Vous êtes sur la page 1sur 33

REPUBLIQUE TUNISIENNE

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Ecole d’ingénieurs et d’Architecture polytechnique de Sousse
INGENIEUR GENIE - CIVIL
ddd

Elaboré par :
AMARA Naila

Encadré par : JABALLAH


LOTFI

2
0
2
MINI - PROJET : PFA
SOMMAIRE 0
I. Introduction……………………………………………………………………
……………………………………………2
II. Présentation du mini-

21
projet………………………………………………………………….
……………….3
III. Plan de masse et
architectural…………………………………………………………..
……………….4
IV. Plan de
coffrage…………………………………………………………………………
……………………..……….4
V. Choix du système de
plancher………………………………………………………………………..
……5
VI. Répartitions de
charges…………………………………………………………………………
……..………..6
VII. Étude et dimensionnement de quelques éléments de la structure…………
20

Poutres…………………………..
…………………………………………………………………………………
…………20

Poteau
…………………………………………………………………………………………………
…………………………20

Semelle isolée sous


poteau……………………………………………………………………………………..20

Utilisation d’un
logiciel…………………………………………………………………………………………
………………………..21

VIII. Conclusion……………………………………………………………………
……………………………………………...21

PFA
Annexe

Fondation…………………………..
…………………………………………………………………………………..………22

Plancher haut
RDC……………………………………………………………………………………………
…...…..25

21
Plancher haut étage
1…………………………………………………………………………………………..……
26

Plancher haut étage


2……………………………………………………………………………………………….
…26

Plans de ferraillages………….
……………………………………………………………………………………….32

I. Introduction
La réalisation de tout ouvrage de génie civil ou de bâtiment (immeuble par exemple) suit
tout un processus complexe depuis la phase de conception, de construction et d’exploitation pour
atteindre la qualité de l’ouvrage et sa durabilité.

Le mini-projet représente une phase de formation au sein de l’école d’ingénieurs et


d’architecture polytechnique de Sousse, Il consiste à appliquer l’ensemble des connaissances
acquises tout au long de nos formations d’ingénieur sur un projet réel du domaine de Génie Civil.
Il est consacré à la conception et au calcul d’une structure en béton armé. Un projet de conception

PFA
et de calcul en béton armé est indispensable afin d’acquérir une méthode de travail et de
confronter les difficultés qui peuvent rencontrer l’ingénieur lors de l’étude d’un projet réel, aussi
bien au niveau de la conception qu’au niveau du calcul.

21

PFA
II. Présentation du mini –
projet
Le présent mini - projet a pour objet l’étude et le dimensionnement d’un
bâtiment en béton armé, qui occupe une surface de 800 mètre carré (m2), composé :

21
D’un rez de chaussée et de 2 étages (RDC+2 étages), à usage d’habitation,

Les normes et règlements utilisés comme référence dans ce travail sont : l’eurocode 2
(ECO2) pour le dimensionnement des éléments en béton armé

La conception et le pré-dimensionnement des éléments structuraux ont été faits en tenant


compte des contraintes architecturales et structurales.

Quant aux logiciels choisis, la modélisation a été réalisée sur le logiciel :

Les plans de ferraillage ont été établis pour chaque élément représentatif de la structure à
savoir :

PFA
Plan de masse et plan
III.

PLAN DE MASSE
architectural
Le plan de masse présente l’emplacement du projet de construction par rapport à

21
son voisinage immédiat et indique les limites et l’orientation du terrain, l’implantation de la
construction, le tracé des voies de desserte et des raccordements.

PLAN D’ARCHITECTURE
Les plans d’architectes sont des représentations graphiques et techniques d’un
bâtiment qui dans leur ensemble permettent la compréhension de ses différentes
caractéristiques avant, pendant ou après la construction.

IV. Plans de coffrages


Avant d’être exécuté, tout bâtiment doit tout d’abord être étudie techniquement. Une
telle étude a pour objectif évaluer le comportement du bâtiment vis-à-vis des différents
efforts auxquels il sera probablement soumis, et par suite le dimensionner afin qu’il puisse y
résister.

Il s’agit d’adapter la conception à l’architecture technique retenue, tout en répondant


et aux exigences de stabilité et de résistance, et aux contraintes architecturales de viabilité de
sécurité et d’esthétique. Les conditions architecturales prises en considération se résument à:

Nécessité d’espaces dégagés.

Eviter de grandes retombées susceptibles de limiter le nombre d’étages.

PFA
V. Choix du système de
plancher
Les planchers ou les dalles se composent de trois parties distinctes

o la partie portante

21
o le revêtement
o le plafond

La partie portante doit résister aux charges transmises par le poids propre et aux
surcharges prévues par les règlements en vigueur. Le poids propre comprend, outre le poids
de l'élément porteur lui-même, le poids du revêtement et celui du plafond.

Il y a une multitude de système de plancher dans le domaine de construction. Nous


pouvons envisager deux (2) types de plancher pour notre ouvrage : Plancher à dalle pleine et
plancher nervuré.

Types Avantages Inconvénients


Facile à calculer et à mettre en œuvre, peu Retombées dans 2
Dalle pleine déformable, grandes portées, isolation acoustique, directions,
inertie thermique. préfabrication difficile.
Plus léger que la dalle pleine, plus grandes portée, Plus petites retombées,
plancher préfabrication possible des nervures. mais généralisées
nervuré
Tableau 1: Types de plancher

Notre choix dépend de plusieurs paramètres, parmi lesquels on trouve :

 L’utilisation du bâtiment : l’architecture des appartements ne permet pas le


rapprochement des poteaux et des voiles, augmentant ainsi les portées des
dalles.
 La facilité et la rapidité de la construction joue également un rôle dans notre
sélection du système de plancher.
 Le bâtiment est exposé à des forces horizontales, le plancher doit assurer la
fonction de diaphragme (assez rigide pour la transmission des charges).
 Etc…….

PFA
Pour des raisons d’optimiser au mieux notre plancher selon des critères techniques et
financières, nous avons optés pour un plancher nervuré.
Dalle de compression

21
Caractéristiques des matériaux

 Résistance caractéristique du béton : f c28 =¿ 22 MP Epaisse Poids


ur (cm) KN/ KN/
 Limite élastique des aciers : f e =¿500
m3 m2
 Contrainte de calcul du béton à l'ELU : σ bc=¿ Plancher 19+6 3.5
 Contrainte de calcul de l'acier a l'ELU : nervuré
fe 10 10
σ su = Brique
=¿ 30 10
1.15
Enduit au 0.5 18
 Fissuration préjudiciable mortier
 Classe d’exposition : XC2 Mortier de 22
 Enrobage des aciers 4 cm pour les fondations pose
marbre 0.3 28
et …..cm pour les autres éléments. Béton armée 22

VI. Etudes et
dimensionnements
Avant toute exécution, un bâtiment doit tout d’abord être étudié techniquement.

Cette étude technique comporte généralement trois phases :

 la conception et le pré dimensionnement de la structure pour vérifier la faisabilité


technique du projet,
 le dimensionnement des différents éléments,
 et enfin, la vérification et la justification du dimensionnement retenu et l’élaboration
des plans de coffrage et de ferraillage.

PFA
Evaluation des charges et Pré dimensionnement des éléments de structure

 G : la charge permanente, Q : la charge d’exploitation. Pp : poids


propre de l’élément
Dalles (plancher nervurer)

Les planchers sont constitués de corps creux reposant sur les poutrelles qui seront à

21
leur tour disposées généralement suivant les petites portées. La hauteur totale du plancher
doit satisfaire la condition suivante :

o Longueur max de nervure e 21 cm (16+5) = 4.72 cm


o Longueur max de nervure e 25 cm (19+6) = 5.12 cm

Plancher intermédiaire Plancher terrasse (inaccessible)

Niveaux R.D.C et Etage 1 Niveau Etage 2

G (plancher) = Pp + Pp mortier de pose + G (plancher) = Pp + Pp mortier de pose + enduit


Revêtement + enduit sous plancher sous plancher + étanchéité

G (plancher) = 3.5 + (0.05 * 22) + (28 * G (plancher) = 3.5 + (0.05 * 22) + (0.015
0.03) + (0.015 * 22) = 5.77 kN/m2 * 22) + 0.5 = 5.43 kN/m2

Q.(plancher) = 1.5 kN/m2 Q.(plancher) = 1 kN/m2

Poutres à deux(2) travées avec charge concentrée (niveau R.D.C)

Ces éléments de la structure sont des éléments horizontaux qui supportent en plus de
leur poids propre les charges des dalles et celles des cloisons lourdes qui y sont posées.

. Soient a la petite dimension et h la


grande dimension.

L1 = 6.25 m L2 h : la hauteur de la poutre


= 4.19 m
max(li , li+1) l : la longueur du travée de la poutre.
h=
16

max(6 , 3.95) 6.25


h= = 16 = 0.39 cm h
16
h = 0.39 m = 40 a
cm
Pp = a * h * Үb = 0.25 * 0.40 * 25
= 2.5 kN/m
PFA
Poids du mur (10 cm) sur la poutre

Ppmurs = Үbrique * épaisseur * hbrique +


enduit

Ppmurs = 10 * 0.1 * 3 + (0.05 * 3 * 18)


Charge s des dalles sur la poutre :

21
G (plancher) * ligne d’influence Q
(plancher) * ligne d’influence

Charges permanentes(G) Charges ELU


Cu
Tra Murs/ d’exploit
long b h Planc Tota 1.35 1.5 mul
vées Pp Acrotè ations(Q
her l G Q e
res )
A1- 6.25 0.2 0.4 2.5 18.03 5.7 26.2 4.7 35.4 7.0 42.4
1 5 0 3 1 5 6
A1- 4.19 0.2 0.4 2.5 12.08 5.7 20.2 3.14 27.3 4.7 32.1

Tableau 3 : charges G et Q sur la poutre

Calcul des sollicitations dans la poutre continue


Choix de méthode de calcul : Méthode des trois moments

Li
1 Li+1
Li Mi-1 + 2(L2i +Li+1) Mi + Li+1 Mi+1 = 6EI 3(ɷdi -ɷgi)
Inertie constant ; avec M1=M3=0

6 EI (⍵di −⍵ gi ) −qL3 −42.46∗6.253


M2¿ ⍵gi = = =−431.93
2( L1+ L2 ) 24 EI 24∗EI

qL3 32.10∗4.193
⍵di= = =98.39
24 EI 24 EI

PFA
6 [ 98.39−431.93 ]
MEd2¿ 2(6.25+ 4.19) =−95.85 kN . m

21
Calcul de Moment en travée

Travée 1 - 2
xi xi
M ( x )=m (x) + M 1 1− ( ) LI
+M2
LI
xi
M ( x )=m(x) + M 2
LI

−qx 2 qlx x
M ( x )= + +M2 i
2 2 LI

−42.46 ¿ x 2 42.46∗6.25∗x x
M ( x )= + −95.85 = - 21.23 x 2+ 116.7x
2 2 6

M (0 )=0

M (6.25 )=−99.92 kN . m

Effort tranchant dans la travée


−d ( M ( x )) ql M 2
V ( x )= =qx− −
dx 2 l

V (0 )=−110.73 kN
V ( x )=
−d ( M ( x ))
dx
=42.46∗x−
42.46∗6 99.92
2
+
6
{
V (6.25) =154.65 kN
V(x) = 42.46x * -110.73
Moment max en travée
42.46∗6.25 −95.85
42.46∗x− + =0 ↔ X=¿ 3.5 m
2 6.25

−42.46 ¿ x 2 42.46∗6.25∗x x
M ( x )= + −95.85
2 2 6.25

M(x) = - 21.23 x 2 + 117.4 x

M (3.5 )=151 kN . m

PFA
Travée 2-3

21
xi xi
M ( x )=m (x) + M 2 1− ( ) LI
+M3
LI

−qx 2 qlx x
M ( x )=
2
+
2
+ M 2 1−
l ( )
xi
( )
M ( x )=m (x) + M 2 1−
LI

−qx 2 qlx x
M ( x )= + +M2 i
2 2 LI

−32.10 ¿ x 2 32.10∗4.19∗x x
M ( x )= + −95.85 = - 16.1 x 2+ 44.4x
2 2 4.19

M (0 )=0

M (4.19 )=−96.61 kN . m

Effort tranchant dans la travée


−d ( M ( x )) ql M 2
V ( x )= =qx− −
dx 2 l

V (0) =−44.2 kN
V ( x )=
−d ( M ( x ))
dx
=32.10∗x−
32.10∗4.19 96.61
2
+
4.19
{
V (4.19 )=90.3 kN
V(x) = 32.10 x * -44.2
Moment max en travée
32.10∗4.19 −95.85
32.10∗x− + =0 ↔ X=¿2.8 m
2 4.19

−32.10 ¿ x 2 32.10∗4.19∗x x
M ( x )= + −95.85
2 2 4.19

PFA
M(x) = - 16.1 x 2 + 44.35 x

M (2.8 )=96.83 kN . m

Appu Travée Appui Travée Appui


i1 1 2 2 3
Moments

21
151
Fléchissant 0 -95.85 96.83 0
Max (kN.m)
Tableau 4: Moments félissant

Vérification de la section du béton sur appui 1 :


 Moment réduit

Med
μu= Avec b = 0,25 m
b d 2∗fcd

0.09585
μu = = 0.2
0.25∗0.362∗14.66

μ AB=0.1019 a cause du A de S500 A

μlim =0.3717 μ AB <¿¿ μu < μ lim ¿ nous Somme dans le 2eme cas pivot B

La hauteur h= 40 cm est conforme à l’ELU, d’où l’on ne nécessite pas d’acier comprimé
En conclusion la poutre de section 25×40 est conforme à l’ELU et a L’ELS.

Calcul du ferraillage de la poutre


 Armature longitudinale
 Moment réduit Sur appui 1
Med
𝜇u = b∗d 2∗fcd =0.2 avec b =0.25 m et d =0.9*h = 0,9 x 0.40 = 0.36

αu=1.25 (1- √ (1−2∗μ u)) = 1.25 (1- √ (1−2∗0.2)) =0.28

Calcul en pivot B : A'S ,u=0 , μAB ≤ μu ≤ μlim


 Déformations des aciers tendus
10−3∗1−αu 10−3∗1−0.28
εs = 3.5 . =3.5 . =¿ 9 *10−3 et εse = 2.17 10−3
αu 0.28

comme εs > εse donc σsu = f yd = 435 Mpa

PFA
Pour l’acier S.500 A on utilise le diagramme à palier horizontal σsu= 435 MPa

 Le bras de levier
Zu = d (1-0.4αu) = 0.36 (1-0.4*0.25)= 0.33
 Section des armatures tendues

21
D’après le tableau ci-dessous nous constatons que μ AB ≤𝜇u ≤ 𝜇lim le calcul de la section
d’acier se fera au pivot B, 2ème cas, pas d’acier comprimé A’s,u = 0 
Med
As, u= σ su∗Zu (cm2/ml)

 Section d’acier minimal


fctm 2.6
As,min = Max (0.26∗ fyk b*d ; 0.0013* b* d) = Max (0.26∗ 500 0.36 * 0.25 ;

0.0013* 0.36 * 0.25 ) =


Max ( 0.000117 ; 0.00012 ) = 0.00012
As,min = 1.2 cm²
 Le moment en appui de rive est égal à 0,15M max travée.
désignati Med(M μlim ¿ ¿ αu zu As,ucal
μu μ AB
on N.m) (cm2)
A0 0 0 0.10 0.37 0 0.33 0

T1 0.151 0,2 0.10 0.37 0.51 0.251 5.1

A1 -0.09585 0 ,16 0.10 0.37 0.28 0.29 5.88

T2 0.9683 0,1 0.10 0.37 0.133 0.3 4.9

A3 0 0 0.10 0.37 0 0.33 0

Tableau 5: sections d’armatures dans la poutre


Calcul manuel
A s ,u= A s ,req A s ,adoptée= A s , prov Désignations L b d (cm)
A0 0 2.01 ⇒ 4HA8 Appui de rive 0 17
5.1 14.21 ⇒ Travée 1 50
T1 Appui inter 1 20
6HA12
Travée 2 30
A1 5.88 6.16 ⇒ 6HA12
Appui de rive 17
T2 4.9 4.53 ⇒ 6HA12
Tableau 7: longueur d’ancrage des barres
A3 0 2.01 ⇒ 4HA8
Tableau 6 : section d’armatures adopté

PFA
 Longueur d’ancrage des barres

Longueur d’ancrage de référence


fyd A s , req
Lb,REq =∅ × 4 × fbd x A

21
s , prov

Longueur d’ancrage minimale


Lb,min=max[ 0.3lb, req ; 10∅ ; 100mm]
lbd= max [lb,req ; Lb,min]

 Armature transversale:
 Calcul des armatures de l’effort tranchant sur appui et
travée

 Cas standard et courant (𝜽 = 𝟒𝟓° 𝒆𝒕 𝜶 = 𝟗𝟎°)

T1 T2

Gauche droite gauche droite


Ved -97,38 154.65 90.3 41,36
v1 0,55 0, 55 0, 55 0, 55
VRd,Max 299 299 299 299
Ved <Vrd Vérifier Vérifier Vérifier Vérifier
Tableau 8 : armatures transversales dans la poutre

Cas de l’appui 1

Il faut comparer Ved Max et VrdMax tel que : Ved <Vrd

f ck
v1 =0,6(1− ) = 0, 55
250

0.9 0.9
VRd, Max = 2 b 0 . d . v1 . f cd = 2 0.25∗0.33.0,55∗14,66=299 KN

L’on constate la condition vérifiée avec : Ved < Vrd = 299 KN

PFA
 La traction dans les armatures transversales impose : (1ère condition)
A st V ed 0,0973

21
4
≥ = 0,9× 0.33 × 435 ∗10 = 7.53 cm²/m
st 0,9× d × f yd

 La section maximale: (2eme condition)


v 1. fcd
(𝜌t) max = 2. fyd = 0, 0093

A stmax
= (𝜌t) max × b = 23.25 cm²/m
st

 La section minimale : (3eme condition)


0,08 √ fck
(𝜌t) min = = 0, 00075
fyk
A stmin
= (𝜌t) min × b = 1.9 cm²/m
st

 Dispositions constructive: (4eme condition)


∅t > ∅l/3 c'est-à-dire 6HA8 => 𝐴𝑠𝑡 = 3.02 cm2

Espacement maximal: st ≤ (st) max = (0.75×d) = (0.75×0.33)


=0.25 m (*)

A stmin
(𝜌t) min≤ 𝜌t ≤ (𝜌t) max => (𝜌t) min≤ S ×b ≤ (𝜌t) max
t

0.097 m ≤ st ≤ 1.258 m (**)


A st
st
≥ 15, 33 => St ≤ 0, 19m (***) St (cm)
Désignations Gauche Droite
En réunissant les conditions (*); (**) et (***)
Appui 1 15
On obtient : Appui 2 20  25
Appui
0.097 m ≤ st ≤min (0, 19m; 0,30m; 1,258 m). Appui 2 3 15  25
Appui 4 25 25
0.097 m ≤ st ≤min (0,30m; 0, 47m; 1,258 m). Appui 1
Tableau 9 :
0.097 m ≤ st ≤min (0, 26 m; 0,30m; 1,258 m). Appui 3

PFA
0.097 m ≤ st ≤min (0, 30m; 0,31m; 1,258 m). Appui 4

Poteau (niveau RDC)

21
Le principe du dimensionnement consiste à trouver des sections d’aciers qui pourront
permettre au poteau de bien assurer son rôle de porteur

Evaluation des charges sur poteau (niveau RDC)

 Charges permanentes (G) transmises sur poteau RDC :


Etage 2 (plancher terrasse inaccessible)
PpPOTEAU = a * b * h * Үb = 0.25 * 0.25* 4 * 25 = 6.25 kN/m
1 poutres de haut2ur (h) = 0.40 m Pp(poutres) = a * h * Үb = 0.25* 0.40* 25
= 2.5 kN/m

Ppmurs = 0 (pas e murs ni acrotères)


Gpoutre = Pp(poutres) * ligne d’influence = 11.143 kN
Gplancher = (Pp + Pp mortier de pose + enduit sous plancher + étanchéité) * (S1 + S2 + S3 + S4 ) =
60.25 kN

Etage 1 (plancher haut étage 1)


PpPOTEAU = a * b * h * Үb = 0.22 * 0.22 * 3 * 25 = 3.63 kN/m
1 poutres de hauteur (h) = 0.4 m Pp(poutres) = a * h * Үb = 0.25 * 0.4 * 25 = 2.5
kN/m
Ppmurs = Үbrique * épaisseur * hbrique + enduit = 5.7 kN

Gpoutre = (Pp(poutres) + Ppmurs ) * ligne d’influence = 58.05 kN


Gplancher = ( Pp + Pp mortier de pose + enduit sous plancher + revêtements) * (S1 + S2 + S3 + S4 ) =
77.06 kN
PFA
R.D.C (plancher haut R.D.C)
poutres de hauteur (h) = 0.40m Pp(poutres) = a * h * Үb = 0.25 * 0.40 * 25 =
1.925 kN/m
Ppmurs = Үbrique * épaisseur * hbrique + enduit = 5.7 kN

21
Gpoutre = (Pp(poutres) + Ppmurs ) * ligne d’influence = 58.05 kN
Gplancher = ( Pp + Pp mortier de pose + enduit sous plancher + revêtements) * (S1 + S2 + S3 + S4 ) =
77.06 kN

 Charges d’exploitations transmises sur poteau RDC

Etage 2 (plancher haut terrasse)


Qpoutre = (1 *0.25) * 4 = 0.88 kN
Qplancher = 1 * (S1 + S2 + S3 + S4 ) = 12.221
kN
Etage 1 (plancher haut etage 1) R.D.C (plancher haut etage 1)
Qpoutre = (1.5 *0.25) * 4 = 1.5kN Qpoutre = (1.5 *0.25) * 4 = 1.5 kN
Qplancher = 1.5 * (S1 + S2 + S3 + S4 ) = Qplancher = 1.5 * (S1 + S2 + S3 + S4 ) =
21.93 kN 21.93 kN
CHARG POUTR TOTAL
DALLE POTEAU
E E Majoré 15%
G(KN) 214.37 127.243 7.26 401.2
Q(KN) 56.08 3.52 / 68.54
Tableau10: charges G et Q

Pu=1,35*G+1, Pu= 1,35 × 401 + 1,5


Effort ELU 644.43KN
5*Q × 68.54
normal
ELS PELS = G+Q 401.2 + 68.54 469.74 KN
Sollicitation
N0qp= G + 0,3
quasi ELU N0qp= 401.2+ 0,3 x 421.76KN
xQ
permanente 68.54
Tableau11: Cas de charge

PFA
Calcul de l’élancement du Poteau:

La longueur de flambement Lf d’un


poteau articulé dans l’ apui et encastré Lf=0.707*l0 = 1.49m
dans les fondations est égale à
Elancement du poteau de section L f∗√ 12

21
λ= = 17.20
Rectangulaire : b
Tableau 12: élancement

20 ABC
L’euro code recommande λlim =
√n
Non
1 Nqp 0,3086
A= = 0,723 Øeff = ∅ = 2,8 × = 1,91 : coefficient de fluage effectif
1+ 0,2 ∅ eff Ned 0,45165
Asfyd
Avec B=1+2W or w=  ; ratio mécanique d’armatures (sinon B=1.1)
Acfcd

M 01
C=1.7-rm; rm= : M01 > M02 moment de 1er ordre aux extrémités (sinon C=0.7)
M 02
N ed 0.644
n= A ¿ f = 0.3∗0.40∗14.66 = 0.37
c cd

0,1effort normal relatif avec AC l’aire du béton.


20× 0,723 ×1,1 ×0,7
λlim = = 17.72
√ 0.37
Nous remarquons que λlim ≥ λ pas de risque de flambement donc
les effets de second ordres sont négligeables par conséquent le calcul se fera en compression simple.

Ferraillage de la section

Ned− Ac × fcd 0,644−0,105× 16.67 4


As= = 10 = -31.79 < 0 béton sur abondant
σs 348
0,1 Ned 0,1 ×0,644 4
As, min=Max
{
fyd
0,2×
Ac
100
= Max
0,2 ×{
435
10
0,105 4
100
10
= Max
2.5
2.1 {
=> As, min= 3.1 cm²

PFA
 Vérification sur le coffrage
Ned 0,644
Ac ≥ As = 0,00021 =0,0.37 coffrage vérifié
. σs+ fcd × 435+14.66
Ac 0,105

As As, min As opté Ferraillage

21
2.5 3.1 cm² 5.84 4HA14
Tableau 13: Section choisie

Armatures transversales
Ø min=6 mm
{
Øt, ≥Max Ø l, max =
4
Ø min=6 mm
2.5 { soit Øt,=8 mm

20 Ø 200 mm
St≤ min
{B
400 mm {
= min 350 mm on prend St = 20cm
400 mm

Fondation (Semelle sous poteau)

Une fondation est l’élément qui transmet au sol les charges d’une construction. Son étude
nécessite :
- D’une part, l’examen de la capacité portante des terrains servant d’assise ;
- D’autres part, le dimensionnement de la structure fondation qui se décompose en la
détermination des dimensions compte tenu de la capacité du sol et de la capacité portante
de la structure proprement dite. Il existe trois types de fondations (fondations
superficielles, semi profondes et profondes)
Dans ce projet il n’y a que les fondations superficielles (semelles isolées).

Détermination du coffrage

{G=411.77 KN
Q=68.54 KN
Ned = 1,35×412+1,5×68.54 = 658.70 KN
A et B: côté de la semelle
H : Hauteur utile moyenne de la semelle

PFA
σ sol =0.3 MPA Cnom=30 cm

γ remb=18 KN/ m 2

γ remb= 2 m

D= 1.5 m (hauteur d’encrage de la semelle).

21
A a
 Dimension homothétique avec le poteau : =
B b
Ned
On a ≤σ
A × B sol
Détermination du coffrage :
bNed 0.4∗0.6587
B≥
√ a σ sol
=> B≥

0.3∗0.3
= 1.6 m

Majoré à 15% B= 1.85 m on va prendre B = 2 m


a∗B 0.3∗2
A = b = 0.4 =¿ 1.71 m A = 1.75 m
B−b A−a
Max ( 4 ,
4
) ≤ d ≤ min (B-b, A-a)

B−b
d≥ = 0,44 m soit d=0,6m
4
d ≤ min (B-b , A-a )=1.45m
H≥ max (d+Cnom+2 ; 20 cm) =0,6+0.03+0.02
H> 0.65 m donc H=65cm

A = 1,75 m, B= 2 m, H = 65 m

Vérification
 Vérification des contraintes transmises au sol
Poids remblai= (B-b) × (A-a) Hremblai×ɣremblai=1.65×1.45×0.65×18 = 28 KN
Ned=1, 35×( poids du remblai) +658.7 = 696.49 KN

1,35 ( Poids du gros béton + Poids remblai )+ Ned 0.6964


o
A ×B
=
2∗1.75
= 0.2 Mpa <σ sol = 0,3Mpa vérifié

Ferraillage et disposition constructive


Pour se faire il est important de déterminer les sections nécessaires pour supporter les charges

PFA
transmises par le poteau.
 Ferraillage de la Nappe inférieure parallèle aux côtés B
N ' ed (B−b) 0,6965(2−0.4) 4
As,b= = 10 = 7.64 cm² majoration 10 % As = 8.36cm² .
8 × d b × fyd 8× 0.54 × 435
∅b
d b =H−Cnom− = 60-3-1= 54 cm
2

21
 Espacement des aciers
100 100
≤nb ≤ => 4 ≤ nb ≤6 soit nb= 6
30 15
As choisi = 9.24 cm² soit 6 HA14
 Arrêt des barres :
B−b
Lbd=40× Øl = 40×1 = 40cm or Lbd > = 41 cm, il faut prévoir des crochets d’extrémité.
4
 Ferraillage de la Nappe inférieure parallèle aux côtés A
N ' ed ( A−a) 0,6965(1.75−0.3) 4
As,b= = 10 = 6.8 cm² majoration 10 % As = 7.48 cm² .
8 ×d a × fyd 8 ×0.53 .3 ×348
1.4
d a =d b− =53.3 cm
2
 Espacement des aciers
100 100
≤nb ≤ => 4 ≤ nb ≤6 soit nb= 5
30 15
As choisi = 7.7cm² soit 4HA14
 Arrêt des barres :
A−a
Lbd=40× Øl = 40×1 = 40cm or Lbd > = 37 cm, il faut prévoir des crochets d’extrémité.
4

VI. Conclusion générale


Le présent pfa se situe dans le cadre d’une étude technique d’une villa R+ 2 à usage
habitation

L’étude consiste à la réalisation de la note de calcul sur les éléments structuraux et


non structuraux, sur la base du plan architectural.

PFA
L’ossature du batiment est constituée d’une structure en béton armé porteuse
(planchers ±
poutre ± poteaux …) reposant sur un radier nervuré. Les prescriptions techniques utilisées
sont les règles de l’eurocode 2 .

Le dimensionnement a été réalisé à l’ELU puis vérifié à l’ELS et les plans de

21
ferraillage établis avec le logiciel ROBOT en tenant compte des dispositions constructives.

ANNEXE
1. Dalle: Dalle226 - panneau n° 226
1.1. Ferraillage:

 Type : Plancher BA
 Direction armatures principales : 0°
Classe armatures principales : HA 500; résistance caractéristique = 500,00 MPa
branche horizontale du diagramme contrainte-déformation
 Classe de ductilité :C
 Diamètres des barres inférieures d1 = 1,2 (cm) d2 = 1,2 (cm)
supérieures d1 = 1,2 (cm) d2 = 1,2 (cm)
 Enrobage inférieur c1 = 3,0 (cm)
supérieur c2 = 3,0 (cm)
 Écarts de l'enrobage Cdev = 1,0(cm), Cdur = 0,0(cm)

PFA
1.2. Béton
Classe : BETON; résistance caractéristique = 25,00 MPa
répartition rectangulaire des charges [3.1.7(3)]
 Densité : 2501,36 (kG/m3)
 Coefficient de fluage du béton : 1,63
 Classe du ciment :N

1.3. Hypothèses

 Calculs suivant : NF EN 1992-1-1/NA:2007

21
 Méthode de calcul de la section d'acier : Analytique
 Largeur des fissures admissible
- lit supérieur : 0,40 (mm)
- lit inférieur : 0,40 (mm)
 Flèche admissible : 3,0 (cm)
 Vérification du poinçonnement : oui
 Milieu
- lit supérieur : X0
- lit inférieur : X0
 Type de calcul : flexion
 Classe de structure : S1

1.4. Geométrie de la dalle


Epaisseur 0,10 (m)

Contour:
bord début fin longueur
x1 y1 x2 y2 (m)
1 0,00 6,25 6,25 6,25 6,25
2 6,25 6,25 6,25 0,00 6,25
3 6,25 0,00 0,00 0,00 6,25
4 0,00 0,00 0,00 6,25 6,25

Appui:
n° Nom dimensions coordonnées bord
(m) x y
10 ponctuel 0,25 / 0,25 6,25 6,25 —
10 linéaire 6,25 / 0,25 6,25 3,13 —
10 linéaire 0,25 / 6,25 3,13 6,25 —
10 ponctuel 0,25 / 0,25 6,25 6,25 —
12 ponctuel 0,25 / 0,25 6,25 0,00 —
12 linéaire 0,25 / 6,25 3,13 0,00 —
12 ponctuel 0,25 / 0,25 6,25 0,00 —
22 ponctuel 0,25 / 0,25 0,00 6,25 —
22 linéaire 6,25 / 0,25 0,00 3,13 —
22 ponctuel 0,25 / 0,25 0,00 6,25 —
24 ponctuel 0,25 / 0,25 0,00 0,00 —
24 ponctuel 0,25 / 0,25 0,00 0,00 —
* - présence du chapiteau

1.5. Résultats des calculs:


Pour les armatures supérieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.16) Ar/At =
0.00 < 1.0
Pour les armatures supérieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.47) Ar/At =
0.00 < 1.0
Pour les armatures supérieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.78) Ar/At =
0.00 < 1.0

PFA
Pour les armatures inférieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.16) Ar/At =
0.00 < 1.0
Pour les armatures inférieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.47) Ar/At =
0.00 < 1.0
Pour les armatures inférieures dans la direction de l'axe X dans le point: (0.16, 0.78) Ar/At =
0.00 < 1.0

1.5.1. Moments maximaux + ferraillage pour la flexion

Ax(+) Ax(-) Ay(+) Ay(-)

21
Ferraillage réelle (cm2/m):
0,00 0,00 0,00 0,00
Ferraillage théorique modifié (cm2/m):
5,64 5,64 0,00 0,00
Ferraillage théorique primaire (cm2/m):
5,64 5,64 0,00 0,00
Coordonnées (m):
0,00;6,25 0,00;6,25 11,50;-19,50 11,50;-19,50

1.5.2. Moments maximaux + ferraillage pour la flexion

Ax(+) Ax(-) Ay(+) Ay(-)


Symboles: section théorique/section réelle
Ax(+) (cm2/m) 5,64/0,00 5,64/0,00 5,64/0,00 5,64/0,00
Ax(-) (cm2/m) 5,64/0,00 5,64/0,00 5,64/0,00 5,64/0,00
Ay(+) (cm2/m) 0,00/0,00 0,00/0,00 0,00/0,00 0,00/0,00
Ay(-) (cm2/m) 0,00/0,00 0,00/0,00 0,00/0,00 0,00/0,00

ELU
Mxx (kN*m/m) 0,99 0,99 0,00 0,00
Myy (kN*m/m) 4,08 4,08 0,00 0,00
Mxy (kN*m/m) -0,38 -0,38 0,00 0,00

Nxx (kN/m) 10,89 10,89 0,00 0,00


Nyy (kN/m) 7,79 7,79 0,00 0,00
Nxy (kN/m) -6,48 -6,48 0,00 0,00

Coordonnées (m) 0,00;6,25 0,00;6,25 11,50;-19,50 11,50;-19,50


Coordonnées* (m) -25,75;-11,50;18,00 -25,75;-11,50;18,00 0,00;0,00;0,00 0,00;0,00;0,00
* - Coordonnées dans le repère global de la structure

1.5.4. Flèche
|f(+)| = 0,0 (cm) <= fdop(+) = 3,0 (cm)
|f(-)| = 0,0 (cm) <= fdop(-) = 3,0 (cm)

1.5.5. Fissuration
lit supérieur
ax = 0,00 (mm) <= adop = 0,40 (mm)
ay = 0,00 (mm) <= adop = 0,40 (mm)
lit inférieur
ax = 0,00 (mm) <= adop = 0,40 (mm)
ay = 0,00 (mm) <= adop = 0,40 (mm)

2. Chargements:
Cas Type Liste Valeur
1 poids propre 211A213 215 217A230 PZ Moins
1 (EF) surfacique uniforme 211A213 215 217A230 PZ=-
3,50[kN/m2]
4 charge uniforme PZ=-1,25[kN/m]
4 charge uniforme PZ=-1,25[kN/m]
5 (EF) surfacique uniforme 211A213 215 218 PZ=-0,15[kN/m2]
7 charge uniforme PZ=-0,28[kN/m]

Combinaison / Composante Définition

PFA
3. Résultats théoriques - disposition des armatures
Liste de solutions:

Résultats pour la solution n° 0


Zones de ferraillage

Ferraillage inférieur
Nom coordonnées Armatures adoptées At Ar

21
x1 y1 x2 y2 [cm2/m] [cm2/m]

Ferraillage supérieur
Nom coordonnées Armatures adoptées At Ar
x1 y1 x2 y2 [cm2/m] [cm2/m]

4. Quantitatif
 Volume de Béton = 3,92 (m3)
 Surface de Coffrage = 39,06 (m2)
 Périmètre de la dalle = 25,00 (m)
 Superficie des réservations = 0,00 (m2)

PFA
21

PFA
1 Semelle isolée: Semelle9 Nombre: 1
1.1 Données de base

1.1.1 Principes

 Norme pour les calculs géotechniques : NF P 94-261 (NF-EN 1997-1:2008/AC:2009)


 Norme pour les calculs béton armé : NF EN 1992-1-1/NA:2007
 Forme de la semelle : libre

21
1.1.2 Géométrie:

A = 1,50 (m) a = 0,65 (m)


B = 1,50 (m) b = 0,65 (m)
h1 = 0,65 (m) ex = 0,00 (m)
h2 = 0,75 (m) ey = 0,00 (m)
h4 = 0,05 (m)

a' = 25,0 (cm)


b' = 25,0 (cm)
cnom1 = 6,0 (cm)
cnom2 = 6,0 (cm)
Écarts de l'enrobage: Cdev = 1,0(cm), Cdur = 0,0(cm)

1.1.3 Matériaux

 Béton : BETON20; résistance caractéristique = 20,00 MPa


Poids volumique = 2501,36 (kG/m3)
répartition rectangulaire des charges [3.1.7(3)]
 Armature longitudinale : type HA 500 résistance caractéristique = 500,00
MPa
Classe de ductilité: C
branche horizontale du diagramme contrainte-déformation
 Armature transversale : type HA 500 résistance caractéristique = 500,00
MPa
 Armature additionnelle: : type HA 500 résistance caractéristique = 500,00
MPa

1.1.4 Chargements:

Charges sur la semelle:


Cas Nature Groupe N Fx Fy Mx My
(kN) (kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
G1 permanente(Poids de la fondation) 1 56,60 0,00 0,00 0,00 0,00
Q1 d'exploitation(Charge sur le talus) 1 12,00 0,00 0,00 0,00 0,00

Charges sur le talus:


Cas Nature Q1
(kN/m2)

PFA
1.1.5 Liste de combinaisons

1/ ELU A1 : 1.35G1+1.50Q1
2/ ELU A1 : 1.35G1
3/ ELU A1 : 1.00G1+1.50Q1
4/ ELU A1 : 1.00G1
5/ ELS CHR : 1.00G1+1.00Q1
6/ ELS CHR : 1.00G1
7/ ELS QPR : 1.00G1+0.30Q1
8/ ELS QPR : 1.00G1
9/* ELU : 1.35G1+1.50Q1
10/* ELU : 1.35G1
11/* ELU : 1.00G1+1.50Q1

21
12/* ELU : 1.00G1
13/* ELS CHR : 1.00G1+1.00Q1
14/* ELS CHR : 1.00G1
15/* ELS FRE : 1.00G1+0.50Q1
16/* ELS FRE : 1.00G1
17/* ELS QPR : 1.00G1+0.30Q1
18/* ELS QPR : 1.00G1

1.2 Dimensionnement géotechnique


1.2.1 Principes

 Coefficient de réduction de la cohésion: 0,00


 Fondation préfabriquée lisse 6.5.3(10)
 Glissement avec la prise en compte de la poussée du sol: pour les directions X et Y
 Approche de calcul: 2
A1 + M1 + R2
' = 1,00
c' = 1,00
cu = 1,00
qu = 1,00
 = 1,00
R,v = 1,40
R,h = 1,10

1.2.2 Sol:

Niveau du sol: N1 = 0,00 (m)


Niveau maximum de la semelle: Na = 0,00 (m)
Niveau du fond de fouille: Nf = -0,50 (m)
Niveau de la nappe phréatique: N max. = 0,00 (m) N min. = 0,00 (m)

Argiles et limons fermes


• Niveau du sol: 0.00 (m)
• Poids volumique: 2039.43 (kG/m3)
• Poids volumique unitaire: 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne: 30.0 (Deg)
• Cohésion: 0.02 (MPa)

1.2.3 États limites

PFA
Calcul des contraintes

Type de sol sous la fondation: uniforme


Combinaison dimensionnante ELS CHR : 1.00G1+1.00Q1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.00 * poussée d'Archimède
Résultats de calculs: au niveau du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 43,43 (kN)
Charge dimensionnante:

21
Nr = 112,03 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)

Méthode de calculs de la contrainte de rupture: Semi-empirique - limite de contraintes

Excentrement de l'action de la charge:


|eB| = 0,00 (m) |eL| = 0,00 (m)
Dimensions équivalentes de la fondation:
B' = B - 2|eB| = 1,50 (m)
L' = L - 2|eL| = 1,50 (m)

qu = 0.30 (MPa)

ple* = 0,24 (MPa)


De = Dmin - d = 1,40 (m)
kp = 1,06
i = 1,00
q'0 = 0,02 (MPa)

qnet = kp * (ple*) * i + q'0 = 0,27 (MPa)


qult = qnet / R,d,v = 0,13 (MPa)
R,d,v = 2,00
qlim = qult / R,v = 0.06 (MPa)
R,v = 2,30

Contrainte dans le sol: qref = 0.05 (MPa)


Coefficient de sécurité: qlim / qref = 1.175 > 1

Soulèvement

Soulèvement ELU
Combinaison dimensionnante ELU A1 : 1.00G1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.35 * poussée d'Archimède
Surface de contact: s = 0,00
slim = 0,17

Soulèvement ELS
Combinaison défavorable: ELS QPR : 1.00G1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.00 * poussée d'Archimède
Surface de contact s = 1,00
slim = 0,67

Glissement

Combinaison dimensionnante ELU A1 : 1.00G1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol

PFA
1.35 * poussée d'Archimède
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 37,32 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 93,92 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Dimensions équivalentes de la fondation: A_ = 1,50 (m) B_ = 1,50 (m)
Surface du glissement: 2,25 (m2)
Coefficient de frottement fondation - sol: tan(d = 0,25
Cohésion: cu = 0.02 (MPa)
Poussée du sol prise en compte:
Hx = 0,00 (kN) Hy = 0,00 (kN)
Ppx = 0,00 (kN) Ppy = 0,00 (kN)

21
Pax = 0,00 (kN) Pay = 0,00 (kN)
Valeur de la force de glissement Hd = 0,00 (kN)
Valeur de la force empêchant le glissement de la fondation:
- su niveau du sol: Rd = 21,14 (kN)
Stabilité au glissement: 

Tassement moyen

Type de sol sous la fondation: uniforme


Combinaison dimensionnante ELS CHR : 1.00G1+1.00Q1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.00 * poussée d'Archimède
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 43,43 (kN)
Contrainte moyenne due à la charge dimensionnante: q = 0,05 (MPa)
Epaisseur du sol soumis au tassement actif: z = 2,25 (m)
Contrainte au niveau:
- additionnelles: zd = 0,01 (MPa)
- due au poids du sol: z = 0,05 (MPa)
Tassement:
- primaire s' = 0,9 (cm)
- secondaire s'' = 0,0 (cm)
- TOTAL S = 0,9 (cm) < Sadm = 5,0 (cm)
Coefficient de sécurité: 5.868 > 1

Différence des tassements

Combinaison dimensionnante ELS QPR : 1.00G1


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.00 * poussée d'Archimède
Différence des tassements: S = 0,0 (cm) < Sadm = 5,0 (cm)
Coefficient de sécurité: 

Renversement

Autour de l'axe OX
Combinaison dimensionnante ELU A1 : 1.00G1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
1.35 * poussée d'Archimède
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 37,32 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 93,92 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Moment stabilisateur: Mstab = 70,44 (kN*m)
Moment de renversement: Mrenv = 0,00 (kN*m)
Stabilité au renversement: 

Autour de l'axe OY
Combinaison défavorable: ELU A1 : 1.00G1
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol

PFA
1.35 * poussée d'Archimède
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 37,32 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 93,92 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Moment stabilisateur: Mstab = 70,44 (kN*m)
Moment de renversement: Mrenv = 0,00 (kN*m)
Stabilité au renversement: 

21
1.3 Dimensionnement Béton Armé

1.3.1 Principes

 Milieu : X0
 Classe de structure : S1

1.3.2 Analyse du poinçonnement et du cisaillement

Poinçonnement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.50Q1


Coefficients de chargement: 1.35 * poids de la fondation
1.35 * poids du sol
1.00 * poussée d'Archimède
Charge dimensionnante:
Nr = 159,15 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Longueur du périmètre critique: 4,06 (m)
Force de poinçonnement: 44,36 (kN)
Hauteur efficace de la section heff = 0,58 (m)
Densité du ferraillage:  = 0.13 %
Contrainte de cisaillement: 0,02 (MPa)
Contrainte de cisaillement admissible: 1,58 (MPa)
Coefficient de sécurité: 83.82 > 1

1.3.3 Ferraillage théorique

Semelle isolée:

Aciers inférieurs:

ELU : 1.35G1+1.50Q1
My = 9,14 (kN*m) Asx = 7,54 (cm2/m)

ELU : 1.35G1+1.50Q1
Mx = 9,14 (kN*m) Asy = 7,54 (cm2/m)

As min = 7,54 (cm2/m)

Aciers supérieurs:
A'sx = 0,00 (cm2/m)
A'sy = 0,00 (cm2/m)

As min = 0,00 (cm2/m)

Fût:
Armature longitudinale A = 8,45 (cm2) A min. = 8,45 (cm2)
A = 2 * (Asx + Asy)
Asx = 0,00 (cm2) Asy = 4,23 (cm2)

PFA
1.3.4 Ferraillage réel

Semelle isolée:
Aciers inférieurs:
En X:
10 HA 500 12 l = 1,38 (m) e = 1*-0,62 + 9*0,14
En Y:
10 HA 500 12 l = 1,38 (m) e = 1*-0,62 + 9*0,14

21
Fût
Armature longitudinale
En X:
4 HA 500 12 l = 3,73 (m) e = 1*-0,23 + 3*0,15
En Y:
2 HA 500 12 l = 3,78 (m) e = 1*-0,23 + 1*0,46
Armature transversale
8 HA 500 8 l = 2,28 (m) e = 1*0,11 + 5*0,20 + 2*0,09

2 Quantitatif:
 Volume de Béton = 1,78 (m3)
 Surface de Coffrage = 5,85 (m2)

 Acier HA 500
 Poids total = 51,65 (kG)
 Densité = 29,03 (kG/m3)
 Diamètre moyen = 10,9 (mm)
 Liste par diamètres:

Diamètre Longueur Nombre:


(m)
8 2,28 8
12 1,38 20
12 3,73 4
12 3,78 2

PFA