Vous êtes sur la page 1sur 11

GEORGE SAND, LEROMAN MONSTRE

LES ARCHIVES GEORGE-SAND


à la Bibliothèque historique
de la Ville de Paris
. JEAN DERENS .

a Bibliothèque historique conserve un fonds George-Sand qui

L fut en partie donné en 1953 et acheté en 1955.


Il s'agit des archives familiales de l'écrivain, constituées
par George Sand, puis enrichies, classées, conservées par son fils
Maurice et sa belle-fille Lina, ultérieurement par sa petite-fille
Aurore, qui les transmit finalement à la Ville de Paris, avec toute
une collection de peintures, dessins, gravures, meubles, objets,
bijoux et souvenirs divers de l'écrivain, maintenant regroupés et
exposés de façon permanente au musée de la Vie romantique.
De nombreux prélèvements ont été faits dans ces archives à
l'occasion de la publication d'œuvres complètes ou de correspon-
dances ; des recueils et manuscrits d'œuvres ont été cédés et se
retrouvent dans les collections publiques (Spoelberch de
Lovenjoul, manuscrits de la Bibliothèque nationale) ou chez des
particuliers.
Tel qu'il a été transmis et tel qu'il a été figé par la numérota-
tion des pièces dans le cadre d'un classement généalogique hérité,
avec supplément méthodique, cet ensemble de 9 665 cotes est
GEORGE SAM,LE ROMAN MONSTRE
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de P a r i s

extrêmement précieux (le plus souvent une cote par pièce, mais la
cote peut désigner tout un dossier ou tout un manuscrit d'oeuvre).
Il est constitué de quelques fonds principaux : les archives familia-
les, concernant particulièrement la grand-mère, le père et la mère
de George Sand ; les archives propres de George Sand, (lettres à
son fils Maurice, correspondances générales reçues, dossiers de
lettres de George Sand à des parents ou amis proches, fonds rela-
tifs aux idées et à l'action politique de George Sand), archives
familiales des héritiers, largement consacrées à la diffusion et à la
publication des œuvres de George Sand ; enfin les manuscrits
d'œuvres.

Les grands ancêtres


La série A (Aurore de Kônigsmark) ne comporte qu'une
pièce, la série B (Maurice de Saxe) en comporte trois. La série C,
consacrée à Claude Dupin, fermier général (1684-1769), compte
13 cotes ; il s'agit essentiellement de papiers administratifs ou
financiers. Avec la série D, Louis Claude Dupin de Francueil et
Aurore de Saxe, on entre véritablement dans le domaine sandien.
Trente-deux pièces officielles relatives à l'incarcération de madame
Dupin aux Augustines anglaises (D 2-33), un billet adressé à son
fils de sa prison (D 34), un billet de Deschartres à madame Dupin
emprisonnée (D 35), des lettres de René de Villeneuve, de G. de
Beaumont, de Deschartes, le fidèle précepteur, 149 lettres de
madame Dupin à monsieur de Scévole (D 36 à 184) et 12 lettres
de la même à madame de Scévole (D 185-196). Quatre lettres de
madame Dupin à sa petite-fille Aurore, pensionnaire au couvent
des Dames anglaises.
La série E concerne Maurice Dupin. On y trouve des papiers
officiels du mariage avec Antoinette Sophie Victoire Delaborde
(E 1 à 11), toute une correspondance relative à ce mariage (E 15 à
29), 12 lettres de Maurice Dupin à sa femme (E 283 à 294), des let-
tres relatives à sa carrière militaire, en particulier des lettres de sa
mère aux autorités militaires (E 310 à 324). Enfin la série de
253 lettres et billets de Maurice Dupin à sa mère, si largement et
GEORGESAND,LEROMANMQNSIRÊ
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de P a r i s

heureusement utilisée par George Sand dans Histoire de ma vie


(E 30 à 282).
La série F regroupe les documents relatifs à la famille
Dudevant : papiers généalogiques ( F i a 53), un dossier sur le
père de Casimir Dudevant, Jean-François Dudevant, lieutenant-
colonel (F 56 à 73), un autre dossier sur Augustine Soller, mère de
Casimir Dudevant (F 76 à 92), quelques pièces relatives au caveau
funéraire des Dudevant, à Lausseignan (F 97 à 102).
La série G consacrée à George Sand est de loin la plus
importante : 6 124 pièces. Les numéros 1 à 35 concernent des
notes exercices scolaires et rédactions d'Aurore Dupin, relatifs en
particulier à l'instruction religieuse, des exercices d'anglais, une
traduction de « Jérusalem délivrée », l'étude du squelette et une
importante suite de cahiers d'histoire grecque. Le numéro 36 est
un cahier de musique (notes et paroles de la main d'Aurore).
Des numéros 37 à 110, on trouve un fourré-tout de lettres
diverses, allant d'une demande d'information d'un notaire de
La Châtre sur le montant de la dot d'Aurore Dupin à deux poèmes
autographes de Victor Hugo à George Sand, pour la naissance de
ses deux petites-filles, Aurore (17 janvier 1866) et Gabrielle
(25 mars 1868). C'est là que figure un important dossier sur le
divorce de George Sand et de Casimir Dudevant, comprenant
notamment 26 lettres autographes de l'écrivain.
Les numéros 111 à 184 désignent des lettres diverses, parti-
culièrement 47 lettres du peintre Marchai à George Sand (186l-
1876) et 15 lettres de Louis Blanc, dont une à Barbes (1844-1876).
Les numéros 185 à 274 concernent les lettres échangées par
George Sand et l'abbé Rochet et leur publication, à la fin du
XIXe siècle, dans la Nouvelle Revue.
Des numéros 274 à 543 figurent les lettres de George Sand à
Hippolyte Chatiron, son demi-frère (77 pièces, 1834-1845) et les
lettres d'Hippolyte à George (96 pièces, 1826-1846), 17 lettres de
Sand à Emilie Chatiron, femme d'Hippolyte (1853-1862), 46 lettres
à Léontine, fille d'Emilie et d'Hippolyte (1852-1875), enfin 28 let-
tres à Edme Simonne!, fils de Léontine. C'est là un très émouvant
exemple de la tendresse et de la fidélité de George Sand.
Vient ensuite un dossier de 273 feuillets sur les suites du
coup d'État de 1851 : des lettres adressées à George Sand et, de la
GEORGESAND,LEROMANMONSIRE
Les archives George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de Paris

main de l'écrivain, plusieurs listes de prisonniers. On sait que, reti-


rée de la politique après mai 1848, elle usa de toute son influence
pour améliorer le sort des victimes et qu'elle poursuivit une cor-
respondance régulière avec ses amis exilés (G 544 à 698).
Les numéros 699 à 951 sont constitués par deux dossiers de
correspondances reçues par George Sand et relatives à la guerre
de 1870 et à la Commune (252 et 210 feuillets).

Chroniques de la vie quotidienne


Pour suivre, on trouve une longue série de lettres de George
Sand conservées par son fils Maurice (G 1012 à 2552), classées par
ordre chronologique. L'essentiel est constitué, à partir de 1830-
1831, par les lettres de George Sand à Maurice. Pleine de sollici-
tude, de tendresse et d'humour, primesautières, elles constituent la
plus imagée, la plus vivante des chroniques de la vie quotidienne,
mais aussi de la vie littéraire et politique de George Sand. Lina
Calamatta apparaît en 1862 comme destinataire ; à partir de 1864
et du séjour de Sand à Palaiseau, les lettres sont adressées à
Maurice et Lina.
Maurice Sand, qui s'est fait l'archiviste de cette collection, y
a joint les lettres adressées par George Sand à sa mère, madame
Dupin, de 1823 à 1837. La fréquence des lettres et leur ton témoi-
gnent de la force de l'amour que Sand a conservé pour sa mère,
malgré ses bizarreries et ses rebuffades.
Maurice a truffé également ce fond de très nombreuses let-
tres à quelques amies : madame Cazamajou (sa demi-sœur,
Caroline Delaborde), madame Marie de Rozières, madame
Marliani, et d'un ensemble de lettres à Joseph Mazzini, (à partir de
1849) et à Louis Maillard (à partir de 1860).
Intercalées dans cette correspondance on trouve encore
quelques lettres à divers personnages, Jules Janin (G 1634),
Chopin (G 1222), des brouillons de lettres au prince Louis
Napoléon Bonaparte (1501, 1503-1506, février mars 1852) à l'impé-
ratrice Eugénie (G 1655), le brouillon d'une pétition des condam-
nés (G 1568), une note relative à Charles Leroux (G 1659).
GEORGE SAND,LE ROMAN MONSTRE
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de P a r i s

Suit un dossier de 328 feuillets (G 2555 à 2756), composé


principalement de 13 lettres d'Etienne Arago à Sand, 25 lettres de
Louis Blanc à Sand, une correspondance entre George Sand et
madame Arnould-Plessy (1854-1876, 95 lettres de George Sand,
49 lettres de madame Arnould-Plessy).
Le dossier suivant (G 3112 à 3270) contient 29 lettres de
Charles Poney à George Sand (1853-1872) et un fonds relatif à la
famille Rollinat, avec en particulier 31 lettres de George Sand à
François Rollinat (1832-1866) et 76 lettres de François Rollinat à
George Sand.
De G 3271 à 5534 sont classées, dans l'ordre alphabétique
des signataires, des correspondances reçues par George Sand ;
plus de 300 noms figurent, célèbres ou inconnus, amis proches,
simples relations littéraires ou politiques, solliciteurs ou anonymes.
On y retrouve de nombreuses personnes dont d'autres lettres sont
classées dans différents dossiers méthodiques du fonds ou dans la
série des lettres de George Sand recueillies par Maurice. Pour
chaque nom figurent généralement une, deux ou quelques lettres,
parfois de véritables collections.
Parmi les signataires illustres ou les plus chers à George
Sand, on peut relever les noms d'Edmond About, Juliette Adam,
Bakounine, Pierre-Jean de Béranger, Hector Berlioz, Sarah
Bernhardt, Jules Boucoiran, Philarête Chasles, Michel de Bourges,
François Buloz, Gustave Chaix d'Est-Ange, Hippolyte Chatiron,
Louise Colet, Maxime Du Camp, Jules Favre, Ernest Feydau,
Gustave Flaubert, Eugène Fromentin, Emile de Girardin, Arthur de
Gobineau, Edmond et Jules de Concourt, Charles Gounod, le
baron Haussmann, Jules Hetzel, Arsène Houssaye, Jules Janin,
Alphonse de Lamartine, Félicité Lamennais, Leconte de Lisle,
Pierre Leroux, Hector Malot, Joseph Mazzini, Jules Michelet, Nadar,
Alfred d'Orsay, Eugène Pelletan, Auguste Planche, Proudhon,
Edgar Quinet, Rachel, Sainte-Beuve, Francisque Sarcey, Victorien
Sardou, Eugène Sue, Hippolyte Taine, Paul Talma, Adolphe Thiers,
Ivan Tourguenev, Louis Ulbach, Auguste Vacquerie...
Dans cette série, on trouve, pour certains noms, une cor-
respondance beaucoup plus nourrie, ainsi pour Emmanuel Arago
(G 3324 à 3386), Emile Aucante (G 3396 à 3424), pour Aimée,
Chérie et Jane Bazouin, ses amies du couvent des Dames anglaises

1)83
GEORGE SAND, LE ROMAN MONSTRE
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de Paris

(G 3447 à 3506), pour Alexandre Bixio (G 3529 à 3541), pour


Charles-Edmond (G 3664 à 3807), pour Henri de Latouche (G 4404
à 4513), Paul Meurice (G 4632 à 4730), pour le prince Napoléon
(G 4796 à 4923), pour Ernest Périgois (G 5100 à 5137), pour
Edouard Plouvier (G 5178 à 5211), pour Aurélien de Sèze (G 5326
à 5359).
Vient ensuite une collection de lettres relatives au théâtre et
adressées à George Sand par 71 signataires, sans unité chronolo-
gique (1839-1874, G 5535 à 5680) que suivent des lettres de fem-
mes écrivains à George Sand (G 5681 à 5706, 11 signataires, 1840-
1876).
Suit un très intéressant recueil de lettres d'admiration pour
l'œuvre de George Sand (G 5707 à 5792). Datées pour la plupart
de 1855, elles concernent la publication dans la Presse d'Histoire
de ma vie et constituent une très remarquable documentation sur
la réception de l'œuvre et la ferveur qu'elle suscita dans tout le
pays.
La fin de la série G est constituée par une série de petits
dossiers, ni complets ni toujours homogènes : lettres d'amis pour
la première représentation du Démon du foyer (G 5793 à 5802) ;
une série de lettres adressées à George Sand de 1870 à 1872 (G
5813 à 5865) ; lettres adressées à George Sand pour lui demander
des secours (G 5866 à 5874) ; lettres adressées à Maurice Sand à
l'occasion du décès de George Sand (G 5968 à 6039) ; dossiers
relatifs aux traités passés par George Sand (1841-1870, G 6058 à
6122).

Documents officiels
La série H renferme les archives de Maurice Sand et Lina
Calamatta. Au milieu de correspondances diverses, on y trouve
des documents officiels : actes d'état civil, testaments, règlements
de succession, passeports, des carnets de notes ou d'adresses, des
lettres intimes, quelques dossiers de comptes, des lettres d'affaires.
Il faut signaler quelques fonds importants : un ensemble de 34 let-
tres de Juliette Adam à Maurice et Lina (H 3 à 36) ; 140 lettres de

|184|
GEORGE SAND, LE ROMAN MONSTRE
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de P a r i s

Maurice à Lina (1862-1889, H 150 à 288) ; un fort dossier de lettres


à Maurice (H 434 à 651), où l'on retrouve parmi les signataires
beaucoup de proches et d'amis de George Sand ; un fort dossier
de lettres à Lina (H 664 à 827) ; un dossier de 32 lettres du prince
Napoléon à Maurice et Lina (H 828 à 860) ; un dossier relatif au
traité entre les héritiers de George Sand et Calmann-Lévy (27 jan-
vier 1880, H 902 à 945). Il y a également un fonds important sur le
théâtre des marionnettes avec une soixantaine de pièces en
manuscrits autographes, souvent annotés ou corrigés par George
Sand, féeries, opérettes-bouffe, comédies, pantomimes, mélodrame,
drame, comedia dell âne, tabarinades, pastorales... (H 314 à 387).
On trouve enfin beaucoup de dessins et aquarelles, de carnets de
croquis et de voyages de Maurice (H 388 à 401).
La série J est consacrée aux parents de Lina Calamatta ; sa
mère Anne Joséphine Cécile Raoul Rochette, épouse de Luigi
Calamatta, était la fille de Raoul Rochette, célèbre antiquisant, et
d'Antoinette Claude Houdon. On y trouve des papiers d'état civil,
des testaments et des liquidations, quelques lettres diverses, des
éléments biographiques sur Raoul Rochette et Luigi Calamatta,
avec, pour ce dernier, une trentaine de diplômes d'honneur
d'académies et d'écoles de beaux-arts et de gravure. On notera
25 lettres d'Ingres à Calamatta (1837-1863). Dans la liquidation de
la succession de Luigi Calamatta, on trouve les catalogues de la
vente de ses dessins et esquisses et celui de ses gravures ainsi que
de très nombreuses pièces relatives à la dispersion de ses gravu-
res. Particulièrement intéressantes sont les listes des planches gra-
vées par Calamatta (J 273 à 276) et deux carnets de croquis.
La série K conserve les archives de Solange Dudevant et de
Clésinger : essentiellement papiers d'état civil et patrimoniaux,
divorce, liquidation de la succession Clésinger, un dossier intitulé
« 1848-1849, pièces et lettres diverses relatives aux affaires de mon-
sieur et madame Clésinger » (K 196, 57 pièces). Enfin des cor-
respondances familiales entre Solange, George Sand, Maurice et
Lina.
La série L, « Descendance de Maurice Dudevant Sand »
concerne ses deux filles, Gabrielle et Aurore ( L i a 149) : papiers
d'état civil, patrimoniaux, échange de correspondances avec
Maurice, Lina, Aurore et Gabrielle Sand.
GEORGE SANIkLE 1QMAL MONSTRE
Les archives George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de Paris

La série M est un fourré-tout : « Divers » (M 1 à 291) ; elle


comporte une série de lettres, classées dans l'ordre alphabétique
des signataires et adressées aux destinataires les plus divers
(M 16l à 285) ; parmi les signataires, signalons les noms de Louis
Blanc, Blanqui, Buloz, Alexandre Dumas fils, Paul Lacroix,
Lamartine, Lamennais, Latouche, Michel de Bourges, Proudhon,
Marceline Desbordes-Valmore.
La série N renferme les lettres et documents concernant l'œu-
vre de George Sand. On remarquera particulièrement divers essais
de classement des œuvres complètes (N 2 à 14), un dossier de
35 pièces relatif à la publication de la correspondance de George
Sand (N 51 à 85), plus de 150 lettres à Maurice et Lina sur l'édition
de la correspondance de Sand (N 86 à 181 et N 378 à 458), 196 let-
tres du vicomte Spoelberch de Lovenjoul relatives à ses recherches
sur George Sand (N 182 à 377), enfin un dossier relatif à la publica-
tion des lettres de George Sand à Michel de Bourges (N 459 à 465).

Manuscrits
Dans la série O sont conservés des manuscrits autographes
d'œuvres de George Sand. Romans : Dernier amour, Antonia,
Cadio, la Confession d'une jeune fille, Evenor et Leucippe,
l'Homme de neige, Monsieur Sylvestre, Nanon, Pierre qui roule,
Tamaris ; dans les Contes d'une grand-mère, le Château de
Pictordu, le Chien et la fleur sacrée ; la Reine Coax, conte fantas-
tique.
Viennent ensuite 39 pièces autographes du théâtre de
Nouant, parmi lesquelles on retrouve Cosima (O 28), les Vacances
de Pandolphe (O 56), le Pressoir (O 49), Comme il vous plaira
(O 27), qui furent jouées à Paris et imprimées.
On trouve également des manuscrits, parfois importants,
d'œuvres diverses : Journal d'un voyageur pendant la guerre, une
« Lettre d'un voyageur », l'amusante Relation d'un voyage chez les
sauvages de Paris, Rêveries et souvenirs, Impressions et souvenirs,
Journal de novembre-décembre 1851, des préfaces et des frag-
ments les plus divers, surtout politiques ou philosophiques (« À
GEORGLiAND.JOOMOONSIRE
Les a r c h i v e s George-Sand
à la Bibliothèque historique
de la V i l l e de P a r i s

propos de Garibaldi », « Sur la politique », une note autographe sur


Mac-Mahon et Thiers... un « Catéchisme philosophique », des
« citations de Leibnitz », « Suite des idées d'un maître d'école »,
« Notions d'une philosophie pratique », etc.)
Une dernière série de nouvelles acquisitions renferme une
soixantaine de lettres autographes de George Sand, ainsi qu'un
fragment du manuscrit de Consuelo et un autre de François le
champi.
L'ensemble de ce fonds peut être aisément consulté à la
Bibliothèque historique, au moyen d'un catalogue dactylographié
de 99 pages, munis d'un index des noms cités de 45 pages.
L'utilisation en est très largement facilitée par le recours systéma-
tique à l'édition de la correspondance de Sand par George Lubin,
qui est une véritable encyclopédie du monde de George Sand.

• Jean Dérens est conservateur général de la Bibliothèque historique de la Ville de


Paris.
MANIFESTATIONS
CULTURELLES
dans les bibliothèques
municipales de la
V i l l e de Paris
. GEORGE SAND : HISTOIRE DE MA VIE
MERCREDI 6 OCTOBRE 2004 - AUDITORIUM DE L'HOTEL DE VILLE

Ouverture : 9 h 30
Matinée : autobiographie d'une génération (sous la direction de
Martine Reid)

Introduction-ouverture :
« George Sand à la Revue des Deux Mondes »
Michel Crépu, avec la participation de Marie-Eve Thérenty
(Montpellier-III)

1. ENTRER DANS L'HISTOIRE, ENTRER EN LITTÉRATURE :


AUTOBIOGRAPHIE D'UNE GÉNÉRATION
Michèle Riot-Sarcey (Paris-VIII), Christine Planté (Lyon-II)

2. LE MÉTIER DE « ROMANCIER » : L'ÉCRITURE DE SOI AU NOM DE


L'EXEMPLARITÉ D'UNE GÉNÉRATION
Béatrice Didier (ENS, Paris), Damien Zanone (Grenoble-III)

Reprise : 14 h 30
Après-midi : d'Aurore à George (sous la direction de Damien Zanone)

3. FAMILLE, FAMILIAL, FAMILIER


Gérard Gengembre (Caen), Philippe Berthier (Paris-III)

4. LA LECTURE, LE LIVRE
François Bessire (Rouen), Jean-Yves Mollier (UVSQ)
N. B. : la librairie sandienne : la librairie Jonas assurera la vente de tous
les ouvrages publiés autour de George Sand en cette année 2004, ainsi
que les œuvres complètes de l'auteur d'Histoire de ma vie.

. LES RENCONTRES « SATELLITES »

CONSUELO ET L'ŒUVRE ROMANESQUE DE GEORGE SAND


JEUDI 14 OCTOBRE A 18 H 30 - BIBLIOTHÈQUE MOUFFETARD

Éric Bordas (Paris-III), Pierre Laforgue (Besançon), Jean-Pierre Sicre et


Michel Le Bris (sous réserve).
Discussion animée par Martine Reid
Rencontre illustrée de lectures

LA CORRESPONDANCE : UNE VIE QUI S'ÉCRIT


SAMEDI 16 OCTOBRE 2004 À 15 H - BHVP

Brigitte Diaz (Caen), Nicole Mozet (professeur émérite Paris-Vil), Thierry


Bodin.
Discussion animée par Martine Reid

16 h 30 : lecture-spectacle mise en scène par Pierre Forrest

UNE FEMME DANS SON SIÈCLE : POLITIQUE ET POLÉMIQUES


JEUDI 20 OCTOBRE 2004 A 18 H 30 - BIBLIOTHÈQUE MARGUERITE
DURAND

La découverte de l'expérience singulière d'une femme actrice et témoin


de l'aventure de son siècle : l'invention de la démocratie, avec Michèle
Perrot (professeur émérite Paris-Vil) et Huguette Bouchardeau (Éditrice).
Rencontre menée par Emmanuel Laurentin

Paris bibliothèques
6, rue François-Miron
75004 Paris

www. paris-bibliotheques.org