Vous êtes sur la page 1sur 2

Master 1

eLectrotechnique ind TP Asservissements échantillonnés et régulation numérique


Machines eLectriques

TP:01 Échantillonnage et reconstitution


L'ECHANTILLONNAGE ET LA CAN D'UN SIGNAL ANALOGIQUE
Prévoir la quantification nécessaire à la précision souhaitée – Choisir la fréq. d'échantillonnage

LES PROBLEMES DE L'ECHANTILLONNAGE

Le signal de mesure analogique doit maintenant être converti en numérique pour traitement. Des précautions s'imposent pour cela !
Il s'agit ici de :
- visualiser l'effet de l'échantillonnage – blocage sur le contenu spectral du signal acquis e(t),
- comparer le signal acquis e(t) avant échantillonnage et le signal reconstruit s(t) après échantillonnage, CAN, traitement (fictif
ici), CNA et reconstruction par filtre passe-bas,
- constater le repliement du spectre si la condition de Shannon n'est pas respectée,
- mettre en place la solution pour empêcher le repliement.

Bloc "Sum" de "Simulink /


1/ Fabrication d'un signal à 3 composantes spectrales Commonly Used Blocks" Nommer le signal.
Créer un "New Model" Simulink, et y saisir le modèle suivant :
Bloc "Scope" de la bibliothèque
Le signal-test analogique e(t) doit comporter 3 composantes "Simulink / Sinks" :
de 5 V, à 2, 4 et 6 Hz. Ouvrir, puis cliquer sur le bouton
Bloc "Sine Wave" de la "Parameters" et configurer "Time
bibliothèque "DSP System Range : 5" et cocher la case
Toolbox / Sources" : "Legends".
Mettre "Sample Mode" à
"Continuous" et saisir l'amplitude Bloc pour affichage du spectre
et la fréquence de chaque d'un signal analogique dans
composante. "Simulink Extras / Additionnal
Sinks". Configurer "Sample
Time" à 1/40 pour avoir un
Lancer la simulation avec . Ouvrir les afficheurs et affichage sur une plage de 0 à
contrôler le signal e(t) et son spectre. 20 Hz.
Attention, la "fréquence" est
en rad/s !

2/ Echantillonnage à Fe = 20 Hz
Mettre en place un échantillonneur-bloqueur d'ordre 0 ("Zero-Order Hold" de la bibliothèque "Simulink / Discrete") à Fe = 20 Hz
et afficher son signal de sortie e*B(t) sur un 2ème axe du scope.

Pour visualiser confortablement le contenu spectral du signal échantillonné-bloqué e*B(t), il faut un dispositif un peu plus compliqué
que le "Power Spectral Density" précédent :

Bloc de la bibliothèque "DSP System Toolbox /


Sinks".
Bloc de la bibliothèque "DSP System - Préciser "Frequency" comme Input Domain ;
Toolbox / Signal Management / Bloc de la bibliothèque "DSP System - Dans "Axis Properties", configurer l'axe des
Buffers". Toolbox / Transforms". Réalise la abscisses pour qu'il affiche la plage [0 … Fs] (Fs =
"Fast Fourier Transform" des Fe = 20 Hz pour nous) ;
échantillons d'entrée. Préciser - mettre "Magnitude" en ordonnées, avec "Y-
"Magnitude" en sortie et cocher la limit" entre 0 et 200.
case "Inherit…"

Lancer la simulation et faire "Autoscale" pour le scope vectoriel. Que constate-t-on ?


Modifier les fréquences de e(t). Que se passe-t-il systématiquement pour le spectre du signal échantillonné – bloqué e*B(t) ? Justifier
les fréquences des nouvelles raies spectrales.

Provoquer un repliement du spectre en le justifiant avec les raies présentes dans e(t). Pour quelles fréquences de e(t) y a-t-il
repliement du spectre ?

3/ Impact du repliement sur le signal reconstruit


Pour reconstruire le signal après CAN, traitement et CNA, on doit mettre en place un filtre passe-bas.
Quelle fréquence de coupure doit-il avoir pour laisser passer les fréquences de e(t) et atténuer celles dues à l'échantillonnage ?
ème
Choisir un filtre analogique du 8 ordre dans "DSP System Toolbox / Filtering / Filter Implementations" et le configurer (attention
encore à l'unité de "frequency").

Afficher le signal reconstruit s(t) sur un 3ème axe du Scope.

Faire les essais en modifiant une fréquence de e(t). A quelle condition le signal est-il correctement reconstruit ?

4/ Solution pour éviter tout risque de repliement


Quelles sont les 2 solutions possibles ?

Mettre en place un filtre anti-repliement, contrôler son efficacité par un 2nd "Power Spectral Density" placé après le filtre.

Vérifier qu'aucune fréquence "parasite" ne peut plus provoquer le repliement du spectre.

5/ Synthèse et conclusion
Quelle condition doit respecter la fréquence maximale fMaxi contenue dans le signal e(t) à échantillonner à la fréquence
d'échantillonnage Fe ?

C'est la condition de SHANNON.

Vous aimerez peut-être aussi