 2.2 (FroYo)


 Android 2.3 (Gingerbread) : dédiés aux Smartphones jusqu’à 7 pouces
 Android 3.2 (Honeycomb) dédié aux tablettes de 7 à 10,1 pouces
 Google TV dédié aux TV et set-top box

Figure 3 : Logo d’Android

5
CHAPITRE I
Généralités

I.4.BLUETOOTH :

Bluetooth est une technologie de réseau personnel sans fils d'une faible portée permettant de
relier des appareils entre eux sans liaison filaire.

Pourquoi Bluetooth ?

• La technologie Bluetooth utilise les ondes radio (bande de fréquence des 2.4 GHz)
• Les périphériques ne doivent pas nécessairement être en liaison visuelle pour communiquer.
• Les périphériques Bluetooth sont capables de se détecter sans intervention de la part de
l'utilisateur pour peu qu'ils soient à portée l'un de l'autre.

Dans notre projet nous avons utilisé le module Bluetooth HC-06 (Fig.4) de classe II (une
puissance de 2,5 mW (4 dBm) et une portée de 15 à 20 mètres), pour créer une connexion entre
Arduino et une application sur Android, afin de commander notre serrure à distance. Le BT agit
sans avoir besoin de quelconque configuration de logiciel sur l'Arduino. Le branchement de ce
dernier ce fait comme suite :

VCC >>>> 5V
GND>>>> GND
TXD>>>> RXD
RXD >>>>TXD

Figure 4 : Bluetooth HC-06

Le module Bluetooth définit en effet 2 types de dispositifs : Maitre et Esclave.


Un maître peut communiquer avec plus d'un esclave, en revanche un esclave peut communiquer
avec un seul maître à la fois, il y a aussi un lien Maître-Maître par contre la communication esclave-
esclave n’est pas autorisée. Dans notre cas le module utilisé est de type communication esclave.

Les instructions désirées sont rédigées sous forme de programme sur Arduino et serons
envoyées vers le Bluetooth à partir de la broche de transmission TX. Cette dernière doit être
connectée à la pin de réception RX du Bluetooth. Et enfin la serrure sera commandée avec
l’application sur Android.

6
CHAPITRE I
Généralités

I.5.RELAI :

Un relai (fig.5) est un organe électrique permettant la commutation de liaisons électriques. Il


fonctionne comme un interrupteur qui se commande avec une tension continue de faible puissance. La partie
interruptrice sert à piloter des charges de forte puissance (jusqu'à 10A couramment).

Il est chargé de transmettre un ordre de la partie commande à la partie puissance d'un appareil
électrique et permet, entre autres, un isolement galvanique entre les deux parties. Le relai est donc utile pour
effectuer une commande de puissance de type tout ou rien (TOR) .

Figure 5 : composants d’un relai

Comment brancher un relais ?

Pour chaque relai (Fig.6), il existe une tension de bobine. Elle peut être continue (5V, 12V, etc.) ou
alternative (110V, 230V). C'est la tension qu'il faut appliquer sur la bobine pour générer un flux magnétique
pour faire commuter le relais (entendre le "clic"). Le pilotage de la bobine par un transistor bipolaire NPN
(le plus classique) nécessite l'ajout d'une diode de roue libre en parallèle avec la bobine du relai dite : diode
de protection.

Figure 6 : branchement d’un relai

7
CHAPITRE II
Conception
CHAPITRE II
Conception

INTRODUCTION :
Le dispositif réalisé consiste à commander l’ouverture d’une serrure électrique à distance avec
application sur Android, en utilisant un module Bluetooth HC-06 et une carte Arduino Mega ADK.

Le projet est constitué de deux parties :

- Electrique (commande du relai et amplification du courant).


- Informatique (programmation sur Arduino afin d’automatiser le montage, création et
programmation d’une application sur Android).

Les différentes étapes de la réalisation et du fonctionnement de ce projet sont citées dans ce chapitre
comprenant le schéma du montage, le schéma électrique, le circuit imprimé, le schéma
d’implantation des composants du circuit réalisé ainsi que le programme Arduino et l’application
sur Android.

II.1.SYNOPTIQUE DU MONTAGE :

Alimentation :
Carte Arduino Mega ADK Transformateur 220V/12V

Android

(application
SABA)

Commande d’un
relai :

Bluetooth HC-06

8
CHAPITRE II
Conception

II.2.SCHEMA ELECTRIQUE :

Figure 7 : Schéma du montage

9
CHAPITRE II
Conception

II.3.FONCTIONNEMENT :

Ce circuit est muni de plusieurs unités le bon fonctionnement de la serrure.

On trouve l’unité de traitement et de contrôle qui est la carte Arduino Mega ADK ainsi que le
module Bluetooth HC-06 pour la commande à distance.

Les différents pins de ces deux derniers sont reliés comme tel :

• RX du Bluetooth est relié au TX de l’Arduino


• TX du Bluetooth est relié au RX de l’Arduino
• VCC du Bluetooth est relié au 5V de l’Arduino
• GND du Bluetooth est relié au GND de l’Arduino

Nous avons utilisé ensuite :

− Un relai piloté via un transistor de commande BC547, ce dernier est un amplificateur de


courant car celui générer par l’Arduino n’est pas suffisant pour notre circuit.
− Une diode de roue libre (1N4007) est montée aux bornes du relai pour la protection de
transistor.
− Une résistance d’une valeur de 1 KOhm branchée à la base du transistor pour le protéger
contre la surintensité.

Le branchement de ces trois derniers est comme tel :

• La résistance est reliée à la pin 8 de l’Arduino et aussi à la base du transistor.


• Le collecteur du transistor est relié à la pin B1 du relai et à l’anode de la diode.
• La pin B2 du relai ainsi que la cathode de la diode sont reliées au VCC qui est égal à 5V.
• La pin C (Commun) du relai est reliée à la serrure.
• La pin T (Travail) du relai est reliée au transformateur.

Notre alimentation est tout simplement un transformateur 220V AC/12V DC, I = 2 A, ce qui est
suffisant pour notre montage et nous évite le sur-chauffage de ce dernier, en tenant compte de la
consommation de la carte Arduino (maximum 40 mA) et celle de la serrure (entre 500 mA et 700
mA).

Rappelons que la carte Arduino Mega ADK fonctionne avec une alimentation en entrée entre 7V et
12V, c’est pour cela, et avec le même transformateur, on a alimenté notre serrure ainsi que notre
carte.

10
CHAPITRE II
Conception

II.4.CIRCUIT IMPRIME :

Figure 8 : Circuit imprimé (typon)

11
CHAPITRE II
Conception

II.5.ORGANIGRAMME :

Pour la partie informatique, nous avons élaboré un programme d’ouverture de la serrure par un code
de 4 chiffres (ex :1234) en utilisant les ports série car l’Arduino reçoit et stocke les caractères un par
l’autre.

Initiation : SecretCode
Initiation : Key
Initiation : Sortie (OUTPUT)

OUI SecretCode = Key NON

NON

SecretCode
=
* ou #

OUI

OPEN CLOSE

12
CHAPITRE II
Conception

II.6.CREATION D’UNE APPLICATION :

Afin de créer une application, nous avons utilisé le site web appinventor.mit.edu qui est un site de
développement d’application sur Android conventionné avec Google et ainsi avec Play Store.

Ce site nous permet de conceptionner notre application en ligne et de la tester simultanément après
avoir installé l’application du site sur un Android. Le site est composé de deux parties : Designer et
Blocks.

Partie Designer : (Fig.9) où sera effectuée l’emplacement des différents boutons utiles à notre
dispositif ainsi que tout ce qui concerne le nombre de screens (page) qu’on veut avoir dans
l’application, l’arrière plan, l’icône de l’application, les composants discrets (le Bluetooth dans
notre cas) et la disposition des éléments dans l’écran.

Partie Blocks : (Fig.10) c’est la partie programmation.

• Le Bluetooth soit directement connecté à l’ouverture de l’application ou bien on le connecte


manuellement en cherchant dans la BT List.
• Un espace de texte indiquera que le Bluetooth est « Connected » ou « Not connected »
• Deux grands boutons « OPEN » et « CLOSE » pour ouvrir et fermer la serrure et un espace
de saisie du code.

Le programme est fait de différents blocks : Control, Logic, Math, Text, Procedures etc. Nous
allons dans ce qui va suivre décrire et expliquer le fonctionnement de chaque bouton :

Screen 1 : la page principale.

ListPicker 1 : BT List, la recherche manuelle du Bluetooth parmi les périphériques.

Label 1 : indication de l’état du Bluetooth, « Connected » ou « Not connected ».

Button 10 : OPEN, l’ouverture de la serrure.

Button 11 : CLOSE, la fermeture de la serrure.

Password TextBox 1 : l’emplacement de la saisie du code en faisant ressortir le clavier du


Smartphone instantanément.

L’application, nommée SABA signifie : Serrure Arduino Bluetooth Android.

14
CHAPITRE II
Conception

Figure 9: Designer MIT App Inventor 2

15
CHAPITRE II
Conception

Figure 10 : Blocks App Inventor 2

16
CHAPITRE III
Réalisation
CHAPITRE III
Réalisation

INTRODUCTION :
Dans ce dernier chapitre nous allons installer notre projet et l’illustrer en images et ainsi le tester.

MISE EN BOITIER :

Figure 11 : Boitier

17
CHAPITRE III
Réalisation

Figure 12 : Boitier ouvert et fermé, après installation

L’installation a été faite au niveau du labo 26, nous avons utilisé un boitier étanche placé assez haut
pour ne pas être à la portée de tout le monde.

Le boitier contient :

- Le transformateur 220V/12V.
- La carte Arduino Méga ADK.
- Le module Bluetooth HC-06.
- Le circuit imprimé.
- Câble Arduino/PC pour une éventuelle modification du programme si nécessaire.

18
Figure 13 : Installation finale du dispositif (boitier et serrure) dans le labo

Le boitier est relié à la serrure électrique de façon très discrète, propre et professionnelle.

Enfin le fruit de plusieurs mois d’études théorique et pratique est installé sur le terrain et prêt à
l’emploi.

19
CONCLUSION GENERALE :

L’élaboration de ce travail dans le cadre du projet de fin d’études nous a permis


d’approfondir nos connaissances théoriques en électronique et en informatique tout en acquérant
une bonne expérience au niveau de la réalisation pratique et au niveau professionnel.

Lors de cette manipulation, nous avons réalisé une serrure électrique avec un système
d’ouverture et de fermeture commandée à distance, via Bluetooth, par une application sur Android,
crée par nous même (nommée SABA).

L’Arduino Mega ADK ainsi que son module Bluetooth HC-06 constituent le cœur de notre
système. Ce qui nous a mené à étudier leur fonctionnement. Aussi nous avons développé notre
programme Arduino pour différentes utilisations, ce qui nous a donné une idée sur la capacité de la
carte et du module, et leur fiabilité dans le domaine de l’électronique et de la télécommunication.

De plus, notre projet consiste non seulement à faire l’étude théorique de notre montage mais
encore à faire son étude pratique comprenant la réalisation et la conception du montage ainsi que
son installation. Ce qui nous a beaucoup aidé à mieux comprendre, de manière plus judicieuse, et à
se familiariser avec les différents types des composants utilisés (branchement, fonctionnement,
compatibilité ente les composants etc.) pour la bonne marche de notre système.

Ce projet a été une véritable source de découverte des nombreux domaines d’études tels que
la programmation sur Arduino, la création et la programmation de notre application dans le
domaine informatique, le design des schémas électriques ainsi que le savoir-faire qui contribue à la
réalisation pratique des circuits imprimés dans le domaine électronique.

Le Smartphone, avec ses applications, devient une interface Homme/Machine (H/M) et pas
seulement un appareil téléphonique.

De ce fait, nous avons atteint nos objectifs et résolu notre problématique en mettant en place
un nouveau type de commande d’une serrure électrique classique qui nous permettra de réduire la
dépendance vis à vis des clés.
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

Recherches sur les généralités :

http://www.generationrobots.com/

http://fr.wikipedia.org/

http://mchobby.be/

http://42bots.com/

http://tronixlabs.com/

http://www.astuces-pratiques.fr/

http://tiptopboards.free.fr/

Création et programmation de l’application :

http://ai2.appinventor.mit.edu/

Images :

https://www.google.fr/