Vous êtes sur la page 1sur 52

GENERALITE SUR LE SYSTEME INFORMATIQUE

L’informatique est la combinaison de deux mots :


Information + automatique. En d’autre terme, c’est le traitement automatique de
l’information, ce traitement se fait grâce à un appareil électronique qui s’appelle
ordinateur.
Un ordinateur est une machine électronique qui permet de traiter les informations
très rapidement et en quantité considérable.
Le système informatique est composé de deux grandes parties, la partie physique
(MATERIEL) appelée en anglais Hardware et la partie non physique (LOGICIEL) appelée
en anglais Software indispensable au fonctionnement du matériel.

I LE MATERIEL
Appelé généralement ordinateur par le profane, le matériel est divisé en deux grandes
parties, l’unité centrale et les périphériques.

I.1 L’unité Centrale


L’unité centrale se compose de trois éléments :

- le micro processeur : il est défini comme le cerveau de l’ordinateur. Sa référence


permet de déterminer la puissance de l’ordinateur.
- La mémoire de travail appelée aussi mémoire VIVE ou RAM. Elle représente la
mémoire de travail qu’on utilise lors d’une session. Toutes les informations sont
stockées en mémoire de travail en attendant d’être sauvegardées sur un disque dur
ou sur une mémoire auxiliaire. La RAM est exprimée en Kilo octet (ko).
- Un disque dur permet de sauvegarder les logiciels et les documents de travail.

I.2 Les Périphériques


Les périphériques sont les organes qui sont connectés à l’unité centrale, il y a les
périphériques ‘d’entré et les périphériques de sortie.

- Les Périphériques d’entrée

Ce sont ceux qui permettent d’entrer les données dans l’unité centrale, il s’agit de :

 Du clavier
 La souris
 Le crayon tactile…….

- Les Périphériques de sortie


Ce sont ceux qui permettent d’afficher les données après traitement dans l’unité
centrale, il s’agit de :

32
 L’écran (moniteur)
 L’imprimante

II LES MEMOIRES AUXILIAIRES


Ils permettent le stockage de données pour un usage ultérieur, on peut citer :
Le disque dur
Le disque compact (CD)
La disquette
La clé USB
La bande magnétique …….

III LES LOGICIELS


C’est un ensemble de programme ou d’instruction conçu par le constructeur et mis à la
disposition de l’utilisateur en vue d’accomplir une tâche donnée et permet également
d’assurer le bon fonctionnement du matériel. Les logiciels sont repartis en différentes
catégories.

- Le système d’exploitation (logiciel de base)

Le système d’exploitation (S.E) est un ensemble de programme de base indispensable au


fonctionnement du micro-ordinateur.
Exemple : DOS, Windows

- Les logiciels d’application

Les logiciels d’application servent à effectuer des fonctions très spécifiques dans le but
de produire et de gérer l’information.
Exemple : Word, Excel, les applications de paie, SARRI ;

- Les logiciels de programmation

Un langage de programmation permet de concevoir un programme informatique composé


d’instruction très précise et similaire dans le but produire une application donnée.

Exemple: Pascal, Visual Basic, C++ …..

- Les SGBD (Système de Gestion Base de Données)

32
Les SGBD ces sont des ensembles des logiciels qui permettent de gérer les bases de données
et servent des applications informatiques.
Exemple ; Oracle, Mysql......

MODULE WINDOWS 7

I Présentation du bureau de Windows


Microsoft Windows est aussi un système d’exploitation. Il a l’avantage d’avoir une
interface graphique facilitant l’utilisation des applications. Windows offre tout ce dont a
besoin pour gérer facilement et efficacement les applications, fichiers et dossiers.

Bureau de Windows 7

Icône de poste de
travail

Icône de la
corbeille

Bouton
Démarrer
Barre des tâches

32
I.1 Description de bureau et Concepts de base
 Bureau : le bureau de Windows est le premier écran qui s’affiche dès le démarrage de
la machine.
 Une icône (pictogramme)  est une représentation graphique qui se trouve sur le bureau
de Windows et donnant une idée sur le rôle de celle-ci (par exemple icône de poste de
travail, icône de corbeille….)
 Cliquer : signifie appuyer une fois légèrement sur le bouton gauche de la souris.
 Double cliquer signifie appuyer deux fois rapidement sur le bouton gauche de la souris.
 Cliquer droit signifie appuyer sur le bouton droit de la souris pour ouvrir un menu
contextuel.

 Bouton démarrer ou menu démarrer  : est le petit rectangle situé sur la barre
de tâches par l’intermédiaire duquel on accède aux programmes de Windows.
 Dossier : le dossier est la nouvelle appellation de répertoire adopté par MS DOS
(Microsoft Disk Operation System ). C’est une partie du disque dur, de la disquette où
l’on peut stocker les fichiers de manière à faciliter les recherches et les
regroupements. Il se présente sous la forme de cartable de couleur jaune.
 Case à option : représentée par un cercle qui sélectionné présente un point noir au
milieu ;

Exemple

 Case à cocher : représentée par un carré qui une fois sélectionnée (coché) présente un
croché à l’intérieur ;

Exemple

 Bouton de commande : représenté par un rectangle portant les instructions OK,


Annuler…, comme son nom l’indique, il déclenche l’action inscrite sur celui-ci.

Exemple

I.2 La fenêtre Explorateur Windows


Comment lancer l’explorateur Windows à partir du menu démarrer classique
 cliquer sur le menu démarrer ;
 se Positionner sur tous les programmes
 cliquer sur l’option Accessoires ;
 cliquer sur Explorateur Windows.

Ou encore cliquer le bouton Explorateur Windows de la barre des tâches la


fenêtre ci-dessous s’affiche.
Aperçu de la fenêtre Explorateur Windows

32
II - Les outils de gestion des dossiers et fichiers
L’outil principal demeure le programme Explorateur Windows. Nous pouvons aussi utiliser
le poste de travail (icône ordinateur) du bureau de Windows.

II.1 Gestion des dossiers


a- créer un nouveau dossier à travers l’Explorateur Windows
 Démarrer d’abord le programme Explorateur Windows ;
 Cliquer sur l’unité (disque local, Documents) sur laquelle l’on veut créer le dossier ;
 Cliquer sur le bouton Nouveau dossier ;
Le nouveau dossier s’affiche dans la fenêtre avec un nom provisoire Nouveau dossier
 Taper le nom que vous voulez donner au nouveau dossier
 Appuyer sur la touche entrée du clavier.

Bouton nouveau dossier

b- Ouvrir un dossier via l’explorateur Windows


 Cliquer sur l’icône Explorateur Windows;
 Cliquer sur l’emplacement où se trouve le dossier (disque local, Documents);
 Double cliquer sur le dossier que vous voulez ouvrir.

c- Modifier (renommer) le nom d’un dossier


32
 Dans le poste de travail ou l’Explorateur Windows, cliqué sur l’emplacement où se
trouve le dossier (disque local, Documents) ;
 cliquer sur le bouton droit de la souris sur le dossier à rénommer;
 Cliquer sur la commande Renommer ;
 Taper le nouveau nom du dossier;
 Appuyer sur Entrée du clavier.

d- Déplacer (couper) un dossier via l’explorateur Windows


 Dans la fenêtre Explorateur Windows, sélectionner l’emplacement où se trouve le
dossier (disque local, Documents) à déplacer;
 cliquer sur le bouton droit de la souris sur le dossier à déplacer;
 Cliquer sur couper ;
 Cliquer à l’endroit cible ;
 cliquer sur le bouton droit de la souris;
 Cliquer sur coller.

e- copier un dossier
 Dans la fenêtre Explorateur Windows, sélectionner l’emplacement où se trouve le
dossier (disque local, Documents) à copier;
 cliquer sur le bouton droit de la souris sur le dossier à copier;
 Cliquer à l’endroit cible ;
 cliquer sur le bouton droit de la souris;
 Cliquer sur coller.
32
f- supprimer un dossier
 Dans la fenêtre Explorateur Windows, sélectionner l’emplacement où se trouve le
dossier (disque local, Documents) à supprimer;
 cliquer sur le bouton droit de la souris sur le dossier à supprimer;
 Cliquer sur la commande supprimer ;
Une boîte de dialogue confirmant la suppression s’affiche
 Cliquer sur Oui lorsque vous êtes sur de la suppression.

II.2 La gestion des fichiers


a- création d’un fichier
 Dans la fenêtre Explorateur Windows, sélectionner l’emplacement (Documents) du
fichier à créer;
 cliquer sur le bouton droit de la souris;
32
 se positionner sur Nouveau
 Cliquer sur le type de fichier (Word, Excel…….) à créer ;
 Entrer le nom du fichier ;
 Appuyer sur la touche ENTREE.

NB : Les procédures pour supprimer, renommer, copier, ouvrir, des dossiers restent
les mêmes que pour les fichiers.

b- rechercher un fichier ou dossier


 Cliquer sur le menu démarrer ;
 Cliquer dans la zone rechercher les programmes et fichiers;
 Taper le nom du fichier ou dossier à rechercher

32
c- comment supprimer un fichier de la corbeille
 Double cliquer sur l’icône corbeille sur le bureau de Windows ;
 Sélectionner le fichier ou dossier à supprimer ;
 Cliquer sur le menu organiser ;
 Cliquer sur la commande supprimer.

d- comment vider la corbeille


La corbeille est un lieu de stockage temporaire des fichiers et dossiers supprimés

 Double cliquer sur l’icône corbeille sur le bureau de Windows ;


 Cliquer sur le bouton vider la corbeille.

Bouton vider la
corbeille

NB : Une fois la corbeille est vidée les fichiers et dossiers ne peuvent plus être restaurés.

e- restaurer un fichier à partir de la corbeille


 Double cliquer sur l’icône corbeille sur le bureau de Windows ;
 Sélectionner le fichier ou dossier à restaurer ;
 Cliquer sur le bouton Restaurer cet élément.
32
Bouton restaurer
cet élément

f- copier un fichier ou un dossier sur la clé USB (Universal serial bus)


 Insérer la clé dans le port USB ;
 Cliquer droit sur le dossier ou fichier à copier
 Se position sur Envoyer vers ;
 Cliquer sur disque amovible

g- Comment retirer une clé USB


 Dans la barre des tâches, cliquer sur le bouton Afficher les icônes cachées
 Cliquer sur le bouton retirer les périphériques
 Cliquer sur Ejecter le USB Bouton retirer
les périphériques

32
Bouton afficher les
icônes cachées

II.3 Gestion de l’écran de veille et d’arrière plan


a- L’écran de veille
Un écran de veille est une image ou un motif mobile qui apparaît à l’écran quand vous n’utilisez
pas la souris ou le clavier pendant une durée spécifiée. À l’origine, les écrans de veille étaient
utilisés pour éviter d’endommager les anciens moniteurs monochromes. Désormais, ils permettent
essentiellement de personnaliser votre ordinateur ou de renforcer sa sécurité grâce à une
protection par mot de passe.

 Cliquer sur le bouton droit de la souris sur le bureau de Windows, puis sur
personnaliser
 Cliquer sur le bouton écran de veille, une autre fenêtre s’affiche ;
 Dans la zone de liste déroulante écran de veille, sélectionner l’objet volant souhaité
 Cliquer sur appliquer puis sur Ok

Bouton écran de
veille

32
Zone de liste déroulante
ecran de veille

b-l’arrière plan
L’arrière-plan du Bureau (également appelé papier peint) peut être une image numérique de
votre collection personnelle, une image fournie avec Windows, une couleur unie ou une image avec
un cadre de couleur. Vous pouvez choisir une image en guise d’arrière-plan du Bureau ou afficher
un diaporama d’images
 Cliquer sur le bouton droit de la souris sur le bureau de Windows, puis sur
personnaliser
 Sélectionner l’arrière plan souhaité
 Fermer la fenêtre
Icône d’arrière
plan

32
III- Etude du clavier
Le clavier français comporte cinq blocs
1) Le bloc principal alphanumérique. C’est le plus important en nombre de touches. Il
comprend toutes les lettres de l’alphabet, les chiffres et quelques symboles spéciaux.
On lui rattache la touche d’échappement, marquée Echap et située dans l’angle
supérieur gauche du clavier.
Remarque : les premières touches alphabétiques, sur la première rangée et à partir de la
gauche sont les touches A, Z, E, R, T, Y. c’est pourquoi l’on parle de clavier Azerty
(clavier français) ou de clavier Qwerty (clavier américain).
2) Au dessus figure sur une unique rangée 12 touches de fonction. Elles se voient
affecter des fonctions qui dépendent généralement du programme d’application qu’on
exécute.
3) A l’extrême droite se trouve le pavé numérique. Il regroupe des touches numériques
qui font généralement double emploi avec celles du bloc alphanumérique. Ceux qui ont à
frapper de chiffres trouvent l’usage de bien plus pratique.
4) Sur la gauche de ce pavé numérique se trouve un bloc de touches de gestion du curseur
encore appelés touches de direction ou touches fléchées. Elles servent généralement à
déplacer le curseur sur l’écran.
5) Au dessus figurent les six touches de traitement

 La touche inser ou Insert (insértion)


 La touche suppr ou Delete (supprimer)
 La touche origine ou Home
 La touche Fin ou end
 La touche page précédente ou page Up
 La touche page suivante ou page Down
Il s’y ajoute 3 touches supplémentaires de gestion situées sur la même rangée que les
touches de fonctions marquées Imp écran, Arrêt défil, Pause

Fonction des touches


32
 La touche Shift : elle permet un passage instantané en majuscule
 La touche verrouillage majuscule : elle place clavier alphanumérique en position « tout
en majuscule »
 La touche Alt Gr (Alternative graphique) : elle permet d’obtenir le troisième caractère
sur une touche
 La touche entrée ou touche de retour : elle permet un retour à la ligne
 La touche contrôle (Ctrl) : il existe 2 touches de contrôle, symétrique, marquées Ctrl.
Elles fonctionnent de la même façon et sont toujours utilisées en combinaison avec
d’autres touches. Par exemple Ctrl+ la touche c permet d’enregistrer un fichier.
 La touche Alt (Alternative) : elle est également utilisée en combinaison avec d’autres
touches. Par exemple Alt + touches du pavé numérique permet d’obtenir les caractères
absents du clavier.
 La touche Echappement (Echap ou Esc) : elle sert à sortir d’une séquence en cours. On
l’a frappe pour avorter une action.
 La touche tabulation : elle est située sur la gauche du clavier. Elle est marquée par
deux fléchées. Dans le traitement de texte, elle servira à poser des tabulations.
 Les 12 touches de fonctions : elles ont leur utilisation dans les programmes.
 Le bloc de gestion
Le bloc de gestion regroupe 13 touches :
Quatre touches marquées de fléchées orientées respectivement vers le haut, la
gauche, la droite et le bas. On les appelle les touches de gestion du curseur.
Elles interviennent pour déplacer le curseur à l’écran.
Une touche Impr écran, pour impression écran.
Arrêt défil, pour arrêt défilement. On la frappe lorsqu’un texte se met à défiler
interminablement à l’écran. On stoppe totalement et définitivement ce
défilement.
Pause sert à marquer une pause lorsque des informations défilent à l’écran.
Inser, pour insertion, son rôle le plus fréquent consiste à faire basculer le
clavier en mode insertion.
Suppr, pour suppression, supprime le caractère marqué par le curseur, ou situé
sur la droite du curseur.
Fin sert souvent à expédier le curseur à la fin d’une ligne, ou d’un mot.
Origine, représentée par une petite flèche oblique en diagonale, orientée vers le
haut et à gauche, fait l’inverse de fin.
Les 2 touches marquées par une sorte de fléchées verticales orientées l’une
vers le haut et l’autre vers le bas, sont appelées Page précédente (flèche vers le
haut) et page suivante (flèche vers le bas).
 Le pave numérique
Situé à l’extrême droite du clavier, il permet la saisie des données numériques. Sur la pavé
numérique se trouve la touche Verr Num (Verrouillage numérique) ou Num Lock, elle permet
activer et de désactiver la pavé numérique.

32
MODULE WORD 7

Introduction
Microsoft Word est un logiciel de traitement de texte. Un traitement de texte
est un programme informatique qui permet d’utiliser l’ordinateur comme une machine à écrire
très perfectionnée. Avec un traitement de texte, vous pouvez saisir vos documents, les
sauvegarder pour une utilisation ultérieure, les modifier à volonté, opérer des recherches
dans un document, vérifier les fautes d’orthographe avec la possibilité de les corriger
automatiquement.
Vous disposez dans un logiciel de traitement de texte des outils de mise en forme qui
vous permette d’obtenir la meilleure présentation possible de vos documents. En bref, un
traitement de texte est un outil puissant pour votre secrétariat.

1- Démarrage de Microsoft Word office 2007


 Cliquer sur le bouton démarrer ;
 positionner tous les programme ;
 positionner Microsoft office
 Cliquer sur Microsoft office Word 2007;
ou encore double cliquer sur l’icône Microsoft office Word 2007sur le bureau de Windows
Barre de titre
La fenêtre de travail Microsoft office Word 2007

32
Barre de menus

Commandes de menu Accueil

Espace de
travail

Barre d’états
Barre de défilement
verticale

2- Enregistrement ou sauvegarde d’un document


On enregistre un document pour une utilisation ultérieure
a- Pour enregistrer un nouveau document

 Cliquer sur le bouton Microsoft office Ce bouton est situé dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre Word et ouvre le menu présenté ci-dessous
 positionner la commande enregistrer sous ;

 Sélectionner le mode d’enregistrement souhaité ;


 Taper le nom du document
32
 Cliquer sur le bouton enregistrer.

b- Pour enregistrer un document existant

 Cliquer sur le bouton Microsoft office Ce bouton est situé dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre d'Excel et ouvre le menu présenté ci-dessous
 Cliquer sur enregistrer.

Ou encore
 cliquer sur le bouton enregistrer de la barre d’outils.

c- Sauvegarde avec le mot de passe

Cliquer sur le bouton Microsoft office Ce bouton est situé dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre d'Excel et ouvre le menu présenté ci-dessous ;
32
positionner la commande enregistrer sous ;

Sélectionner le mode d’enregistrement souhaité ;


Taper le nom du document ;
Cliquer sur le bouton, puis sur options générales ;

Taper le mot de passe dans la zone correspondante (pour la lecture ou pour la modification) ;
Cliquer sur OK

32
Retaper le même mot de passe pour la confirmation ;
Cliquer sur le bouton OK
Cliquer sur le bouton enregistrer.
3- Fermeture d’un document existant
 Cliquer sur le bouton office ;
 Cliquer sur fermer.

4- Quitter l’application Word


 Cliquer sur le bouton office ;
 Cliquer sur le bouton quitter Word.
5- Ouverture d’un document existant
 Cliquer sur le bouton office ;
 Cliquer sur la commande Ouvrir ;
 Sélectionner l’unité de stockage (Mes documents, disque local…)
 Cliquer sur le nom du document à ouvrir ;
 Cliquer sur le bouton Ouvrir.
6- Document vierge
 Cliquer sur le bouton office ;
 Choisissez la commande Nouveau ;
 Cliquer sur le bouton créer.

7- Saut de page
Le changement de page forcé (la page n’est pas pleine mais on souhaite écrire sur une la
suivante) s’obtient par la combinaison de touches : CTRL + ENTREE

8- MISE EN FORME

a- Caractère Gras
 Sélectionner le texte à mettre en gras ;
 Cliquer sur G de la barre de mise en forme.
32
Exemple : Ordinateur

b- Caractère Italique
 Sélectionner le texte à mettre en italique ;
 Cliquer sur bouton I de la barre de mise en forme.

c- Soulignement d’un texte


 Sélectionner le texte à souligner ;
 Cliquer sur S

d- Taille et Police des caractères

Pour une meilleure présentation de votre document, vous pouvez faire varier les tailles et
polices des caractères dans des différentes parties du document : titre, sous titre,
remarques…

d.1- Taille des caractères


 Sélectionner le texte ;
 Ouvrez la fenêtre Taille de police puis sélectionner la taille souhaitée

d.2- Police des caractères


 Sélectionner le texte ;
 Cliquer sur
 Sélectionner la police voulue dans la liste de polices proposées.

e- Alignement d’un texte

Aligner à droite centrer aligner à gauche justifier


 Sélectionner le texte concerné ;
 Cliquer sur l’outil alignement voulu.

f- Bordure

f.1- Pour appliquer la bordure autour du texte


 Sélectionner le texte ou le paragraphe concerné ;
 Cliquer sur le menu mise en page ;
 Cliquer sur le bouton Bordures de page ;
 Cliquer l’onglet Bordures ;
 Sélectionner le style de la bordure ;
 Ouvrez la fenêtre appliquer à;
 Cliquer sur texte ou paragraphe selon le besoin ;
 Cliquer sur la porte encadré ;
 Cliquer sur le bouton Ok

Exemple : PRAJUST

f.2- Pour enlever la bordure


32
 Sélectionner le texte ou le paragraphe où vous avez appliqué la bordure ;
 Cliquer sur le menu mise en page ;
 Cliquer sur le bouton Bordures de page ;
 Cliquer sur l’onglet bordure ;
 Ouvrez la fenêtre appliquer à;
 Cliquer sur texte ou paragraphe selon le besoin 
 Cliquer sur la porte du type Aucun ;
 Cliquer sur ok.

Exemple :   PRAJUST

g- Trame de fond
g.1- Pour mettre la trame de fond
 Sélectionner le texte ou le paragraphe concerné ;
 Cliquer sur le menu Mise en page ;
 Cliquer sur le bouton Bordures de page ;
 Cliquer sur l’onglet trame de fond ;
 Sélectionner la couleur de remplissage dans la fenêtre Remplissage ;
 Ouvrez la fenêtre appliquer à  puis choisissez texte ou paragraphe ;
 Cliquer sur le bouton Ok.

Exemple : PRAJUST

g.2- Pour enlever la trame de fond


 Sélectionner le texte ou le paragraphe ;
 Cliquer sur le menu Mise en page ;
 Cliquer sur le bouton Bordure de page ;
 Cliquer sur l’onglet trame de fond ;
 Ouvrez la fenêtre appliquer à puis choisissez texte ou paragraphe ;
 Ouvrez la fenêtre Remplissage aucune couleur
 Cliquer sur le bouton aucune couleur ;
 Cliquer sur Ok

Exemple : PRAJUST

g-3 Bordure à une page


 Sélectionner toute la page
 Cliquer sur le menu Mise en page
 Cliquer sur le bouton Bordures de page
 Cliquer sur l’onglet Bordure de page
 Dans la fenêtre appliquer à, sélectionner le style de présentation
 Sélectionner le style d’encadrement dans la zone style ou dans la fenêtre motif
 Cliquer sur le bouton encadré
 Cliquer sur le bouton Ok
NB : Pour enlever la bordure à une page, le principe reste le même que celui du texte

h- Indice et Exposant

h-1 Indice
 cliquer sur le menu accueil
 Sélectionner la partie à mettre en indice ;
32
 Cliquer sur le bouton indice de la barre de mise en forme;
Exemple : A0

h-2 Exposant
Sélectionner la partie à mettre en exposant ;
 Cliquer sur le menu accueil

 Cliquer sur le bouton Exposant de la barre de mise en forme ;

Exemple : A0

i) Insertion des puces et numéros

Les puces et numéros vous permettent de numéroter des listes avec des numéros (chiffres),
des caractères alphabétiques ou des puces.

Insertion des puces


Sélectionner toute la liste
Cliquer sur le menu accueil

Ouvrer la fenêtre «puces»


Cliquer sur le style de puce souhaité
Exemple :
Unité centrale
Clavier
Ecran

Insertion des numéros


Sélectionner toute la liste
Cliquer sur le menu accueil

Cliquer sur le bouton de la fenêtre numérotation


Sélectionner le style de numérotation
Exemple :
1) Ali
2) Moussa
3) samba

Insertion objet Word Art


Cliquer sur le menu insertion
Cliquer sur la fenêtre Word Art
Sélectionner le style de Word Art souhaité
Une boîte de dialogue s’affiche
Taper le texte souhaite
Cliquer sur le bouton OK

Exemple :

Insertion de forme automatique


 Cliquer sur le menu insertion
32
 Cliquer sur la fenêtre Forme
 Sélectionner la forme voulue
 Cliquer au bon endroit pour dessiner la forme souhaitée

Bienven
Exemple u

Insertion d’image de la bibliothèque


 Cliquer sur insertion
 Cliquer bouton Images clipart
 Une fenêtre apparaît
 Cliquer sur organiser les clips
 Déplier le dossier collection office
 Ouvrer le sous dossier pour choisir l’image à insérer
 Ouvrer la fenêtre de l’image
 Cliquer sur copier
 Cliquer à l’endroit cible
 Cliquer sur coller

Exemple

MISE EN PAGE

a- Orientation du format de papier


 Cliquer sur le menu mise en page ;
 Cliquer sur la fenêtre orientation;
 sélectionner l’orientation voulue (portrait ou paysage) ;

b-Modification des marges


 Cliquer sur le menu mise en page ;
 Cliquer sur la fenêtre de marge ;
 Sélectionner les marges souhaitées

c- Numérotation automatique des pages


 Cliquer sur le menu Insertion
 Cliquer sur la fenêtre Numéro de page
 Pointer le style de numérotation
 Sélectionner la position de numérotation

d-En-tête de page
 Cliquer sur le menu Insertion
 Cliquer sur la fenêtre En-tête
32
 Sélectionner le style souhaité
 Taper le texte de l’en-tête

e-Pied de page
 Cliquer sur le menu insertion
 Cliquer sur la fenêtre pied de page
 Sélectionner le style souhaité
 Taper le texte du pied de page

h- Aperçu avant impression

Pour éviter un gaspillage de feuille à l’impression de vos documents, utiliser l’aperçu


avant impression pour vérifier si vous êtes satisfait de vos mises en pages.
 Cliquer sur le Bouton office;
 Pointer la commande Imprimer;
 Cliquer sur Aperçu avant impression ;
 Ou bien cliquer sur l’icône aperçu avant impression de la barre de titre

i- Impression

 Cliquer sur le Bouton office ;


 Cliquer pointer Imprimer
 Cliquer sur la commande Imprimer

 Sélectionner le nom de imprimante ;


 Spécifier le nombre de copies ;
 Cliquer sur le bouton OK.

TABLEAU
32
a-Insertion d’un tableau
 Cliquer sur le menu Insertion ;
 Cliquer sur le bouton Tableau ;
 Cliquer sur insérer Tableau (Une boite de dialogue s’affiche)
 Spécifier le nombre de colonnes et de lignes ;
 Cliquer sur le bouton Ok.

b-Supprimer un tableau
 Sélectionner le tableau ;
 Cliquer sur le menu Disposition ;
 Cliquer sur le bouton supprimer ;
 Cliquer sur supprimer le tableau.

c-Supprimer une ligne du tableau


 Sélectionner la ligne à supprimer ;
 Cliquer sur le menu Disposition ;
 Cliquer sur le bouton Supprimer ;
 Cliquer sur la commande supprimer les lignes.

d-Supprimer une colonne du tableau


 Sélectionner la colonne à supprimer ;
 Cliquer sur le menu Disposition ;
 Cliquer sur le bouton Supprimer ;
 Cliquer sur la commande Supprimer les colonnes.

e-Fusionner les cellules


 Sélectionner les cellules à fusionner ;
 Cliquer sur le menu Disposition ;
 Cliquer sur le bouton Fusionner les cellules.
f-Fractionner les cellules
 Sélectionner la cellule ou les cellules à fractionner ;
 Cliquer sur le menu Disposition ;
 Cliquer sur le bouton fraction les cellules (Une boîte de dialogue s’affiche)
 Spécifier le nombre de colonnes et de lignes ;
 Cliquer sur le bouton OK.

g-Insérer une ligne


 Sélectionner la ligne en dessous ou au dessus de la quelle l’on veut insérer une ligne
 Cliquer sur le menu Disposition
 Cliquer sur le bouton Insérer en dessous ou Insérer au-dessus selon le besoin

h-Insérer une colonne


 Sélectionner la colonne à gauche ou à droite de laquelle l’on veut insérer une colonne
 Cliquer sur le menu Disposition
 Cliquer sur le bouton Insérer à gauche ou Insérer à droite

PUBLIPOSTAGE
 Créer la lettre type
 Cliquer sur l’onglet publipostage
32
 Cliquer sur Démarrer la fusion et le publipostage
 Cliquer sur Assistant fusion et publipostage pas à pas
 Cliquer sur le lien Suivante de la fenêtre publipostage
 Cliquer encore de nouveau sur le lien Suivante
 Sélectionner l’option Saisie d’une nouvelle liste
 Cliquer sur le bouton Créer
 Cliquer sur le bouton Personnalisé les colonnes
 Sélectionner les champs non concernés
 Cliquer sur le bouton Supprimer
 Saisir les données en cliquant sur nouvelle entrée
 Cliquer sur le bouton OK
 Enregistrer la base des adresses
 Cliquer sur le bouton OK
 Cliquer encore sur le bouton OK
 Cliquer sur le lien Suivant
 Cliquer encore sur le lien Suivant
 Cliquer fin de fusion
 Cliquer sur le bouton démarrer la fusion
 Cliquer sur Répertoire
Insérer les champs de fusion
Cliquer sur Aperçu des résultats

MODULE EXCEL 2007

Introduction :
Excel est un tableur puisant et convivial désigné pour résoudre les problèmes
comptables. En plus des nombreuses fonctions de calcul dont il dispose, Excel offre une
fonction de recalcule très remarquable ainsi que des facilités de mise en page qui en font un
outil idéal pour les représentations économiques ou scientifiques de données chiffrées. En
outre, Excel dispose d’un grapheur, d’un gestionnaire de Base de données dont les qualités
n’est plus à démontrer.

I- LANCEMENT ET SORTIE D’EXCEL

A- Lancement

- Double cliquer sur l’icône représentant Microsoft Excel se trouvant sur le bureau. ou
- Cliquer sur le bouton démarrer ;
- Pointer tous les programmes puis Microsoft office ;
- Cliquer sur Microsoft Excel 2007.
Il apparaît alors l’écran d’accueil d’Excel ci-dessous

Description de la fenêtre

32
En-tête
colonne

Barre de
Onglet défilemen Barre de
En- de t vertical défilement
tête feuille horizontal
ligne

II – QUELQUES DEFINITIONS

1-CLASSEUR
Un classeur est un ensemble de feuilles de calculs.

2-FEUILLE DE CALCUL
Une feuille de calcul est une grille électronique constituer des lignes désignées par
les chiffres 1, 2, 3…jusqu’à 1 048576 et de colonnes désignées par les lettres A, B, C…XFD
jusqu’à 16 384 colonnes. Chaque case est appelée cellule et a une référence. L’adresse est
composées de la lettre de colonne suivi de numéro de la ligne ;
Exemple : la cellule A1 est celle à l’inter section de la colonne A et de la ligne 1.

3-LE POINTEUR DE LA SOURIS


- Dans la zone de travail le pointeur de la souris prend la forme d’une croix blanche ;
- Pour recopier la valeur d’une cellule le pointeur de la souris prend la forme d’une croix
noire ;
- Dans la barre de formule et lorsqu’on clique deux fois dans une cellule : le pointeur prend
la forme d’un grand I ;
- Hors de la zone de travail ou lorsqu’on veut déplacer le contenu d’une sélection le pointeur
prend la forme d’une flèche blanche.

III. GESTION DE CLASSEUR


32
A ouvrir un nouveau classeur

- Cliquer sur le Bouton Microsoft Office    Ce bouton est situé dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre d'Excel et ouvre le menu présenté ci-dessous ;
- Cliquer sur la commande Nouveau, dans la fenêtre qui s’affiche, cliquer sur le bouton
créer.

B Sauvegarder un classeur

- Cliquer sur le Bouton Microsoft Office    Ce bouton est situé dans le coin
- supérieur gauche de la fenêtre d'Excel et ouvre le menu présenté ci-dessous ;
- Pointer la commande Enregistrer sous, puis cliquer sur Classeur Excel ;
- dans la fenêtre qui s’affiche taper le nom de classeur dans la zone Nom de fichier puis
cliquer sur le bouton Enregistrer.

B-OUVRIR UN CLASSEUR EXISTANT

- Cliquer sur le Bouton Microsoft Office    Ce bouton est situé dans le coin supérieur
gauche de la fenêtre d'Excel et ouvre le menu présenté ci-dessous ;

32
- La fenêtre ci-dessus s’affiche :
- Sélectionner le nom de classeur à ouvrir
- Cliquer sur le bouton Ouvrir

C RENOMMER UNE FEUILLE


Par défaut, les feuilles du classeur porte le nom feuil1, feuil2, feuil3 etc. Pour leur donner un
nom plus explicite, on effectue un double clic sur l’onglet de la feuille qu’elle soit en sur
brillance (sélection noire) ; ensuite saisir le nom de la feuille et valider par la touche Entrée.

D- SUPPRIMER UNE FEUILLE


On effectue un clic à l’aide du bouton droit de la souris sur l’onglet de la feuille et on choisit
l’option « supprimer ». Confirmer la suppression en cliquant sur le bouton OK.

E- INSERER UNE FEUILLE


On effectue un clic à l’aide du bouton droit de la souris sur l’onglet d’une feuille et on choisi
l’option « insérer ». Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre on choisi « feuille »puis on clique sur
OK.
32
7- DEPLACER UNE FEUILLE
A l’aide de la souris, on fait glisser l’onglet de la feuille à déplacer vers sa nouvelle position.

8- DEPLACER OU COPIER DES FEUILLES D’UN CLASSEUR VERS UN AUTRE


CLASSEUR
On effectue un clic à l’aide du bouton droit de la souris et on choisit l’option «déplacer   ou
copier». La boîte de dialogue suivante s’ouvre :

On choisit le nom du classeur vers lequel les feuilles doivent être déplacées ou copiées (ce
classeur doit être ouvert).
S’il s’agit d’effectuer une copie de la feuille, on clic sur l’option  « créer un copie » pour
l’activer.

9-REDIMENTIONNEMENT DES COLONNES ET DES LIGNES


Lorsque la saisie dans une cellule déborde sur l’autre cellule ; il est intéressant de le
redimensionner la colonne.

* Agrandissement, Réduction des colonnes


Faire glisser le trait délimitant la colonne concernée vers la droite pour agrandir ou ver la
gauche vers rétrécir.
* Agrandissement, Réduction des lignes
Faire glisser le trait délimitant la ligne concernée vers le haut pour agrandir ou vers le bas
pour rétrécir.

10- SELECTION DE LIGNES ET COLONNES


Cliquer sur l’étique de la colonne ou de la ligne
Exemple : Pour sélectionner la colonne A ; on clique sur la lettre A
Pour sélectionner la ligne 1 ; on clique sur le chiffre 1

11- SELECTION DES CELLULES DISJOINTES


Sélectionner la 1ere plage de cellules ensuite appuyer et maintenir la touche Ctrl du clavier
enfoncé tout en sélectionnant les autres plages de cellules.
NB : La 1ere cellule sélectionnée sur Excel reste toujours blanche.
32
12- INSERTION LIGNES OU COLONNES
*Insertion de colonnes
- Sélectionner le nombre des colonnes à insérer ;
- Cliquer sur le menu Accueil ;
- Cliquer sur la commande Insérer, puis sur Insérer des colonnes dans la feuille

NB : Ils s’insèrent toujours à gauche de la sélection.

*Insertion de lignes
- Sélectionner le nombre des colonnes à insérer ;
- Cliquer sur le menu Accueil ;
- Cliquer sur la commande Insérer, puis sur Insérer des lignes dans la feuille
NB : Il s’insère toujours le au dessus de la sélection

Mise en forme des caractères


16- Police et taille de caractère
Il existe plusieurs formes de caractères sous Excel. Chacune de ces polices présente des
styles différents (normal, gras, italique, gras et italique) ainsi que des tailles de caractères
différentes. Afin d’agrémenter le document on pourra choisir des polices différentes pour les
titres, les nombres, etc.
 Police de caractère
- Sélectionner le texte a modifié la police ;

- Cliquer sur la commande police de l’onglet Accueil ;


- Choisir la police de votre choix.

 Taille de caractère
b- Sélectionner le texte a modifié la taille ;

c- Cliquer sur la commande Taille de police de l’onglet Accueil ;


d- Choisir la taille de votre choix.

Mise en gras, Italique et soulignement


Pour mettre le contenu de la cellule en gras, en italique et/ou le souligné,
- sélectionné la ou les cellules concernées
- Choisir le l’onglet Accueil, puis cliquer respectivement sur le bouton suivant :

32
G pour gras
I pour Italique
S pour souligner

NB : les mêmes boutons peuvent désactivés la mise en forme

13- Alignement
Par défaut les alignements sont les suivants :
 Pour le texte : alignement sur le bord gauche de la cellule.
 Pour le nombre : alignement sur le bord droit de la cellule.

Il est possible de modifier cet alignement par défaut à l’aide des trois outils à votre

disposition dans le menu Accueil:


1 2 3 4
Ces outils fonctionnent de la manière suivante :
1 Aligne le contenu de la cellule sur le bord gauche de la cellule ;
2 Centre le contenu de la cellule par rapport aux bords gauches et droits de la cellule;
3 Aligne le contenu de la cellule sur le bord droite de la cellule ;
4 Il est possible de fusionner des cellules horizontalement ou verticalement. Cette
option permet, notamment d’aligner les titres d’un tableau.
- sélectionner, au clavier ou à la souris, les cellules à fusionner,

- cliquer sur l’outil Fusion et centré de l’onglet Accueil.

13- ENCADREMENT DES CELLULES


Le quadrillage de la feuille de calcul Excel n’est pas normalement destiné à être imprimé. Il
convient donc de procéder à l’encadrement des cellules. Cette opération s’effectue après
avoir sélectionné la partie à encadrer,

- Choisir le l’onglet Accueil


- Cliquer sur la commande Bordure de texte comme ci dessous

32
15- UTILISER LES COULEURS DE REMPLISSAGE
Pour mettre en évidence certaines cellules (en-tête, totaux….) ou en occulter d’autre (zones
grisées,…), on peut remplir le fonds des cellules avec des couleurs.

- Choisir l’onglet Accueil ;

- Cliquer sur la commande Autre bordure

- Dans la fenêtre qui s’affiche comme ci dessous, cliquer sur l’onglet Remplissage;
- Choisir la couleur de votre choix
- Cliquer sur OK.

32
17- COPIER DES CELLULES
Pour dupliquer une cellule ou un groupe de cellules, on va suivre la procédure suivante :
- sélectionner la cellule ou le groupe de cellules à dupliquer.

- Choisir la commande Copier de l’onglet Accueil (ou la combinaison de touches


CTRL-C).
- Sélectionner la cellule où la sélection va être dupliquée.

- Choisir le commande coller de l’onglet Accueil (ou la combinaison de touches


CTRL-V).
- On dispose à présent de deux zones identiques. Le contenu et le format des cellules des
deux zones sont identiques et modifiables.

DEPLACER DES CELLULES


Pour déplacer une cellule ou un groupe de cellules, on va suivre la procédure suivante :
- sélectionner la cellule ou le groupe de cellules à déplacer.

- Choisir la commande Couper de l’onglet Accueil (ou la combinaison de touches


CTRL-X).
- Sélectionner la cellule où la sélection va être déplacée.

- Choisir le commande coller de l’onglet Accueil (ou la combinaison de touches


CTRL-V).
- On dispose à présent de deux zones identiques. Le contenu et le format des cellules des
deux zones sont identiques et modifiables.

18- MODIFIER LE CONTENU D’UNE CELLULE


32
On distingue deux façons de procéder répondant à deux types d’actions différents.
Dans les deux cas, on commence par :

* Remplacement complet du contenu de la cellule


- sélectionner la cellule à modifier
- On retape alors directement le nouveau contenu qui va se substituer à l’ancien.

* Correction d’une erreur de syntaxe ou d’une faute d’orthographe


Il est dans ce cas inutile de retaper tout le contenu de la cellule. On intervient alors
directement dans la barre de formule. Pour cela soit on clique dans la barre de formule à
l’aide de la souris, soit on appui sur la touche F2 du clavier. On se délace ensuite dans la barre
de formule à l’aide des flèches du clavier, et on effectue les modifications nécessaires.

19- EFFACER DE CELLULES


En cas d’erreur, on peut décider d’effacer le contenu ou le format d’une ou plusieurs cellules.
Cette opération peut être réalisée de deux façons différentes :

* Effacer uniquement le contenu de la ou des cellule(s)


Dans ce cas seul le contenu (texte saisi, formule de calcul) sera effacé
- sélectionner la ou les cellules pour les quelles ont veut effacer le contenu.
- Appuyer sur la touche « SUPPR » du clavier.

* Effacer uniquement le format de la (ou des cellule(s)


Dans ce cas seul le format (colleur de remplissage, format des nombres, encadrement,…) sera
effacé.
Sélectionner la ou les cellules pour les quelles ont veut effacer le contenu.

- Choisir la commande Effacer les formats de la barre de menu Accueil comme ci dessous;

* Effacer tout (format et formules) de la (ou des cellule(s)


Dans ce cas toute la (ou les) cellule(s) sera effacée.
Sélectionner la ou les cellules pour les quelles ont veut effacer le contenu.
- Choisir la commande Effacer les formats de la barre de menu Accueil comme ci dessous;

32
20- FORMAT DES NOMBRES
Par défaut, les nombres sont en format standard. Une boîte de dialogue accessible par le
menu Format- Cellule-Onglet nombre permet de leur donner la présentation voulue. Parmi
tous les formats proposés, on retrouve des constantes.
Le tableau suivant récapitule les principaux formats à retenir :

Saisie au clavier standard 0 0.00 # ##0 # ##0.00


12 12 12 12.00 12 12.00
137.1 137.1 137 137.10 137 137.10
1528.45 1528.45 1528 1528.45 1528 1528.45

Il est à noter que les deux derniers formats affichent un espace afin de séparer les milliers
des centaines.
A partir de ces différents formats de base, on trouve par exemple :
Le format monétaire : # ##0.00F qui donne pour 10845 : 10 845 F
Le format pourcentage : 0.00% qui donne pour 12.25 : 12.25%

21- RENVOI A LA LIGNE AUTOMATIQUE


Lors de la mise en page d’un tableau, le texte contenu dans une cellule peut ne
pas tenir dans la largeur de celle-ci. Dans ce cas, il va s’étaler dans la cellule située
immédiatement à droite. Ceci n’est possible que si la cellule de droite est vide, c’est à dire
qu’elle ne contient pas elle-même du texte ou un nombre. Si la cellule de droite n’est pas vide,
le texte ne pouvant s’étaler sera tronqué. Pour remédier à cet inconvénient, on peut
évidemment modifier la largeur de la ligne (voir page 7). Mais cette solution risque à terme de
rendre les tableaux trop larges pour être imprimés. On peut à ce moment là choisir d’étaler le
texte de la cellule sur plusieurs lignes. Cette option s’obtient par l’intermédiaire de :

Choisir la commande Autre bordure du l’onglet Accueil


- Dans la fenêtre qui s’affiche, cliquer sur l’onglet Alignement puis cocher la case Renvoyer
à la ligne automatique
- Cliquer sur OK

Renvoi à la ligne
automatiquement

22- FORMULES DE CALCUL


32
* Construction d’une formule
Pour obtenir le stock final dans le tableau suivant, on peut effectuer un calcul manuel. Ce
calcul sera le suivant :
15 + 8 - 4 = 19
Le nombre 19 ainsi obtenu sera inscrit dans la cellule D2.

Néanmoins, ce résultat ne se modifiera pas si l’un des nombres (15,8 ou 4) est modifié. Pour
automatiser ce calcul, on va construire une formule dans la cellule D2.
Cette formule fera référence aux cellules contenant les nombres à utiliser et sera précédée
du signe « = » pour qu’Excel comprenne qu’il s’agit d’une formule de calcul. La formule sera
donc la suivante :
= A2 + B2-C2
Attention, cette formule ne doit comporter aucun espace entre les termes.
Les opérations utilisées dans les calculs se trouvent sur le pavé numérique du clavier et sont
les suivants :
+ Addition
- Soustraction
* Multiplication
/ Division
^ Elever à la puissance

En l’absence de parenthèses, Excel calcul en premier multiplications et divisions, et termine


par les additions et soustractions. Si le calcul est présenté avec des parenthèses, Excel
effectue en premier calcul à l’intérieur de celle-ci avant de traiter les autres opérations

Exemple : 2*(3+4)=14
(2 X 3)+4=10

* Somme Automatique
Cette fonction permet d’obtenir automatiquement la somme d’une plage de cellule donnée

1ère méthode
- sélectionner la cellule qui contiendra le résultat du calcul ;

- cliquer sur le bouton somme automatique du menu Accueil;


- sélectionner les cellules qui contiennent les données à calculer, puis valider ,
32
=somme(début de la sélection :fin de la sélection)
Exemple : =somme(A1:A25)

NB : Excel vous propose une plage de cellules de calcul par défaut. Il est possible d’en
changer en sélectionnant la plage de cellules désirée à l’aide de la souris.

2ème méthode
- sélectionner les cellules qui contiennent les données à calculer ;

- cliquer sur le bouton somme automatique du menu Accueil (le résultat s’inscrit
automatiquement).

LA PROCEDURE D’INSERTION DE FORMULE


Pour insérer une formule de calcul dans une cellule, on procède comme suit :
- placer le pointeur dans la cellule qui doit contenir le résultat de calcul ;
- taper le signe égale (=) puis l’expression de la fonction (SOMME par exemple).
- Ouvrir une parenthèse puis sélectionner les cellules qui contiennent les données à calculer
- Fermer la parenthèse puis validé (appuyer sur la touche entrée du clavier)

LES FONCTIONS
* Fonction Somme
Pour additionner entre elles plusieurs cellules contiguës, on peut utiliser la fonction SOMME.
Syntaxe =somme(champ)
Exemple : =somme(A1 :A10)
. La fonction renvoie l’addition des sommes sélectionnées.
* Fonction Moyenne
La fonction moyenne permet de calculer la moyenne arithmétique d’une plage de données.
Syntaxe = moyenne (champ)

Exemple : = moyenne (A1 :A10)

La fonction renvoie la moyenne des sommes sélectionnées.

* Fonction Logique «si »


On peut demander à Excel de réagir différemment en fonction d’une condition posée.
Syntaxe = SI (condition ;valeur_si_vrai ;valeur_si_faux)
Exemple : = SI (Montant HT<1000 ; Montant HT*5% ; Montant HT*10% )
Exemple :
Vous décidez d’élaborer une facture, Vous souhaitez faire bénéficier à votre client d’une
remise sur le prix de vente, cette remise sera de 5% du total hors taxes de la facture si ce
total est inférieur à 1000 francs ; si le total hors taxes est supérieur ou égal à 1000 francs,
le taux de la remise sera de 10% sur la totalité du montant.

32
=SI(D5<1000 ;D5*5% ;D5*10%)

ALORS SINON

Comparaison Action à faire Action à faire


(Test) à effectuer Si le résultat Si le résultat
du test est vrai du test est faux

* Formule «Arrondi»
Le résultat d’une division ou d’une multiplication peut donner un nombre comportant plusieurs
décimal. Dans le but de créer le formulaire destiné à des tiers (exemple facture)
Les nombres doivent, en principe, se présenter avec simplement deux décimaux. On peut, bien
entendu, utiliser le format des nombres.
Mais Excel ne peut pas conserver en mémoire le nombre initial avec plusieurs décimal
et utilisera pour les calculs ultérieurs d’où les problèmes d’affichages.
Exemple :
Le résultat du calcul : 2 divisé par 3 donne le résultat 0.66666666…….
Si on additionne 0.66666666…. avec 0.6666666… on obtient 1.3333333….

Avec un format des nombres avec deux décimales, Excel propose un arrondi de présentation
qui donnera : 0.67 + 0.67 = 1.33.

32
Evidemment, cet arrondi de présentation n’est pas satisfaisant. Il faut donc utiliser une
formule d’EXCEL, la formule arrondi ( )
Cette formule requière deux arguments :
Le premier est le nombre à arrondir. Ce nombre peut également être remplacé par la
référence à une cellule contenant un nombre. Il peut également être une formule de calcule
complexe.
Le second présent le nombre de décimales que l’on souhaite obtenir.
On aura donc par exemple pour obtenir le résultat de calcul 2/3 arrondi à 2 décimales :
= ARRONDI (2 / 3;2)
Le résultat de cette formule sera 0.7. Ce nombre s’affichera directement dans la cellule sans
que l’on n’ait besoin de passer par le format des nombres.
L’argument « nombre de décimal » donne des arrondis différents selon le chiffre utilisé.
Voici un exemple des arrondis possibles du nombre 10734.12 :
ARRONDI (10734.12 ;2 ) 10734.12
ARRONDI (10734.12 ;1 ) 10734.1
ARRONDI (10734.12 ;0 ) 10734
ARRONDI (10734.12 ;-1 ) 10730
ARRONDI (10734.12 ;-1.5 ) 10735
ARRONDI (10734.12 ;-2 ) 10700
ARRONDI (10734.12 ;-3 ) 11000
ETC.

* Adresse Absolue
Dans une formule de calcul il est fait référence, en général, à d’autres cellules.
Par exemple, si l’on veut dans le tableau ci-dessous obtenir un prix après remise dans la
cellule D6, on construit dans cette cellule la formule = C6*C3.
En fait Excel raisonne sur les références de cellules utilisées. Pour lui, C6 est la cellule qui se
trouve sur la même ligne et dans la lige de gauche par rapport à la cellule D6 où l’on a
construit la formule. La référence utilisée est donc pour lui : LC(-1) qui veut dire : même ligne
« L », une ligne à gauche « C(-1) de même, la référence C3, est L(-3)C(-1) qui veut dire trois
lignes au-dessus « L(-3) », une ligne à gauche « C(-1) ».
Si l’on recopie cette formule sur les cellules D7et D8, on va en fait recopier non pas la
formule C6*C3, mais la formule LC(-1)*L(-3)C(-1).

32
Formule : C6*C3
en fait : L(-3)C(-1)

Après recopie on obtient


C7*C4 d’où résultat faux

Après recopie on obtient


C8*C5 d’où résultat faux

Le résultat obtenu n’est évidemment pas satisfaisant. En effet, si l’on se place sur la cellule
D8, on pourra lire dans la barre de formule le calcul suivant : =C8*C5. C8 est la cellule
contenant le prix, unitaire voulu, mais C5 ne contient pas le taux de remise mais un texte. Ceci
s’est produit car la formule recopiée en d8 est celle construite en D6, C’est à dire : LC(-1)*L(-
3)C(-1). Par rapport à D8, L(-3)C(-1) se trouve être la cellule C5, or la cellule contenant le
taux de remise est la cellule C3. Notre calcule est donc faux. On dit alors qu’Excel travaille
en fonction de référence C3 soit absolue.
Si l’on veut que la référence à la cellule C3 demeure lors d’une recopie de la formule de
calcule, il faut neutraliser ce principe de référence relative. Pour cela, lors de la construction
de la formule =C6*C3, il faut demander à ce que la référence C3 soit absolue.

a) Dans la barre de formule sélectionner C3


b) appuyer sur la touche F4
Constater le résultat dans la barre de formule. On obtient =C6*$C$3. La cellule C3 est
devenue une référence absolue. Les symboles $ (dollars) vont figer la référence.
c) Si l’on recopie la formule vers le bas en D7 et D8, on obtiendra :
En D7 : C7*$C$3
En D8 : C8*$C$3
Les symboles « $ » peuvent être également ajoutés au clavier.

* Fonction Maximum
Pour obtenir le plus grand nombre contenu dans des cellules différentes, on peut utiliser la
fonction MAX ( ) d’EXCEL.
SYNTAXE
=MAX(champ)
Exemple : =max(A1 :A10) la fonction renvoie la valeur la plus élevée.

32
* Fonction Minimum
Pour obtenir le plus petit nombre contenu dans des cellules déférentes, on peut utiliser la
fonction min( ) d’ EXCEL.
SYNTAXE
=min(champ)
Exemple : =min(A1 :A10) la fonction renvoie la valeur la moins élevée.

Filtrer des données dans une plage ou un tableau


Filtrer les données à l'aide du filtre automatique constitue un moyen rapide et aisé de
rechercher et de manipuler un sous-ensemble de données d'une plage de cellules ou d'une
colonne de tableau.
1. Effectuez l'une des actions suivantes :
Plage de cellules  
1. Sélectionnez une plage contenant des données alphanumériques.
2. Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Édition, cliquez sur Trier et filtrer,
puis sur Filtrer.

Table  

 Assurez-vous que la cellule active figure dans une colonne de la table


contenant des données alphanumériques.
2 Cliquez sur la flèche se trouvant dans l'en-tête de colonne.
3 Effectuez l'une des actions suivantes :
Sélectionnez une valeur dans la liste des valeurs de texte.  
 Dans cette liste, activez ou désactivez la case à cocher d'une ou de
plusieurs valeurs de texte à filtrer.
La liste peut contenir jusqu'à 10 000 valeurs de texte. Si elle contient beaucoup de
valeurs, désactivez la case à cocher (Sélectionner tout) en haut et sélectionnez les
valeurs de texte sur lesquelles le filtre doit porter.

CONSEIL  Pour étendre le menu Filtre automatique en longueur et en largeur,


cliquez et faites glisser la poignée du bas.

Créer des critères  


1. Pointez sur Filtres de texte et cliquez sur l'un des opérateurs de
comparaison ou sur Filtre personnalisé.
32
Par exemple, pour filtrer sur du texte commençant par un caractère donné,
sélectionnez Commence par, ou pour filtrer sur du texte comportant certains
caractères, sélectionnez Contient.
2. Dans la zone affichée sur la droite de la boîte de dialogue Filtre
automatique personnalisé, tapez du texte ou sélectionnez la valeur de texte
appropriée dans la liste.
Par exemple, pour filtrer sur du texte commençant par la lettre « J », tapez J ou
sur du texte contenant « bell » à n'importe quel endroit, tapez bell.
Si vous souhaitez rechercher du texte qui contient certains caractères mais pas
d'autres, utilisez un caractère générique.
Comment utiliser des caractères génériques

Les caractères génériques suivants peuvent être utilisés comme critères de comparaison pour
les filtres textuels.
Utilisez Pour rechercher

? (point d'interrogation) un seul caractère


Par exemple, p?rt trouve « port » et « part ».

* (astérisque) un nombre quelconque de caractères


Par exemple, *Est trouve « Nord-Est » et « Sud-Est ».

~ (tilde) suivi de ?, *, un point d'interrogation, un astérisque ou un tilde


ou ~ Par exemple, fy06~? trouve « fy06? ».

3. Vous pouvez aussi ajouter un ou plusieurs critères de filtrage.


Comment ajouter des critères de filtrage
1. Effectuez l'une des actions suivantes :
 Pour filtrer la colonne de la table ou la sélection de sorte
que les deux critères soient vérifiés, sélectionnez Et.
 Pour filtrer la colonne de la table ou la sélection de sorte
que l'un des deux critères, voire les deux, soient vérifiés, sélectionnez Ou.
2. Dans la seconde entrée, sélectionnez un opérateur de comparaison,
puis dans la zone de droite, tapez du texte ou sélectionnez une valeur de texte
dans la liste.

Pour filtrer des nombres


1. Effectuez l'une des actions suivantes :
Plage de cellules  
1. Sélectionnez une plage contenant des données numériques.
2. Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Édition, cliquez sur Trier et filtrer,
puis sur Filtrer.

32
Table  

 Assurez-vous que la cellule active figure dans une colonne de la table


contenant des données numériques.

2 Cliquez sur la flèche se trouvant dans l'en-tête de colonne.


3 Effectuez l'une des actions suivantes :
Sélectionnez un nombre dans la liste des nombres.  
 Dans cette liste, activez ou désactivez les cases à cocher des nombres à
filtrer.
La liste peut contenir jusqu'à 10 000 nombres. Si elle contient beaucoup de nombres,
désactivez la case à cocher (Sélectionner tout) en haut et sélectionnez les nombres
sur lesquels le filtre doit porter.
CONSEIL  Pour étendre le menu Filtre automatique en longueur et en largeur,
cliquez et faites glisser la poignée du bas.
Créer des critères  
1. Pointez sur Filtres numériques et cliquez sur l'un des opérateurs de
comparaison ou sur Filtre personnalisé.
Par exemple, pour filtrer les nombres en fonction de limites supérieure et
inférieure, cliquez sur Entre.

2. Dans la ou les zones affichées sur la droite de la boîte de dialogue Filtre


automatique personnalisé, tapez des nombres ou sélectionnez-en dans la liste.

Par exemple, pour filtrer les nombres entre 25 et 50, tapez 25 et 50.

3. Vous pouvez aussi ajouter un ou plusieurs critères de filtrage.

Comment ajouter des critères de filtrage

1. Effectuez l'une des actions suivantes :


 Pour filtrer la colonne de la table ou la sélection de sorte
que les deux critères soient vérifiés, sélectionnez Et.
 Pour filtrer la colonne de la table ou la sélection de sorte
que l'un des deux critères, voire les deux, soient vérifiés, sélectionnez Ou.

32
2. Dans la seconde entrée, sélectionnez un opérateur de comparaison,
puis dans la zone de droite, tapez un nombre ou sélectionnez-en un dans la liste.
NB : Les données filtrées n'affichent que les lignes qui répondent aux critères spécifiés et
masquent celles que vous ne voulez pas afficher. Une fois les données filtrées, vous pouvez
les copier, les modifier, les mettre en forme, les représenter sous forme de graphique et les
imprimer sans les réorganiser ni les déplacer.

TRIE DE DONNEES

Vous pouvez trier les données en fonction du texte (de A à Z ou de Z à A), de nombres (du
plus petit au plus grand ou du plus grand au plus petit) et de dates et d'heures (de la plus
ancienne à la plus récente et de la plus récente à la plus ancienne) dans une ou plusieurs
colonnes. Vous pouvez également trier en fonction d'une liste personnalisée (par exemple,
Grand, Moyen et Petit) ou en fonction de la mise en forme, y compris de la couleur de la
cellule, de la couleur de la police ou du jeu d'icônes. La plupart des opérations de tri sont des
tris de colonnes, mais vous pouvez également trier les lignes.
1. Sélectionnez une colonne comportant des données alphanumériques dans une plage de
cellules ou assurez-vous que la cellule active se trouve dans une colonne de tableau qui
contient des données alphanumériques.
2. Dans le groupe Édition de l'onglet Accueil, cliquez sur Trier et filtrer.

3. Effectuez l'une des actions suivantes :


 Pour trier dans l'ordre alphanumérique croissant, cliquez sur Trier de A à Z.
 Pour trier dans l'ordre alphanumérique décroissant, cliquez sur Trier de Z à A.

Consolider des données dans plusieurs feuilles de calcul


Pour synthétiser et afficher des résultats de feuilles de calcul distinctes, vous
pouvez consolider les données de chaque feuille dans une feuille maîtresse. Ces feuilles
peuvent figurer dans le même classeur en tant que feuille maître ou dans des classeurs

32
différents. Lorsque vous consolidez les données, vous les regroupez de sorte à pouvoir les
mettre à jour et à les agréger régulièrement ou en fonction des besoins.

Par exemple, si vous disposez d'une feuille de calcul de frais pour chaque bureau
régional, vous pouvez utiliser une consolidation pour rassembler ces chiffres dans une feuille
de calcul de dépenses d'entreprise. Cette feuille maîtresse pourra contenir les ventes totales
et moyennes, l'inventaire actuel et les produits les plus performants pour toute l'entreprise.

Pour consolider des données, utilisez la commande Consolider du groupe Outils de données,
sous l'onglet Données.

Consolider par position


1. Définissez les données à consolider dans chaque feuille de calcul.
Paramétrage des données
 Assurez-vous que chaque plage de données est au format liste : la première
ligne de chaque colonne contient une étiquette, chaque colonne contient des faits
similaires, et la liste ne contient aucune ligne ou colonne vide.
 Placez chaque plage dans une feuille de calcul distincte. Ne placez aucune
des plages dans la feuille de calcul sur laquelle vous envisagez de placer la
consolidation.
 Assurez-vous que toutes les plages ont la même disposition.
 Nommez chaque plage : sélectionnez la totalité de la plage, puis dans le
groupe Cellules nommées de l'onglet Formules, cliquez sur la flèche à côté de
Nommer une plage, puis tapez le nom de la plage dans la zone Nom.
2. Cliquez sur la cellule située dans l'angle supérieur gauche de la zone où vous
souhaitez faire apparaître les données consolidées dans la feuille de calcul maître.
 REMARQUE     Prenez soin de laisser suffisamment de cellules à droite et en dessous
de cette cellule pour les données consolidées. La commande Consolider remplit la zone de
données adéquates.
3. Sous l'onglet Données, dans le groupe Outils de données, cliquez sur Consolider.

La fenêtre ci dessous s’affiche :

32
4. Dans la zone Fonction, cliquez sur la fonction de synthèse que Microsoft Office
Excel doit utiliser pour consolider les données.
5. Si la feuille de calcul est dans un autre classeur, cliquez sur Parcourir pour localiser
le fichier, puis sur OK pour fermer la boîte de dialogue Parcourir.
Le chemin d'accès au fichier est saisi dans la zone Référence suivi d'un point
d'exclamation.
6. Tapez le nom que vous avez attribué à la plage, puis cliquez sur Ajouter. Répétez
cette étape pour chaque plage.
7. Choisissez la méthode de mise à jour de la consolidation qui vous convient. Effectuez
l'une des actions suivantes :
 Pour que la consolidation soit mise à jour automatiquement lorsque les
données source changent, activez la case à cocher Lier aux données source.
IMPORTANT  Vous ne pouvez activer cette case à cocher que si la feuille de calcul
se trouve dans un autre classeur. Lorsqu'elle est activée, vous ne pouvez plus
changer les cellules ni les plages incluses dans la consolidation.

 Pour que la consolidation soit mise à jour manuellement en changeant les


cellules et les plages incluses, désactivez la case à cocher Lier aux données source.

8. Laissez vides les zones situées sous Étiquettes dans. Excel ne copie pas les
étiquettes de ligne ou de colonne des plages source dans la consolidation. Si vous voulez
des étiquettes pour les données consolidées, copiez-les depuis l'une des plages source ou
entrez-les manuellement

Consolider par catégorie


1-Définissez les données à consolider dans chaque feuille de calcul.
32
Paramétrage des données
 Assurez-vous que chaque plage de données est au format liste : la première
ligne de chaque colonne contient une étiquette, chaque colonne contient des
faits similaires, et la liste ne contient aucune ligne ou colonne vide.
 Placez chaque plage dans une feuille de calcul distincte. Ne placez aucune
des plages dans la feuille de calcul sur laquelle vous envisagez de placer la
consolidation.
 Assurez-vous que les étiquettes des colonnes ou des lignes que vous voulez
associer ont la même orthographe et la même casse. Par exemple, les
étiquettes Moy. annuelle et Moyenne annuelle sont différentes et ne seront
pas consolidées.
 Nommez chaque plage : sélectionnez la totalité de la plage, puis dans le
groupe Cellules nommées de l'onglet Formules, cliquez sur la flèche à côté
de Nommer une plage, puis tapez le nom de la plage dans la zone Nom.
2-Cliquez sur la cellule située dans l'angle supérieur gauche de la zone où vous souhaitez
faire apparaître les données consolidées dans la feuille de calcul maître.
 REMARQUE     Prenez soin de laisser suffisamment de cellules à droite et en dessous
de cette cellule pour les données consolidées. La commande Consolider remplit la zone de
données adéquates.
3-Sous l'onglet Données, dans le groupe Outils de données, cliquez sur Consolider.

4-Dans la zone Fonction, cliquez sur la fonction de synthèse que Microsoft Office Excel
doit utiliser pour consolider les données.
5-Si la feuille de calcul est dans un autre classeur, cliquez sur Parcourir pour localiser le
fichier, puis sur OK pour fermer la boîte de dialogue Parcourir.
Le chemin d'accès au fichier est saisi dans la zone Référence suivi d'un point
d'exclamation.
6-Tapez le nom que vous avez affecté à la plage, puis cliquez sur Ajouter. Répétez cette
étape pour chaque plage.
7-Choisissez la méthode de mise à jour de la consolidation qui vous convient. Effectuez
l'une des actions suivantes :
a. Pour que la consolidation soit mise à jour automatiquement lorsque les
données source changent, activez la case à cocher Lier aux données
source.

32
IMPORTANT  Vous ne pouvez activer cette case à cocher que si la feuille de calcul
se trouve dans un autre classeur. Lorsqu'elle est activée, vous ne pouvez plus
changer les cellules ni les plages incluses dans la consolidation.
b. Pour que la consolidation soit mise à jour manuellement en changeant les
cellules et les plages incluses, désactivez la case à cocher Lier aux données
source.
8-Activez les cases à cocher situées sous Étiquettes dans, qui indiquent l'emplacement des
étiquettes dans les plages source, à savoir Ligne du haut, Colonne de gauche ou les deux.
 REMARQUES 
c. Toutes les étiquettes qui ne correspondent pas à celles situées dans les
autres zones source génèrent des lignes ou des colonnes distinctes dans la
consolidation.
d. Vérifiez si toutes les catégories que vous ne souhaitez pas consolider sont
dotées d'étiquettes uniques qui n'apparaissent que dans une seule plage
source.

CREER UN GRAPHIQUE
Avec Microsoft Office Excel, rien n'est plus simple que de créer un graphique. Excel est livré
avec une grande variété de types de graphiques parmi lesquels vous pouvez choisir. Pour plus
d'informations sur les types de graphiques disponibles, consultez Types de graphiques
disponibles.
1- Sélectionnez les cellules contenant les données que vous voulez utiliser dans le graphique.
2-Dans le groupe Graphique de l'onglet Insertion, effectuez l'une des opérations
suivantes :
a- Cliquez sur un type de graphique, puis sur le sous-type de graphique que vous
souhaitez utiliser.
b-Pour afficher tous les types de graphiques disponibles, cliquez sur un type de
graphique, puis sur Tous types de graphiques pour afficher la boîte de dialogue Insérer
un graphique, cliquez ensuite sur les flèches pour parcourir les types et sous-types de
graphiques disponibles, puis sur celui de votre choix.

CONSEIL  Une info-bulle contenant le nom du type de graphique s'affiche lorsque vous


placez le pointeur de la souris sur le type ou le sous-type.

32
Exemple

MODULE INTERNET

COMMENT CREER UNE ADRESSE ELECTRONIQUE ?


Type de yahoo.fr
Pour créer une adresse électronique :
 double cliquer sur l’icône Internet explorer situé sur le bureau de
Windows
 dans la barre d’adresse, saisir : www.yohoo.fr puis cliquer sur ok situé devant
l’adresse.
 Dans la fenêtre page d’accueil de Yahoo, cliquer sur l’enveloppe ou sur Mail.
 Cliquer sur le lien hypertexte (nouvelle inscription).
 Lire attentivement la condition. Cliquer sur je n’accepte pas pour quitter cette
fenêtre et ne pas créer le compte.
Cliquer sur j’accepte pour poursuivre la création.
 remplir normalement la fiche d’inscription que Yahoo a mis à votre disposition.
 cliquer sur valider et voir afficher votre compte.
32
Exemple : abdoulaye@yahoo.fr

NB : l’opération créer compte se fait une seule fois si jamais vous voulez avoir un unique
compte sur Yahoo.

Comment lire un message ?


Pour lire un message :
Exemple : yahoo.fr
 double cliquer sur l’icône Internet explorer situé sur le
bureau de Windows
a- dans la barre d’adresse, saisir www.yahoo.fr puis cliquer sur le ok
située devant l’adresse.
 Idem
 Dans la deuxième fenêtre qui s’ouvre, saisir votre adresse

Exemple : Abdoulaye
Saisir votre mot de passe
Exemple : ****** puis cliquer sur ouvrir et patienté
b- dans la troisième fenêtre qui s’ouvre, cliquer sur boite de réception pour
voir affiché la liste de vos messages.
Cliquer sur un des objets pour voir affiché le contenu d’un message.
Exemple : cliquer sur objet : message ou nouvelle.

GOOGLE.FR
Le site Google vous permet d’effectuer les recherches sur les sites que vous ne connaissez
pas l’adresse. On l’appelle moteur de cherche.

Exemple : pour chercher les sites qui par des laboratoires pharmaceutiques, il suffit de :
- lancer google.fr pour ce faire, il faut lancer internet explorer puis dans la barre
d’adresse, saisir :
www.yohoo.fr

- dans la fenêtre page d’accueil de Google qui s’ouvre :


- dans la case cherche, placer le curseur là dedans puis saisir : laboratoires pharmaceutique.
- Choisir l’option de la recherche

Exemple : sur le Net


- Cliquer sur le bouton rechercher

Dans la fenêtre qui s’ouvre, vous verrez afficher les résultats de votre recherche.
Il suffit de choisir un d’entre eux et cliquer dessus pour visiter.

Comment écrire un message ?


Exemple : yahoo.fr
Pour écrire un message, les points 1, 2, 3, 4, sont identiques que l’ors de la lecture d’un
message.
Cliquer sur le bouton « écrire »
32
Dans la fenêtre d’envoie qui s’ouvre : saisir l’adresse électronique du destinataire dans la case
A :
Exemple : A : abdoulaye@yahoo.fr
Saisir l’objet du message.

Exemple objet message


Placer le curseur dans la zone texte puis commencer par saisir le contenu de votre message.
Enfin cliquer sur le bouton « envoyer » pour envoyer le message.
NB : (nom de l’expéditeur) votre nom ou adresse électronique.

32

Vous aimerez peut-être aussi