Vous êtes sur la page 1sur 90

‫وزارة التعليــم العالـي والبحـث العلمـي‬

BADJI MOKHTAR- ANNABA UNIVERSITY


‫جامعــــــة باجـــــي مختـــار عنـابــة‬
UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR- ANNABA

Faculté : Sciences de L’Ingéniorat


Département : Électromécanique

MÉMOIRE
Présenté en vue de l’obtention du diplôme de Master
EEeeeee
Étude et réalisation d'un filtre actif parallèle de
puissance commandé par DSPACE1104

Domaine : Sciences et Technologie


Filière : Electromécanique
Spécialité : Electromécanique
Par : ZELLOUMA Mohammed

DEVANT LE JURY

Président : Mr. SAAD S U.B.M. Annaba


Directeur de mémoire : Mr. SAAD S U.BM. Annaba
Examinateur : Mr. BOURAS S U.B.M. Annaba
Examinateur : Mr. FARAH L U.B.M. Annaba
Examinateur : Mr. BOURAS H U.B.M. Annaba

Année 2019
Remerciements
Premièrement je remercie mon Dieu qui nous a
tout donné.
Ensuite je remercie le professeur Mr. SAAD SALAH
pour sa grande confiance.
Aussi je remercie les membres du Jury pour
accepter d’examiner et de juger notre travail.

Un grand remerciement au Dr. ZELLOUMA LAID et


la sœur ALAIA IMMEN pour leurs aides surtout
dans la réalisation de la partie expérimentale.
Un autre grand remerciement au laboratoire de
LEVRES d'El-Oued
Enfin je remercie tous les amis et chaque personne
ayant contribués à la réalisation de ce travail.
Je dédie ce travail modeste
Au deux personnes les plus précieuses que j'ai, ma mère
et mon père pour leur confiance, soutien et
encouragement continu.
A mes frères, mes sœurs spécialement aux petits
poussins "ABD ELOUADOUD, MANEL, YOUSSEF,
ABD ELNOUR, IAAD et ABD ELRAHIM, et à chaque
personne portant le nom "ZELLOUMA".
A tout mes amis surtout les amis de la résidence de
DJEBAILY SALAH SIDI AMMAR et les amis de notre
promotion de 2éme master ELECTROMECANIQUE
2019.
SOMMAIRE
INTRODUCTION GENERALE .................................................................... 1
CHAPITRE I

I.1 .Introduction .............................................................................................. 3

I.2.Perturbation............................................................................................... 3

I.3 Caractéristiques du système électrique .................................................... 4

I.4 Les creux de tension .................................................................................. 5


I.4.1 Origine des creux de tension ........................................................................... 5
I.4.2 Conséquences des creux de tension ................................................................. 5
I.4.3 Réglementation ............................................................................................... 6

I.5 Le déséquilibre de la tension et du courant .............................................. 6


I.5.1 Origine du déséquilibre ................................................................................... 6
I.5.2 Conséquences du déséquilibre......................................................................... 7
I.5.3 Réglementation ............................................................................................... 8

I.6 Les harmoniques....................................................................................... 8


I.6.1 Définition........................................................................................................ 8
I.6.2 Origines des harmoniques ............................................................................... 9

I.7 Grandeurs caractéristique ........................................................................ 9


I.7.1 Grandeur harmonique ..................................................................................... 9
I.7.2 Rang de l’harmonique ..................................................................................... 9
I.7.3 Série de Fourier ............................................................................................ 10
I.7.4 Valeur efficace d'une grandeur alternat ive.................................................... 10
I.7.5 Taux de distorsion......................................................................................... 10
I.7.6 Spectre d’harmonique (de fréquence) ........................................................... 11
I.7.7 Charges linéaires et non linéaires .................................................................. 11

I.8 Influence des harmoniques sur le facteur de puissance FP .................. 12


I.9. Réglementation de la perturbation ........................................................ 13

I.10 Conséquences des harmoniques ............................................................ 14


I.10.1 Effets instantanés ........................................................................................ 14
I.10.2 Effets à terme . ......................................................................... 15

I.11 Conclusion ............................................................................................ 15


CHAPITRE II

II.1 Introduction ........................................................................................... 16

ІІ.2 L'identification des courants harmoniques .......................................... 16


ІI.2.1 Méthode du filtre coupe-bande (notch filtre) ................................................ 17
II.2.2 Méthode de la puissance instantanée réelle et imaginaire (PIRI) ................ 17
II.2.3 Méthode du référentiel synchrone ............................................................... 21
II.2.4 Méthode tri-monophasée ............................................................................. 22

II.3 Identification des composantes directes fondamentales des tensions et


système PLL .................................................................................................. 23
II.3.1 Identification de la séquence directe fondamentale ...................................... 23
II.3.2 Système PLL ............................................................................................... 24
II.4. La régulation: ........................................................................................ 26
II.4.1. Régulation de la tension continue: .............................................................. 26

II.5 Conclusion .............................................................................................. 28


CHAPITRE III

III.1 Introduction: ..................................................................................................................... 29

III.2 Les solutions traditionnelles .............................................................. 29


III.2.1Transformateur à couplage spécial ............................................................... 29
III.2.2 Surdimensionnement des installations électriques ...................................... 29
III.2.3 Utilisation d'inductances self série .............................................................. 30
III.2.4 Filtres passifs d'harmoniques ...................................................................... 30

III.3 Solutions modernes de dépollution .................................................... 32


III.3.1 filtrage actif de puissance .......................................................................... 32
III.3.1.1 Filtre actif parallèle ........................................................................................ 32
III.3.1.2 Filtre actif série .............................................................................................. 33
III.3.1.3 Combinaison parallèle série actif .................................................................. 34
III.3.1.4. Filtrage hybride ............................................................................................ 34
III.3.2 Les redresseurs MLI .................................................................................. 35
III.3.2.1 Redresseur de tension ............................................................................... 35
III.3.2.2 Redresseur du courant ............................................................................... 36

III.4 Principe de filtre actif parallèle ............................................................ 36


III.4.1 La partie puissance d’un filtre actif parallèle à structure tension: ............. 38
III.4.1.1 L’onduleur de tension: .................................................................................. 38
III.4.1.2 Les inductances du couplage (Filtre de découplage) ....................................... 40
III.4.1.3 Système de stockage d'énergie: ..................................................................... 40
III.4.2 Contrôle des courants du filtre actif (partie commande) ............................ 41
III.4.2.1 Commande par hystérésis: ............................................................................. 41
III.4.2.2 Commande par modulation de largeur d’impulsion (MLI):............................ 43

III.5 Conclusion: ........................................................................................... 44


CHAPITRE IV

IV.1 introduction........................................................................................... 45

IV.2 La simulation MATLAB : .................................................................... 45


IV.2.1 Modélisations de l'ensemble (réseaux électrique, FAP et charge polluant): ... 46
IV.2.1.1 Modélisation du réseau .................................................................................. 46
IV.2.1.2 Modélisation de la charge polluante (Redresseur triphasé): ............................ 46
IV.2.1.3 Modélisation du filtre actif (ou de l’onduleur) ................................................ 47
IV.2.2 Paramètres de simulation: ........................................................................... 49
IV.2.3 Résultats de simulation: ............................................................................. 50
IV.2.3.1 Régime permanant: ........................................................................................ 50
IV.2.3.2 Régime dynamique: ....................................................................................... 53

IV.3 Travail expérimental : ......................................................................... 54


IV.3.1 L'onduleur: ................................................................................................. 55
IV.3.2 La carte DSPACE DS1104:........................................................................ 57
IV.3.3 L'amplificateur de tension: ......................................................................... 58
IV.3.4 Résultats de travail expérimental: ............................................................... 59
IV.3.4.1 Régime permanant: ........................................................................................ 60
IV.3.4.2 Régime dynamique: ....................................................................................... 62

IV.4. Comparaison entre les résultats de simulation et les resultats


expérimentaux : ............................................................................................ 63

IV.5. Conclusion: .......................................................................................... 63

CONCLUSION GENERALE ...................................................................... 64


LISTE DES FIGURES

Numéro de Le titre Page


figure

Figure(I.1) Les creux de tension 5

Figure(I.2) Le déséquilibre de la tension et du courant 7

Figure(I.2) Décomposition d'un signal périodique 9

Figure(I.4) Le spectre harmonique du courant de charge polluante 11

Figure(I.5) Diagramme de Fresnel des puissances 12

Figure(II.1) Méthode du filtre coupe-bande 19

Figure(II.2) Algorithme d'extraction des courants de références par PIRI 20

Figure(II.3) Méthode du référentiel synchrone 21

Figure(II.4) Méthode tri-monophasée 23

Figure(II.5) schéma bloc de l'algorithme Identification de la séquence 24


directe fondamentale

Figure(II.6) Schéma de principe de la PLL 25

Figure(II.7) Boucle de régulation de la tension continue 27

Figure(II.8) Schéma de la régulation des courants du filtre actif 28

Figure(III.1.a) Structure du filtre résonant 31

Figure(III.1.b) Structure du Filtre amorti 31

Figure(III.2) Montage d'un filtre actif parallèle 33

Figure(III.3) Montage du filtre actif en série 33

Figure(III.4) Combinaison parallèle –série actif (UPQC ) 34

Figure(III.5) Redresseur de tension 36

Figure(III.6) Redresseur du courant 36


LISTE DES FIGURES

Figure(III.7) Principe de filtre actif parallèle 37

Figure(III.8) schéma synoptique d’un filtre actif parallèle 37

Figure(III.9) schéma du circuit de puissance d’un filtre actif parallèle à 38


structure tension

Figure(III.10) Filtre actif à structure tension. 38

Figure(III.11) Bande d’hystérisais et signal de commande d’un interrupteur 42

Figure(III.12) Commande par hystérésis d'un filtre actif parallèle 42

Figure(III.13) Commande par MLI d'un filtre actif parallèle 43

Figure(III.14) Bande de MLI et signal de commande d’un interrupteur 43

Figure(IV.1) Schéma synoptique de simulation du FAP 45

Figure(IV.2) Schéma synoptique d’un réseau triphasé 46

Figure(IV.3) Schéma d’ne charge non linéaire (un pont redresseur) 47

Figure(IV.4) Présentation schématique d’un onduleur triphasé 47

Figure(IV.5) Présentation schématique d’un onduleur triphasé. 48

Figure(IV.6) courant de source avant le filtrage 50

Figure(IV.7) spectre d'harmonique du courant de source avant filtrage 51

Figure(IV.8) le courant est injecté par le filtre 51

Figure(IV.9) courant de source après le filtrage 51

Figure(IV.10) spectre d'harmonique du courant de source après filtrage 52

Figure(IV.11) la tension continu de la condensateur de l'onduleur 53

Figure(IV.12) La compensation de la puissance réactive de la source. 53

Figure(IV.13) L'effet du changement de la charge sur les Ich, Iinj, Is et Vdc 53


LISTE DES FIGURES

Figure(IV.14) L'effet du changement Vdc sur les Iinj et Is 54

Figure(IV.15) Banc d'essai 54

Figure(IV.16) Onduleur de tension à deux niveaux 56

Figure(IV.17) Illustration de la carte DS1104 57

Figure(IV.18) Clé USB (Dongle) 57

Figure(IV.19) panneau de connexion CLP1104 58

Figure(IV.20) Schéma de panneau de connexion CP1104 58

Figure(IV.21) Circuit amplificateur 59

Figure(IV.22) Boitier du circuit amplificateur 59

Figure(IV.23) Les courbes des: courant de source, courant injecté avant 60


filtrage.

Figure(IV.24) spectre d'harmonique du courant de source avant filtrage 60

Figure(IV.25) Les courbes des: courant de source, courant injecté après 61


filtrage.

Figure(IV.26) spectre d'harmonique du courant de source après filtrage 61

Figure(IV.27) La compensation de la puissance réactive de la source. 62

Figure(IV.28) L'effet du changement de la charge sur les Ich, Iinj, Is et Vdc 62

Figure(IV.29) L'effet du changement Vdc sur les Iinj et Is 63


LISTE DES TABLEAUX

Nombre Titre Page


de tableau

Tab .I.1 Conséquences des creux de tension sur quelques équipements 6


électriques sensibles

Tab .I.2 Engagement de certain service sur les harmoniques de tension (réseaux 13
HTA)

Tab .I.3 Engagement de certain service sur les harmoniques de tension (réseaux 13
HTB)

Tab .I.4 Limitation des courants harmoniques 13

Tab .III.1 Tensions en sortie de l’onduleur 39

Tab .IV.1 Tensions fournies par l’onduleur sous fourmes vectorielles. 48

Tab .IV.2 Les paramètres des éléments caractérisant l’ensemble réseau- filtre 50
actif et charge polluante

Tab .IV.3 Les composants du banc d'essai 55

Tab .IV.4 les caractéristiques de l'onduleur SEMIKRON 56

Tab .IV.5 Comparaison entre les résultats de simulation et de travail expérimental 63


LES ACRONYMES

Acronymes Le sens
THD Taux de Distorsion Harmonique

S la puissance apparente

P la puissance active

Q la puissance réactive

D la puissance déformante

FP le facteur de puissance

Vdc tension aux bornes du condensateur de l’onduleur


is: courant de la source

FPB filtre passe bas

FPH filtre passe haut

FAP filtre actif parallèle.

FAS Filtre actif série.

MLI Modulation en largeur d’impulsions

GTO Le thyristor à extinction par la gâchette, en anglais Gâte Turne-


Off Thyristor.

IGBT Le transistor bipolaire à grille isolée, en anglais Insulated Gate


Bipolar Transistor.

MOSFET Transistor à effet de champs

Vs Tensions de source

Is Courants de source

I inj Courants harmoniques injectés par FAP

C Capacité

L Inductance

R Résistance
LES ACRONYMES

PIRI Puissance instantané réel et imaginée

PLL Boucle de verrouillage de la phase


RESUME

Résumé

Le grand développement réalisé dans le domaine électrique est l'utilisation des convertisseurs
statiques qui forment des charges non linéaires et polluants, cela a entrainé une mauvaise qualité
soit du courant ou de la tension.

Ce travail est une étude de l'amélioration de la qualité du courant au niveau de la source par
l'élimination du courant polluant (courant harmonique) dans les réseaux électriques en utilisant le
filtre actif parallèle (FAP) à trois fils. C’est la diminution du taux de distorsion harmonique
(THD) en utilisant des méthodes d'identification du courant harmonique avec le filtre passe haut
comme un exemple.

La validation du schéma proposé est réalisée par simulation dans l’environnement MATLAB
Simulink et implémentation réelle sur une plateforme expérimentale équipée d’une carte Dspace.
Les résultats obtenus montrent que le FAP est très efficace et très importance pour l'amélioration
du facteur de puissance et le filtrage des harmonique du courant avec un taux de distorsion
harmonique réduit.

Les mots clés : charge non linaire, FAP, THD, harmonique du courant, identification des
harmoniques des courants.

Abstract

The major development in the electrical field is the use of static converters that form non-linear
and polluting loads resulted in poor quality of either current or voltage waveforms.
This work is a study of the current quality improvement at the main source by the elimination of
the pollutant current (harmonic current) in the electrical networks using the three-wire parallel
active filter (FAP). In order to reduce the harmonic distortion rate (THD), the harmonic current
identification methods are used with the high pass filter.

The validation of the proposed scheme is carried out by simulation in MATLAB Simulink
environment and real time implementation on an experimental platform equipped with a Dspace.
The obtained results showed that the SAF is very efficient and very important for the improvement
of the power factor and the harmonic filtering of the current with a reduced harmonic distortion
rate
INTRODUCTION GENERALE
‫‪RESUME‬‬

‫‪.Keywords: non-linear lead, SAF, THD, currents harmonics, extraction the current harmonics.‬‬

‫ملخص‬

‫ا حدث التطور الهائل في مجال الكهرباء عديد المشاكل على الشبكات الكهربائية المختلفة خصوصا شبكات الجهد المنخفض‪,‬‬
‫فمن أهم أشكال هذا التطور هو استخدام المحوالت الساكنة التي ب دورها تشكل حموالت غير خطية أو ملوثة التي بدورها تؤثر‬
‫على جودة التيار أو التوتر الكهربائي‪.‬‬

‫هذا العمل هو عبارة عن دراسة عن كيفية تحسين نوعية التيار الكهربائي وإزالة الملوثات الموجودة في الشبكات الكهربائية ‪,‬‬
‫وهذا باستخدام المصفي الفعال ثالثي التوصيل ‪,‬رياضيا هو عملية تخفيض معامل التلويث المشوه ‪ ,‬باإلضافة إلى معرفة طرق‬
‫الكشف على هذا التيار الملوث كاستعمال المصفي عالي العبور‪.‬‬

‫المحاكاة باستخدام المتالب باإلضافة إلى التجربة المخبرية أعطت نتائج جيدة‪ ,‬وهذا ما يثبت أهمية و فعالية المصفي الفعال في‬
‫الترشيح التوافقي للتيار الكهربائي و تحسين معامل االستطاعة‪.‬‬

‫الكلمات المفتاحية ‪ :‬الحمولة غير الخطية‪ ,‬المصفي المتوازي‪ ,‬معامل التشوه‪ ,‬اضطرابات التيار‪ ,‬تعريف اضطرابات التيار‪.‬‬
INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE

Depuis de nombreuses années, la garantie de la qualité de fourniture d’électricité est la


responsabilité de distributeur de l’énergie électrique. Donc, il faut faire des efforts pour
assurer la continuité de service afin de rendre toujours disponible l’accès à l’énergie au
niveau de l’utilisateur. Pour cela les critères de qualité est développés avec les équipements
où l’électronique de puissance prend une place prépondérante dans les systèmes de
commande. Mais avec l’utilisation croissante dans l’industrie des systèmes commandés par
des convertisseurs statiques entraînent de plus en plus de problème de perturbation au niveau
des réseaux électriques. Ces perturbations sont la cause principale d'une dégradation du
facteur de puissance et d'une génération de courants alternatifs non sinusoïdaux riches en
harmoniques. Les incidences sont à l'origine de la déformation de la tension, de la réduction
de la capacité de transport et de l'augmentation des pertes.

Il existe un certain nombre de solutions techniques pour éliminer ou réduire les effets liés à
une mauvaise qualité de l'énergie. Il s’agit là d’un domaine très riche tant en innovations
qu'en développement. Pour faire face à ce problème, la solution classique qui est connue
depuis bien longtemps consiste en l’utilisation des filtres passifs. Cette solution est la plus
répandue et pratiquement la plus simple et la moins chère mais elle présente deux
inconvénients majeurs. Le premier est lié au phénomène de résonance avec le réseau qui est
à l’origine de l’amplification de tout harmonique à fréquence voisine de celle du réseau. Le
deuxième inconvénient est la dépendance des performances du filtre passif aux
caractéristiques du réseau sur lequel il est connecté [1]. Le filtre actif de puissance est
proposé comme un moyen efficace pour la compensation des harmoniques de courants ou de
tensions générés par les charges non linéaires (convertisseurs statiques). Ils compensent, en
temps réel, les perturbations dues à une charge non linéaire en injectant sur le réseau les
harmoniques et le réactif du courant consommé par la charge afin que le réseau n’est plus
qu’à fournir un courant sinusoïdal et en phase avec la tension .

Le but de ce travail est l'étude du filtrage des harmoniques de courant en utilisant un filtre
actif parallèle à trois fils et l'identification des harmoniques par simulation et validation
expérimentale.

Ce mémoire est composé des quatre chapitres présenté comme suit :

1
INTRODUCTION GENERALE

- Dans le premier chapitre, nous présentons les perturbations, en courant et en


tension, dans les réseaux électriques. Les origines et les conséquences de cette
pollution harmonique avec les effets des charges polluantes connectées avec le
réseau.
- Le deuxième chapitre, est une présentation de différentes méthodes
d'identification du courant polluant, et la régulation des systèmes continus.
- Dans le troisième chapitre, nous avons proposé des solutions traditionnelles et
modernes d'élimination des harmoniques, et nous détaillons notre étude sur le
filtrage des courants harmoniques.
- Dans le quatrième chapitre, une étude et une analyse des résultats de simulation
et les résultats expérimentaux
En fin de ce mémoire nous présentons une conclusion générale de cette étude.

2
CHAPITRE I
PERTURBATION DES RESEAUX
ELECTRIQUES ET LES EFFETS DES
CHARGES NON LINEAIRES
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

CHAPITRE I
PERTURBATION DES RESEAUX ELECTRIQUES
ET LES EFFETS DES CHARGES NON
LINEAIRES

I.1 .Introduction
Comme tout générateur d’énergie électrique, un réseau de puissance fournit de l’énergie
aux appareils utilisateurs par l’intermédiaire des tensions qu’il maintient à leurs bornes.
Il apparaît évident que la qualité de cette énergie dépend de celle de la tension au point de
Livraison. Cette tension subit généralement beaucoup de perturbations [2], tels que les
déséquilibres de la tension et du courant, les distorsions harmoniques, les coupures brèves, les
creux de tension, les surtensions temporaires, les variations de fréquence et de tension, et les
surtensions transitoires etc. Ces perturbations peuvent générer des pannes, des endommage ou
des confusions qui impact négatif sur paramètres de la tension du réseau électrique suivants: la
fréquence, l'amplitude, la symétrie des tensions triphasées et la forme de l'onde.
Dans ce chapitre nous expliquerons des exemples de perturbations, nous détaillerons les
perturbations des harmoniques et les effets des charges non linéaires.
I.2.Perturbation

L’énergie électrique est généralement distribuée sous la forme de trois tensions


constituant un système sinusoïdal triphasé. Un des paramètres de ce système est la
forme d’onde qui doit être la plus proche possible d’une sinusoïde [3].

Afin de bien analyser les pollutions des réseaux électriques et, par conséquent, de trouver
les meilleures méthodes de dépollution, on va distinguer deux types de perturbations, à
savoir les perturbations de courant et celles de tension.
*Les courants perturbateurs comme les courants harmoniques, les courants
déséquilibrés et la puissance réactive sont majoritairement émis par des charges non linéaires,
à base d’électronique de puissance, et/ou déséquilibrées. La puissance réactive peut être
aussi consommée par des charges linéaires inductives comme les moteurs asynchrones qui
sont largement présents dans les sites industriels.
*Les perturbations de tension comme les creux, les déséquilibres et le
harmoniques de tension trouvent généralement leurs origines dans le réseau

3
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

électrique lui-même mais parfois également dans les charges.


Ces types de perturbation ont des effets très néfastes sur les équipements
électriques. Ces effets peuvent provoquer des échauffements jusqu’à la destruction totale
des équipements [2].

I.3 Caractéristiques du système électrique

Sauf exception, les tensions d’un réseau électrique constituent un système alternatif
triphasé, dont la fréquence de base est de 50 Hz ou de 60 Hz. Les paramètres caractéristiques
d’un tel système sont les suivants [2]:
1. La fréquence.
2. l’amplitude des trois tensions.
3. la forme d’onde qui doit être la plus proche possible d’une sinusoïde.
4. La symétrie du système triphasé, caractérisée par l’égalité des modules
des trois tensions et de leur déphasage relatif.

La qualité de la tension peut être affectée, soit du fait de certains incidents inhérents à
la nature physique et aux sujétions liées à l’exploitation du réseau, soit du fait de certains
récepteurs. Ces défauts se manifestent sous forme de différentes perturbations affectant
un ou plusieurs des quatre paramètres précédemment définis. On a donc quatre
possibilités distinctes de perturbations :

1. Les fluctuations de la fréquence à 50 Hz : elles sont rares et ne


sont observées que lors de circonstances exceptionnelles, par exemple
certains défauts graves du réseau, au niveau de la production ou du
transport.

2. Les variations de l’amplitude : il ne s’agit pas des variations lentes


de tension qui sont corrigées par les transformateurs de réglage en
charge, mais de variations rapides de tension ou de creux de tension. Les
creux de tension peuvent être soit isolés, soit plus ou moins répétitifs, de
forme régulière ou non.

3. La modification de la forme d’onde : cette onde n’est alors plus


sinusoïdale, et peut être considérée comme représentable par une onde
fondamentale à 50 Hz, associée soit à des harmoniques de fréquence

4
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

multiple entier de 50 Hz, soit même parfois à des ondes de fréquence


quelconque.

4. La dissymétrie du système triphasé : que l’on appelle déséquilibre.

I.4 Les creux de tension

I.4.1 Origine des creux de tension

Le creux de tension est une diminution de l'impulsion de la tension à une valeur située entre
10% et 90% de la tension nominale pendant une durée allant de 10 ms jusqu’à quelques
secondes.
Les creux de tension sont dus à des phénomènes naturels comme la foudre, ou à des défauts
sur l'installation ou dans les réseaux tant publics que ceux des utilisateurs. Ils apparaissent
également lors de manœuvres d'enclenchement mettant en jeu des courants de fortes intensités
(moteurs, transformateurs, etc…) [3].
Les principales causes des creux de tension sont les perturbations dues `a l’exploitation des
réseaux comme la mise sous tension de gros transformateurs, les courts circuits, enclenchement
des condensateurs, simple démarrage de gros moteurs...etc. et il a comme effets des
perturbations sur les couples pour les machines tournantes, étant donné que celui-ci dépend du
carre de la tension, perturbation d’appareillage électronique, pannes intempestives. . .etc [4].

250

200

150

100

50
tension (V)

-50

-100

-150

-200

-250
0 0.05 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3
temps(s)

Figure(I.1) Les creux de tension

I.4.2 Conséquences des creux de tension


Les creux de tension sont susceptibles de perturber le fonctionnement de certaines
installations industrielles et tertiaires. En effet, ce type de perturbation peut causer des

5
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

dégradations de fonctionnement des équipements électriques qui peuvent aller jusqu’à la


destruction totale de ces équipements [5]. Et le tableau suivant représente des exemples des
appareils et leur conséquence néfaste:

Types d’appareils Conséquences néfastes

Eclairage Moins de luminosité, extinction et réallumage


(lampes à arc)

Systèmes à base Arrêt du dispositif


d’électronique

de puissance

Dispositifs de protection Ouverture des contacteurs

Moteurs asynchrones Ralentissements, décrochage, surintensité au


retour de la Tension

Moteurs synchrones Perte de synchronisme, décrochage et arrêt du


moteur

Variateurs de vitesse pour un *En mode onduleur : destruction des protections

moteur à courant continu *En mode redresseur : ralentissement de la


machine

Variateurs de vitesse pour un Ralentissement, décrochage, surintensité au


retour de la tension, destruction éventuelle de
moteur asynchrone matériel au niveau du convertisseur

Tab. I.1 Conséquences des creux de tension sur quelques équipements électriques
sensibles

I.4.3 Réglementation
L’engagement de certain service de distribution se présente sous forme de seuils, les
creux de tension étant caractérisés par leur profondeur et leur durée, avec des limites de
30% et de 600 ms [2].

I.5 Le déséquilibre de la tension et du courant

I.5.1 Origine du déséquilibre


Lorsque les trois tensions ou les trois courants ne sont pas identiques en amplitude et/ou ne

6
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

sont pas décalées d’un angle de 120º les unes par rapport aux autres, on parlera du déséquilibre
du système triphasé. La figure(I.2) représente respectivement, un exemple de déséquilibre de
tensions d’un système triphasé. Ceci est fréquent pour les réceptrices monophasées basses
tensions [6].

300

200

100
les tensions (v)

-100

-200

-300

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000


le temps (ms)
Figure(I.2) Le déséquilibre de la tension et du courant

I.5.2 Conséquences du déséquilibre


Il est plus intéressant d'aborder le problème du déséquilibre par type d'équipement. Le
déséquilibre d’une installation triphasée peut entraîner un dysfonctionnement des
appareils de basses tensions connectés [7] :

• Mauvais fonctionne d’un appareil monophasé alimenté par une tension


très faible (lampe à incandescence qui fournit un mauvais éclairage).

• Destruction d’un appareil monophasé alimenté par une tension trop élevée,
il peut être détruit (claquage d'un filament de lampe par surtension).

Concernant les dispositifs triphasés d’électronique de puissance, principalement les


ponts redresseurs, le fonctionnement en présence de déséquilibre entraîne l'apparition de
composantes harmoniques non caractéristiques, notamment des harmoniques de rang
multiple de 3. L’apparition de ces courants harmoniques peut poser des problèmes, comme la
génération d’une anti-résonance lors du filtrage de l’harmonique de rang 5. Outre les effets
classiques des harmoniques, ces fréquences non caractéristiques peuvent conduire, dans
certains cas, au blocage de la commande.
La conséquence des composantes inverses sur les machines tournantes est la création d’un
champ tournant en sens inverse du sens de rotation normal, d'où un couple de freinage
parasite et des pertes supplémentaires qui provoquent l’échauffement de la machine.
Concernant l'effet du déséquilibre homopolaire, il faut signaler le risque d'échauffement du

7
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

conducteur neutre dans un réseau BT qui, lorsque le conducteur est d'un diamètre trop faible,
peut provoquer une rupture du conducteur ou un incendie.

I.5.3 Réglementation
Le déséquilibre en tension est caractérisé par le taux de déséquilibre de tension τ v
donné par le rapport des amplitudes des tensions inverse et directe [2].
Les clients raccordés aux réseaux HT A (1 à 50 kV) et HTB (50 à 130 kV), une tension dont
le taux de déséquilibre moyen τ m ne dépasse pas 2 % [2].

Les clients de s’alimenter au réseau électrique sans réserve pour des charges perturbatrices
inférieures ou égales à :
• 500 KVA pour une puissance de court-circuit de 40 MVA de 1 à 50 kV,
• 4 MVA pour une puissance de court-circuit de 400 MVA de 63 à 90 kV
• 15 MVA pour 1500 MVA de puissance de court-circuit à 225 kV.
Cependant le service de distribution demandera aux clients qui ne sont pas couverts par ces
champs de ne pas provoquer un taux de déséquilibre supérieur à 1 %.

I.6 Les harmoniques

Les récepteurs non linéaires tels que fours à arc, éclairages, convertisseurs, redresseurs, ...
absorbent des courants non sinusoïdaux qui traversent les impédances du réseau et provoquent
ainsi une déformation de la sinusoïde de tension d'alimentation. La déformation de la forme
d'onde est caractérisée par l'apparition de fréquences harmoniques de tension [8].

Les déformations du courant et de la tension peuvent perturber le


fonctionnement normal d’autres équipements électriques. C’est pourquoi, les
distributeurs d’énergie ayant la contrainte de fournir une tension sinusoïdale, prennent
en charge l’atténuation des perturbations harmoniques au moyen d’installations de
forte puissance. Cependant, les nouvelles réglementations internationales imposées aux
consommateurs des limites aux harmoniques, engendrées par leurs systèmes, tant en courant
qu’en tension. Ainsi, le filtrage des composantes harmoniques est au centre des
préoccupations des distributeurs d’une part et des utilisateurs d’énergie électrique d’autre part.

I.6.1 Définition
Un harmonique est une composante sinusoïdale d'une onde périodique ou une quantile
ayant une fréquence qui est un multiple entier de la fréquence fondamentale. Le domaine des

8
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

fréquences qui corresponde à l'étude des harmoniques est généralement compris entre 100 Hz et
2000 Hz (entre les harmoniques de rangs h=2 et h=40). Il peut exister des inter-harmoniques [9].

4
Fondamentale
2

Harmonique de rang 5

I(A)
0

-2
Harmonique de rang 7
-4

-6

0 0.002 0.004 0.006 0.008 0.01 0.012 0.014 0.016 0.018 0.02
temps(s)

Signal déforme

Figure(I.3) Décomposition d'un signal périodique

I.6.2 Origines des harmoniques


Les harmoniques sont générées par des charges non linéaires absorbant un courant non
sinusoïdal. Actuellement, les équipements à base de thyristors constituent la principale source
de ces harmoniques. Ces appareils, dont les caractéristiques électriques varient avec la valeur
de la tension, sont assimilables à des générateurs de courants harmoniques : appareils
d'éclairage fluorescent, variateurs de vitesse, redresseurs, téléviseurs, ordinateurs, etc [10].

I.7 Grandeurs caractéristique


I.7.1 Grandeur harmonique
C’est l’une des composantes sinusoïdales de la variation de la grandeur physique
possédant une fréquence multiple de celle de la composante fondamentale. L’amplitude de
l’harmonique est généralement de quelques pour cent de celle du fondamental [3].

I.7.2 Rang de l’harmonique


C’est le rapport de sa fréquence fn à celle du fondamental (généralement la fréquence
industrielle, 50 ou 60 Hz) [11]:

n=fn/f1 (I.1)
Par principe, le fondamental f1 a le rang un.

9
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non Linéaires

I.7.3 Série de Fourier


Ceci revient à dire que : « tout signaux, périodique de période T=1/f, peut se décomposer en
une somme infinie de termes sinus et cosinus de fréquences multiples de f [11].
Mathématiquement, cela s’écrit :

𝑠(𝑡) = 𝑎0 + ∑∞
𝑛=1(𝑎𝑛 cos nwt + 𝑏𝑛 sin nwt) (I.2)

la valeur ao représente la valeur moyenne de s(t).

On calcule les coefficients an et bn avec les formules suivantes :

𝑇 𝑇
𝑎n = 2/𝑇 .∫0 f(t). cos(nwt)dt et 𝑏n = 2/T. ∫0 f(t). sin(nwt)dt (I.3)

De plus, il existe quelques pré-requis qui permettent de ne pas faire de calculs inutiles :

- si la fonction est paire, les coefficients bn sont nuls

- si la fonction est impaire, les coefficients an sont nuls

- si la fonction possède une symétrie sur ses deux demi-périodes, les

termes d’indice pairs sont nuls.

I.7.4 Valeur efficace d'une grandeur alternative


Il y a identité entre l'expression usuelle de cette valeur efficace calculée à partir de
l'évolution temporelle de la grandeur alternative (y(t)) et l'expression calculée à partir de son
contenu harmonique :
1 𝑇
𝑌𝑒𝑓𝑓 =√T . ∫0 𝑌 2 (𝑡)𝑑𝑡=√∑𝑛=∞ 2
𝑛=1 Yn (I.4)

Notons qu’en présence d’harmoniques, les appareils de mesure doivent avoir une bande
passante élevée (> 1 kHz).

I.7.5 Taux de distorsion


Le taux de distorsion est un paramètre qui définit globalement la déformation de la
grandeur alternative.

10
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

√∑𝑛
𝑖=2 𝑌𝑛
2

𝑇𝐻𝐷(%) = × 100 (I.5)


𝑌1

Il existe aussi une autre définition qui remplace le fondamental Y1 par la valeur
efficace totale Yeff. Certains appareils de mesure l’utilisent.

I.7.6 Spectre d’harmonique (de fréquence)


C'est la représentation de l'amplitude des harmoniques en fonction de leur rang, la
valeur des harmoniques étant généralement exprimée en pourcentage du fondamental par
un histogramme (figure (I.4)) [12].

Figure(I.4) Le spectre harmonique du courant de charge polluante

I.7.7 Charges linéaires et non linéaires


Les récepteurs peuvent être classés en deux familles principales [13]:

– les récepteurs linéaires (ou charges linéaires),


– les récepteurs non-linéaires (ou charges non-linéaires).

Une charge est dite linéaire si, alimentée par une tension sinusoïdale, elle consomme
un courant sinusoïdal. Cependant, le courant et la tension peuvent être déphasés. Les
charges linéaires couramment utilisées sont constituées de résistances, de capacités et
d’inductances.
Une charge non linéaire est considérée comme des générateurs de courants
harmoniques (pour les rangs p ≥ 2 ). Ces courants sont modélisés par des sources de
courant injectées dans le réseau [15]. Un tel récepteur alimenté par une tension
sinusoïdale, consomme un courant non-sinusoïdal. Typiquement, les charges utilisant

11
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

l’électronique de puissance sont non-linéaires. Or, elles sont de plus en plus nombreuses
et leur part dans la consommation d’électricité ne cesse de croître [13].

I.8 Influence des harmoniques sur le facteur de puissance FP

Normalement, pour un signal sinusoïdal le facteur de puissance est donné par rapport
entre la puissance P et puissance apparente S.
En présence des harmoniques, la puissance apparente S est composée de trois parties active
P, réactive Q et déformante D, cette dernière est la puissance provoquée par les
courants harmoniques, tel que I=If+Ih.

D S1
Q φ
δ
𝜑1
P

Figure(I.5) Diagramme de Fresnel des puissances


En présence des harmoniques, la puissance apparente S est composée de trois parties
comme le montre l'équation suivante:

𝑆 = √𝑃2 + 𝑄2 + 𝐷2 (I
.6)

Où Q : la puissance réactive associée au courant fondamental.

D : la puissance déformante due aux harmoniques du courant.

Où 𝑃 = 3. 𝑈. 𝐼1 𝑐𝑜𝑠(φ1 ) = 3. 𝑈. 𝐼1 . 𝐹𝑑𝑖𝑠 . 𝑐𝑜𝑠(φ1 ) (I.7)

Où Fdis représente le facteur de distorsion. Il vaut 1 lorsque le courant est


parfaitement sinusoïdal et il décroît lorsque la déformation de l'onde s'accentue.
φ1 : représente le déphasage entre le courant fondamental et la tension [11].

𝑄 = 3. 𝑈. 𝑠𝑖𝑛(φ1 ) (I.8)
Et, 𝐷 = 3. 𝑈. √∑𝑛ℎ=2 𝐼ℎ2 (I.9)

12
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

Finalement le facteur de puissance 𝐹𝑝 est donné par l'expression :

𝑃 𝑃
𝐹𝑝 = = (I .10)
𝑆 √𝑃2 +𝑄2 +𝐷2

I.9. Réglementation de la perturbation

Les deux parties (fournisseur et récepteur) doivent s’engager à respecter les


normes limitant les perturbations harmoniques.
De son côté, les taux individuels de tension harmonique, exprimés en pourcentage de
la tension fondamentale V1 pour les réseaux HTA (1 à 50 kV) [5], ne dépassent pas les
seuils donnés dans le tableau ci-dessous.
Harmoniques pairs Harmoniques impairs
multiple de 3 non multiple de 3
Vh/V1 (%) Rang Vh/V1 (%) Rang Vh/V1 (%) Rang
2 2 5 3 6 5
1 4 1,5 9 5 7
0,5 6 à 24 0,5 15 et 21 3,5 11
3 13
2 17
le THD global de tension ne dépassant pas 8 %.
1,5 19, 23 et 25

Tab. I.1 : Engagement de certain service sur les harmoniques de tension (réseaux HTA)
Concernant les réseaux HTB (plus de 50 kV), les seuils donnés dans le suivant :
Harmoniques pairs Harmoniques impairs
multiple de 3 non multiple de 3
Vh/V1 (%) Rang Vh/V1 (%) Rang Vh/V1 (%) Rang
1,5 2 2 3 2 5 et 7
1 4 1 9 1,5 11 et 13
0,5 6 à 24 0,5 15 et 21 1 17 et 19
le THD global de tension ne dépassant pas 3 %. 0,7 23 et 25

Tab. I.2 : Engagement de certain service sur les harmoniques de tension (réseaux HTB)
Les règles de limitation des courants harmoniques recommandées aux clients sont
données dans le tableau ci-dessous:
Ih/I1 (%) Rangs paires Ih/I1 (%) Rangs impaires
2 2 4 3
1 4 5 5 et 7
0,5 >4 2 9
3 11 et 13
2 > 13

Tab. I.3 Limitation des courants harmoniques


13
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

Les limitations en tension harmonique que les clients doivent respecter sont :

𝑉ℎ
Pour un harmonique pair : = 0,6%,
𝑉1
𝑉ℎ
Pour un harmonique impair : = 1%,
𝑉1

Pour le taux de distorsion global de tension : THD < 1,6 %.

Il est d’usage de dire que, dans les installations industrielles, les tensions
harmoniques dont le THD est inférieur à 5% ne produisent pas d’effet notable. Entre 5%
et 7% on commence à observer des effets, et pour plus de 10% les effets sont quasi certains
[14].

Concernant la puissance réactive, les clients à en consommer, sans être facturé,


jusqu’à 40% de la puissance active absorbée. Cela se traduit, pour des charges
linéaires, par un facteur de puissance cosφ= 0,928 ou par un angle de phase 21,8°.

I.10 Conséquences des harmoniques


Les courants harmoniques se propagent dans le réseau électrique, déforme l'allure du
courant de la source et polluent les consommateurs alimentés par ce même réseau.
Ils peuvent occasionner des incidents au niveau de l'appareillage du client et donner
lieu à des surcoûts de production d'énergie importants. On peut classer les effets engendrés
par les harmoniques en deux types [15] :
 Les effets instantanés
 Les effets à terme

I.10.1 Effets instantanés


Les effets instantanés apparaissent immédiatement sur les équipements [4].

 Systèmes électroniques et électromécaniques : on peut citer parmi les effets, le


dérangement des commutations des thyristors lorsque les grandeurs harmoniques
déplacent le passage à zéro de la tension, l'augmentation de la marge d’erreur des appareils
de mesures, ou encore le déclenchement intempestif des relais de protection.
 Effets électrodynamiques : la présence d’harmoniques entraine des vibrations et des bruits
dans les appareils électromagnétiques. Des couples mécaniques parasites dus aux champs
tournants harmoniques donnant des vibrations dans les machines tournantes.

14
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

 Télécommunication : bruit dans les réseaux de télécommunication et nuisance à la qualité


de l’image (téléviseur) et du son.

I.10.2 Effets à terme .


Ils se manifestent après une exposition plus ou moins longue à la perturbation
harmonique. L'effet le plus important est de nature thermique, Il se traduit par un
échauffement .Il conduit a une fatigue prématurée du matériel des lignes et amènent a un
déclassement des équipements [4].

 Echauffement des câbles et des équipement: ces effets peuvent être à moyen
terme (de quelques secondes à quelques heures )ou à long terme (de quelques heures
à quelques années ) et concernent les câbles qui peuvent être , le siège du au sur
échauffements du neutre et les éléments bobinées (transformateurs ,moteur …..ect)
 Echauffement des condensateurs : l'échauffement est causé par les pertes due au
phénomène d'hystérésis dans le diélectrique, les condensateurs sont donc sensibles aux
surcharges, qu'elles soient dues à une tension fondamentale trop élevée ou à la
présence d'harmoniques .Ces échauffements peuvent conduire au claquage.
 Echauffements des pertes supplémentaires des machines et des transformateurs :

Echauffements causés par les pertes dans les stators des machines et principalement dans
leurs circuits rotoriques (cages, amortisseurs, circuits magnétisants) à cause des
différences importantes de vitesse entre les champs tournants inducteurs harmoniques et
le rotor.

Les harmoniques génèrent aussi des pertes supplémentaires dans les transformateurs,
par effet joule dans les enroulements, accentuées par l'effet de peau et des pertes par
hystérésis et courant de Foucault dans les circuits magnétiques.

I.11 Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté trois exemples le plus commun des perturbations
affectant l’onde de tension du réseau électrique. Comme nous avons expliquées tel que, les
harmoniques et les déséquilibres de courant et de tension, la puissance réactive et les creux
de tension ont des effets néfastes sur les équipements électriques. Ces effets peuvent aller
des échauffements et de la dégradation du fonctionnement jusqu’à la destruction totale de
ces équipements.

15
Chapitre I Perturbation Des Réseaux Electriques Et Les Effets Des Charges Non
Linéaires

Les perturbations des harmoniques et leurs effets sont impératif que nous les
découvrions. Donc dans le chapitre suivant nous proposons des méthodes d'identification
pour la détection des courants d'harmonique.

16
Chapitre II METHODES
D'EDENTIFICATION DES COURANTS
HARMONIQUES ET LA REGULATION
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

CHAPITRE II
METHODES D'IDENTIFICATION DES
COURANTS HARMONIQUES ET LA
REGULATION

II.1 Introduction
Pour faire la compensation active il est nécessaire d'identifier les harmoniques, avec le
système de commande, même très efficace, ne pourra pas à lui seul effectuer des corrections
suffisantes si les harmoniques parasites sont mal identifiées. Pour cela, nous proposons
plusieurs méthodes d'identification.

Dans ce chapitre, nous expliquerons en détail quatre méthodes d’identification avec leurs
algorithmes de calcul et on va voir comment faire la régulation du système.

ІІ.2 L'identification des courants harmoniques

L’identification des perturbations consiste à extraire l’information d’un signal donné, et ce,
par séparation de la partie souhaitée (perturbation) du signal global. Il y a deux approches
principales pour l’identification des perturbations sur le courant [4] :
 La première est basée sur la décomposition du signal global mesuré en série de Fourier
et la séparation des fréquences non désirées. Cette méthode présente l’inconvénient de
nécessiter beaucoup de calcul surtout lorsque on a besoin d’identifier un nombre
important de rang d’harmonique.
 La deuxième approche consiste à extraire les perturbations en temps réel sur les
grandeurs instantanées par filtrage des signaux en séparant le fondamental des
harmoniques. Cette technique utilise des formules algébriques faciles `a implanter et
réduire considérablement l’effort de calcul, ajouter à cela le fait qu’elle permet
d’identifier tous les harmoniques. Pour les raisons qu’on vient de citer, cette approche
est la mieux adaptée pour les objectifs de compensations.
Dans ce cas, on va étudier les méthodes d'identification des courants harmoniques d'une
charge polluante suivantes :

16
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

ІI.2.1 Méthode du filtre coupe-bande (notch filtre)


C'est le plus simple des algorithmes du calcul des courants de référence, comme l'illustre
le diagramme représenté sur la figure. ІІ.1 [16].

Dans ce type de commande le courant de charge est filtré par un filtre coupe-bande qui
parfois est appelé filtre « notch ». Ces filtres coupe-bande éliminent la composante
fondamentale tout en laissant passer les composantes harmoniques. Ils ont, par conséquent, la
même fréquence de coupure. Le courant de référence ainsi créé permet la génération des
signaux de commande des semi-conducteurs de l'onduleur.
Le filtre coupe-Bande s'applique sans problème aux systèmes (équilibré ou non)
monophasé, biphasé ou triphasé avec que Le nombre d'harmoniques compensé dépend de la
bande passante des semi-conducteur composant l'onduleur du filtre actif. Cette méthode est
caractérisée par un bon temps de réponse lors de régime transitoire et de calcul simple.

Filtre coupe –Bande réglé sur la


fréquence fondamentale

icha iref a

ichb iref b
*

ichc iref c

Figure(ІI.1) Méthode du filtre coupe-bande.

II.2.2 Méthode de la puissance instantanée réelle et imaginaire (PIRI)


La méthode des puissances active et réactive est une technique de compensation bien
établie (Akagi et al., 1984) [10].
Cette méthode exploite la transformation de Concordia (α-β ) des tensions simples et des
courants de ligne, afin de calculer les puissances réelle, imaginaire et homopolaire
instantanées. Elle permet de transformer la composante fondamentale en une composante
continue et les composantes harmoniques en composantes alternatives. Cette transformation
est nécessaire si on veut éliminer facilement la composante continue [17]. Notons par
(Vα,Vβ) et (Iα, Iβ) les composantes orthogonales du repère α-β associées respectivement aux
tensions de raccordement du filtre actif parallèle (Vs) et aux courants absorbés par les charges

17
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

polluantes (Is). La transformation α-β-0 triphasée permet d'écrire, [1]. Son principe est énoncé
comme suit :
Soient respectivement les tensions simples et les courants de ligne d’un système :

vsa icha
v
[Vs] = [ sb ] et [Ich] = [ichb ] (II.1)
vsc ichc

La transformation α, β,0 triphasées permet d'écrire les relations suivantes:

1 1 1
vo √2 √2 √2 vsa
2 1 1
[vα ]=√ 1 −2 − 2
[vsb ] (II.2)
3
vβ vsc
√3 √3
[0 2

2 ]

1 1 1
io √2 √2 √2 icha
2 1 1
[iα ]=√3 1 −2 − 2
[ichb ] (II.3)
iβ √3 √3 ichc
[0 2
− 2 ]

Les composantes avec l'indice (o) représentent les séquences homopolaires du système
triphasé de courant et de tension.

Les puissances réelle et imaginaire instantanées, respectivement p et q sont données par la


relation suivante :

p vα vβ iα
[q] = [−v vα ]. [iβ ] (II.4)
β

La puissance q ne représente pas la puissance instantanée conventionnelle (puissance réactive)


dans le sens où elle est le résultat du produit d’une tension définie sur un axe en quadrature,
contrairement à la puissance réactive qui ne considère que la fréquence fondamentale. La
puissance imaginaire prend en compte toutes les composantes harmoniques du courant et de la
tension .C’est pour cette raison que ce nouveau concept est appelé « puissance imaginaire
instantanée ».

Les puissances p et q peuvent être décomposées selon :

p=p̅ + p̃ et q= ̅q + q̃

Où dans le cas sinusoïdal : p̅ la partie continue liée à la composante fondamentale active du


courant et ̅q la partie continue liée à la composante fondamentale réactive du courant .Alors
18
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

que p̃ et q̃ sont les parties fluctuantes liées à la sommes des composantes perturbatrices du
courant et de la tension.

Un filtre passe bas dans l’espace des puissances permet de séparer la composante
fondamentale (autrement dit la partie continue), des composantes perturbatrices (la partie
alternative). Deux filtres sont nécessaires, le premier pour isoler la partie p̅ de la puissance
active instantanée, le second pour isoler la partie ̅q de la puissance réactive instantanée. Les
deux filtres sont dimensionnés en tenant compte de la décomposition fréquentielle des
puissances dans le repère diphasé

p p̃
p + p̃
p̅ filtre passe haut
filtre passe
bas
Ou

La fréquence d’accord de ce filtre (passe bas) doit être choisie en fonction de la


performance dynamique attendue du filtre actif. Une bonne dynamique du filtre actif demande
une fréquence d’accord élevée, alors que les bonnes performances aux rangs faibles
nécessitent une fréquence de coupure faible. C’est ce qui nous a amené à faire un compromis
entre la performance dynamique et la performance basses fréquences en choisissant la
fréquence de coupure de ce filtre à 35Hz et le coefficient d’amortissement c à 0.7
L’inverse de l’équation (II.4) de la puissance active et réactive permet d’établir la relation
(II.5) des courants Iα et Iβ :

iα 1 vα −vβ p
[i ] = [v vα ]. [q] (II.5)
β vα 2 +vβ 2 β

En remplaçant les puissances p et q par leurs parties continues et alternatives, on obtient

iα 1 vα −vβ p̅ 1 vα −vβ 0 1 vα −vβ p̃


[i ] = ∆ [ v vα ] [0] + [v vα ] . [q ]+ [v vα ] [q̃] (II.6)
β β ∆ β ̅ ∆ β

Courant Actif Courant réactif Courants Harmoniques

Avec ∆ = vα 2 + vβ 2 le calcul des courants perturbateurs dans le repère diphasé (α , β ) est


finalement donnée par :

ĩα 1 vα −vβ p̃
[ĩ ] = [v vα ] [q̃] (II.7)
β vα 2 +vβ 2 β

19
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

Grace à la transformation de Concordia inverse, les parties alternatives des puissances


permettent de déduire les courants perturbateurs triphasés. Ces courants représentent les
perturbations et deviennent les courants de référence qui sont à injecter en opposition de phase
sur le réseau électrique pour éliminer les harmoniques.

1 0
irefa −1 √3
2 ĩα
[irefb ] = √ 2 2 [ĩ ] (II.8)
3 β
irefc −1 − √3
[2 2 ]

Cette méthode possède les caractéristiques suivantes :

 La méthode des PIRI classique utilise un filtre passe bas pour séparer les
composantes des puissances active et réactive et a besoin d'un système d'extraction
de la tension direct du réseau électrique.
 Elle n'est pas applicable pour les systèmes monophasés.
 La tension du réseau doit être saine (sinusoïdale et équilibrée), sinon la méthode des
puissances instantanées PIRI n'est pas applicable puisque la tension du réseau est
perturbée et/ou déformée, et afin de généraliser d'application de la méthode PIRI que
nous avons adoptée à tout type de tension.

Le bloc fonctionnel ci-dessous, explique et résume d'une façon implicite le procédé de


calcul des courants de référence par cette méthode.

𝑣𝑠𝑎 𝑣𝛼
̅
p
𝑣𝑠𝑏 𝑝
T32 FPB
p̃ Déterminatio
𝑣𝑠𝑐 𝑣𝛽 ĩα irefa
Calcul n
de De
irefb
𝑖𝑐ℎ𝑎 ĩβ
T23
p et q irefc
𝑖𝛼 ĩα et ĩβ
̅q
𝑖𝑐ℎ𝑏 𝑞
𝑖𝛽 FPB q̃
𝑖𝑐ℎ𝑐 T32

Figure(II.2) Algorithme d'extraction des courants de références par


PIRI

20
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

II.2.3 Méthode du référentiel synchrone


Dans la méthode du repère synchrone, appelée aussi méthode des courants instantanés d et
q, les courants de la charge sont transformés dans le repère synchrone. Elle permet d’obtenir
des meilleures performances même si la tension du réseau est perturbée ou déséquilibrée [18].
La transformation les coordonnées a-b-c du courant en coordonnées d-q et ce, à l'aide de la
transformée de Park, en fixant la fréquence de celle-ci en synchronisme avec celle du réseau.
2π 2π icha
Id 2
sinθ sin(θ − ) sin(θ + )
3 3
[I ] = [ 2π 2π] . [ichb ] (II.9)
q 3
cosθ cos(θ − ) cos(θ + 3 ) ichc
3

On ajoute le filtre passe-haut (FPH) pour faire l'élimination des composantes continues.
L'obtention du courant de référence s'obtient en effectuant la transformée inverse de Park
toujours en synchronisme avec la fréquence du réseau, ceci est conforté par la figure III.3.

sinθ cosθ
irefa 2π 2π
[irefb ] = [ sin(θ − 3 ) cos(θ − )] [Id ] (II.10)
3
2π 2π
Iq
irefc sin(θ + 3 ) cos(θ + 3 )

L’une des caractéristiques les plus remarquables de cet algorithme est que les courants de
référence sont directement obtenus à partir des courants de la charge polluante, sans tenir
compte des tensions du réseau. Ceci est un avantage important puisque la génération des
courants de compensation ne sera affectée ni par les distorsions, ni par les déséquilibres
présents dans les tensions de source, renforçant ainsi la robustesse et la performance de la
compensation [16].

id Calcul de iref a
icha FPH
Calcul irefa, irefb iref b
ichb de id et iq
iq FPH et irefc
iref c
ichc

Sin (ωt)
cos (ωt)

Figure (III.3) Méthode du référentiel synchrone

21
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

II.2.4 Méthode tri-monophasée


La méthode tri monophasé que nous avons développée, permet de traiter les trois phases de
manière indépendante. Le principe est base sur l'estimation de l'amplitude de la composante
fondamentale active ichfa de composante fondamentale réactive ichfr du courant icha absorbé par
la charge [10], Elle est applicable aux systèmes monophasés et triphasés, pour les courants
harmoniques générés par la charge.

Considérons le courant icha absorbé par la charge non-linéaire sur la première phase, il est
exprimé par:

icha (θs ) = ∑∞n=1(ich sin(h. θs − Φ1 )) = icha . sin(θs − Φ1 )+∑∞h=2 ich sin(h. θs − Φh ) (II.11)

Avec : θs = ωt

On rappelle que la composante fondamentale de la tension au point de raccordement du filtre


actif sur la première phase, est définie par:

usa(t)= √2. 𝑢𝑠 𝑠𝑖𝑛. ( 𝜃𝑠 ) (II.12)

En multipliant équation (II.11) respectivement par sin (θs ) et cos (θs ) nous obtenons:

icha icha
icha ( θs )sin( θs ) = . cos(Φs ) − . cos(2θs −Φ1 ) + sin( θs ) ∑∞
h=2 ich sin(h. θs – Φh ) (II.13)
2 2

icha icha
icha ( θs ) cos( θs ) = − 2
. sin(Φs ) + 2
. sin(2θs −Φ1 ) + cos( θs ) ∑∞
h=2 ich sin(h. θs – Φh ) (II.14)

D'après les relations (II.13) et (II.14) nous constatons que seules les composantes continues
sont proportionnelles respectivement à l'amplitude du courant fondamentale actif et à
l'amplitude du courant réactif. Les premières composantes alternatives ont une fréquence égale
à deux fois la fréquence du réseau. Ces dernières seront donc filtrées à l’aide d’un filtre passe-
bas.

Après le filtrage, on obtient :

i
[icha sin(θs )]filtre = cha cos(θs ) (II.15)
2

i
[icha cos(θs )]filtre = − cha sin(θs ) (II.16)
2

On peut alors reconstituer le courant fondamental en multipliant respectivement les deux


expressions précédentes par 2sin (θs) et 2cos (θs) :

22
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

ichaf = icha cos(Φ1 )sin(θs ) − icha sin(Φ1 )cos(θs ) = ichafa + icafr = icha sin(θs − Φ1 ) (II.17)

La figure ci-dessous illustre l’algorithme d’extraction du courant fondamental selon la


méthode tri-monophasée. Sin(θs)

icha/2. cos(θs) ichafa


FPB 2
icha icaf
irefa
+ +
- icha/2. sin(θs)
FPB 2
ichafr
+ +
+ +

cos(θs)

Figure (II.4) Méthode tri-monophasée

II.3 Identification des composantes directes fondamentales des tensions et


système PLL
La PLL est la technique la plus répandue pour l'extraction de la composante directe de la
tension du réseau (Kaura et Blasko, 1997). C'est un système asservi comprenant un régulateur
pour la détection de la pulsation directe de la tension et utilisant une transformation pour
passer dans le repère de Park [10].
Dans les applications de filtrage actif shunt, la connaissance de la fréquence ainsi que la
séquence directe fondamentale des tensions mesurées au point de raccordement est souvent
impérative [4].

II.3.1 Identification de la séquence directe fondamentale


Pour l’identification de la séquence directe fondamentale des tensions réseau, nous avons
utilisé un algorithme base sur le calcul des puissances réelle et imaginaire instantanées. Au
cœur de cette algorithme une PLL qui déterminé la fréquence du fondamental, la précision de
la PLL détermine souvent la qualité´e d’identification de la séquence directe fondamentale. La
fréquence à la sortie de la PLL est utilisée pour générer des courants auxiliaires 𝑖𝛼′ (𝑡) et 𝑖𝛽′ (𝑡)
d’amplitude unitaire décales de 𝜋/2 par rapport à 𝜔
̂(𝑡)[4].

23
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

𝑖𝛼′ (𝑡) = cos(𝜔


̂(𝑡) − 𝜋/2) (II.18)

𝑖𝛽′ (𝑡) = sin(𝜔


̂(𝑡) − 𝜋/2) (II.19)

Ces courants sont utilises avec les tensions mesurées pour calculer les puissances réelle et
imaginaire p'(t) et q'(t). Ainsi, ces puissances contiendrons toute l’information sur les tensions
et les valeurs moyennes 𝑝̅ ′ (𝑡) et 𝑞̅ ′ (𝑡) correspondent `a la séquence directe fondamentale,
donc elles sont extraites par un filtre passe bas et utilisées pour le calcul de la séquence directe
fondamentale dans le plan (𝛼, 𝛽)

𝑒𝛼′ (𝑡) 1 𝑖𝛼′ (𝑡) 𝑖𝛽′ (𝑡) 𝑝̅ ′ (𝑡)


[ ′ ] = ′2 ′2 (𝑡) [ ′ ][ ] (II.20)
𝑒𝛽 (𝑡) 𝑖𝛼 (𝑡)+𝑖𝛽 𝑖𝛽 (𝑡) −𝑖𝛼′ (𝑡) 𝑞̅ ′ (𝑡)

Cette méthode d’identification est illustrée sur la Figure(II.5).

Figure (II.5) schéma bloc de l'algorithme Identification de la séquence directe fondamentale

III.3.2 Système PLL


La figure II.6 présente le système PLL utilisé pour déterminer la fréquence fondamentale, il est
basé sur la puissance réelle instantanée [19].
𝑃𝑃𝐼 = 𝑒𝛼 (𝑡)𝑖𝛼" (𝑡) + 𝑒𝛽 (𝑡)𝑖𝛽" (𝑡) (II.21)
Les grandeurs 𝑒𝛼 (𝑡) et 𝑒𝛽 (𝑡) correspondent aux tensions mesurées au point de couplage, par
contre les signaux auxiliaires 𝑖𝛼" (𝑡) et 𝑖𝛽" (𝑡)sont juste le cosinus et le sinus de la l’intégrale de
̂. Le point de stabilité de la PLL est atteint lorsque la puissance à
la pulsation identifiée𝜔

24
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

l’entrée du régulateur PI ait une valeur moyenne nulle et une valeur alternative qui tend vers
zéro, or :
𝑃̅𝑃𝐼 = 3𝐸1 + 𝐼1" + cos ∅ (II.22)
Ceci dit que le point d’opération est établit lorsque 𝜔
̂ correspond à la pulsation fondamentale
du système, et les tensions 𝑖𝛼" (𝑡) et 𝑖𝛽" (𝑡) deviennent orthogonales aux courant auxiliaires

𝑖𝛼" (𝑡) et 𝑖𝛽" (𝑡) respectivement.

Figure (II.6) Schéma de principe de la PLL.


Cette PLL présente de bonnes caractéristiques dynamiques et statiques même en présence
de tensions fortement perturbées [19]. Les paramètres du régulateur PI sont choisis compte
tenu de la fonction de transfert en boucle fermée donnée par :

𝑝𝑘 𝑠+𝑘𝑖
𝐹𝑇𝑃𝐿𝐿 = 𝑠 2 +𝑘 (II.23)
𝑝 𝑠+𝑘𝑖

Ou sous forme canonique:


2𝜉𝜔 𝑠+𝜔𝑐2
𝑐
𝐹𝑇𝑃𝐿𝐿 = 𝑠 2 +2𝜉𝜔 2 (II.24)
𝑐 𝑠+𝜔𝑐

Pour garantir une meilleure réponse, le coefficient d’amortissement 𝜉 est choisi égal à 0.7
et la pulsation de coupure 𝜔𝑐 doit être choisie la plus faible possible pour annuler les
̂. Cette méthode d’identification a été testée dans des conditions
fluctuations dans la pulsation𝜔
tr`es défavorables, la Figure(II.6) montre les résultats d’identification qui sont tr`es
satisfaisants âpres un temps de réponse de 50ms lié au temps de réponse du filtre passe bas
utiliser.

25
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

II.4. La régulation:
Comme indiqué en introduction le contrôle du bus continu est une procédure
indispensable pour la commande du SAPF. L’observation des fluctuations de la tension aux
bornes des condensateurs donne des indications sur l’évolution des échanges d’énergie entre
ces derniers et le réseau. Si le convertisseur est considéré sans pertes, le réseau fournit la
puissance active utile pour la charge, ainsi la capacité de l’étage continu peut être considérée
comme un réservoir pour la circulation des harmoniques. Alors, aucune puissance active n’est
fournie par la capacité Cdc [20].

II.4.1. Régulation de la tension continue:


La détermination des courants de références est basée sur la méthode des puissances
instantanées (p-q théorie) qui est expliquée dans la littérature La Figure(II.7), montre le
schéma block de la méthode d’identification et calcul des courant harmoniques ainsi que le
schéma de régulation. Pour que le filtre actif s’adapte aux variations de la charge on doit agir
sur deux paramètres essentiels qui sont la tension continue à l’entrée de l’onduleur et le
courant du filtre actif parallèle [21].
La tension Vdc aux bornes du condensateur doit être maintenue constante. La principale
cause susceptible de la modifier est les pertes dans les interrupteurs et filtre de sortie. La
régulation de la tension continue aux bornes du condensateur de stockage d’énergie doit se
faire par l’adjonction des courants fondamentaux actifs dans les courants de référence. La
sortie du régulateur s’ajoute, à un signe près, à la puissance active perturbatrice et donne lieu à
un courant fondamental actif corrigeant ainsi Vdc. La puissance Pc représente la puissance
active nécessaire pour maintenir la tension Vdc égale à la valeur de la tension de référence
souhaitée (Vdcref).Le régulateur employé ici est un régulateur proportionnel simple (Kc).
Nous ajoutons un filtre passe-bas du premier ordre à la sortie du régulateur proportionnel
afin de filtrer les fluctuations à 300 Hz. En négligeant les pertes de commutations dans
l’onduleur ainsi que l’énergie stockée dans l’inductance du filtre de sortie, la relation entre la
puissance absorbée par le filtre actif et la tension aux bornes du condensateur s’écrit:
𝑑 1 2
𝑃𝑐 = 𝑑𝑡 (2 𝐶𝑑𝑐 . 𝑉𝑑𝑐 ) (II.25)

Notons que la relation (1) est non linéaire. Pour des faibles variations de la tension Vdc
autour de sa référence Vdcref, elle peut être linéarité à travers les relations suivantes :

𝑑
𝑃𝑐 = 𝐶𝑑𝑐 . 𝑉𝑑𝑐𝑟𝑒𝑓 𝑑𝑡 (𝑉𝑑𝑐 ) (II.26)

26
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

𝑃𝑐 (𝑠)
𝑉𝑑𝑐 = 𝐶 (II.27)
𝑑𝑐 𝑉𝑑𝑐𝑟𝑒𝑓 𝑠

La régulation de la tension continue peut être fonctionnellement représentée par la figure 4.

Figure (II.7) Boucle de régulation de la tension continue.

En négligeant les effets de la capacité Cdc et des résistances du filtre de sortie sur le
courant de référence Iinj (pour les harmoniques basses fréquences qui sont loin de la fréquence
de commutation), nous pouvons écrire la relation suivante caractérisant le courant du filtre
actif Iinj.
𝑑
𝐿𝑓 𝑑𝑡 𝐼𝑖𝑛𝑗 = 𝑉𝑠 − 𝑉𝑓 (II.28)

Notons par Δ If la différence entre le courant de référence et le courant mesuré à partir de


la relation suivante:

∆𝐿𝑓 = 𝐼𝑟𝑒𝑓 − 𝐼𝑖𝑛𝑗 (II.29)

A partir des équations (4) et (5), nous obtenons l’expression ci-dessous:

𝑑 𝑑
𝐿𝑓 𝑑𝑡 ∆𝐼𝑓 = (𝑉𝑠 + 𝐿𝑓 𝑑𝑡 𝐼𝑟𝑒𝑓 ) − 𝑉𝑓 (II.30)

Le premier terme de la partie droite de la relation (6) peut être défini comme tension de
référence (Vfref), ce qui nous donne l’expression suivante :

𝑑
𝑉𝑓𝑟𝑒𝑓 = 𝑉𝑠 + 𝐿𝑓 𝐼 (II.31)
𝑑𝑡 𝑟𝑒𝑓

L’écart entre Vfref et Vf produit alors une erreur sur le courant. Selon la relation (II.31), la
tension de référence est compose de deux termes à fréquences différentes.
Le premier représente la tension du réseau Vs directement mesurable. Le second est égal
à la chute de tension aux bornes de l’inductance Lf, lorsque celle-ci est traversée par un
courant égal à celui de la référence. Ce terme doit être élaboré par un régulateur de courant,
comme le montre la figure (II.8).

27
Chapitre II Méthodes D'identification Des Courants Harmoniques Et La Régulation

Nous utilisons simplement pour chacune des phases un régulateur proportionnel suivi d’un
filtre passe-bas du premier ordre. Le rôle de ce filtre est d’atténuer les signaux de haute
fréquence venant de la MLI. Le schéma de la régulation est illustré sur la Figure (II.8).

Figure (II.8) Schéma de la régulation des courants du filtre actif.

II.5 Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons expliquées quatre méthodes d'identification pour


détecter les courants harmoniques à partir de la connaissance de différentes composantes du
courant absorbé par la charge non linéaire avec l'identification de la séquence directe
fondamentale(système PLL), et explication de la régulation de tension continu . Pour cela, et
dans le chapitre suivant, nous proposerons des différentes solutions pour l'élimination des
harmoniques.

28
CHAPITRE III
LES SOLUTIONS PROPOSER POUR
L'ELIMINATION DES HARMONIQUES
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

CHAPITRE III
LES SOLUTIONS PROPOSER POUR L'ELIMINATION
DES HARMONIQUES

III.1 Introduction:
Livraison de l'énergie jusqu'à l'utilisateur en bonne qualité et l'élimination des différents
problèmes de réseau sont les premières responsabilités de service de distribution. Donc pour
assurer cela, l'innovation des techniques d'amélioration des équipements du système de
distribution sont nécessaire. L'un des problèmes les plus importants est les harmoniques et
comment filtrer ses perturbations.
Dans ce chapitre nous étudierons les techniques proposer comme des solutions traditionnelles
et modernes de l'élimination et de filtrage des harmoniques, et nous allons approfondir l’étude
d’un type moderne de filtre c'est un filtre actif parallèle.

III.2 Les solutions traditionnelles

Ce sont des techniques qui doivent être connues par tous les électriciens. Elles apportent
une solution facile et rapide pour certains cas de perturbations bien localisées et
utilisent des composants passifs (inductances, condensateurs, transformateurs) et/ou des
branchements qui modifient le schéma de l'installation.[11].

III.2.1Transformateur à couplage spécial

Le choix de couplages appropriés des transformateurs permet de limiter la circulation des


courants harmoniques. L’utilisation d’un transformateur d’isolement, de rapport 1/1 à
couplage triangle-étoile ou triangle-zigzag, empêche la propagation des courants harmoniques
de rang 3 et leurs multiples circulant dans le neutre. Ce procédé n’a aucun effet sur les autres
rangs harmoniques. Il limite au contraire la puissance disponible de la source et augmente
l’impédance de ligne. Il en résulte une augmentation de la distorsion en tension due aux autres
rangs harmoniques. [12].

III.2.2 Surdimensionnement des installations électriques

Cette stratégie consiste à surdimensionné les équipements du réseau de telle sorte à


supporter les surtensions produites par les harmoniques [17].

29
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.2.3 Utilisation d'inductances self série

Cette solution, utilisée pour les entraînements à vitesse réglable (variateurs de vitesse)
et les redresseurs triphasés, consiste à introduire une inductance série en amont d'une charge
non linéaire. Peu onéreuse, la self a cependant efficacité limitée. Il faut en installer une par
charge non linéaire. La distorsion en courant est divisée approximativement par deux [9].

III.2.4 Filtres passifs d'harmoniques

Le principe est de « piéger » les courants harmoniques dans des circuits LC, accordés
sur les rangs d'harmoniques à filtrer, donc il se comporte comme un court- circuit pour
l’harmonique considéré .Un filtre comprend donc une série de « gradins» qui correspondent
tous à un rang d'harmonique. Les rangs 5 et 7 sont les plus couramment filtrés. On peut
installer un filtre pour une charge ou pour un ensemble de charges.

Sa conception nécessite une étude approfondie du réseau électrique et un travail de


conception de bureau d'étude. Le dimensionnement dépend du spectre harmonique de la
charge et de l'impédance de la source d'énergie [22].

Cette solution est la plus simple et la moins chère mais sans doute, elle n'est pas la plus
efficace. L'efficacité de ces filtres se trouve dégradée par la présence de certains facteurs :
 Insuffisante habilité à couvrir une large bande de fréquence qui nécessite
l'installation de plusieurs filtres.

 Naissance de résonances séries et parallèles avec le réseau qui conduit à


l'amplification de tout harmonique à fréquence voisine de celle de la
résonance.
 La forte dépendance de l'impédance et de la fréquence du réseau.
 Equipements volumineux .

 Filtre résonant :
Il est constitué par la mise en série d’une inductance, d’une résistance, et d’un
condensateur la figure (III.1.a)

30
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

Réseau

c
c
Charge
L polluante
L

R R

(Fig. III.1.a) Structure du filtre résonant

Le filtre résonant est constitué d'un condensateur monté en série avec une inductance.
Ces éléments sont placés en dérivation sur l'installation et accordés sur un rang d'harmonique
à éliminer. L'impédance de cet ensemble est très faible pour sa fréquence d'accord, et se
comporte ainsi comme un court circuit pour l'harmonique considéré [15]

Filtre amorti :

Un filtre amorti se compose d’une capacité en série avec un ensemble constitué de la mise en
parallèle d’une inductance et d’une résistance appelée résistance d’amortissement. Il est utilisé
lorsque les performances demandées ne sont pas trop élevées. On utilise souvent pour filtrer
simultanément les plus hautes fréquences du spectre et non une fréquence particulière, c’est
un filtre passe haut [1].
Réseau
c

c Charge
polluante
R L

R L

Fig (III.1.b) Structure du Filtre amorti

31
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.3 Solutions modernes de dépollution


Pour fournir aux consommateurs une bonne qualité de l’énergie électrique, même dans les
conditions de fonctionnement les plus perturbées, les filtres actifs et les redresseurs MLI sont
proposés comme des solutions avancées de dépollution des réseaux électriques.
En effet, ces solutions peuvent s’adapter aux évolutions de la charge et du réseau électrique et
ceci sans toucher aux installations du fournisseur d’énergie et du consommateur [2].

III.3.1 filtrage actif de puissance

L’APF est un équipement développé récemment afin de supprimer simultanément le courant


harmonique et compenser à la fois l’énergie réactive.
Le principe de base du filtre actif a été proposé dans les années 70 (H.Sasaki, T.Machida 1971
et N.Mohan, 1977) [3]. Mais à cette époque, la technologie des circuits électroniques n’était
pas avancée pour réaliser pratiquement les circuits de compensation.
Au cours des dernières années, d’énormes progrès ont été enregistrés dans les dispositifs de
commutation rapide (dispositifs de semi-conducteurs) tels que les transistors à effet de champ
à grille isolée (MOSFET), les transistors bipolaires à grille isolée (IGBT), les transistors à
jonction bipolaire (BJT), et thyristors blocables par la gâchette (GTO).

Nous citerons configurations possibles des filtres actifs

 Le filtre actif parallèle (FAP) : conçu pour compenses toutes les


perturbations de courant comme les harmoniques, les déséquilibres et la puissance
réactive

 Le filtre actif série (FAS): conçu pour compenses toutes les perturbations de
tension comme les harmoniques, les déséquilibres et les creux de tension.

 La combinaison parallèle série actif : solution universelle pour compenses


toutes les perturbations en courant et en tension.

III.3.1.1 Filtre actif parallèle


Il est appelé aussi compensateur shunt, il est connecté en parallèle sur le réseau de
distribution figure III.2. Il est habituellement commandé comme un générateur de courant.
Son principe est d'injecter dans le réseau électrique des courants harmoniques Iinj égaux à
ceux absorbés par la charge non linéaire mais en opposition de phase, de telle sorte que le

32
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

courant fourni par le réseau Is soit sinusoïdale et en phase avec la tension simple

correspondante. Ainsi, il empêche les courants harmoniques, réactifs et déséquilibrés de

circules à travers l'impédance du réseau. Par conséquent, Il améliore le taux de distorsion en

courant et en tension [11].

Charge
Source
polluante

Iinj

FAP
Figure (III .2) Montage d'un filtre actif parallèle

III.3.1.2 Filtre actif série


Sur la figure III.3 un transformateur a été rajouté au point de connexion du filtre.
Il permet d’utiliser le compensateur en source de tension et d’ainsi compenser les
harmoniques de tension. L’utilisation industrielle des filtres actifs série uniquement est très
limité, son usage est principalement fait pour les compensateurs globaux de puissance connus
sous l’appellation Unified Power Quality Conditioner(UPQC). Ces compensateurs sont de
plus en plus demandés et sujets à recherches. Les filtres actifs parallèles sont préférables aux
filtres actifs séries car ils remplissent plus de fonctions et en particulier la compensation
d’énergie réactive [13].

Charge
Source
polluante

V inj

FAS
Figure(III.3) Montage du filtre actif en série

33
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.3.1.3 Combinaison parallèle série actif


C'est une solution de compensation universelle basée sur le fonctionnement simultané des
filtres actifs parallèle et série figure III.4.Donc, elle possède les avantages cumulés des filtres
actifs parallèles et série. Cette nouvelle topologie est appelée combinaison parallèle série
actif ou en anglais Unified Power Quality Conditioner(UPQC).

Un filtre actif série placé en amont du filtre actif parallèle, comme il est montré ci-
dessous, permet de dépolluer la source des tensions perturbatrices; or s'il est placé en aval, il
permet d'isoler la charge de la source perturbée [3].

Source Charge
polluante

Figure(III.4).Combinaison parallèle –série actif (UPQC )

Il faut noter l'existence de plusieurs autres compensations mixtes de filtres actifs avec
cette fois-ci les filtres passifs. Ces combinaisons dites combinaison hybrides active et passive.
Ces structures sont conçues pour réduire le dimensionnement et par conséquent le prix des
filtres actifs. Dans ce cas, les filtres passifs qui ont pour rôle d'éliminer les harmoniques
prépondérantes, permettent de réduire le dimensionnement des filtres actifs qui ne
compensent que le reste des perturbations.

III.3.1.4. Filtrage hybride


Le filtrage mixte ou hybride résulte de l’association d’un filtre passif et d’un filtre actif.
L’intérêt des filtres mixtes est que le filtre passif prend en charge la compensation d’une
grande partie des harmoniques; le filtre actif maintient les performances de filtrage en fonction
de l’évolution de la charge et du réseau. Ainsi la puissance de convertisseur qui constitue le
filtre actif est fortement diminuée grâce aux éléments passifs. Ces structures permettent donc,
d’optimiser le rapport performance/coût et d’avoir une meilleure tenue en tension [1].
On a plusieurs formes de filtre hybride, on prendre les trois exemples suivants:

34
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

 Le filtre actif série avec des filtres passifs parallèles. Il empêche les
courants harmoniques de circuler vers le réseau et les oblige à
passer par les filtres passifs raccordés à leurs fréquences.

 Le filtre actif série connecté en série avec des filtres passifs parallèles. Il
a le même principe que la combinaison d’avant avec l’avantage de
réduire encore le dimensionnement du FAS car le courant qui le
travers est plus faible. De plus, le FAS est à l’abri d’un éventuel court-
circuit de la charge.

 Le filtre actif parallèle avec un filtre passif parallèle. Il a le rôle de


compenser des courants harmoniques basses fréquences émis par la
charge polluante Le filtre passif accordé sur une fréquence élevée, élimine
les courants harmoniques hautes y compris ceux crées par le filtre
actif parallèle. Ce type déjà été appliqué à la compensation des courants
harmonique émis par un cycloconvertisseur de forte puissance.

III.3.2 Les redresseurs MLI


Ce sont des convertisseurs à modulation de largeurs d’impulsions, utilisant des
composants à commutation forcée tels que les IGBT ou les thyristors GTO. L’emploi
de cette technique permet non seulement une réduction de la perturbation harmonique en
prélevant des courants d’allure sinusoïdale mais aussi un contrôle des puissances actives et
réactives [5].
On distingue deux structures, la structure courant et la structure tension. Elles sont
développées dans la suite :

III.3.2.1 Redresseur de tension


Son schéma de principe est présenté sur la figure (III.5). Les composants de
puissance disponibles (IGBT, GTO) étant unidirectionnels en courant, le courant Id le sera
également. La réversibilité en puissance s’effectue par l’inversion de la tension redressée
Ud. Le contrôle de la puissance réactive est obtenu par action sur la phase du courant réseau
par rapport à la tension [23].

35
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

Id

Source Lr

Récepteur
Ud

Figure (III.6). Redresseur d courant

III.3.2.1 Redresseur du courant

La tension Ud étant unidirectionnelle, la réversibilité de la puissance active est assurée


par le courant Id, qui est bidirectionnel. Le contrôle de la puissance réactive est réalisé par
action indirecte sur la phase du fondamental de courant du réseau.
Les inductances Lr servent dans la figure (III.6) à découpler le convertisseur de réseau
car les deux réseaux alternatifs et continus sont tous deux sources de tension [22].

Source Lr

Récepteur
Ud

Figure (III.6). Redresseur d courant

III.4 Principe de filtre actif parallèle


Le principe du filtre actif parallèle consiste à générer des harmoniques en opposition de
phase à ceux existant sur le réseau [24]. Il permet donc de supprimer au point de
raccordement tous les harmoniques de courants de charge non linéaire.
En générale, le filtre actif parallèle est utilisé pour la dépollution des réseaux BT
et MT. Son impédance totale vis à vis de la source et de la charge lui confère une bonne
auto-adaptabilité avec les performances appréciables. Sa structure est la suivante :

36
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

IS Ich
Réseaux Charge
triphasé polluante
Iinj

Filtre actif

Figure(III.7) Principe de filtre actif parallèle

- =
Courant de source Courant de filtre Courant de charge

Le filtre actif se compose de deux parties sont: La partie puissance et la partie commande
[4].
 La partie puissance est constituée d’un élément de stockage d’énergie, d’un
pont onduleur triphasé et d’un filtre de sortie de nature inductive.
 La partie commande, on a le bloc d’identification des courants de références, le
contrôle des courants injectés au réseau ainsi que la commande des interrupteurs.

Vers le réseau

Stockage
Onduleur
Filtre d'énergie

Mesure des
variables du réseau

Génération Partie
d’harmoniques ou Signaux de commande des
Signaux de référence semi-conducteurs de
Partie puissanc
commande e
Figure(III.8) schéma synoptique d’un filtre actif parallèle

37
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.4.1 La partie puissance d’un filtre actif parallèle à structure tension:


Le schéma du circuit de puissance d’un filtre actif parallèle à structure tension est donné
sur la figure III.9. On y distingue trois éléments :
- un onduleur de tension
- les inductances du couplage (filtre de couplage)
- un élément de stockage capacitif

Réseau Charge
polluante

if1 Rf Lf
if2
Bus
if3 continu

Filtre de
découplage
Onduleur

Figure(III.9) schéma du circuit de puissance d’un filtre actif parallèle à structure tension
La figure III.10 présente la filtre actif à structure tension où l’onduleur de tension est
connecté en parallèle sur le réseau via un filtre de découplage (Lf, Rf). La capacité C se
comporte comme une source de tension continue. La tension Vdc aux bornes du condensateur
doit être positive et maintenue constante par la commande. Ses fluctuations doivent être
faibles d’une part pour ne pas dépasser la limite en tension des semi-conducteurs constituant
les interrupteurs et d’autre part pour ne pas dégrader les performances du filtre actif [12].

S1 S2 S3

es Rf
a Lf C Vdc
N es
b
es
c S4 S5 S6

Figure (III.10). Filtre actif à structure tension.

III.4.1.1 L’onduleur de tension:


L’onduleur triphasé est constitué d’interrupteurs bidirectionnels en courant. Ils sont
38
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

réalisés par des semi-conducteurs commandables à l’ouverture et à la fermeture (de type


IGBT dans la majorité des cas) montés en anti-parallèle avec une diode. Pour cette structure,
on doit respecter les contraintes suivantes [13] :
- A un instant donné, un seul interrupteur d’un même bras doit conduire afin d’éviter tout
court-circuit de la source de tension,
-Le courant de ligne doit toujours trouver un chemin possible d’où la mises e n
antiparallèle de diodes au niveau des interrupteurs.
En théorie, nous commandons les deux semi-conducteurs d’un même bras de façon
complémentaire : la conduction de l’un entraîne le blocage de l’autre. Avec cette hypothèse,
l’ouverture et la fermeture des interrupteurs de l’onduleur de la figure. III.10 dépendent de
l’état de trois signaux de commande (T1, T2, T3), définis ci-dessous :
1 𝑆1 fermé et 𝑆4 ouvert
𝑇1 = {
0 𝑆4 fermé et 𝑆1 ouvert
1 𝑆2 fermé et 𝑆5 ouvert
𝑇2 = {
0 𝑆5 fermé et 𝑆2 ouvert
1 𝑆3 fermé et 𝑆6 ouvert
𝑇3 = {
0 𝑆6 fermé et 𝑆3 ouvert
En pratique, les deux semi-conducteurs d'un même bras ne doivent jamais conduire en
même temps afin d'éviter de court-circuiter la source de tension ; il faut donc générer un
temps d'attente, également appelé temps mort, entre la commande au blocage d'un
interrupteur et la commande à l'amorçage de l'autre interrupteur du même bras. Ainsi, à
partir des états des interrupteurs présentés par les variables T1, T2 et T3, on obtient huit cas
possibles pour les 3 tensions de sortie du filtre actif Vfi (référencées par rapport au point de
mi-tension continue), comme le montre le Tableau III.2 [12].

Vf1 Vf2 Vf3 T1 T2 T3 Cas N°


0 0 0 0 0 0 0
2Vdc/3 -Vdc/3 -Vdc/3 1 0 0 1
-Vdc/3 2Vdc/3 -Vdc/3 0 1 0 2
Vdc/3 Vdc/3 -2Vdc/3 1 1 0 3
-Vdc/3 -Vdc/3 2Vdc/3 0 0 1 4
Vdc/3 -2Vdc/3 Vdc/3 1 0 1 5
-2Vdc/3 Vdc/3 Vdc/3 0 1 1 6
0 0 0 1 1 1 7

Tab. III.2. Tensions en sortie de l’onduleur

39
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.4.1.2 Les inductances du couplage (Filtre de découplage)

Le filtre entre l'onduleur et le réseau est appel filtre de couplage, c'est un filtre passif de
premier ordre qui est en réalité une simple inductance avec une résistance interne mais avec
des septicités au niveau de son circuit magnétique (introduction de noyaux en ferrites). Il a
deux objectifs, le premier est de générer des courants harmoniques à partir de la différence
des tensions entre la sortie du pont onduleur et le réseau. A ce titre, l'inductance Lf intervient
dans la commandabilité du courant du filtre. Le deuxième est de réduire au point de
raccordement au réseau (PCC), l'amplitude des créneaux de tension générés.
Dans ce travail, nous avons utilisé un filtre entre l'onduleur et le réseau électrique qui se
compose d’une inductance Lf de résistance interne Rf, comme le montre la figure III.9.
Notons toutefois que des filtres de découplage du troisième ordre, de type L-C-L, pourraient
également être utilisés. Dans notre étude, nous emploierons ce filtre du premier ordre.
D'autres études, y compris dans notre laboratoire, ont déjà été consacrées à ces filtres de
découplage [12].

III.4.1.3 Système de stockage d'énergie:


Le stockage de l'énergie du côté continu se fait souvent par un système de stockage
capacitif représenté par un condensateur Cdc qui joue le rôle d'une source de tension continue
Vdc [12].
Le choix des paramètres du système de stockage (Vdc et Cdc) se répercute sur la dynamique
et sur la qualité de compensation du filtre actif parallèle. En effet, une tension Vdc élevée
améliore la dynamique du filtre actif. De plus, les ondulations de la tension continue Vdc,
causées par les courants engendrés par le filtre actif et limitées par le choix de Cdc, peuvent
dégrader la qualité de compensation du filtre actif parallèle. Ces fluctuations sont d'autant plus
importantes que l'amplitude du courant du filtre est grande et que sa fréquence est faible. Le
condensateur du coté continu a deux fonctionnalités principales :

- maintenir la tension avec un faible taux d'ondulation en régime permanent, être un


réservoir qui sert à fournir la différence d'énergie de la charge et la source durant le régime
transitoire.
En régime permanent, la puissance active fournie par la source doit être égale à la
puissance active absorbée par la charge plus une faible puissance active qui sert à compenser
les pertes dans le filtre. La tension du cote continu peut être maintenue a une va leur de
référence désirée.

40
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

Néanmoins, quand les conditions de charge changent, la puissance transitant entre la source et
la charge est perturbée et la différence d'énergie est compensée par le condensateur du cote
continu ce qui éloigne cette tension de sa référence. Pour satisfaire les fonctionnalités du filtre
actif, la valeur maximale du courant de référence doit être ajuste proportionnellement a
l'énergie fournie par la source. Si la tension aux bornes du condensateur a été régulée et a
atteint sa tension de référence, l'énergie fournie par la source est supposée être égale à
l'énergie consommée par la charge. La valeur maximale du courant de référence est obtenue
par régulation de la tension cotée continue.

III.4.2 Contrôle des courants du filtre actif (partie commande)

On trouve deux techniques principales de commande de l'onduleur, pour maintenir le


courant à la sortie du filtre actif autour de sa référence, ses sont :
- la commande par hystérésis.
- La commande par modulation de largeur d’impulsion (MLI).

Le but de la commande de l’onduleur est de permettre la meilleure reproduction des


courants de référence, à travers les ordres de commande appliqués aux interrupteurs de
puissance. [2].

III.4.2.1 Commande par hystérésis:


La commande par hystérésis, appelée aussi commande en tout ou rien, est une commande
non linéaire qui utilise l’erreur entre le courant de référence et le courant généré par
l’onduleur. L’erreur est comparée à un gabarit appelé bande d’hystérésis. Dès que l’erreur
atteint la limite inférieure ou supérieure, un ordre de commande est envoyé aux interrupteurs
pour rendre l’erreur à l’intérieur de la bande. La simplicité de la mise en œuvre est le principal
atout de cette technique. Cependant, la fréquence de commutation n’est pas maîtrisée
(aléatoire); en conséquence, les commutations évoluent librement à l’intérieur de la bande
d’hystérésis [2].
Cette commande est très adaptée pour les systèmes ayant une action à deux positions
comme l’IGBT qui peut être ouvert ou fermé. En pratique la largeur de la bande d’hystérésis
est fixée à 5% du courant nominal. Cependant elle ne garantit pas d’une manière systématique
le respect de la fréquence maximale de commutation des semi-conducteurs [25]. Le Schéma
de principe est donné par la Figure (III.13)

41
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

11

0 t
Figure(III.11) Bande d’hystérésis et signal de commande d’un interrupteur

Le schéma synoptique de la commande des courants du filtre actif par des régulateurs à
hystérésis est donné par la figure (III.12) :

S1
+
Iref1
-
If11 S4

S2
+
Iref2
-
If21 S5

S3
+
Iref3

-
If31 S6

Figure(III.12) Commande par hystérésis d'un filtre actif parallèle

42
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.4.2.2 Commande par modulation de largeur d’impulsion (MLI):

Pour résoudre les problèmes précédents, nous introduisons une deuxième famille de
commande de l’onduleur, c’est la technique de commande par MLI, qui résoud le problème
de la maîtrise de la fréquence de commutation.
La plus simple et la plus connue des modulations de largeur d’impulsion est sans doute la
MLI à échantillonnage naturel. Cette technique de commande met en oeuvre d’abord un
régulateur qui détermine la tension de référence de l’onduleur à partir de l’écart entre le
courant mesuré et sa référence. Cette dernière est ensuite comparée avec un signal triangulaire
(porteuse à fréquence élevée fixant la fréquence de commutation). La sortie du comparateur
fournit l’ordre de commande des interrupteurs [1]. Le schéma de principe est donné par la
Figure(III.13).

0 t

Figure(III.13) Bande de MLI et signal de commande d’un interrupteur

S1

Iref1 régulateur

S4
If

Figure(III.14) Commande par MLI d'un filtre actif parallèle

43
Chapitre III Les Solutions Proposer Pour L'élimination Des Harmoniques

III.5 Conclusion:
Dans ce chapitre, nous avons présenté les différentes solutions traditionnelles et
modernes de dépollution. Les solutions classiques ne sont pas très efficaces pour traiter ce
problème. Les filtres passifs sont souvent pénalisés en termes d’encombrement et de résonance.
Nous avons aussi présenté les différentes topologies des filtre actif série et parallèle. Le filtre
actif parallèle pour compenser toutes les perturbations de courant comme les harmoniques, les
déséquilibres et la puissance réactive. Le filtre actif série pour compenser toutes les
perturbations de tension comme les harmoniques, les déséquilibres et les creux de tension. La
combinaison parallèle-série actifs est la solution universelle pour compenser toutes les
perturbations en courant et en tension [11]. Encore nous avons étudié en détails le filtre actif
parallèle. Dans le chapitre suivant, nous avons faire à l'aide de chapitre II et III une simulation
de filtrage actif parallèle et nous validons cette simulation par un travail expérimental.

44
CHAPITR IV
SUMILATION ET EXPERIMENTATION
DU FAP A TROIS FILS
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

CHAPITRE IV

SIMULATION ET EXPERIMENTATION DU FAP A TROIS FILS

IV.1 introduction
Après les nombreuses solutions, les différentes techniques d'identification et les
méthodes de commande que nous avons proposée et expliquée dans les chapitres
précédentes, nous choisirons une seule solution et une technique d'identification avec un type
de commande.

Dans ce chapitre nous allons vus une visualisation du filtre actif parallèle (trois fils)
commandé par la commande hystérisés avec la méthode d'identification de la puissance
instantanée réelle et imaginaire (PIRI), pour cela nous utiliserons logicielle MATLAB-
Simulink pour réaliser la simulation, et nous allons le valider avec un travail expérimental sur
une plateforme équipée d’une carte DSPACE1104.

IV.2 La simulation MATLAB :

Notre simulation concerne le FAP à trois fils réalisé sur Matlab/simulink et la figure
suivante présente le schéma bloc de simulation :

I Rch Lch
Rs Ic
s
LS h
R
d
Source

L
I Charge
d
f
polluante
Rf
Lf
C Vd
c

Vs Ich I
Vdc
f

Génération des Signaux de


commande des
Signaux de semi-conducteurs
référence
Figure(IV.1): Schéma de simulation de FAP

45
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

IV.2.1 Modélisations de l'ensemble (réseaux électrique, FAP et charge polluant):

La modélisation d’un système revient à trouver les équations mathématiques qui décrivent son
fonctionnement [27].

IV.2.1.1 Modélisation du réseau


Le réseau est assimilable à une source de tension sinusoïdale en série avec une impédance,
dite de court circuit, d’où la représentation du réseau par un système de F.E.M triphasées
équilibrées en série avec une impédance (figure (V-2)) [26;27].

sin(𝜔𝑡)
𝑒1 2𝜋
[𝑒2] = √2. 𝐸 sin(𝜔𝑡 − 3 ) (IV.1)
𝑒3 4𝜋
[sin(𝜔𝑡 − 3 )]

𝑍𝑠 = 𝑅𝑠 +𝑗𝐿𝑠𝜔 (IV.2)

Figure(IV.2) Schéma synoptique d’un réseau triphasé

IV.2.1.2 Modélisation de la charge polluante (Redresseur triphasé):

Pour tester le filtre actif on a opté pour une charge polluante qui est un pont redresseur
triphasé alimente une charge RL., représenté sur la figure (IV.3), ce dernier génère des
harmoniques de courants de l’ordre 6k ±1. Cette charge est modélisée comme étant des
sources de courants parfaites (Les semi-conducteurs sont considérés parfaits) [26;27].
icha = I1 √2. sin(ωt − φ) + ∑∞n=2(I6n−1 √2. sin((6n − 1)(ωt – φn−1 ) +
I6n+1 . √2. sin(6n + 1) (ωt − φn+1 ))

2π 4π
ichb et ichc décalés respectivement de et par rapport à ica (t).
3 3

46
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Et le courant de la source est exprimé par :

1 1 1 1
𝐼𝑐ℎ = 𝐼1 √2 [𝑠𝑖𝑛(𝜔𝑡) − 5 𝑠𝑖𝑛(𝜔𝑡) − 𝑠𝑖𝑛(7𝜔𝑡) + 𝑠𝑖𝑛(11𝜔𝑡) + 13 𝑠𝑖𝑛(13𝜔𝑡) −
7 11
1 1
𝑠𝑖𝑛(17𝜔𝑡) − 𝑠𝑖𝑛(19𝜔𝑡) + ⋯ … … … . ] (I .3)
17 19

icha D1 D2 D3
R
ichb

Udsc L
ichc

Usc D4 D5 D6
Usa Usb

Figure (IV.3) Schéma d’une charge non linéaire (un pont redresseur)

IV.2.1.3 Modélisation du filtre actif (ou de l’onduleur)

Dans notre étude, on choisit un onduleur de tension commandé en courant. Ce dernier est
constitué de trois bras dont chacun est constitué de deux cellules, contenant chacune un
interrupteur bicommandable (MOSFET), aux bornes duquel est monté une diode en
antiparallèle, la cellule ainsi définie forme un interrupteur bidirectionnel Figure(V.4) [26].

Figure(IV.4): Présentation schématique d’un onduleur triphasé.


 Fonction de connections
Soit i =1, 2, 3
j =1, 2
On associe à chaque interrupteur une fonction Fij dite de connexion, tel que :

47
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

1 𝑠𝑖 𝑙 ′ 𝑖𝑛𝑡𝑟𝑒𝑢𝑝𝑡𝑒𝑢𝑟𝑒𝑠𝑡 𝑓𝑒𝑟𝑚𝑒𝑡
𝐹𝑖𝑗 = { (IV.4)
0𝑠𝑖 𝑙 ′ 𝑛𝑡𝑟𝑢𝑝𝑡𝑒𝑢𝑟𝑒𝑠𝑡 𝑜𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡

D’où:
𝑖𝑖𝑗 = 𝐹𝑖𝑗 . 𝑖𝑐
{ (IV.5)
𝑣𝑖𝑗 = (1 − 𝐹𝑖𝑗 )𝑣𝑐

Tel que iij représente le courant qui traverse l’interrupteur kij et Vij la tension aux bornes
de ce dernier [27].

 Fonctions de conversions composées :


Soit VFab , VFbc , VFca les tension composées délivrées par l’onduleur écrient comme suit:
vFab 1 −1 0 F11 Fab
[vFbc ]= Vc. [ 0 1 − 1] .[F21 ] = Vc . [Fbc ]
vFca −1 0 1 F31 Fca
(IV.6)

Et:
vFa 1 0 −1 vFab
1
[vFb ] = . [ −1 1 0 . vFbc ]
] [ (IV.7)
3
vFc 0 −1 1 vFca

Donc :
vFa 2 −1 −1 F11 Fa
1
v
[ Fb ] = .Vc. [ −1 2 −1]. [F21 ] = Vc . [Fb ] (IV.8)
3
vFc −1 −1 2 F31 Fc

Les fonctions de conversion simples s’écrivent alors :


1
𝐹𝑎 = 3 (2𝐹11 − 𝐹21 − 𝐹31 )
1
𝐹𝑏 = 3 (−𝐹11 + 2𝐹21 − 𝐹31 ) (IV.9)
1
{ 𝐹𝑐 = 3 (−𝐹11 − 𝐹21 + 2𝐹31 )

 Représentation vectorielle des tensions fournies par l’onduleur:


Dans le plan biphasé (α ,β) en considérant VF(k) le vecteur correspondant aux tensions de
l’onduleur, les huit cas possibles du vecteur VF(k) sont donnés par la Figure(V.5) [26].

K 0 1 2 3 4 5 6 7
Mod(Vf) 0 √2 √2 √2 √2 √2 √2 0
𝑉 𝑉 𝑉 𝑉 𝑉 𝑉
3 𝑐 3 𝑐 3 𝑐 3 𝑐 3 𝑐 3 𝑐
Arg(Vf) 0 𝜋/3 2𝜋/3 𝜋 4𝜋/3 5𝜋/3

Tab .IV.1 Tensions fournies par l’onduleur sous fourmes vectorielles.

48
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Figure(IV.5): Présentation schématique d’un onduleur triphasé.


Où Vref représente la tension de référence que doit produire l’onduleur pour pouvoir créer les
courants perturbateurs identifiés. Ceci signifie que l’onduleur n’est capable de fournir des
Tensions égales aux tensions de référence que si le vecteur formé par ces derniers reste à
l’intérieur de l’hexagone montré dans la figure(IV.5).

L’onduleur est lié au réseau par un filtre inductif Lf, parce que deux sources de tensions ne
peuvent être directement connectée, d’où :

𝑉𝐹𝑎 𝑉𝑠1 𝐼𝐹𝑎 𝐼𝐹𝑎


𝑑
[𝑉𝐹𝑏 ] = [𝑉𝑠2 ] + 𝑅𝑓 [𝐼𝐹𝑏 ] + 𝑙𝑓 . [𝐼𝐹𝑏 ] (IV.10)
𝑑𝑡
𝑉𝐹𝑐 𝑉𝑠3 𝐼𝐹𝑐 𝐼𝐹𝑐

𝑉𝑠1 𝑒1 𝐼𝑠1 𝐼𝑠1


𝑑
[𝑉𝑠2 ] = [𝑒2 ] + 𝑅𝑐𝑐 [𝐼𝑠2 ] + 𝐿𝑐𝑐 . [𝐼𝑠2 ] (IV.11)
𝑑𝑡
𝑉𝑠3 𝑒3 𝐼𝑠3 𝐼𝑠3

𝑉𝑠1
[𝑉𝑠2 ]Tension aux points de raccordement.
𝑉𝑠3

𝐼𝐹𝑎
[𝐼𝐹𝑏 ]Courants délivrés par l’onduleur.
𝐼𝐹𝑐

𝐼𝑠1
[𝐼𝑠2 ]Courants fournis par le réseau.
𝐼𝑠3

IV.2.2 Paramètres de simulation:

49
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Il est besoin d'utilise des paramètres plus déterminer pour faire notre simulation, ces
paramètres sont:

*La source
Esmax= 100/sqrt(2) V
LS = 2.5 mH, RS=0.42 ohm
*Le filtre
Lf = 3 mH, Rf = 0.4 ohm
Vdc= 100 V
C= 1.1 mF
*La charge non linéaire
Lc= 3 mH, Rc= 0.2 ohm
*La charge linéaire
Rch= 8.5 ohm, Lch= 3mH
*Régulateur de bus continue
Kc=47τ = 0.0038

Tab .IV.2: Les paramètres des éléments caractérisant l’ensemble réseau- filtre actif et charge polluante

IV.2.3 Résultats de simulation:


En utilisant les paramètres précédents sur notre bloc simulink pour l'extraction des
courbes (avant et après le filtrage), donc les résultats de simulation sont présentés sur les
figures suivante :

On prendre le temps de la simulation (t=0.2s)

IV.2.3.1 Régime permanant:


 Compensation du courant harmonique
15

10

5
Courant de source is (A)

-5

-10

-15
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
temps(s)

Figure(IV.6): courant de source avant le filtrage ou le courant de charge

50
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Le courant de source a la même forme du courant de la charge non linéaire et il manque


la sinusoidalité des ondes.

Figure(IV.7): spectre d'harmonique du courant de source avant filtrage

Le taux de distorsion d'harmonique à été mesuré, THD= 23.65%

1
courant injecter(A)

-1

-2

-3

-4
500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 5000
le temps(ms)

Figure(IV.8): le courant est injecté par le filtre

On peut dire que le courant injecté a la même forme du courant harmonique.

15

10
lecourant de source is (A)

-5

-10

-15
0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.8
le temps (ms) 5
x 10

Figure(IV.9): courant de source après le filtrage

51
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Après filtrage on remarque que la courant de source est devenu sinusoïdale.

Figure(IV.10): spectre d'harmonique du courant de source après filtrage

Le taux de distorsion d'harmonique à été mesuré THD= 1.43%.

140

120

100
la tension continu vc (V)

80

60

40

20

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
le temps(ms) 4
x 10

Figure(IV.11) la tension continu de la condensateur de l'onduleur

On remarque que la tension aux bornes du condensateur est bien réglée à sa valeur de
référence.

 Compensation de puissance réactive

On va avoir dans la figure suivante la compensation de puissance réactive avant et après


l'injection du courant du filtrage.

Pour compenser la puissance réactive, nous utilisons un interrupteur appelé (three-phases


breaker) connecté en série avec notre FAP, après simulation les courbes suivantes sont
obtenues:

52
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

15

10
Is
5
le courant de source

-5

-10

-15
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

2
Iinj
1

-1

-2

-3

-4

-5
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

100

0
Q
-100

-200

-300

-400

-500
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

Figure(IV.12) La compensation de la puissance réactive de la source.

On remarque que : La compensation des courants harmoniques permet de retrouver la


forme sinusoïdale du courant sans la suppression du déphasage. Par la compensation conjointe
des harmoniques et de la puissance réactive, le courant coté réseau est désormais en phase avec
la tension.

IV.2.3.3 Régime dynamique:


 Changement de la charge (R1L1-----R2L2):
20

15

10

5
Ich
0

-5

-10 i
-15

-20
0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
6 Time

4
Iinj
2

-2 i
-4

-6
0.02
20

15
Is 0.04 0.06 0.08 0.1
Time
0.12 0.14 0.16 0.18 0.2

10

-5
i
-10

-15

Vdc
-20
0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

150

100

i
50

0
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

Figure(IV.13) L'effet du changement de la charge sur les Ich, Iinj, Is et Vdc.

 Changement de la tension aux bornes du condensateur référence (140--120V) :

53
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

150

140
Vdc
130

i
120

110

100

90
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

15

10

Is
5

-5
i
-10

-15
0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

6
Iinj
4

0 i
-2

-4

-6

-8
0.02 0.04 0.06 0.08 0.1 0.12 0.14 0.16 0.18 0.2
Time

Figure(IV.14) L'effet du changement Vdc sur les Iinj et Is

Nous observons qu'il y a un changement sur les valeurs précédentes, ce changement est
synchronisé avec l'application du filtrage.

IV.3 Travail expérimental :

Nous utilisons les mêmes valeurs utilisées dans la simulation pour la réalisation pratique
du FAP. Ce travail a été réalisé en laboratoire de LEVERS d'Université Hamma Lakhdar
d' El-Oued. Et dans la Figure (IV.15) est illustré le banc d'essai.

Figure(IV.15): Banc d'essai

54
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Nombre du Le nom du composant


composant

1 Onduleur de tension à deux niveaux

2 Micro-ordinateur

3 Panneaux de connexion (Système DSPACE 1104)

4 Amplificateur

5 Les inductances du couplage

6 Source alternative

7 Source d'alimentation

8 Oscilloscope

9 Analyseur des harmoniques

10 Multimètre

11 Mesure du courant

12 Source continu (la condensateur)

13 Pince de mesure de tension

14 La charge RL

Tab. IV.3 Les composants du banc d'essai:

Après le tableau, on explique les composants les plus importances du notre travail:

IV.3.1 L'onduleur:

C'est un onduleur a deux niveaux de marque Semikron référence : Semiteach IGBT


SKM50GB 123D+SKD51+P3/250F avec double alimentations continue et alternative
triphasée, si l’alimentation est une source de tension triphasé, un redresseur incorporé avec
condensateur de filtrage est utilisé pour produire la tension continue approprié [28].

55
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Figure(IV.16) Onduleur de tension à deux niveaux

On présente es caractéristiques de l'onduleur dans le tableau suivant :

Symbole Désignation Valeur

Irms La valeur efficace du courant 30 A

VCES Tension maximale aux bornes du composant 1200 V

VGES Tension de grille ±20 V

IC Courant aux bornes du composant 50 (40) A

ICM Courant maximale aux bornes du composant 100 (80) A

VINmax Tension d’entrée maximale sans filtre/avec filtre 3x480 / 3x380 V

Cqvi Condensateur de filtrage 1100 /800 µF/V

VDCmax La valeur maximale de tension continue 750 V


appliquée au condensateur

Vc Tension de commande 0 / 15V

PI Consommation de courant de l’alimentation 16Ma

Tmax Température maximale de fonctionnement 71°C

Tab IV.4: les caractéristiques de l'onduleur SEMIKRON

56
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

IV.3.2 La carte DSPACE DS1104:

La carte DSPACE DS1104 est une carte d'interface qui peut convertir les blocs de
Simulink en un code machine qui peut être exécuté sur un système à base de DSP. Ceci réduit
considérablement le temps de développement et de prototypage pour le control des systèmes.
Le prototypage passe alors par trois étapes [29]:
1. Construction du système de commande en utilisant les blocs de Simulink
2. Simulation du système pour voir les résultats dans différents scénarios.
3. Exécution du modèle en temps réel à travers la carte DS1104.

Pour implémenter la commande temps réel en utilisant la carte « dSPACE DS1104


R&D Controller Board » et le logiciel Matlab/Simulink, on a besoin de :
1) La carte de contrôle dSPACE DS1104

Figure(IV.17) Illustration de la carte DS1104

2) La licence sous forme de clé USB (Dongle)

Figure(IV.18) Clé USB (Dongle)

3) La licence software (fichier Licence.dsp)

4) Le fichier Keys.dsp

5) Et enfin le panneau de connexion CP1104

57
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Figure(IV.19) panneau de connexion CLP1104

La configuration de ce panneau est comme suit:

Figure(IV.20) Schéma de panneau de connexion CP1104

IV.3.3 L'amplificateur de tension:

Ce circuit est alimenté par un générateur de tension de 15V.

Les signaux de commandes produites par le programme Matlab/Simulink sont transférés


vers l'onduleur à travers la carte DSPACE 1104 et son interface, ces signaux sont des signaux
de technologie TTL de 0 et 5V par contre les bornes de l'onduleur sont de technologie CMOS
de 0 et 15V. Alors il faut un circuit d’interface entre la carte DSPACE et l’onduleur pour
58
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

amplifier les signaux de commande. Cette circuit est réalisé à base des circuits intégrés
SN7417. Le circuit réalisé est alimenté par un seul source de tension continu de 15V, pour
produire la tension 5V pour alimenter les circuits intégrés, deux régulateurs de tension
LM7805 sont utilisés. Cette circuit d’interface peut amplifier jusqu’aux huit entrées, le
schéma électrique est présente dans [28]:

Figure(IV.21) Circuit amplificateur

Le circuit d’amplification est réalisé et intégré dans un boitier pour simplifier le


montage.

Figure(IV.22) Boitier du circuit amplificateur

IV.3.4 Résultats de travail expérimental [28]:

59
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

IV.2.2.1 Régime permanant:


 Compensation du courant harmonique

Figure(IV.23) : Les courbes des: courant de source, courant injecté avant filtrage.

Nous remarquons que:


 Le courant de source est non sinusoïdal.
 courant injecté par le FAP est nul.

Figure(IV.24) spectre d'harmonique du courant de source après filtrage

60
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Le taux de distorsion d'harmonique à été mesuré, THD= 20.7%.

Figure(IV.25) : Les courbes des: courant de source, courant injecté après filtrage.

Nous remarquons que:


 Le courant de source est presque sinusoïdal.
 courant injecté par le FAP possède une valeur.

Figure(IV.26) spectre d'harmonique du courant de source après filtrage

Le taux de distorsion d'harmonique à été mesuré, THD= 2.1%.

61
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

 Compensation de la puissance réactive:

Figure(IV.27) : Compensation de la puissance réactive..

Mêmes remarques comme la simulation, nous trouvons une synchronisation entre le


changement des valeurs mesurées et l'application du filtrage.

IV.2.2.1 Régime dynamique:

 Changement de la charge (R1L1-----R2L2):

Figure (IV.28) L'effet du changement de la charge sur les Ich, Iinj, Is et Vdc

 Changement de la tension aux bornes du condensateur référence :

62
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Figure(IV.29) L'effet du changement Vdc sur les Iinj et Is

On remarque que le filtre s’adapte automatiquement aux changements de la charge ou de


tension continue du condensateur.

IV.5. Comparaison entre les résultats de simulation et les résultats expérimentaux

Dans le tableau suivant nous avons présentons une comparaison entre les résultats de
simulation et les résultats expérimentaux :

LA TRAVAIL
SIMULATION EXPERIMENTAL

THD Avant filtrage 23.65% 20.7%

Après filtrage 1.43% 2.1%

Tableau IV.5 : Comparaison entre les résultats de simulation et de travail expérimental

D'après le tableau nous observons que les résultats de simulation et les résultats
expérimentaux sont très proches, cela montre filtre actif parallèle assure une bonne opération
de filtrage des harmoniques de courant.

IV.6. Conclusion:
Ce chapitre est une étude en deux parties du FAP à trois fils, la première c'est la simulation à
l'aide du logicielle MATLAB/SIMULINK, et la deuxième c'est le travail expérimental en
utilisant les mêmes valeurs des paramètres.

63
Chapitre IV: Simulation Et Expérimentation Du FAP A Trois Fils

Après la comparaison entre les deux études, nous avons constaté une grande concordance
entre les résultats. Donc cela montre que le FAP est une solution efficace pour l'élimination
des harmoniques de courant et amélioration de la distorsion totale des harmoniques (THD).
Les résultats montrent aussi que le FAP s’adapte automatiquement avec les changements des
charges ou des tensions aux bornes du condensateur.

64
CONCLUSION GENERALE
CONCLUSION GENERALE

CONCLUSION GENERALE
Ce travail est une étude du FAP en quatre chapitres. Premièrement nous avons décrit les
perturbations sur le réseau électrique et les effets des dispositifs d'électronique de puissance sur
la qualité de l'énergie.
Deuxièmement, nous avons expliquées quatre techniques pour l'identification des
harmoniques du courant, comme nous avons utilisé le système PLL pour assurer une source
équilibré et nous avons aussi étudiés la régulation de tension continue du condensateur de
l'onduleur.
Troisièmement, nous avons suggéré de nombreuses solutions traditionnelles et modernes
pour éliminer les perturbations harmoniques, et nous avons expliquées en détails le FAP.
Finalement, nous avons choisi une méthode d'identification appelée la méthode des
puissances instantanées réelles et imaginaires (PIRI) avec la régulation. Le schéma du FAP
proposé est validé par simulation dans l’environnement MATLAB, et expérimentalement sur
une plateforme expérimentale équipée d’une carte Dspace et enfin nous avons comparé les
résultats obtenus.
Enfin, on peut dire que le FAP est une solution nouvelle et efficace pour l’amélioration de la
qualité de l’énergie électrique dans le réseau électrique.

64
REFERENCE

Référence:

[1] ZELLOUMA Laid , " Filtrage Actif Parallèle Des Harmoniques Du Courant Générés Par
Un Pont Redresseur Triphasé Non Commandé ", Mémoire Magistère Université ANNABA,
2006.

[2] MOHAMMED Alaa Eddin Alali, "Contribution A l’Etude Des Compensateurs Actifs Des
Réseaux Electriques Basse Tension", Thèse Doctorat De L'univercite LOUIS PASTEUR –
SATRASBOURG, 2002.

[3] S. Kerrouche, "Développement Et Implémentation D’un Système De Filtrage Actif De


Puissance A Base D’onduleur Triphasé", Mémoire De Magister, Université Ferhat Abbas
Sétif (UFAS), Algérie, 2009.

[4] Farid Hamoudi, " Commande Robuste D’un Filtre Actif Shunt A Quatre Fils", Thèse
Doctorat De L' Université EL Hadj Lakhder Batna, 2008.

[5] SALEM Hafsia, " Commande D’un Filtre Actif Parallèle A Quatre Bras Par Des
Techniques Avancées", Mémoire Magistère De L'univercite MOHAMMED LAKHDER –
BISKRA., 2015.

[6] Mr.Galou Elhacéne, Melle. Hamani Rachida ., " Contribution A La Commande D’un
Filtre Actif Parallèle", Mémoire De Fin D’étude Université Abderrahmane MIRA- BEJAIA,
2017.

[7] P. Meynaud, P. Pene, G. Desquilbet, « Déséquilibre De Tension » Notes EDF,


96NR00003, 1996.

[8] Christophe PRÉVÉ Et Robert JEANNOT," Guide De Conception Des Réseaux


Electriques Industriels", DAS Transport Et Distribution Activité Ensembles Et Applications,
Schneider Electric, 1997.

[9] T. DEFLANDRE Et P. MAURS " Les Harmoniques Sur Les Réseaux Electriques ",
Direction Des Etudes Et Recherche En France -Edition EYROLLES, 1998.
REFERENCE

[10] DJAFFAR Ould Abdeslam, "Techniques Neuromimétiques Pour La Commande Dans


Les Systèmes Electriques : Application Au Filtrage Actif Parallèle Dans Les Réseaux
Electriques Basse Tension ", Thèse Doctorat De L'univercite DE HAUTE – ALSACE, 2005.

[11] BEN ALI Soufiane, BOUHANAK Saddam, " ETUDE ET SIMULATION D’UN
FILTRE ACTIF PARALLEL A QUATRE FILS", Mémoire Master De Université Echahid
Hama Lakhder d’El-Oued , 2015.

[12] CHELLI Zoubir, "Amélioration De La Qualité De L’énergie Electrique Par Un Filtre


Actif D’harmonique", Thèse Doctorat UNIVERCITE BADJI MOKHTAR – ANNABA,
2015.

[13] BELHAOUCHET Nouri, "Fonctionnement A Fréquence De Commutation Constants


Des Convertisseurs De Puissance En Utilisant Des Techniques De Commande Avancées",
Thèse Doctorat De UNIVECITE FARHAT ABBAS – SETIF, 2011.

[14] B. SZABADOS, "Répercussions Sur Le Réseau Electrique De L'alimentation Des


Convertisseurs De Grande Puissance ", RGE, Vol. 12, Pp. 791-796,1984.

[15] Thierry Deflandre Et Philippe Maurs, " Les Harmoniques Sur Les Réseaux Electriques ",
Direction Des Etude Et Recherche En France -Edition EYROLLES -1998.

[16] HİND DJEGHLOUD Melle , " FILTRAGE ACTIF DE PUISSANCE ", Thèse Doctorat
De L'univercite MENTOURİ CONSTANTİNE, 2007.

[17] MAHNI Tidjani, "Etude Et Conception D'un Filtre Actif Parallèle Triphasé A Quatre
Fils En Vue De Sa Commande Par Des Méthodes d'Intelligence Artifcielle ", Thèse Doctorat
De L'univercite MOHAMMED LAKHDER – BISKRA, 2017.

[18] I. GHADBANE, "Commande D’un Filtre Actif Triphasé Parallèle Par Différents
Régulateurs ", Thèse De Magistère, Université Mohamed Kheider-Biskra, 2009.

[19] Luis Guilherme Barbosa Rolim , ”Analysing And Software Implimentation Of A Robust
Synchronizing PLL Circuit Based On The Pq Theory ”. IEEE Transaction On Industrial
Electronics, Vol 53, N°6, Pp 1919-1926, December 2006.
REFERENCE

[20] CHAOUI Abdelmadjid, "FILTRAGE ACTIF TRIPHASE POUR CHARGES NON


LINEAIRES" , Thèse Doctorat De L’UNIVERSITÉ DE FERHAT ABBAS DE SÉTIF, 2010.

[21] Laid Zellouma, "Etude De L'auto-Adaptivité Du Filtre Actif Parallèle Aux Variations De
La Charge", Revue Synthèse N° 17, Janvier 2008.

[22] S .BOUGUERRA Et I.BOURENNANE, "Filtrage Actifs Parallèles Des Réseaux


Electriques Avec Compensation De L’énergie Réactive", Mémoire D’ingénieur D’état En
Génie Electrotechnique, Université De M'sila, 2007.

[23] B. SINGH Et K. AL-HADDADm, "A Review Of Active Filters For Power Quality
Improvement", IEEE Transactions On Industrial Electronics, Vol. 46, N° 5, P. 960-971,
1999.

[24] P. Ladoux, G. Ollé, " Compensateur D’harmoniques Et De Puissance Réactive",


Publication RESELEC 2002.

[25] T.GHENNAM, "Etude Et Réalisation D’un Compensateur Actif De Puissance


Commandé Par DSP", Thèse De Magister, EMP, 2005.

[26] Boutraa Leila, " Filtrage actif des harmoniques des réseaux électriques", Thèse de
Magister de l’Université de Batna, 2005.

[27] Ould-Ouali Samy Hassani, "Etude et réalisation d'un filtre actif parallèle commandé par
Logique Floue ", Thèse de Magister de l’Ecole Militaire Polytechnique, 9 Janvier 2002.

[28] BAHI Abdelouahab Et DJEDIDI Mohammed Riadh "Commande D’un Onduleur


Triphasé Par Différents Techniques MLI En Utilisant La Carte DSPACE", Mémoire De
Master Académique , Université Echahid Hamma Lakhdar d'El Oued, En Mai 2017.

[29] A. Darkawi, “Initiation Au Système Dspace, De L’interface RTI Dans Simulink Et De


Controldesk Next Generation,” 2016.

Vous aimerez peut-être aussi