Vous êtes sur la page 1sur 97

REPUBLIQUE DU SENEGAL

***** * * *** *****

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE


DEPARTEMENT GENIE INFORMATIQUE

MEMOIRE DE FIN DE CYCLE


Pour l’obtention du :
DIPLOME D’INGENIEUR DE CONCEPTION EN
TELECOMMUNICATIONS ET RESEAUX (DIC TR)

SUJET :
Conception et Réalisation d’un Framework e-
gouvernement et du projet pilote Intranet
administratif/Fichier Unifié.

Lieu de stage : Innov4africa Période stage : 02/2019 – 06/2019

Présenté et soutenu par Professeur encadrant Maitres de stage


Aladji KANE Dr. Samuel OUYA M. Khassoum WONE

Année universitaire : 2018 – 2019


REPUBLIQUE DU SENEGAL
***** * * *** *****

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE


DEPARTEMENT GENIE INFORMATIQUE

MEMOIRE DE FIN DE CYCLE


Pour l’obtention du :
DIPLOME D’INGENIEUR DE CONCEPTION EN
TELECOMMUNICATIONS ET RESEAUX (DIC TR)

SUJET :
Conception et Réalisation d’un Framework e-
gouvernement et du projet pilote Intranet
administratif/Fichier Unifié.

Lieu de stage : Innov4africa Période stage : 02/2019 – 06/2019

Présenté et soutenu par Professeur encadrant Maitres de stage


Aladji KANE Dr. Samuel OUYA M. Khassoum WONE

Année universitaire : 2018 – 2019


Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

DEDICACES

Je dédie ce modeste travail :


IN MEMORIUM
Ma chère grande mère Feue Ousseynou Béye qui nous a
quitté en 2008. Tu me manques grande mère, je n’oublierai
jamais ce que tu as fait pour moi. Que DIEU t’accueille
dans Son Paradis.
Mon ami, mon frère, mon cousin Mouhamadou mactar
CISSE qui a rejoint ma grande mère en 2016, que la terre
lui soit légère et que Le Bon DIEU l’accueille dans Son
Paradis.
Tous les disparus de la grande Famille, Que DIEU les
accueille dans son Paradis.

Mon père et ami Serigne Mor KANE pour avoir toujours cru en moi, je t’estime
beaucoup. Longue vie à toi,
A ma très chère maman Penda Diouf : Affable, honorable, aimable : Tu représentes
pour moi le symbole de la bonté par excellence, la source de tendresse et l’exemple du
dévouement qui n’a pas cessé de m’encourager et de prier pour moi. Ta prière et ta
bénédiction m’ont été d’un grand secours pour mener à bien mes études. Aucune
dédicace ne saurait être assez éloquente pour exprimer ce que tu mérites pour tous les
sacrifices que tu n’as cessé de me donner depuis ma naissance. Tu as fait plus qu’une
mère puisse faire pour que ses enfants suivent le bon chemin dans leur vie et leurs
études. Je te dédie ce travail en témoignage de mon profond amour. Puisse Dieu, le
tout puissant, te préserver et t’accorder santé, longue vie et bonheur.
A ma Tante Asta KANE, celle que je ne remercierai jamais assez pour avoir été une
seconde mère pour moi et pour tout le soutien qu’elle m’a accordé, les efforts qu’elle
a fourni pour mon éducation et les conseils prodigués qui m’ont permis de
m’améliorer. Je n’aurai pu en arriver là sans votre aide.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . I
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

A mes très chères cousine Ndeye Maréme BEYE, Mame Absa BEYE, Fatou BEYE,
Awa BEYE, Khady DIENG et Mbéne DIOUF, en témoignage de l’attachement, de
l’amour et de l’affection que je porte pour vous. Je vous dédie ce travail avec tous mes
voeux de bonheur, de santé et de réussite.
Mes chers cousins et mes frères Assane KANE, Khadime BEYE, Assane BEYE,
Ousseynou BEYE, Khadime CISSE, Amdy KANE et Fallou KANE sans votre
participation positive à mon éducation, je ne serai jamais arrivé là. Rien ne pourra
exprimer ce que j’ai toujours eu comme amour et estime pour vous. Que le bon Dieu
puisse vous donner santé et longévité.
Toute la famille : mes tantes, mes oncles, mes cousins et cousines.
A ma chère marraine Oumy FALL.
Mes amis qui me sont chers Alioune NDIAYE, Modou Mamoune Touré, Modou
Gueye, Mbaye GOUMBALA, Idrissa SARR, Birame FAYE, Khalifa CISSE,
Ibrahima NDIAYE, Modou diarra NDIAYE, et Pathé Ndiaye FAYE.
A mes deux grands frères Malick NDIAYE et Mbaye NIANG, pour leurs conseils et
soutiens.
Tous mes amis.
Mes collègues de stage Papa Manka MBAYE, Djiby DIENG, Moustapha SAMB,
Demba NDOUR et Assane NDIAYE.
Mes colocataires de chambre à l’ESP qui ont su me supporter durant le séjour.
La promotion TS3 2012-2013 du Lycée Technique Cheikh Ahmadou Bamba.
A mes amis et camarades de la promo avec qui j’ai partagé d’inoubliables moments.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . II
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

REMERCIEMENTS

Louange à Allah, que la bénédiction et le salut soient sur le prophète MOUHAMAD, sur
sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui le suivent.
Je remercie avant tout notre guide spirituel en l’occurrence CHEIKH AHMADOU
BAMBA MBACKE, fidèle et meilleur serviteur du grand prophète et de son seigneur ; Celui
qui a osé dire très haut et fort, quand il le fallait, non par rapport à la mauvaise intention de
l’occident sur l’homme noir ; celui qui a vécu tant d’épreuves avec le mécréant rien que pour
racheter notre salut de ce bas monde et de la demeure éternelle. Tant que nous garderons la
vie avec nous, nous ne cesserons jamais de le remercier car nous en sommes incapables.

J’adresse mes remerciements les plus chaleureux à :


 Mon père et toute ma famille d’avoir financé mes études et d’avoir cru en moi ;
 Mon encadreur Dr. Samuel OUYA qui m’a accompagné tout au long du stage et
de la rédaction de ce présent mémoire ;
 M. Khassoum WONE mon maîtres de stage et DG d’INNOV4AFRICA pour les
conseils, les critiques, le suivi et l’ouverture au sein de la structure ;
 Le personnel d’INNOV4AFRICA en particulier mes parrains et marraines de
l’école supérieure polytechnique Oumy FALL et Prosper KIEMDE.
 Mes responsables pédagogiques pour la formation DIC à savoir Dr. Ibrahima
FALL et Dr. Mamadou Samba CAMARA ;
 Toutes les personnes qui de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce
document.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . III
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

AVANT-PROPOS

Fondée en mai 1964 sous l’appellation de l’Institut Polytechnique (IP), l’Ecole Supérieure
Polytechnique (ESP) est un établissement public à vocation régionale de l’Université Cheikh
Anta Diop de Dakar, régi par la Loi n° 94-78 du 24 novembre 1994.
L’ESP a pour vocation de former des techniciens supérieurs, des ingénieurs de conception,
des managers dans ces six (06) départements :
 Génie Chimique ;
 Génie Civil ;
 Génie Electrique ;
 Génie Informatique ;
 Génie Mécanique et
 Gestion.
Le Département Génie Informatique, grâce à la collaboration avec les entreprises sur place et
à l’étranger, forme des ingénieurs de qualité capables de s’adapter aussi bien dans les
entreprises que dans le domaine de la recherche.
Pour l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception (DIC) de l’Ecole Supérieure
Polytechnique de Dakar, les élèves-ingénieurs sont tenus d’effectuer un stage dans une
structure qui permettra aux étudiants :
De renforcer leur savoir et surtout d’acquérir un savoir–faire, tout en essayant de
mettre en pratique leurs connaissances dans un cadre professionnel qui leur est pour la
plupart inconnu ;
De travailler sur un Projet de Fin d’Etudes et de mener à bien l’élaboration de celui-ci
depuis l’étude préalable jusqu’à sa mise en œuvre.
C’est dans ce cadre, que nous avons effectué un stage de cinq (05) mois au sein de la société
INNOV4AFRICA pour la Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du
projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifiés.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . IV
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

Résumé

Ce document est un mémoire de fin de cycle pour l’obtention du Diplôme d’Ingénieur


de Conception (DIC) en Télécommunications et Réseaux. Il présente la réalisation d’un projet
intitulé « Conception et Réalisation un Framework e-gouvernement et du projet pilote
Intranet administratif/Fichier Unifiés » effectué dans le cadre d’un stage fin d’études au
sein de la société INNOV4AFRICA. L’entreprise INNOV4AFRICA est une entreprise
spécialisée dans les solutions informatiques ; son activité principale est d’implémenter les
innovations majeures dans le domaine des Technologies de l’Information et de la
Communication pour les Gouvernements, les Entreprises et les Citoyens du continent africain.

Durant le stage de 5 mois, nous avons mis en place une architecture de Framework
e-gouvernement mais aussi réaliser une plateforme intranet administratif qui est composée d’un
front-end développé en Angular 6 et d’un back-end développé en J2EE communiquant via un web
services de type REST. L’objectif principal de ce projet est de mettre en place d’une plateforme
sécurisée et mutualisée entre l’ensemble des départements ministériels et les structures centrales et
régionales assurant une collaboration étroite et efficace entre leurs différents services. Ce point
d’accès fédérateur devra intégrer des services de communication, faciliter l’accès aux
informations et fluidifier le pilotage des processus de l’administration.

Une bonne démarche adaptée à notre contexte associée à l’ensemble des bonnes
pratiques de l’ingénierie logicielle en matière de conception d’une application nous a permis
d’aboutir au résultat que nous présentons dans ce document..

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . V
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

Abstract

This document is a final dissertation of the Diploma of Design Engineer in


Telecommunications and Networks. This page is available in this document is available.
Administrative intranet / File Unified File Recorded was tackled as part of a final step of the
company INNOV4AFRICA. INNOV4AFRICA is a company specializing in IT solutions;
its main activity is the implementation of major innovations in the field of information and
communication technologies for governments, businesses and citizens of the African
continent.

During the 5-month internship, we have implemented an e-government framework


architecture but also create an administrative intranet platform which is composed of a front-
end developed in Angular 6 and a back-end developed in J2EE communicating via a REST
web services. The main objective of this project is to set up a secure and shared platform
between all the ministerial departments and the central and regional structures ensuring a
close and efficient collaboration between their different services. This unifying access point
will have to integrate communication services, facilitate access to information and streamline
the management of the administration processes.

A good approach adapted to our context associated with all the good practices of
software engineering in terms of design or application allowing us to announce in this
document.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . VI
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

Table des matières

Sigles et Abréviations .......................................................................................................... X


Table des illustrations........................................................................................................ XI
Introduction Generale ..........................................................................................................1
 Présentation générale ....................................................................................................3
1.1 Introduction ............................................................................................................3
1.2 Présentation de la structure d’accueil .......................................................................3
1.2.1 Présentation de la société INNOV4AFRICA : .....................................................3
1.2.2 Domaines d’activités ...........................................................................................3
1.3 Présentation du sujet : .............................................................................................4
1.3.1 Contexte du sujet .................................................................................................4
1.3.2 La problématique ................................................................................................5
1.3.3 Les objectifs ........................................................................................................5
1.4 Conclusion : .............................................................................................................6
 Etude de l’existant ........................................................................................................7
2.1 Introduction : ..........................................................................................................7
2.2 Présentation E-gouvernement : ................................................................................7
2.2.1 Fonctionnalités existantes : ......................................................................................7
2.2.1.1 Les acteurs principaux E-gouvernement ..............................................................7
2.2.1.2 Les modules existants ..........................................................................................8
2.3 Architecture et Technologies utilisées : ...................................................................9
2.3.1 Architecture Technique: ..........................................................................................9
2.3.2 Technologies utilisées: ............................................................................................9
2.4 Critique de l’existant : ........................................................................................... 10
2.5 Les évolutions souhaitées : .................................................................................... 11
2.6 Conclusion : .......................................................................................................... 11
 Analyse et Spécification des Besoins .......................................................................... 12
3.1 Introduction : ........................................................................................................12
3.2 Spécification des besoins du noyau E-gouvernement ............................................. 12
3.2.3 Présentation des cas d’utilisation et séquence des packages du noyau E-
gouvernement ............................................................................................................... 14
3.3 Spécifications des besoins du système Intranet Administratif ................................ 20
3.3.1 Le concept Intranet ............................................................................................ 21
3.3.2 Les spécifications fonctionnelles .......................................................................21
3.3.2.1 Les acteurs et rôles ........................................................................................ 21
3.3.2.2 Les fonctionnalités du système ......................................................................23
3.3.3 Présentation des diagrammes de cas d’utilisation des sous-systèmes .................. 26
3.3.3.1 Le sous-système « Gestion des communications » .........................................26
3.3.3.2 Le module Gestion Electronique des Documents ........................................... 30
3.3.3.3 Le module « Gestion de contenu et recherche » ............................................ 34
3.3.3.4 Le sous-système « Gestion processus de l’administration» ............................ 37
3.3.3.5 Le module « Gestion des automatisations des travaux collaboratifs »............. 39
3.3.3.6 Le module Gestion des utilisateurs ................................................................ 41
3.3.3.7 Le diagramme de classe du système............................................................... 42
3.3.4 Les besoins non fonctionnels du système ........................................................... 43
3.4 Conclusion : ........................................................................................................... 44
Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . VII
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

 Méthodologie de développement ................................................................................ 45


4.1 Introduction : ........................................................................................................45
4.2 Concept :............................................................................................................... 45
4.3 Les caractéristiques de notre projet :......................................................................46
4.4 Le choix de la méthodologie de développement : .................................................. 46
4.4.1 Présentation de la méthode Scrum .........................................................................47
4.4.1.1 Les rôles :.......................................................................................................... 47
4.4.1.2 Planification : .................................................................................................... 47
4.4.2 Présentation de la méthode eXtreme Programming (XP): ......................................49
4.4.3 Comment nous combinons Scrum avec XP : ......................................................... 50
4.4.4 La Programmation Binôme ................................................................................... 50
4.4.5 Le Développement Dirige par les Tests (DDT) ...................................................... 50
4.4.5.1 L’intégration continue): ..................................................................................... 50
4.4.6 La phase de Tests d’acception ............................................................................... 51
4.5 Présentation UML ................................................................................................. 51
4.5.1 Historique ............................................................................................................. 52
4.5.2 Les Diagrammes: ..................................................................................................53
4.6 Conclusion : .......................................................................................................... 54
 Conception de la solution ............................................................................................ 55
5.1 Introduction : .........................................................................................................55
5.2 Architecture Générale de la Solution ......................................................................55
5.3 Choix des outils et technologies ............................................................................. 56
5.3.1 La plateforme Java EE ...................................................................................... 57
5.3.1.1 Le langage Java ............................................................................................. 58
5.3.1.2 Outils et Technologies Java EE .....................................................................59
5.3.2 Presentation Hibernate, Framework de mapping objet-relationne....................... 60
5.3.3 JPA : Java Persistence API ................................................................................ 61
5.3.4 Framework Angular 6 ....................................................................................... 61
5.3.5 Framework RIA ZK .......................................................................................... 63
5.3.5.1 Architecture du RIA ZK ................................................................................ 64
5.4 Architecture technique de plateforme .....................................................................66
5.5 Conclusion : ........................................................................................................... 67
 Réalisation de la solution ............................................................................................ 68
6.1 Introduction ........................................................................................................... 68
6.2 L’environnement de développement .......................................................................68
6.2.1 Visual Studio Code ........................................................................................... 68
6.2.2 Visual Paradigm ................................................................................................ 69
6.2.3 Postman ............................................................................................................ 70
6.2.4 Eclipse JEE .......................................................................................................70
6.2.5 GitLab ............................................................................................................... 70
6.3 Présentation de la solution ...................................................................................... 72
6.3.1 Architecture 4 tiers ............................................................................................ 72
6.3.2 Présentation du back-office : ............................................................................. 73
6.4 Présentation du Front-end : .................................................................................... 75
6.4.1 Page Authentification de l’Intranet Administratif : ............................................ 75
6.4.2 Page Inscription de la plateforme :.....................................................................76
6.4.3 Menu générale de l’application : ........................................................................76
6.4.4 Annuaire de l’Administration : .......................................................................... 77
6.4.5 L’agenda des utilisateurs : ................................................................................. 77
6.4.6 Profile des utilisateurs : ..................................................................................... 79
6.4.7 Messagerie : ......................................................................................................79
Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . VIII
Mémoire de Fin de Cycle d’Ingénieur de Conception en Télécommunications et Réseaux

6.5 Conclusion : ........................................................................................................... 80

Conclusion .......................................................................................................................... 95
Bibliographie / « Wébographie » ...................................................................................... 96

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . IX
Sigles et abréviations

Les sigles et abréviations suivants sont utilisés dans ce présent mémoire et détaillés dans le
tableau suivant :
Sigle ou Abréviation Signification

API Application Programming Interface

DOM Document Object Model

EJB Enterprise JavaBeans

ESP Ecole Supérieure Polytechnique

GED Gestion Electronique Document

HTML HyperText Markup Language

HTTP HyperText Transfer Protocole

IDE Integrated Development Environment

J2EE Java 2 Entreprise Edition

JDBC Java DataBase Connectivity

JNDI Java Naming and Directory Interface

JSP JavaServer Pages

REST REpresentational State Transfer

RIA Rich Internet Application

SA Société Anonyme

SGBD Système de Gestion de Base de Données

TIC Technologies de l'Information et de la Communication

UCAD Université Cheikh Anta Diop

UML Unified Modeling Language

XML eXtensible Markup Language

XP eXtreme Programming

ZK Zero Kode

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . X
Table des illustrations

Liste des figures :


Figure 2-1: Fonctionnement de la méthode Scrum. ............................................................... 48
Figure 2-2: les bonnes pratiques de XP ................................................................................. 49
Figure 2-3: La phase de tests d’acceptation ........................................................................... 51
Figure 2-4: Historique d'UML .............................................................................................. 52
Figure 3-5: Framework E-gouvernement ................................................................................9
Figure 4-6: Les acteurs du système et fonctionnalités associées. ........................................... 13
Figure 4-7: Diagramme de package du noyau E-gouvernement ............................................. 14
Figure 4-8: Présentation des principales fonctionnalités du système ......................................15
Figure 4-9: Description graphique du cas « S'inscrire ». ........................................................ 17
Figure 4-10: Description graphique du cas « S'authentifier ». ................................................ 19
Figure 4-11: Diagramme de classe du noyau .........................................................................20
Figure 4-12: Les acteurs du système et fonctionnalités associées. .........................................23
Figure 4-13: Les différents modules de notre système. .......................................................... 24
Figure 4-14: Cas d'utilisation Gérer les messages ..................................................................27
Figure 4-15: Cas d'utilisation gérer les articles et les demandes service ................................. 27
Figure 4-16: Diagramme de séquence Publier un article........................................................ 29
Figure 4-17: Diagramme de cas d'utilisation «gérer les contacts et gérer les agendas» .......... 30
Figure 4-18: Diagramme de cas d'utilisation « GED ».......................................................... 30
Figure 4-19: Diagramme de séquence du cas d’utilisation « Créer un document »................. 32
Figure 4-20: Diagramme de séquence du cas d’utilisation « archiver un document » ............ 34
Figure 4-21: Diagramme de cas d'utilisation « Gestion de contenu et recherche » ................ 35
Figure 4-22: Description graphique du cas « Rechercher un article » .................................... 36
Figure 4-23: Diagramme de cas d'utilisation «Gestion processus de l’administration» .........37
Figure 4-24: Description graphique du cas « Créer un workflow » ........................................39
Figure 4-25: Diagramme de cas d'utilisation «Gestion automatisation des travaux
collaboratifs» ........................................................................................................................ 40
Figure 4-26: Description graphique du cas « Consulter les documents » ............................... 41
Figure 4-27: Présentation des fonctionnalités du module « Gestion des utilisateurs ». ........... 42
Figure 4-28: Diagramme de classe du système intranet ......................................................... 43
Figure 5-29: Principe de Fonctionnement de l'intranet .......................................................... 55
Figure 5-30: Architecture générale de L'intranet ...................................................................56
Figure 5-31: Architecture d'Angular ..................................................................................... 62
Figure 5-32: Architecture du Framework ZK ........................................................................64
Figure 5- 33: Architecture technique de la plateforme ........................................................... 66
Figure 6-34: Logo Visual Studio Code.................................................................................. 68
Figure 6-35 : Environnement de développement de Visual Studio Code ............................... 69
Figure 6-36: Logo Visual Paradigm ...................................................................................... 69
Figure 6-37: Logo Postman ..................................................................................................70
Figure 6-38: Logo Eclipse .................................................................................................... 70
Figure 6-39: Logo GitLab .....................................................................................................71
Figure 6-40: Les différentes couches de notre système .......................................................... 72
Figure 6-41: Page de connexion back-office .........................................................................73

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. XI
Figure 6-42: Page gestion des utilisateurs ............................................................................. 74
Figure 6-43: Page affichage des utilisateurs .......................................................................... 74
Figure 6-44: Page gestion des structures ............................................................................... 75
Figure 6-45: Page Authentification ....................................................................................... 75
Figure 6-46: Page D'inscription sur la plateforme ................................................................. 76
Figure 6-47: Menu de l'application ....................................................................................... 76
Figure 6-48: Annuaire de l'administration ............................................................................. 77
Figure 6-49: Agenda des utilisateurs ..................................................................................... 77
Figure 6-50: Ajouter un nouvel évènement ........................................................................... 78
Figure 6-51: L’évènement Ajouter ........................................................................................ 78
Figure 6-52: Profile Agent .................................................................................................... 79
Figure 6-53: Boite messagerie .............................................................................................. 79
Figure 6-54: Ecrire Un nouveau Message ............................................................................. 80

Liste de tableaux:
Tableau 4-1: Description textuelle du cas « S'inscrire ». ...................................................... 15
Tableau 4-2: Description textuelle du cas « S'authentifier». ................................................. 17
Tableau 4-3: Description textuelle du cas « Publier Article ». .............................................. 28
Tableau 4-4: Description textuelle du cas « créer un document ». ........................................31
Tableau 4-5: Description textuelle du cas « Archiver un document ». ...................................32
Tableau 4-6: Description textuelle du cas « Chercher un article ». .......................................35
Tableau 4-7: Description textuelle du cas « créer workflow ». .............................................. 38
Tableau 4-8: Description textuelle du cas « consulter des documents ». ............................... 40

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. XII
INTRODUCTION GENERALE

Aujourd’hui, la circulation de l’information dans une administration est devenue une


stratégie de communication interne. En effet, lorsqu’elle circule bien, l’information favorise la
communication et devient, de ce fait, facteur de cohésion, de motivation, de décision efficace
et de créativité.
La gouvernance électronique (e-gouvernement) est défini comme l’utilisation des
Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) par les agences
gouvernementales, avec les objectifs principaux suivants : améliorer la qualité des services
publiques, promouvoir l’interaction entre les administrations de l’état, les entreprises,
renforcer la participation des citoyens par l’accès à l’information et enfin réinventer les
processus administratifs pour atteindre la bonne gouvernance tant espérée.
Il a pour effet de : réduire la corruption, promouvoir la transparence et réduire les
coûts des services administratifs pour l’administration elle-même et pour les administrés.
Pour cette raison les Technologies de l’information et de la communication (TIC) ont
bouleversé les modes traditionnels de circulation de l’information. Les TIC apportent de
nouvelles formes de circulation de l’information, un partage plus facile, une diffusion plus
rapide, et une communication quasi-instantanné.
C’est dans ce cadre, que s’inscrit notre travail intitulé « Développement d'une
plateforme Intranet administratif/Fichier Unifié ». Tout au long de ce travail, l’accent sera mis
sur la démarche utilisée pour arriver à bout des objectifs qui nous ont été assignés. Dès lors,
nous avons structuré le document ainsi :
 Dans le premier chapitre, intitulé « PRESENTION GENERALE », nous présenterons
la structure d’accueil. Ensuite, nous aborderons notre cas d’étude en donnant le
contexte, la problématique, et les différents objectifs à atteindre.
 Dans le deuxième chapitre, « ETUDE DE L’EXISTANT », dans lequel nous étudions
en profondeur le système existant, et par la suite nous définissons les évolutions
souhaitées.
 Dans le quatrième chapitre, « ANALYSE ET SPECIFICATION DES BESOINS »,
nous présenterons tout d’abord les spécifications fonctionnelles décrivant toutes les
fonctionnalités du système E-gouvernement ensuite celui de l’intranet après avoir
défini les différents acteurs ainsi que leurs rôles. Ensuite nous analyserons le système

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 1
Mémoire de fin de cycle Introduction générale
Aladji Kane

et ses modules à l’aide des langages de modélisation pour ainsi détailler les
fonctionnalités.
 Dans le troisième chapitre, « METHODOLOGIE DE DEVELOPPEMENT », nous
présenterons les spécifiés du projet ainsi que les méthodes de développement et
langages de modélisation utilisés tout au long du projet pour l’atteinte de nos objectifs.
 Dans le cinquième chapitre, « CONCEPTION DE LA SOLUTION », nous
présenterons l’architecture et les différents constituants du système, les outils et
technologies utilisés et la conception détaillée.
 Enfin, dans le dernier chapitre, « REALISATION DE LA SOLUTION », nous
illustrerons les outils utilisés pour l’implémentation de la solution et les résultats que
nous avons obtenus.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. 2
Présentation générale
CHAPITRE 1
1.1 Introduction

Dans ce chapitre, nous allons présenter l’organisme d’accueil INNOV4AFRICA SA, la


structure au sein de laquelle nous avons effectué notre projet de fin d’études. Ensuite nous
allons présenter le sujet de notre projet pour mieux comprendre et délimiter ainsi les objectifs
que nous nous sommes fixés pour mener à bien ce projet.

1.2 Présentation de la structure d’accueil

1.2.1 Présentation de la société INNOV4AFRICA :


INNOV4AFRICA SA (Innovation For Africa) est une société anonyme au capital de
dix (10) millions de FCFA ayant son siège social à Dakar Sacré Cœur 3 – Villa N° 9405 –
Ancienne Piste X VDN.
INNOV4AFFRICA SA a pour objectif de participer au développement économique et
social de l’Afrique en impulsant l’innovation par les nouvelles technologies dans tous les
domaines économiques.
INNOV4AFFRICA SA est structuré sous forme de holdings avec des filiales
spécialisées et des représentants commerciales dans tous les pays représentatifs de l’Afrique
pour pouvoir s’attaquer au marché africain aussi bien francophone qu’anglophone.
Le Président directeur Général de INNOV4AFFRICA SA s’appelle M. Khassoum
WONE. Il est appuyé par un conseil d’administration de haut niveau regroupant des
personnalités indépendantes et réputés.

1.2.2 Domaines d’activités


L’activité principale d’INNOV4AFFRICA SA est d’implanter les innovations
majeures dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour les
gouvernements, les entreprises et les citoyens du continent africain.
Une de ces branches principales d’activités est le e-gouvernement (ou gouvernement
électronique) définie comme « l’utilisation des technologies de l’information et de la

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 3
Mémoire de fin de cycle Présentation générale
Aladji Kane Chapitre 1

communication pour les administrations publiques à rendre les services publics plus
accessibles à leurs usagers et à améliorer leur fonctionnement interne ».
Les domaines d’intervention d’INNOV4AFFRICA SA sont :
 E-gouvernement
 E-medecine
 E-education
 Incubator & Investisment Fund
 E-security
 E-payments sytems
 Mobile applications
 Telecoms
 E-commerce
 Media & Communication
 Software development
 Technology transfert
 Identification & Biometrie
 Business contributor
 etc.

1.3 Présentation du sujet :

1.3.1 Contexte du sujet


Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) engendrent un
potentiel énorme pour améliorer la vie des gens en général et des personnes dans les pays en
développement en particulier. L’utilisation des TIC peut stimuler le commerce, appuyer les
systèmes d’éducation et de santé et renforcer à tous les niveaux les gouvernements dans leur
processus de développement à l’échelle globale. Le gouvernement s'appuie de plus en plus sur
les TIC pour valoriser leur image et déployer leurs axes stratégiques de façon visible pour
toutes les activités gouvernementales. De nos jours, il est difficile d’imaginer nos vies sans
l’ordinateur parce qu’il est partout présent autour de nous, dans les voitures, les téléphones,
les avions, les banques, les écoles, etc.
L’application des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) pour
transformer et moderniser le fonctionnement de l’administration en vue d’améliorer son
efficacité et sa performance ainsi que la qualité des services rendus. L’utilisation des TIC vise

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. 4
Mémoire de fin de cycle Présentation générale
Aladji Kane Chapitre 1

à améliorer le processus de traitement de l’information effectué par l’Administration et la


mise en ligne de ses services au profit de l’entreprise et du citoyen et de réduire les coûts
supportés par le contribuable, d’améliorer la qualité du service rendu et de diminuer les délais
de traitement.

1.3.2 La problématique
Les intranets sont aujourd'hui adoptés par un nombre croissant d'organisations. Ils ont
un effet positif sur la communication et la gestion de l'information par l'amélioration de
l'échange de l'information, la simplification et la rapidité dans la création des documents,
l'amélioration du stockage des documents et la facilité de leur consultation. Ils ont aussi un
impact sur l'organisation par le développement du travail de groupe, la réduction des niveaux
hiérarchiques et la simplification des méthodes de travail.
Cependant, la mise en place d'un Intranet qui devra permettre d'améliorer la
communication informatique entre les usagers de cet outil informatique. Les agents de
l’administration devront pouvoir alors utiliser les outils de productivité de groupe pour
communiquer en interne, accéder à des banques de données spécifiques stockées à leur
intention, maintenir des postes de travail et applications distants à partir de leur poste, accéder
à l'Internet de façon plus large et plus rationnelle. Cet Intranet a pour objectifs, entre autres,
de répondre aux besoins fréquents exprimés par les agents de l’administration, à savoir des
besoins de :
 Communication entre agents par l'usage de la messagerie électronique ;
 Consultation de documents administratifs nécessaires aux activités professionnelles
quotidiennes (décisions, arrêtés, pages web du Ministère, ...) ;
 Échanges de documents de types variés ;
 Traitements sur machines distantes ;
 Services en ligne à faible niveau d’interaction ;
 Services en ligne non automatisés de bout en bout ;
 Besoin de collaboration plus efficace ;
 Besoin de disponibilité et de partage de l’information.

1.3.3 Les objectifs


C’est dans l’optique d’apporter une solution à ce problème et ainsi apporter un
complément important au système existant que nous nous proposons de concevoir et réaliser

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. 5
Mémoire de fin de cycle Présentation générale
Aladji Kane Chapitre 1

d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. La


solution devra permettre aux administrations de :
• Améliorer l'efficacité des processus métier et la productivité des fonctionnaires,
• Mettre à niveau les capacités de collaboration et de stockage des informations qui sont
basées sur des partages de ressources;
• S’aligner aux orientations stratégiques du gouvernement et répondre aux principaux
besoins des utilisateurs, des administrateurs techniques et de leurs organisations en
apportant des améliorations dans quatre domaines clés :
• Productivité des individus et des équipes
• Amélioration des services et des processus métier
• Amélioration des relations avec les collaborateurs
• Amélioration de l'efficacité opérationnelle

1.4 Conclusion :
Ce chapitre introductif nous a permis de détailler le cadre général du projet, et cela en
présentant la structure d’accueil, la problématique de notre sujet ainsi que les objectifs visés.
Les objectifs étant à présent clairement exposés, il convient de choisir une
méthodologie de travail appropriée. Dans le prochain chapitre, nous effectuons une étude des
méthodologies existantes afin d’en adopter une.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié. 6
CHAPITRE 3
Etude de l’existant

2.1 Introduction :
L’étude de l’existant est une étape clé dans la réalisation de n’importe quelle
application informatique, quel que soit le domaine concerné. Dans ce chapitre, nous faisons
une étude approfondie de l’application existante. Plus précisément, nous ressortons ses
différentes fonctionnalités existantes, son architecture et les technologies utilisées. Il s’en
suivra la définition des évolutions souhaitées.

2.2 Présentation E-gouvernement :


Les services publics et leur efficacité ont un effet important sur la vie économique et
sociale à l’échelle du pays. Ainsi, il est de plus en plus important d’offrir ces services de
façon intégrée, transparente, sécurisée, continue et efficace, afin d’accompagner la
transformation de la société sénégalaise en société de l’information, grâce aux technologies de
l’information et conformément aux besoins et attentes des citoyens et des entreprises.
La vision E-gouvernement vise à mettre le citoyen et l'entreprise au sein des
préoccupations du gouvernement, à permettre l'accès de tous les citoyens à l'information, à
répondre aux besoins de performance de l'Etat et aux besoins d'informations décisionnelles
des dirigeants.
L'ADIE se veut être un pôle de référence des TIC qui contribue de façon significative
au développement économique et social du Sénégal, par la modernisation de l'Etat et la
rationalisation de ses dépenses, à travers un système d’information cohérent et évolutif [W1].

2.2.1 Fonctionnalités existantes :

2.2.1.1 Les acteurs principaux E-gouvernement


L’ADIE a pour mission principale de moderniser l’Administration sénégalaise et ses
démembrements à travers la mise en place d’une infrastructure réseau, la dématérialisation
des procédures administratives, la gestion des systèmes d’information, la conception
d’applications métiers ainsi qu’un accès à l’outil informatique à tous les niveaux.
Les principaux acteurs auxquels est destinée l’application E-gouvernement [W1]:

7
Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié.
Mémoire de fin de cycle Etude de l’existant
Aladji Kane Chapitre 3

Ministres
Secrétaires d’Etat
Chefs de cabinets
Chargés de mission
Attachés de presse
Directeurs Généraux
Directeurs
Responsables Travail Gouvernemental
Responsables des Bureaux opérationnels
Responsables des Bureaux des relations avec le citoyen.

2.2.1.2 Les modules existants


En 2006, le portail www.servicepublic.gouv.sn, est mis en place pour permettre aux
usagers (entreprises et citoyens), d’accéder sans entrave à une information administrative de
qualité et de mieux connaître ses droits et obligations. Depuis 2014, ce portail a intégré des
espaces « télé-procédures » et « e-citoyen » permettant de créer un vrai dialogue entre
l’administration et ses administrés [W1]. Il contient les modules suivants :
 Gestion des utilisateurs :
Dans ce bloc fonctionnel, les fonctionnalités implémentées sont la gestion des
sessions, l’ajout, la suppression et la modification d’un utilisateur.
 Gestion des Télé-Demandes :
Ce module permet d’Autorisation de Construire devenue depuis Télédemande d'Actes
administratifs (TeleDAc) qui vise à faciliter les conditions d’obtention du permis de
construire à travers la dématérialisation complète de la procédure est opérationnelle depuis
mars 2014.
Dans la même veine, la dématérialisation de la procédure « d’obtention du certificat de
conformité » et de la procédure « d’obtention du certificat d’urbanisme » est effective depuis
Mars 2017.
 Gestion des demandes d’emploi :
La demande d’emploi en ligne dans la fonction publique qui permet à chaque citoyen
d’avoir la possibilité de proposer ses services à l’administration à travers
www.fonctionpublique .gouv.sn/emploi à distance et la possibilité de le suivre.
 Gestion des inscriptions des nouveaux bacheliers

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 8
Mémoire de fin de cycle Etude de l’existant
Aladji Kane Chapitre 3

L’inscription des bacheliers dans les universités avec la plateforme Campusen qui permet
aux candidats du baccalauréat sénégalais de demander une orientation dans les formations
proposées par les différentes universités du Sénégal [W1].

2.3 Architecture et Technologies utilisées :

2.3.1 Architecture Technique:


La norme relative E-gouvernement décrit le fonctionnement des gouvernements, le
partage d'informations et la fourniture de services aux parties prenantes externes et internes
[W2].

Figure 3-1: Framework E-gouvernement

2.3.2 Technologies utilisées:

MySQL : MySQL est un système de gestion de bases de données relationnelles


(SGBDR). Il fait partie des logiciels de gestion de base de données les plus
utilisés au monde. Il permet de stocker les données.

SQL : Le SQL (Structured Query Language) est un langage permettant de


communiquer avec une base de données. Ce langage informatique est

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 9
Mémoire de fin de cycle Etude de l’existant
Aladji Kane Chapitre 3

notamment très utilisé par les développeurs web pour communiquer avec les
données d’un site web.

Bonita Open : Bonita Open Solution est une solution de Business Process
Management open source. La solution permet de modéliser graphiquement les
processus de l'entreprise selon le standard BPMN et de connecter ses processus
aux composants du système d'information.
PHP : PHP est un langage de programmation libre, principalement utilisé pour
produire pages Web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant
également fonctionner comme n’importe quel langage interprété de façon
locale. L’utilité du PHP dans le projet c’est développé des services pour
l’interconnexion entre le l’application androïde et la base de donné centrale.

2.4 Critique de l’existant :


Ce système présente un certain nombre d’insuffisances qu’on va essayer d’énumérer
ultérieurement. Les principales insuffisances et limites du système existant se présentent
comme suit :
 Manque de communication et de collaboration entre les différents agents de
l’organisme.
 La relation entre les employés et la direction des supérieures est très réduite.
 Perte de temps suite au va et vient entre les services.
 Utilisation abusive de papiers dans les tâches administratives.
 Besoin incessant d’accès à Internet afin de pouvoir communiquer et partager
des idées via les réseaux sociaux.
 La circulation de nouveautés au sein de l’administration se fait d’une manière
traditionnelle ce qui engendre un mauvais partage des informations entre les
employés.
 Les notes de service ne parviennent pas forcément à toutes les structures
concernées ce qui engendre certaines failles quant à l’application de ces notes.
 Le fait d’utiliser Outlook comme messagerie interne risque d’ouvrir le réseau
intranet à tous les dangers de l’internet (virus, piraterie etc. …).

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 10
Mémoire de fin de cycle Etude de l’existant
Aladji Kane Chapitre 3

 L’utilisation des réseaux sociaux comme FACEBOOK à des fins de


communication à caractère administratif ou professionnel peut encourir la
caisse a un vrai danger.

2.5 Les évolutions souhaitées :


Afin de pallier aux défaillances observées, on se propose d’informatiser le processus
de communication interne au sein des administrations. Ce qui se traduit par le développement
d’un Intranet Administratif une fois mis en place et exploité par tous les personnels de l’état
va permettre une communication interne assez fluide et efficace.
La création d'un portail Intranet administratif permet au personnel l’accès à
l'information en temps opportun et également une mise à jour régulière et efficace. Un Portail
peut servir à fournir tout genre d’informations utiles au sein de l’organisme. Partant du
principe qu’une mauvaise circulation de l’information dans une administration peut nuire
excessivement à l’image de cette administration.

2.6 Conclusion :
Ce chapitre nous a permis de décrire le système existant, de présenter les technologies
utilisées et les évolutions souhaitées. Dans ce qui suit, nous entamons la phase de cadrage de
notre projet qui correspond à la spécification fonctionnelle et détaillée des besoins. Ceci va
permettre d’identifier les différentes fonctionnalités de l’application.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 11
CHAPITRE 4
Analyse et Spécification des Besoins

3.1 Introduction :
Dans ce chapitre nous allons aborder l’analyse et la spécification des besoins. Dans un
premier temps, nous allons décrire les spécifications fonctionnelles du noyau E-gouvernement
ensuite les spécifications fonctionnelles du système intranet administratif après avoir
préalablement défini les différents acteurs et leurs rôles. Ensuite nous allons faire l’analyse
des besoins en vue de détailler les fonctionnalités et enfin pour finir, spécifier les besoins non
fonctionnels.

3.2 Spécification des besoins du noyau E-gouvernement


Les spécifications fonctionnelles décrivent d’une part les processus métier dans
lesquels notre système devra intervenir, les tâches assurées par le système, les interactions
avec les différents intervenants, les utilisateurs. D’autre part, elles définissent les règles et
interactions entre les différents composants. Le schéma de la page suivante montre les acteurs
du système et fonctionnalités associées. Dans la suite, nous allons en premier lieu définir les
acteurs du système avec les rôles respectifs pour finir avec la description des différentes
fonctionnalités du système.
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-2: Les acteurs du système et fonctionnalités associées.


Pour la construction du noyau E-gouvernement on s’était base sur trois objets : la gestion des
structures, la gestion des entreprises et la gestion des citoyens.
3.2.1 Les acteurs et rôles du noyau E-gouvernement.
Un acteur représente un rôle joué par une entité externe (utilisateur humain, dispositif
matériel ou autre système) qui interagit directement avec le système étudié. Un acteur peut
consulter et/ou modifier directement l’état du système, en émettant et/ou en recevant des
messages susceptibles d’être porteurs de données. Les principaux acteurs de notre système
sont l’administrateur, le citoyen et l’utilisateur.
3.2.2 Les fonctionnalités du noyau E-gouvernement
Les fonctionnalités du système sont regroupées en modules à savoir :
 La gestion des structures :
Ce module permet d’assurer la gestion (ajout, modification, activation et suppression) des
structures. Il permet à l’administrateur ou l’utilisateur du noyau d’obtenir la liste de
l’ensemble des structures ainsi que des informations supplémentaires
 La gestion des entreprises :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 13
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Ce module permet d’assurer la gestion (ajout, modification et suppression) des entreprises. Il


permet à l’administrateur ou l’utilisateur du noyau d’obtenir la liste de l’ensemble des
entreprises ainsi que des informations supplémentaires.
 La gestion des citoyens :
Ce module permet d’assurer la gestion (ajout, modification, activation, désactivation et
suppression) des utilisateurs. Il permet à l’administrateur d’obtenir la liste de l’ensemble des
utilisateurs ainsi que des informations supplémentaires. Un utilisateur représente aussi le
citoyen qui veut accéder dans le système.

Après l’identification des acteurs et la définition du périmètre fonctionnel du futur système.


Pour cela, un découpage du système en trois parties ou packages a été fait:

Figure 4-3: Diagramme de package du noyau E-gouvernement

3.2.3 Présentation des cas d’utilisation et séquence des packages du noyau


E-gouvernement
La Figure suivante représente les modules du système précédemment identifiés en plus
des fonctionnalités d’inscription et d’authentification. L’accès aux fonctionnalités nécessite
une authentification préalable. L’administrateur hérite de l'ensemble des fonctionnalités
auxquelles le citoyen a accès.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 14
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-4: Présentation des principales fonctionnalités du système


Nous allons dans la suite faire une description plus détaillée des fonctionnalités d’inscription
et d’authentification.
Le Tableau 4-1 fait une description textuelle de la fonctionnalité d’inscription sur
l’application.
Tableau 4-1: Description textuelle du cas « S'inscrire ».

Titre S’inscrire

Description Il permet de s’enregistrer sur la plateforme pour obtenir un compte.

Principal Secondaire
Acteurs
Citoyen

Préconditions Agent Ministère doit avoir accès à la page d’inscription.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 15
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

1. Le citoyen lance une demande d’inscription.

Scénario nominal 2. Le système lui demande les informations d’inscription (prénom,


nom, email, mot de passe).

3. Le citoyen fournit les informations demandées.

4. Le système vérifie les données renseignées, les enregistre si

elles sont correctes.

5. Le système envoie une demande de confirmation.

6. Le système lui présente la page d’authentification.

A.3. Si les données ne sont pas valides.

Scénario alternatif a. Le système envoie une notification d’erreur le citoyen.

b. Le scénario reprend à l’étape 2.

Post conditions Un nouvel utilisateur est enregistré sur la plateforme.

Cette Figure montre la séquence d’actions correspondante à cette fonctionnalité.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 16
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-5: Description graphique du cas « S'inscrire ».


Le Tableau 4-2 fait une description textuelle de la fonctionnalité d’authentification.

Tableau 4-2: Description textuelle du cas « S'authentifier».

Titre S’authentifier
Ce cas permet d’authentifier l’utilisateur et lui permettre d’accéder à
Description l’application.
Principal Secondaire
Acteurs Citoyen

Préconditions Le Citoyen doit être enregistré sur l’application et avoir accès à


l’application.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 17
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

1. Le Citoyen fait une demande d’authentification.


2. Le système vérifie si l’Agent Ministère n’est pas déjà
authentifié.
Scénario nominal 3. Le système demande le citoyen ses informations
d’identification.
4. Le citoyen renseigne ses informations d’identification.
5. Le système vérifie les informations fournies.
6. Le système redirige le citoyen vers l’espace souhaité.
A.2. Le citoyen est déjà authentifié.
a. Le système redirige l’utilisateur vers l’espace souhaité.
Scénario alternatif A.5. Les informations d’identification ne sont pas valides.
a. Le système envoie une notification d’erreur le citoyen.
b. Le scénario reprend à l’étape 4.
Post conditions Une nouvelle session est créée pour le citoyen.

Cette Figure montre la séquence d’actions correspondante à cette fonctionnalité.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 18
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-6: Description graphique du cas « S'authentifier ».

La Figure suivante montre les entités du noyau E-gouvernement qui sont en relation
sous la forme d’un diagramme de classe. Le diagramme montre les entités et les relations
décrites ci-après.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 19
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-7: Diagramme de classe du noyau


Le Framework E-gouvernement est un grand projet reparti en trois projets de pilote :
Le pilote intranet Administratif,
Le pilote Registre National,
Et le pilote Workflow de l’état/ Télé-procédures.
Dans la suite nous allons faire l’étude du projet intranet administratifs pour mettre place une
plateforme intranet administratif entre l’ensemble des départements ministériels et les
structures centrales et régionales.

3.3 Spécifications des besoins du système Intranet Administratif


Cette phase consiste à comprendre le contexte du système Intranet. En effet, les
spécifications représentent l’ensemble des exigences fixées par le client. Nous présentons
dans ce qui suit tous les besoins fonctionnels classés par acteurs. Ils sont suivis par les besoins
non fonctionnels communs à tous ces acteurs.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 20
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

3.3.1 Le concept Intranet


« Un intranet est un réseau informatique utilisé à l’intérieur d’une entreprise ou de
toute autre entité organisationnelle utilisant les mêmes technologies qu’internet : logiciels,
navigation, serveurs web et moteurs ». Il permet de relier tous les employés dans le but de
faciliter leur communication, leur collaboration et la gestion de leur travail. C’est donc
l’équivalent d’un site web « privé » avec toutes les fonctionnalités de l’internet, mais surtout
avec des applicatifs de gestion spécifiques aux besoins de chaque organisme. Il s’agit d’un
moyen simple de partager et de valider les informations à l’intérieur d’une structure. Cela est
d’autant plus important que le personnel est assez éparpillé géographiquement sur tout le
territoire. Facile à mettre en œuvre de façon décentralisée, l’intranet offre l’avantage d’une
interface identique quel que soit le poste de travail auquel l’utilisateur est connecté.

3.3.2 Les spécifications fonctionnelles


Les spécifications fonctionnelles décrivent les processus métiers dans lesquels notre
système devra intervenir, les tâches prises en charge par le système, les interactions entre les
différents intervenants, les interactions entre les différents composants. La Figure 4-12 montre
les acteurs et les fonctionnalités du système regroupées en modules.
Dans la suite, nous allons en premier temps définir les acteurs du système avec leurs rôles
respectifs pour finir avec la description des différentes fonctionnalités du système.

3.3.2.1 Les acteurs et rôles


C’est l’étape qui consiste à faire un recensement sur les différents acteurs qui vont
interagir avec le système. Un acteur représente un rôle joué par une entité externe (utilisateur
humain, dispositif matériel ou autre système) qui interagit directement avec le système étudié.
Un acteur peut consulter et/ou modifier directement l’état du système, en émettant et/ou en
recevant des messages susceptibles d’être porteurs de données. Chaque agent de
l’administration est un acteur interagissant avec l’Intranet ce qui lui attribue certains rôles
spécifiques au poste occupé.
Définissons au préalable certains termes qui seront importants pour la suite :
 Acteur : Constitue une entité physique capable d’interagir avec le système. Notons
juste que cette entité peut être humaine ou matérielle ;

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 21
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

 Système : C’est l’entité à concevoir, dans notre cas il s’agit de l’application en


elle-même.
Les différents acteurs du métier qui sont impliqués dans notre système sont les suivants :
 Administrateur : Représente les développeurs et les techniciens responsables de
gestion de l’Intranet. L’administrateur peut :
o Donner le droit à l’utilisateur de gérer les services.
o Gérer les utilisateurs et les groupes.
o Gérer les accès à l’Intranet.
o Auditer le système.
 Chef Hiérarchique : Représente Ministres, les chefs de centres, chefs de cabinets,
secrétaires d’état, les directeurs, etc. Cet acteur :
o Gère les services de la direction.
 Utilisateur Ordinaire : Représente tous les agents du ministère, y compris les
administrateurs et les chefs Hiérarchiques, qui peuvent :
o Gérer la messagerie interne
o Consulter annuaire de l’état
o Echanger de documents entre les responsables de travail gouvernemental
o Consulter les articles
o Demander un service aux autres agents, Amicale, direction...etc.
o Recevoir les notifications et les informations sur l’état des demandes.
o Recevoir les demandes des citoyens
o Traiter les réclamations du citoyen
o Diffuser les actualités administratives
Les autres acteurs peuvent aussi être considérés comme des utilisateurs.
 Responsable de Service : Représente les agents attachés de la presse des directions
qui peuvent :
o Gérer les Articles.
o Gérer les demandes de service
o Passer les informations

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 22
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-8: Les acteurs du système et fonctionnalités associées.

3.3.2.2 Les fonctionnalités du système


Les fonctionnalités du système sont organisées en six (6) modules ou sous-systèmes
présentés sur la Figure suivante à l’aide d’un diagramme de packages. Sur cette figure, chaque
package représente le module du même nom. Les liens entre packages représentent des
relations entre les modules correspondants.
Dans la suite nous décrivons chaque module de façon plus détaillée de même que les
liens qui existent entre eux.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 23
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-9: Les différents modules de notre système.

La Gestion des communications :


En matière de communication, les besoins se sont également précisés :
 Messagerie électronique fluide et sécurisée ;
 Agenda, contacts et tâches personnels ;
 Agenda et tâches partagés ;
 Notifications par e-mail ;
 Demande de service.
La Gestion Électronique des documents(GED) : La gestion électronique des
documents nous permet de faire un procédé informatisé visant à organiser et gérer des
informations et des documents électroniques au sein des ministères.
 Publication de documents ;
 Certification électronique de documents ;
 Échange de documents ;
 Archivage électronique légal.
La Gestion automatisation des travaux collaboratifs : Ce module permet aux
utilisateurs de l’application d’effectuer des travaux collaboratifs. Comme par
exemple :
 Production collaborative de documents ;

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 24
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

o Définition de l’espace de travail et organisation des contributeurs ;


o Contribution à la création du contenu ;
o Gestion des autorisations (lecture, écriture) ;
o Publication ;
 Partage de calendriers
La Gestion de contenu et recherche : permet aux agents de l’administration
d’effectuer des recherches biens structures et de classer les documents administratifs.
Comme indique dans suite :
 Recherche :
o Classification par pertinence ;
o Recherche des personnes ;
o Recherche dans les applications métiers.
 La recherche contextuelle dans tout type de fichier ;
 La recherche structurée ;
 La recherche non structurée.
La Gestion processus de l’administration : De façon pratique, le module gestion des
processus de l’administration sert à décrire le circuit des traitements d’un ou de
plusieurs documents, les tâches à répartir entre les différents utilisateurs qui
interviennent dans un processus, les délais, les contrôles et modes de validation, et à
fournir à chacun d’eux les informations nécessaires à l'exécution de sa tâche.
 Ensemble de Workflows.
 Disponibilité des formulaires administratifs
La gestion des utilisateurs: Ce module permet d’assurer la gestion (ajouter,
modification, activation, désactivation et suppression) des utilisateurs. Il donnera à
l’administrateur la liste de ses utilisateurs ainsi qu’une visibilité sur leurs activés.

L’analyse nous a permis d’exprimer ce que le système doit faire (structure et


dynamiques). Nous présentons ici quelques résultats de cette analyse en utilisant des
diagrammes UML et des descriptions associées.
Dans un premier temps, nous allons présenter les fonctionnalités de l’application à l’aide de
diagramme de cas d’utilisation UML, ensuite nous allons procéder à la description de certains
cas d’utilisations qui représente des fonctionnalités importantes. Cette description se fera

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 25
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

textuellement puis à l’aide d’un diagramme de séquence UML. Nous finirons par une
présentation des entités métiers et les relations qui existent entre elles à l’aide d’un
diagramme de classe d’analyse. Pour une meilleure organisation, nous allons commencer par
faire une présentation de chaque module en détails.

3.3.3 Présentation des diagrammes de cas d’utilisation des sous-systèmes


Nous présentons l’ensemble des modules du système précédemment identifiés en plus
une fonctionnalité d’authentification. L’accès aux fonctionnalités nécessite une
authentification préalable.

3.3.3.1 Le sous-système « Gestion des communications »


Les différents services proposés dans ce module « Gestion des communications », seront
indépendants les uns des autres et pourront selon la propriété de composition s’échanger
d’informations pour la réalisation de nouveaux services.
De ce fait, nous allons pour chaque service définir ses fonctionnalités et faire une
modélisation à travers les diagrammes de cas d’utilisation (qui représentent les fonctionnalités
principales du service à un niveau d’abstraction donné et les principaux bénéficiaires) et au
besoin les diagrammes de séquences qui mettent en exergue les séquencements des opérations
et les relations éventuelles entre les services.
La fonctionnalité « gérer les articles et les demandes service» inclut les opérations
suivantes à savoir :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 26
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-10: Cas d'utilisation Gérer les messages


 Commentaire :
Toutes les opérations observées dans ce module sont effectuées avec une authentification.
La fonctionnalité « gérer les articles et les demandes service» inclut les opérations
suivantes à savoir :

Figure 4-11: Cas d'utilisation gérer les articles et les demandes service

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 27
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Nous allons dans la suite faire une description plus détaillée des fonctionnalités Publier article
et envoyer un message.
Ce Tableau fait une description textuelle de la fonctionnalité Publier un article sur
l’application.
Tableau 4-3: Description textuelle du cas « Publier Article ».

Titre Publier un article

Description Ce cas d’utilisation permet d’ajouter un article dans le système.

Principal Secondaire
Acteurs
Responsable des services

Préconditions responsable des services doit s’authentifier

1. L’utilisateur clique sur l’onglet gérer des articles.


2. Le système affiche le contenu de l’onglet.
3. L’utilisateur clique sur ajouter un article.
Scénario nominal 4. Le système affiche la liste des articles pouvant être crées.
5. L’utilisateur sélectionne le type d’article.
6. Le système affiche le formulaire de création du type d’article
sélectionné.
7. L’utilisateur remplie les champs disponibles et clique sur «
ajouter un article »
8. Le système vérifie les champs remplis et confirme la création de
l’article.
9. Le système affiche l’article.
A.7. Si Le responsable des services clique sur « ajouter un article »
sans remplir tous les champs requis.
Scénario alternatif a. Le système envoie une notification d’erreur.
b. le scénario reprend à partir du point 7.

Post conditions Ce cas se termine lorsque le système affiche l’article.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 28
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Figure 4-12: Diagramme de séquence Publier un article

La fonctionnalité «gérer les contacts et gérer les agendas» inclut les opérations
suivantes à savoir :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 29
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-13: Diagramme de cas d'utilisation «gérer les contacts et gérer les agendas»

3.3.3.2 Le module Gestion Electronique des Documents


L’ensemble des fonctionnalités du sous-système « GED » sont représentées dans le
diagramme suivant :

Figure 4-14: Diagramme de cas d'utilisation « GED »

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 30
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Dans la partie qui suit, nous allons décrire la fonctionnalité « Créer un document ».
La description textuelle de ce cas est faite dans ce Tableau :
Tableau 4-4: Description textuelle du cas « créer un document ».

Titre Créer un document

Description Ce cas d’utilisation permet de créer un document

Principal Secondaire
Acteurs
Agent Ministère

Préconditions l’utilisateur doit s’authentifier

1. L’utilisateur clique sur l’onglet gérer des documents.


2. Le système affiche le contenu de l’onglet.
3. L’utilisateur clique sur créer un document.
Scénario nominal 4. Le système affiche la liste des documents pouvant être crées.
5. L’utilisateur sélectionne le type de document.
6. Le système affiche le formulaire de création du type de document
sélectionné.
7. L’utilisateur remplie les champs disponibles et clique sur « créer
le document »
8. Le système vérifie les champs remplis et confirme la création du
document.
9. Le système affiche le document

A.7. L’agent Ministère clique sur « créer le document » sans remplir


Scénario alternatif tous les champs requis.
a. Le système envoie une notification d’erreur
b. le scénario reprend à partir du point (7) du scénario nominal
Post conditions Ce cas se termine lorsque le système affiche le document.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 31
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Figure 4-15: Diagramme de séquence du cas d’utilisation « Créer un document »


Dans la partie qui suit, nous allons décrire la fonctionnalité « Archiver un document ».
La description textuelle de ce cas est faite dans ce Tableau :
Tableau 4-5: Description textuelle du cas « Archiver un document ».

Titre Archiver un document

Description Ce cas d’utilisation permet d’archiver un document


Principal Secondaire
Acteurs Chef Hiérarchique

Préconditions Tous les participants du document doivent avoir validé le document.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 32
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

1. Le système notification à envoie une notification à l’utilisateur


comme quoi le document a été validé.
2. L’utilisateur clique sur la notification.
Scénario nominal 3. Le système affiche le document et un bouton archiver.
4. L’utilisateur clique sur archiver
5. Le système affiche la liste des sections ou archiver le document.
6. L’utilisateur choisit une section pour archiver le document et
clique sur « valider ».
7. Le système archive le document et affiche une confirmation

A.5. L’utilisateur ne choisit pas une section pour archiver le


Scénario alternatif document et clique sur « valider ».
a. Le système envoie une notification d’erreur
b. le scénario reprend à partir du point (5) du scénario nominal.
Post conditions Ce cas se termine lorsque le système affiche confirmation de
l’archivage.

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 33
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-16: Diagramme de séquence du cas d’utilisation « archiver un document »

3.3.3.3 Le module « Gestion de contenu et recherche »


L’ensemble des fonctionnalités du sous-système «Gestion de contenu et recherche» sont
représentées dans le diagramme suivant :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 34
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-17: Diagramme de cas d'utilisation « Gestion de contenu et recherche »

Dans la partie qui suit, nous allons décrire la fonctionnalité « Rechercher un article ».
La description textuelle de ce cas est faite dans ce Tableau :

Tableau 4-6: Description textuelle du cas « Chercher un article ».

Titre Chercher un Article


Ce cas permet à l’agent Ministère de rechercher un article, le
Description recherche se fait soit par année, par titre d’article.
Principal Secondaire
Acteurs Agent Ministère
L’agent Ministère doit être connecté.
Préconditions L’agent Ministère doit sélectionner rechercher un article.
L’agent Ministère doit être souscrit à une offre valable.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 35
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

1. L’agent Ministère clique sur rechercher un article


2. Le système lui propose un formulaire de recherche.
3. L’agent fait un choix selon les critères de rechercher.
Scénario nominal 4. Le système effectue une recherche d’article selon le choix fait.
5. Le système affiche le résultat de la recherche.

A.3. L’utilisateur ne choisit pas le critère de recherche pour archiver


Scénario alternatif le document et clique sur « valider ».
a. Le système envoie une notification d’erreur
b. le scénario reprend à partir du point (3) du scénario nominal.
Post conditions Ce cas se termine lorsque le système affiche le résultat recherché.

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Figure 4-18: Description graphique du cas « Rechercher un article »

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 36
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

3.3.3.4 Le sous-système « Gestion processus de l’administration»


L’ensemble des fonctionnalités du sous-système «Gestion processus de l’administration» sont
représentées dans le diagramme suivant :

Figure 4-19: Diagramme de cas d'utilisation «Gestion processus de l’administration»

Dans la partie qui suit, nous allons décrire la fonctionnalité « Créer un workflow ».
La description textuelle de ce cas est faite dans ce Tableau :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 37
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Tableau 4-7: Description textuelle du cas « créer workflow ».

Titre Créer un workflow


Ce cas permet à l’agent Ministère de pouvoir ajouter plusieurs
Description documents et de les envoyer à d’autres utilisateurs pour qu’ils les
signent ou les valident. Tout de même certains utilisateurs peuvent
juste être mis en copie. Il peut aussi au besoin définir un ordre de
réception du workflow.
Principal Secondaire
Acteurs Agent Ministère
L’agent Ministère doit être connecté.
Préconditions L’agent Ministère doit sélectionner un document.
L’agent Ministère doit souscrire à une offre valable.
1. L’agent Ministère ajoute un ou plusieurs documents et saisit les
coordonnées des personnes qui doivent participer au workflow
et envoie la demande de création de workflow.
Scénario nominal 2. Le système vérifie si les coordonnées figurent dans la base.
3. Le système crée le workflow.
4. Le système envoie une notification à l’agent Ministère.
A.2.a Les cordonnées ne figurent pas dans la base
a. Le système crée de nouveaux utilisateurs avec ces
Scénario alternatif coordonnées.
b. Le système leurs envoie une invitation.
c. Le système envoie une notification à l’agent Ministère
d. Le scénario continue à l’étape 3.
A.2.b Les coordonnées ne sont pas valides.
a. le système envoie une notification d’erreur à l’agent
Ministère.
Post conditions Un nouveau workflow est créé dans l’application.

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 38
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-20: Description graphique du cas « Créer un workflow »

3.3.3.5 Le module « Gestion des automatisations des travaux


collaboratifs »
L’ensemble des fonctionnalités du sous-système «Gestion des automatisations des travaux
collaboratifs» sont représentées dans le diagramme suivant :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 39
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-21: Diagramme de cas d'utilisation «Gestion automatisation des travaux


collaboratifs»
Dans la partie qui suit, nous allons décrire la fonctionnalité « Consulter des documents ».
La description textuelle de ce cas est faite dans ce Tableau :
Tableau 4-8: Description textuelle du cas « consulter des documents ».

Titre Consulter des documents


Description Ce cas permet l’agent Ministère de consulter la liste des documents

Principal Secondaire
Acteurs Agent Ministère

Préconditions L’agent Ministère doit être connecté.

1. l'agent Ministère demande l’affichage de la liste des documents


2. le système affiche la liste des documents
Scénario nominal

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 40
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Scénario alternatif A.2. aucun résultat


a. le système affiche un message de type « aucun résultat trouvé »
Post conditions Ce cas se termine lorsque le système affiche les documents
disponibles.

Le séquencement des actions de la fonctionnalité est représenté dans cette Figure :

Figure 4-22: Description graphique du cas « Consulter les documents »

3.3.3.6 Le module Gestion des utilisateurs


Les fonctionnalités du module « Gestion des utilisateurs » qui permettent à l’administrateur
de gérer les agents du ministère sont représentés dans la Figure suivante. L’administrateur est
chargé de la gestion des agents qui sont inscrits sur la plateforme. Donc il a la possibilité de
les activer, de les désactiver, de modifier leurs informations d’identification. Il peut aussi les
retirer.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 41
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-23: Présentation des fonctionnalités du module « Gestion des utilisateurs ».

3.3.3.7 Le diagramme de classe du système


La figure 4-28 montre la relation entre les entités système et les relations qui existent entre les
sous-systèmes :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 42
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

Figure 4-24: Diagramme de classe du système intranet

3.3.4 Les besoins non fonctionnels du système


Les besoins non fonctionnels sont importants car ils agissent de façon indirecte sur le résultat
et sur le rendement de l’utilisateur d’où leurs importances. Pour cela il faut répondre aux
exigences suivantes :
 Fiabilité : l’application doit fonctionner de façon cohérente sans erreurs.
 Les erreurs : l’application doit les signaler par des messages d’erreurs.
 Ergonomie : l’application doit être adaptée à l’utilisateur sans qu’il fournisse trop
d’effort (utilisation claire et facile).
 Efficacité : l’application doit permettre l’accomplissement de la tâche avec le
minimum de manipulations.
 Sécurité : l’application doit être sécurisée au niveau des données: authentification et
contrôle d’accès.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 43
Mémoire de fin de cycle Analyse et Spécifications des Besoins
Aladji Kane Chapitre 4

3.4 Conclusion :
Dans ce chapitre, nous avons abordé les spécifications et l’analyse des besoins. Dans les
spécifications, nous avons identifié les besoins fonctionnels et non-fonctionnels du client.
S’agissant de l’analyse, nous avons ressorti les principales fonctionnalités du système.
Regroupées en sous-systèmes, quelques unes de ces fonctionnalités ont été détaillées à travers
des diagrammes de séquence accompagnés de descriptions textuelles. Le travail effectué lors
de cette phase va servir de base à la conception de la solution qui sera l’objet du chapitre
suivant.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 44
CHAPITRE 4
Méthodologie de développement

4.1 Introduction :
Dans ce chapitre nous introduisons d’abord le concept d’environnement d’un projet. Cela
nous permet ensuite de décrire notre projet, en spécifiant ces caractéristiques. Nous
présentons enfin notre méthode de travail dictée par ses caractéristiques.

4.2 Concept :
Nous pouvons, de façon ramassée, définir un projet comme un ensemble d'actions mises
en œuvre pour atteindre un but précis, afin de répondre à un besoin spécifique. Il s'agit
également d'un ensemble d’actions ou de travaux qui concourent à la réalisation d’un objectif
unique et mesurable.
Généralement, le projet informatique doit, pour être considéré comme abouti,
nécessairement passer par les étapes suivantes :
 Etude préalable (étude faisabilité du projet, etc.) ;
 Définition d’un schéma directeur (mise en place d’une organisation, d’une
gouvernance, estimation des coûts, etc.) ;
 Réalisation du projet (analyse fonctionnelle, conception détaillée, réalisation,
qualification et recette, mise en production) ;
 Production (maintenance).

Pour tracer le périmètre et embrasser tous les aspects de notre projet, il nous faut définir
son environnement. En effet, chaque projet a des caractéristiques et des spécificités qui
diffèrent d’un projet à l’autre, et qui contribuent à le rendre unique. Parmi celles-ci, on peut
citer :
 Sa complexité : nécessite des disciplines et compétences variées et diverses ;
 Un objectif précis et spécifié, qui formalise les besoins d’un client identifié, dans le
cadre d’une mission clairement définie ;
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

 Une limite dans le temps : il a un début (expression des besoins du client) et une fin
(atteinte de l’objectif) ;
 Une organisation permanente : ensemble de personnes rassemblées temporairement
pour réaliser l'ensemble des actions nécessaires à l'atteinte des objectifs ;
 Des coûts plus ou moins élevés selon le projet ;
 Un investissement humain important ;
 Une nature, des délais fixés, une taille, etc.
Dans la sous-section qui suit, nous présenterons les caractéristiques de notre projet.

4.3 Les caractéristiques de notre projet :


La complexité de notre projet est relative. Certes elle requiert beaucoup de compétences,
mais qui se rapportent toutes à un domaine : l’informatique. Son objectif comme spécifié plus
haut dans ce document est de réaliser une plateforme sécurisée et mutualisée entre l’ensemble
des départements ministériels et les structures centrales et régionales assurant une
collaboration étroite et efficace entre leurs différents services.
Le livrable doit être soumis à INNOV4AFRICA, représenté par notre maitre de stage. En
plus de ce rôle de client, le maitre de stage constituera aussi le second membre de la paire de
l’équipe de développement. En effet, il supervisera le déroulement du projet, tout au long de
sa réalisation. Des réunions et entretiens se font de manière régulière pour constater
l’avancement du projet et apporter des corrections et clarifications si nécessaires. Enfin, le
client est certes exigeant, mais les délais impartis pour chaque tâche sont raisonnables et
accessibles. Ainsi, chaque tâche est menée à son terme avant qu’une autre soit entamée.

4.4 Le choix de la méthodologie de développement :


L’environnement du projet nous pousse à adopter les méthodes agiles. En effet les
méthodes de développement dites « méthodes agiles » visent à réduire le cycle de vie du
logiciel (donc accélérer son développement) en développant une version minimale, puis en
intégrant les fonctionnalités par un processus itératif basé sur une écoute client et des tests
tout au long du cycle de développement. Le terme « agile » fait ainsi référence à la capacité
d'adaptation aux changements de contexte et aux modifications de spécifications intervenant
pendant le processus de développement.
En ce qui concerne notre projet, nous combinerons deux méthodes agiles à savoir Scrum
et XP vu le contexte. La méthode Scrum se positionne au niveau de la gestion et de
l’organisation de projet. Quant à XP, nous exploiterons ses bonnes pratiques dans les activités

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 46
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

de développement. Conséquemment, nous présenterons en premier lieu la méthode Scrum, en


second lieu la méthode XP pour en venir en dernier lieu parler de notre méthode qui se trouve
être une combinaison des deux méthodes précitées.

4.4.1 Présentation de la méthode Scrum


La méthodologie Scrum se définit comme étant un cadre de travail permettant de
répondre à des problèmes complexes et changeants, tout en livrant de manière productive et
créative des produits de la plus grande valeur possible. Scrum se base sur la théorie du
contrôle empirique de processus, ou l’empirisme. L’empirisme soutient que les connaissances
proviennent de l’expérience et d’une prise de décision basée sur des faits connus. Scrum
utilise une approche itérative et incrémentale pour optimiser la prédictibilité́ et pour contrôler
le risque. Trois piliers soutiennent l’implémentation d’un contrôle empirique de processus : la
transparence, l’inspection et l’adaptation.
L’équipe Scrum comprend un propriétaire de produit (product owner), une équipe de
développement (development team) et un Scrum Master. Scrum définit un modèle d’équipe
optimisant la flexibilité, la créativité et la productivité [B1].

4.4.1.1 Les rôles :


 Le product owner : il représente les clients et les utilisateurs, son objectif est de
maximiser la valeur du produit et du travail de l’équipe de développement.
 L’équipe de développement : elle est constituée de professionnels qui livrent à
chaque Sprint un incrément « terminé » et potentiellement livrable du produit. Seuls
les membres de l’équipe de développement créent l’incrément.
 Le scrum master : il a la responsable de s’assurer que la méthodologie scrum est
comprise et mis en œuvre. Le scrum master remplit son rôle en s’assurant que l’équipe
scrum adhère à la théorie, aux pratiques et aux règles de scrum.
 Intervenants (Stakeholders) : personnes qui souhaitent avoir une vue sur le projet
sans réellement s’y investir (experts, agents de direction).
En plus des rôles, scrum définit des réunions au cours du projet.

4.4.1.2 Planification :
 La planification de sprint : le travail à effectuer durant le Sprint est élaboré à la
réunion de planification de Sprint. Ce plan est créé de manière collaborative par tous
les membres de l’Équipe Scrum. La planification d’un Sprint d’un mois est limitée à 8
heures. Pour les sprints plus courts, elle dure habituellement moins longtemps ;

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 47
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

 La mêlée quotidienne : elle est un évènement limité à 15 minutes au cours duquel


l’Équipe de Développement synchronise ses activités et crée un plan pour les
prochaines 24 heures. Pour ce faire, l’équipe inspecte le travail effectué depuis la
dernière mêlée quotidienne et envisage le travail qui peut être réalisé d’ici à la
prochaine mêlée.
 La revue de sprint : est tenue à la fin du Sprint pour inspecter l’incrément réalisé́ et
adapter le backlog de produit 1si nécessaire. Pendant la réunion de revue de Sprint,
l'équipe scrum et les parties prenantes échangent sur ce qui a été fait durant le Sprint.
Cette réunion est limitée à une boîte de temps de quatre heures pour un Sprint d’un
mois. Pour les Sprints moins long, la revue de Sprint dure généralement moins
longtemps.
 La rétrospective de Sprint : (au moins 1 heure), qui réunit l’équipe et le client au
terme de chaque sprint afin d’identifier les erreurs commises lors du sprint précèdent
et de définir un plan d’actions (concret et affecté) en vue d’améliorer le processus ; la
rétrospective est une cérémonie capitale qui incarne l’un des principes fondamentaux
énoncés par le Manifeste Agile : « A intervalles réguliers, l’équipe réfléchit sur les
moyens de devenir plus efficace, puis adapte et ajuste son comportement en
conséquence ».
La Figure 2-1 décrit le fonctionnement de Scrum ainsi que ses différents composants cités
plus haut.

Figure 2-25: Fonctionnement de la méthode Scrum.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 48
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

Le développement incrémental, néanmoins, suppose des pratiques d’ingénierie logicielle


rigoureuses et efficaces, que Scrum ne couvre pas le Scrum et XP. C’est précisément sur ce
terrain des techniques de génie logiciel incrémental que l’eXtreme Programming, que nous
vous présenterons dans la suite, trouve tout son sens, en proposant un certain nombre de
pratiques.

4.4.2 Présentation de la méthode eXtreme Programming (XP):


eXtreme Programming (XP) est une méthodologie proposée par Kent Beck dans les
années 1990, avec l’aide de Ward Cunninghan et de Ron Jeffries. L’objectif de cette méthode
est l’approche systématique (extrême) des tests, l’implication des utilisateurs, les livraisons
fréquentes et développement au cœur du projet. La méthode XP repose sur quatre valeurs qui
sont : la communication, la simplicité, la rétroaction, le courage et le respect [B1].
Les bonnes pratiques de programmation définies par cette méthode sont :
 La conception simple : concision, modularité, lisibilité́ , faciliter la maintenance ;
 le développement piloté par les tests unitaires ;
 les tests de recettes ;
 le remaniement continu ou refactoring de code : rendre le code le plus propre ;
 l’intégration continue ;
 le client sur le site ;
 les livraisons fréquentes.

Figure 2-26: les bonnes pratiques de XP

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 49
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

4.4.3 Comment nous combinons Scrum avec XP :


Dire que Scrum et XP (eXtreme Programming) peuvent être combinés avec profit
n’est pas une déclaration réellement sujette à controverse. En effet Scrum se concentre sur le
management et les pratiques d’organisation tandis que XP se concentre surtout sur les
pratiques de programmation concrètes. C’est pour cela qu’ils fonctionnent bien ensemble ils
concernent différents aspects et sont complémentaires. Certaines pratiques XP sont
directement prises en compte par Scrum par exemple « Toute l’équipe », « S’asseoir
ensemble », « Histoires » et «Jeu du planning», dans ces cas nous en tenons simplement à
Scrum. Nous allons souligner par la suite certaines des pratiques XP les plus intéressantes, et
comment elles s’appliquent à notre travail de tous les jours.

4.4.4 La Programmation Binôme


La programmation en binôme facilite le partage de connaissances dans le groupe et
améliore la qualité du code. Dans cette approche nous distinguons deux rôles à savoir le pilote
et le copilote. Dans notre cas, le « pilote » est le développeur qui est chargé de
l’implémentation des fonctionnalités et le « copilote » est le superviseur qui effectue le suivi
du travail du pilote et apporte des solutions si ce dernier est bloqué quelque part.

4.4.5 Le Développement Dirige par les Tests (DDT)


Le développeur écrit en premier lieu un test automatisé de la fonctionnalité qu’il
souhaite implémenter, développe ensuite juste assez de code pour satisfaire le test et
finalement remanie le code pour apporter des améliorations. Ce qui assure un bon
fonctionnement de notre programme. Effectivement le DDT a un effet profondément positif
sur la conception du système.

4.4.5.1 L’intégration continue):


Pour éviter d’avoir des surprises désagréables au moment de passer en production,
nous effectuons un déploiement progressif de notre application. Notre serveur d’intégration
continue sert de « juge » ou point de référence à partir duquel on peut déterminer la validité
de toutes nos bases de code. Chaque fois que quelqu’un enregistre quelque chose dans le
système de gestion de version, le serveur d’intégration continue reconstruit tout à partir de
zéro sur un serveur partagé, et exécute tous les tests. S’il y a des erreurs, il envoie un email
notifiant toute l’équipe que le passage en production a échoué, en indiquant l’origine de
l’échec.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 50
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

4.4.6 La phase de Tests d’acception


C’est le moment où des testeurs dédiés, qui ne font pas partie de l’équipe de
développement, parcourent le système avec ces types de tests que l’équipe Scrum n’avait pas
eu le temps de faire, ou pour lesquels elle n’avait pas le matériel nécessaire. Les testeurs
accèdent au système exactement comme les utilisateurs finaux, ce qui signifie qu’ils doivent
le faire manuellement. Comme l’illustre la Figure 2-3, l’équipe Scrum produit une version
(1.0.0) du système potentiellement déployable qui est mise à la disposition de l’équipe de test.
Si l’équipe de test trouve des bugs sur la version instable (1.0.0), l’équipe Scrum va devoir
faire des releases de corrections de bugs. A l’issue de cela, une nouvelle version (1.0.1) sera à
nouveau mise à la disposition de l’équipe de test et si aucune anomalie n’est détectée, la
version corrigée (1.0.1) sera livrée aux utilisateurs finaux.

Figure 2-27: La phase de tests d’acceptation

4.5 Présentation UML


Le langage UML (Unified Modeling Language, ou langage de modélisation unifié) est
un langage graphique qui permet la modélisation des données. UML utilise l’approche objet
en présentant un langage de description universel. Il permet grâce à un ensemble de
diagrammes très explicites, de représenter l’architecture et le fonctionnement des systèmes
informatiques complexes en tenant compte des relations entre les concepts utilisés et
l’implémentation qui en découle.
UML est avant tout un support de communication performant, qui facilite la
représentation et la compréhension de solutions objet :
 Sa notation graphique permet d’exprimer visuellement une solution objet, ce qui
facilite la comparaison et l’évaluation de solutions.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 51
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

 L’aspect formel de sa notation, limite les ambiguïtés et les incompréhensions. Son


indépendance par rapport aux langages de programmation, aux domaines d’application
et aux processus, en fait un langage universel.
Nous allons dans la suite faire l’historique d’UML et présenter les différents diagrammes
d’UML.

4.5.1 Historique
UML se définit comme un langage de modélisation graphique et textuel destiné à
comprendre et décrire des besoins, spécifier et documenter des systèmes, esquisser des
architectures logicielles, concevoir des solutions et communiquer des points de vue. UML est
ainsi simplement un langage de modélisation destiné à visualiser, analyser, spécifier et
construire des logiciels orientes objets. Il propose un ensemble de diagrammes afin de couvrir
l’ensemble des besoins de modélisation potentiellement nécessaires à la conception des
logiciels, ce qui le rend relativement complet et générique [B2]. Cette Figure retrace
l’historique d’UML ainsi que les différentes versions.

Figure 2-28: Historique d'UML

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 52
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

4.5.2 Les Diagrammes:


UML propose 14 diagrammes qui sont dépendants hiérarchiquement et se complètent,
de façon à permettre la modélisation d’un projet tout au long de son cycle de vie. Un
diagramme UML est une représentation graphique, qui s’intéresse à un aspect précis du
modèle. C’est une perspective du modèle. Ces diagrammes sont répartis en 3 grands groupes
[B3]:
Diagrammes structurels ou statiques :
 Diagramme de classe : il représente les classes intervenant dans le système et
les associations, agrégations, généralisation, interfaces, etc.
 Diagramme d’objets : il sert à représenter les instances de classes (objets)
utilisées dans le système.
 Diagramme de composants : il permet de montrer les composants du système
d’un point de vue physique.
 Diagramme de déploiement : il sert à représenter les éléments matériels et la
manière dont les composants du système sont répartis sur ces éléments
matériels et interagissent entre eux.
 Diagramme des paquetages : il sert à représenter les dépendances entre
paquetages, c’est-à-dire les dépendances entre ensembles de définitions.
 Diagramme de structure composite : Il montre l’organisation interne d’un
élément statique complexe.
 Diagramme de profils : il permet de spécialiser, de personnaliser pour un
domaine particulier un méta-modèle de référence d’UML.
Diagrammes comportementaux :
 Diagramme des cas d’utilisation : il permet de décrire l’interaction entre
l’acteur et le système.
 Diagramme états-transitions : Il montre les différents états et transitions
possibles des objets d’une classe.
 Diagramme d’activité : Il montre l’enchaînement des actions et décisions au
sein d’une activité.
Diagrammes d’interaction ou dynamiques :
 Diagramme de séquence : c’est la représentation séquentielle du déroulement
des traitements et des interactions entre les éléments du système et/ou de ses
acteurs.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 53
Mémoire de fin de cycle Méthodologie de Développement
Aladji Kane Chapitre 2

 Diagramme de communication : c’est la représentation simplifiée d’un


diagramme de séquence se concentrant sur les échanges de messages entre les
objets.
 Diagramme global d’interaction : il permet de décrire les enchainements
possibles entre les scénarios préalablement identifiés.
 Diagramme de temps : il permet de décrire les variations d’une donnée au
cours du temps.
Nous utiliserons au besoin certains diagrammes pour illustrer certains aspects de notre
solution.

4.6 Conclusion :
Pour atteindre les objectifs visés, nous avons recouru à un processus de développement
que nous avons présenté dans ce chapitre intitulé méthodologie de développement. Pour ce
faire on a essayé d’éclaircir le pourquoi utiliser une méthode dans un projet. Dans ce qui suit,
nous entamons la première phase de la méthode qui est l’initialisation en faisant une étude de
l’existant.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 54
CHAPITRE 5
Conception de la solution

5.1 Introduction :
Dans ce chapitre, nous décrivons les outils et technologies utilisés pour mettre en place le
système. Ensuite, nous présentons notre architecture technique et applicative à travers les
différentes entités du système et leurs interactions.

5.2 Architecture Générale de la Solution


 Principe de Fonctionnement de l’intranet administratif
Communautés d’utilisateurs autour de réseaux disciplinaires métiers ;
Les frontières ne sont plus structurelles mais fonctionnelles ;
Une discipline met en jeu plusieurs ministères.

Figure 5-29: Principe de Fonctionnement de l'intranet


Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

 Pour définir l’architecture de notre application, les critères suivants ont été considérés
:
Facilitation de la mise en œuvre et des évolutions ;
Exploitation ;
Diminution du coût maintenance ;
Communication avec d’autres parties ;
Maximisation du temps de réponse ;
Modularité ;
Augmentation de la qualité de l’application ;
Développement et réutilisation des composants réutilisables.

Figure 5-30: Architecture générale de L'intranet

5.3 Choix des outils et technologies


Le choix d’une technologie de travail repose sur plusieurs facteurs tels que l’environnement
technique du projet et l’intégration avec les équipements existants. Pour notre solution
conformément à notre architecture de base, nous avons opté pour la plateforme Java EE pour
réalisation du back-end et le Framework Angular pour la réalisation du front-end.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 56
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

Le choix de Java EE est guidé par le fait qu’il offre :


 Une simplification de l’architecture, du développement et de la maintenance ;
 Un support du transactionnel ;
 Une intégration homogène avec les SI existants ;
 Une indépendance sur le choix des serveurs, des outils et des composants.

Quant au choix d’Angular, il est motivé par trois de ses principes fondamentaux que sont :
 Augmenter les performances : il se repose davantage sur les briques natives du
navigateur, comme par exemple, les web component qui permettent aux développeurs
de créer des balises HTML personnalisées et réutilisables.
 Améliorer la productivité : en affichant une syntaxe expressive basée sur la syntaxe
de TypeScript, plutôt que sur des surcouches
 S’adapter au mobile : la conception modulaire du Framework permet de réduire
considérablement son empreinte mémoire sur les terminaux mobiles. Par ailleurs, il
s’intègre avec les composants de « material design», ce qui permet la création
d’applications dites « responsive » et multiplateformes (téléphone, tablettes,
ordinateur de bureau).
Nous allons dans la suite présenter en détail ces différentes technologies ainsi que quelques
outils complémentaires.

5.3.1 La plateforme Java EE


Dans le monde actuel de l'informatique et des technologies Internet, les applications
sont de plus en plus conséquentes, rapides et doivent être réalisées en un minimum de temps
et de coût. Le triptyque de gestion de projets Délais-Moyens-Objectifs est toujours d'actualité
et demande aux sociétés informatiques de créer des applications dans un temps donné avec les
ressources adaptées dans un souci de productivité. Le projet de développement d’une
application pour le compte de la mutuelle est complexe. De ce fait, une infrastructure
applicative globale s’impose pour la réalisation du projet en facilitant la réutilisation de la
couche métier. Et pour cela, notre choix s’est tourné sur la plateforme JEE [W3].
JEE est l'acronyme de Java 2 Entreprise Edition. Cette édition est dédiée à la
réalisation d'applications pour entreprises. J2EE est basé sur J2SE (Java 2 Standard Edition)

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 57
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

qui contient les API de base de Java. Depuis sa version 5, J2EE est renommée Java EE
(Enterprise Edition).
JEE est une plate-forme fortement orientée serveur pour le développement et
l'exécution d'applications distribuées. Elle est composée de deux parties essentielles :
 Un ensemble de spécifications pour une infrastructure dans laquelle s'exécutent les
composants écrits en Java : un tel environnement se nomme serveur d'applications.
 Un ensemble d'API qui peut être obtenu et utilisé séparément. Pour être utilisé,
certaines nécessitent une implémentation de la part d'un fournisseur tiers.
Sun propose une implémentation minimale des spécifications de JEE : le JEE SDK. Cette
implémentation permet de développer des applications respectant les spécifications mais n'est
pas prévue pour être utilisée dans un environnement de production. Ces spécifications doivent
être respectées par les outils développés par des éditeurs tiers.
L'utilisation de JEE pour développer et exécuter une application offre plusieurs avantages :
 Une architecture d'applications basée sur les composants qui permet un découpage de
l'application et donc une séparation des rôles lors du développement;
 La possibilité de s'interfacer avec le système d'information existant grâce à de
nombreuses API : JDBC, JNDI, JMS, JCA, etc.;
 La possibilité de choisir les outils de développement et le ou les serveurs
d'applications utilisés qu'ils soient commerciaux ou libres.
JEE permet une grande flexibilité dans le choix de l'architecture de l'application en combinant
les différents composants. Ce choix dépend des besoins auxquels doit répondre l'application
mais aussi des compétences dans les différentes API de JEE.

5.3.1.1 Le langage Java


Java est un langage de programmation à usage général, évolué et orienté objet dont la
syntaxe est proche du langage C. Ses caractéristiques ainsi que la richesse de son écosystème
et de sa communauté lui ont permis d'être très largement utilisé pour le développement
d'applications de types très disparates. Java est notamment largement utilisée pour le
développement d'applications d'entreprises et mobiles [W4]. Java possède un certain nombre
de caractéristiques :
 Java est interprété : la source est compilée en pseudo code ou byte code puis exécuté
par un interpréteur Java : la Java Virtual Machine (JVM).

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 58
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

 Java est portable : il est indépendant de toute plate-forme il n'y a pas de compilation
spécifique pour chaque plate-forme. Le code reste indépendant de la machine sur
laquelle il s'exécute. Il est possible d'exécuter des programmes Java sur tous les
environnements qui possèdent une JVM.
 Java est orienté objet : comme la plupart des langages récents, Java est orienté objet.
Chaque fichier source contient la définition d'une ou plusieurs classes qui sont
utilisées les unes avec les autres pour former une application.

Java est sûre : la sécurité fait partie intégrante du système d'exécution et du compilateur. Un
programme Java planté ne menace pas le système d'exploitation.
Dans la suite, nous allons présenter les composants JEE qui sont utilisés dans notre solution.

5.3.1.2 Outils et Technologies Java EE


Apparu et soutenu massivement par la communauté des développeurs libres qui est
très prolifique dans le monde du Java, le concept du Framework s’est largement vulgarisé
notamment grâce aux nombreux avantages qu’il procure. Parmi ces avantages figurent le fait
de pouvoir regrouper les classes sous forme de bibliothèques, la possibilité d’offrir un cadre
de conception qui repose sur des design patterns afin de proposer un squelette d’applications
ainsi que la proposition de recommandations, des normes et des outils pour la mise en œuvre,
agrémentés de nombreux exemples. Utiliser un Framework permet ainsi de capitaliser sur ce
qui a déjà été fait, d’accroître la productivité, de normaliser le développement d’applications,
mais aussi de faciliter l’évolutivité des applications.
Les composants de la plateforme Java EE :
 Les servlets :
Si les servlets permettent de corriger certaines lacunes des CGI classiques, d’un point de
vue de génie logiciel, le mélange du code de programmation (java) et du code de présentation
(html) persiste. Ajoutons à cela que la modification du code d’un servlet oblige sa
recompilation et son rechargement en mémoire, ce qui pénalise l’efficacité des développeurs.
Il devient alors nécessaire de mieux séparer la partie présentation de la partie code.
 Les JSP :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 59
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

Pour résoudre cette problématique, Java propose la technologie “Java Server Pages” (JSP)
basées sur les techniques de scripting. Les JSP permettent de séparer le code de présentation
des traitements proprement dits réalisés sur le serveur.
Dans notre page JSP, nous pourrons utiliser des composants pour afficher les différents
résultats des traitements effectués dans les couches inférieures.
 Les EJB :
C’est une architecture de composants logiciels du coté serveur pour la plateforme de
développement Java J2EE.
Ils permettent au développeur de se concentrer sur le côté métier du développement en sous-
traitant certains problèmes tel que : La persistance, la transaction, la sécurité (authentification
et confidentialité), la réserve d’objets et l’équilibrage de charge.
Il existe trois sortes d’EJB :
 Les EJB session : Ce sont des objets proposant des services à leur appelant.
 Les EJB entité : Ce sont des beans ayant majoritairement pour vocation d’être
persistants.
 Les EJB message : Ils permettent de déclencher un processus coté serveur
applicatif lors de la publication d’un message asynchrone.

5.3.2 Presentation Hibernate, Framework de mapping objet-relationne


Hibernate est un outil ORM (Object Relational Mapping) open source pour java
permettant d’automatiser ou de faciliter la correspondance entre les données stockées dans des
objets et une base de données relationnelle. Le plus souvent les données sont décrites dans des
fichiers de configuration (souvent XML). Les principaux produits sont : TopLink d’oracle
(commercial) et hibernate (open source) [W5]. Il possède les fonctionnalités de base
suivantes:
 Recherche et enregistre les données associées à un objet dans une base de données.
 Détecte un objet quand il a été modifié et l’enregistre en optimisant les accès à la base.

 Avantage et intérêt
Nous avons préféré Hibernate par rapport aux autres ORM car il possède les avantages
suivants pour lesquels nous le trouvons idéal pour un développement rapide des grands
projets, et pour assurer une performance des applications :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 60
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

 Évite l’écriture de code répétitif, inintéressant et source d’erreurs difficiles à déceler


 Fait gagner de 30 à 40 % du nombre de lignes de certains projets
 Améliore la portabilité du code pour des changements de SGBD
 Permet au développeur de penser en termes d’objet et pas en termes de lignes de tables
 Facilite le refactoring du schéma de la base de données ou du modèle objet.

5.3.3 JPA : Java Persistence API


La Java Persistence API (abrégée en JPA), est une interface de programmation Java
permettant aux développeurs d'organiser des données relationnelles dans des applications
utilisant la plateforme Java [W6].
Une entité JPA est, par définition, une classe Java qui doit avoir les propriétés suivantes :
 Elle doit posséder un constructeur vide, public ou protected. Rappelons que ce
constructeur vide existe par défaut si aucun constructeur n'existe dans la classe. Dans
le cas contraire, il doit être ajouté explicitement.
 Elle ne doit pas être finale, et aucune de ces méthodes ne peut être finale.
 Une entité JPA ne peut pas être une interface ou une énumération.
 Une entité JPA peut être une classe concrète ou abstraite.
 Une classe possède des champs. Ces champs sont en général associés à des valeurs en
base, rangées dans les colonnes d'une table. L'objet EntityManager est capable de
positionner lui-même les valeurs de ces champs. Il le fait par injection, soit
directement sur le champ, soit en passant par les getters / setters. Ce point n'est pas
spécifié de façon très satisfaisante en JPA 1.0, et a été revu en JPA 2.0.
Il est possible de définir des entités JPA sur des classes qui héritent les unes des autres. Sur
toute une hiérarchie de classes, on doit avoir une unique définition de clé primaire.

5.3.4 Framework Angular 6


Angular 6 est un Framework Javascript, open source, conçu par Google, qui permet de
développer des applications web riches de type SPA (Single Page App) de façon efficace et
moderne [W7].
Il s’agit de la dernière version à ce jour, elle est complètement différente du
Framework AngularJS. Elle est complètement basée sur une conception orientée objet et sur

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 61
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

des concepts modernes : ES2015, TypeScript, Composants, Injection de dépendances,


bindings, programmation réactive, etc.
L’un des changements les plus profonds est la modularisation du Framework. On passe d’une
structure assez monolithique à un noyau plus petit entouré de modules, par glissement des
fonctionnalités. L’ensemble permet d’ajouter facilement des bibliothèques, qui viendront
enrichir les composants existants. La nouvelle version prend également mieux en charge les
navigateurs et systèmes mobiles récents.
C’est un cadre MVC basé sur les composants et ayant l’architecture présenté par la figure
suivante :

Figure 5-31: Architecture d'Angular

● Les modules
C’est un excellent moyen d’organiser une application et de l’étendre avec les capacités des
bibliothèques externes. Ils peuvent également ajouter des services à l’application. De tels
services pourraient être développés en interne, comme l’enregistreur d’application.
 Les composants :
Ce sont essentiellement une classe qui sert à afficher un élément sur l’écran. Les
composants possèdent certaines propriétés et, en les utilisant, nous pouvons manipuler la
manière dont l’élément devrait se regarder et se comporter.
 Les métadonnées

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 62
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

Elles indiquent comment une page doit être traitée à la vue.


 Liaisons des données
Elles permettent de lier un modèle à la vue et réciproquement.
 Les directives
Elles permettent d’ajouter un comportement aux éléments DOM.
 Les services
Ce sont une classe contenant une fonction avec un but défini et spécifique.
 Injection de dépendance
L’injection de dépendance permet d’injecter une dépendance en tant que service dans
toute l’application Web. Pour injecter une dépendance, nous ne créons pas de service mais
nous avons un constructeur pour demander le service.
 Avantage et Intérêt :
Il présente un vrai gain de productivité pour le développement d’applications web
ergonomiques. En effet, il permet de développer des composants réutilisables avec les
components et permet aussi d’ajouter des modules existants dans nos applications, cela
permet au développeur de ne pas développer à chaque fois la même chose.
En outre, il permet de développer des applications très rapides comparées aux autres
Framework JavaScript qui font la même chose qu’Angular version 6.
On obtient une application plus sécurisée, parce qu’on ne peut pas injecter la balise
<script> n’importe où. (Angular n’autorise pas l’usage de cette balise dans la balise de nos
composants) Façon de coder plus claire (On utilise les classes, les constants, interface, ...)
grâce à typescript. Ce qui améliore la maintenabilité du code.
Si nous avons utilisé un élément qui n’existe pas dans le DOM ou si la syntaxe utilisée
n’est pas correcte, alors Angular version 6 nous prévient.

5.3.5 Framework RIA ZK


ZK est un cadre pour la construction d’applications Web. Il a été développé par Potix et
distribué sous GNU et licences commerciales. L’idée principale derrière ZK est d’introduire
des programmes de gestion d’évènements, soutenus par un moteur AJAX, pour des
applications Web. Cela vous permet de vous concentrer sur la conception de formulaires et de
réactions de programmation sur les évènements possibles. La communication HTTP de bas
niveau entre le navigateur et le serveur est donc le devoir exclusif du Framework [W8].

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 63
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

Une autre fonction ZK est l’utilisation de XML Langue d’interface utilisateur (XUL)
comme langue de description de formes graphiques. (ZK se réfère au langage de description
comme "ZUL"). XUL vous permet de définir des formulaires en tant que documents XML où
les balises individuelles correspondent aux contrôles d’un formulaire, en simplifiant le
processus de conception des interfaces Web. Vous pouvez également créer des formulaires en
Java à l’aide d’une API dédiée, un peu comme utiliser la bibliothèque Swing.

5.3.5.1 Architecture du RIA ZK


Le Framework est séparé en deux parties [W10]. Une partie, écrite en JavaScript, est
embarquée côté client et est chargée d’écouter les évènements de l’interface et de notifier le
serveur. L’autre partie, écrite en Java, reste côté serveur. Cette dernière se décompose en deux
pour s’occuper d’une part de la compilation à la volée et du rendu et d’autre part de la gestion
des évènements et de la mise à jour des composants.
L’architecture est dite "serveur centrique" c’est-à-dire que les traitements sont effectués
côté serveur. Ce choix a été fait dans le but de conserver un traitement des données métier sur
le serveur. Il est important de garder cette logique pour ne pas avoir une réplication de ces
traitements sur le client.
Son architecture est représentée à la figure suivante :

Figure 5-32: Architecture du Framework ZK

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 64
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

Sur la figure nous pouvons constater que le Framework est constitué de trois grandes parties
qui sont : le ZK Loader, Le ZK Client Engine, et le ZK Update.
 Le ZK Loader : La première étape est la requête reçue par le serveur. C’est
une requête HTTP classique. A la réception, le ZK Loader est invoqué par le
conteneur web. Il charge alors la page, l’interprète et crée les composants.
 Le ZK Client Engine : La page est reçue par le client qui accède à l’interface
générée par le moteur de rendu de son navigateur. Le composant embarqué est
écrit en Javascript.
 Le ZK Update Engine : Le dernier composant du Framework est celui chargé
de traiter les évènements. Son fonctionnement est mis en œuvre par
l’utilisation de handlers.

Intérêts et Avantages
Le Framework ZK basé sur un moteur Ajax permet de gagner en rapidité par rapport au
Framework web classiques.
En plus les styles CSS et thèmes sont déjà inclus et peuvent être enrichis avec les
Template qui sont proposés.
Il permet au développeur de ne pas se préoccuper des problèmes annexes (threads,
communication) et de se focaliser sur le côté métier.
Il permet également de coder de manière simple, utilisation du langage XML pour définir
les composants graphiques.
Il est également compatible avec tous les navigateurs et permet le rechargement
dynamique des pages tout en évitant le JavaScript et le DOM.
Il s’intègre facilement aussi avec toute technologie Java et permet d’implémenter le
modèle MVC avec quelques lignes de code.
L’interface paramétrage de l’intranet qui sera réservée et privée aura un nombre d’accès
limité. A cet effet l’utilisation des composants lourds ne fera pas ressentir la lenteur du
système dans la mesure où ZK est encore plus souple avec son moteur Ajax comparé aux
autres Framework classiques. ZK permet de faire une application entièrement en Java, et il est
open source. C ‘est-ce qui justifie notre choix à cette technologie pour le Back-office.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 65
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

5.4 Architecture technique de plateforme


Après l’ensemble des choix technologies opérés dans les sections précédentes, nous obtenons
l’architecture technique.

Figure 5- 33: Architecture technique de la plateforme

L’accès à ces différents services sur la plateforme sera conditionné par


l’authentification de l’utilisateur et chaque utilisateur étant défini par un administrateur géré
par un annuaire notamment LDAP (Light Directory Access Protocol). D’après la propriété
importante de réutilisation des services web, nous pouvons utiliser un service modulaire
existant comme un service web. Ceci nous évitera de développer à nouveau un service déjà
existant et de distribuer l’application sur un réseau donné.
LDAP est un service d’annuaire qui permet de centraliser des informations très diverses. Il
offre de nombreux avantages :
 Un serveur d’annuaire (recensement de tous les utilisateurs d’un système) : c’est la
fonction la plus connue ;
 Informations sur les utilisateurs (nom, prénom, etc.), et données d’authentification
pour les utilisateurs : cela permet aussi la définition de droits d’accès ;
 Informations pour les applications clientes et fonctions de serveur d’accès itinérant :
cela permet de stocker ses informations personnelles sur un serveur et de les récupérer
lors de la connexion.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 66
Mémoire de fin de cycle Conception de la solution
Aladji KANE Chapitre 5

5.5 Conclusion :
Au cours de ce chapitre, nous avons présenté l’architecture de l’application, ensuite on a
présenté les différents outils et technologies qu’on a utilisés au cours de ce projet.
Le chapitre suivant intitulé « Réalisation de la solution » sera consacré à la réalisation de
l’application.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 67
CHAPITRE 6
Réalisation de la solution

6.1 Introduction
Dans ce chapitre nous procédons à l’implémentation de l’architecture proposée dans la section
précédente. Nous présenterons dans un premier temps l’environnement de développement et
dans un second nous passerons à la réalisation de la solution.

6.2 L’environnement de développement


L’environnement de développement reste l’un des éléments fondamentaux pour la réalisation
de la solution. Dans cette phase, nous allons présenter les différentes techniques et logiciel
que nous avons utilisés pour réaliser notre application.

6.2.1 Visual Studio Code


Visual Studio Code est un éditeur de code multiplateforme édité par Microsoft. Cet outil
destiné aux développeurs supporte plusieurs dizaines de langages de programmation comme
le HTML, C++, PHP, Javascript, Markdown, CSS, etc. Visual Studio Code intègre plusieurs
outils facilitant la saisie de code par les développeurs comme la coloration syntaxique ou
encore le système d’auto-complétions IntelliSense. En outre, l'outil permet aux développeurs
de corriger leur code et de gérer les différentes versions de leurs fichiers de travail puisqu'un
module de débogage est aussi de la partie [W9].

Figure 6-34: Logo Visual Studio Code

La figure suivante montre l’environnement de développement :


Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

Figure 6-35 : Environnement de développement de Visual Studio Code

6.2.2 Visual Paradigm


Visual paradigm est un logiciel de création de diagrammes. Tout en un, il possède plusieurs
options permettant une large possibilité de modélisation en UML. Il offre une interface
intuitive et inclut tous les diagrammes UML 2.0.

Figure 6-36: Logo Visual Paradigm

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 69
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

6.2.3 Postman
Parmi les nombreuses solutions pour interroger ou tester webservices et API, Postman
propose de nombreuses fonctionnalités, une prise en main rapide et une interface graphique
agréable [W11].

Figure 6-37: Logo Postman

Postman existe sous la forme d’une App (Windows/MacOS/Linux) et d’une Chrome App.
Cependant les Chrome Apps vivant leurs derniers jours, il est recommandé d’utiliser la
version desktop.
Postman permet de créer et envoyer des requêtes HTTP. C’est un outil très pratique pour
tester rapidement une API et générer le code dans votre langage favori.

6.2.4 Eclipse JEE


IDE pour Java EE prend en charge le développement d’applications d’entreprise à l’aide de
J2EE - Servlets / JSP / EJB etc., possibilité d’ajouter un serveur J2EE d’exécution de choix -
Tomcat, Glassfish, Weblogic, JBoss, wildfly, possibilité de déboguer les applications J2EE,
etc. Il est plus grand en taille et lourd que les fonctionnalités sont plus.

Figure 6-38: Logo Eclipse

6.2.5 GitLab
Git, outil de gestion de versions de code source, s’est répandu très rapidement dans la
communauté Open Source, de par sa rapidité, sa flexibilité et sa fiabilité [W12]. Les solutions
d’hébergement en ligne de projets Git connaissent un énorme succès, mais leur utilisation est
bien souvent payante pour l’hébergement de projets privés. GitLab est une solution gratuite et

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 70
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

Open Source pour l’hébergement de projets Git privés comparable aux géants tels que GitHub
et BitBucket et qui convient aux entreprises.

Figure 6-39: Logo GitLab

GitLab propose une interface web complète et épurée. Toute solution d’hébergement web de
projets Git permet de visualiser ses différents projets, l’état et l’évolution des branches et
l’historique du projet. Les solutions d’hébergement web apportent surtout une valeur ajoutée
via les services autour de Git, comme pour le cas de GitLab :
 La collaboration entre utilisateurs :
o La revue de code, allant de l’annotation d’un ensemble de commits jusqu’à
l’annotation de lignes de code individuelles dans un commit particulier ;
o Le suivi de bugs et fonctionnalités dans un bugtracker ;
o La définition de milestones d’évolution du projet ;
o Un système de notification par mail et flux RSS ;
o Un tableau de bord inter-projets pour ne rien rater.
 L’administration de projets Git :
o Tout utilisateur dispose de droits de création de repositories, dans son
namespace personnel ou dans un namespace de groupe, pour rassembler
des repositories liés et partagés entre plusieurs utilisateurs ;
o Un repository dans un namespace personnel ou de groupe est accessible
aux utilisateurs suivant un système de permissions, bien plus riche que
celui de GitHub : none, guest, reporter, developer et master ;
o La notion d’équipe facilite l’attribution de droits d’accès à une liste de
repositories avec un certain niveau de permission à un ensemble
d’utilisateurs.
 L’administration du service GitLab :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 71
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

o La gestion complète des projets, équipes et groupes ;


o L’élévation des droits de certains utilisateurs pour des actions qui permettent
de déléguer l’administration sans compromettre la sécurité de l’outil, comme
donner la possibilité à un utilisateur de créer soi-même des équipes et des
namespaces de groupes.
6.3 Présentation de la solution
Dans cette partie nous allons présenter la solution que nous avons eu à mettre en place.
6.3.1 Architecture 4 tiers
Le modèle de notre architecture est présenté à la Figure suivante :

Figure 6-40: Les différentes couches de notre système


L’utilisation des EJB Service, qui sont des interfaces permet une meilleure séparation
entre les différentes couches. L’implémentation de la couche EJB Service peut être refaite
sans impact sur le code des autres couches qui l’utilisent dans la mesure où les classes «EJB
Service» sont conservées.
Nous allons présenter les différentes couches de notre système :
 La couche de données :
Elle contient toute les classes EJB Entity. En effet ce sont des classes serializable avec un
constructeur n’ayant pas de paramètre plus des attributs avec des getter et setter. Elle utilise

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 72
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

les annotations de l’API Java Persistence (JPA) pour définir le mapping. Elle sert au mapping,
correspondance entre objet et entité dans la base de données.
 La couche métier :
Elle contient toute les classes EJB Session. Ces classes contiennent tous les traitements
fonctionnels. Ces méthodes métier permettent de réaliser des opérations avec les beans entity.
 La couche web-service :
Elles contiennent toutes les classes contenant des méthodes proposant des ressources
consommables par des url. Ces méthodes permettent à un client d’envoyer une requête http et
d’obtenir une réponse. Elles utilisent les méthodes métiers des EJB Session avec les bons
paramètres par une injection de dépendance avec l’annotation @EJB. La classe ressource
permet d’enregistrer toutes les classes services dans le serveur d’application afin qu’elles
soient initialisées lors de son démarrage. Le filtre a pour but de sécuriser nos webservices
contre des accès non autorisés.
 La couche présentation :
Angular et ZK étant choisis comme Framework dans cette couche utilisent respectivement des
services et des contrôleurs. Les services consomment les ressources proposées par nos web-
services par des requêtes http et les contrôleurs utilisent nos EJB Session par JNDI.

6.3.2 Présentation du back-office :


La page Connexion :

Figure 6-41: Page de connexion back-office

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 73
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

Gestion des utilisateurs


 Formulaire d’ajout un utilisateur

Figure 6-42: Page gestion des utilisateurs

 Affichage des profils :

Figure 6-43: Page affichage des utilisateurs


Comme nous l’avons décrit dans le chapitre « Analyse », la gestion des utilisateurs est à la
responsabilité de l’administrateur.
Gestions des Structures :
La gestion des structures qui est la responsabilité de l’administrateur, cette page permet de
gérer la création des structures de l’état :

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 74
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

Figure 6-44: Page gestion des structures

6.4 Présentation du Front-end :

6.4.1 Page Authentification de l’Intranet Administratif :


La Figure suivante représente l’interface d’authentification de l’application. On y retrouve un
formulaire de connexion, un lien qui mène vers une page de récupération de mot de passe au
cas où l’utilisateur l’aurait oublié et un lien qui redirige vers la page d’inscription.

Figure 6-45: Page Authentification

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 75
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

6.4.2 Page Inscription de la plateforme :


La Figure suivante représente la page d’inscription pour obtenir un compte d’utilisateur. Elle
permet aux agents ministères de créer un compte pour pouvoir s’authentifier ultérieurement
sur l’application.

Figure 6-46: Page D'inscription sur la plateforme

6.4.3 Menu générale de l’application :


Cette figure montre le menu de l’application composant toute les fonctionnalités :

Figure 6-47: Menu de l'application

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 76
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

6.4.4 Annuaire de l’Administration :


Cette figure liste l’ensemble des agents de l’administration :

Figure 6-48: Annuaire de l'administration

6.4.5 L’agenda des utilisateurs :


Cette figure représente l’agenda des agents ça leur permet d’ajouter des évènements,
supprimer et modifier ajouter des évènements à venir.

Figure 6-49: Agenda des utilisateurs

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 77
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

 Ajouter un évènement :
Tu saisis les informations concertation la date et l’heure prévue :

Figure 6-50: Ajouter un nouvel évènement


 L’évènement Ajouter : Présentation du projet

Figure 6-51: L’évènement Ajouter

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 78
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

6.4.6 Profile des utilisateurs :


La page profile des agents

Figure 6-52: Profile Agent

6.4.7 Messagerie :
La page messagerie qui permet les agents d’envoyer et de recevoir des messages.
Voici La page messagerie des agents :

Figure 6-53: Boite messagerie

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 79
Mémoire de fin de cycle Réalisation de la solution
Aladji KANE Chapitre 6

La figure 6-54 vous permet d’écrire un nouveau message :

Figure 6-54: Ecrire Un nouveau Message

6.5 Conclusion :
Dans ce chapitre, qui vient de clôturer ce présent rapport, nous avons décrit l’environnement
de travail. Ce qui nous a permis d’entamer l’implémentation des fonctionnalités, ainsi que la
présentation de la solution réalisée.

Conception et Réalisation d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier Unifié . 80
CONCLUSION GENERALE

Durant le présent mémoire de fin d’études, il nous a été confié la mission de concevoir
et réaliser d’un Framework e-gouvernement et du projet pilote Intranet administratif/Fichier
Unifié.
Pour ce faire, nous avons adopté les bonnes pratiques de la méthode de Scrum et XP
en matière de gestion de projet et cela impliquait le client tout au long du processus de
développement. Nous sommes parvenus à développer la plupart des fonctionnalités du sous-
système dans le temps accordé et nous étions ouverts à tous les changements ou évolutions
des besoins.
Ce stage, effectué au sein de la société INNOV4AFRICA, nous a permis
d’approfondir nos connaissances acquises tout au long de notre formation, par la pratique des
nouvelles technologies (Angular 6, J2EE) et l’utilisation des web services API REST, avec
lesquelles, le développement n’a pas été une tâche facile. Nous avons appris à évoluer en
milieu professionnel et à toucher du doigt les divers aspects du métier de développeur et de
concepteur d’applications. Aujourd’hui, nous percevons mieux, ce qu’est le travail en
entreprise et la nécessité d’une bonne collaboration et d’entraide pour réussir de tels projets.

Le travail effectué a fait l’objet d’une analyse détaillée des besoins des utilisateurs, de la
conception et de l’élaboration d’un logiciel informatique qui permet plus de fiabilité et plus
d’efficacité.
Néanmoins, on peut parvenir à une évolution dans le futur compte tenu du fait
qu’aucun produit n’est totalement parfait et que toute conception peut s’enrichir et évoluer.
Ainsi, nous comptons dans les perspectives, terminer les modules inachevés pour s’attaquer
aux modules qui n’ont pas été commencé.
Bibliographie et Webographie

 Bibliographie
 [B1] SCRUM et XP depuis les tranchées de Ana Ciobotaru, C4Media;
 [B2] UML 2 Par la pratique, Etude de cas et exercices corrigés de Pascal
Roques, EYROLLES ;
 [B3] UML2 Pratique de la modélisation, 2ime édition de Benoit CHARROUX,
Aomar
 Webographie
 [W1] Documentation sur l’intranet :

https://www.adie.sn/fr/intranet-administratif-0
Dernière consultation : 10 /02/2019
 [W2] Documentation sur E-gouvernement :

https://www.idrc.ca/sites/default/files/openebooks/562-6/index.html
Dernière consultation : 09 /02/2019
 [W3] Utililisation de TIC:

https://www.cairn.info/revue-d-economie-regionale-et-urbaine-2001-1-
page-135.htm
Dernière consultation : 15/02/2019
 [W4] Documentation sur JAVA:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Java_(langage)
Dernière consultation : 01 /03/2019
 [W5] Documentation sur Hibernate:
https://www.jmdoudoux.fr/java/dej/chap-hibernate.htm
Dernière consultation : 05 /03/2019
 [W6] Présentation de Persitence:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Java_Persistence_API
Dernière consultation : 20 /03/2019
 [W7] Documentation sur Angular:

https://www.code4corsica.com/blog/technique/quest-ce-que-angular
Dernière consultation: 30 /03/2019
 [W8] Environnement du logiciel JEE :

https://www.projet-plume.org/mots-cles-divers/java?page=6
Dernière consultation: 09 /03/2019
 [W9] Information sur Visual Studio Code

http://telechargerpourmac.com/visual-studio-code/
Dernière consultation: 25 /06/2019
 [W10] Architecture du framework ZK :

http://igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2007/ZK/architecture.html
Dernière consultation: 13 /06/2019
 [W11] Presentation de Postman :

https://blog.webnet.fr/presentation-de-postman-outil-multifonction-pour-api-
web/
Dernière consultation: 10 /05/2019
 [W12] Présentation de git :

https://www.cetic.be/Solution-Open-Source-et-complete-d
Dernière consultation: 05 /03/2019

Vous aimerez peut-être aussi