Vous êtes sur la page 1sur 1

Carte mentale de synthèse

Quelle origine donner à la conscience ?


• Descartes : la conscience est liée à notre âme et fait partie de notre essence.
• Kant : la conscience est un processus d’unification des représentations.
• Jankélévitch : la conscience est l’activité de prise de conscience de données
immédiates.
La conscience est-elle
une donnée ou un
processus ?
La conscience n’est-elle tournée que vers la connaissance de soi ?
• Kant : la conscience est un processus qui permet de connaître et de penser le soi.
• Hegel : la conscience est tournée vers nous-même, mais elle s’élabore aussi par nos
actions sur le monde, et se tourne vers lui.

Que présuppose l’idée que nous avons une identité ?


• Locke : l’identité personnelle repose sur la mémoire.
• Ricœur : l’identité repose sur une narration et une construction.
• Leibniz : l’identité repose aussi sur le lien à autrui.

Comment se définit
LA CONSCIENCE notre identité ?
Quel rapport à autrui permet de constituer notre identité ?
• Ricœur : l’identité, c’est le récit de soi par rapport aux autres.
• Beauvoir : l’identité est intersubjective ; le regard de l’autre me donne des
caractéristiques que j’accepte ou dont je me défends.
• Leibniz : c’est l’autre qui maintient la continuité de mon histoire.

Comment savoir qui est conscient ?


• Bergson : je ne peux connaître la conscience d’autrui que par analogie.
• Searle : la complexité du cerveau indiquerait la présence d’une conscience.

Suis-je le seul à être


conscient ?
La conscience est-elle partagée avec le monde animal ?
• Bergson : le niveau de conscience dépend de l’espèce considérée, en l’homme la
conscience implique une dimension morale.
• Beauvoir : la conscience de l’homme est sociale, car les autres pèsent sur notre
Numérique identité.

Retrouvez la synthèse pour mieux comprendre


cette notion sur LLS.fr/PHTP44

Vous aimerez peut-être aussi