Vous êtes sur la page 1sur 10

CHAPITRE 02 : GENERALITES SUR LE MANAGEMENT

DES ORGANISATIONS
Objectifs spécifiques :

A la fin de ce chapitre, les étudiants devront être capables de :

 Rendre explicite la fonction managériale


 S’approprier les différents niveaux de management (planification, mise en œuvre et
évaluation)

Contenus
1.La fonction managériale
2.La planification
3.La mise en œuvre
4.L’évaluation

1. FONCTION MANAGERIALE

1.1. Le management

Le management est :
« un ensemble de connaissances et de façons de faire permettant de conduire une
organisation, de la diriger, de planifier son développement de contrôler »
THIETART Raymond Alain (1980)

« un ensemble de connaissances et des savoir-faire permettant d’assurer en permanence la


maîtrise de la stratégie, des structures et des forces sociales de l’organisation, en cohérence
avec sa culture ».

DELIGNY, Jean Louis (1990)

« une façon de diriger et de gérer rationnellement une organisation, de fixer les buts et les
objectifs, de bâtir des stratégies, d’organiser les activités ».

1.2. Les fonctions du management


Il existe différentes approches des fonctions managériales

a) L’approche PODSCORB

Pour certains auteurs, le management est assuré à travers sept fonctions principales :

 la planification
 l’organisation
 la direction
 le staffing ou dotation en ressources
 le contrôle
 le reporting qui envoie à la gestion de la ressource informationnelle
 la budgétisation.

b) L’approche P.I.E.
Cette vision de l’approche managériale privilégie :

 La planification
 L’implantation
 L’évaluation.

c) L’approche ITOFE
I des inputs entrent dans le système sous forme de matières premières à traiter (des
demandes de services venant des clients) et de ressources pour les traiter (des
moyens pour fonctionner) ainsi que l’information

T des opérations ou activités de transformation sont effectuées sur certains inputs

O des outputs en ressortent : des « produits », de l’information et des résultats.

F auxquels l’environnement réagit (Feedback)

E et qui sont fournis à l’environnement, en particulier aux « clients » directs ou


indirects du système.

e) L’approche classique PODC

Cette vision découle du modèle PODSCORB, accorde plus d’importance à la Planification, à


l’Organisation, à la Direction et au Contrôle.

En effet et pour le manager,

- l’exercice de la fonction planification consiste à décider de la nature des actions à entreprendre,


de la séquence de leur déroulement, des méthodes et procédures à employer et des ressources
requises pour atteindre les objectifs organisationnels ;

- l’exercice de la fonction organisation consiste à déterminer la structure la mieux adaptée à


l’accomplissement de sa mission, et ce faisant, les tâches, les rôles, et responsabilités des uns et
des autres.

- Elle revient également à définir les relations fonctionnelles entre les différentes composantes de
l’organisation ;

- l’exercice de la fonction direction consiste à clarifier les objectifs et les résultats attendus de
chacun, à stimuler , à créer la synergie nécessaire à la production de ces résultats ;

- l’exercice de la fonction contrôle consiste à mesurer le niveau d’atteinte des objectifs fixés
(efficience), l’opportunité et la régularité des actions entreprises, la pertinence des résultats
atteints en rapport avec les besoins des usagers clients.
2. LA PLANIFICATION

2.1. Définition de la planification

« La planification consiste à concevoir un futur désiré ainsi que les moyens réels d’y
parvenir » R.L. Ackoff (1973).

« la planification est le processus qui permet d’identifier les objectifs à atteindre et les
moyens les plus avantageux pour les réaliser.» P.G. Bergeron (1986).

La planification est un processus qui définit ce qui doit être fait, indique la meilleure façon de
le faire et les ressources qui permettent d’obtenir les meilleurs résultats.

C’est une démarche d’optimisation des efforts de l’organisation.

Elle permet notamment de répondre d’avance aux questions ci-après :

Pourquoi agir ? objectifs

Quoi faire ? actions à poser

Où le faire ? lieu

Qui va le faire ? distribution des rôles

Quand ? calendrier

Comment ? méthodes, normes

Avantages
a) Faire contrepoids à l’incertitude et aux changements

b) Diriger l’attention sur les objectifs

c) Réaliser des économies

d) Faciliter le contrôle

e) Motiver ses collaborateurs (gestion participative)


f) Mieux comprendre son organisation
g) Mieux connaître l’environnement de l’organisation
h) Identifier les nouveaux défis ainsi que les moyens de les relever de façon à
placer son organisation dans une position de leadership

i) Mieux prendre les décision

2.2. Caractéristiques d’une bonne planification

- précéder l’action et servir constamment de guide en cours de réalisation


- être flexible et ajustable
- être réalisable, donc réaliste en prenant en compte des possibilités réelles de
l’organisation

2.3. Niveaux de planification

Sommet stratégique Planification stratégique

Politique, plan stratégique

Elément médian Planification structurelle

Programme

Centre opérationnel Planification opérationnelle


2.4. Processus de planification

Processus global de planification

Selon le niveau le processus présente les étapes ci-après :

Planification stratégique

- situation actuelle : mission, orientations, stratégies


- analyse de l’environnement : menaces, opportunités
- analyse de l’organisation : forces et faiblesses
- élaboration des options par cible stratégiques
- choix de l’option optimale
- prévision des mesures d’accompagnement

Planification structurelle

- décomposition des objectifs stratégiques en objectifs sectoriels ;


- traduction des objectifs en impacts ;
- élaboration des programmes possibles :
 plan d’organisation : (structure ; coordination)
 plan d’effectifs
 plan d’investissement
 plan des locaux
 plan des systèmes d’information
- choix de programme optimal

Planification opérationnelle

- décomposition des objectifs sectoriels en objectifs spécifiques ;


- décomposition des objectifs spécifiques en opérations ;
- élaboration d’un plan d’action.
- fixation des standards et indicateurs de performance

2.5. Les objectifs :

Résultats désirés

Typologie
Par rapport à leur origine, on distingue :
- les objectifs du manager
- les objectifs organisationnels
- les objectifs individuels

Par rapport au niveau hiérarchique, on distingue :

- les objectifs stratégiques : 5- 10 ans


- les objectifs intermédiaires ou sectoriels : 1 – 5 ans
- les objectifs opérationnels ou spécifiques : 0 – 1an

Par rapport à la durée, on distingue :

- les objectifs à long terme


- les objectifs à moyen terme
- les objectifs à court terme

En gestion des projets, on distingue

- les objectifs de développement


- les objectifs généraux
- les objectifs spécifiques

Caractéristiques d’un bon objectif


Un bon objectif soit être :

- Clair, précis et explicite


o ne pas donner lieu à plusieurs interprétations possibles
o être connu et compris par ceux qui en ont la responsabilité
o suffisamment transparent pour susciter l’adhésion et donc la motivation
- Mesurable et vérifiable
- Désirable
- Réaliste, réalisable
- Flexible
- Situé dans le temps
- Porteur de défi

 En résumé, un bon objectif doit être S M A R T

Spécificité

Mesurabilité

Ajustabilité
Réalisabilité

Temporalité

N.B. : Liste indicative de verbes décrivant une performance en terme de

comportement observable.

Additionner Analyser Appliquer Assembler Associer Evaluer

choisir classer comparer construire corrigercouper

dactylographier citer découper décrire défendre définir

démonter déduire désigner développer écrire éliminer

catégoriser montrer illustrer indiquer lire mesurer

modifier nommer multiplier préparer présenter effacer


La liste ci-dessus, non exhaustive, pourrait utilement inspirer la formulation d’objectifs
spécifiques en matière de formation ou d’appréciation de rendement.

1. La mise en œuvre

La mise en œuvre qui consiste à exécuter et à gérer les activités.

Les outils utilisés dans cette phase sont : les systèmes d’information et de suivi de gestion.
4. Evaluation

L’évaluation est faite en cours et en fin de projet ou d’activité. Elle comprend :


- Le suivi en continu tout au long du projet ou d’activité ;
- L’évaluation de manière ponctuelle en cours ou en fin de projet ou de
l’activité ;
- L’interprétation des résultats obtenus pour apprécier la performance du
projet/programme en vue de rendre des comptes à la population.

Les outils utilisés dans cette phase sont : le cadre d’évaluation et le tableau de suivi.

L’amélioration consiste : (en cours ou en fin de projet) à :

- Tirer les leçons de l’expérience afin de ne pas répéter les mêmes erreurs et
savoir profiter des bonnes pratiques
- A faire de l’organisation en question « une organisation apprenante ».

Les outils utilisés dans cette phase sont : les rapports d’avancement, de reddition des comptes
internes et externes, de formation et de perfectionnement, de révision de processus etc…