Vous êtes sur la page 1sur 12

3.

2 IDIOMES ET EXPRESSIONS FIXES (toutes faites)

D'une manière générale, les collocations sont des modèles de langage assez
flexibles qui permettent plusieurs variations de forme. Par exemple, livrer une
lettre, la remise d'une lettre, une lettre a été remise, et avoir livré une lettre sont
toutes des collocations acceptables. .............. Les expressions idiomatiques et les
expressions fixes sont ..................................... des modèles de langage gelés qui
permettent peu ou pas de variation de forme et, dans le cas des idiomes, ont
souvent des significations qui ne peuvent être déduites de leurs composants
individuels. Un idiome tel que "enterrer la hache de guerre" ('pour devenir
amical après un désaccord ou querelle ") .................. ne permet aucune variation
de forme dans des circonstances normales. À moins qu'il ne fasse une blague ou
ne tente un jeu de mots, un locuteur ou un écrivain ne peuvent généralement pas
faire l'un des éléments suivants avec un idiome:

1. modifier l'ordre des mots

2. Supprimer un mot de celui-ci

3. Lui ajouter un mot

4. remplacer un mot par un autre

5. Modifiez sa structure grammaticale


in other words Page 63

Comme leur nom l'indique, les expressions fixes .................et les proverbes
permettent peu ou pas de variation de forme. À cet égard, ils se comportent
comme des idiomes. Contrairement aux idiomes, cependant, les expressions fixes
et les proverbes sont souvent assez transparents. La signification d'une expression
peut facilement être déduite de la signification des mots qui la constituent,
contrairement à la signification d'un idiome ........................ Mais malgré sa
transparence, la signification d'une expression fixe ou d'un proverbe est un peu
plus que la somme des sens de ses mots; l'expression doit être prise comme une
unité pour établir un sens. Ceci est vrai pour tout modèle fixe et récurrent de la
langue. Lire ou entendre une expression fixe évoque dans l'esprit du lecteur ou de
l'auditeur tous les aspects de l'expérience associés au contexte typique dans lequel
l'expression est utilisée. C'est précisément cette caractéristique qui explique
l'utilisation répandue d'expressions fixes et semi-fixes dans n'importe quelle la
langue. EIles encapsulent tous les aspects stéréotypés de l'expérience et par
conséquent, effectuent une fonction de stabilisation dans la
communication. .............................
in other words Page 64

Les principaux problèmes que posent les expressions idiomatiques et fixes dans la
traduction se rapportent à deux domaines principaux: la capacité de reconnaître et
d'interpréter correctement un idiome; et les difficultés à rendre les différents
aspects de la signification qu'un idiome ou une expression fixe suggère dans la
langue cible. Ces difficultés sont beaucoup plus prononcées dans le cas des
idiomes que dans le cas d'expressions fixes.

3.2.2 L'interprétation des idiomes

La première difficulté que rencontre un traducteur concernant les expressions


idiomatiques, est sa propre capacité à les reconnaître en tant que telles. Ceci n'est
pas toujours évident.

.....................................................................
in other words Page 65

Il existe deux cas où un idiome peut être facilement mal interprété si on n'est pas
familier avec lui :

a) certains idiomes sont "trompeurs"; ils semblent transparents car ils offrent une
logique traduction littérale ......dans ce cas, un traducteur qui n'est pas familier
avec eux peut facilement accepter la traduction littérale et rater la signification
cachée de l'idiome.

b) Un idiome dans une langue source peut avoir une contrepartie dans la langue
cible qui semble en surface complètement identique mais avoir une signification
totalement ou partiellement différente.
in other words Page 66

3.2.3 La traduction des idiomes : difficultés

Une fois qu'une expression idiomatique ou fixe a été reconnue et interprétée


correctement, la prochaine étape consiste à décider comment la traduire dans la
langue cible. Les difficultés liées à la traduction d'un idiome sont totalement
différentes de celles liées à son interprétation. Ici, la question n'est pas de savoir si

un idiome est transparent, opaque ou trompeur. Une expression opaque peut


être plus facile à traduire qu’une expression transparente. Les principales
difficultés liées à la traduction des expressions idiomatiques et des expressions
fixes peuvent se résumer comme suit:

(a) Une expression idiomatique ou fixe peut ne pas avoir d'équivalent dans la
langue cible. La façon dont une langue choisit d'exprimer ou de ne pas exprimer
diverses significations ne peut être prédite et ne correspond que de façon
occasionnelle à la manière dont une autre langue choisit d'exprimer les mêmes
significations. Une langue peut exprimer un sens donné au moyen d'un seul mot,
une autre peut l'exprimer au moyen d'une expression fixe transparente, une tierce
peut l'exprimer au moyen d'un Idiome, et ainsi de suite. Il n'est donc pas réaliste
de s'attendre à trouver des Idiomes et expressions équivalents dans la langue
cible, bien sûr.

Comme les mots uniques, les expressions idiomatiques et les expressions fixes
peuvent être spécifiques à une culture. Des formules comme Merry Christmas et
Say when qui sont liées à des occasions sociales ou religieuses fournissent de
bons exemples. Basnett-McGuire (1980: 21) explique que l'expression Say when
'est. . . directement liée à un modèle de comportement social anglais "et suggère
que 'le traducteur mettant la phrase en français ou en allemand doit faire face au
problème de l’Inexistence d'une expression similaire dans la culture cible ".
Moins problématiques, mais dans une certaine mesure aussi spécifiques à la
culture, sont le genre de formules fixes qui sont utilisées dans la correspondance
formelle, comme Yours faithfully et Yours sincerely en anglais. Celles-ci, par
exemple, n'ont pas d'équivalent en arabe formel de la correspondance. Au lieu de
cela, une expression telle que wa tafadalu biqbuul fa'iqAl-ihtiraam (littéralement:
'et soyez gentil d'accepter [nos] plus hauts égards') est souvent utilisée, mais elle
n’a aucune correspondance directe avec Yours faithfully et Yours sincerely.

………………………………………………………..

in other words Page 68

(b) Une expression idiomatique ou fixe peut avoir un équivalent similaire dans la
langue cible, mais son contexte d'utilisation peut être différent; les deux
expressions peuvent avoir des connotations différentes, par exemple, ou peuvent
ne pas être transférables.
……………………………………………………………………………………
………………..

(c) Un idiome peut être utilisé dans le texte source au sens littéral et idiomatique
en même temps (voir 3.2.2 (a) ci-dessus). À moins que la langue-cible ne possède
un idiome correspondant à l'idiome de la langue –source, à la fois en forme et en
sens, le jeu de mots de l'idiome source ne peut pas être reproduit avec succès dans
le texte cible .…………………………………………………………

in other words Page 69


d) La convention même d'utiliser les idiomes dans le discours écrit, les contextes
dans lesquels ils peuvent être utilisés, et leur fréquence d'utilisation peut être
différente entre la langue source et cible. L'anglais utilise des idiomes dans de
nombreux types de texte, Mais pas dans tous

in other words Page 70


3.2.4 La traduction des idiomes: stratégies.

3.2.4.1 Utilisation d'un idiome de même signification et forme

Cette stratégie implique l'utilisation d'un idiome dans la langue cible qui transmet
à peu près la même signification que celle de l'idiome source et, en outre, se
compose d'éléments lexicaux équivalents. Ce type d'équivalence n'arrive que
rarement.

in other words Page 72


3.2.4.2 En utilisant un idiome de sens similaire, mais de forme différente

Il est souvent possible de trouver une expression idiomatique ou fixe dans la


langue cible qui a une signification similaire à celle de l'idiome ou de
l'expression source, mais qui se compose de différents éléments lexicaux. Par
exemple, l'expression anglaise One good turn deserves another et l'expression
française À beau jeu, beau retour utilisent des éléments lexicaux différents pour
exprimer plus ou moins la même idée (Fernando et Flavell, 1981).

3.2.4.3 Traduction par paraphrase

C'est de loin la manière la plus courante de traduire les idiomes lorsqu'un


équivalent ne peut pas être trouvé dans la langue cible ou lorsqu'il semble
inapproprié d'utiliser la langue idiomatique dans le texte cible en raison des
différences dans les préférences stylistiques des langues source et cible.
in other words Page 74

3.2.4.4 Traduction par omission

Comme avec un seul mot, un idiome peut parfois être omis tout à fait dans le
texte cible. Cela peut-être parce qu'il n'a pas de correspondance étroite dans la
langue cible, ou son sens ne peut être facilement paraphrasé, ou pour des raisons
stylistiques.

in other words Page 77

Vous aimerez peut-être aussi