Vous êtes sur la page 1sur 13

Machine synchrone triphasée

Sommaire

1- Constitution

1.1- Rotor
1.2- Stator
2- Types de fonctionnement
2.1- Fonctionnement en moteur
2.2- Fonctionnement en génératrice : alternateur
3- Relation entre vitesse de rotation et fréquence des tensions
4- Etude de l'alternateur
4-1- Fonctionnement à vide
4-2- Fonctionnement en charge
5- Bilan de puissance de l'alternateur
a-Fonctionnement alternateur

b-Fonctionnement moteur

6- Expression de couple électromagnétique


7- Rendements (moteur et alternateur)

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 1


MACHINES SYNCHRONES
La machine synchrone est le plus souvent utilisée en générateur, on l’appelle alors alternateur. Les centrales de
production d’énergie électrique sont équipées d’alternateurs triphasés. Comme toutes les machines électriques
tournantes, la machine synchrone est réversible et peut également fonctionner en moteur synchrone

1 - Constitution
1-1- Rotor

Au rotor, nous avons l'inducteur (ou excitation).C'est un électroaimant alimenté en courant continu par
l’intermédiaire de balais.
L’inducteur crée un champ tournant.

Deux grandes catégories de machines synchrones :

Machines à pôles saillant (ou roues polaires): centrales hydrauliques moins puissantes et moins vite
et aussi groupes élgrectrogène.

Machines à pôles lisses (centrales thermiques, nucléaires, TGV)

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 2


Le rotor est caractérisé par son nombre de paires de pôles p :

• p = 1 (2 pôles) : fig. 1a 1c

• p = 2 (4 pôles) : fig. 1b

1-2- Stator
Au stator, nous avons l'induit (circuit de puissance).C'est un bobinage triphasé, généralement couplé en
étoile :

2- Types de fonctionnement

2-1- Fonctionnement en moteur

Le moteur alimenté en triphasé tourne :

Ex. moteurs synchrones "autopilotés" des TGV

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 3


2-2- Fonctionnement en génératrice : alternateur

La génératrice synchrone est plus connue sous le nom d'alternateur

Un système mécanique entraîne le rotor. Il y a création d'un système de tensions triphasées dans les

bobinages du stator.

3- Relation entre vitesse de rotation et fréquence des tensions triphasées


avec :f : fréquence (en Hz)
f =p.n
n : vitesse de rotation (en tr/s)

p : nombre de paires de pôles

On a aussi la relation ω= 2πf = pΩ


avec : ω: pulsation (en rad/s)
Ω: vitesse de rotation (en rad/s)

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 4


Pour on a f = 50 Hz,

• Remarques

La production de l'énergie électrique se fait avec des alternateurs de grandes puissances (jusqu’à 1450 MW)

- turboalternateurs de centrales thermiques (à pôles lisses : p = 2 ou 1)

- hydroalternateurs de barrages hydrauliques (à pôles saillants : p >> 1)

Ex. pour avoir f = 50 Hz :

- turboalternateur (p = 2) à 1500 tr/min

- hydroalternateur (p = 40) à 75 tr/min

4- Etude de l'alternateur

7.1- Fonctionnement à vide

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 5


A vide, les tensions générées correspondent aux fem induites dans les bobinages du stator par le champ
tournant du rotor :

vi(t) = ei(t)

• Valeur efficace des fem induites


E=KФΩ

E : fem en volts
Φ: flux sous un pôle de l'inducteur
k : constante qui dépend de la machine
 Φ est proportionnel au courant inducteur i :

En triphasé le stator comporte trois enroulements ou phases. On obtient trois f.é.m. e1(t) e2(t) et e3(t) de
même valeur efficace E et déphasées de 2/3

7.2- Fonctionnement en charge d’une machine synchrone


a- Schéma équivalent monophasé d’un alternateur triphasé synchrone

Le fonctionnement est en régime triphasé équilibré, on étudie uniquement les grandeurs relatives à une
phase.

Figure 6 Schéma monophasé équivalent d’un alternateur synchrone

E: fem induite

I: courant de ligne

V: tension entre phase et neutre

R: résistance d'un enroulement statorique (couplage Y)

X = Lω: réactance synchrone d'un enroulement statorique

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 6


La loi des mailles de l’induit donne:
V  E  ( R  jl ) I
La figure 5 représente le diagramme de la machine synchrone en négligeant R

Fgure5
La machine synchrone fonctionne
en alternateur surexcité fournissant
à la fois de la puissance active et de
la puissance réactive au réseau.

Fgure6
La machine synchrone à l’excitation
« normale » fonctionne en alternateur
fournissant que de la puissance active au
réseau.

la machine synchrone fonctionne en


Figure 7
alternateur sous-excité fournissant la
puissance active au réseau et absorbant
de la puissance réactive sur ce même
réseau.

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 7


BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 8
Figure 8 : Schéma monophasé équivalent d’un moteur
synchrone
La loi des mailles de l’induit donne

fig9 

La figure 9 : représente le diagramme de la


machine synchrone en négligeant R.

La machine synchrone fonctionne en


moteur surexcité absorbant de la
. puissance active sur le réseau tout en
lui fournissant de la puissance
réactive.

Fig10

la machine synchrone à l’excitation


« normale » fonctionnant en moteur
n’absorbant que de la puissance active
sur le réseau.

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 9


la machine synchrone fonctionne en
Fig11 moteur sous-excité absorbant à la fois
de la puissance active et de la puissance
réactive sur le réseau.

8- Bilan des puissances et rendement


a-Fonctionnement alternateur
L’alternateur reçoit une puissance mécanique de la turbine ou du moteur qui l’entraîne. Si elle est à
excitation indépendante, le circuit inducteur reçoit une puissance de son alimentation continue.
La figure 12 a montre le diagramme des puissances

Figure 12 : Diagramme de puissances d’un alternateur à excitation indépendante

b-Fonctionnement moteur

Le moteur reçoit une puissance électrique du réseau. S’il est à excitation indépendante, le circuit inducteur
reçoit une puissance de son alimentation continue. La figure 13 montre le diagramme des puissances

Fig13 :Diagramme de puissances d’un moteur à excitation indépendante

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 10


c-Les pertes:
Pertes joules au stator: pjs=3RI2;

Pertes joules au rotor: pjrrIe2


Pertes fer au stator: pfs; Pertes fer au rotor: pfr; Pertes mécaniques: pmec

6-Expression de couple électromagnétique à partir du schéma monophasé équivalent:

La puissance active appelée par la machine :

Le couple électromagnétique s’obtient en divisant la puissance active par la vitesse de rotation.

7- Rendements ( moteur et alternateur)

BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 11


BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 12
BIFMACHSYNCH 2020/2021 Page 13