Vous êtes sur la page 1sur 12

MANUEL D’UTILISATION SIMPLIFIE PIX 4D MAPPER

Le logiciel Pix 4D est un outil efficace pour le traitement des images acquises par drone (avion
aussi) et qui offre une large gamme de types de traitements selon les objectifs escomptés. C’est
un logiciel relativement simple dans son utilisation et son avantage par rapport aux autres
logiciels de traitement, est qu’il offre un type de traitement selon le capteur utilisé mais
également il permet le calcul de proxies.

Voici l’interface de Pix 4D, il faut aller dans nouveau projet pour démarrer votre activité.

Serigne Mansour DIENE


Cette page va s’afficher. Dans cette fenêtre, vous allez donner un nom à votre projet qui sera
enregistrer dans le dossier de Pix 4D qui se trouve généralement dans documents. Tous les
livrables seront sauvegardés dans ce document (nom du projet).

Après création du dossier de travail, nous allons maintenant importer nos images acquise lors
de la mission de vol. On peut soit importer des images ou un fichier contenant les images en
question.

Après avoir cliqué sur « ajouter images », nous allons sélectionner toutes les images que nous
voulons traiter.

Serigne Mansour DIENE


Vous pouvez vérifier si toutes les images sont chargées. Si tel est le cas, vous appuyez sur
suivant.

Pix 4D est programmé de telle sorte qu’il détecte automatiquement le système de projection
dans lequel s’inscrit vos données.

Serigne Mansour DIENE


Serigne Mansour DIENE
Dans ces quatre images, nous pouvons observer les différents types de traitements qui peuvent
être réalisés selon les livrables attendus. Ces traitements sont fortement corrélés aux types de
mission exécutés sur le terrain et aussi le capteur utilisé.
Dans la suite de cette présentation, nous avons opté pour un modèle rapide 3D Maps.
Remarque : Ne cochez surtout pas « démarrer le traitement maintenant ».

Serigne Mansour DIENE


Nous voyons grâce à cette image nos lignes de vol lors de la mission de terrain. Il faut
maintenant paramétrer le traitement en cliquant sur « options de traitement » .

Le traitement initial permet de rechercher les points homologues (points communs) entre les
images.
Rappelez-vous du taux de recouvrement défini lors de la mission de vol.

Serigne Mansour DIENE


Au niveau du nuage de points, nous pouvons paramétrer la qualité de la densification qui sera
faite et aussi le format pour l’exportation.

Vous pouvez utiliser toutes les capacités de votre machine pour le traitement afin de gagner en
temps. Après avoir fini tout le paramétrage, vous cliquez sur « OK ».
Remarque : Vous pouvez décocher une partie du traitement si cela ne vous intéresse pas
mais sachez que le traitement de toute la chaine est recommandée.

Serigne Mansour DIENE


Vous appuyez maintenant sur « Démarrer » pour lancer le processus. Un rapport détaillé du
traitement sera généré à la fin de chaque partie.

Vous pouvez suivre l’évolution du traitement en appuyant sur « Log des résultats ».

Serigne Mansour DIENE


Voici le premier rapport crée qui nous montre la performance du traitement.

Serigne Mansour DIENE


Dans « rayCloud », nous pouvons avoir une vision 3D de notre nuage de points. Et nous
pouvons également observer les recouvrements entre les couples de clichés.

Nous pouvons également avoir une prévision du DSM (digital surface model) et de l’ortho-
photomosaïque.

Serigne Mansour DIENE


Au niveau du nuage de points, nous pouvons visualiser la position de chaque point et connaitre
ses coordonnées et le nombre d’images dans lesquelles il se trouve.

A la fin du processus, il faut aller dans « éditeur d’orthophotos » pour visualiser les résultats.

Serigne Mansour DIENE


Visualisation du Modèle numérique de surface.

Pour le calcul de volume, il faut cliquer sur le « Volumes » ensuite définir votre polygone ou
charger un shapefile de la zone.

FIN.

Serigne Mansour DIENE