Vous êtes sur la page 1sur 6

T

LES FONCTIONS www.guichon.com

FONDAMENTAUX DE LA ROBINETTERIE INDUSTRIELLE


TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES FONCTIONS

Les appareils de robinetterie sont variés et chacun d’entre eux remplit une fonction spécifique dans un pro-
cédé. Parmi ces fonctions, nous distinguerons deux fonctions principales, à savoir le Sectionnement et la
Régulation. Les fonctions annexes telles que la vidange et le soutirage, la prise d’échantillon, l’injection, le
rinçage, sont des applications du sectionnement ou de la régulation.

LE SECTIONNEMENT
Un robinet de sectionnement a pour fonction d’arrêter ou de permettre l’écoulement d’un fluide dans une conduite. Un
robinet de sectionnement fonctionne à la manière d’un interrupteur tout ou rien (ON/OFF).

n Robinet-vanne de sectionnement n Profil d’un clapet TOR (tout ou rien)

Sens
d’écoulement
du fluide

LA RÉGULATION
Une vanne de régulation est un appareil de robinetterie dont les variations de position de l’obturateur entraînent une
modification de la section de passage du fluide, permettant donc de modifier la pression ou le débit de ce dernier en
sortie. La conception de l’obturateur est différente de celle d’un robinet de sectionnement. Généralement sous forme de
clapet, l’obturateur est profilé pour permettre d’établir une loi ou caractéristique entre le débit de sortie et le pourcentage
d’ouverture de la vanne.

Il existe plusieurs caractéristiques de régulation, dont deux principales :

Caractéristique linéaire :
Le débit évolue linéairement en fonction du pourcentage d’ouverture de la vanne. Par exemple, pour obtenir 60% du
débit maximal à pleine ouverture, il faudra alors ouvrir la vanne à 60% de sa course totale.

n Profil d’un clapet linéaire


Débit en %
100

80

60

40

20
0
0 20 40 60 80 100
Ouverture de la vanne en %

2
www.guichon.com
T

TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES FONCTIONS
Caractéristique égal pourcentage :
Ici, la caractéristique est une courbe exponentielle. Par exemple pour 40% du débit maximal à pleine ouverture, il faudra
alors ouvrir la vanne à 80% de sa course totale.

n Profil d’un clapet égal pourcentage


Débit en %
100

80

60

40

20
0
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Ouverture de la vanne en %

LA VIDANGE ET LE SOUTIRAGE
Les vannes de vidange et de soutirage sont généralement installées en fond de cuve. Pour vidanger ou soutirer un fluide
d’un contenant, un appareil de sectionnement ou de régulation peut être utilisé en fonction des besoins du procédé.
Pour vidanger une cuve, un robinet de sectionnement est parfaitement adapté. Par contre, pour soutirer un fluide d’un
procédé, l’utilisation d’une fonction de régulation peut s’avérer indispensable.

Caractéristiques
n Vanne de vidange en fond de cuve
• Obturateur arasant ou dépassant à l'intérieur de
la cuve en fermeture
• Robinet à soupape ou à piston (voir chapitre « Les
technologies »)
• Fonction casse-croûte : obturateur dépassant
pour casser les éventuels dépôts situés au point
le plus bas de la cuve
• Ouverture à l’intérieur de la cuve ou du corps
(robinet à soupape)
Cuve
Corps
• Diminution des zones mortes grâce à un
obturateur profilé (robinet à piston) (voir
Soupape chapitre " Ecoulement optimisé ")

Sens d’écoulement du Presse étoupe


fluide vanne ouverte

3
www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES FONCTIONS

LA PRISE D’ÉCHANTILLON
Un robinet de prise d’échantillon permet de prélever
un échantillon de fluide au coeur du procédé. Cette
Position
fonction n’est pas assujettie à la régulation, l’objectif casse-croûte
est simplement de prélever un échantillon à la
demande (fonction de sectionnement ON/OFF).

Caractéristiques Tuyauterie

• Obturateur arasant ou dépassant


• Robinet à piston, à soupape ou à boisseau (voir Piston
chapitre « Les technologies »)
• Fonction casse-croûte : obturateur dépassant pour
casser les éventuelles particules solides (applicable
aux robinets à piston ou à soupape)
• Possibilité d’un pot de recette pour récupérer
Raccordement
l’échantillon pot de recette
• Généralement poli intégralement pour éviter
l’accroche du produit lors de l’écoulement
• Stérilisable pour une application pharmaceutique
• Réduction des zones mortes pour éviter la
contamination entre 2 prises d’échantillon
• Peut être capacitif (échantillon fixe, par exemple :
150 ml) Bride de
Presse-étoupe
• Possibilité d’installation d’un robinet d’isolement
de l’échantillon et d’un piquage pour l’ajout d’un
robinet de mise à l’atmosphère
Sens d’écoulement
du fluide

L’INJECTION

Un robinet d’injection permet d’injecter de nouveaux


composants à un fluide véhiculé dans une tuyauterie
Tuyauterie Fluide principal
véhiculé ou stocké dans une cuve. L’injection d’un fluide peut
se faire par le biais d’un robinet de sectionnement
ou par un robinet de régulation si le procédé impose
Piston une caractéristique d’injection spécifique.

Caractéristiques
Lanterne • Robinet à piston ou à soupape (voir chapitre « Les
technologies »)
• Robinets d’injection pouvant être utilisés comme
des injecteurs de produit « killer » permettant de
stopper une réaction en cours
Garnitures
d'étanchéité
•
Une étude particulière peut être réalisée pour
optimiser le mélange des fluides

Fluide à injecter
(entrée)

4
www.guichon.com
T

TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES FONCTIONS
L’ASPERSION, LE RINÇAGE ET LE NETTOYAGE

Les robinets d’aspersion, de rinçage ou de nettoyage sont généralement équipés d’une tête d’aspersion qui
optimise le jet ou la dispersion du fluide à pulvériser pour un rinçage des parois efficace. Ces applications ne
nécessitent pas de fonction de régulation et sont donc réalisées pour des vannes TOR (tout ou rien)

Caractéristiques
• Robinets installés sur une cuve
• Nettoyage de la cuve par le biais d’un jet concentré orientable
• Lors de l’ouverture, la tête d’aspersion (qui fait office d’obturateur) descend dans la cuve pour permettre
le passage du fluide de rinçage
• Injection du liquide de rinçage par le centre de la tête d’aspersion
• Les rainures de la tête d’aspersion peuvent être de formes différentes, générant ainsi un jet parfaitement
adapté à la forme et aux dimensions de la cuve à nettoyer
• Possibilité de tête rotative

Injection liquide de Injection liquide de Injection liquide de


rinçage rinçage rinçage

Corps

Sièges Rainures (sorties du


liquide de rinçage

Cuve

Surface
d’étanchéité

Têtes d’aspiration

n Exemple d’application : Deux robinets en fonction rinçage sur cuve grande dimension

5
www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES FONCTIONS

L’ANTI-RETOUR

Les clapets anti-retour ont pour fonction de


sectionner le fluide si le sens de celui-ci venait
à s’inverser. La fonction de régulation n’entre
pas en compte dans ce type d’appareil.

Caractéristiques
• Clapet anti-retour, à battant ou à bille
• Elément de sécurité fondamental
•
Permet d’éviter « les coups de bélier » Sens
(surpression brusque) d’écoulement
du fluide
•
Doit être installé là où les ouvertures et impossible
fermetures des vannes de l’installation sont Sens d’écoulement
du fluide possible
fréquentes
• Certains clapets sont équipés d’un ressort
de rappel pour être montés dans toutes les
positions

n Exemple de clapet à battant

LA SÉCURITÉ
Les robinets de sécurité, appelés également soupapes de sûreté, sont installés pour protéger l’installation des surpressions, et
ainsi empêcher l’explosion de certains appareils sous pression. Les soupapes de sûreté sont des vannes automatiques conçues
pour s’ouvrir et évacuer le fluide automatiquement lorsque la pression atteint un niveau prédéfini.

Intervention
de la vanne de
sécurité
Caractéristiques
• Protège les équipements, les instruments et tuyauteries
contre les pressions excessives
•
Différentes conceptions permettent d’assurer cette
fonction : soupape à ressort, soupape pilotée, disque ou
tige de rupture… (voir chapitre « Les technologies »)
•
Ces appareils ne doivent pas entrer en action en
fonctionnement normal du procédé
• Certains accessoires de tuyauterie ne sont utilisables
Procédé arrêté pour
maintenance de la qu’une seule fois (disque ou tige de rupture) et doivent
vanne de sécurité subir des opérations de maintenance si l’appareil de
sécurité s’est déclenché.
n Déclenchement d’un appareil de sureté non-réutilisable

6
www.guichon.com

Vous aimerez peut-être aussi