Vous êtes sur la page 1sur 10

République algérienne démocratique et

populaire ministres de l’enseignement


supérieur et de la recherche scientifique

Université de Ghardaïa

Département des Sciences et Technologies


Master1 Hydraulique Urbaine

TP :

Réalisés par: Dirigée par :


-BOUKHARI Chaima -Dr : zahaf

-DIHMANE Fatna

-KERBOUBE Aicha

Année anniversaire 2020/2021


Introduction

Une pompe immergée est une machine hydraulique constituée d’un ensemble d’organisé

Tecno-mécanique aspirant l’eau au niveau d’un point pour le refouler vers antre à travers
antre à la transformation des énergies ( électrique , mécanique) en énergie hydraulique.

Une turbo pompe est constituée d’une partie tournante et d’une autre partie fixe :

-la partie tournante comprend l’arbre avec l’impulser.

-la partie fixe comprend le corps avec les supports de palier.

La pompe immergée peut soit être une pompe verticale mono ou multicellulaire soit
centrifuge avec roues radiales ou semi-axiales. Les roulements de guidage et les bagues
d’usure garantissent la résistance à l’usure en assurant la constance et fiabilité des
caractéristiques hydrauliques dans le temps .sur demande, les pompes sont disponibles en
bronze ou en acier inoxydable pour les applications en eau de mer ou avec des liquides
agressifs.
 Domaines d’applications :
Les pompes immergées sont utilisées dans les domaines suivants :

-approvisionnement en eau provenant de puits profonds.

-Surpression et distribution dans des installations civiles et industrielles.

-Alimentation de réservoirs et de citernes.

-Installation de réservoirs et citernes.

-Installations anti-incendie et installation de lavage.

-contrôle du niveau ph.

-Irrigation.

- Mines.

-Fontaines

 Eléments constituants d’une pompe immergée :


1-la turbine ou roue :

Elle constitue l’élément mobile de l’énergie cinétique transmise par arbre par l’intermédiaire
de ses aubes (ailettes).

2-le diffuseur :

C’est le corps de pompe qui constitue l’élément fixe de cette dernière. Il est destiné à
recueillir le liquide qui sort de roue, et à le diriger, soit vers l’orifice de refoulement .

3-Le clapet anti-retour :

Soupape qui laisse passer de l’eau dans un seul sens, fabriqué en caoutchouc entouré par un
cylindre en tôle, il permet une combinaison parfaite des fonctions du guidage de l’arbre,
amortissement et passage libre du sable. Il permet de désaccouplement de la pompe et la
moteur.
Figure01 : Eléments constituants d’une pompe immergée
 Types des pompes immergées :

Figure02 : Pompe immergée pour puits

Figure03: Pompe immergée pour forage


 Courbes du constructeur :

Pour caractériser une pompe centrifuge, on s’appuie sur trois courbes caractéristiques.
Ces caractéristiques de la pompe sont différentes d’une pompe à autre et elles sont fournées
par le constructeur.

 Courbe caractéristique H=(Q) :

L’équation de Bernoulli généralisée permet de comprendre le principe de variation de


pression entre le point d’aspiration et le point de refoulement d’une pompe, la courbe
caractéristique s’écrira alors selon Bernoulli comme suite :

( P2−P2 ) + ρ/2¿+V 21 ¿+ ρg ¿)=∆ Ptotal

∆ P totale
La hauteur manométrique totale H mt = , décroit avec le débit, du fait des pertes
ρg
par frottement dans la pompe. La courbe donnant cette hauteur manométrique totale en
fonction du débit est appelée courbe caractéristique de la pompe.

Figure04 : courbes caractéristiques d’une série de pompe


 Courbe de rendement :

Une autre courbe importante est celle du rendement, ce dernier étant défini comme le rapport
de la puissance fournie au fluide et la puissance absorbée par la pompe selon la relation :

Ph yd
η=
P|¿| ¿

-La puissance fournie au fluide étant

Ph=q∗V∗ρ∗H mt

Figure05 : courbe du rendement d’une pompe η=f ( Q v)


 Condition des choix technique d’une pompe :

Le choix technico-économique d’une pompe des aspecte suivant :

-il faut que l’eau arrive jus qua l’étlisateure

-assuré un bonne rapport qualité→ quantit é prix .

Il faut que la qualité des matériels, chosée procure un dirigé plan.

1°/ la Rabattement ∆=Nd−Ns

2°/ la hauteur géométrique hg

3°/ la cote de calage de la pompe C.C

C.C = Nd+h

Telque h : Revanche de Submersion

4°/la hauteur Manométrique totale :HMT

- HMT=Hg+∆ ht

- ∆ ht +∆ hl+ ∆ h s

10,67∗L∗Q1.852
∆ hl =
D 4.87∗C1.852

m3
Telque : ∆ hl → en ( m ) et Q→ en ( )
s

H : longueur de la conduite en(m)

D : Diamètre en (m)

C H−w : Coefficient de william hazen

C H−w =110(Acien), 150(PVC)

k sV 2
∆ hs = , ∆ hs =15 % ∆ hl
2g
Exercice :
1-rabattement de la nappe :

Nd-Ns=37-27=10

2-cote de calage :

C.C = Ng+h

=37+12=49m

3-la perte de charge :

10,67∗L∗Q1.852 10.67∗49∗0.041.852
∆ hl = = =5.58m
D 4.87∗C1.852 0.125 4.87∗110 1.852

∆ hs=0.15 ∆ hl

∆ hs=0.15∗5.88=0.837 m

Donc :

∆ hT =∆ hl +∆ hs(Aspiration)

∆ hT = 5.58+0.837=6.42m

4-la perte de chargement :

10,67∗L∗Q1.852 10.67∗40∗0.041.852
∆ hl = = =1,88m
D 4.87∗C1.852 0.150 4.87∗110 1.852

∆ hs=0.15 ∆ hl

∆ hs=0.15∗1.88=0.28 m

∆ hT =∆ hl +∆ hs(Aspiration)

∆ hT =0.28+1.88=2.16m

5-La HMT de la pompe :

Hmt=Hg+ ∆ hT

Hmt=53.5+ (6.42+2.16)

Hmt=62.5m
Conclusion 

Les pompes immergée qui sont utilisées dans les puis un facteurs important dans la gestion
et l’étonnement de l’eau et la sélection des pompes et processus implorant qui soumis à des
normes scientifiques et la connaissance de certains paramètres impossibles à obtenir que par
les spécialistes de domaine hydraulique.