Vous êtes sur la page 1sur 51

REMERCIEMENTS

1
Ikram kriaa TP21
Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès de mon stage et qui
m'ont aidé lors de la rédaction de ce rapport.
Tout d'abord, j'adresse mes remerciements à toute l ‘équipe pédagogique de l’Institut
Supérieur Des Etudes Technologiques De Sfax, les intervenants professionnels responsables
de la Département Génie Civil.
Je remercie également M Oussema Jaziri, ingénieur génie civil ainsi que le conducteur de
travaux M Mohamed Taher qui m’avoir intégrés, formés, aidés et avoir suivi mon travail au
sein de l’entreprise durant toute la durée du stage.
Enfin je remercie toute personne qui m’a aidé à enrichir mes connaissances et vivre une
bonne expérience professionnelle.

Sommaire
CHAPITRE 1 : PRESENTATION GENERALE DE l’entreprise_____________________________________5
I. Informations générales :________________________________________________________5
II. Travaux effectués par l’entreprise :________________________________________________6
CHAPITRE2 : Présentation du projet_____________________________________________________7
2
Ikram kriaa TP21
I. Situation du projet :____________________________________________________________7
II. Intervenants :__________________________________________________________________8
III. Marché :___________________________________________________________________8
IV. PROVENANCE DES MATERIAUX:________________________________________________9
CHAPITRE 3 : Terminologie routière____________________________________________________11
I : Définitions:____________________________________________________________________11
1. Chaussée :________________________________________________________________11
C’est la surface revêtue de la route sur laquelle circulent normalement les véhicules, elle peut
être soit bitumée ou bétonnée.___________________________________________________11
2. Accotements________________________________________________________________11
3. Terre Plein central____________________________________________________________12
1. Assiette__________________________________________________________________12
2. Emprise__________________________________________________________________12
3. Fossé____________________________________________________________________13
4. Remblais - Déblais__________________________________________________________13
5. Dévers___________________________________________________________________13
6. Talus_____________________________________________________________________14
7. Ouvrages d'assainissement___________________________________________________14
II. Structure de chaussée_________________________________________________________15
1. Corps chaussée______________________________________________________________15
2. Descriptif des matériaux_______________________________________________________15
Ce produit est humidifié à cœur et permet donc d’obtenir une meilleure compacité à la mise en
place.________________________________________________________________________15
_____________________________________________________________________________16
3. Métré____________________________________________________________________18
CHAPITRE 4  : Suivi du chantier________________________________________________________20
I. Engins de chantiers_____________________________________________________________20
1. LES ENGINS DE TERRASSEMENT______________________________________________20
4. LES ENGINS DE TRANSPORT__________________________________________________22
5. LES ENGINS D’ASSISTANCE___________________________________________________22
II. Travaux effectués_______________________________________________________________24
1. Terrassement______________________________________________________________24
2. compactage_________________________________________________________________25
CHAPITRE 5 : Etude géotechnique______________________________________________________26

3
Ikram kriaa TP21
I. Sondage Carotté_____________________________________________________________26
1. Principe__________________________________________________________________26
2. Résultats_________________________________________________________________26
3. Interprétation_____________________________________________________________27
II. Limites d’Atterbeg____________________________________________________________27
1. Principe de l’essai__________________________________________________________27
2. Résultats_________________________________________________________________28
3. Interprétation_____________________________________________________________29
III. Essai Proctor______________________________________________________________30
1. But de l’essai______________________________________________________________30
2. Principe de l’essai :_________________________________________________________30
3. Essai Proctor modifié________________________________________________________30
4. Résultats_________________________________________________________________31
5. Interprétation_____________________________________________________________32
IV. Essai CBR: (Californian-Bearing-Ratio)___________________________________________32
1. Principe de l’essai :___________________________________________________________32
2. Résultats_________________________________________________________________33
3. Interprétation_____________________________________________________________34
CHAPITRE 6 : Problème sur chantier____________________________________________________36
I. Description des problèmes rencontrés____________________________________________36
II. Solutions de traitement________________________________________________________38
CHAPITRE 7 : Ouvrage hydraulique «  Dalot »_____________________________________________39
CHAPITRE 8 : logiciel________________________________________________________________42
CHAPITRE 9 : Calcul de rendement de quelques engins de chantier___________________________44

Tableau de figures

Figure 1: localisation du projet...............................................................................................................6


Figure 2: panneau de chantier................................................................................................................7
Figure 3:provenance des matériaux.......................................................................................................8
Figure 4:Pelle hydraulique......................................................................................................................8
Figure 5:Chargeuse.................................................................................................................................9
4
Ikram kriaa TP21
Figure 6: Bulldozer................................................................................................................................10
Figure 7:Niveleuse................................................................................................................................11
Figure 8:Compacteur............................................................................................................................11
Figure 9:compactage............................................................................................................................12
Figure 10:chaussée...............................................................................................................................13
Figure 11: chaussée et TPC...................................................................................................................14
Figure 12: déblais, remblais..................................................................................................................15
Figure 13:dévers...................................................................................................................................15
Figure 14: ouvrages d'assainissement..................................................................................................16
Figure 15:G.R.H....................................................................................................................................17
Figure 16: Grave bitume.......................................................................................................................18
Figure 17:Béton bitumineux.................................................................................................................18
Figure 18: Pavé autobloquant..............................................................................................................19
Figure 19: Détail des couches de la chaussée.......................................................................................20
Figure 20:appareil de casagrande.........................................................................................................23
Figure 21:courbe teneur en eau=f (nb de chocs)..................................................................................24
Figure 22:tableau d'interprétation.......................................................................................................24
Figure 23: Matériel pour l’essai Proctor...............................................................................................25
Figure 24:courbe de l'essai proctor......................................................................................................26
Figure 25:Courbe Effort - Pénétration..................................................................................................28
Figure 26:pourcentage CBR et classe de portance...............................................................................29
Figure 27:apparition de la nappe.........................................................................................................30
Figure 28:déchet de marbre.................................................................................................................30
Figure 29:remontée d'eau....................................................................................................................30
Figure 30:travaux de remblaiement.....................................................................................................30
Figure 31: Opération de démolition et excavation de la partie recevant les dalots......................34
Figure 32:Chargement des matériaux provenant du déblai dans le camion........................................34
Figure 33:pose d'une couche drainante...............................................................................................35
Figure 34:pose dalot.............................................................................................................................35

5
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 1 : PRESENTATION GENERALE DE
l’entreprise

I. Informations générales 

SOMATRA-GET, Crée depuis 1971, la Société Générale d’Entreprise de Matériel et de Travaux


(SOMATRA-GET) est une entreprise générale intervenant dans différents secteurs du BTP sur
toute l’étendue du territoire tunisien.
La SOMATRA-GET a fait ses preuves sur le terrain.
La crédibilité associée à son nom et la confiance que lui témoignent ses clients et ses
partenaires constituent la preuve vivante d’une société sur laquelle on peut compter.
Eprise d’innovation et cultivant cet esprit parmi son personnel, la SOMATRA-GET a fait
évoluer les méthodes d’exécution en se dotant des moyens humains et matériels les plus
performants pour répondre aux besoins divers du marché.
Son sérieux est illustré par le fait qu’elle donne le plus grand soin et le maximum d’efficacité
aux réalisations qui lui sont confiées quelles que soient les difficultés rencontrées.
Aujourd’hui, la société est en pleine mutation. D’énormes efforts, dans tous les domaines
sont entrepris pour rendre la SOMATRA-GET aussi performante que les meilleurs du secteur.

Adresse: Place Erroussafi - Mutuelleville - Tunis - Tunisie B.P : 69 Tunis Cedex 1080
  1082 TUNIS C. MAHRAJÈNE        
Téléphone: 71781088  
Fax: 71780717

E-mail: dir.gle@somatra-get.com.tn , samir.barkia@gmail.com
Site Web www.somatra-get.com.tn

II. Travaux effectués par l’entreprise 

6
Ikram kriaa TP21
Durant sa carrière l’entreprise a effectué plusieurs travaux :
Réalisation des Travaux de la Première Tranche du Projet du Réseau Ferroviaire Rapide du
Grand Tunis (RFR)
Travaux de réhabilitation des infrastructures d’aérodrome de JERBA ZARZIS
Travaux aménagement de la route X20
Travaux de mise en 2x2 voies de la route RR27 entre NABEUL et la ville de KORBA
 Construction du Barrage Réservoir a KALAA KEBIRA

7
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE2 : Présentation du projet

I. Situation du projet 

Ce tronçon prend origine au niveau du giratoire existant aménagé dans le cadre des
travaux de prolongement de la rocade KM11, suit la piste de habbana qui sera aménagée
en 2x2 voies avec TPC. A partir du carrefour qui sera aménagé devant l’amphithéâtre
municipal de Sidi Mansour, le projet suit l’emprise actuelle de la route RL924 sur environ
1,5 Km, qui sera réaménagée en 2x2 voies avec un TPC et des trottoirs de part et d’autre.
Au niveau de la SEREPT, un carrefour sera projeté et l’axe quitte la route RL924 et se dirige
vers l’Est en entrant dans l’emprise de Taparura.
Ce tronçon prend fin au niveau du carrefour projeté à la sortie de Taparura au niveau de la
rive nord du port de Sfax.

Figure 1: localisation du projet

II. Intervenants 
Pour assurer la réussite du projet plusieurs parties participent chacun de son poste.

8
Ikram kriaa TP21
 Maitre d’ouvrage délégué : Ministère de l’équipement de l’habitat et de
l’aménagement du territoire.
 Promoteur : société générale d’entreprise de matériel et de travaux (SOMATRA GET)
 Bureau d’Etudes d’exécution : Bureau D’études, Conception, Control et Conseil
 Consultant : Conception Etudes Techniques et Assistance

III. Marché 
Montant du marché : 53 182 963.154 TND
Démarrage des travaux : 29 Octobre 2018
Délais d’exécution des travaux : 30 mois

9
Ikram kriaa TP21
Maître de l’ouvrage : Ministère de l'équipement de l'habitat et aménagement du territoire –
DGPC

Figure 2: panneau de chantier

10
Ikram kriaa TP21
IV. PROVENANCE DES MATERIAUX
Les matériaux utilisés lors du projet proviennent de plusieurs régions et ceux ci sont présentés dans
le tableau suivant :

Nature des matériaux Provenance des matériaux


+Grave concassée 0/31.5
+0/6 et 6/20 pour grave reconstituée et humidifiée

Carrières El Faiedh
+0/6 et 6/20 pour grave bitume
+0/4 , 4/8 et 8/14 por béton bitumineux
+12/20 et 8/12 pour enduit bicouche
+tout venant 0/40 Carrières de la région
+bitume 35/50
+Cut back 400/600 Dépôt de sfax
+ciment Cimenterie tunisienne
+Bordures et caniveaux Usines de fabrication tunisienne
+Sable et granulats Carrières de la région

Figure 3:provenance des matériaux

11
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 3 : Terminologie routière

I : Définitions

1. Chaussée 

C’est la surface revêtue de la route sur laquelle circulent normalement les véhicules, elle
peut être soit bitumée ou bétonnée.

Figure 4:chaussée

La largeur de la chaussée varie généralement de 3 à 7m et peut être plus selon le nombre


de voies.
On distingue:
_ chaussée rigide : Chaussée dont le revêtement est constitué de béton de ciment.
_ Chaussée souple : Chaussée dont le revêtement est constitué de matériaux non traités.

2. Accotements 

L'accotement est la partie de la plate-forme aménagée entre la chaussée et le talus ou le


fossé.

12
Ikram kriaa TP21
La largeur des accotements varie généralement entre 1à 3 m
L'accotement sert :
_ De support latéral à la structure de la chaussée;
_ De refuge aux véhicules arrêtés ou en panne ;
_ Permet la circulation des véhicules d'urgence ;
On distingue :
_ Les accotements pourvus d'un revêtement ;
_ Les accotements sans revêtement.

3. Terre Plein central

Le terre-plein central (TPC) est la partie située au milieu d’une route unidirectionnelle
permettant la séparation physique des deux sens de circulation, il a pour fonctions d’éviter
les mouvements de traversée des véhicules et les mouvements de tourne-à-gauche vers les
accès éventuels.

Figure 5: chaussée et TPC

1. Assiette

C’est la surface du terrain réellement occupée par la route et ses annexes.


(Plate-forme + faussée + talus + toute dépendance et ouvrages affectés au DP).

2. Emprise
13
Ikram kriaa TP21
C’est la surface de terrain juridiquement affectée à la route et ses annexes. Elle est au moins
égale à l’assiette.

3. Fossé

Ce sont les excavations aménagées latéralement de part et d’autre de la plate-forme.


Ils sont destinés à assainir la plate-forme en collectant les eaux de ruissellement.

4. Remblais - Déblais

Quand la route est construite au-dessus du terrain naturel, on dit qu’elle est en remblais.
Quant elle est construite au-dessous du terrain naturel, on dit qu’elle est en déblais.

Figure 6: déblais, remblais

5. Dévers

C’est l’inclinaison transversale de la route


En alignement droit le dévers est destiné à évacuer les eaux superficielles.
En courbe les dévers permettent à la fois d’évacuer les eaux de ruissellement et de
compenser une partie de la force centrifuge.

14
Ikram kriaa TP21
Figure 7:dévers

6. Talus

Partie de route comprise entre l'accotement et le fossé ou au-delà du fossé. On distingue les
talus de remblais et les talus de déblais, sa pente est définie en fonction de la stabilité des
matériaux le constituant.
_ Les talus de remblais sont généralement réglés à une pente de 3/2.
_ Les talus de déblais sont généralement réglés à une pente de 1/1.

7. Ouvrages d'assainissement

Ce sont des ouvrages en béton ou en béton armé ou en maçonnerie destinés à évacuer les
eaux de ruissellement en dehors de l'emprise ou permettant à la route de franchir les
écoulements des eaux de rivières.
On distingue :
_ Les buses : Ouvrages en béton à section circulaire,
_ Dalots : Ouvrages en béton armé à section carrée ou rectangulaire.

15
Ikram kriaa TP21
Figure 8: ouvrages d'assainissement

II. Structure de chaussée 

1. Corps chaussée 

Pour le tronçon entre l’amphithéâtre de Sidi Mansour et la fin de la section :


 Couche de forme en Grave concassée 0/31.5 d’épaisseur 25cm
 Couche de fondation en Grave reconstituée humidifiée (GRH 0/20) d’épaisseur 25cm
 Couche de base en grave bitume 0/20 d’épaisseur 20 cm ;
 Couche de roulement en béton bitumineux 0/14 d’épaisseur égale a 8cm ;
 Pour la couche d’imprégnation, le bitume sera le Cut bak 0/1.
 Le TPC et les trottoirs seront revêtus en paves autobloquant.
 Couche d'imprégnation : 1,2 kg/m2 de Cut Back 0/1
 Couche d'accrochage : 0,9 kg/m2 d'émulsions acide a 65%

2. Descriptif des matériaux 

16
Ikram kriaa TP21
a. G.R.H 
Les graves recomposées humidifiées 0/20 peuvent entrer dans la fabrication d’ouvrages de
travaux publics, de génie civil, et de bâtiment.
Ce produit est humidifié à cœur et permet donc d’obtenir une meilleure compacité à la
mise en place.

Figure 9:G.R.H
a. Grave bitume 
La grave bitume classique est un enrobé à chaud de granularité 0/20 ou 0/14  mise en œuvre
en couche respective de 10 à 18 cm  ou  8 à 12 cm.
La mise en œuvre du grave bitume (GB) peut se faire soit manuellement, soit à la niveleuse
soit au finisseur.

17
Ikram kriaa TP21
Figure 10: Grave bitume

b. Béton bitumineux 0/14 


Le béton bitumineux est un mélange de graviers, de sable et de liant hydrocarboné (type
goudron ou bitume).

Propriétés : très visqueux, collant, très bonne addition/pénétrabilité, imperméable, bonne


stabilité, souplesse, insensible aux acides.

Avantages : plus adhérent, plus stable, il augmente la résistance du revêtement

Figure 11:Béton bitumineux

c. Pavé autobloquant 
Revêtement de sol, le pavé autobloquant est une version perfectionnée du pavage en pierre,
traditionnellement employé pour les trottoirs.

Ils sont extrêmement faciles et rapides à poser, et peuvent être enlevés tout aussi
rapidement. L'autre avantage du pavé autobloquant est sa grande résistance au gel ou
encore à l'humidité.

18
Ikram kriaa TP21
Figure 12: Pavé autobloquant

3. Plan de détail chaussé :

19
Ikram kriaa TP21
Figure 13: Détail des couches de la chaussée

20
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 4 : Suivi du chantier

I. Engins de chantiers 

1. LES ENGINS DE TERRASSEMENT 

a. Les pelles hydrauliques 


Sont spécialisées dans l’extraction de matériaux en place et de leur transfert dans une benne
ou en tas, à l’aide d'un godet situé au bout d'une flèche.
Elles peuvent également assurer des actions de levage tel que le ferait une grue mobile.
Contrairement aux autres engins de terrassement, la pelle est conçue pour un travail
statique, c'est à dire qu'elle ne se déplace pas sur ses roues ou chaînes pendant son travail.
La pelle hydraulique est un engin polyvalent utilisé pour les travaux de terrassement, le
levage, la mise en place des canalisations. Sur les chantiers de production où elle est couplée
à une noria de camions, une bonne coordination entre les différents conducteurs d'engins
est la garantie d'un travail efficace.
En général, dans les opérations de terrassement, on s’efforce de saturer la pelle pour obtenir
le rendement le plus élevé possible.

Figure 14:Pelle hydraulique


21
Ikram kriaa TP21
b. Chargeuse 
La chargeuse est un engin destiné à déplacer des matériaux sur de courtes distances (moins
de 100 m) à l'aide d'un godet extrêmement mobile situé à l'avant.
Elle est généralement couplée à une noria de camions dont elle assure le chargement.
La chargeuse est soit montée sur pneus, soit montée sur chaînes de roulement. Le choix
dépend essentiellement du terrain.

Figure 15:Chargeuse

a. Bulldozer 
Le bulldozer est un engin puissant et incontournable pour les travaux publics, notamment le
terrassement. il est extrêmement polyvalent. Sa grande puissance lui permet d'être efficace
pour de nombreux usages, notamment pour :

- Le terrassement et le nivellement des terrains ; Le décapage des sols; Le déboisement et le


défrichement ; Le régalage et le raclage des sols; L'extraction de pierre, le ripage ; Pousser
des décapeuses (scraper) et aussi pour La démolition des maçonneries.

22
Ikram kriaa TP21
8. LES ENGINS DE TRANSPORT 
a. Décapeuse (scraper) 
Le scraper est un engin souvent impressionnant par sa taille. Il est capable d’excaver, de
transporter et épandre des éléments du terrain à grande vitesse (jusqu'à 70 km/h).
C’est un engin qui peut se révéler dangereux à cause de sa vitesse de travail élevée alliée à
un poids très important (jusqu'à 120 tonnes) qui lui confèrent une très grande inertie.
Comme précisé plus haut, la décapeuse est utilisée pour le déplacement des matériaux
constituant le sol.
Pour des raisons économiques, il est recommandé de l'utiliser sur des distances moyennes
comprises entre 100 m et 2000 m.

9. LES ENGINS D’ASSISTANCE 

a. Niveleuse 
La niveleuse est un engin de terrassement équipé d'une lame qui est utilisé pour les travaux
de profilage ou reprofilage des chaussées en terre, de création de fossés plats ou cunettes,
de décapage léger (faible épaisseur en terrain meuble). Elle est utilisée régaler et régler les
matériaux en couches d’épaisseur définie suivant une pente transversale imposée.

Figure 16:Niveleuse

23
Ikram kriaa TP21
b. Compacteur vibrant monocylindre :
Il s'utilise dans le sable et le gravier. On l’utilise également dans les travaux de revêtement
routier (couche de base, de roulement, ...). Son cylindre est animé d'un mouvement
alternatif vertical par l'intermédiaire d'un excentrique. il a une force équivalente pouvant
dépasser 10 tonnes pour un engin qui ne pèse que 8,5 tonnes.

Figure 17:Compacteur

II. Travaux effectués 

1. Terrassement

Les Travaux de terrassement à exécuter se composent du :


- Dégagement des emprises sur une moyenne de 60m, comprenant l’abattage et le
dessouchage des arbres
- L’implantation de la section d’autoroute, conformément aux indications données sur les
plans du marché

24
Ikram kriaa TP21
- Le décapage de la terre végétale sur une épaisseur de 20 cm sous l’assiette des
terrassements et dans les seules zones prescrites par l’INGENIEUR ;
- Les mouvements de terre nécessaires à la réalisation du projet, conformément aux plans
du marché ;
- La mise en œuvre de la couche de forme, conformément aux indications du marché
- Le drainage de la plateforme, notamment par creusement de fossés latéraux
- La fourniture et la mise en place dans les zones prescrites par l’ingénieur de terre végétale
sur les talus de remblai ;

2. compactage 

Figure 18:compactage

Le compactage est le procédé physique utilisé pour accroître la densité d'un matériau, et par
là même, sa capacité portante.
25
Ikram kriaa TP21
Trois facteurs importants affectent le compactage:

1. La granulométrie:
Un meilleur compactage se fait lorsque la granulométrie est continue, laissant peu de vides
dans le matériau. Lorsque tous les grains ont la même taille, il reste trop de vide entre eux.
2. L'humidité:
Le sol ne doit être ni trop humide, ni trop sec. En fait, la courbe PROCTOR donne l'humidité
optimale.
3. L'effort de compactage:
Le compactage peut être appliqué de façon statique ou dynamique, par pétrissage, par chocs
ou par vibration.

26
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 5 : Etude géotechnique
L’objectif de l’étude géotechnique est de découvrir le terrain sur lequel on va exécuter le
projet.

I. Sondage Carotté

1. Principe 

Le sondage carotté est un type de forage d'exploration, visant à prélever un échantillon du


sous-sol terrestre ou marin obtenu à l'aide d'un tube appelé carottier que l'on fait pénétrer
dans le sous-sol . L'échantillon ainsi obtenu s'appelle une carotte

2. Résultats 

Profondeur Epaisseur(m) Lithologie du terrain

1 1 Terre végétale.
Sable fin à moyen localement vaseux coquillé
3,7 2,7
beige à marron localement noirâtre.
Argile vaseuse coquillée localement limoneuse grisâtre à
6,3 2,6
noirâtre
Sable fin à moyen argileux tufeux graveleux
9 2,7
localement oxydé beige à jaunâtre.
9,4 0,4 Sable fin à moyen localement tufeux marron.

11 1,6 Sable fin à moyen graveleux légèrement


limoneux localement tufeux beige à rougeâtre.
15 4 Sable fin à moyen tufeux graveleux beige

17 2 Argile sableuse localement tufeuse graveleuse


beige à rougeâtre.
18,7 1,7
Sable fin à moyen localement tufeux graveleux beige à marron.
27
Ikram kriaa TP21
Alternance sable fin argileux et sable fin à
23 4,3
moyen beige à rougeâtre.
Argile légèrement sableuse gypseuse beige
30 7
à rougeâtre

3. Interprétation 

Le sondage carotté effectué sur une profondeur de 30 mètres montre que le sol est
entièrement fin contenant de l’argile, limon et sable fin

II. Limites d’Atterbeg 

1. Principe de l’essai

Détermination de la limite de liquidité qui sépare l’état plastique de l’état liquide du sol .

Détermination de la limite de plasticité qui sépare l’état solide de l’état plastique.

La limite de liquidité est déterminée par deux méthodes:

 l’appareil de Casagrande :

Détermination de la teneur en eau d’un échantillon de sol initialement subdivisé en deux


parties, suite à des chocs répétés pour un nombre de coups donnés (25 coupe par
convention ).

28
Ikram kriaa TP21
Figure 19:appareil de casagrande

2. Résultats 

limite de liquidité limite de plasticité


nombre de coups 20 26 33 21
teneur en eau (%) 33,5 32,6 31,7
limites d'atterberg(%) 33
indice de plasticité (%) 12

IP=12

Figure 20:courbe teneur en eau=f (nb de chocs)

3. Interprétation 
29
Ikram kriaa TP21
Figure 21:tableau d'interprétation

Ip=Wl-Wp=33-21=12

D’où 5<Ip<15 donc le sol est plastique et le type du sol est argile sableux.

III. Essai Proctor


1. But de l’essai

Son but c’est la détermination de la teneur en eau optimale et la densité sèche


maximale, pour un compactage bien défini.

Figure 22: Matériel pour l’essai Proctor

30
Ikram kriaa TP21
2. Principe de l’essai :

L’essai consiste à compacter dans un moule normalisé, à l’aide d’une dame normalisée,
selon un processus bien défini, l’échantillon de sol à étudier et à mesurer sa teneur en eau et
son poids spécifique sec après compactage. L’essai est répété plusieurs fois de suite sur des
échantillons portés à différentes teneurs en eau.

Le choix de l’intensité de compactage est fait en fonction de la surcharge que va subir


l’ouvrage au cours de sa durée de vie :

➢ Essai Proctor normal: Résistance souhaitée relativement faible, du type remblai non ou
peu chargé.

➢ Essai Proctor modifié: Forte résistance souhaitée, du type chaussée autoroutière

3. Essai Proctor modifié

Le compactage est beaucoup plus intense ; il correspond en principe au compactage


maximum que l’on peut obtenir sur chantier avec les rouleaux à pieds de mouton ou les
rouleaux à pneus lourds modernes. Le compactage dans ce cas-là s’effectue en cinq couches
successives avec « la dame Proctor modifié » l’énergie de compactage est de :

➢ 55 coups de dame par couche dans le moule C.B.R.

➢ 25 coups par couche dans le moule Proctor.

4. Résultats 

Energie : Modifié
Moule : C.B.R

31
Ikram kriaa TP21
Dmax (mm): 5 mm
Pourcentage de la fraction supérieure à 20 mm : 0.00%

Masse volumique
w%
sec ρd (t/m3)
1,628 3,8
1,705 6,25
1,71 8,5
1,662 9,8
1,602 10,5

Essai PROCTOR Modifiée


1.72
1.7
1.68
Masse volumique

1.66
sec ρd (t/m3)

1.64
w%
1.62
1.6
1.58
1.56
1.54
3 4 5 6 7 8 9 10 11
W%

Figure 23:courbe de l'essai proctor

5. Interprétation 

La courbe Masse volumique=f(w%) montre les résultats suivants :


Teneur en eau optimum de compactage : 7.75%
Masse volumique sec optimum : 1.72 t/m3

32
Ikram kriaa TP21
IV. Essai CBR: (Californian-Bearing-Ratio)

1. Principe de l’essai :
Il mesure la résistance à l'effort tranchant d'un sol et le gonflement du sol lorsqu'il est
immergé dans l'eau pendant 4 jours. Il nous permet de calculer la portance du sol, en
estimant sa résistance au poinçonnement. Il est applicable aux sols fins, ainsi qu'aux sols
grenus dont la teneur en éléments de plus de 20mm de dimension maximale ne dépasse pas 25%.
[Remarque : L’essai CBR nous permet de mesurer 2 types d'indices en fonction des buts fixés :

▪ L’indice Portant immédiat (IPI) : Il caractérise l'aptitude du sol à permettre la circulation des engins
de chantier directement sur sa surface lors des travaux (H = 0 ⇒ pas de surcharges S)

▪ L’indice C.B.R. après immersion : Il caractérise l'évolution de la portance d'un sol support (ou
constituant de chaussée) compacté à différentes teneurs en eau et soumis à des variations de régime
hydrique.

2. Résultats 

Caractéristique de confection :
Moule CBR : Diam. : 15,2 cm Haut. : 12,6 cm
Teneur en eau (%) : 7.08
Masse volumique sec (g/cm3) : 1.660

Force (KN) Enfoncement (mm)


0 0
0,6 2,8
1,2 6
2 8
2,5 8,85
5 12
7,5 13,2
10 14

33
Ikram kriaa TP21
16

14

12
Force (KN) 10

0
0 2 4 6 8 10 12
Enfoncement (mm)

Figure 24:Courbe Effort - Pénétration

On calcule :

100× effort de p é n é tration à 2,5 mm d ' enfoncement 100× 9


13.35
= 13.35 =67.42

100× effort de p é n é tration à5 mm d' enfoncement 100 ×12


= =60.21
19.93 19.93

=> L’indice recherché est la plus élevé des deux valeurs=67.42

3. Interprétation 

34
Ikram kriaa TP21
Figure 25:pourcentage CBR et classe de portance

CBR>25 d’où la classe de portance est très élevé S4.

CHAPITRE 6 : Renforcement du sol

35
Ikram kriaa TP21
I. Description des problèmes rencontrés 

Lors de la visite de terrain les problèmes suivants ont été constatés :


• Du PT511 au PT520):
Cette zone abritait une marbrerie. Après décapage, des déchets de marbre apparaissent sur
une dizaine de centimètres. Ces déchets surmontent une couche de sable vaseux noirâtre à
grisâtre. La nappe apparaît dès que la couche de sable vaseux commence. Son niveau fluctue
et dépendrait de la marée et de la pluviométrie.

Figure 27:déchet de marbre


Figure 26:apparition de la nappe

Les travaux de remblaiement se font avec beaucoup de difficultés à cause de la nappe


comme le montre la photo. Après exécution de la couche de remblai, des signes du
36
Ikram kriaa TP21
phénomène de remontée de la nappe ont été observés. La plateforme ainsi réalisée serait
instable à cause des fluctuations de la nappe et poserait de sérieux problèmes quant à son
état de compactage escompté.

Figure 29:travaux de remblaiement Figure 28:remontée d'eau

II. Solutions de traitement


D’après les différentes informations collectées, les cotes de plus hautes eaux (PHE)
dépendent de la marée. Elles correspondent à +1,20 NGT. En rajoutant une hauteur de
sécurité de l’ordre de 50 cm, le niveau maximal que la nappe pourrait atteindre est égal à
+1,70 NGT. Jusqu’à ce niveau maximal de la nappe, une couche de matériaux à
granulométrie discontinue 40/70 sera mise en place par simple serrage mécanique. Afin de
rendre possible l’exécution de cette couche et permettre l’accès des engins, une plateforme
en matériaux de remblai devra être aménagée puis retirée.
Afin d’éviter tout risque de migration des fines provenant de la couche de remblai
supérieure qui pourrait déstabiliser la plate-forme routière, deux solutions seraient
techniquement envisageables :
• Solution 1 : mise en place d’un géotextile de filtration et de séparation (125g/m2).

37
Ikram kriaa TP21
• Solution 2 : mise en place d’une couche de filtration de 20 cm en matériaux granulaires
25/40.

La couche de remblai et les différentes couches composant le corps de chaussées seront


mises en place après en respectant les exigences du Cahier des Clauses Techniques
Particulières.

38
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 7 : Ouvrage hydraulique «  Dalot »
Les travaux à effectuer lors de la période prochaine sont les ouvrages hydrauliques.
L’ingénieur me donne une idée sur les travaux et j’ai effectué plusieurs recherches pour
savoir de quoi s’agit-il.

I. Introduction 
Le dalot en génie civil, désigne un petit canal recouvert d’une dalle, un élément de caniveau
ou un ouvrage hydraulique semi- enterré, sorte de petit aqueduc (un canal souterrain ou
aérien destiné à capter et à conduire l’eau d’un lieu à un autre) en maçonnerie placés

Dans notre projet, on a deux sortes de dalots de différentes dimensions : dalot (1,00 x 1,00
m) et dalot (1,50 x 1,00 m).

Chaque dalot est réalisé selon la prescription de l’étude, car la quantité d’eau à capter et à
conduire vers les rejets (les deux oueds qui sont proche de notre projet) se différent d’un
lieu à un autre sous les remblais des routes ou des voies ferrées.

Plus la quantité est importante, la section de dalot doit être aussi importante.

II. Rôle de dalot 


Sur un chantier routier dont il existe des travaux de drainage d’eau pluviale, les dalots
consistent à capter les eaux pluviales par embranchement avec les regards à grille, puis les
conduire vers un rejet ou des rejets (dans notre cas, les canots des oueds qui sont proche de
notre projet), ensuite se dernier les déversent dans la mer. En résumé, le dalot consiste à
permettre la traversée d’eau venant de l’amont à l’aval de la chaussée en suivant le sens
de l’écoulement jusqu’au rejet.

III. Matériel et Matériaux utilisés pour la réalisation des dalots

1. Matériels 
-Pelle sur chenille : pour la démolition suivie d’excavation et la pose de dalot

-Munie chargeuse : pour le transport de grave concassé 25/40 et la pose de ce dernier


d’épaisseur 30 cm au-dessous du dalot et les vides deux parties latérales du Dalot.
39
Ikram kriaa TP21
-Appareil de niveau et la mire : pour la vérification de la pente de drainage.

2. Matériaux 
-Dalot préfabriqué : pour canaliser l’eau pluvial par embranchement avec le regard à grille,
puis la conduire vers le rejet.

-Mortier de pose : pour faire le jointement des dalots.

-Grave concassé 25/40 : pour la pose d’une couche drainante.

-Tout venant 0/20 : appliqué au-dessus de remblais d’épaisseur 35 cm.

IV. Mode d’exécution 


-Démolition suivie d’excavation de la partie recevant le dalot par l’intermédiaire d’une pelle
sur chenille.

-Chargement des matériaux provenant de déblais dans des camions pour être rejeté à la
zone de dépôt.

-Pose d’une couche drainante en grave concassé 25/40 d’épaisseur 30 cm.

-Pose de dalot, accompagné d’une couche drainante en grave concassé 25/40 d’épaisseur 30
cm au niveau de deux parties latérales jusqu’à la hauteur finie du dalot.

-Vérification de la pente de drainage par l’appareil de niveau et la mire (en effet cette pente
varie selon le plan d’exécution).

-Jointement à l’aide d’un mortier de pose.

-Apport de remblais sélectionné et sa mise en œuvre au-dessus de la hauteur finie du dalot.

Une couche de tout-venant (TV 0/20) d’épaisseur 35 cm au-dessus du remblai qui joue le
rôle de réfraction provisoire pour permettre le passage des usagers et les piétons.

40
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 8 : logiciel

Pour organiser le travail, il faut utiliser les calques comme ci dessous :

41
Ikram kriaa TP21
J’ai réalisé aussi le profil en long du collecteur A de la zone HABBANA sur
autocad après le calcul des profondeurs des regards :
Profondeur projet= côte TN-côte projet

côtes
TN côtes projet profondeur projet
6,93 5,2 1,73
6,78 5,25 1,53
6,71 5,31 1,4
6,72 5,36 1,36
6,68 5,41 1,27
6,67 5,46 1,21
6,72 5,52 1,2
6,74 5,57 1,17
6,76 5,62 1,14

42
Ikram kriaa TP21
43
Ikram kriaa TP21
CHAPITRE 9 : Evaluation de rendement de
quelques engins de chantier

J’ai essayé d’évaluer le rendement journalier des engins :

Donnés :

Volume

Pour 1 km : V =0.4*8*100=3200m3

Couche de base

E=40 cm =0.4m

L=8m

L=1000m

Dépôt : lieu de stockage du gravier 25/40 se trouve à 10km du lieu d’exécution de la couche
de base

Temps de chargement=660 secondes =11min

Temps de déchargement=2min

V aller = 30 km/h

Semi-remorque de capacité :30t :30*1.6 = 48m3

V retour = 40 km/h

Engins Rendement Consommation

Chargeuse 2000 m3/j 90 l/j

Semi-remorque 30cm/h 190 l/j

Compacteur 3000 m3/j 280 l/j

44
Ikram kriaa TP21
Niveleuse 10000 m2/j 80 l/j

1litres carburant=1.570Dinars

Frais horaire du chauffeur= 5Dinars

Calcul :

1) calculer le volume total de la couche de base.

Pour 1 km : V =0.4×8×100=3200m3

2) Déterminer la durée du cycle du semi remorque

Tc=660 secondes =11min

Td=2min

distance 10
taller = vitesse aller = 30 =0.33h=19.8min

distance 10
tretour = vitesse retour = 40 =0.25h=15min

Durée du cycle d’un seul camion = ta + tr + td + tc = 1.8+15+11+2=47.8min

3) Déterminer le nombre de camions pou remplir tout le volume du gravier

volume total
N camions = '
=¿ 3200 = 67 camions
capacité d u nseul camion 48

4)Déterminer le nombre de camions rempli en 1 heure

60 min 60
N camions rempli en 1heure = =
temps de chargement 11
= 6camions

5) calculer la production horaire projetée

Production horaire projetée = Nb de camion remplir en 1h × capacité d’un camion= 6×48 =


288 m3/h
45
Ikram kriaa TP21
Pour le volume exigée =3200 m3/288 m3 =11.11h

1er jour 8h sans arrêt

2eme jour 3.11h

6) calculer la consommation totale en carburant pour cette tâche 

Chargeuse :

Pour 8h 90litres

90 ×11.11
Pour 11.11h =¿124.98 Litres
8

Prix= 124.98×1.570=196.218 Dinars

Semi remorque:

Pour 8h 190litres

190× 11.11
Pour 11.11h =¿ 263.86 Litres
8

Prix= 263.86×1.570=414.26Dinars

Compacteur :

Pour 8h 280litres

280× 11.11
Pour 11.11h =¿388.85Litres
8

46
Ikram kriaa TP21
Prix= 388.85×1.570=610.49Dinars

Niveleuse :

Pour 8h 80litres

80 ×11.11
Pour 11.11h =¿111.10Litres
8

Prix= 111.10×1.570=174.427Dinars

Consommation totale=196.218+414.26+610.49+174.427=1395.385Dinars

7) calculer le taux de facturation pour cette tâche

4engins 4chauffeurs avec 5D/heure pour un seul chauffeur

Taux de facturation des chauffeurs= 4×5×11.11=222.20Dinars

Taux de facturation totale= Taux de facturation des chauffeurs+consommation totale en


lubrifiant

=222.20+1395.385=1617.585Dinars

CHAPITRE 10 : calcul métré

47
Ikram kriaa TP21
48
Ikram kriaa TP21
Conclusion :

49
Ikram kriaa TP21
Un stage technicien, est un stage qui traite une section très intéressante dans le domaine de
génie civil, les techniques de mise en œuvre sur chantier et la contribution au cours de la
conception. Ce qui fait la polyvalence des techniciens civils diplômés de l’institut supérieur
des études technologiques de Sfax.

En un mot, un tel stage donne la possibilité de mieux s’entrer dans la vie professionnelle et
connaitre les différentes tâches dans le monde des travaux publics

50
Ikram kriaa TP21
51
Ikram kriaa TP21

Vous aimerez peut-être aussi