Vous êtes sur la page 1sur 13

Chapitre VI

Etude d’un Poteau

1. Introduction :

4.1.1. Définition

Les poteaux sont les éléments verticaux de la structure


permettant la transmission des charges à la fondation. Ils sont
dimensionnés de façon à ce qu’ils supportent les charges des
surfaces affectées, en appliquant les majorations nécessaires.

Le béton résiste bien à la compression ; les armatures sont donc


théoriquement inutiles. En fait, les charges appliquées ne sont
jamais parfaitement centrées d’où on introduit des armatures
destinées à résister aux moments ainsi créés (possibilité d’avoir un
moment parasite)

‫ اختار بوتو و اعمل‬capture

Figure 10 : Localisation du poteau étudier


4.1.2. Evaluation des charges

Une étude complète du poteau situé au sous-sol qui travaille


uniquement en compression simple.

Une structure est dite un poteau si ces dimensions vérifient

ces 3 conditions : b=35cm ; h=75cm ; l=3.5m

 b ≤ h → 𝑜𝑘
 l ≥ (3×h) → 𝑜𝑘
 b ≤ h ≤ (4×b) → 𝑜𝑘
4.1.3. Evaluation des charges

Etage G(t) Q(t)

5éme 29.23 3.77


étage

4éme 31.36 9.43


étage
3éme 31.36 9.43
étage
2éme 43.3 13.2
étage
1ére 31.21 9.43
étage
RDC 27.62 9.43

Sous 34.56 9.43


sol
Gto(t) Qtot(t)

228.64 55.06

Tableau 9 : Les charges permanentes et d’exploitation

Les poteaux se calculent généralement en compression


simple :

G = 228.64 T, Q = 55.06 T

Sollicitation à l’état Sollicitation à l’état Sollicitation


limite limite de quasi-permanente
ultime service
𝑵𝑬𝒅 = 𝟏. 𝟑𝟓 × 𝑮 + 𝟏. 𝟓 × 𝑸 𝑁𝑆𝑒𝑟 = 𝐺 + 𝑄 𝑁0𝑝𝑞 = 𝐺 + 0.3 × 𝑄

𝑵𝑬𝒅 = 𝟑𝟗𝟏. 𝟐𝟓𝐭 𝑁𝑆𝑒𝑟 = 283.7 𝑡 𝑁0𝑝𝑞 = 245.15 𝑡


Tableau 10 : Tableau de descente de charge

4.1.4. Détermination du coefficient du fluage :


Le coefficient de fluage est déterminé graphiquement
conformément aux stipulations de l’Eurocode 2. Il est en fonction de
:

 La classe du béton (C25/30)


 L’â ge du béton au moment du chargement (t0=28 jours)

• u : rayon moyen du poteau


• ℎ0=2×𝐴𝑐𝑢=2×0,35×0,752×(0,35+0,75)=0,238𝑚
0 • Classe du ciment utilisé (N : ciment à durcissement normal).
• L’â ge du béton au moment du chargement (nous adoptons dans le cas présent une valeur
moyenne t0=28j)
• Nous obtenons à partir de la figure 1 (ANNEXE 1) la valeur du coefficient de fluage Ф = 2.7

4.1.1. Calcul de l’élancement du poteau :


Tableau 11 : calcul de l’élancement

La longueur de flambement 𝒍𝟎 = 𝟎, 𝟕𝟎𝟕 𝒍 = 𝟐. 𝟒𝟕𝟒 𝒎


𝒍𝒇
d’un poteau d’étage courant
L0×√12
Elancement du poteau de λ=𝑚𝑎𝑥(L0×√12 ; ; ) = max(24.48 ;
11.42)=28.57
section rectangulaire 𝑏 ℎ

4.1.2. Vérification de l’état limite de stabilité de forme :

L’Eurocode 2 recommande : 𝜆𝑙𝑖𝑚=

Avec :
{ 𝐴= 11+0,2𝜑𝑒𝑓𝑓=0,75 ; 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝜙𝑒𝑓𝑓=𝜙𝑁0𝑞𝑝𝑁𝐸𝑑=2.7×2.453.91=1.69 ;𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑎𝑔𝑒
𝑒𝑓𝑓𝑒𝑐𝑡𝑖𝑣𝑒

𝐵= √1+2𝑤 ; 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑤= 𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜 𝑚&é𝑐𝑎𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑑′𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒𝑠 (𝑆𝑖𝑛𝑜𝑛 𝐵=1.1)

𝐶= 1,7−𝑟𝑚 ;

𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑟𝑚= ;𝑀01,𝑀02 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑒𝑚𝑖𝑒𝑟 𝑜𝑟𝑑𝑟𝑒 𝑎𝑢𝑥 𝑒𝑥𝑡𝑟𝑒𝑚𝑖𝑡é𝑠(𝑆𝑖𝑛𝑜𝑛 𝐶=0.7)

n= : effort normal relatif avec Ac la section du béton

n= 391× 10−216,67×0,75×0,35=0.9
Donc 𝜆𝑙𝑖𝑚 = 20×0.75×1.1×0.7√0.9=12.17 et λ = 24.48
Nous remarquons que λ > λlim :
 L’analyse doit se faire en tenant compte des effets du second ordre. Le poteau se calculera
donc en flexion composée
 Risque de flambement.
 Né cessité de prendre en compte les effets de seconds ordres.

4.1.7. Excentricité à prendre en compte


La section la plus sollicitée est vérifiée en supposant, à l’ELU, une
excentricité totale égale à :
ei : Excentricité due aux Les imperfections sont
imperfections géométriques représentées par une inclinaison
globale d’un angle défini par :
ei = θi*l0/2
 θi = θ0×αh×αm= 0.005 rad
 θ0=1/200
ei = θi*l0/2= 0.00875 m  αh=2/√ l= 1 car 2/3≤ αh ≤1

𝟏
 αm= √𝟎. 𝟓 (𝟏 + )=𝟏
𝒎

 m : nombre d'éléments

verticaux contribuant à l'effet


total. (m =1)
 l : longueur d'éléments.
 θi = 0.005×1×1= 0.005 rad
 ei = θi×l0/2= 0.00875 m
Δe0 : Supplément d’excentricité Δe0 = Max (20mm ; h/30)

pour une section symétrique Δe0 = Max (20 mm ; 750 )= 25mm


30
Δe0 = 25 mm
La courbure est obtenue par la
𝜀𝑦𝑑= = 3482.105=1,74.10-3
formule suivante :
𝟏 𝟏
= 𝑲𝒓𝑲𝝓
𝒓 𝒓𝟎 =

=1,74.10−30,45×0.75×0.9=0,0
057𝑚−1

➢ Coefficient de correction
dépendant de l’effort normal
𝐾𝑟= 𝑛𝑢− 𝑛/𝑛𝑢− 𝑁𝑏𝑎𝑙

n= 𝑁𝐸𝑑/𝑓𝑐𝑑𝐴𝑐 =
3.91/0.262*16.67=0.9
Nbal = 0,40

𝑛𝑢=1+𝑤 Avec 𝑤=𝑓𝑦𝑑∗𝐴𝑠/𝑓𝑐𝑑∗𝐴𝑐

As inconnue ⟹w= 0⟹ nu=1

𝐾𝑟=𝑀𝑖𝑛( 1−0.91−0.4;1) ⟹𝑲𝒓=𝟎.𝟏𝟔

Coefficient de correction tenant


compte du fluage :
KФ=Max (1+β.Фeff ; 1)

Avec β = 0.35+𝑓𝑐𝑘200−λ150
β= 0.35+25200−24.48150
= 0.31
⟹ KФ=1.52 >1
➢ Courbure :

1𝑟= 𝐾𝑟 . 𝐾𝜑 .1𝑟0
=1×1,52×0,0057=𝟎,𝟎𝟎𝟖𝟔𝟔 𝒎−𝟏

Excentricité du second ordre à


l’ELU : 𝑒2= =2.4742/ 10×0.00866
𝒆𝟐 = 𝟎,𝟎𝟎𝟓𝟒 𝑒2=0.0054
Avec c ≈𝜋2=10

4.1.8. Sollicitation du premier ordre :


L’excentricité du premier ordre : e1= ei +Δe0 = 0.00875
+0.025=0.0337 m Les sollicitations du 1ér ordre sont :
Tableau 12 : les Sollicitations du premier ordre

La combinaison à l’ELU La combinaison quasi


permanant
𝑴𝟎𝑬𝒅 = 𝑵𝑬𝒅 . 𝒆𝟏 = 𝟑. 𝟗𝟏 × 𝟎. 𝟎𝟑𝟑 𝑀0𝑒𝑞𝑝 = 𝑁𝐸𝑞𝑝 × 𝑒1 = 2.45 × 0.033
= 𝟎.,𝟏𝟐𝟗𝑴𝑵. 𝒎 = 0.080 𝑀𝑁. 𝑚
Moment corrige compte tenu des effets du second ordre
En tenant compte des effets de second ordre le moment à l’état limite
ultime pour la combinaison fondamentale devient :
MEd= M0Ed + M2 Avec
M2= Ned×e2 = 3.91× 0.0054 = 0.0211 MN.m
MEd= 0.129 + 0.0211 = 0.15 MN.m

Calcul du ferraillage du poteau

Armatures longitudinales :
Arguments d’entrée dans les abaques :
Md = MEd = 0.150MN.m

Nd = NEd =3.91 MN.m

𝜇= = =0.046 𝜈= =3.9116.67∗0.35∗0.75=0.9

D’après la figure 2 (annexe 1) les valeurs de μ et v ont abouti à un pourcentage d’armature


dans le poteau : Wtot = 0.18
➢ La section d’armature longitudinale est As:

𝐴𝑠=𝐴𝑠1+𝐴𝑠2= Wtot×b×h =120.18×0.35×0.75×16.67348=11.317 𝑐𝑚2 𝑨𝒔=𝟐𝟐.𝟔𝟑𝟒𝒄𝒎𝟐

➢ Vérification de la section minimale et la section maximale :

𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛=max ( ; )

=max max (11.23 𝑐𝑚2 ;5.25𝑐𝑚2)

 𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛=11.23 𝑐𝑚²
𝐴𝑠𝑚𝑎𝑥= = =105 𝑐𝑚2

Ainsi 𝐴𝑠, 𝑚𝑖𝑛<𝐴𝑠<𝐴𝑠, 𝑚𝑎𝑥

Nous prenons : on prend 8HA20 = 25.14cm²


Choix des armatures transversal :
Ф𝒍 ≥ 𝐦𝐚𝐱 (𝟔𝒎𝒎 :Ф𝒍,𝒎𝒂𝒙 /𝟒) = 𝟔𝒎𝒎
Ф𝒍 = 𝟔𝒎𝒎
Escapement en zone courante : 𝑺𝒄𝒍,𝒕𝒎𝒂𝒙 = min(20 Ф𝑙,𝑚𝑎𝑥 ; h ; 400mm)
= min (20 × 20 ; 350 ; 400) = 350mm
1 cadre + 2 étriers Фt =6mm avec espacement
𝑺𝒄𝒍,,𝒕𝒎𝒂𝒙 =350 cm donc St=3.01cm²

Espacement en zone de
recouvrement

Contrainte ultime adherence


𝐟𝐛𝐝 = 𝟐, 𝟐𝟓 ∗ 𝛈𝟏 ∗ 𝛈𝟐 ∗ 𝐟𝐜𝐭𝐝
Longueur de recouvrement
Bétonnage des armatures
longitudinales
Sont bonnes 𝛈𝟏 = 𝟏
𝑙0= = 24×3482,7=64.4

Ф𝒍=𝟐𝟎𝐦𝐦<𝟑𝟐𝒎𝒎 => 𝛈𝟐=𝟏 𝐟𝐜𝐭𝐝=

𝛂𝐜𝐭𝐟𝐜𝐭𝐤,𝟎,𝟎𝟓𝛄𝐜=𝟏,𝟐 𝐌𝐏𝐚 Soit 𝑙0=65 cm

Avec
𝛂𝐜𝐭=𝟏 𝐟𝐜𝐭𝐤,𝟎,𝟎𝟓= 𝟎.𝟕× 𝐟𝐜𝐭𝐦 =𝟎.𝟕 𝐱
𝟐.𝟔 = 𝟏.𝟖𝟐 𝐌𝐩𝐚 𝛄𝐜=𝟏,𝟓

➔𝐟𝐛𝐝=𝟐,𝟐𝟓×𝟏×𝟏×𝟏,𝟐=𝟐,𝟕 𝐌𝐏𝐚
Ferraillage
Calcul manuel Calcul Arche
As,thero As,réel As,réel

𝑨𝒔 = 𝟐𝟐. 𝟔𝟑𝟒𝒄𝒎𝟐 25.14cm² 29.15cm²


(8HA20) (8HA20+2HA16)
Tableau 13 : Tableau récapitulatif de ferraillages

Vous aimerez peut-être aussi